Forum de RP basé sur le thème de Zelda (Ocarina of Time), coupé au site de RPG en ligne Hyrule's Journey
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A reflet de Lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eorah Vif Argent
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1050
Age : 24
Date d'inscription : 27/04/2012

Fiche personnage
Guilde:
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: A reflet de Lune   Sam 14 Juil - 13:55

"OOhéé! Gamine! On est arrivés!"
L'homme tira sur les rennes et fit faire halte a son poney. Depuis plus de trente ans, il parcourait les routes d'Hyrule, de long en large. Il transportait marchandises et passagers. Si les premiers étaient son gagne pain, les seconds lui permettaient de ne pas devenir ronchon. Non pas qu'il ai un penchant au maussade. Non, simplement que c'est bien plus agreable de partager du temps avec quelqu'un capable de vous répondre. Mais la gamine, actuellement a l'arrière de sa charette, elle ne décochait pas un mot. Le Paysan l'avait ramassée trois jours plus tot dans un trou paumé.

Décharnée et a bout de forces, Eorah était presque passée sous les sabots du poney. A un moment elle y avait vu un moyen radical de mettre fin a ses souffrances. Cependant ça aurait été trop facile et la Vie le lui fit bien comprendre. Apres avoir écopé d’ecchymoses supplémentaires sur le visage et le dos, Eorah grimpa avec l'aide du Paysan a l'arrière du véhicule. "Et t'vas où comme ça?" Lui avait-il  demandé en scrutant les profondeurs du capuchon épais qu'elle arborait désormais jour et nuit. Car en effet, la seule lumière du soleil pouvait être insupportable a la Sheikah. "Bourg d'Hyrule" Avait elle croassé, éclatant les gerçures qui lui barraient les lèvres. A nouveau le gout métallique de son propre sang dévala sur sa langue. A nouveau un petit éclair de douleur lui explosa a la figure. Depuis qu'elle avait quitté Lanre, Eorah s’était lentement enfoncés dans les voies de la dégénérescence. Sa peau autrefois de porcelaine, etait aujourd'hui d'un tein gris, sillonné de veines violacées, surtout au niveau des mains; des yeux et du cou. Ses prunelles de sans semblaient éteintes et briller a la fois d'un eclat mauvais. Comme si deux personnalités se disputaient la carcasse défraîchie. Il semblait meme que ses dents avaient poussés, si cela était possible, et si on regardait bien, elle paraissaient plus pointues que quelques mois plus tot. Ses cheveux tombaient par poignées. Et elle puait, la charogne et la maladie. Eorah puait la mort. Elle était toujours sur la piste d'un médecin capable de la remettre sur pied. Mais jusqu’à maintenant impossible de trouver ce qui n'allait pas chez elle. Tout ceux que la métisse avaient rencontrés s’était acharné a cautériser, coudre et panser les plaies. Pour baisser les bras en découvrant de nouvelles blessures sur le corps de la jeune femme, alors qu'elle ne bougeait presque pas. C’était a ne rien y comprendre. Magie, médecine, rien y faisait. La jeune femme y avait laissé la plus grosse partie de son argent. Le plus dur pour Eorah c'était ce sentiment d’échec. L'amertume de la défaite lui brûlait souvent le palais depuis qu'elle s’était échappée des geôles du Désert.

Pourtant cela n'avait pas empêché le Paysan de vouloir l'aider. Malgré la frayeur quand ses mains ont frolé la carcasse fragile. Malgré le frisson désagréable quand le regard rouge s'est tourné vers lui. Il s'était beaucoup questionné sur cette enfant maladive. "T'y d'vrais manger un peu plus Gamine. Ou ton mari y risque de fiche le camps. C'est'y plus joli une fille charnue!" La Sheikah l'avait laissé parler. Une horrible migraine lui battait les tempes. Elle s’était avancée dans le tas de foin en se tenant la tête a deux mains. Elle était presque tombée dans l'or sec et depuis y comatait lourdement, a peine consciente de ce qui se tramait autour d'elle.

