Forum de RP basé sur le thème de Zelda (Ocarina of Time), coupé au site de RPG en ligne Hyrule's Journey
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Messages des visiteurs | Profil | Statistiques | Amis | Contact | Fiche personnage

Tout à propos de Molyak

Féminin
 
Bélier
 
Tigre
 
Nombre de messages :
6
 
Date de naissance :
17/04/1998
 
Age :
20
 
Humeur :
Vrille, vrille, piquet, remontée et HOP ! Saut du Dauphin !
 
Présentation RP (url) :
Mes parents on mené une vie paisible, ma mère est morte alors que je n'étais qu'un œuf. 2 jours après sa mort, j'ai éclos.
Image

J'ai grandi au Domaine Zora. Je suis passé d'un petit têtard a un Zora maigrichon.

Puis un jour, vers mes 16 années de vie, j'aperçu une jeune Zora, magnifique, les nageoires de ses bras étaient transparentes et ondulées, celle de sa tête aussi, faisant penser a une natte Hylienne. Ondine, c'était son nom. Je tombai directement sous son charme.
Je me mis à faire du sport, et en plusieurs mois, je possédais une musculature digne d'un vrai Zora.

Mais Ondine s'approcha de moi, un beau jour ensoleillé, alors que je faisait ma nage quotidienne. Elle me regarda avec un air plus que séduisant et me lança : "Musclé ou pas, rien ne change mon opinion ... Tu me plaît, mon bel inconnu.
Un mois après cet événement, nous étions ensemble. Nous fûmes les Zoras les plus heureux d'Hyrule.

Mais c'est la que ça se corse.

Quelque mois plus tard, lors d'une balade au clair de lune, a la rivière, le courant s'accéléra. Une rafale gigantesque nous secouèrent. Puis le courant s'accéléra, encore, et encore. C'était une tempête. D'où elle venais, je ne l'ai jamais su. Elle fut tellement forte qu'il nous était impossible de nous comprendre sans crier. Ondine et moi nous précipitèrent vers le Domaine, et devant la cascade, elle perdit l'équilibre. Je la retint par la main. J'allais la tirer vers moi quand elle me regarda, les larmes aux yeux, le regard désespéré. Elle me cria assez fort pour que je puisse entendre :

-M ... Molyak ... Je suis gravement malade, une maladie mortelle, mais non contagieuse. Je n'osais pas te le dire ... Je ne veux pas mourir lentement, je ne veux pas te laisser le temps de te faire du souci pour moi pendant ma mort longue et silencieuse ... Je t'aime ...
Elle avait crié cela, mais pour moi, ça restait un murmure ...
Elle lâcha ma main puis fut emportée par le courant destructeur de la rivière, sans crier, en fermant ses yeux mouillé par ses larmes et les éclaboussures de l'eau ...

J'ai pensé à tout ce que je pouvais pour me dire qu'elle reviendrait ...
J'ai pensé que c'était un rêve ...
J'ai pensé qu'elle parviendrait à s'accrocher à la berge ...
J'ai pensé qu'elle reviendrait d'ici quelque jours
J'ai pensé qu'elle reviendrait ...
qu'elle reviendrait ...
J'ai pensé à tout ...
Quel sot j'ai fait en pensant à tout ça ...

Je ne la revit plus jamais ...
J'espère juste que ... Morte ou vivante, elle soit heureuse là ou elle est ...

J'ai déprimé 2 ans de ma vie, avant de faire face à mon destin. Cet idiot de destin ... Il a été cruel avec moi, a moi de lui prouver que je ne lui appartient pas. Que j'ai mon propre futur en moi, que je choisi mon avenir.

Un autre jour sombre : Mon père. Tué par des bandits alors qu'il pêchait. J'ai retrouvé son corps, moi. Il n'y avait que peu de chance que ça soit son propre fils qui tombe sur son cadavre. Eh bien si.

Je n'avais plus rien à perdre.

2 ans plus tard, je m'était fait tailler mes nageoires comme des lames, pour défendre mon peuple d'éventuelles attaques. La douleur était grande, mais ce n'était rien comparé à ce que j'avais enduré ... Cette pensée me fit couler une larme, je la séchais vite lorsque le tailleur voulu arrêter, croyant qu'il s'agissait d'une larme de douleur. Il finit le travail sous mon insistance.

Une arme que je ne pourrait jamais perdre sans souffrir ... Mes bras ...

J'ai cherché 1 mois comment apprendre la magie, certains Zoras me prirent pour un fou ... d'autres pour un dingue. Je finis par avoir des cours grâce à un vieil Hylien qui est venu jusqu'à la rivière. Les bases de la magie de l'eau apprise en 2 mois finirent pas se changer en techniques avancées en 1 an.

J'ai quitté le Domaine après cet entraînement pour me forger un avenir et vaincre mon Destin.

Destin, tu ne me contrôle plus.
J'ai choisis ma vie et ma voie.
J'ai pris, fait tout ce que j'ai eu.
Tu ne sera plus mon vrai roi.

Tu a été très cruel
Mais je pourrait te détruire
Pour moi, tu n'es plus réel.
Plus jamais je ne vais fuir.

Tu m'as privé de passion ...
Mais j'ai presque tout oublié.
Aujourd'hui, tu touches le fond.
Maintenant, nous ne sommes plus liés.

(Le poème est de moi Tire la langue)
 
Date d'inscription :
19/11/2014
 
Molyak
avatar
Rang: Habitant
Amis de Molyak
Molyak n'a pas encore d'amis