Forum de RP basé sur le thème de Zelda (Ocarina of Time), coupé au site de RPG en ligne Hyrule's Journey
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mes belles mères bien aimées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Prêtresse de Din
Prêtresse.
Prêtresse.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 316
Age : 19
Date d'inscription : 01/09/2010

Fiche personnage
Guilde: ~Trône des Dragmire~
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Mes belles mères bien aimées   Sam 3 Déc - 19:12

Le soleil tapait dur et le sable renvoyait la chaleur déjà étouffante. Même l'ombre qu'offrait l'édifice ne la soulageait pas, et elle regrettait déjà son voyage, tout comme son but. Elle se tenait à l'entrée du temple, attendant les deux sorcières. La troupe de stalfos qui l'avait accompagnée dans son périple dans le désert restait sous le zénith, en parfait larbins qu'ils étaient. Elle n'aimait pas les stalfos, et se sentait mal à l'aise en leur présence. Elle les considérait plus comme des monstres issus d'une magie maléfique que comme une race hylienne à part entière. Néanmoins, ils étaient les serviteurs de son époux et accomplissaient avec brio leur tache de protection, elle ne pouvait donc pas les blâmer.

Quand la nouvelle du retour de Koume et Kotake était venu à ses oreilles, elle avait aussi appris que l'une des sorcières était une puissante mage de feu. Son apprentissage de cette magie remontait maintenant, et elle voulait devenir plus forte afin de pouvoir s'exposer en fière épouse du Roi Gérudo.

Le souvenir de son périple au volcan lui revenait de façon très floue, comme entouré de brouillard. Pourtant, avec le recul et la corruption, elle avait l'impression qu'elle n'avait pas appris la magie de la manière qui lui convenait le mieux. Certes, après ça, elle avait maitrisé les bases de la magie ardente avec confiance, mais la puissance n'avait pas été au rendez-vous. Alors, quoi de mieux que de prendre l'une des mères comme professeur ? Déjà, ces dernières pourrait s'assurer de sa loyauté et de plus, elle pourrait enfin se tenir fière devant son époux.

Elle scrutait le ciel en attendant les sorcières, ces dernières lui ayant donné rendez-vous ici après qu'elle leur ait fait part de son envie de puissance et d'apprendre. Elle soupira. Passer du temps avec elles allait s'avérer être une épreuve, tant ses "belles mères" la terrifiait. Elle avait appris à accepter son sort avec le Champion de Din, et avait même fini par l'admirer et l'apprécier, mais Koume et Kotake restaient une source de terreur pour la prêtresse. Elle se promit de rester fière et de ne pas montrer ses sentiments, elle continuait ainsi de s'entrainer à rentrer dans le moule de la parfaite dame des ténèbres.

Les stalfos s'agitèrent, ce qui la sortit de ses pensées. Elle se redressa, remettant en place sa tenue, et se prépara mentalement à l’accueil que lui ferait les sorcières.

_______________________
Quand tout tombe en poussière...
Il ne reste plus que les brillantes haut dans le ciel

Spoiler:
 

Force
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koume & Kotake
Les Jumelles Crochues.
Les Jumelles Crochues.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 88
Age : 26
Date d'inscription : 24/03/2011

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   Sam 10 Déc - 17:52

A peine étaient-elle revenues que déjà elles étaient sollicitées et cela leur plaisait bien il fallait dire ! La jeunette était là à l’heure ainsi qu’au lieu fixés. Elle n’était pas seule, des stalfos l’accompagnaient. Il valait mieux être prudent. Perdre la prêtresse si près de la victoire aurait été une honte pour leur fils.
Les deux sorcières se posèrent simultanément sur le sable fin et brûlant. Du doigt elles pointèrent la porte. Un orchestre de cliquetis se fit entendre puis les portes s’ouvrirent dans un vacarme assourdissant laissant voir l’intérieur du temple.
Kotake se tourna vers la prêtresse.


«Bien le bonjour très chère. Entrez donc dans notre humble demeure.»

Kotake ouvrit la marche suivit de la prêtresse et Koume referma la porte toujours à la seule aide de son index laissant les stalfos derrière elles.

« Bien, dit Kotake, vous m’excuserez mais je dois vaquer à mes occupations. »

Elle se dirigea en un éclair vers le fond du temple vers une porte très étroite. Lorsqu’elle ouvrit la porte, une odeur acre de potions et toutes sortes de mixtures se répandit dans le reste du temple. Un fois de plus la porte se claqua d’un bruit sec qui raisonna dans toute la demeure.

Koume se tourna alors vers sa nouvelle disciple. D’un geste elle lui fit signe de poser les vêtements encombrants et autres choses qu’elle aurait pu porter. Il était inutile de s’attarder en bavardages futiles et autres excentricités du monde des nobles. La jeune fille venait chercher quelque chose de bien précis et il n’était pas question de tourner autour du pot.


« Très chère disciple, commença-t-elle pour l’instant nous nous entrainerons ensemble le temps que je puisse t’apprendre quelques sorts puis tu te battras contre ma sœur pour voir comment tu te débrouilles pour esquiver ses attaques. »

Koume avança vers le milieu de la pièce en pressant la prêtresse de la suivre.


« Je souhaiterai que tu me montres les rudiments de ton apprentissage afin que je puisse juger l’étendue de tes connaissances. »

Elle se recula de quelques mètres laissant la mage seule au milieu de l’immense temple.

_______________________
La parole de Ganondorf

Signature par Giulia/Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prêtresse de Din
Prêtresse.
Prêtresse.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 316
Age : 19
Date d'inscription : 01/09/2010

Fiche personnage
Guilde: ~Trône des Dragmire~
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   Sam 17 Déc - 15:43

Elle suivit les deux sorcières, toujours sans rien dire. Elles n'étaient pas là pour se conter fleurette ou boire du thé.
Obéissant à la sorcière de flammes, la prêtresse retira ses amples vêtements et tous les accessoires qui l'encombraient. Elle se retrouva ainsi vêtue d'une simple jupe rouge flammes, et d'une brassière. Elle s'étira, se plaça au centre et s'inclina vers son nouveau professeur. Une fois ce pseudo-cérémonial effectué, elle inspira longuement, cherchant à se calmer. Faust lui avait appris que les émotions ne devaient pas interférer avec sa maitrise du feu, aussi elle faisait tout ça avec habitude.

