Forum de RP basé sur le thème de Zelda (Ocarina of Time), coupé au site de RPG en ligne Hyrule's Journey
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Sacrifice et resurrection

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ygdrassyl
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 100
Age : 25
Date d'inscription : 21/02/2008

Fiche personnage
Guilde: Le groupe sans nom - VII
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Sacrifice et resurrection   Mer 14 Mai - 16:46

Folon réprima un frisson en se relevant. L'idée que des démons revenus des enfers rôdent à leur côté mettait le Sheikah très mal à l'aise. Il se força à ne pas regarder dans leur direction, comme s'il était répugné par leur présence avant de se tourner vers le Prince qui s'était adressé à lui, le dos tourné. Il n'avait pas tort. Si Folon n'était pas décidé à lui demander quelque chose, il ne l'aurait pas suivi et serait resté allongé chez lui à se reposer tant il était fatigué. En réalité, quelque chose le perturbait. Des sortes de crises toujours plus virulentes et dans des laps de temps de plus en plus proche. Si cela n'arrivait auparavant qu'une fois tous les deux mois, ce genre de crises le prenait presque tous les jours aujourd'hui, parfois même deux fois par jours. Et ce mal de crâne qui ne le quittait jamais... Il fronça les sourcils en se massant le front quelques instants, cela devenait de plus en plus insupportable. Peut-être cette nouvelle sorte de magie avait-elle eu un effet néfaste sur le Sheikah. Il devait en avoir le coeur net, Dun devait savoir. Il s'approcha lentement de lui, et arrivé à sa hauteur, s'adressa à lui tout en tortillant son ruban rouge à son poignet droit.

"En réalité...Quelque chose me tracasse ces derniers temps. Je me demande si ce n'est pas du à la magie que tu m'as enseigné, très cher prince, dit-il en grinçant des dents sans le vouloir. Il continua sans trop y prêter attention. En fait, j'ai un continuel mal de crâne assez violent et je suis constamment fatigué. En plus, il m'arrive de faire des sortes de crises...Je m'évanouis pour me réveiller dans une pièce sombre, sur de l'herbe verte. Une voix résonne alors dans ma tête et..."

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase. Il poussa un cri de douleur avant de porter la main au front et de vaciller. Il essaya en vain de se rattraper au mur. Il bascula en arrière, se tordant de douleur sur le sol. Puis, dans un grand cri, ses muscles se tendirent soudainement avant de se relâcher, laissant Folon inconscient, à même le sol, mais toujours vivant. Il se battait, se battait, se battait encore pour se réveiller, et tout à coup...Il s'éveilla. Il faisait sombre. Le ciel était noir, sans lune, ni étoiles. Il était allongé sur de l'herbe verte. Ses cheveux ondulaient au gré d'une légère brise. Mais quelque chose était différent cette fois, il était nu. Il n'en éprouvait aucune gêne, il était seul. Il se sentait bien, parfaitement bien, sa peau avait même cicatrisée de très anciennes blessures magiques. Il se sentait neuf. Il regarda autour de lui afin de trouver ses vêtements, mais pas ses armes. Bien qu'il fût seul, il se hâta de les enfiler pour se sentir plus à l'aise. Tout était calme ici...Il respira profondément plusieurs fois, profitant du silence...Puis fit soudainement volte-face. Il se tourna dans toutes les directions, il n'y avait personne...Pourtant, pourtant une voix résonnait dans sa tête. Une chanson, opprimante, angoissante, les paroles étaient incompréhensibles mais l'air était funèbre. La chanson cessa de résonner quelques instants...Puis un cri sinistre et aigu s'éleva dans la tête du Sheikah, l'obligeant à se courber de douleur. Une fois ce cri terminé, la chanson repartait de plus belle et...Une forme était apparue, où plutôt deux... L'une planait à une vingtaine de centimètres du sol, l'autre était allongée sur l'herbe. Elles étaient floues, aussi, par mesure de sécurité, Folon crut bon de les interpeller par des "Ohééé!"; "Qui êtes vous?". Mais aucune réponse ne lui parvint. Il s'approcha alors prudemment des deux silhouettes... Il n'était qu'à une dizaine de mètres, mais les formes étaient toujours floues. Les paroles de la chanson en revanche, étaient un peu moins embrouillées. Une ombre passa derrière lui, une présence qu'il sentait malsaine...Il se retourna, mais rien...

"Pauvre insecte."


"Quoi?! Qui est là? Montrez vous!"

Aucune réponse ne lui parvint, pour la seconde fois... Il éleva de nouveau la voix, menaça de s'énerver s'il ne lui répondait pas, mais rien n'y fit. Il continua donc d'avancer vers les silhouettes, redoublant de prudence. Il n'était plus qu'à quelques mètres...Mais soudainement, quelque chose lui dit qu'il ne voulait pas voir les deux silhouettes de plus près, surtout pas. Il savait que cela n'apporterait que souffrance. Il le savait...Mais la musique résonnait de plus en plus forte et...Il finit par avancer d'un pas de plus. Les silhouettes étaient visibles, glacé de terreur, un rire démoniaque s'éleva dans les airs en même temps qu'un: "Ton heure est désormais comptée pauvre insecte!" Le Sheikah se réveilla brusquement, il savait qu'en parler à Dun qui aurait pu régler le problème venait de précipiter les choses, quelle erreur mais quelle erreur... Il se releva brusquement, du sang coulait de sa bouche. Il attrapa le prince par ses habits, le tirant vers lui, il était glacé de terreur...

"AIDE MOI TU M'ENTENDS?! AIDE MOI!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dun Loireag Dragmire
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2542
Age : 27
Date d'inscription : 04/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Folie du Trône des Dragmire
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Sacrifice et resurrection   Ven 23 Mai - 17:32

Comme il l’espérait, Folon avait réellement quelque chose à confier à Dun, et ce dernier s’était arrêté le temps que le jeune homme lui fasse part de ses craintes. L’air sérieux, le jeune Prince écouta ses dires et resta quelques minutes silencieux. Ainsi donc, le Huitième avait des crises et se sentait mal continuellement? La Sorcellerie était en effet un art qui détruisait peu à peu son utilisateur… Dun devait user de son sang, et les autres Sorciers perdaient généralement le contrôle de leurs corps lors de la première utilisation, certains restaient même paralysés des jours durant.
Pourtant, le Prince n’avait pas le sentiment que ça doit le cas ici… D’une part, ce qu’avait appris Folon n’était qu’un dérivé de la sorcellerie, et d’autre part, si de vraies séquelles physiques étaient apparues, il n’aurait même pas pu se traîner jusque là… Alors qu’était-ce? Avant même de pouvoir se pencher plus sur la question, son disciple temporaire se porta la main et front et hurla de douleur : Était-ce l’une des crises dont il parlait? Mais même dans ce cas, comment pouvait-il espérer comprendre ce qu’il avait? De toute évidence, le problème n’était pas physique, ou cela se répéterait continuellement au lieu de n’être que régulier.


