Forum de RP basé sur le thème de Zelda (Ocarina of Time), coupé au site de RPG en ligne Hyrule's Journey
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dun Loireag Dragmire
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2542
Age : 28
Date d'inscription : 04/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Folie du Trône des Dragmire
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Lun 25 Fév - 14:52

Dun continuait à marcher parmi les ruelles encombrées, où la population du Bourg tentait de trouver tant bien que mal un abri. Bizarrement, le jeune homme ne s’affolait pas; mais ne semblait pas non plus s’amuser… La situation actuelle n’avait rien d’amusante pour lui, et c’est pourquoi son visage restait neutre et impassible. Sa démarche en elle-même ne semblait pas avoir de but, et le Mage marchait dans les ruelles au hasard en tournant ici et là suivant son envie. Avec le temps, le jeune homme avait même perdu Lliude dans la manœuvre, mais plus important, une autre personne semblait vouloir lui tenir compagnie…

« Eh bien, que me veux-tu ? »

Arrivée dans une impasse faisant office d’allée sombre, le jeune Prince avait prononcé ces mots sans même se retourner. Les mains dans les poches, et regardant le mur droit devant lui, il ajouta d’un ton morne et sans vie…

« Tu n’as pas l’air d’être un disciple de Ganondorf, mais tu ne t’enfuis pas non plus comme la foule toute autour de nous, tu vas même jusqu‘à me suivre… Y a-t-il une raison à cela ? »

En effet, l’armée de Ganondorf était en débâcle, et Dun n’allait finalement pas enclencher la suite de son plan. Zangetsu n’était pas aux alentours, et effectuait des manœuvres à l’aide de certains de ses guerriers apparemment. Nightmare semblait vouloir affronter le Seigneur du Malin, ainsi que Lliude. Seul Dun n’avait pas eu quelque chose qui aurait pu l’occuper… mais peut-être allait-ce changer ?

_______________________


Cliquez afin de partager ses souvenirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-blood.darkbb.com/index.forum
Ygdrassyl
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 100
Age : 25
Date d'inscription : 21/02/2008

Fiche personnage
Guilde: Le groupe sans nom - VII
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Lun 25 Fév - 15:16

Le regard inflexible, Dun traversait la place sans accorder le moindre regard à la terreur ambiante et à la folie qui semblait s'être emparée de la ville toute entière. Le prince avançait, une lueur glaciale dans le regard, stupéfiant quiconque osait le regarder. Dun avait beaucoup changé...Inexplicablement, une petite voix au fon de Folon lui disait que cet homme était devenu beaucoup moins amical qu'auparavant... Mais, le problème était qu'avant aujourd'hui, Folon n'avait jamais rencontré le mage, il en avait seulement eu quelques échos dans des bribes de conversation. La curiosité alliée à la témérité du jeune garçon le poussait à suivre Dun, à une distance respectable bien sur. Même si Folon savait se défendre, il serait fou de négliger la puissance du mage...Et c'est avec une certaine appréhension qu'il s'engagea à la suite du prince, dans des ruelles qui se faisaient de plus en plus sombres, et où la plupart de la population avait maintenant disparue. Ils n'étaient plus que deux désormais, le jeune garçon était sur que Dun avait ressenti sa présence, où même peut-être, tout simplement entendu, Folon n'avait pas envie de se cacher et ne s'employait pas à masquer le plus possible ses bruits de pas. Tout à coup, Dun s'arrêta dans une impasse obscure, le haut du corps caché dans la pénombre, il s'adressa à Folon d'une voix morne...Presque...Dénué de vie:

« Eh bien, que me veux-tu ? après quelques secondes silence, il reprit. Tu n’as pas l’air d’être un disciple de Ganondorf, mais tu ne t’enfuis pas non plus comme la foule toute autour de nous, tu vas même jusqu‘à me suivre… Y a-t-il une raison à cela ? »

Dans un réflexe, le Sheikah brandit son bâton devant lui, mais il s'aperçut vite qu'il avait été stupide, Dun n'avait pas l'air très enclin à la bagarre, mais seulement à la discussion. Dans un imperceptible mouvement, Folon fit disparaître son bâton, il le ferait réapparaître en cas de besoin. Bien décidé à ne pas se laisser intimider, Folon répondit au prince, d'une voix forte, faussement sereine et qui n'arrivait pas à cacher un léger stress.

"Moi? Disciple de ce sombre crétin? Jamais de la vie! Ce serait un déshonneur pour moi, descendant d'une lignée depuis bien longtemps protecteur de la famille royale! Cependant...Je ne suis pas pour autant à la botte de sa majesté. Disons que je suis de la mauvaise graine emportée par le vent...Et ce ne sont pas quelques tours de passe-passe, bien qu'impressionnants je vous l'accorde, qui me feront avoir peur de vous, Dun. Folon se surprit à lui-même d'être si insolent, et adopta un ton plus poli. En réalité...Je vous suivais pour une raison bien précise...J'avoue que la lutte du bien et du mal ne m'importe peu...Ce qui m'importe, ce sont mes intérêts, et ceux-ci...Je pourrais sûrement mieux les mener à bien...A vos côtés...C'est en réalité, une demande d'admission à votre petit groupe que je formule..." finit-il, un peu anxieux de la réponse de Dun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dun Loireag Dragmire
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2542
Age : 28
Date d'inscription : 04/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Folie du Trône des Dragmire
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Lun 25 Fév - 15:40

Dun s’était attendu à beaucoup de réponse, mais certainement pas à ce qu’on lui parle du groupe qu’il avait formé. Apparemment, ce jeune homme semblait intéressé par ce dernier; cela voulait-il dire qu’ils commençaient à faire parler d’eux. C’était une situation envisageable et avantageuse dans un sens, même si le jeune homme préférait qu’ils restent encore dans l’ombre un certain temps. Toutefois, la suite fut encore plus surprenante : Folon voulait… y entrer? Savait-il seulement ce que cela pouvait impliquer? Toutefois, même s’il ne le regardait pas, le Mage pouvait sentir que ce nouvel arrivant n’était pas un novice, à la façon dont il avait fait apparaître et disparaître son bâton. C’est pourquoi, en relevant sa main, et en la passant sur le tranchant sa propre dague, Dun parla calmement. Du sang s’écoulait de cette dernière et tombait sur le sol, mais c’était intentionnel.

« Vous ressemblez beaucoup à un jeune homme que j’ai connu il y a longtemps… Malheureusement, j’ai perdu tout contact avec lui. Votre façon de parler est très similaire, mais cela s’arrête là. »

Peu à peu, le sang qui s’écoulait sur sa main commença à se stabiliser… Le liquide semblait même s’immobiliser, sous le regard de Dun, pour ensuite se déplacer d’une façon différente sur sa paume. Plus important, plus aucune goutte ne tombait au sol…

« Je n’aime ni Ganondorf, ni la Famille Royale; nous sommes d’accord sur ce point. Néanmoins, je ne puis te laisser partir ainsi, après ce que tu viens de me dire… Cela relève de la haute trahison tu sais? »

Un sourire en croissant de lune ornait maintenant son visage, pendant qu’il fixait Folon. Même la pénombre de ces lieux ne parvenaient à cacher ce dernier. Et ainsi, sans crier gare, le jeune Prince s’élança vers l’utilisateur de bâton, tout en mettant sa main en avant. Cette dernière ressemblait d’ailleurs plus à une griffe maintenant. Une griffe faite de sang, l’élément de Dun.

« Un groupe? Connais pas! Résiste, et je t’en parlerai! »

Levant sa griffe durant la course, le Mage Chevalier donna un coup dans le vide, ce qui suffit toutefois à envoyer des gouttelettes de sang vers Folon… Ces gouttelettes ressemblaient tout de même plus à des projectiles qui se dirigeaient vers leur cible.

_______________________


Cliquez afin de partager ses souvenirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-blood.darkbb.com/index.forum
Ygdrassyl
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 100
Age : 25
Date d'inscription : 21/02/2008

Fiche personnage
Guilde: Le groupe sans nom - VII
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Lun 25 Fév - 17:56

Folon, l'air tendu, attendait impatiemment la réponse de Dun. Bien entendu, il s'était attendu au moment même ou il lui avait parlé, qu'il serait difficile d'entrer dans le petit groupe que Dun s'était constitué. Il ne répondit pas tout de suite à la question, il se contenta d'évoquer de vieux souvenirs à propos d'un jeune homme qu'il avait connu il y avait longtemps. A ces mots et sans aucune raison, le sang de Folon ne fit qu'un tour. Il se massa discrètement le crâne à l'endroit où il éprouvait une douleur fulgurante...Puis tout à coup, il baissa la main, e tandis que le mage parlait vaguement de trahison, la même envie de mordre Dun jusqu'à la chair, jusqu'à le tuer refit surface. Nerveux, il secoua sa tête de tous côtés et quand il la releva pour fixer la silhouette du prince, son calme était revenu. C'est à ce moment là qu'il s'aperçut que quelque chose n'allait pas, une des mains de son interlocuteur prenait l'aspect d'une griffe tranchante d'où dégoulinait quelques gouttes de sangs. Sans crier gare, le prince fit volte-face et fendit l'air de sa griffe, envoyant des projectiles ensanglantés vers le jeune homme. Mu par un réflexe, celui-ci fit un geste oblique dans les airs pour créer une barrière de glace pour stopper les gouttelettes de sang. D'un claquement de doigts, le mur se brisa en plusieurs éclats qui disparurent au moment où ils touchèrent le sol. Le souffle court, il cria au mage:

« ESPECE DE LACHE! »

Sans plus attendre il leva le bras devant lui, de façon à faire apparaître son bâton dans la paume de sa main. Il claqua des doigts de sa main libre afin de faire vibrer son bâton quelques instants. Durant les tremblements, une arme identique à la première apparaissait, se dirigeant rapidement vers la main gauche de Folon. Il fit tournoyer ses deux nouvelles armes avant de se mettre en position de combat. Le regard fixant les yeux du prince, Folon recula d'un pas. Le combat allait être difficile, très difficile, il fallait donc mieux prendre toutes ses précautions. Il marmonna quelques mots afin de faire apparaître un peu partout dans les airs, des éclats de glace qui flottaient au ralenti. D'un geste de tête, ceux-ci se précipitèrent sur Folon, lui procurant une fine armure contre les attaques ensanglantées de son adversaire. Le regard mauvais, il sauta dans les airs pour ratterrir sur une plate forme de glace qui s'élevait à une dizaine de centimètres du sol. En réalité, lorsque le mage attaquerait, il suffirait à Folon de glisser dans le vide pour que sous ses pieds apparaissent une fine couche de glace, améliorant la vitesse de ses déplacements. Derrière lui, la glace disparaîtrait instantanément. Un sourire mauvais au coin des lèvres, il fondit sur l'ennemi tout en faisant tournoyer ses armes de façon à faire apparaître des pics de glace qui se précipitaient à toute vitesse sur Dun.