Elle tendit les bras, les yeux fermés. Ses mains s'ouvrirent, la paume face à un quelconque ennemi. Inspirant une nouvelle fois, des flammèches apparurent dans le creux de ses mains, et elle commença à bouger comme si elle dansait. Le but était de donner plus de puissance aux flammes, petit à petit. Elle ne voyait plus le feu comme la destruction, mais comme le cœur de l'énergie, le cœur de la vie. Ses mouvements se firent plus amples, mais l'intensité des flammes n'augmentaient que lentement, trop lentement. Elle avait beau se faire cœur du brasier, rien ne venait à part ces petites flammèches. Elle fronça les sourcils, la sueur perlant à son front.

Elle osa un regard vers son maitre, et la honte lui brula le ventre. Qu'elle piètre mage du feu elle faisait. De rage, elle cessa violemment toute cette comédie, et ses bras retombèrent avec vigueur le long de son corps. Les flammes se firent un instant plus fortes, mais elle ne vit rien, les larmes aux yeux.


"Je me vois obligée d'admettre que je ne maitrise que les bases. Et des bases beaucoup trop faibles pour être suffisantes pour CE QUE JE VEUX !"

Elle avait crié les derniers mots. Elle bouillonnait de se savoir aussi faible alors que Din l'avait unie avec un Seigneur. Elle voulait montrer aux sorcières qu'elle était digne de cette union, et avant tout se le prouver à elle-même.

"Ce que je veux, c'est de la puissance. On m'a appris à ne pas me faire engloutir par le feu, mais pas à l'utiliser comme bon me semblait ! Si je dois me battre contre votre soeur avec si peu de force, cela ne mènera nulle part. Je veux tout savoir sur la puissance des flammes, et comment l'acquérir, la dompter..."

Ses yeux brillaient, mais la peur grondait dans son ventre. Car cet affrontement promis avec la sœur de son maitre l'effrayait autant qu'il l'excitait. Elle ne s'était jamais battu avec la magie des flammes, et elle savait qu'en sortant d'ici, elle en serait capable. Mais Kotake restait une menace, et si cette dernière la jugeait trop faible, la prêtresse savait qu'elle n'hésiterait probablement pas à éliminer sa faible belle-fille.

_______________________
Quand tout tombe en poussière...
Il ne reste plus que les brillantes haut dans le ciel

Spoiler:
 

Force
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koume & Kotake
Les Jumelles Crochues.
Les Jumelles Crochues.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 88
Age : 26
Date d'inscription : 24/03/2011

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   Jeu 22 Déc - 19:52

Koume semblât sourire, ce qui forma un atroce rictus sur son visage la rendant plus qu'effrayante.

"Eh bien, eh bien mon amie, inutile de pleurer ainsi. Il faut vous endurcir."

Bien que la Dame n'eut pas réellement pleuré la sorcière avait senti qu'elle était un bord des larmes. Elle avait ainsi commencé ce qui allait être un long discours.

"Vois tu jeune fille -car bien que mariée, tu restes pour moi une jeune fille- que ne sais-je ce que diable l'on t'a enseigné sur l'art du feu mais aujourd'hui même je viens t'apprendre qu'il n'y a que la haine qui peut conduire un feu qui dévore. Et je ne suis pas de celles qui croient que l'on doivent contrôler une quelconque énergie et la déplacer dans ses mains."


Elle fit une courte pause afin d'accentuer sa prochaine réplique.


"Tout cela est bien ridicule." dit-elle en riant d'une façon démoniaque.

Une lueur malsaine s'alluma dans ses yeux.

"Il n'y a que la haine et l'acharnement. Rien de plus, rien de moins. Sens la grandir en toi, te dévorer et expulse la du plus fort que tu peux."

Elle joignit le geste à la parole, propulsant une gerbe de feu énorme à l'autre bout de la salle.

"Il n'y a toujours eu que cela de vrai. Les faibles, les pleurnichards sont voués à l’échec. Pires sont ceux qui espèrent obtenir du pouvoir en lisant des recettes sois disant magiques. Seuls les sentiments peuvent nous faire dépasser nos limites. Et crois moi, en matière de sentiments, la haine est ce qu'il de plus fort, de plus virulent!"

Elle fit une brève pause afin de reprendre son souffle.

"Attention! Il ne s'agit ni de rage, ni de colère. Ces sentiments là sont bien trop instables. Il s'agit bien de haine."

Ainsi se terminait son discours et avec celui-ci la première leçon de la prêtresse bien qu'an fond, tout cela ne fût qu'un impitoyable test. Et si le coeur de la prêtresse était pur, alors elle échouerait lamentablement et n'aurai plus aucune chance de gagner le respect de ses marâtres.

_______________________
La parole de Ganondorf

Signature par Giulia/Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prêtresse de Din
Prêtresse.
Prêtresse.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 316
Age : 19
Date d'inscription : 01/09/2010

Fiche personnage
Guilde: ~Trône des Dragmire~
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   Mar 27 Déc - 17:00

"Il n'y a que la haine et l'acharnement. Rien de plus, rien de moins. Sens la grandir en toi, te dévorer et expulse la du plus fort que tu peux."

La puissante flamme de son maitre la fit se protéger le visage avec les bras tant la chaleur était impressionnante.

"La haine... ?" fit-elle doucement, toujours derrière la mince protection de ses bras.

Elle avait à la fois du mal à y croire, et pourtant, c'était comme si elle l'avait toujours su. Elle se remémora un épisode au lac avec une jeune fille, où ses sentiments avaient pris le dessus. Cette fois là, elle avait été un peu plus forte que lors de son épisode au volcan, mais elle n'avait pas réagi.


"Il n'y a toujours eu que cela de vrai. Les faibles, les pleurnichards sont voués à l’échec. Pires sont ceux qui espèrent obtenir du pouvoir en lisant des recettes sois disant magiques. Seuls les sentiments peuvent nous faire dépasser nos limites. Et crois moi, en matière de sentiments, la haine est ce qu'il de plus fort, de plus virulent!"
"Attention! Il ne s'agit ni de rage, ni de colère. Ces sentiments là sont bien trop instables. Il s'agit bien de haine."


