Forum de RP basé sur le thème de Zelda (Ocarina of Time), coupé au site de RPG en ligne Hyrule's Journey
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Dans la foule, la solitude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathanael Utan
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 39
Date d'inscription : 18/11/2013

Fiche personnage
Guilde:
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Dans la foule, la solitude   Lun 12 Jan - 19:08

Ses mains se dirigèrent vers ses lèvres, qui émirent une fumée blanche. Le souffle était plus chaud que l'air ambiant, mais même ses gants de tissu ne parvenait pas à réchauffer le froid qui l'habitait. Son pas mal assuré battait le pavé, et son sourire avait fuit son visage.
Il était tombé malade dès les premières gelées, mais quelques nuits de repos et les soupes chaudes de la cuisinière qui l'avait à l'oeil lui avait suffit à se remettre. Pourtant, son coeur restait froid et muet, comme si la neige le faisait taire. Ses yeux se portèrent vers le ciel, suivant la course folle et ralentie d'un des flocons. S'il adorait l'hiver, il ne supportait pas cette période de l'année. Trop de souvenirs douloureux lui revenaient en tête et lui broyait le moral.

Il avait besoin de cotoyer la vie, même si elle lui rappelait qu'il était comme mort à l'intérieur. Le bain de foule éloignait un peu la solitude, sans pour autant la chasser complètement. Il s'asseya sur un des bancs, perdant son regard sur les passants. Les plus jeunes enfants étaient émerveillés par la neige, mais les plus grands n'avaient pas le coeur à jouer. Les temps étaient durs et sombres, même pour les âmes juvéniles. Il soupira, coinçant ses bras sous son manteau épais.

_______________________
Code couleur : Lightgrey

Autre personnage : Withered



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans la foule, la solitude   Mar 13 Jan - 19:55

L'hiver ! Elle n'aimait pas cette saison. Les gros pulls de laine la gênaient pour jouer et la morsure du froid rendait ses doigts plus raides. Elle devait se chauffer les doigts avant de monter sur scène. La jeune femme serra et desserra les mains plusieurs fois pour faire affluer le sang.
Elle marchait tranquillement dans la foule en faisant cela quand elle aperçu un marchand de vin chaud. Le petit étalage temporaire s'étalait devant un commerce. De tout évidence le vin était chauffer à l'intérieur et vendu dans les minutes qui suivaient.
Une boisson chaude ! C'est ce qu'il lui fallait pour la réchauffer !
Ni une ni deux, la jeune femme prit une coupe. La douce chaleur se rependit à travers le métal, réchauffant ses doigts engourdis. Un sourire apparu naturellement sur son visage. Sans autre cérémonie, elle porta le verre à ses lèvres but quelque gorgées.
Elle dégusta le vin encore quelque instants, lorsque, voulant s’asseoir, elle aperçu un homme sur un banc non loin, qui manifestement avait froid. Son regard semblait ailleurs et son humeur bien incertaine. La jeune femme commanda aussitôt un autre verre.
Servie, elle alla s'asseoir à côté de l'homme et le lui tendit.


« Tenez, ça vous réchauffera. »

Elle lui fit un large sourire. Même en hiver, la meilleur chaleur restait la chaleur du contact humain et d'un joyeux sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Utan
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 39
Date d'inscription : 18/11/2013

Fiche personnage
Guilde:
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Dans la foule, la solitude   Mer 14 Jan - 18:28

Il n'avait pas vu la jeune femme approcher, aussi il sursauta légèrement quand elle prit la parole et lui tendit le godet. Il posa de grands yeux ronds sur elle, n'osant refuser le breuvage fumant.

"M..Merci."

Dès qu'il approcha le verre de sa bouche, la buée recouvrit son monocle d'un filtre flou. Il laissa faire, profitant de son oeil valide, et but une gorgée. Très géné de se retrouver ainsi, à inspirer tellement de pitié à une femme qu'elle lui offrait un vin chaud, il mit un certain temps avant de prendre la parole. Mais étrangement, la venue de la jeune femme lui offrait l'occasion de se tirer de ses pensées moroses.

"L'hiver s'est bien installé, et pour un moment."