« UORYAAAAAAAAAAAA !! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stahl
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 394
Age : 25
Date d'inscription : 31/12/2007

Fiche personnage
Guilde: Le groupe sans nom- VI
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Lun 25 Fév - 18:09

[HRP:Apparament rien de m'empeche de venir ici^^]

Dum parlait a un étranger. Il l'attaqua à quelques fois avec du sang... Nightmare ne comprenait pas comment le prince faisait cela.

Nightmare s'approcha de Folon, il degaina son épée, sera fortement la poignée de la lame dans sa main gauche, il se dit qu'il pourrait briser les os du malheureux sans aucun probleme, vu son style de combat, mais il s'y refusa, il continua de regarder le combat que menait Dun.

-"Alors comme ça tu t'en prends à plus faible que toi, je n'attendait pas ça de la part du prince d'Hyrule. Je peux me joindre a toi, ou je n'aurais pas la joie de vaincre ce garçon?

Pour attendre, Nightmare se retourna et on eut même du mal a distinguer les mouvement de Nightmare vu sa rapidité, pour tuer un passant qui fuyait le lieu du combat.

_______________________
It's time to forget myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stahlalchimist.skyrock.com
Dun Loireag Dragmire
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2542
Age : 28
Date d'inscription : 04/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Folie du Trône des Dragmire
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Lun 25 Fév - 18:50

[Bah non, c'est libre :3]

Aux mots que prononça Dun, Folon sembla réagir d’une façon assez violente, se tenant furieusement la tête comme si quelque chose émergeait dans cette dernière. Qu’est-ce que cela pouvait signifier? Le jeune homme n’en savait rien, et n’avait pas envie de le savoir. Le combat était déjà lancé, et plus rien n’allait le dissuader de commencer. Par ailleurs, l’inconnu hurla quelques paroles à l’attention du jeune Prince, quelque chose comme « lâche », mais qu’est-ce que cela pouvait bien signifier? Ils étaient au beau milieu d’une attaque, et la lâcheté n’existait pas sur les champs de bataille. Dans sa course, Dun pu voir que Folon avait stoppé les gouttelettes à l’aide d’un mur de glace, mais cela aurait-il pu arrêter la griffe toute entière?

« Eh bien eh bien… Tu as l’air de posséder certains notions, et tu sais même te faire une armure de glace? Tu pourrais entrer dans mes mages guerriers tu sais… »

Toutefois, alors que des projectiles de glace se dirigeaient à toute vitesse vers le Prince d’Hyrule, ce dernier ne bougea pas et se contenta de les fixer d’un air arrogant. Pourquoi donc? Nul ne le savait, mais toujours est-il que lorsque les pics étaient sur le point de percuter ce dernier, des stalagmites de glace émergèrent soudainement du sol et virent s’interposer. Au contact, les projectiles et les défenses aiguisées volèrent toutes deux en éclats, mais le plus surprenant était que Dun n’avait pas bougé d’une pouce. Ce n’était donc pas lui qui était responsable de cette émergence.
Ce n’était pas en lançant des glaçons à Dun que Folon pouvait espérer le battre, mais déjà ce dernier avait créé un second bâton, qui venait renforcer l’action du premier. Le jeune homme possédait sans doute de la ressource, et cela donnait encore plus l’envie de se battre au Prince. Pourtant, alors même qu’il était sur le point de se lancer de nouveau à l’assaut, Nightmare fit son apparition.


« Laisse-moi m’occuper de lui seul, à deux contre un, ça serait vraiment désavantagé… Mais plus faible que moi? Je n’en suis pas si sûr… »

Après avoir prononcé ces quelques mots, le jeune homme sauta afin de traverser les couches de glaces résultant du choc précédent pour ensuite apparaître face à Folon. Là, il tenta de donner un coup de griffe, mais se heurta aux bâtons qui tournoyaient sans interruption depuis le lancement des pics de glace. Restant immobile, afin de pouvoir approcher son visage de celui de Folon, Dun lui parla d’un ton doux, tel celui d’un nectar.

« Dis-moi… Si je devais aller assassiner la Princesse Zelda ce soir, que ferais-tu si tu étais l’un de mes alliés? Me laisserais-tu le faire, ou m’en empêcherais-tu? »

La griffe restait toujours immobile face aux bâtons qu’elle avait sur son chemin, mais exerçait toujours une pression suffisamment forte. Toutefois, lorsque le jeune Prince vit que Nightmare venait de tuer un passant, son regard changea et inconsciemment, il mit plus de force qu’il ne voulu dans sa poussée.

« Ne… refais… plus …. »

Il ne termina pas sa phrase, étant à la limite d’une transe furieuse envers son propre allié, le jeune homme relâcha un peu de pression pour de nouveau se focaliser sur Folon et sa réponse.

_______________________


Cliquez afin de partager ses souvenirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-blood.darkbb.com/index.forum
Koinzell
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 162
Age : 28
Date d'inscription : 04/02/2008

Fiche personnage
Guilde: aucune
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Lun 25 Fév - 19:58

[HRP: Je viens également si c'est libre ^^]

Ayant décidé de retourner sur la terre qui l'avait accueilli pour la toute première fois, Koinzell déambulait comme un bon vivant, une expression de légèreté déconcertante sur son visage. Le jeune homme profitait simplement du paysage, de la vue des papillons qui voletaient ça et là, de la douceur d'une légère brise rafraichissante...Tout ça pour dire qu'il s'ennuyait à en mourir, tellement il aurait préféré combattre pour se distraire. Siffloter gaiement en se laissant aller sous un arbre? Non mais! Koinzell n'était pas de ces petites gens qui perdaient leur temps à se reposer. Un guerrier de sa trempe ne pouvait se le permettre, surtout qu'il était en forme en ce moment même.
Soudain, il aperçu une silhouette familière au loin. Dun? Mais oui, c'était bien lui. Et ce dernier semblait aux prises avec un inconnu manipulant la glace. Les deux protagonistes avaient d'ailleurs entamé une bataille qui s'annonçait passionnante. L'elfe repéra par la suite l'arrivée d'une troisième personne, qui lui resta en retrait, certainement sur ordre du Prince. Le dernier homme avait également attaqué un passant, ce qui n'avait pas laissé Dun de glace...Koinzell ne pouvait rien y faire, mais un tel acte de lâcheté ne lui procurait guère de joie. Passer le temps en tuant des innocents...cela lui rappelait l'époque des lances de la trahison.


"Tu ne chômes pas on dirait, Dun. Encore un ennemi?"

L'assassin s'était rapproché de la scène, jusqu'à se percher en hauteur, sur le toit d'une maison assez confortable pour s'y asseoir. Koinzell se posta donc à cet endroit, dans une position décontractée laissant supposer qu'il venait simplement en spectateur et non pour interrompre le combat. Si Dun voulait se battre, ce n'était pas l'elfe qui le contredirait. Ces deux hommes se ressemblaient par leur grade d'assassin, alors pourquoi empêcher un confrère d'exécuter une quelconque action? Le Prince était même le mieux placé pour savoir ce qu'il faisait.
Observant attentivement la situation, Koinzell ne précisa pas qu'il allait rester planté là, jugeant que Dun le verrait tout de suite. Après, si on l'attaquait...


*Magnifique. C'est l'occasion de voir ce qu'il a dans le ventre*

Koinzell était curieux de nature, encore plus dans le cas présent vu que Dun paraissait fort puissant. L'occasion était trop belle pour passer outre, et l'elfe ne fit presque qu'attention au Prince. Il comptait aussi observer les compétences de l'autre combattant, mais ne retiendrait surtout que celles de Dun. Non pour une éventuelle bataille contre le second assassin, mais pour s'informer sur son allié. D'ailleurs, de là où il était, il pouvait profiter du spectacle comme s'il était au premier rang d'un théâtre.

_______________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ygdrassyl
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 100
Age : 25
Date d'inscription : 21/02/2008

Fiche personnage
Guilde: Le groupe sans nom - VII
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Lun 25 Fév - 21:03

Glissant vers l'ennemi à une vitesse folle, l'air déterminé, Folon s'arrêta pourtant soudainement suite à un évènement inattendu. Il n'entretenait pas l'espoir que Dun soit touché par ses pics glacés, cependant, le fait de les voir briser en éclats à cause d'un choc produit par des stalagmites de même substance l'avait stoppé net. Ce n'était pas son oeuvre, ni celle de Dun puisque son élément était le sang, il y avait donc un mage de glace qui aidait Dun dans les parages...? Qu'importe, il n'avait pas le temps de s'en préoccuper pour le moment. Il allait reprendre sa course lorsqu'un nouveau venu l'arrêta net. Une aura maléfique émanait du personnage en question...Mais il n'avait pas le temps de se retourner pour apercevoir l'homme car Dun, après avoir ordonné à Nightmare de ne pas intervenir, s'était jeté en avant, sa griffe le précédant. Sans plus attendre, Folon fit tournoyer ses armes à une vitesse impressionante de façon à bloquer l'assaut du mage, et cela avait marché assurément, car ils étaient face à face, griffe contre bâtons, le visage à quelques centimètres l'un de l'autre, à exercer une pression sur l'arme de l'adversaire. Le visage tendu, Dun prononça quelques paroles qui semblèrent se perdre dans le néant, à nouveau cette douleur au crâne, cette envie de le mordre...Puis tout à coup, plus rien. Reprenant ses esprits, il exerça une plus intense pression avec son bâton tout en répondant difficilement au prince:

"Je te...demanderais de...me rapporter...des richesses bien sur!" dit-il sur un ton de défi, montrant par ces paroles que la vie de la princesse lui importait peu.