"La haine..." répéta-t-elle, en serrant les poings.

Elle en avait à revendre, et même si ses sentiments à la base n'avaient pas été aussi forts (c'était juste de la tristesse, l'impression d'être abandonnée...), le temps avait fait son effet, les transformant en cette boule de chaleur qui palpitait dans son ventre. Elle haïssait tous ces défenseurs du bien, qui n'avaient pas bougé lors de son mariage. Elle détestait ses soit-disant amis qu'elle avait eu qui l'avaient laissée tomber au pire moment. Et les membres des ténèbres, aussi noirs que froids qu'elle avait tant détesté au début, elle ne les voyait plus avec l’œil de la haine et de la peur. La donne avait changé.

Elle acquiesça, regardant son mentor droit dans les yeux.


"Je crois que je comprends."

Elle ferma les yeux, se reconcentrant, mais d'une manière totalement différente qu'au début de l'exercice. Elle visualisa les visages, et son visage se crispa. Elle laissa monter sa colère, la laissa s'amplifier, et lorsqu'elle ouvrit les yeux et les mains pour expulser une boule de feu (de taille réduite, mais largement plus satisfaisante à ses yeux que ses précédentes flammèches), deux visages restèrent imprimés sur ses rétines. Celui des deux prêtresses...

Elle s'accorda un sourire. Déjà, les conseils de Koume portait ses fruits. Elle regarda d'ailleurs cette dernière pleine d'espoir. Elle ne serait plus une pleurnicharde, pas devant elle. Pourtant, ses sourcils se froncèrent, et elle demanda :


"Et si jamais cette haine s'épuise ?"



[ J'ai utilisé une autre couleur du coup XD si tu veux la réutiliser, le code c'est #ffcc33 ^^ ]

_______________________
Quand tout tombe en poussière...
Il ne reste plus que les brillantes haut dans le ciel

Spoiler:
 

Force
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koume & Kotake
Les Jumelles Crochues.
Les Jumelles Crochues.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 88
Age : 26
Date d'inscription : 24/03/2011

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   Ven 30 Déc - 16:46

Koume bien qu’elle se réjouit intérieurement n’en laissa rien paraître. Il ne fallait ni déconcentrer la prêtresse, ni lui laissait croire que cette boule de feu était suffisante. Néanmoins elle avait réussit. Elle avait passé le test. Son cœur n’était pas pur et à partir de là on pouvait espérer beaucoup.

L’hylienne lui posa tout de même une question qui la surpris :

"Et si jamais cette haine s'épuise ?"

Elle lui répondit avidement :


« La colère s’estompe, la tristesse aussi. Mais la haine crois-moi ne fait toujours que se renforcer. Plus on l’invoque et plus elle se renforce. C’est une source inépuisable. »


Elle lui laissa quelques secondes de réflexion avant d’annoncer la suite des événements.


« Bien, je crois que tu es prête pour ta première épreuve. Bien sûr nous pourrions passer des heures rien que sur ce premier cours mais le temps presse et ce que tu viens de me montrer de toi me laisse de bonnes raisons de penser que tu n’es pas aussi faible qu’il n’y paraît. »

Elle tendit la main vers les lourdes portes et fit un geste ce qui provoqua l’ouverture de la porte. Une fois cette dernière ouverte, elle resserra ses doigts autour de quelque chose d’imperceptible de là où elles se trouvaient.
Dans l’aveuglement de la lumière apparut finalement la proie de Koume : un des stalfos resté près de la porte.
Il avançait lentement ses pieds ne touchant pas le sol, se débattant contre quelque chose qui semblait l’étrangler.


« Il est maintenant temps de t’apprendre à tuer… Je crois que tu n’en as jamais eu l’occasion. » dit-elle d’un ton péremptoire.

Koume lâcha sa victime au milieu de la salle. Elle se tenait prête à agir si les choses se passaient mal. De son point de vue les stalfos n’étaient pas particulièrement doués d’intelligence aussi la prêtresse ne devrait-elle pas avoir énormément de difficultés. Et elle restait à disposition pour lui donner des conseils bien entendu !

[Voilà j’espère que ça va ! =) ]

_______________________
La parole de Ganondorf

Signature par Giulia/Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prêtresse de Din
Prêtresse.
Prêtresse.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 316
Age : 19
Date d'inscription : 01/09/2010

Fiche personnage
Guilde: ~Trône des Dragmire~
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   Ven 30 Déc - 17:25

« La colère s’estompe, la tristesse aussi. Mais la haine crois-moi ne fait toujours que se renforcer. Plus on l’invoque et plus elle se renforce. C’est une source inépuisable. »

Koume fit une pause, laissant la prêtresse avec ses pensées. Elle serra le poing doucement, observant ses phalanges. Elle ouvrit sa main, les yeux dans le vague. Depuis son mariage, il était vrai que ses sentiments avaient changé, qu'ils s'amplifiaient avec le temps. Peu à peu, elle s'était détachée de ses anciens amis. Elle avait été nostalgique -sentiment qui revenait pointer le bout de son nez à cet instant-, puis peu à peu, la tristesse et le souvenir avaient fait place à la peur, la colère, et enfin, la haine. Elle resserra le poing, n'écoutant pas la suite du discours de sa belle-mère. Mais le bruit et la lumière la firent vite réagir et elle leva les yeux vers la sorcière.

La vue du stalfos flottant au dessus du sol la fit écarquiller les yeux. Il semblait s'étouffer, et elle comprit que Koume n'y était pas pour rien. Une boule se forma dans sa gorge et de son ventre, craignant le pire.


« Il est maintenant temps de t’apprendre à tuer… Je crois que tu n’en as jamais eu l’occasion. »

Elle avait eu raison de craindre le pire, car la boule dans sa gorge l'empêcha d’émettre autre chose qu'un couinement.

"Mais je !"