Et maintenant il fallait se lever et reprendre sa route. Les os de la jeune femme craquèrent de façon sinistre quand elle se redressa. Durant quelques seconde le monde tourna et elle se retint de justesse au rebord de la charette, la nausée aux lèvres. Lors de la précédente nuit Misère avait prelevé un lourd tribu sur le corps de son hôte, laissant Eorah affaiblie. Et malgré les températures en redoux, la jeune métisse s’emmitouflait dans une lourde cape, bien chaude. "T'sais, t'd'vrais t'etre aller voir un Doc'". Le ton du Paysan était doux et sans méchanceté. Eorah hocha la tête et se defit de sa bourse. Il ne lui restait que quelques piecettes de cuivre, mais la jeune femme tenait absolument a dédouaner le brave homme.
Quand il s'en alla enfin, Eorah le regarda s’éloigner jusqu'a ce qu'il franchisse une doline et devienne invisible a ses yeux.

Entrer dans Bourg d'Hyrule ne fut pas compliqué en sois. Il restait assez de bon sens a la jeune femme pour se déplace discrètement et ne pas attirer l'attention sur elle. Choisir les rues les plus sombres et vides pour y trouver refuge. Eorah ignorait que c'était Misère qui la forçait a fuir l'astre solaire. La jeune femme s’enfonça assez rapidement dans les bas quartiers de la ville. Il y régnait comme un air de deja vu. Des odeurs familières. Comme un relent de souvenir d'enfance. Eorah ignorait ce qu'elle cherchait ici. Peut être qu'il lui fallait boucler le cycle, retourner dans la contrée brûlante, se glisser a nouveau derrière les barreaux aux mains des Disciples de Ganon, purger la peine qu'ils avaient décidé pour elle? C’était peut être là une clef pour éloigner d'elle la malchance qui la poursuivait?

Puis épuisée, Eorah vint s'appuyer contre un mur. Un voile sombre dansait devant ses yeux et elle dut les frotter plusieurs fois pour le chasser. A ce moment là, le mur qui la soutenait s'avera etre une porte. Celle ci s'ouvrit a la volée et Eorah bascula en arrière, les bras tendu comme pour attraper le ciel. Un nouvel eclair de douleur illumina son regard quand la tete de la jeune femme percuta le sol avec un bruit creux."Aie ..." gémit-elle en portant une main a son crane. Dans sa chute, elle avait perdu son capuchon. En se redressant, n'importe qui pouvait voir le carnage de sa malédiction. Ses cheveux d'argents réduits a seulement quelques meches éparses, les griffures rouges qui labouraient sa peau. Eorah remonta sa protection de tissus d'un geste nerveux.

Puis elle commenca a regarder autour d'elle. Sa vision se portait un peu mieux que cette fameuse nuit ou Roshu, Lanre et elle avaient echappé a des Bourbons enragés. Tres vite elle comprit que l'endroit etait une petite boutique. Partout se trouvaient des talismans et des amulettes. La jeune femme n'en avait jamais vu de pareilles

_______________________

Because I'm a Penguin!!:
 


Persos joués :
Eorah Vif Argent : Silver
Flora Del Carmen: #87CEEB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Songe Tristenuit
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 115
Age : 29
Date d'inscription : 26/08/2010

Fiche personnage
Guilde: aucune
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: A reflet de Lune   Ven 10 Aoû - 0:25

La sorcière leva la bougie dans sa main pour mieux lire les étiquettes des bocaux compressés sur une étagère surchargée. Les fenêtres déjà peu nombreuses ne laissaient pas beaucoup passer la lumière en temps normal. Avec la crasse et la poussière accumulées depuis qu'elle avait quitté la boutique c'est encore plus sombre qu'à l'habitude. Seules quelques chandelles posées près des étalages du bas et celle qu'elle tenait en main permettaient de distinguer plus précisément le contenu du petit magasin.

Sous prétexte de venir chercher quelques ingrédients rares pour des expérimentations, elle était surtout venue faire un peu de tri. Elle risquait de ne pas pouvoir passer beaucoup dans sa boutique au cours des prochains jours. Pas tant qu'elle n'aurait pas trouvé le moyen de se débarrasser des deux vieilles pies. Elle avait glissé dans son sac quelques grimoires mais elle avait peu d'espoir d'y trouver une solution. Elle avait aussi emporté de quoi se faire un peu d'argent, mais là encore elle n'avait pas de véritable plan, c'était plus dans l'idée de parer à toute situation.
Le reste l'attendrait sagement dans la boutique. Elle n'arrivait pas à se résoudre à l'idée de la revendre, et pourtant elle sentait que plus rien ne serait jamais comme avant.