Sur ce, il redoubla d'efforts quelques instants avant de relâcher la pression, tout comme l'avait fait Dun. Nightmare, cet être maléfique, venait d'assassiner un innocent pour son bon plaisir. Folon, ne pouvait se maîtriser, se détourna afin de lui jeter un regard noir. Son imprudence n'eut pas de répercussions sur le combat puisque Dun aussi semblait déstabiliser et n'avait pas riposté. Lorsque Dun reprit ses esprits, Folon en fit de même et ils recommencèrent leur lutte là où ils l'avaient laissés. Déterminé à ne pas laisser son adversaire prendre l'avantage, le Sheikah donna un coup brusque vers l'avant pour se dégager de son adversaire. Sans plus attendre, le jeune homme aux cheveux violets s'éleva dans les airs grâce à la glace qui se trouvait sous ses pieds et d'un geste vif, rassembla ses bâtons qu'il tendit devant lui, tête baissée, tandis qu'il marmonnait une incantation. Une fois celle-ci finit, pas moins de six lances de glaces très résistantes entourait le mage de glace et étaient prêtes à contre-attaquer pour le défendre. Sentant une nouvelle aura, il détourna furtivement le regard pour apercevoir un individu qui les observait, tranquillement assis sur le toit d'une maison. Il n'y prêta pas plus attention et redescendit en piquée sur l'ennemi. Maintenant que sa capacité défensive et offensive avait presque été doublée, Dun aurait beaucoup plus de mal à contrer le Sheikah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llanistar van Rusadir
Général Hylien | Le Fléau de Markand.
Général Hylien | Le Fléau de Markand.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2655
Age : 25
Date d'inscription : 05/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Couronne d'Hyrule
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Lun 25 Fév - 22:16

La nouvelle arriva à Zangetsu plus rapidement qu'il ne l'eut cru possible. Dun avait défait l'armée de ganondorf. Le seigneur du malin s'était montré trop impulsif et aurait congédié toute sa guilde. Le démon était au ange. Ses hommes rentreraient discrètement en hyrule sans laisser de trace. Il félicita son éclaireur et ordonna à son capitaine de donner la mort aux prisonniers. Le village qui leur avait refusé l'hospitalité en payait le prix fort. Alors que ses hommes se chargeaient de quelque restes du pillage et remontaient en selle, Zangetsu ordonna le départ. Son second vint se placer à son côté.

-Que ce passe t'il Altaïr?
-Tu ne nous as pas indiqué la marche à suivre quand nous serons là bas. Si tu ne donne aucun ordre, les hommes vont considérer qu'ils ont liberté totale et alors une pénurie d'hyliens risquerait d'arriver. Nous les détestons autant que toi.
-Tu leur dira que je leur demande une certaine discrétion. Je suis garde là bas. Ils ne doivent rien savoir de ce qui se passe à Aden. Après, si vous tuez une dizaine d'hyliens en une semaine sans le revendiquer, ca ne peux que purifier hyrule de ce peuple.

Zangetsu sourit en pensant que ses hommes seraient incapables de se contenir tout comme il en avait été incapable. Cependant ils craindraient plus de le décevoir que de manquer d'étrangler un membre de ce ramassis de fourmis. Et le voyage continua...le surledemain, ils étaient parvenus aux frontières d'hyrules et ils se dispèrcèrent par petits groupes. Zangetsu garde Althaïr et son capitaine avec lui. Enfin, il lança son cheval au galos vers la cité.

_______________________



Premier compte d'Aedelrik et de Ganondorf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stahl
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 394
Age : 25
Date d'inscription : 31/12/2007

Fiche personnage
Guilde: Le groupe sans nom- VI
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Mar 26 Fév - 8:39

-"Bon daccord, si tel est ta volonté, j'irais chercher d'autres victimes

La respiration de Nightmare était calme, comme s'il voulais passer innaperçu, ses mouvements très détaillés et lents, quand soudain il lança son épée dérriere lui.
La lame inercepta une lance qui volait droit vers la tête de Nightmare


-"Pathétique...

Il alla récuperer son arme et la rangea à sa place, puis il monta au sommet d'une habitation non loingtaine pour observer les agissements de Dun et Folon, il était surprit de voir à quel point un mage de guerre pouvait être puissant, mais cela ne l'inquieta point, il savait qu'a présent il dévait compter Dun, comme étant l'un de ses alliés.

*Il a quand même une certaine eloquance..., inventer une fiction sur l'assasinat de la princesse, en pleine place publique...*

_______________________
It's time to forget myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stahlalchimist.skyrock.com
Cabron
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 843
Age : 27
Date d'inscription : 12/01/2008

Fiche personnage
Guilde: Un fil
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Mar 26 Fév - 18:53

Ayant eu des probleme avec sa guilde,ganondorf et ses sbires dure quitter le temple du feu en vitesse,moi par la suite je me dirigea vers la place du marcher,car on m'avait dis que des troupes de ganondorf avait attaquer par ici.En arrivent sur la place je remarqui que le prince dun s'attaquer a un voyageur et un peu plus loin je remarquis nightmare sur un tois entrain de regarder le combat et je me mis a me diriger vers lui.je sauti sur le toit et lui dis.

-Nightmare!Te souviens tu de moi.
je le regardis droit dans les yeux et me mis en posision de defense,meme si je viens en paix,le conaissant il pourrait me foncer dessus!

_______________________





finalement je ne suis pas celui que tu craint le plus ? Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/feed/?feature=guide
Stahl
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 394
Age : 25
Date d'inscription : 31/12/2007

Fiche personnage
Guilde: Le groupe sans nom- VI
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Mar 26 Fév - 19:04

Tu es donc revenu, cette fois tu y restera, pauvre fou.

Nightmare deploya ses ailes et sauta du haut du toit de la maison, il retomba par terre tout en douceur, il sortir SoulEdge de son fourreau, et il s'avanca doucement dans la foule vers Carbon, il s'assit sur un banc à coté de lui.

-"Je t'epargne pour cette fois, enfin je veux dire que je ne tuerais point a la fin de notre affrontement, fin suis moi nous allons dans un endroit plus calme pour notre duel.

Et il partit en direction de la plaine

_______________________
It's time to forget myself
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stahlalchimist.skyrock.com
Dun Loireag Dragmire
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2542
Age : 28
Date d'inscription : 04/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Folie du Trône des Dragmire
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Mer 27 Fév - 1:11

Dun était toujours en prises avec les bâtons de Folon, en attendant que ce dernier lui réponde. Les secondes paraissaient interminables, et Nightmare avait compris que son geste avait pu en irriter certains, c’est d’ailleurs sans doute l’une des raisons pour lesquelles il alla ailleurs afin de se battre avec un nouvel arrivant. Toutefois, un autre évènement vint troubler à nouveau la quiétude bouleversante du combat, et un nouveau spectateur arriva bientôt sur les lieux. Du coin de l’œil, Dun le regarda et vit Koinzell qui s’installait en hauteur afin de mieux observer la suite des évènements. Décidemment, le jeune homme avait beaucoup de compagnie… dire qu’il était venu ici afin d’être tranquille pendant la "discussion" avec Folon…
Pourtant, le jeune assassin ne semblait pas vouloir intervenir dans le combat, et cela avait plu au Prince. Au moins, il avait le respect de ne pas interférer dans les affaires d’autrui. Mais avant même qu’il n’ait pu répondre à la question de son nouvel allié, Folon se dégagea de la prise mortelle tout en donnant une réponse vive à l’interrogation de Dun. Ce dernier souri alors à pleine dent tout en commentant sa réaction:


« Bonne réponse! Une personne qui œuvre pour elle-même est beaucoup plus fiable qu’une personne se battant pour un idéal hypocrite! »

C’est d’ailleurs après avoir dit cela que le jeune homme fit un petit saut vers l’arrière tout en laissant sa griffe de sang se désagréger. Ce n’était pas vraiment qu’il voulait arrêter le combat par sagesse, mais s’affronter de toutes leurs forces dans un lieu publique était plus qu’imprudent. Car Nightmare ne serait pas toujours là pour faire taire tous les spectateurs possibles. De plus, le jeune Prince ne voulait pas vraiment révéler sa façon de combattre si ce n’était nécessaire, et ce, même si Koinzell était maintenant un allié potentiel de leur groupe.
Ainsi, alors que l’ex-Chancelier se massait la main meurtrie par sa propre magie, il constata que Folon préparait une nouvelle attaque contre sa personne. Poussant un soupir, le jeune homme se contenta de le regarder s’approcher à toute vitesse tout en mettant ses mains sur les hanches. L’adversaire de Dun avait créé des lances de glaces qui semblaient beaucoup plus meurtrières que les simples pics, et que le jeune Prince n’arriverait sûrement pas à bloquer si facilement. Seulement voilà…


« Un ennemi? Non, un nouvel allié potentiel… S’il ne se fait pas tuer. »

Car quelques secondes après avoir prononcé ces paroles, et alors que le Mage ennemi était à quelques mètres de Dun, l’air se refroidit brutalement. Et soudain, alors que les lances de glace allaient atteindre leur cible, de gigantesques pétales de glace émergèrent du mur situé derrière Dun et se replièrent sur lui. L’avalant totalement, le bulbe florale ainsi formé le protégea globalement alors que les lances se plantèrent dans le bouclier.
Bien sûr, les pics traversèrent la couche de glace, mais furent déviés ou restèrent bloqués en partie dans la protection. Le temps semblait gelé maintenant que tout mouvement offensif s’était arrêté, contrastant énormément avec la pression du combat constatée jusque là. Mais, après quelques secondes d’écoulées, toutes les particules de glaces se désagrégèrent à nouveau, pour révéler l’identité de la personne qui avait usé des stalagmites et des pétales de glace.