« Tiens, avale ça. »

Poussant un petit soupir résigné, le jeune Sorcier sortit bientôt de sa sacoche l’une des poussières de miroir qu’il utilisait pour espionner des personnes comme Earwën. Et bientôt, ce dernier l’engouffra dans la bouche de Folon afin que ce dernier l’avale. Sortant à son tour le miroir qu’il utilisait afin de savoir où se trouvaient les autres membres du groupe, Dun pu bientôt y voir un paysage tout à fait étrange. Une infinité d’herbe verte s’y trouvait, et le jeune Mage s’y était réveillé, avant de commencer à y avancer.
Décidemment, l’imagination des écrivains de la Cour faisaient pâle figure à côté de l’esprit de Folon, car ce dernier aperçu finalement deux silhouettes qui se faisaient face à l’image d’un miroir…
Mais le Sorcier lui-même ne pouvait les discerner… Pourtant, Folon se releva tout d’un coup en crachant du sang, et en agrippant Dun par le cou. L’aider? Comment pourrait-il l’aider? Se dégageant violemment de l’étreinte du Mage, le Sorcier poussa celui-ci contre une tombe, et se contenta de le regarder d’un air morne.


« Comment veux-tu que je t’aide? Ce dont tu souffres, ce n’est pas la sorcellerie qui l’a provoqué… Et je n’ai rien fait pour contribuer à ce mal, je ne peux donc pas savoir comment l‘apaiser. »

Son ton n’était pas convainquant, et de toute évidence, Dun allait se contenter d’observer… La crise semblait plus violente que prévue, peut-être un élément nouveau allait-il se montrer?

_______________________


Cliquez afin de partager ses souvenirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-blood.darkbb.com/index.forum
Ygdrassyl
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 100
Age : 25
Date d'inscription : 21/02/2008

Fiche personnage
Guilde: Le groupe sans nom - VII
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Sacrifice et resurrection   Mer 28 Mai - 15:28

La douleur ne s’arrêtait pas. Douloureux, tellement douloureux…Et cela empirait à chaque seconde. Sa main se crispait sur les vêtements de Dun. S’il ne trouvait pas la solution, il allait mourir, il en était sur. Son regard braqué sur les vêtements du prince, il étouffa une exclamation quand celui-ci se dégagea avant de lui révéler qu’il ne pouvait rien pour lui, ne connaissant pas le mal qui le rongeait. Il n’eut que le temps de cracher une dernière fois du sang avant de sauter à la gorge de Dun, le regard suppliant. Il ouvrit la bouche, mais aucun son n’en sortit. Ses capacités physiques et mentales le quittaient peu à peu, il le sentait. Les sons devenaient flous, sa vue se brouillait…Tel un parasite, il le rongeait de l’intérieur, l’empêchant de se défendre, jusqu’à ce qu'il ne puisse qu'assister à son meurtre sans rien pouvoir faire pour l'en empêcher. Il crispa d'avantage ses doigts autour du cou de Dun avant de le relâcher. Il n'arrivait plus à lever ses bras ou ses mains, ses forces l'avaient abandonnés. Dans un dernier espoir, totalement immobilisé, incapable de bouger, il fixa Dun d'un air suppliant puis...Le noir. Sa vue l'avait abandonnée à son tour. Pourtant, il sentait encore son coeur battre, et il était encore capable de penser. Il avait peur...Si peur.

Et tout à coup, il se retrouva devant la scène qui l'avait fait hurler. Exactement à la même place. Les deux silhouettes auparavant floues étaient nettes et parfaitement visibles. L'une, de taille moyenne, les cheveux teintés de violets, un ruban rouge enlacé au bras gauche, reposait au sol. Il s'agissait bien de Folon, mort, vidé de son énergie, son visage crispé dans une expression terrifiée. Son corps était maigre, ses os étaient visibles partout. Sa peau était desséchée. A tel point que la légère brise arrivait à effriter la peau du jeune homme. Un où deux mètres plus loin flottait à quelques centimètres du sol un second individu. Celui qui avait insulté Folon de Cloporte. Il était grand, fin, élancé et avait un aspect majestueux. Il portait une tunique blanche une pièce. Dans son dos se trouvaient deux grandes ailes blanches et puissantes. Ses cheveux blonds et effilés tombaient en cascade sur ses fines épaules. Ses yeux bleus fixaient avidement le Sheikah aux cheveux violets qui gisait au sol. Un sourire carnassier se dessina sur son visage, n'ajoutant rien à sa beauté, mais en lui enlevant peut-être une part d'humanité, le rendant plus bestial. Il éclata d'un rire satanique avant de s'adresser au Folon vivant, surexcité.


"Pauvre idiot! Ta curiosité t'a poussé jusqu'à moi et par conséquent jusqu'à ta propre mort! dit-il en désignant la réplique exacte de Folon gisant sur le sol. Maintenant, tu es à moi! Ton corps est à moi! Je vais enfin revivre à travers ton enveloppe charnelle!"

Une lueur rouge traversa ses yeux. Mais il n'hésita pas une seconde, il fonça sur Folon qui recula en trébuchant. Apeuré, le Sheikah était à même le sol, la bouche grande ouverte, reculant vainement pour essayer de semer l'ange. Celui-ci s'avança et plongea sa main dans le torse du jeune homme, lui transperçant la cage thoracique ainsi que le coeur. Crachant du sang, il essaya de se débattre quelques instants avant de tomber inerte sur l'herbe. Ygdrassyl retira sa main. Il y était enfin parvenu. Après des années d'errance, il allait revivre...Quel idiot ce Folon! Une immense lumière émana du fond noir où l'ange se trouvait. Il leva les bras au ciel dans une expression de triomphe avant d'être happé par la lumière. Dans le cimetière, dans la vie réelle, le corps de Folon avait prit l'aspect de celui qui gisait quelques secondes plus tôt dans son esprit. Son visage était figé dans une expression de terreur, sa peau était desséchée et s'effritait au moindre choc. Enfin, une bourrasque de vent fit partir toute la peau du visage du jeune Sheikah, révélant un autre visage, Ygdrassyl. Ses yeux étaient fermés.