Le stalfos tomba sur le sol, et elle fronça les sourcils. Intérieurement, elle appela Din. Pas pour lui demander de l'aide à proprement parler, mais pour se concentrer. Après tout, la déesse qu'elle servait était celle des flammes, alors autant s'inspirer au mieux.
Sa respiration trembla lorsqu'elle inspira. Elle plaça ses mains devant elle, et chercha toute la haine dont elle était capable. Elle chassa la peur petit à petit, tournant autour du monstre. Elle tenta de lancer une nouvelle boule de feu, mais en se déplaçant.

La boule de feu dévia de sa trajectoire. Elle fronça les sourcils, sentant l'inquiétude remonter dans sa gorge. Elle s'immobilisa, préparant une nouvelle fois sa haine. Mais le stalfos ne l'attendit pas. Il fonça sur elle, sabre en avant. Elle ne put réagir à tant, et la lame entailla son bras, lui arrachant un cri.


"Imbécile de sac d'os ! Je vais te faire la peau ! AAAAAAH !"

Elle recula vivement, plaçant ses bras sur le côté, les faisant tournoyer autour d'elle dans une nouvelle danse de flammes. Elle s'entoura d'un dôme de feu, faisant reculer son adversaire.

"Je n'y arrive pas ! Je ne peux pas tout faire en même temps !"

Elle continua sa danse les larmes aux yeux. Elle était à la fois terrifiée et en rage contre elle-même. Elle était partie confiance, mais s'était précipitée. Elle n'avait pas prévu qu'elle n'arriverait pas à se déplacer et à attaquer en même temps, elle parvenait tout juste à produire des boules de feu plus impressionnantes qu'avant.

_______________________
Quand tout tombe en poussière...
Il ne reste plus que les brillantes haut dans le ciel

Spoiler:
 

Force
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koume & Kotake
Les Jumelles Crochues.
Les Jumelles Crochues.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 88
Age : 26
Date d'inscription : 24/03/2011

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   Sam 31 Déc - 16:11

[Désolée pour ce petit post je n'étais pas spécialement inspirée mais je me suis dit que vu qu'un combat avec Nabooru s’annonçait tu aurais besoin d'un réponse rapide =)]


Voyant que la prêtresse peinait, Koume immobilisa le stalfos pour lui permettre de reprendre son souffle. Elle avait un regard sévère comme cela aurait été le cas de tout maître voyant échouer son élève. Peut être n’était-elle pas encore prête à cet affrontement mais il était inconcevable de retourner en arrière. Koume aurait dû reconnaître son erreur pour cela et jamais elle ne le ferait.
Elle donna néanmoins quelques conseils à sa disciple avant de reprendre le duel.


« Il faut déplacer ta haine sur la cible et non plus dans le vide. Tu dois la fixer droit dans les yeux. Et la haïr de toutes tes forces. Ton corps suivra le reste. Il évitera machinalement les coups de ton adversaire. »

Elle réfléchit quelques secondes à ce qu’elle pouvait ajouter de plus. Pour elle tout se faisait si facilement que ça en était difficile de décrire précisément le déroulement des choses.

« La magie requiert beaucoup de concentration et notamment la magie noire. Tu ne peux te concentrer sur tout à la fois. Focalise toi sur le feu, la haine.
Ici il ne s’agit pas de te protéger mais d’attaquer. Inutile de penser à ton corps et aux coups qu’il pourrait subir. La seule chose qui compte est de tuer ton adversaire."


Elle se remémora un court instants ses propres combats. En venant à la conclusion que :


« Au final tu te rendras compte que tu n’as pas tant de blessures que cela après ce combat. Car le corps est assez doué en fait. Il peut se défendre seul. »

_______________________
La parole de Ganondorf

Signature par Giulia/Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prêtresse de Din
Prêtresse.
Prêtresse.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 316
Age : 19
Date d'inscription : 01/09/2010

Fiche personnage
Guilde: ~Trône des Dragmire~
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   Dim 1 Jan - 15:06

Koume lui permit une courte pause qu'elle accueillit avec un soupire. Néanmoins le regard sévère de son maitre lui rappela son échec. Elle stoppa sa danse et les flammes moururent avec elle. Le stalfos immobilisé et la confiance revenant, elle se sentit ridicule. Elle écouta attentivement les conseils que lui donna la sorcière de feu.

"Il faut déplacer ta haine sur la cible et non plus dans le vide. Tu dois la fixer droit dans les yeux. Et la haïr de toutes tes forces. Ton corps suivra le reste. Il évitera machinalement les coups de ton adversaire.
La magie requiert beaucoup de concentration et notamment la magie noire. Tu ne peux te concentrer sur tout à la fois. Focalise toi sur le feu, la haine.
Ici il ne s’agit pas de te protéger mais d’attaquer. Inutile de penser à ton corps et aux coups qu’il pourrait subir. La seule chose qui compte est de tuer ton adversaire."


Elle réalisa qu'elle avait fait fausse route. Qu'à moitié, mais fausse route quand même. Elle baissa la tête, ferma les yeux, enregistrant les moindres paroles de sa belle-mère. Elle comprenait, et releva les yeux.

"Allez-y, lâchez-le. Et n'intervenez plus, je ne peux pas me permettre de me faire dépasser par les évènements une nouvelle fois. L'échec n'est pas une solution envisageable."

Dès que le monstre fut libéré, elle replaça ses mains devant elle, et suivit les conseils donnés au préalable. La haine qu'elle portait aux personnes de ses souvenirs prit le visage de son adversaire peu à peu. Elle fit naitre des flammes au bout de ses doigts, et au fur et à mesure que le visage du stalfos s'imprimait avec plus de force dans son esprit, les flammes grandirent. Elle tourna de nouveau autour de son adversaire, et quand elle sentit que la chaleur était suffisante, elle lança le brasier avec force et rage.
L'impact coucha le monstre à terre, et elle lâcha une exclamation de joie et de surprise. Et chose assez surprenante, lorsqu'elle se rendit compte qu'il était juste sonné, et s'approcha de lui. Elle se plaça au dessus de lui, rechargea une boule de feu et la lança avec détermination vers le monstre.

Elle garda le silence, mais ses yeux qui cherchèrent Koume reflétaient le sourire que lui procurait l'issue de ce combat.