C'était... inutile, banal et intéressant, mais le mage n'avait pas trouvé quoi dire d'autre. Il se sentait tellement penaud -et pas seulement à cause du froid, il y avait bien longtemps qu'une femme ne s'était pas assise à ses côtés- qu'il ne pu en rester là. Retournant son sourire à la jeune femme, il lui présenta une main moufflée.

"Nathanael Utan, enchantée chère demoiselle, et encore merci. Je vous offre le prochain. Que faites-vous dehors par ce temps si traitre ?"

Il se sentait un peu mieux. Le visage de sa compagne de banc était chaleureux et avenant, bien plus que ceux des nobles qu'il lui arrivait de croiser dans les couloirs du château. Il oubliait parfois à quel point le peuple était beau et simple, loin de la corruption et des magouilles du pouvoir.

_______________________
Code couleur : Lightgrey

Autre personnage : Withered



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans la foule, la solitude   Mer 14 Jan - 21:02

L'homme était mal alaise. Son monocle plein de buée et ses premières paroles hésitantes lui donnaient l'air d'un rat de bibliothèque. Le genre très intelligent mais peu alaise avec les gens.  
Il lui sembla cependant sympathique quand il se présenta et lui offrit le prochain verre. Cela la fit sourire, bien qu'elle devait refuser le breuvage.


  « Aglaranna. Je me balade un peu avant ma prestation. J'avais besoin de me dégourdir et de me réchauffer un peu les mains. Je suis violoniste et musicienne ambulante. Par contre je ne sais pas si j'aurai le temps de déguster un second verre , je joue dans quinze-vingts minutes. »

La jeune femme marqua une pause et avant que cette déclaration ne refroidisse son acolyte, elle demanda :

«  Et vous, que faites vous dehors ? Vous sembliez avoir bien froid et vous aviez le regard dans le vague. »

Elle avait posé la question spontanément, sans penser au faite que celle-ci pouvait être indiscrète et gêner Nathanael.
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Utan
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 39
Date d'inscription : 18/11/2013

Fiche personnage
Guilde:
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Dans la foule, la solitude   Mar 20 Jan - 21:35

"Vous jouez ? Je vais donc aller vous chercher ce verre immédiatement, j'espère qu'il vous mettra du baume au cœur et du courage avant de commencer !"

Il se leva précipitamment, mais la jeune femme reprit la parole. Il la regarda un instant, sans rien répondre. Il se dirigea vers le commerçant le plus proche, et demanda la même chose que ce qu'il avait dans la main. Il revint avec son maigre butin, tendant le verre chaud et toujours fumant à sa compagne de banc. Il se rassit, prenant son temps pour répondre.

"Le violon produit un son tellement beau lorsqu'il est bien joué. C'est comme s'il nous emmenait avec lui dans les feuilles d'arbre que le vent traverse, ou qu'il nous faisait retrouver la quiétude d'un chaleureux foyer, ou encore le rythme endiablé d'une fête."

Lui-même n'était pas musicien, mais son vieux maître l'était. Il avait essayé d'ouvrir l'esprit de Nathanael à la musique, mais le jeune homme ne s'était découvert des dons qu'en magie. Si la musique l’apaisait, il n'avait jamais le coeur assez serein pour s’entraîner. Repenser à son mentor lui éclaira le visage d'un sourire. Il y avait des souvenirs qui ne pouvait pas être tinté de tristesse, autant soit pesante l'absence des gens qui l'habitent.

"Les temps ne doivent pas être facile pour vous, vous avez une autre source de revenu par ces temps sombres ? Quoi qu'il en soit, j'ai hâte de vous entendre, si vous jouez pas ici tout à l'heure."

Il souriait toujours.

"Ce n'est pas le froid extérieur qui me refroidit, quoi que celui-ci m'a bien fait du mal il y a quelques jours. Non, j'avais besoin de chaleur humaine, vous savez, pour oublier un instant la nostalgie des hivers passés, quand nous étions encore un pays en paix."

Il évitait le sujet de son malaise mais il ne mentait pas non plus. L'hiver ou toute autre saison n'avait plus la même saveur depuis que le gerudo avait refait surface.