Il les ouvrit tout à coup. Il voyait pour la première fois depuis plusieurs années. La lumière lui faisait mal aux yeux. Il secoua ses membres pour faire disparaître les dernières traces de l'ex-Sheikah. Ces cendres furent emportées aux quatre vents. Enfin, il était libéré! Et sa puissance était entièrement revenu...Toutes ces années d'inactivité ne l'avaient même pas affaibli. Il sentait du sang couler dans ses membres et son coeur battre. Lorsqu'il bougea son bras, celui-ci répondit sans problème. Il se leva donc, les yeux encore fermés. Il leva légèrement les bras dans une expression de concentration avant de déployer ses ailes et de s'élever à quelques centimètres du sol. Il respira profondément...Et ouvrit ses yeux. Son regard pétillant tomba sur le prince. L'idiot. Il aurait pu éviter tout cela, mais sa fainéantise avait pris le dessus semblait-il. D'une voix neutre, il s'adressa au mage guerrier.


"Salutations, Dun..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dun Loireag Dragmire
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2542
Age : 27
Date d'inscription : 04/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Folie du Trône des Dragmire
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Sacrifice et resurrection   Jeu 26 Juin - 20:00

Dun ne comprenait pas ce qui arrivait à Folon, et aussi à lui-même vu qu’il se faisait étrangler sans avoir la force de répliquer. Serrant les mains de son ‘ancien’ compagnon, le jeune homme manquait d’air et fut même sur le point de s’écrouler si le Mage de Glace ne l’avait pas fait avant. Ce dernier semblait convulser, apparemment quelque chose n’allait vraiment pas avec lui, mais le jeune Prince ne s’en souciait pas, trop occupé à reprendre son souffle. Se tenant la gorge qui avait été presque broyée, il pu enfin relever les yeux, et aperçu le corps inanimé de Folon. Ce dernier ne bougeait plus du tout, et Dun aurait pu utiliser son pouvoir de miroir afin d’observer ce qui se passait au sein de son être, mais cela aurait été futile vu qu’il n’aurait hélas pu rien faire. C’est pourquoi de toute la scène qui se déroula et de la mort de Folon, la seule trace qu’en aurait jamais l’ex-Chancelier serait un horrible cri survenu alors qu’il s’était assit sur une tombe.
A vrai dire, il n’avait même pas eu besoin de se retourner que déjà des cendres se dispersaient aux quatre vents. Pourtant, ce fut la voix qui se fit entendre qui le surpris le plus : Cette voix… Elle avait appartenu à une personne qu’il avait connu voilà bien longtemps. Mais hélas pas autant de temps que l’aurait souhaité Dun. C’est pourquoi, alors que cet homme apparaissait de manière suréaliste dans ce monde, et qu’il l’interpella, le jeune Prince ne donna qu’un :


« Yo, ça faisait longtemps. »

… en guise de réponse. Mais de toute façon, que dire ? Ces deux personnes avaient été en opposition il y a longtemps, et un combat en avait résulté, une bataille qui aboutit finalement à la victoire de Dun et à la mort de cet homme. La mort ? Quelle mort ? S’il avait été mort, cet être ayant pris la place de Folon ne se dresserait pas en face du Sorcier. Pourtant, bizarrement, ce dernier ne réagissait pas, il se contentait de fixer le paysage d’un air distrait, et finit par pousser un soupir en portant sa main à la bouche.

« Et voilà… Tout recommence… »

A peine avait-il prononcé ces mots avec lassitude que le jeune homme posa sa main sur la pierre tombale. Mais le plus étrange était que de cette dernière s’écoulait quelques gouttes de sang, et qui ne manqua pas d’initialiser le sort incomplet de Dun. Des chaînes de pierre émergèrent alors de la sépulture en se propulsant vers l’être qu’on appelait avant un Ange.

« Tu as bien changé, avant, tu n’aurais pas sacrifié la vie d’un innocent pour revenir dans ce monde ! Je suis désolé, mais tu ne peux y rester… Tu ne dois pas interférer avec que j’ai prévu ! »

Profitant de la poussière soulevée par les chaînes, Dun avait crié cette phrase en sautant vers l’arrière et créant une griffe de sang. Peu importait que l’ego de Folon cherchait ou non à le combattre voir à prendre sa revanche. Son existence même constituait un danger potentiel que le jeune Prince se devait d’enrayer. C’est ainsi qu’une lutte vieille de plusieurs années allait reprendre…

_______________________


Cliquez afin de partager ses souvenirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-blood.darkbb.com/index.forum
Ygdrassyl
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 100
Age : 25
Date d'inscription : 21/02/2008

Fiche personnage
Guilde: Le groupe sans nom - VII
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Sacrifice et resurrection   Ven 4 Juil - 23:49

L'air frais sur son visage, c'était si beau...Il avait oublié toutes les agréables sensations depuis sa "mort". Si bien, qu'il s'émerveillait de tout. Il n'avait plus vu d'endroit aussi magnifique que celui ou ils trouvaient depuis un moment, et il s'agissait pourtant d'un cimetière. En réalité, c'était la première fois qu'il voyait clair depuis un long moment. A l'intérieur de Folon, il ne pouvait que percevoir des présences, des auras...Et ses pensées. Des pensées futiles, inutiles. Pauvre garçon. Le Sheikah l'avait en quelques sortes… Libéré. Il se souciait de choses si bassement matérielles avant qu'il ne le possède, que sa vie n'aurait jamais volée bien haut. Au moins, pendant quelques temps, Ygdrassyl lui aura offert une vie excitante qu'il n'aurait jamais connue. Il reposera en paix. En cet instant, le jeune homme blond aspirait plus à la paix qu'autre chose, suite à ce long "sommeil", mais Dun semblait voir les choses différemment. Loin d'agréer à une trêve, il était même en train de menacer le Sheikah. Selon lui, il ne devait pas interférer dans ces prétendus plans. Il se fichait bien des plans de Dun, des plans d'un traître. Il était de nouveau en vie et il ne repartirait pas si facilement. Mais avant qu'il ne puisse lui répondre, le prince sauta en arrière, créant une sorte de griffe de sang tandis que des chaînes de pierres émergeaient d'une sépulture et se dirigeaient à toute vitesse vers Ygdrassyl. Celui-ci effectua un mouvement de recul, toujours en restant dans les airs avant de tendre les mains vers les chaînes.