En effet, assise sur le rebord d’une fenêtre se trouvait une petite fille toute de blanche vêtue qui regardait d’un air malicieux les trois personnes présentes en ces lieux. Ses yeux étaient rouges comme des rubis -ou du sang suivant l’interprétation de la personne- et regarda successivement Dun, Folon, et Koinzell. Poussant un petit rire cristallin tout en descendant de son perchoir, la fillette s’approcha des deux hommes qui se combattaient jusque là, et claqua des doigts tout en souriant chaleureusement.
…. Juste après, des lances semblables à celles qu’avait créé Folon apparurent, et entourèrent Dun et son adversaire. Les lames des armes n’étaient qu’à quelques centimètres de leurs gorges, et elle indiquait clairement qu’il n’était plus temps de combattre. Tant à Folon qu’à Dun.


« Je vous… présente la Nonne Blanche. Elle est la gardienne de notre Ordre, et c’est elle qui scellera le pacte vous liant à notre groupe. »

En réalité, la Nonne était un sort que Dun invoquait à l’aide de sa magie ancestrale, mais cela ne signifiait pas pour autant qu’il la contrôlait. Elle était en fait, comme son titre l’indiquait, une gardienne qui se devait d’intervenir si des alliés se combattaient à mort. Ce geste signifiait aussi que Folon était désormais considéré comme un candidat pour intégrer le groupe. Faisant à nouveau un rire cristallin qui produit un petit écho dans la ruelle, la fillette toute de blanche vêtue leva la tête vers Koinzell, et le fixa pour lui faire comprendre qu’il devait descendre… A vrai dire, son regard indiquait plutôt que le jeune homme n’avait pas le choix.

« Koinzell, Zangetsu a appuyé ta demande à nous rejoindre… Mais je dois vous prévenir de certaines choses. Notre groupe n’a pour vocation que de détruire Ganondorf, ou la Noblesse d’Hyrule. Cela signifie que lorsqu’un de ces buts sera atteint, nous … »

Commençant alors un discours quant au groupe lui-même, le jeune Prince expliqua aux deux personnes présentes qu’il n’y avait ni chef, ni sous-fifre dans leur communauté. Chacun avait une parole aussi importante que l’autre, mais ne devait pas aller à l’encontre des actions des membres. En effet, c’était considéré comme une trahison, et en parlant de trahison…
Dun leur expliqua que lorsque Ganondorf ou la Famille Royale tomberait sous leurs coups, le groupe se scinderait et chacun s’entretuerait pour arriver à ses fins. Aux yeux d’une jeune Prince, un système comme celui des Guildes n’apportait qu’instabilité et hypocrisie. En effet, il y aurait toujours une personne dans une guilde qui finirait par comploter et qui trahirait ses compagnons afin d’atteindre un but personnel… Alors qu’ici, le jeune homme disait dès le début qu’ils allaient tous se trahir dès que leur but serait atteint. Si la trahison était clairement définie dès le commencement, il n’y aurait ni supercherie ou coups de couteaux dans le dos. C’était selon lui, le moyen le plus fiable pour arriver à une stabilité.


« Toutefois, je me dois de vous prévenir… Si l’un de vous tourne le dos à notre communauté, dès lors, l’objectif de chacun des membres restants sera de vous poursuivre afin de vous faire payer cet acte, en êtes-vous bien conscient? »

Il avait prononcé cette phrase sur un ton joyeux, comme s’il se délectait du dilemme auquel il pouvait soumettre Koinzell et Folon. Mais c’est en désignant la Nonne Blanche de la main qu’il continua :

« Si c’est le cas, alors dîtes lui votre nom les raisons qui vous conduisent à nous rejoindre. Clamez les hauts et forts, afin que jamais votre parole ne puisse faillir! »

Et, c'est sur ce dernier mot que les lances éclatèrent en plusieurs centaines de fragments de glaces, afin de laisser le champ libre aux protagonistes de faire un choix... Non, de choisir leur destin.

[Cette rep m'a été forcé à faire par Folon, qui voulait pas que je bosse.. XD J'ai d'autres forums, donc je ne reposterai ici que quand j'aurai fini là-bas ]

_______________________


Cliquez afin de partager ses souvenirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-blood.darkbb.com/index.forum
Ygdrassyl
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 100
Age : 25
Date d'inscription : 21/02/2008

Fiche personnage
Guilde: Le groupe sans nom - VII
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Mer 27 Fév - 15:07

Cette fois ci, le coup bien qu'il n'aurait pas été mortel, aurait sévèrement blessé Dun et ce même si une seule des six lances l'aurait touché. Malheureusement pour le mage de glace, aucune de ses créations magiques ne parvinrent à l'égratigner, ni même à le frôler car au moment où les lances allaient transpercer le Prince, un bulbe florale glacé se forme sur le mur derrière Dun et l'enveloppa comme un cocon protecteur. Folon n'eut pas le temps de réagir que ses six lances s'étaient déjà encastrées dans la paroi gelée. Sous le choc de l'impact, le Sheikah avait perdu l'équilibre et était tombé à même le sol. Se relevant sans plus attendre, il pu constater que son attaque n'avait eu aucun effet, et ce, même sur la protection. Il se maudit d'avoir été assez idiot pour penser que Dun, le Prince d'Hyrule assurait lui-même sa défense. Apparemment, un mage, peut-être même plusieurs se trouvaient à proximité et aidaient Dun en cas de coup dur. Le mage de glace était sur que l'aide ne venait ni de Nightmare qui se trouvait là quelques secondes auparavant, ni de Koinzell car leur essence magique, il le sentait, différaient de celle de la glace. Il jeta un rapide coup d'oeil sur la droite de la ruelle, puis sur la gauche avant de détourner tout à coup la tête vers le bulbe qui avait enveloppé Dun. Il venait de ressentir l'aura de celui où plutôt de celle qui avait sauvée le Prince. De quelques signes de la main vers l'arrière il décoinça ses lances glacées pour qu'elles reviennent vers leur créateur avant de les faire tournoyer autour de lui. Puis tout à coup, alors qu'il réfléchissait à un moyen de percer la coque glacée, elle se désagrégea, tout simplement, dévoilant l'adversaire de Folon et l'auteur des parades qui avaient protégées Dun. Il s'agissait d'une petite fille vêtue entièrement de blanc et dont les yeux avaient la couleur du rubis. Elle inspirait une douce folie. Descendant du rebord en poussant un petit rire cristallin propre aux petites filles, elle fit ensuite signe à Koinzell de descendre. La bataille semblait avoir été déclenchée pour aboutir à cette petite, la Nonne Blanche d'après Dun. La gardienne de l'ordre, celle qui scellerait le pacte entre les membres de l'ordre était une petite fille...? Mais elle ne semblait pas ordinaire. Folon se tut pendant le discours de Dun et fit même disparaître ses armes élémentales d'un simple claquement de doigt. Tandis que le Prince continuait à parler, Folon fermait les yeux, régénérant sa puissance magique tout en écoutant, au cas où le combat reprendrait. Puis lorsque le discours semblait être fini, Folon s'étira, et serrant tout de même ses bâtons dans ses mains, il s'adressa à Dun tout en fixant la fillette.

"J'aime assez le principe de votre ordre...J'aime même beaucoup. De toute façon, si le groupe se scinde un jour, si tous les membres sont semblables à cet homme ténébreux qui à tué un innocent tout à l'heure, alors je n'ai que toi à craindre Dun. Esquissant un sourire méprisant qui ne lui correspondait pas, il avança d'un pas vers la "Nonne blanche" et continuant de la fixer, il reprit, toujours en s'adressant au Prince. Alors c'est elle la gardienne de l'ordre? Elle n'à pas l'air ordinaire...Elle est même assez...Effrayante...Mais j'imagine que c'est pour intimider..."

Sur ces paroles, il s'avança d'un pas décidé vers la fillette s'étonnant d'être aussi impétueux, décidemment, depuis qu'il avait quitté ces parents, il avait l'impression de posséder une double personnalité. Il n'avait pas fait deux pas qu'il se stoppa net, une impression étrange l'envahit, sans aucune explication, une colère incommensurable s'empara de lui tandis qu'une douleur insoutenable lui perçait le crâne. Il se massa le front quelques secondes et tout redevint normal. Ces crises à répétitions commençaient à l'agacer, d'autant plus qu'elles se faisaient chaque fois plus aigues. Cette fois-ci, elle avait même influée sur la vision puisqu'il avait cru apercevoir pendant juste une seconde, que ses cheveux étaient devenus blonds et qu'ils lui descendaient jusqu'aux épaules. Se forçant à sourire en se disant que ce n'était que de la simple fatigue, il s'avança à nouveau vers la Nonne pour s'adresser à elle d'une voix qui se voulait forte et qui arrivait, au prix de bien des efforts, à masquer une légère appréhension.

"Je me nomme Folon, surnommé par certains : le Mélopée Nocturne. Si je quémande à entrer dans votre ordre, c'est pour m'emparer de certains joyaux aux puissants pouvoirs que je désire acquérir depuis maintenant plusieurs années. Bien sur, je sais que je suis jeune, mais je suis sur que mes talents en matière de magie élémentaire pourraient vous être utile pour mettre un terme à l'existence d'un des deux camps." Il s'était efforcé de prendre un air poli et dégagé tandis qu'il s'exprimait d'une façon aussi soutenu que possible. Pourquoi? Il ne le savait pas, surtout qu'il n'avait jamais exprimé ses mots auparavant, il n'avait que seize ans, mais une petite voix au fond de lui, lui dictait ce qu'il fallait dire. Ayant terminé sa présentation, il s'agenouilla et fixa intensément la petite fille, dans l'attente de sa réponse.