Vivantes, les deux sorcières jumelles sauraient où la trouver. Elles avaient été assez claires sur le fait que l'indépendance de Songe leur plaisait peu. Dès lors elle avait du mal à imaginer réussir à la fois à échapper à leur vigilance et reprendre les affaires sous leur nez. Elle s'était attachée à cette vieille bâtisse. L'espace était réduit et un œil extérieur aurait pu y voir un bazar désordonné, mais elle s'était rarement sentie autant chez elle quelque part. Elle était triste à l'idée de voir le bâtiment tomber en ruine. Déjà l'état d'abandon dans lequel elle devait le laisser la désolait.

Son regard se porta vers un recoin sombre de la pièce. Elle devinait plus qu'elle ne la distinguait la large silhouette encapuchonnée. Même sans pouvoir distinguer son regard elle savait qu'il la fixait. Les vieilles avaient parlé d'une protection mais elles n'avaient même pas cherché à cacher son rôle de surveillance.

La sorcière descendit de l'échelle qu'elle avait posée pour atteindre les hautes étagères, avant de la ranger dans un autre coin de la pièce. Elle alla ouvrir le tiroir d'un petit bureau pour en sortir un livre de comptes qu'elle glissa également dans son sac. Ses yeux s'attardèrent un instant sur la plume restée dans le tiroir.
Si elle n'avait pas été surveillée, elle aurait aimé laisser un message à Swann. Elle n'avait eu aucune nouvelle et elle ignorait même si son amie remettrait un jour les pieds dans le coin. Le cas échéant il ne faudrait pas être devin pour déduire qu'il n'y avait plus personne, mais en comprendrait-elle la raison ?

Elle sursauta quand la porte s'ouvrit à la volée et entendit le bruit d'une chute. Elle fit un signe en direction de la silhouette toujours cachée dans l'ombre pour lui intimer de ne pas bouger, le temps de constater elle-même ce qui se passait. La porte laissait à présent entrer un halo de lumière. Insuffisant pour éclairer le moindre recoin, il réussissait pourtant mieux que les bougies à illuminer ses babioles posées près de l'entrée. Un petit module de verre taillé, installé près de l'entrée et frappé par l'éclat du soleil remuait doucement, projetant de minuscules arcs-en-ciel sur les murs de la bâtisse. Son cœur se serra au souvenir des regards parfois émerveillés de certains clients. Le dispositif était simple mais il faisait parfois forte impression.

Elle dut baisser le regard pour voir ce que la fortune lui avait apporté.
Un oiseau blessé de toute évidence. La jeune femme semblait en bien mauvaise forme, tant en dehors qu'en dedans. Songe avait longtemps côtoyé des sorcières de toutes sortes, et parmi elles celles qui, si sûres de pouvoir tout contrôler, finissaient par faire de mauvaises rencontres, de tristes expériences, offrant seulement à leurs corps et leurs esprits un lent déclin. Ça ne lui avait certes pas donné de leçon à l'époque, ses cheveux en attestaient, mais elle s'en était mieux tirée que beaucoup d'autres. Elle avait un comportement plus prudent depuis, mais elle ne s'estimait pas pour autant responsable des bêtises des autres.

"Nous sommes fermés. Mais vous êtes perdue peut-être ?"

Elle ignorait si la jeune femme avait une manière bien à elle de passer les portes ou si elle était entrée par accident. Avait-elle tenté d'écouter, l'oreille collée à la porte avant de basculer ? Mais il n'y avait rien eu à entendre, et elle avait l'air trop affaiblie pour qu'il s'agisse d'une créature envoyée à ses trousses. La sorcière restait tout de même sur ses gardes, reniflant discrètement l'intruse.

"Il y a peu de soigneurs dans ce coin de la ville."

_______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hyrulesjourney.com
Eorah Vif Argent
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1050
Age : 24
Date d'inscription : 27/04/2012

Fiche personnage
Guilde:
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: A reflet de Lune   Mar 16 Oct - 16:14


_______________________

Because I'm a Penguin!!:
 


Persos joués :
Eorah Vif Argent : Silver
Flora Del Carmen: #87CEEB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A reflet de Lune   

Revenir en haut Aller en bas
 

A reflet de Lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyrule's Journey :: RPG :: Citadelle d'Hylia-