Il y en avait cinq. Pas une ne toucha le Sheikah. Chaque fois que l'une d'elle s'approchait de trop près, Ygdrassayl effectua un mouvement latéral avec son bras sur le bout de la chaîne, laissant échapper un léger reflet blanc tandis que les chaînes étaient déviées dans un sens opposé avant de disparaître. Ses gestes étaient si vifs que les mouvements de ses bras étaient difficilement perceptibles. Lorsque toutes les chaînes avaient disparues, il jeta un rapide coup d'oeil au prince avant de s'élever d'un mètre de plus dans les airs. Il ferma les points quelques instants et ceux-ci brillèrent tout à coup d'un éclat blanc aveuglant. Lorsqu'il rouvrit les poings, la fine lumière blanche recouvrit le corps entier. Après quelques secondes, malgré un rayonnement assez intense, la couleur se voulait moins agressive et son rayonnement ne parvenait plus à aveugler. Le but n'était de toute façon pas là. Le Sheikah observa ses mains quelques instants avant de reporter son regard sur Dun.


"Vois-tu..." Commença t'il d'une voix lente. "Lorsque tu m'as "tué", tu as complètement anéanti mon enveloppe physique et par conséquent, mon accès au mana. Mais mon esprit subsistait toujours, bien qu'affaibli. Mes forces me quittaient à un rythme alarmant. J'ai donc pris possession du corps de Folon en urgence. Un garçon aux talents très médiocres, mais je n'aurais pas pu posséder quelqu'un de plus puissant. A mesure que son propre contrôle lui échappait, je devenais de plus en plus fort. Il ne s'est douté de rien et s'est laissé faire, s'émerveillent de sa nouvelle puissance que je lui donnais...J'attendais le moment propice pour réapparaître. Grâce à lui, j'ai appris beaucoup. Mais j'ai failli être découvert plusieurs fois à cause de ses "crises". Il essayait vainement de reprendre contrôle de son corps. Pitoyable. Tu dis que j'ai sacrifié un innocent, mais c'est faux. Je l'ai aidé au contraire. Dans cette vie il n'aurait eu aucune possibilité, contraint à se plier aux règles établies par d'autres! Je l'ai libéré...Enfin, je m'écarte du sujet. Pendant tout ce temps ou je restais endormi, sans espoir d'accès à la lumière, j'ai appris à maîtriser une nouvelle forme de magie. Ne pouvant directement accéder à la magie cryogénique du garçon, j'ai réussi à catalyser la magie pure dont il se servait, et à rejeter l'élément glace. J'ai appris à maîtriser la magie elle-même...Je n'ai plus besoin de la changer en lumière pour la faire agir aujourd'hui, j'arrive à me passer du superflu de "lumière" comme de "glace" auparavant. Une source de magie inépuisable et...Puissante."

Sur ces mots, in rictus mauvais éclaira son visage quelques secondes avant qu'il ne fonce vers le sol pour le frapper avec les poings. Une onde blanche se propagea alors en cercle autour de lui, dévastant tout sur son passage. Dun l'avait défié une nouvelle fois, et il en subirait les conséquences!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dun Loireag Dragmire
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2542
Age : 27
Date d'inscription : 04/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Folie du Trône des Dragmire
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Sacrifice et resurrection   Sam 12 Juil - 18:50

Dun était resté silentieux, alors qu’Ygdrassyl venait d’esquiver chacune de ses chaînes sans difficulté. Ces dernières avaient par ailleurs plus été un coup de semonce marquant le début du combat. Mais l’ancien Mage de Lumière se perdit alors dans un long discours où il expliquait les raisons de sa présence ici. Pendant tout le récit, l’expression de Dun ne changea pas, pourtant tout au fond de lui, la persistence de son ennemi au sein de ce monde l’avait plus réjoui que frustré. Il était devenu en effet la preuve vivante que retirer la vie à une personne ne suffisait pas à la tuer… Il fallait pour cela éradiquer complètement son existence! Quel dommage qu’il n’en ait pas eu connaissance le jour où il s’était attaqué à l’ange! Bah… Il est des erreurs qu’il vaut mieux faire pour en apprendre plus et avancer encore plus loin.
Mais enfin, lorsque l’onde blanche fut relâchée, seul un rictus était visible sur le visage du jeune prince d’Hyrule. Celui-ci n’esquiva pas le coup comme l’avait fait son adversaire, mais se contenta d’attendre, et d’ériger un mur de pierre grâce à son sang. Son but n’était pas du tout de contenir la force de l’attaque, mais permit juste au jeune homme de se servir de lui comme tremplin pour… passer au dessus de l’onde de choc, tout simplement. Mais tout en se rattrapant et en touchant terre, Dun continua la discussion comme si le combat actuel n’était qu’une formalité de retrouvaille entre les deux personnes.


“Si je comprends bien, toi et moi sommes actuellement ennemis par opinion mais aussi par existence. Tu uses de la mana brute produite par ce monde alors que j’en fait de même au sein de moi-même. La Magie contre la Sorcellerie, quel scénario touchant n’est-ce pas?”

Une teinte d’ironie ponctua cette phrase, mais elle était véridique. Tout comme l’Art et le Vif qui se contrastaient dans tant d’autres pays, ces deux hommes étaient maintenant totalement opposés.

“Bien, si nous commençions? Nous n’avons pas de temps à perdre…”

Le visage toujours orné d’un sourire provoquant, le jeune homme pointa alors son doigt vers l’avant, où se concentrait maintenant une sorte de sphère qui finit par imploser. Il en résultat alors un très mince fil d’énergie qui détruisit la tombe située à la droite d’Ygdrassyl volant en éclats de roches fumantes. Aucunes de magies élémentaires n’avait été usitée, alors quelle était cette technique? C’était la première fois que Dun l’utilisait, et cela montrait sa détermination à éliminer l’être divin. Mais à peine cette démonstration fut-elle faite qu’il se déplaça à très grande vitesse contre ce dernier -Un grand flash- pour lui asseigner un coup de poing qui le fit voler à quelques mètres contre les pierres tombales – un second flash-. Certe, ce n’était pas sa force physique qu’il utilisait, on s’en doutait.

_______________________


Cliquez afin de partager ses souvenirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-blood.darkbb.com/index.forum
Ygdrassyl
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 100
Age : 25
Date d'inscription : 21/02/2008

Fiche personnage
Guilde: Le groupe sans nom - VII
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Sacrifice et resurrection   Sam 12 Juil - 22:00

Ygdrassyl n'eut que le temps d'afficher un léger sourire à l'évocation de la bataille opposant la magie contre la sorcellerie que déjà Dun annonçait le commencement réel du combat. Ygdrassyl se mit en position de garde. Dun avait levé son doigt, faisant apparaître une petite sphère qui implosa, libérant une sorte de filin. Ygdrassyl se concentra pour que ses bras soient recouverts d'un flux de mana, le protégeant de ce filin. Mais le Sheikah s'aperçut bien vite qu'il n'était pas la cible de l'attaque. Car quelques dixièmes de secondes plus tard, ce fut la stèle sur un des côtés qui explosa. Il détourna naturellement le regard. Ce fut une grosse erreur. Car déjà Dun fonçait sur lui et lui asséna un grand coup de poing qui le fit voler au loin. Le mage ne parvint pas à se rétablir tout de suite. Il profita d'être près d'une falaise pour reprendre pied sur celle-ci et repartir vers le Prince grâce à un puissant appui.