"La prochaine étape est-elle le combat avec votre sœur ?" dit-elle sans sourire aucun.

Elle prenait les évènements à suivre avec beaucoup de sérieux, même si la satisfaction de son geste précédent lui incendiait agréablement le ventre.



[ Du coup je fais rapide ^^ ]

_______________________
Quand tout tombe en poussière...
Il ne reste plus que les brillantes haut dans le ciel

Spoiler:
 

Force
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koume & Kotake
Les Jumelles Crochues.
Les Jumelles Crochues.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 88
Age : 26
Date d'inscription : 24/03/2011

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   Mer 25 Jan - 21:01

La fin du combat s’était très vite déroulée. La prêtresse avait radicalement changé de façon de faire. La représentante de Din troqua sa couardise par une envie de sang.
Elle avait fait ça rapidement et proprement.

Koume acquiesçât d’un signe de tête qui montrait qu’elle était satisfaite en guise de réponse au regard appuyé de l’élue des flammes. Mais l’apprentissage n’était pas encore fini et il ne fallait pas sa disciple s’enorgueillisse


« Crois sincèrement que par ce que tu as tué un simple stalfos tu pourrais t’en sortir dans un combat contre l’une des plus puissantes sorcières de ce monde ? »

Koume réfléchit à l’étape suivante. Jusque là les choses s’étaient enchainées naturellement. Mais Koume ne voulait pas franchir les étapes trop vite. Il était clair que pour l’instant sa belle fille n’était pas en mesure de combattre Kotake.

« La prochaine étape va être la plus dure pour toi. Tu vas devoir non plus te servir des flammes mais être les flammes. Tu vas maintenant comprendre ce que signifie l’expression « léché par les flammes ». Rappelles toi bien ceci pendant ce qui va suivre. Les flammes sont tes amies. Elles ne peuvent te tuer. Elles sont les gardiennes de ta vie. »

Même si, dans l’instant présent la Prêtresse n’avaient pas encore tout à fait dompté les flammes et que par voie de conséquence elles ne faisaient pas encore qu’une avec l’Elue de la Déesse. Elle souffrirait quelques instants mais l’apport de cet apprentissage n’était en aucun cas négligeable.

Koume étendit les mains vers sa belle fille et projeta une boule de feu vers elle qui eu pour effet de l’enflammer. On ne pouvait même plus distinguer sa silhouette à travers les flammes.

_______________________
La parole de Ganondorf

Signature par Giulia/Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prêtresse de Din
Prêtresse.
Prêtresse.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 316
Age : 19
Date d'inscription : 01/09/2010

Fiche personnage
Guilde: ~Trône des Dragmire~
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   Sam 3 Mar - 18:16

« Crois sincèrement que par ce que tu as tué un simple stalfos tu pourrais t’en sortir dans un combat contre l’une des plus puissantes sorcières de ce monde ? »

L'égo de la prêtresse en prit un coup, mais elle savait que son maître avait raison. Elle s'était pour ainsi dire enflammée. Elle baissa la tête, humble, en écoutant la suite sans dire un mot.

« La prochaine étape va être la plus dure pour toi. Tu vas devoir non plus te servir des flammes mais être les flammes. Tu vas maintenant comprendre ce que signifie l’expression « léché par les flammes ». Rappelles toi bien ceci pendant ce qui va suivre. Les flammes sont tes amies. Elles ne peuvent te tuer. Elles sont les gardiennes de ta vie. »

Elle n'eut que le temps de relever la tête et d'écarquiller les yeux que le brasier se dirigeait sur elle.

"NON !"

Mais les flammes venaient déjà lécher son corps. Elle protégea son visage de la chaleur, mais les brûlures commençaient déjà à lui arracher un cri de douleur. Elle tenta de se calmer, mais la panique étreignait sa gorge, bloquait ses pensées. Ses cheveux semblaient toutefois ne pas brûler, et alors elle commença à comprendre ce que voulait dire sa tutrice. Mais la chaleur étouffante ralentissait son raisonnement, et elle décida alors d'au moins découvrir son visage.
Elle laissa tomber ses bras le long de son corps. Ses yeux restèrent fermés -il y avait toujours la peur de se faire brûler profondément-, mais déjà les douleurs sur le reste du corps se calmaient.
Elle tenta de s'exprimer et de parler à Koume.


"Cela continue de brûler... Que suis-je censée faire de plus ?!"

La panique restait ancrée en elle, sachant qu'elle restait mal à l'aise avec la jumelle crochue. Essayait-elle de lui porter préjudice, de la faire tomber pour libérer leur fils de leur union ? Non, ce n'était pas possible... Du moins, elle l'espérait. Elle inspira une nouvelle fois, calmant le cours tumultueux de ses pensées, attendant une réponse ou un changement. La douleur stagnait autant que la peur.
Pourquoi n'arrivait-elle pas à se débarrasser de ce foutu parasite ?

_______________________
Quand tout tombe en poussière...
Il ne reste plus que les brillantes haut dans le ciel

Spoiler:
 

Force
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koume & Kotake
Les Jumelles Crochues.
Les Jumelles Crochues.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 88
Age : 26
Date d'inscription : 24/03/2011

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   Dim 4 Mar - 14:05

La mère de l'ignominie observait. Les jours de la prêtresse n'étaient pas en danger car comme elle l'avait prévu, elle se débrouillait plutôt bien et même si elle semblait éprouver une sensation de brûlure, de ces vieux yeux, la sorcière percevait bien qu’il n'y avait aucunes lésions sur les avants bras découverts de sa disciple.
Une once d'affolement pointait cependant dans sa voix. Comme un lapin dont la patte est pris dans le piège, un piège qui se referme inexorablement. Il fallait donc lui donner un peu d'aide.


"Dévore les flammes au lieu de les laisser te dévorer. Qu’elles te rassasient de toute leur force et que tu sentes en toi monter le pouvoir divin dont je viens de te faire don par les présentes gerbes de feu.
Cela n’est pas une malédiction, mais un présent de la mère de ton époux. Aucune autre personne n’en est digne que toi. Absorbe le feu qui t’embrase et devient plus puissante qu’avant lors !"