_______________________
Code couleur : Lightgrey

Autre personnage : Withered



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans la foule, la solitude   Sam 24 Jan - 19:15

Le vin et les présentations avaient eut raison de l'apparente timidité de Nathanael. Aglaranna le regarda partir chercher du vin avec entrain. La pause fut courte, mais elle fut étonnée que l'homme se déride si facilement. En général, les inconnus avaient tendance à rester refermé un certain temps et n'avait pas cet enthousiasme si vite. Elle sourit à l'idée d'avoir réussi à égayer la journée de sa rencontre. L'homme revient avec la coupe de vin. Elle posa à coter celle qu'elle s'était empressé de finir et pris le cadeau de Nathanael. Elle apprécia une nouvelle fois la chaleur de la coupe.
Son nouvel ami continua de lui parler de sa joie à écouter de la musique. Cela lui fit plaisir, mais elle ne put s'empêcher de noter l'éloquence et les bons mots de Nathanael. C'était clairement une preuve qu'il évoluait dans des sphères bien au dessus d'un paysan lambda. Et pourtant il était si ouvert... Etrange mais agréable.
L'homme continua de parler, s'inquiétant tout d'abord de la capacité de la jeune femme à gagner sa vie, puis lui dévoilant la source de son regard nostalgique. Aglaranna apprécia sa spontanéité et sa bienveillance. Aussi, elle lui dit :


« Si le violon et la musique vous plait tant, je pense que vous devriez venir m'écouter, je pense que vous ne serrez pas déçu. Vous n'avez probablement jamais entendu du violon comme le mien. »

Cela pouvait sembler présomptueux, mais elle n'avait encore jamais rencontré d'autre violoniste plus douée qu'elle. Elle jouait depuis son plus jeune âge et avait travaillé avec acharnement, si bien qu'elle était devenu une véritable virtuose malgré son âge encore très raisonnable. De plus, le violon de cristal pouvait produire un son cristallin et un timbre limpide. Il avait été dur a apprivoiser, mais le résultat en valait la peine. Ajouter à cela une pointe de magie si besoin qui résonnait avec sa musique et le violon.... Oui, elle était probablement le meilleur violon d'Hyrule. Elle sourit puis repris :

« L'argent n'est pas un soucis. Je ne vis que de peu et mes spectacles me rapportent assez pour avoir un toit. Puis, j'aime bien dormir à la belle étoile en été, cela me fait des économies.  J'aime ma vie de musicienne ambulante. »

Elle le pensait sincèrement. Cela pouvait sembler étrange de vivre si pauvrement, sans réel foyer, mais les gens qu'elles rencontraient valaient milles richesses.

« J'espère que la paix reviendra rapidement. Mais en attendant, nous devons tout faire pour ne pas sombrer dans la morosité que veulent nous imposer les oppresseurs. Sourions. Si vous avez du temps, venez à mon concert, cela vous apportera peut être encore un peu de chaleur. »
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Utan
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 39
Date d'inscription : 18/11/2013

Fiche personnage
Guilde:
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Dans la foule, la solitude   Mar 10 Fév - 9:18

La curiosité de Nathanael fut piquée quand la jeune femme parla de son violon, mais elle enchaina rapidement. Il ne lui restait donc plus qu'à aller la voir jouer, ce qui ne serait surement pas pour lui déplaire. La jeune femme avait l'air d'être le bol d'air frais dont il avait besoin en ces sombres moments.
Elle lui parla de sa vie, et bien qu'anodine, ses paroles bouleversèrent le mage. Elle avait une vie plus modeste et surement plus dure que la sienne, mais elle lui convenait. Lui-même était mage de bonnes conditions, avec même un confort qui se faisait rare, et pourtant... Il était incroyablement seul, et triste. Il resta muet, son sourire toujours sur le visage, mais son coeur se serrait. Il se prit à envier Aglaranna et sa vie simple, loin des murs du château. Plus que ça, il était même jaloux.


"Soit, un peu de musique me fera le plus grand bien ! Je vous suis dès que vous êtes prête."

Il but la dernière gorgée de son verre, remettant son monocle en place.

"Une chose est certaine, la princesse et sa cour font tout pour restaurer cette paix, c'est certain. Je suis presque sur que tout ceci sera bientôt derrière nous."

_______________________
Code couleur : Lightgrey

Autre personnage : Withered



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans la foule, la solitude   Dim 22 Fév - 23:01

Nathanael semblait enclin à venir l’écouter et d’humeur joyeuse. Aussi elle décida de battre le fer pendant qu’il est chaud et se leva.