Dernière édition par Folon le Jeu 28 Fév - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koinzell
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 162
Age : 28
Date d'inscription : 04/02/2008

Fiche personnage
Guilde: aucune
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Mer 27 Fév - 17:14

Toujours assis confortablement, Koinzell ne cessait d’observer les deux combattants. Dun avait posé une question à son adversaire, une question qui aurait pu le mettre en prison si des gardes se promenaient non loin, mais l’adversaire répondit dans le même sens. Ainsi, si Dun allait assassiner la princesse Zelda, Folon lui demanderait de ramener quelques richesses. L’un comme l’autre ils ne manquaient pas d’audace, et bizarrement cela plaisait à Koinzell.
Dans un même temps, deux autres protagonistes passèrent en coup de vent, et repartirent au loin, certainement pour se battre…Décidément ce Nightmare était un véritable accros à la bataille et n’hésitait pas à tuer juste pour le plaisir. Mais bon, les deux hommes étaient passés tellement vite que l’elfe n’accorda pas attention à leurs dires.
Continuant à fixer Dun et Folon, l’assassin remarqua que si l’un maîtrisait la glace, l’autre possédait un élément différent capable de contrer son adversaire. Intéressant, vraiment intéressant. Ces deux personnes semblaient avoir des dons en matière de combat, comme s’ils s’étaient entraînés depuis des années ! Ce n’était peut-être pas faux après tout…En tout cas, Koinzell aurait bien du mal si un jour il devait les affronter ces deux là.
Peu après, Dun répondit à la question de l’assassin. Un nouvel allié disait-il ? Si Folon rejoignait les troupes, ce serait une bonne chose en effet. Mais soudainement le combat cessa, Dun étant protégé par un étrange bouclier qui avait réussi à stopper les lances de Folon. L’elfe repéra quelques secondes plus tard une petite fille qui riait, personne ne sachant pourquoi. La petite, d’un claquement de doigt, immobilisa les deux combattants à l’aide de lances qui étaient toutes pointées vers chacun des protagonistes.


« La…Nonne blanche ? »

Oui, c’était bien ce que Dun avait dit. Cette enfant était la gardienne de leur ordre et avait pour mission de sceller le pacte qui liait chaque membre. La situation prêtait à rire, mais la petite n’avait pas l’air si inoffensive que ça. Koinzell préféra ne pas faire de commentaire sur la gardienne pour ne pas laisser échapper de parole frustrante. Après tout, elle était bien mignonne la fillette ! Même si Dun ne paraissait pas vraiment la contrôler…Raison de plus pour se tenir à carreaux. La Nonne tourna ensuite son regard vers l’elfe, regard qui signifiait que l’assassin devait quitter son perchoir et rejoindre le reste de la troupe. Koinzell s’exécuta, mais ne prit pas la parole de suite, il laissa son allié continuer les explications. Grâce à cela, il apprit de nouvelles choses. Le but de l’ordre était de détruire Ganondorf ou la noblesse d’Hyrule, ça il le savait, mais la suite l’intéressa vivement. Une fois leur mission accomplie, les membres étaient voués à s’entretuer. Ce destin arrangeait Koinzell, car il savait qu’une fois son ultime mission finie, il en finirait avec la vie, alors quitte à mourir de la main de ses compagnons, il préférait de loin cette optique. En même temps, la trahison méritait elle aussi la mort d’après Dun, mais ça, c’était tout à fait logique. Le Prince n’avait pas à s’inquiéter pour ce dernier point, Koinzell s’était juré de respecter et d’obéir à tous les ordres de son dernier chef. Dun avait dit au préalable qu’il n’y avait pas de dirigeant spécifique dans la communauté, mais il ne pouvait pas empêcher l’elfe de le servir autant qu’il le faudrait, et autant que Koinzell désirerait le faire.

« Parfait, ma décision est prise. »

Prenant une grande respiration, le jeune homme s’avança vers la Nonne blanche et lui avoua tout ce qu’il y avait à dire, tout comme Folon venait de le faire. Et, sachant qu’il était face à une fillette, l’elfe posa le genou à terre, en signe de soumission et de respect envers la Nonne. Etrangement, elle semblait si calme mais si dangereuse à la fois. Ses yeux couleur rubis lui rappelaient l’éclat de ceux d’Erönie, sa tendre femme qu’il ne pourrait jamais oublier. Koinzell se surprît même à désirer sa présence à ses côtés, il était même persuadé qu’elle aurait été une excellente combattante et qu’il aurait même hérité d’une fille sauvageonne, possédant le sang combatif. Cette pensée le fit sourire, mais il se décida tout de même à énoncer son serment.

« Mon nom est Koinzell. Je suis recherché comme assassin, plus précisément comme l’homme qui a décimé le gouvernement de son pays. En vérité, je n’ai fait qu’éliminer le mensonge pour qu’à la place s’installe une ère de renouveau, sans aucune dictature.
J’ai quitté mon monde car je n’avais plus rien à perdre, et si je suis ici, c’est parce qu’il me reste quelque chose à faire. En rencontrant Dun et Zangetsu, je me suis juré de les servir et de leur obéir. Je renouvelle ce serment devant vous à présent. Je serai le serviteur de l’ordre et de ses membres jusqu’au terme de la mission. Mes compétences magiques et me autres capacités sont également à votre entière disposition. C’est le destin que j’ai choisi. »

_______________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dun Loireag Dragmire
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2542
Age : 28
Date d'inscription : 04/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Folie du Trône des Dragmire
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Ven 29 Fév - 15:35

Des deux personnes qu’il avait averti, toutes deux furent d’accord avec ses paroles et ne reculèrent pas face à l’adversité. Au contraire, le discours préventif qu’avait fait Dun semblait même les avoir encore plus convaincu qu’ils ne l’étaient déjà. Ce dernier ne dit d’ailleurs mot pendant qu’ils faisaient leurs contrats, n’étant que simple spectateur… Toutefois, alors que Folon faisait sa déclaration, le jeune Prince sursauta : Il avait oublié de leur parler d’une phase précise du Pacte. Bah, elle n’était pas très contraignante, et cela le fit même sourire. Folon, lui, convoitait les richesses et semblait vénal; Koinzell apparaissait comme étant altruiste envers son ancien pays. Ces deux personnes avaient des convictions totalement différentes, mais cela ne dérangeait pas le jeune Prince, au contraire! Une plus grande diversité permettait d’avoir un plus grand pouvoir.
Quelques secondes s’écoulèrent ainsi pendant lesquelles la Nonne Blanche fixa ses deux interlocuteurs. Toutefois, elle finit par faire un sourire malicieux tandis qu’elle s’approchait des deux nouveaux arrivants. Tout deux s’étaient agenouillés, en guise de respect face à elle, et c’est en tendant les bras qu’elle toucha du bout des doigts leurs joues. Ainsi, comme à Dun, Nasimka, Zangetsu, et tous les autres membres du groupe; le contact de sa peau toute blanche et celle des êtres de ce monde fit irrémédiablement saigner cette dernière. Léchant ses doigts d’un air ravi, alors que ces derniers étaient recouverts du sang de Folon et de Koinzell, la petite fille recula de quelques pas. La cérémonie du Pacte était terminé, ces deux personnes allaient maintenant être sous sa vue… Et c’est après avoir fait un signe de la main en guise d‘adieu -faste ou néfaste- que la Nonne Blanche finit par disparaître. A l’image d’une fillette qui plongeait dans l’eau d’un lac, cette dernière s’immergea dans le « vide » pour finalement quitter les lieux.


« Bien… Vous appartenez maintenant à notre communauté. Koinzell, tu es le Septième; quant à toi Folon, tu es le Huitième, soyez fier de vos titres. »

Dun avait pris la parole, maintenant que le Pacte était terminé, et il plongea la main dans sa sacoche tout en s’approchant des deux combattants. Il leur tendit alors deux fragment de miroir fissurés enveloppés dans un tissu blanc. Sachant pertinemment que les deux personnes n’étaient pas des devins, l’ex-Chancelier expliqua ce geste :

« Après avoir passé le Pacte, nous sommes constamment sous la vue de la Nonne. C’est par le biais de cette dernière que nous savons si un membre nous trahit ou pas. Quant à ces miroirs… »

Étant plutôt partisan de la pratique plutôt que de la théorie, le jeune homme pris l’un des deux miroirs après avoir confié le tissu à ses propriétaire, et ferma les yeux. Bien vite, une image apparu sur la surface de ce dernier, tout d’abord floue, mais qui se précisa bien vite : On y voyait maintenant Dun, Koinzell, et Folon dans une ruelle sombre. A vrai dire, il s’agissait de cette ruelle sombre.

« Si vous pensez fortement à un membre de notre communauté, et que la Nonne Blanche l’observe à ce moment même, vous pourrez voir où il se trouve grâce à ces miroirs. »

Tendant maintenant à nouveau les précieux objets, le jeune Prince fixa ses deux alliés, avec un regard qui signifiait que s’ils n’avaient pas compris quelque chose, c’était le moment de poser des questions. Car quand tout ceci serait terminé, Dun n’aurait plus de raison de rester, et partirait… Un des miroirs géants qui jusque là lévitait dans le ciel de la plaine afin de mettre l’armée de Ganondorf en déroute éclaira le château, le rendant plus lumineux que jamais. C’était le signal, cette bataille, ils l’avaient gagné.