Elle avait prononcé cette dernière phrase avec un fanatisme absolu. Ses yeux globuleux avaient pris une teinte rouge vif. Elle était plus effrayante que jamais. Qui avait –il de plus exaltant que de former une futur Koume ? Ainsi même après sa mort elle perdurerait !


_______________________
La parole de Ganondorf

Signature par Giulia/Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prêtresse de Din
Prêtresse.
Prêtresse.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 316
Age : 19
Date d'inscription : 01/09/2010

Fiche personnage
Guilde: ~Trône des Dragmire~
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   Ven 9 Mar - 15:22

"Dévore les flammes au lieu de les laisser te dévorer."

"Dévorer... ?"

Elle tenta alors d'appliquer ce conseil, et d’accueillir les flammes en elle plutôt que de les combattre et de les repousser.
Le changement fut immédiat. La chaleur envahit son corps avec force, se propulsant dans la moindre de ses veines, et elle la sentit jusqu'à ses orteils. Son coeur se gonfla avec force, lui faisant presque mal. Elle sentit aussi qu'un changement quasi définitif se faisait dans son esprit, et que seule la mort la ferait changer. Ses pupilles se dilatèrent, et ses poings se serrèrent. La puissance montait en elle, et chaque battement de son coeur nouvellement fortifié propulsait les flammes jusqu'à ses doigts.
Elle ne faisait plus qu'un avec les flammes. Plus que cela, elle était les flammes, le feu, le brasier. La chaleur de la vie se transmettait dans un nouveau souffle, et elle sut que désormais, les flammes pourraient venir avec aisance.

Les flammes moururent peu à peu autour d'elle, mais continuaient de battre dans ses veines. Elle se laissa un instant pour atterrir et pour reprendre ses esprits, car elle était en état de choc. Elle avait emmagasiné plus de puissance qu'elle ne l'aurait jamais espéré il y a quelques moi, et il avait fallut pour ça qu'elle rencontre Ganondorf. Elle se mit à rire sans se cacher. Quels sots ! Quels sots avaient-ils été de crorie qu'elle ne se tournerait jamais vers la puissance, restant dans sa propre médiocrité ! Koume l'avait baptisée, marquée avec ses flammes, et la prêtresse ne serait plus jamais la même.
Elle se dirigea vers son Maitre, et posa un genou à terre.


"Merci Koume. Je ferais en sorte de ne jamais vous décevoir."

Elle se releva, ne souhaitant pas en faire des tonnes, persuadée que cela n'enchanterait pas la sorcière maléfique. Elle ne dit rien, attendant la suite des évènements, mais impatiente de prouver sa valeur à la jumelle chaque jour que ferait les déesses.

_______________________
Quand tout tombe en poussière...
Il ne reste plus que les brillantes haut dans le ciel

Spoiler:
 

Force
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koume & Kotake
Les Jumelles Crochues.
Les Jumelles Crochues.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 88
Age : 26
Date d'inscription : 24/03/2011

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   Dim 11 Mar - 17:09

Koume voyait se dérouler sous ses yeux le phénomène incroyable qu’elle avait mis en route. La prêtresse absorbait les flammes et elle y prenait un plaisir non feint. A ce moment Koume su que la leçon était terminée et qu’elle n’avait rien de plus à apprendre à sa disciple. Mais il restait encore une personne qui pouvait terminer la belle œuvre qu’elle avait entamé, Kotake.

Cependant elle ne s’attendait pas à ce qui suivit, la reine flamboyante se dirigea vers elle, et posa un genou à terre.


"Merci Koume. Je ferais en sorte de ne jamais vous décevoir."

Koume planta ses yeux dans les siens. Elle était fière, très fière. Elle exultait en ce moment précis. Son fils ne c’était vraiment pas trompé, il avait élevé au rang d’épouse une fille tout à fait prometteuse. Aujourd’hui elle en prenait conscience.

Se tournant vers sa disciple elle lui dit avec un air détaché :


« Bien je t’ai accordé assez de mon temps. Va donc prendre celui de ma sœur maintenant. Je dois retourner à mes potions. Je suis sur le point de faire une invention géniale ! »


Elle se retourna et se dirigea vers la petite porte que sa sœur avait empruntée quelques heures plutôt. Elle l’ouvrit et disparu derrière elle. Un calme plat retombât dans la grande salle. Quelques minutes se passèrent avant que Kotake ne sorte.


« Bien bien dit-elle calmement. Alors comme ça tu es prête à faire fondre ma glace ? »

Elle se posta en face de l’épouse de son fils avec un air de défis.

_______________________
La parole de Ganondorf

Signature par Giulia/Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prêtresse de Din
Prêtresse.
Prêtresse.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 316
Age : 19
Date d'inscription : 01/09/2010

Fiche personnage
Guilde: ~Trône des Dragmire~
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   Lun 19 Mar - 22:07

Koume quitta la salle, laissant entrer sa soeur jumelle. L'adrénaline se diffusa dans le sang de la prêtresse, à la fois stressée et impatiente. Elle sera un peu les poings pour s'empêcher de trembler, restant aussi fière que possible.

« Bien bien dit-elle calmement. Alors comme ça tu es prête à faire fondre ma glace ? »

"Je ferais tout mon possible en effet, et même plus que cela s'il le faut."

Pour répondre à l'air de défi de son adversaire, elle fléchit les genoux, mettant ses bras en avant et fronça légèrement les sourcils, comme pour montrer qu'elle était on ne peux plus sérieuse. Elle ne savait pas si la glace serait un adversaire coriace du fait de sa ressemblance avec l'eau ou le contraire, mais une chose était sure, elle ne doutait en aucun cas de la puissance de Kotake.
Elle ne savait pas si elle devait commencer le combat ou non. Mais il lui semblait toutefois plus respectueux pour Koume d'attaquer directement, quitte à mettre son adversaire en colère. Elle prouverait ainsi qu'elle était digne de l'enseignement qu'elle venait de recevoir !


"AAAAH !"