Grâce à sa magie, il amplifia sa vitesse, et pendant les quelques dixièmes de secondes qu'il possédait avant d'être à la hauteur du prince, l'ange concentra une nouvelle fois son flux de mana dans ses avant-bras qui commencèrent à briller intensément. Mais un coup frontal avait peu de chances de réussite, Dun pourrait le parer. Ygdrassyl en était conscient. C'est pourquoi, lorsqu'il fut assez proche pour voir la couleur des iris de son adversaire, l'ange disparut, purement et simplement. Et réapparut derrière Dun, au niveau du sol, pour lui asséner un coup de pied circulaire aux jambes qui le fit chuter. Il prit ensuite son visage entre ses mains et serra pour produire une explosion d'énergie. Puissance assez faible, mais qui avait le mérite de l'aveugler quelques instants. Profitant de cela, il donna un coup de pied au sol pour s'envoler jusqu'en haut d'un arbre où il se camoufla dans les branches, réfléchissant à un plan à toute vitesse. Même si sa puissance avait été augmentée, il valait mieux éviter le plus possible les affrontements directs. Il faudrait trouver autre chose...


*Voyons, voyons, nous sommes de pouvoir égal je pense, peut-être possède t'il un soupçon d'habileté en plus. Il faut que je ruse pour dominer. Quoi qu'il en soit, le combat va être serré... Ô puissance de la Terre, Ô brûlure du feu, Ô caresse du vent, Ô douceur de l'herbe, Ô murmure de l'eau, Ô souffle de l’esprit, venez-moi en aide...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dun Loireag Dragmire
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2542
Age : 27
Date d'inscription : 04/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Folie du Trône des Dragmire
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Sacrifice et resurrection   Sam 12 Juil - 22:33

Dun s’aperçu bien vite que les années passées n’avaient en rien altérée le sens du combat de son ancien compagnon d’armes. Aussi lorsque ce dernier contrattaqua et lui infligea des dégâts certes légers, mais ayant une certaine efficacité tout même, le jeune homme prit la décision de ne pas laisser ce combat s’éterniser. Si Ygdraddyl venait de ressusciter et était dans une forme assez performante, ce n’était pas le cas de Dun qui était toujours aussi affaibli. Toutefois, combattre ainsi lui rappelait l’ancien temps et cela ne pouvait que lui donner des ailes. Ainsi, lorsqu’il se remit de l’aveuglement, seule l’envie de combattre le poussait à continuer la lutte plutôt que de profiter de la disparition de son adversaire pour fuir.
Ce dernier s’était en effet dissimulé quelque part, mais comment le trouver ? Le Sorcier n’avait pas le temps de jouer à cache-cache, et c’est pourquoi il prit une décision. Fermant les yeux et récitant quelques incantations mystérieuses, la nature entourant les deux combattants s’arrêta alors. Le voir était impossible à cause de ce qui les entourait ? Soit, cette réalité était gênante, il fallait alors l’effacer. Faisant acte de Sorcellerie et donc d’Hérésie, Dun créa une nouvelle réalité qui remplaça alors temporairement l’actuelle. Le sol, les pierres tombales, les arbres (dans un cimetière ?) disparurent alors pour laisser place à… rien. En effet, ils se trouvaient suspendus dans du vide, semblable au vide sidéral. Debout sur un sol invisible, seules les étoiles les entouraient.
Hélas, cela signifiait aussi que Dun ne pouvait usiter de quelques magies élémentaires que ce soit, puisque les éléments n’existaient pas en ces lieux. Pourtant son but était atteint lorsqu’il aperçu Ygdrassyl maintenant privé de tout camouflage. En plus de la magie qui ne pouvait être utilisée dans ce monde, le jeune homme ne pouvait faire acte de Sorcellerie lorsqu’il maintenait déjà une réalité. Mais soit, ce n’était pas si grave après tout. Même la Terre n’était pas présente ici, donc le Mana ne pouvait pas y parvenir, comme l’utilisait Ygdrassyl. Qu’il s’agisse de la Sorcellerie de Dun, ou de la Magie de l’ange, il était inutile d’essayer de parvenir à leurs sources d’énergie. L’issue du combat se déciderait donc… au poing. Assénant un uppercut à son ennemi, le jeune Sorcier offrit ainsi un bien piètre spectacle : deux utilisateurs de la Magie se livrant un combat à mains nues.


« Ne comprends-tu pas ? Tu n’existe pas, tu n’existe plus ! Tous autant que nous sommes, nous ne méritons pas d’exister ! Tu ne fais pas exception, et je m’assurerai de ton sort ! »

La fureur brillait dans les yeux de Dun qui, en frappant son ancien compagnon d’arme, vociférait ces paroles. Pour la première fois, son sang froid s’en était allé, à l’image d’Ygdrassyl lorsqu’il venait d’éliminer Folon. Mais alors qu’il continuait à le frapper, il ne se souciait plus de sa défense… C’eut été inutile : se défendre, reculer d’un pas, signifiait accorder la victoire à son adversaire.

_______________________


Cliquez afin de partager ses souvenirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-blood.darkbb.com/index.forum
Ygdrassyl
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 100
Age : 25
Date d'inscription : 21/02/2008

Fiche personnage
Guilde: Le groupe sans nom - VII
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Sacrifice et resurrection   Mar 15 Juil - 21:31

Réfléchir, vite, très vite. Contre Dun, c'était indispensable. C'était pour cela qu'une cachette était la bienvenue pour établir une ruse au calme. Malheureusement, le prince l'avait prit de cours et avait usé de ces incroyables pouvoirs pour créer une nouvelle réalité, écrasant l'autre. La cachette du Sheikah avait disparue par conséquent. Le ciel, tout comme le cimetière et même la Terre avaient été remplacés par un ciel étoilé, s'étendant dans toutes les directions, comme dans l'espace... Pourtant, un sol physique existait bel et bien, malgré son invisibilité. Il semblait plane et lisse. Une beauté mystique s'élevait des lieux, comme si les deux combattants se trouvaient à l'intérieur d'un sceau magique sans issue. Mais il n'eut pas le temps d'étudier plus le nouveau lieu, car déjà Dun fonçait sur lui à toute vitesse. Dans une tentative désespérée, Ygdrassyl voulut créer une barrière de mana entre lui et son assaillant, mais la magie ne vient pas. Et un uppercut le frappa dans le ventre. Volant quelques mètres au loin, il ratterrit, agenouillé. Le regard vide, il cracha du sang avant de relever la tête, le regard rempli de fureur envers cet homme, Dun. Pris dans le feu de l'action, le Sheikah se releva et une nouvelle fois, tenta de malaxer son mana de façon à le concentrer dans ses bras. Aucun effet. Pourquoi? Le mana était pourtant partout autour, il le sentait, mais il était comme...Derrière une vitre...