_______________________


Cliquez afin de partager ses souvenirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-blood.darkbb.com/index.forum
Ygdrassyl
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 100
Age : 25
Date d'inscription : 21/02/2008

Fiche personnage
Guilde: Le groupe sans nom - VII
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Sam 1 Mar - 16:11

Lorsque Folon eut fini de se présenter à la Nonne et que son genou était à terre, il attendit, tête baissée, jetant de temps à autres des regards furtifs vers la petite fille pendant que Koinzell se présentait à son tour. Lorsqu’il eut terminé, il s’agenouilla à son tour, en attendant tout comme le Sheikah, la réponse de la Nonne Blanche. Celle-ci les fixa quelques instants avant de s’approcher d’eux, un sourire malicieux au coin des lèvres. Une fois à quelques centimètres des deux jeunes hommes, elle effleura du bout de ses doigts leurs joues avant de reculer d’un pas. L’espace d’un instant, Folon avait senti comme un froid glacial lui traverser le corps, puis plus rien lorsque la petite fille recula. Il se frotta machinalement la joue avant de porter son regard vers la petite fille qui se léchait les doigts avec envie. Au bout de ses frêles membres, se trouvait un liquide rouge…Du sang ! Et pas n’importe lequel, le sang était très semblable d’une personne à l’autre, cependant, Folon reconnut aussitôt la teinte rouge vif qu’avait le sien. Sur les autres doigts de la petite, le sang devait sûrement appartenir à Koinzell. C’était sans doutes le rite du pacte pensait le Sheikah. Et en effet, Dun confirma son hypothèse en leur affirmant qu’ils faisaient désormais parti de l’ordre quelques instants plus tard. Tandis que le prince leur apprenait que qu’ils étaient respectivement les septième et huitième de l’organisation, Folon s’était relevé tout en se massant instinctivement la joue qui avait été touchée par la Nonne.

Une fois que le Sheikah s’était relevé, Dun s’approcha d’eux, portant dans chacune de ses mains, un tissu blanc qui avait l’air d’une grande valeur. Le regard fixé sur ceux-ci, essayant d’en reconnaître la matière, Folon distingua qu’une forme se dessinait sous le tissu. Il n’eut pas à attendre longtemps pour connaître la nature de l’objet qui était si soigneusement enveloppé car le prince en prit un pour le tendre devant lui. En reconnaissant un bout de miroir brisé, Folon poussa un soupir de déception. Mais apparemment, cela semblait être bien plus qu’un simple miroir brisé. Plus il approchait son regard de l’objet, plus il s’apercevait que ce qu’il voyait n’était pas un reflet, mais plutôt une vue de derrière de la ruelle où ils se trouvaient. Mu par un réflexe, Folon tourna la tête mais n’aperçut personne, il constata aussi que la fillette avait disparue…Il ne l’avait pas vue partir.. Il reporta son regard sur le miroir tandis que Dun expliquait l’utilité de ce don qu’il leur faisait. Une sorte de miroir espion en quelques sortes, un objet assez utile en somme, et ce, surtout lorsque l’ordre se disperserait, Folon pourrait ainsi savoir où se tapissent ses ennemis. Un léger frisson lui parcoura le corps : se savoir observé comme cela ne le rassurait pas pour autant, mais il faudrait s’y faire. Il s’empara de son miroir d’un geste vif et le regarde avec avidité quelques instants avant de commencer à le ranger soigneusement dans son tissu de grande valeur qui faisait office de protection mineure. Folon jetterait quelques sortilèges à ce tissu un peu plus tard, histoire qu’il soit plus en mesure de protéger ce miroir de différents problèmes qui pourraient survenir. Voyant que Dun avait terminé son discours et semblait prêt à partir, Folon avança d’un pas pour s’adresser à lui.


« J’ai une question Dun ! Où plutôt deux en réalité…Premièrement, par simple curiosité, pourrais-je connaître l’identité des autres membres que nous trois ? dit-il avec curiosité avant de ranger son miroir dans une poche intérieure de sa veste avant de continuer. Et…J’aimerais savoir, si jamais je découvrais des joyaux où autres richesses, devrais-je les partager avec l’ordre… ? » finit-il avec un léger pincement au cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasimka
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 129
Age : 30
Date d'inscription : 15/09/2007

Fiche personnage
Guilde: Le Groupe sans Nom - II
Race: Stalfos Stalfos
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Mar 4 Mar - 14:00

Nasimka le stalfos avait observé le rituel d'intégration des nouveaux à distance. En effet, tandis que Dun avait remporté la première bataille contre Ganondorf et ses sbires -ces derniers n'étant finalement pas assez préparés pour l'invasion d'Hyrule- le prince n'avait pas perdu de temps et s'était empressé de faire passer le pacte de la Nonne blanche à Koinzell et Folon, leur livrant par la même occasion le fameux morceau de miroir permettant de repérer chacun des membres du groupe où qu'il soit.
Terriblement frustré de ne pas avoir pu combattre, Nasimka devait se contenir pour ne pas étriper un à un les villageois fêtant le retrait de Ganondorf. Pourtant, le guerrier squelette allait devoir patienter et continuer un travail de l'ombre, comme Dun était occupé à le faire en ce moment même...

Ainsi, s'approchant lentement lorsqu'il entendit le dénommé Folon demander au Prince quels étaient les autres membres du groupe, Nasimka s'arrêta près de lui, tout en prenant bien soin de garder son visage caché. Il ne souhaitait pas provoquer de nouveau un mouvement de panique au sein de la population...
Puis, de sa voix grinçante caractéristique, il répondit à la place de Dun.


"Mon nom est Nasimka, je suis un des stalfos commandant la mystique "armée des 1000 morts". Je suis également un des premiers à avoir rejoint Dun... L'autre fondateur du groupe se nomme Zangetsu. Il est d'ailleurs curieux que ce démon ne soit pas dans les parages..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koinzell
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 162
Age : 28
Date d'inscription : 04/02/2008

Fiche personnage
Guilde: aucune
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Mar 4 Mar - 20:21

Toujours le genou posé à terre, Koinzell attendit patiemment que la Nonne continue le rituel. La fillette s'avança bien vite vers les deux membres potentiels de l'ordre, et posa un doigt sur leur joue. Un léger picotement glacial le saisit dés qu'il sentit le contact avec la peau de la petite, et se rendit compte, lorsque la Nonne retira ses doigts, qu'une blessure s'était ouverte sur son visage. Bah, ce devait être la phase finale qui permettait à Folon et à lui d'enfin appartenir à l'ordre, et c'est pourquoi il ne fit aucune remarque. L'elfe constata juste que la fillette lécha le sang des nouveaux membres avant de disparaitre, geste qui fit légèrement frissonner l'assassin. Peu de temps après, Dun leur annonça leur statut. Koinzell portait le nom de Septième, et Folon celui de Huitième. Il leur donna également à chacun un miroir enveloppé d'un tissus blanc, et, sachant pertinemment que les jeunes hommes ne pouvaient pas deviner l'utilité de ce geste, il leur expliqua le fonctionnement de ce cadeau. Ces miroirs permettaient à leur utilisateur de voir où se situait n'importe quel membre de l'ordre, du moment que la Nonne observe la personne en question. Koinzell trouva ce présent bien pratique, car de cette manière il pourrait toujours s'éloigner du groupe en cas de besoin, si par exemple une mission l'exige, et pourrait ensuite retrouver les membres sans soucis.
Cependant, tout comme Folon, l'elfe n'ômit pas de poser une question sur ces fameux miroirs.


"J'ai moi aussi une question. Si l'un des membres décide de se dissimuler sous une quelconque apparence, qu'il soit obligé de le faire ou non, dans ce cas est-ce que le miroir montre le véritable visage du membre dont nous souhaitons connaître la position?"

Koinzell attendit néanmoins que Dun réponde à Folon, ce qui était l'ordre logique des choses. Une autre personne se permit de le faire à sa place, mais garda son visage caché. Manque de chance pour lui, l'elfe était plutôt curieux, et décida en conséquence de se placer devant lui, se penchant légèrement vers l'avant pour voir ce que dissimulait le capuchon. L'assassin souleva également le vêtement qui servait à garder son visage dans l'ombre, et découvrit un visage...de squelette? N'importe qui aurait pu être surpris mais Koinzell, lui, eut une réaction toute autre. Souriant comme un gamin ayant trouvé un jouet intéressant, il se retourna pour s'adresser à ses ses autres compagnons.

"Lui, je l'aime déjà."

[HRP Nasimka: Je suppose que comme sur ton avatar ton perso a une capuche? Si ce n'est pas le cas, j'édite ^^']

_______________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llanistar van Rusadir
Général Hylien | Le Fléau de Markand.
Général Hylien | Le Fléau de Markand.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2655
Age : 25
Date d'inscription : 05/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Couronne d'Hyrule
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Mar 4 Mar - 21:15

Zangetsu avait enfin traversé la plaine. Bien qu'il eut prit le chemin le plus long, il s'était ennuyé comme jamais durant les longues heures de cheval. Ses hommes étaient partis dans différentes directions et il savait qu'ils ne se feraient pas repérer. Le démon tenait surtout qu'un homme bien précis ne sache rien de l'arrivée de nécromanth à hyrule. Il n'y avait avec lui que son second Althaïr et son capitaine, le numéro trois, Leonidas. Lorsqu'il eut franchit le pont levis, son cheval noir, massif ainsi que ses propres vétements, typiquement nécromanths accrochèrent le regard de nombreux passants. Mais plus étonnent, il semblait beaucoup plus distant, comme si il s'était d'un coup redressé et les dominait à présent au niveau de l'allure et au niveau du physique. Zangetsu n'avait plus rien de nécromanth, tout en lui était nécromanth et il ne le cachait plus. Althaïr semblait serain, comme si voir ses futures victimes semblaient appaiser ses craintes de se voir confronter à des adversaires de valeur. Leonidas, lui, mettait plus de volonté pour calmer ses envies de massacres. Le démon pensa au passé de son capitaine et pensa que sa réaction était naturelle néanmoins, il lui fit signe de se calmer. Ils tournèrent dans une rue parallèle, évitant les grandes artères. Soudain, Zangetsu vit beaucoup de ses compagnons dont Koinzell qui avait révélé la nature de Nasimka. La voix du démon résonna entre les murs.

-Attention, Koinzell ! Il pourrait te mordre!

Un sourire sarcastique aux lèvres et satisfait de ne pas avoir à chercher Dun, Zangetsu descendit de cheval et intima à ses deux hommes de faire de même. Il s'approcha du groupe.

Je trouve ce silence étonnant. A moins que mon absence vous ais parue normale, je m'attendais à une réaction. Bon laissez moi vous présenter mes deux officiers directs. Althaïr, mon second et mon homme de confiance. Et Leonidas, l'homme qui connait tout mes secrets. Ne t'inquiète pas Dun pour la sécurité du groupe, je répond d'eux comme de moi ! Qu'étiez vous en train de faire?