Elle sauta en avant, tandis que ses mains faisaient un arc de cercle autour d'elle, pour finir leur course de nouveau devant elle, lançant une gerbe de flammes. Elle n'utilisait pas encore sa haine, attendant de voir comment réagirait Kotake et aviser ainsi la puissance nécessaire pour s'illustrer dignement.
Elle ne laissa toutefois pas d'intervalle avant sa deuxième attaque, et projeta une boule de feu vers la sorcière. Elle n'avait pas son expérience, mais peut-être que sa rapidité pourrait être un atout non négligeable.



[ J'suis pas des masses inspirée, ça me semblait pas utile de faire un pavé sur des pensées ou autre tu m'excuseras XD ]

_______________________
Quand tout tombe en poussière...
Il ne reste plus que les brillantes haut dans le ciel

Spoiler:
 

Force
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koume & Kotake
Les Jumelles Crochues.
Les Jumelles Crochues.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 88
Age : 26
Date d'inscription : 24/03/2011

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   Jeu 29 Mar - 9:51

[Pas de soucis! Toute façon pour être honnête j'aime pas tellement les post de 10 km avec que de la description xD]

Kotake se prépara mentalement avant même d'entendre la réponse de la jeune Hylienne. Pour tout dire peu importait la réponse qu'elle donnerait, Kotake n'écoutait que d'une oreille.

Sa vue lui faisant défaut elle ferma les yeux et se concentra sur la magie qui émanait de son adversaire.
Oh! Qu'il avait fallut peut de temps pour qu'elle se lance! Visiblement la prêtresse avait gagné en assurance et cela ravissait Kotake.

Elle contra l'attaque de la jeune Hylienne mais n'attaqua pas tout de suite. Elle attendit encore pour voir ce que son opposante avait dans le ventre. Sentant la boule de feu se former au creux des mains de la jeune femme, elle s’aperçut de quelque chose qu'elle n'aurait jamais pu soupçonner. Visiblement sa soeur ne se laçait pas de vouloir la surprendre!
Au sein des flammes de la prêtresse résidait une parcelle de pouvoir de Koume.
Perdu dans ces réflexions, la boule de feu faillit la toucher et lui causer de considérables dégâts. Mais par un semblant de réflexe Kotake évita les flammes de justesse.

"Mmh. Je vois, je vois. C'est un véritable cadeau que ma soeur t'a donné là. Une bien belle arme. Tache de t'en servir en lui faisant honneur. Tes boules de feu son maigrichonnes ma jolie!"

_______________________
La parole de Ganondorf

Signature par Giulia/Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prêtresse de Din
Prêtresse.
Prêtresse.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 316
Age : 19
Date d'inscription : 01/09/2010

Fiche personnage
Guilde: ~Trône des Dragmire~
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   Sam 7 Avr - 15:42

Son adversaire évita la première attaque sans mal, lui enfonçant bien dans le crâne qui était au dessus de qui. Mais la sorcière l'observa un moment, et faillit se faire surprendre par la seconde attaque.

"Mmh. Je vois, je vois. C'est un véritable cadeau que ma soeur t'a donné là. Une bien belle arme. Tache de t'en servir en lui faisant honneur. Tes boules de feu son maigrichonnes ma jolie!"

"Entendu. Je ne compte pas la déshonorer, regardez !"

Pour appuyer ses paroles, elle envoya une nouvelle série de boules de feu. Petites certes, mais nombreuses et avec vitesse. Elle laissa sa haine monter au fur et à mesure, puisant dans ses ressources. Elle ferma les yeux, visualisant, semblant voir apparaître Koume derrière ses yeux clos. Elle sourit, et chargea plus sa dernière attaque qu'elle envoya avec force sur la sorcière.

"Que pensez-vous de cela ?!"

La rage commençait de nouveau à la gagner, incendiant son bas ventre. Elle attendait impatiemment de pouvoir voir l'effet de ses nouveaux pouvoirs sur la glace, et surtout sur la puissance de Kotake.


[ Désolée du temps, j'ai eu un bug ça me l'a pas affiché >< ]

_______________________
Quand tout tombe en poussière...
Il ne reste plus que les brillantes haut dans le ciel

Spoiler:
 

Force
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koume & Kotake
Les Jumelles Crochues.
Les Jumelles Crochues.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 88
Age : 26
Date d'inscription : 24/03/2011

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   Ven 13 Avr - 14:37

[Désolée du temps pour répondre, je n’étais pas très inspirée je l’avoue xD]

La jeune femme était très habile et rapide, elle avait gagné en assurance, en pouvoir aussi et cela s’en ressentait grandement dans ses attaques.
Kotake avait réussi à éviter toutes ses attaques mais elle était à présent épuisée. Le combats n’irait pas jusqu’à la mort, ni jusqu’à ce qu’une d’entre elles soient gravement blessée.
Kotake souhaitait juste éprouver les capacités de sa belle-fille.

Pour la dernière attaque, Kotake avait fait jaillir un mur de glace afin de se protéger mais l’on ne pouvait que constater les dégâts que ce dernier avait subit !

Elle décidât qu’il était temps pour elle de passer aussi à l’attaque pour voir comme la prêtresse se défendait.
Elle lançât toute une série de pique de glace en même temps en direction de cette dernière puis tentât de l’enfermer dans une sphère de glace.


« Que dis tu de cela ma mignonne ?! »

_______________________
La parole de Ganondorf

Signature par Giulia/Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prêtresse de Din
Prêtresse.
Prêtresse.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 316
Age : 19
Date d'inscription : 01/09/2010

Fiche personnage
Guilde: ~Trône des Dragmire~
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   Mar 24 Avr - 17:26

[ Wooooouh j'ai encore zappé de répondre XD ]

Elle ne pouvait s'empêcher de sourire en voyant comme son attaque avait atteint la protection de la sorcière. Mais elle n'eut pas le temps de se reposer sur ses lauriers que déjà, des piques filèrent vers elle. Elle courut, laissant un mur de flammes faire fondre les missiles de glace. Mais bientôt ses gestes ralentirent, jusqu'à se figer peu à peu.

"Qu'est-ce que ...?"