Bien sur! La réalité de Dun, ne faisant exister qu'un vide sidéral par dessus l'autre réalité, bloquait le flux de mana reliant Ygdrassyl à la Terre. Dun aussi était par conséquent bloqué. Et il ne pourrait se servir de son autre forme de magie qui était éreintante. D'ailleurs il semblait épuiser. C'était le moment! Sans hésiter, le Sheikah fonça sur le prince pour lui asséner un coup de poing au visage, coup de poing droit, puis gauche et enfin, un coup de genoux au ventre. Continuant son enchaînement, il le prit par le col et le lança haut dans les airs. Il sauta à sa suite, et à sa hauteur, exécuta une retourné pour lui asséner un violent coup de pied dans le ventre, le faisant s'écraser au sol. Le mage ratterit alors au sol. Dun était effondré sur le sol pour l'instant. Il fit un bond en arrière, et ouvrit sa sacoche située sur sa jambe droite. De celle-ci il en tira deux sphères de couleur bleue. Des sphères hallucinogènes, particulièrement efficace, bien qu'un guerrier aussi expérimenté que Dun ne se laisse pas berner longtemps. Il les utiliserait en temps voulu. Il voulait les avoir à portée de main.


*Réfléchissons pendant qu'il reprend ses esprits. Il à l'air affaibli, mais même avec ça, je ne pourrais vaincre Dun avec des attaques au corps à corps. Le sonner tout au plus. J'aurais besoin de magie pour le coup final et pour le moment je ne peux pas y accéder. Deux solutions s'offrent donc à moi. Grâce aux sphères hallucinogènes, s'il est vraiment trop épuisé, je pourrais peut-être le manipuler et lui faire annuler cette réalité. Et si cela ne marche pas, je devrais l'affaiblir au point qu'il ne puisse plus maintenir cette réalité...Et pour cela, est-ce que j'ai toujours...*

D'un geste vif, il farfouilla dans sa sacoche. Et au bout de quelques instants...Ouiii. Il avait toujours ce qu'il cherchait. Ce n'était pas grand chose, mais cela pourrait toujours aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dun Loireag Dragmire
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2542
Age : 27
Date d'inscription : 04/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Folie du Trône des Dragmire
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Sacrifice et resurrection   Mer 30 Juil - 22:31

Dun n’avait pu que subir les coups que lui infligeait Ygdrassyl, au point que lui-même ne soit aux limites de sombrer dans l’inconscience. En effet, des deux, son adversaire était celui qui était le plus en forme au niveau du physique. Mais dans un étonnant contraste, cela signifiait aussi qu’il était plus que supérieur en utilisation de pouvoirs. Pourtant, ce dernier ne perdait pas son sang-froid, et analysait calmement la situation, pendant que les coups fusaient. Par ailleurs, des fissures apparaissaient déjà ici et là, et cet univers volerait en éclats s’il se déconcentrait. Mais alors que son adversaire tentait d’établir une stratégie se reposant sur des objets aux yeux de Dun, ce dernier en profita pour attraper son adversaire par le col et le regarder droit dans les yeux. Que voulait-il prouver en faisant cela ? Rien, si ce n’est qu’il y avait là une belle occasion de riposter.
C’est pour cela que le jeune Sorcier… recula. Mais bizarrement, son pied ne trouva appui que dans le vide, et il se pencha dangereusement pour finir par tomber en emportant son adversaire. C’est en faisant cet acte qu’on pouvait comprendre ce qu’il avait en tête : Car si ces deux personnes étaient dans l’espace, comment diable pouvaient-ils se voir ? Le noir sidéral était en effet dispersé par la plus grande source d’énergie et de chaleur : Un soleil. Ce dernier se trouvait juste en dessous d’eux, et plus ils tombaient dans le vide, plus sa gravité les attirait.


« Et bien, mon cher, il semblerait que ça soit un combat à l’usure. Peu importe ce que tu possèdes ou ne possède pas, celui qui perdra ce combat sera celui qui ne cèdera pas à cette chaleur en premier ! »

Et ici, Folon aurait sûrement été le gagnant grâce à sa magie de glace. Mais alors que la friction (sans atmosphère ? Mais on s’en tape ! XD) commençait déjà à les consumer, Dun fut soudain pris de douleurs à la tête. A tel point qu’il en lâcha Ygdrassyl pour sa plaquer les mains sur son crâne.

« ..Qu’est-ce ?! Mais ! Laissez-moi ! Tu ne peux pas… SORTEZ ! »

A peine avait-il hurlé cet ordre que cette réalité vola en éclats, dispersant étoiles et astres en milliers de fragments allant se replacer dans le ciel créateur. Pourtant, la chute des deux jeunes hommes continua mais s’interrompit brutalement au contact du sol. Mais Dun, de son côté, ne se releva pas et ne put rien faire d’autre que de se rouler par terre, secoué par des spasmes de douleur. Murmurant des paroles incohérentes, des cris, et d’autres protestations guerrières, il fut soudain happé par le sol qui engloutit son corps.

-Une plaine désertique, une brume entoure le corps de Dun, mais celle-ci se disperse à l’arrivée d’un individu-

Dun ouvrit bientôt difficilement les yeux. Les souvenirs de la douleur qu’il avait ressentie quelques instants plus tôt parcouraient encore son corps déjà meurtri. Mais alors qu’il relevait la tête, le jeune homme fut plus que surpris par la vision que lui apporte ce nouveau paysage.

« M-Mais… C’est… ! »

Voix inconnue : « Oui, c’est en ce lieu et en ce temps que tu es mort. »

Au son de cette voix, le visage du Sorcier se figea, mais d’une expression sévère et dure. Ayant retrouvé son sang-froid, ce dernier se releva et parla d’une voix hautement accusatrice.