Les deux officiers n'avaient pas bougés un cil. Les nécromanths n'avaient aucune affinité pour ceux qui n'étaient pas de leur frères et les signes d'affectuositée comme les poignées de mains étaient très rares même entre eux. Zangetsu avait parlé d'un ton ferme mais sans la pointe de sérieux habituel.

_______________________



Premier compte d'Aedelrik et de Ganondorf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dun Loireag Dragmire
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2542
Age : 28
Date d'inscription : 04/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Folie du Trône des Dragmire
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Mer 5 Mar - 2:09

Folon, ainsi que Koinzell semblaient avoir plutôt bien réagit à la manière dont la cérémonie s’était déroulée, et semblaient même avoir compris le fonctionnement des miroirs. Toutefois, comme Dun l’avait pensé ces derniers avaient des questions et s’empressèrent de les poser. D’ailleurs, Folon aborda le sujet des autres membre, car d’après leurs titres ils devaient bien se douter du nombre des autres personnes composant le groupe. Pourtant, avant même que le jeune Prince ne puisse y répondre, Nasimka fit son entrée. L’ex-Chancelier n’avait pas pu voir ce dernier lors de la grande bataille, et il devait se douter que le guerrier était insatisfait de la tournure pacifique qu’avait pris les évènements. Toutefois, le Stalfos semblait pouvoir se contrôler même s’il ne manqua pas de faire une remarque concernant l’absence de Zangetsu. Ce dernier n’était pas encore arrivé, alors que les troupes de Ganondorf avaient été aux bords de la ville… Ce qui pouvait en déstabiliser plus d’un.
Toutefois, laissant cela de côté, le jeune homme reporta son attention sur le Mage qu’il avait combattu quelques minutes plus tôt, et à sa question concernant les richesses… Cet homme croyait en l’argent, et il devait sans doute avoir raison. Car l’argent contrôlait une partie de ce monde, et donc celui qui contrôlait l’argent pouvait prétendre à le contrôler. Mais ’prétendre’ uniquement…


« Folon… Ne t’inquiète pas, il n’y a aucune raison pour que tu partages tes richesses avec nous; tout comme il n’y a aucune raison pour que je partage ce qui me tient à cœur. »

Son inquiétude était plus que légitime mais Dun était bien placé pour savoir que si on arrivait à s’enrichir -de façon honnête ou malhonnête- à la sueur de son front, il n’y avait aucune raison de le partager avec les autres. Quant au reste, du moment que Folon ne se dressait pas contre les plans du jeune Prince durant la durée du pacte, il n’y aurait aucun problème.
…Vint ensuite l’interrogation de Koinzell quant aux identités des personnes et de leur possibilité de se camoufler. Même si l’assassin avait un côté sérieux, il semblait aussi pouvoir s’amuser car il trouva plaisant de voir le véritable visage de Nasimka. Et aussi loin qu’il pouvait s’en souvenir, Koinzell avait été le premier à réagir ainsi avec le Stalfos à part Dun. En effet, depuis cette nuit au Village Cocorico où le Mage avait recruté le squelette toutes les personnes qui l’avait rencontré étaient assez violentes à son égard. Cela réussit à faire pousser un soupir amusé à Dun alors qu’il parla en fixant le Huitième.


« Non, l’apparence n’a rien à voir avec ce sort. Ce que la Nonne regarde en vous n’est pas votre apparence, ni votre vie, ou encore moins votre âme… Elle perçoit votre existence, et c’est dans cet Univers la seule chose que nous ne pouvons duper, car même les Dieux possèdent une existence. »

En effet, c’était l’une des limites que l’on pouvait avoir avec la magie élémentaire que maîtrisait les autres personnes. Mais Dun ayant développé sa propre magie ancestrale n’avait plus besoin de se référer à des choses comme ‘la chaleur de la vie’ ou ‘le froid de la mort’. Pourtant, avant même que le Prince ne puisse parler à Nasimka, le démon de la Famille Royale fit son apparition : Zangetsu. Au moins le Stalfos allait pouvoir être rassuré quant à l’absence de ce dernier, et il ne tarda pas à prendre la parole à son tour tout en parlant sarcastiquement du squelette.
Cela fit sourire Dun qui se dit au fond de lui-même que les nouveaux arrivants avaient un aperçu des relations entre les membres du groupe. Ce n’étaient pas des amis, mais ils ne se détestaient pour l’instant pas. Par ailleurs le jeune Mage répondit à Zangetsu, et en profita pour introduire tout le monde.


« Nous avons maintenant deux alliés de plus : Celui que tu m’as emmené, Koinzell ; et un jeune homme prometteur qui a réussi à attirer la curiosité de la Nonne, Folon. »

En se retournant, Dun s’adressa à ces derniers tout en désignant Nasimka et Zangetsu. Le mage de glace avait en effet demandé à connaître les identités des autres membres de la communauté.

« Nasimka est le Second, et Zangetsu et le Troisième. Le Quatrième, Lliude, était avec moi avant de vous rencontrer mais a dû partir. L’homme que vous avez pu apercevoir pendant notre combat se nomme Nightmare et est quant à lui le Cinquième. La Sixième se nomme Hell et était l’une des compagnes de Zangetsu. Earwën a refusé notre proposition pour rejoindre le Seigneur Ganondorf, mais elle aurait dû tenir un rôle, donc on peut considérer qu’elle aurait été la Neuvième. »

Reprenant sa sacoche qui avait glissé lorsqu’il avait retiré les miroirs, le jeune homme fit un sourire tout en se relevant avant ce parler cette fois-ci à tout le monde. Car ce qu’il allait dire s’adressait autant aux nouvel arrivants qu’aux anciens.

« … Pour ma part, je suis le Dixième. »

… Eh là, n’y avait-il pas un problème avec ce qu’il venait de dire? Et bien non, car Dun n’avait jamais dit dans le passé qu’il était le Premier. Cela signifiait qu’il y avait une autre personne qui était restée pendant tout ce temps dans l’ombre en n’intervenant jamais au grand jour. Faisant un sourire provoquant, le jeune homme reporta son attention sur les nouveaux pour être sûr que tout était compris. Il y avait beaucoup de représentants de la communauté, mais cela n’importait pas vraiment car avec la ville en liesse, peu de gens pouvaient les remarquer. Toutefois, le jeune Prince adressa un sourire au passage aux Nécromanciens même si ces derniers ne remuaient pas un cil. Oh, pas un sourire que l’on fait à ses amis… Car pour Dun, il n’y avait dans ce monde que des alliés ou des ennemis.
Et en l’occurrence, ces êtres n’étaient ni des alliés car ils n’appartenaient pas à la communauté, et n’étaient pas non plus des ennemis car Zangetsu répondait d’eux… C’est pourquoi aux yeux du Mage Guerrier, ils étaient proche du rang des objets.


« Eh bien, s’il n’y a plus de questions, je pense que ça sera tout pour aujourd’hui… Je suis moi-même assez fatigué de ce qui vient de se passer avec le Seigneur du Malin, et je pense retourner à mes petites affaires. »

_______________________


Cliquez afin de partager ses souvenirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-blood.darkbb.com/index.forum
Llanistar van Rusadir
Général Hylien | Le Fléau de Markand.
Général Hylien | Le Fléau de Markand.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2655
Age : 25
Date d'inscription : 05/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Couronne d'Hyrule
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Mer 5 Mar - 11:39

Un premier...Zangetsu lui même ignorait son existence...ce qui pouvait signifier bien des choses. Le démon repensa néanmoins au nombre de fois où Dun l'avait surpris et en conclut qu'il n'avait pas fini d'être étonné. Le jeu que jouait Dun pouvait atteindre le 6ème degré ce qui était de la stratégie pure par moment. Le démon adressa un rapide sourire à Koinzell et dévisagea Folon. Un sheikah! Le démon détourna son regard sur Nasimka. Ils étaient, Dun, le stalfos et lui, les trois fondateurs du groupe...et les trois qui auraient la possibilité de détruire Hyrule. D'un geste le démon déploya sa cape et se retrouva sur son cheval. L'animal resta parfaitement calme.

Je vais également vous laisser, j'ais des choses à faire moi aussi! Maintenant que je vous ais prévenu de mon retour, je n'ais plus rien à faire ici.

Il fit signe à ses hommes qui sautèrent sur leur montures. Les trois nécromanths partirent au galos dans les rues de la citadelle.

[Dun] Maaiiiiis XD Non, y a aucune stratégie é_è J'suis si suspicieux? XD *sort*[/Dun]

_______________________



Premier compte d'Aedelrik et de Ganondorf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasimka
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 129
Age : 30
Date d'inscription : 15/09/2007

Fiche personnage
Guilde: Le Groupe sans Nom - II
Race: Stalfos Stalfos
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Mer 5 Mar - 12:38

"Et bien, et bien, Zangetsu est toujours aussi agréable..."

Regardant le démon et ses deux compagnons Nécromanths s'éloigner, Nasimka fit une grimace (qui était en fait son sourire) à Koinzell et Folon. Bien que le Stalfos ignorait les capacités des deux nouveaux, il avait le pressentiment que c'étaient tous deux des guerriers accomplis et qu'il n'y avait rien à redire sur leur intégration. Le guerrier squelette s'était même étonné de la réaction de Koinzell à son égard, ce dernier semblant satisfait qu'un stalfos appartienne à l'ordre. Le visage de Nasimka ne l'avait pas repoussé. Etrange comportement...

Mais le plus étrange, c'était bien évidemment la révélation de Dun lorsqu'il cita les autres membres de l'ordre. Il y avait selon ses dires un autre membre fondateur dont personne sauf lui ne connaissait l'identité. Nasimka, qui ne négligeait aucune piste, avait bien son idée sur la question -aussi folle soit-elle- mais ne préféra pas en parler car tout bien réfléchi, elle ne tenait probablement pas la route...