Le reste de son interrogation mourut dans le semblant de cercueil que formait la glace. La sphère se referma complètement avant qu'elle n'ait pu esquisser un geste, mais elle savait ce qu'elle devait faire.
Elle laissa la rage monter et la consumer peu à peu. Elle se fixa l'image des jumelles en tête, résolue à leur prouver sa valeur. Sa température corporelle monta peu à peu, réchauffant aussi l'air qui l'entourait. La glace se transformait doucement en haut, et d'en un accès ultime de rage, l'épouse du Seigneur noir diffusa la chaleur montante à toute la sphère, la libérant ainsi dans une vague d'eau. Elle tomba à genoux, haletante.


"C'est... tout ce que vous avez ...?"

Elle reprit son souffle.

"Je peux encore... me battre !"

Pur mensonge, mais sa fierté lui dictait ces paroles. Elle ne voulait pas perdre la face devant Kotake, même si elle était trempée et à bout de souffle.

"JE PEUX ENCORE ME BATTRE !"

Elle baissa la tête, cherchant l'air.

_______________________
Quand tout tombe en poussière...
Il ne reste plus que les brillantes haut dans le ciel

Spoiler:
 

Force
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koume & Kotake
Les Jumelles Crochues.
Les Jumelles Crochues.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 88
Age : 26
Date d'inscription : 24/03/2011

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   Jeu 26 Avr - 20:04

Kotake en avait vu assez. La prêtresse avait prouvé sa valeur. Elle était digne de leur confiance. Digne d'être leur belle-fille. Son enseignement était terminé.

Kotake émit un rire diabolique de satisfaction. L'amante du malin était parfaite. Elle c'était endurcie, elle avait acquis de la force, du pouvoir, de la haine. Elle n'était plus la jeune fille frêle d'autrefois. Elle était femme. Elle était reine. Elle maitrisait parfaitement son élément.
La mégère de glace frappa trois fois son ballet par terre pour appeler sa jumelle.
Il fallait que le sacre soit prononcé. Désormais le lien qui unirait le duo maléfique à l’épouse du démon ne serait plus uniquement familial. Ce serait un serment entre elles trois.

Koume arriva le pas trainant.


« Qui a-t-il ? Tu l’as tuée ? » vociférât-elle contre sa sœur car elle l’avait dérangée dans la concoction de ses potions.

« Point du tout espèce d’idiote. J’en ai assez vu. Nous pouvons lui faire prêter serment de son allégeance. » répliqua Kotake froidement.

« Bien, bien dans ce cas… »

Elles s’élevèrent dans les aires et se mirent à tournoyer avec une allure frénétique tout en prononçant leur discours.

« Épouse de notre très divins fils, tu t’es montrée à la hauteur, par conséquent nous allons celer notre pacte qui nous unira à toi en tant que maîtresses.
Agenouille-toi et fais vœu de ta soumission envers les mères de ton sombre Seigneur.
»

Elles redescendirent et s’arrêtèrent à hauteur raisonnable du sol.


[Voilà j'espère que ça ne te dérange pas que j'amène notre Rp vers sa fin =) ]

_______________________
La parole de Ganondorf

Signature par Giulia/Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prêtresse de Din
Prêtresse.
Prêtresse.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 316
Age : 19
Date d'inscription : 01/09/2010

Fiche personnage
Guilde: ~Trône des Dragmire~
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   Ven 27 Avr - 10:24

Elle resta un moment silencieuse, la tête baissée, touyt en écoutant ce que lkes jumelles se disaient. Un sourire de fierté vint éclairer son visage. Elle avait réussi ! Elle s'était montré digne de ses belles-mères ! Elle se releva.

« Épouse de notre très divins fils, tu t’es montrée à la hauteur, par conséquent nous allons celer notre pacte qui nous unira à toi en tant que maîtresses.
Agenouille-toi et fais vœu de ta soumission envers les mères de ton sombre Seigneur.
»

Ces sorcières avaient été les seules à croire en elle, et à développer son propre pouvoir. Rien n'y personne n'avait eu cet effet dans "l'autre camp", alors le sourire de la prêtresse grandit. Elle était maintenant digne représentante de Din, la plus farceuse et fourbe des triplées, mais elle serait aussi une épouse exemplaire pour le seigneur du Malin. Elle s'agenouilla, son regard passant d'une jumelle à l'autre.

"Moi, Prêtresse de la déesse brûlante Din, fais vœux d'obéir et de servir Koume et Kotake, grandes mères de ignominie. Je promets ainsi de toujours me montrer digne de leur enseignement, et d'honorer chaque jour leur fils et leur serment. Que la Déesse des flammes m'en soit témoin."

Son titre de prêtresse largement mis en avant, c'était tout ce qu'il lui restait de son ancienne vie, et cela avait été la porte à cette nouvelle. Elle garda le regard brûlant de fierté posé sur les sorcières, attendant leur verdict.


[ Je crois que tu fais bien, ça fait un moment qu'on le traine ! ]

_______________________
Quand tout tombe en poussière...
Il ne reste plus que les brillantes haut dans le ciel

Spoiler:
 

Force
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koume & Kotake
Les Jumelles Crochues.
Les Jumelles Crochues.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 88
Age : 26
Date d'inscription : 24/03/2011

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   Dim 29 Avr - 22:14

"Moi, Prêtresse de la déesse brûlante Din, fais vœux d'obéir et de servir Koume et Kotake, grandes mères de ignominie. Je promets ainsi de toujours me montrer digne de leur enseignement, et d'honorer chaque jour leur fils et leur serment. Que la Déesse des flammes m'en soit témoin."

Tout était dit. La prêtresse venait de seller le pacte avec les mères de l’infamie.
Les sorcières exultaient, comme à chaque fois qu'elles menaient à terme ce qu'elles considéraient comme une de leurs œuvres.


"Qu'il en soit ainsi!" crièrent-elles de leur voix hargneuse. Et ce fût tout.
Elles tendirent les mains vers les lourdes portes du temps et d'un geste elles les firent pivoter.


"Tu peux disposer, va grande prêtresse que tu es devenue!" lui crièrent-elles en même temps qu'elles disparaissaient derrières des volutes de fumée violettes.

_______________________
La parole de Ganondorf

Signature par Giulia/Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mes belles mères bien aimées   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mes belles mères bien aimées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyrule's Journey :: RPG :: Vallée Gerudo :: Temple de l'Esprit-