« Lucian ? Non… Tu es… le Monde. »

Voix : « Ai-je rempli ma part du marché ? »

« Comment ? »

Voix : « Ai-je rempli ma part du marché ? »

Devant l’insistance, Dun fixe son interlocuteur et finit par répondre d’une voix parsemée d’apréhension : « Oui… »

A cette annonce, la personne claqua alors des doigts et diverses images apparaissent, spécialement des moments où Dun usa de la sorcellerie afin de créer de nouvelles réalités. Nul besoin de mots pour transcrire ce que voulait dire cette personne : Dun, lui, avait outrepassé ses engagements.


Voix : « Ce genre d’Art est tabou, et tu le sais. Chercher à te défaire des lois de ce Monde n’entre pas dans les termes du marché. Artiser ne t’es pas interdit, mais plus de façon aussi voyante. Et cela, je dois m’en assurer… »

A peine avait-il finit cette phrase que l’individu, ou plutôt la femme s’en était retournée. Dun n’avait pas réagit et s’était contenté de la regarder s’éloigner. Ce n’était pas sa vraie forme, juste une représentation d’une personne parmi les souvenirs du jeune homme. Mais avant qu’il ne puisse prononcer un mot pour sa défense, la terre le happa encore une fois, et c’est alors qu’il se souvint des termes de son interlocutrice. « Je dois m’en assurer »… Pourtant, avant même qu’il n’hurle à son intention, Dun avait déjà disparu dans les méandres de la Terre.
Ce qui en découla ne peut être exprimé avec les mots, tant l’horreur ou le plaisir qui en découlèrent étaient intenses. Le plaisir charnel d’une nuit avec l’être aimée, ou un petit bras potelé de nouveau-né teinté de sang, telles sont quelques images qui furent infligées à l’esprit de Dun. Mais lorsqu’enfin ce tourment fut achevé, son corps fut de nouveau expulsé dans le cimetière du village Cocorico. A peine 5s espaçaient sa disparition de son apparition, mais pour le jeune homme, cela avait paru durer des jours. C’est ainsi que, en ouvrant les yeux une nouvelle fois et en étant aveuglé par le soleil qui reprenait ses droits, le jeune Prince se releva et finit par dévisager Ygdrasssyl. Une seule question lui vint alors à l’esprit, le regard vide et terne, comme une poupée à qui on aurait enlevé toute vie.


« Qui… êtes-vous ? Que faisons-nous au village Cocorico ? »

Étonnamment, Dun semblait avoir tout oublié d’Ygdrassyl, tout en gardant les souvenirs du village Cocorico, et d’autres choses encore.

_______________________


Cliquez afin de partager ses souvenirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-blood.darkbb.com/index.forum
Ygdrassyl
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 100
Age : 25
Date d'inscription : 21/02/2008

Fiche personnage
Guilde: Le groupe sans nom - VII
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Sacrifice et resurrection   Sam 16 Aoû - 15:25

Alors que le Sheikah semblait avoir trouvé quelque chose pour l’aider dans son combat, il fut distrait par des fissures apparaissant peu à peu dans le vide intersidéral, preuve que la concentration du Prince faiblissait. Il reporta son regard sur celui-ci, mais trop tard. Dun avait foncé sur lui et l’avait empoigné par le col, ses yeux fixant celui du Sheikah aux longs cheveux blonds. Il ne semblait pas avoir prévu d’attaques. Il se contentait de reculer lentement jusqu’à ce que…Jusqu’à ce qu’il bascule dans le vide, ayant atteint la limite de la surface du sol invisible. Ils tombaient inexorablement vers un énorme soleil et la chaleur devenait à peine supportable. Ygdrassyl fixait l’énorme astre solaire avec des yeux grands ouverts. RIEN parmi tout son panel de sorts et toute sa puissance magique ne lui permettait de rivaliser avec la puissance destructrice d’un soleil. C’est à ce moment précis qu’il se rendit compte de l’incroyable puissance de Dun et de son extraordinaire endurance. Il arrivait à créer un soleil entier et plus encore. Il arrivait même à le maintenir plusieurs minutes. Ygdrassyl n’était pas si puissant, bien qu’il fût bien plus fort que la plupart si ce n’est de tous les grands mages d’Hyrule. Fortuitement, une sorte de crise vint interrompre Dun et l’obligea à faire exploser sa réalité déjà vacillante. Le Sheikah tomba violemment au sol, mais se releva aussitôt, prêt à en découdre avec le puissant mage. Mais Dun ne se releva pas. Pis encore, il sembla se faire happer par la terre. Ecarquillant les yeux, le mage blond jeta des regards partout autour de lui, se préparant à contrer un assaut inattendu du Prince. Mais celui-ci ne vient pas. Et à peine quelques secondes plus tard, l’homme réapparut subitement, allongé sur le sol, inerte. Profitant de ce court répit, Ygdrassyl murmura une incantation et une brise légère sembla caresser ses cheveux tandis qu’une aura blanche provenant de l’air et de la terre le parcourait. Lorsque la brise s’arrêta, l’aura disparut aussi. Il venait en réalité de régénérer ses cellules endommagées et de soigner ses blessures grâce à l’énergie du mana. Au bout de quelques instants, Dun se leva, le regard vide. Il fixa le Sheikah durant un instant avant de poser deux questions pour le moins déstabilisantes. Ne se laissant pas duper, Ygdrassyl lui répondit aussitôt :

« Tu ne m’auras pas comme ça ! » Cria t’il d’une voix forte.

Il fonça alors sur Dun à une vitesse fulgurante tout en concentrant son mana au bout de sa main droite pour créer une épée de mana capable de couper un cheveu dans le sens de la longueur aussi bien qu’un roc de plusieurs tonnes. Mais alors qu’il fonçait sur lui, le regard terne et sans vie du Prince le stoppa net, à quelques centimètres de lui. Toujours méfiant, il leva la main, passant la lame de mana juste en dessous de sa gorge. Il fixa intensément ses yeux. Des yeux ternes, vides, sans chaleur, typique des amnésiques. Peut-être n’était-ce pas une feinte après tout ? Sans prévenir, Ygdrassyl fit disparaître la lame d’énergie pure et examina ses yeux sous toutes les coutures. Il recula de quelques pas, la tête remplie de questions. Il ne se souvenait pas avoir vu un cas d’amnésie même magique agir aussi rapidement, surtout sur un homme si puissant. Bien sur il était épuisé, mais cela ne faisait pas tout. Quelqu’un lui aurait jeté un sortilège d’amnésie à action lente auparavant ? Non cela ne tenait pas de bout. Dun l’aurait sentit. Le Sheikah recula d’un pas, farfouillant quelques secondes dans sa sacoche avant d’en sortir une petite tablette de roche étrange. Brillante comme le marbre et légère comme une feuille d’arbre. Le mage blond dessina un Kanji sur la surface de la pierre avec ses doigts, et celui-ci s’illumina aussitôt, comme si il avait toujours été gravé là. Ygdrassyl reporta furtivement son regard sur son adversaire puis, il reposa son attention sur la pierre.