*Ce pourrait être extrêmement amusant si c'était la princesse Zelda en personne la "première"...*

Ah, si seulement Dun et Zangetsu avaient acceptés de mettre en application son plan consistant à kidnapper Zelda et à la faire chanter, obtenant ainsi tout du peuple... Il y aurait eu bien plus d'actions et de rebondissements. Ils ne se seraient ainsi pas seulement contenté d'attendre sagement que Ganondorf deigne enfin mettre à feu et à sang Hyrule...
Le seigneur du Malin... Il s'était fait surprendre en beauté par le piège tendu par Dun! Et sa soit-disant mise en scène avec l'apparition de son armée surpuissante version "Terminator" avait donc été un fiasco flagrant. Quelle incompétence! Nasimka aurait déjà réduit en esclavage Hyrule depuis longtemps avec une telle force de frappe!

Se forcant à arrêter de cogiter, son crâne lui faisant un mal de chien -alors même qu'il était déjà fissuré en plusieurs endroits...- Nasimka préféra s'adresser de nouveau à Koinzell et Folon, assurant Dun que pour sa part, il n'avait aucune question et que le prince pouvait donc aller se reposer..., ou faire autre chose avec sa princesse..., tout cela important finalement peu au Stalfos.


"Alors, Koinzell..., Folon..., qu'est-ce qui vous plaierez de faire à présent? Tu as parlé de trésor tout à l'heure, Folon. Connais-tu un endroit à Hyrule où il serait possible de se remplir les poches?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koinzell
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 162
Age : 28
Date d'inscription : 04/02/2008

Fiche personnage
Guilde: aucune
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Mer 5 Mar - 17:06

A peine eut il découvert le visage du Stalfos que Zangetsu fit sursauter l’elfe. Concentré sur Nasimka, l’assassin n’avait en effet pas prêté attention à l’arrivée du démon. Koinzell se retourna donc brusquement, mais pas parce qu’il avait écouté les paroles de Zangetsu, c’était un réflexe. Se sentant légèrement frustré de sa propre réaction, le jeune homme ne parla pas.
Par la suite, Dun répondit à la question de Folon, comme quoi il pouvait garder les richesses qu’il obtenait. C’était la moindre des choses, enfin, selon la pensée de l’elfe. L’assassin attendit également ce que Dun allait lui dire, et fut rassuré lorsqu’il constata que la Nonne pouvait uniquement percevoir l’existence des membres. Cela arrangeait Koinzell, car un détail le dérangeait depuis son arrivée à Hyrule, et quelque chose lui rappela très vite quelle en était la teneur. Un petit coup de vent porta quelques secondes ses cheveux, et il pu apercevoir une mèche noire à l’intérieur de ses tresses. Elle n’était pas très épaisse, mais assez visible pour contrarier l’assassin. Cachant avec difficultés sa découverte, le jeune homme réfléchit à toute vitesse comment solutionner cette soudaine apparition et comment répondre à Dun.


*Erkh… 'Ca' doit déjà être renouvelé ? Mince…Où pourrais-je être tranquille pour le faire…
J’ai encore un peu de temps devant moi avant que l’enchantement ne se brise, mais je dois faire vite !
Le château…Non, je ne pourrais pas y pénétrer. Mais peut-être que l’un d’eux connaît un endroit discrêt ?*

« Ah, c’est ennuyant…Mais je suppose que si l’un de nous se métamorphose pour tromper l’ennemi, nous pourrons quand même le retrouver, puisque comme tu l’as dit la Nonne perçoit notre existence. »

Pendant que Koinzell se retenait de marmonner entre ses dents, Dun continua ses explications, et leur fit part à tous d’une nouvelle très étrange. Il énuméra un à un les membres de l’ordre, mais ne se plaça pas comme le premier. Les chiffres allaient de 2 à 10, mais le tout premier alors ? L’elfe venait à peine d’arriver et ne pouvait donc pas suspecter telle ou telle personne d’avoir ce rang…Ce qui devait certainement arranger Dun en quelque sorte. Mais au lieu de faire poursuivre le mystère, il annonça la fin de la conversation, et voulait apparemment retourner à ses petites affaires. Quel homme étrange, vraiment étrange… Zangetsu partit sans demander son reste suite aux paroles du Dixième, emmenant ses hommes, pendant que Nasimka proposait à Folon et à l’assassin ce qu’il désiraient faire.

« Hm…Pour ma part, je préfère ne pas déranger. Mais si vous insistez, je voudrais un peu mieux connaître la ville. Pourquoi ne pas suivre l’idée de Folon et chercher quelques butins ? »

Par ‘mieux connaître la ville’, Koinzell entendait les suivre pour trouver un endroit reculé, là où il pourrait veiller au bon fonctionnement de ses affaires. Bien sûr, personne ne pouvait se douter de son complot, ou alors juste percevoir son malaise. L’assassin ne tenait pas vraiment à expliquer sa situation actuelle, surtout que bientôt le rituel serait achevé et il n’aurait plus aucun souci avec l’enchantement en question. De plus, ce problème n’était pas une nuisance pour l’ordre et ne causerait pas d’ennui. Mais, vis-à-vis de Koinzell, il était plus qu’embêtant que ses plans soient contrecarrés, et qu’il arrive à l’échéance sans avoir renouvelé le sortilège…

*J’espère qu’ils ne se douteront de rien…Tant que ça n’empire pas, je n’aurais aucun souci.
Pourvu que le temps ne me manque pas...*

_______________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ygdrassyl
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 100
Age : 25
Date d'inscription : 21/02/2008

Fiche personnage
Guilde: Le groupe sans nom - VII
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau   Mer 5 Mar - 18:50

Lorsque le Prince répondit à Folon qu'il n'était pas obligé de partager ses découvertes et ses richesses, son sourire s'allongea : c'était ce qui lui tenait le plus à coeur. Il avait pour projet de s'emparer de plusieurs choses et il lui aurait été désagréable de devoir les partager avec d'autres. Mais son sourire s'effaça bientôt. Tandis que Dun expliquait à Koinzell que le miroir repérait la personne, le souffle de vie, l'existence d'une personne, et non son apparence, un individu fit son apparition. Un Stalfos du nom de Nasimka semblait-il. Bien sur Folon n'était pas un badaud ordinaire terrifié à la vue d'un squelette animé, cependant, il n'aimait pas spécialement leur compagnie...Il les trouvait assez désagréable habituellement, mais peut-être ferait-il exception à la règle après tout, il faisait parti de l'ordre. Apparemment, ce Stalfos devait être respecté au sein de l'ordre, étant donné qu'il était le second de l'organisation. Le Sheikah allait ouvrir la bouche pour parler quand une aura nettement plus obscure que celle du Stalfos s'approcha du groupe. Il s'agissait de Zangetsu, un démon à ce qu'il avait comprit. Folon n'avait jamais beaucoup aimé les pouvoirs obscurs, et ces crises à répétitions semblaient le pousser à se diriger vers la lumière. Mais ce n'était pas le moment de penser à cela. Le mage élémentaire jeta un regard sombre vers Zangetsu avant de se détourner vers Dun qui continuait de faire les présentations. Il n'avait pas cité le premier, par contre il avait cité le dixième...? Lui-même? Une histoire plutôt étrange. Folon n'aimait pas les secrets, et savoir que le fondateur de l'ordre restait inconnu était suspicieux et Folon décida de rester sur ses gardes désormais. Il s'appuya contre un mur de la ruelle, laissant discuter les nouveaux arrivants entre eux, histoire d'assimiler un peu tout ce qu'il venait d'entendre. Apparemment, l'antipathie de Folon envers Zangetsu était réciproque: il ne devait pas apprécier les Sheikahs. Il baissa la tête, il n'avait pas envie de croiser le regard d'un des membres. Il avait la tête ailleurs. Il farfouilla quelques instants dans sa sacoche pour en retirer une petite perle bleue qui laissait étrangement bien filtrer la lumière de l'astre solaire malgré sa couleur opaque. Comme hypnotisé, il avait le regard fixé sur la sphère tandis qu'il chantonnait inconsciemment dans sa tête...

*Petite sphère azur...Immense pouvoir, raison de folie...Ta puissance spirituelle une fois restaurée...Permettra la vengeance méritée...*

Mais il releva soudainement la tête lorsque le Stalfos s'adressa à lui pour lui demander s'il avait une idée d'endroit pour trouver quelques richesses...Idée que Koinzell avait l'air pressé d'approuver lui aussi. Il avait même l'air légèrement anxieux. Sans doutes la cérémonie d'entrée du groupe l'avait-elle un peu perturbée, rien de plus normal après tout, Folon ne s'était pas senti très bien non plus. D'un geste furtif, il replongea la sphère bleutée dans sa sacoche et se dégagea du mur tout en relevant la tête pour fixer ses interlocuteurs. Un sourire avide se dessina sur ses lèvres tandis qu'il sortait d'une poche intérieure à ses vêtements, un petit médaillon orné en son centre d'un fin cristal de couleur émeraude. Il la fit tournoyer pour faire miroiter le soleil sur le joyau avant de replonger le médaillon dans sa poche. Conscient qu'il avait éveillé l'intérêt du Stalfos et de l'Elfe, il expliqua d'une voie douce:

"Voyez vous, ce médaillon existe en vingt-huit fois, dont vingt-sept copies qui ne valent rien. Après avoir traversé quelques épreuves, j'ai trouvé ce petit artefact...Sa valeur marchande est immense, seulement, je n'ai pas pu m'emparer de plus, quelque chose m'à toujours barré la route, et ce, à plusieurs endroits. Mais je connais où et comment me procurer beaucoup de ce genre de joyaux... J'allais essayer de récupérer quelque chose de spécial...Au temple de la forêt. Oh bien sur j'imagine que vous l'avez déjà visités, mais je connais quelques petits trucs...Alors si vous voulez m'accompagner, votre aide sera la bienvenue...Coéquipiers." finit-il un sourire serein aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Hyrule sous les Ténèbres... L'horreur du lever de rideau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Sujets similaires

+
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyrule's Journey :: RPG :: Citadelle d'Hylia-