«  Très bien. Suivez moi dans ce cas. Mais je vous préviens, à moins que vous n’attendiez la fin du concert, je ne pourrais probablement pas vous parler à nouveau. Si vous avez des obligations, n’hésiter pas à partir, il n’y a pas de soucis »


Elle n’attendit pas sa réponse et marcha tranquillement en direction de la petit esplanade où elle allait jouer. Le petit carré dédié aux musiciens itinérants n’était pas très grand, mais elle retrouvait toujours avec joie ce petit espace pavé et usé par les pas de ses prédécesseurs. La jeune femme posa son balluchon et commença à retirer ses affaires. Elle sortit l’archet. Transparent comme les cordes cristalline, celui-ci attira quelque coups d’œil. Ce n’était rien comparé au violon. Fait de pure cristal, il rayonnait à la lumière de l’après-midi. Sa beauté et le mystère de sa conception captivait naturellement l’esprit des passants. Aglaranna se leva et joua rapidement sur les cordes a vide, comme tout violoniste aurait pour vérifier que l’instrument était bien accordé. Ce n’était en réalité que pour capter l’attention, car l’étrange violon ne se désaccordait jamais. Après ces quelques notes, elle regarda l’assistance et parla haut et fort :


«  Bonjour mesdames et messieurs. Je m’appelle Aglaranna. Venez écouter ma musique ! Venez ! Prenez quelques instants de répit dans cette journée et passez un agréable moment ! »


Une vingtaine de personne la regardait. C’était correcte pour un début. Les gens viendraient et partiraient au fur et à mesure de la représentation, mais l’amas serait suffisant pour assurer la curiosité des passants. Aussi ne perdit elle pas de temps et commença.  Elle coinça le violon de cristal au niveau de son menton, regarda l’instrument avec un tendresse un court instant, puis posa son archet sur les cordes.  Elle ferma les yeux et respira doucement. Elle imagina le début du morceau et le sentiment de gaité qui lui était associé.  Un court instant plus tard, elle tira l’archet d’un mouvement vif. Les notes s’élevèrent, vive et enjouée. Le morceau était rapidement et enivrant comme ceux qu’on jouait dans les fêtes populaires. La foule fut captivé immédiatement. Elle enchaîna sur deux autres morceaux rapides pour bien happer l’attention.
Une fois cela fait, la jeune femme pris davantage de risque. Elle laissa ses sentiments et la magie du violon s’emmêler et commença une longue improvisation.  Ses premières émotions furent la surprise et la joie qui lui venait de la rencontre fortuite avec Nathanael. Passage agréable aux accents et modulations imprévu. Le passage fut comique et gai. Puis vint des moments bien plus personnel. Ceux de son amour perdu. Ces moments les plus joyeux mais aussi le plus triste qu’elle ai vécu.  La musique du violon devint suave et chaude comme un premier baiser, une première étreinte. Pure beauté qui réchauffait les cœurs grâce à l’amour. Puis la musique changea à mesure que les souvenirs se rapprochaient de la mort de l’être aimé. La mélodie se fit plus passionnée, plus stridente. Les doigts de la jeune femme allait de plus en plus vite sur les cordes. L’archet virevoltait à une vitesse alarmante. Les notes couraient, fuyaient, aussi  fort et haut qu’elles pouvaient…  
Puis vint le pole. Aussi aigu que lyrique, aussi douloureuse que poignante.  Elle perça les âmes comme la dague avait percé le cœur de son aimé. Elle vibra dans l’air quelques secondes qui semblèrent durer une éternité. La tension laissa place à un nouveau mouvement, lent, triste à faire pleurer les pierres...


Elle joua ainsi une heure, se livrant en musique, jouant en quête de vérité et de beauté, qu’importe le style.  A la fin, elle retira doucement l’archet des cordes et revint doucement à elle, au moment présent, à la foule. Elle s’inclina et remercia les passants qui l’avaient écouter et ceux qui avaient déposé un peu d’argent. En les remerciant, Aglaranna guetta la foule. Nathanael était-il encore là ?
Revenir en haut Aller en bas
 

Dans la foule, la solitude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyrule's Journey :: RPG :: Citadelle d'Hylia-