« Etat psychique de Dun ? » Interrogea t’il à voix haute.

Pour toute réponse, deux fumées s’élevèrent, une blanche et une noire qui s’entrelaçaient. Cela voulait dire qu’une partie de la mémoire de l’homme avait soudainement disparue. Impossible de savoir s’il en subsistait une trace dans le cerveau du prince. En tout cas, il semblait avoir oublié jusqu’au nom d’Ygdrassyl. « Que devrais-je faire ? » s’interrogea t’il. Aussitôt, la réponse lui vint clairement. Il se rapprocha de Dun, croisa son regard terne une dernière fois avant de s’adresser à lui.

« Tu es souffrant, ta mémoire va te revenir, je te le garantis. Patiente juste une seconde et tout sera déjà un peu plus clair. Je vais t’aider. »

A ces mots, il sortit de sa sacoche un rouleau de parchemin vierge qu’il déroula devant lui. Il traça sur le papier une série de lettres avec ses doigts. Puis une autre série, et encore une autre. Les lettres formées par le Sheikah s’illuminaient quelques secondes après qu’ils les aient tracées. Lorsqu’il eut fini, il relut son parchemin et ajouta un dernier mot au bas du parchemin : son nom, Ygdrassyl, mais écrit comme tout le reste du parchemin en une langue ancienne des peuples du désert à l’est. Puis, il se rapprocha du Prince, écarta une mèche de ses cheveux et traça cette fois une lettre unique sur son front. Elle était très compliquée et composée de nombreux traits. Aussitôt, elle s’illumina, en même temps que les lettres du parchemin, avant de disparaître lentement. Une lumière sembla traverser les yeux de Dun, mais ils redevinrent ternes aussitôt. Le Sheikah roula et rangea le parchemin dans sa sacoche, esquissant un sourire satisfait. En réalité, il venait de lui insérer dans sa mémoire diverses informations, comme par exemple le fait que Dun a toujours été au service d’Ygdrassyl. Celui-ci attendit quelques secondes avant de reprendre la parole.

« Il est temps pour moi d’acheter d’autres vêtements que ceux-ci, un peu trop voyants pour un rôdeur. Il faudrait d’autant plus éviter que quelques anciennes connaissances sachent que je suis de retour. Dorénavant, tu m’appelleras Shuyin, l’élu du mana. Je te laisse le soin de te trouver un nouveau nom. Sur ces mots, il tourna son regard vers l’est et ferma les yeux, humant un parfum inexistant. Il nous faut partir vers l’est et retourner à la bibliothèque perdue d’Elendil, et peut-être, retrouver un ancien ami, j’ai besoin de réponses. »

Sur ces mots, il se retourna, et partit en direction de la sortie du cimetière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dun Loireag Dragmire
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2542
Age : 27
Date d'inscription : 04/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Folie du Trône des Dragmire
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Sacrifice et resurrection   Mar 26 Aoû - 10:50

Dun ne comprit pas les raisons pour lesquelles cet étranger s’en prenait à lui, et si bien que, étant surpris, le jeune homme ne riposta même pas à ses intentions meurtrières. C’est sans doute ce qui fit douter l’ Ange, car celui-ci finit par arrêter sa main et reconsidéra la situation. Mais pendant que ce dernier émettait des hypothèses et faisait des spéculations, le jeune Sorcier essayait de comprendre ce qui se passait. Son identité et celle de cette personne lui échappaient, pourtant les lieux et ce pays ne lui étaient pas inconnus, à vrai dire il les connaissait même très bien. Néanmoins, avant de pouvoir réfléchir plus longtemps sur la situation actuelle, son adversaire vint devant lui et se livra à un étrange rituel. Rituel à partir duquel le jeune homme serait persuadé d’être le serviteur d’Ygdrassyl.
Pourtant, un étrange mal de crâne ne le quittait pas. C’était comme si le sort que lui avait infligé le Mage de Mana torturait son esprit, et essayait de s’y immiscer tel un nuage fétide de puanteur. Ses défenses psychiques se faisaient arracher disgracieusement et ignoblement jusqu’à ce qu’enfin, la magie fut effective.


« … Bien, maître Shuyin. »

Les yeux de Dun restèrent ternes et sans grand intérêt pour lui-même, mais cette phrase en indiquait bien long sur sa manière de penser. Et, alors que son nouveau seigneur s’éloignait du cimetière après avoir parlé d’une bibliothèque et dit au jeune homme de décider de son nom, l’ex-Chancelier resta prostré là. Une identité ? Il en avait donc une ? Par ailleurs, c’est en regardant son poignet qu’il y remarqua quelque chose de gravé : « Dun ». Etait-ce son nom ? Il décida de le prendre comme tel, en tout cas. Sans doute ignorait-il qu’il avait déjà vécu cette situation à son arrivée à Hyrule, il y deux ans, mais maintenant le seul vestige qui en résultait était une simple impression de déjà vu.
Ainsi alors qu’il se relevait, le jeune homme entendit soudain d’une voix, ou plutôt la voix. Celle qui lui avait adressé la parole alors qu’il avait été engloutit par la terre lors de son châtiment. C’était à peine un murmure, mais Dun l’entendit sans peine : « Ta sanction t’empêchera d’avoir de trop grandes ambition, ‘outil’, tu ne pourras désormais te souvenir que de tes dernières 24 heures. Au-delà, ta mémoire s’effacera au fur et à mesure… ».
Cette voix… Le jeune homme ne savait pas précisément pourquoi, mais il la trouvait détestable, sans pour autant la haïr. Et même s’il avait pu comprendre le sens profond de ses paroles, le jeune homme ne s’en soucia guère et se mis lui aussi en marche : Le maître ne devait pas attendre…


(Hep, Yggy, faudrait pas oublier que Zangetsu nous avait demandé de le rejoindre dans le désert.. XD Ou alors il a terminé son RP?)

(Oh shit! Hum...Bah, on verra ça sur MSN mais...J'pense qu'on va dire que j'retarde le moment où j'vais à la biliothèque =o)

_______________________


Cliquez afin de partager ses souvenirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-blood.darkbb.com/index.forum
 

Sacrifice et resurrection

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyrule's Journey :: RPG :: Fief de Cocorico :: Cimetière Cocorico-