Forum de RP basé sur le thème de Zelda (Ocarina of Time), coupé au site de RPG en ligne Hyrule's Journey
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Entre voleuses, on se comprend

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nabooru
Sage de l'Esprit. | Reine Brisée.
Sage de l'Esprit. | Reine Brisée.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 148
Age : 25
Date d'inscription : 09/05/2011

Fiche personnage
Guilde:
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Entre voleuses, on se comprend   Jeu 13 Nov - 19:42

    L'un des avantages à être reine était que l'on disposait facilement de passe-droit.

    Nabooru souriait à pleines dents alors qu'il lui était permis de fouler les pavés de la Place du Marché malgré les troubles qu'elle y avait causé quelques jours plus tôt. Vêtue de sa traditionnelle tenue, elle passait, les mains dans le dos, entre les étales des marchands. Elle attirait de nombreux regards suspicieux sans que cela ne lui pose le moindre problème moral ; après tout, elle était une réfugiée de guerre. Et leur princesse était son amie. Aussi n'avait-elle pas besoin de s'inquiéter plus que cela. On lui avait juste fait promettre de ne rien voler, cette fois, et d'éviter de ridiculiser la garde du Bourg.

    Mais une agitation gagna la place - et cette fois ce n'était pas de son fait ! Une marchande criait au voleur si fort qu'une foule commença à se former autours de son établi. Rapidement, des gardes se mobilisèrent pour aller la voir, non sans jeter un regard suspicieux à la reine gérudo, qui leur répondit d'un regard dédaigneux. Elle s'écarta, de peur qu'on s'en prenne à elle alors qu'elle n'avait rien à voir dans cette histoire.

    La gérudo aperçut alors une personne courir au tours d'une ruelle. Peut-être était-ce le voleur en question ? En manque d'exercice, la femme du désert se lança à sa poursuite. Et peut-être qu'attraper cette personne finirait de la faire pardonner pour les remous qu'elle avait causer l'autre jour, qui sait ?

_______________________

Couleur : sandybrown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melancholia
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 24
Age : 13
Date d'inscription : 15/02/2014

Fiche personnage
Guilde: Aucune
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Entre voleuses, on se comprend   Jeu 13 Nov - 21:10

L'adolescente courait à en perdre haleine dans une petite traboule. Elle tourna sur la droite en jetant un regard derrière elle avant de se réfugier dans un abri de fortune composé de planches et de boîtes.

Elle compta son butin. Quelques étoffes, des dentelles et une poignée de rubis. Ce n'était pas énorme. La jeune femme entendit soudain des bruits de pas sur les pavés.
Une personne riche peut-être ? Ses yeux brillèrent à cette pensée.
Elle laissa sa cueillette dans le bidonville et en sortit pour voir qui s'aventurait dans la ruelle.


"Qui êtes-vous et que faites-vous ici ?"

Il n'y avait aucune émotion détectable dans sa voix.

_______________________
La paix ne gagne pas tous les esprits.
-Melancholia, esprit vengeur.


Code couleur : skyblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nabooru
Sage de l'Esprit. | Reine Brisée.
Sage de l'Esprit. | Reine Brisée.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 148
Age : 25
Date d'inscription : 09/05/2011

Fiche personnage
Guilde:
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Entre voleuses, on se comprend   Lun 17 Nov - 22:43

    Nabooru peinait presque à suivre le rythme.

    Le voleur était sacrément rapide, sinon elle devrait déjà l'avoir rattrapé après quelques foulées ! Mais il n'en était rien, et s'il ne creusait pas la distance, il arrivait néanmoins à conserver une avance suffisante. La reine des gérudos soupira profondément au détours d'un énième embranchement à prendre ; le Bourg et ses sinueux passages ne lui étaient pas spécialement connus, du moins pas assez pour concurrencer à la course un brigand expert en raccourcis. La chance qu'elle avait, en un sens, consistait en le fait de ne pas encore avoir été remarqué par celui qu'elle chassait. Une chance que voila ! En d'autres conditions, peut-être aurait-elle perdu sa trace beaucoup plus vite.

    Elle gagna au final un quartier bien loin du centre. Celui-ci était pratiquement déserté, seuls quelques passants se risquant dans cet endroit visiblement appauvris, loin de la splendeur et la richesse de la Place du Marché. D'ailleurs, les quelques gens qu'elle croisait ne manquaient pas de presser le pas rien qu'en la voyant ; il fallait faire remarquer que si les gérudos étaient déjà rares dans le centre, en voir dans cet endroit beaucoup plus reculé avait de quoi nettement surprendre.
    Le visage de Nabooru s'assombrit légèrement alors qu'elle avait déjà cessé de courir depuis quelques minutes maintenant. Son regard passait sur les murs sombres des habitations, pas bien hautes et assez mal entretenues à première vue. Elle se retourna, semblant chercher son chemin dans cet endroit sombre et où régnait une odeur d'égout désagréable.

    Alors que seul le vent s'engouffrant dans les étroites ruelles et les sons de volets et de portes grinçant et claquant contre les murs se faisaient entendre, elle remarqua la présence d'un petit chat à l'autre bout de la rue. Il la fixa un instant, avant de partir aussitôt. La Sage de l'Esprit se remit en mouvement vers l'endroit où se tenait le félin quelques secondes plus tôt, puis bifurqua dans une rue sur la droite. « Qui êtes-vous et que faites-vous ici ? » Tança une voix dans son dos. Le ton n'était ni inquiétant, ni agressif ; la femme du désert se retourna pour enfin voir une jeune adolescente hylienne - ou sheikah, peut-être ? - qui la fixait sans la moindre émotion dans les yeux. Ses lèvres se séparèrent lentement lorsqu'elle comprit, à sa surprise, qu'il ne s'agissait ni plus ni moins de cette jeune fille qui avait volé le marchand sur la place. Elle la reconnaissait à son accoutrement.

    « Je suis Nabooru, reine du désert ! Mais qui es-tu, toi, pour me demander mon nom ? » Lança fièrement la gérudo.

    De ses yeux d'or, la rouquine scruta les moins faits et gestes de la jeune fille, prête à réagir si la situation devait lui échapper. Néanmoins, ses traits finirent par se radoucir ; elle ne voulait pas se montrer hostile envers elle, d'autant qu'elle n'était pas bien âgée à première vue. L'effrayer ne lui servirait à rien. Et puis... c'était une voleuse. Aux yeux de Nabooru, cela n'en faisait pas une criminelle pour autant.

    « Tu as le pas plutôt léger, tu sais », fit-elle dans un sourire qui trahissait son amusement. « Tu ne te débrouilles pas trop mal. Mais tu es tombée sur moi, et si en temps normal je t'aurai volontiers laissé tranquille, je vais aujourd'hui reprendre ce que tu as volé à la marchande, et le lui rapporter. »

    La gérudo fixa intensément la voleuse, prête à prendre les mesures nécessaires si la situation devait s'envenimer. Pour autant, la jeune fille ne semblait pas vouloir absolument en découdre ; elle avait même l'air un tantinet lunatique, comme si la situation ne la touchait pas tant. Mais Nabooru abandonna bien vite l'adolescente, son regard se déportant derrière elle, sur un abri constitué de quelques pièces de fer rouillé et de bois pourri. Intérieurement, la reine se désola de la situation dans laquelle la brigande se trouvait. Contenant son émotion, elle demanda, d'un doigt levé pour désigner cet abri de fortune : « Est-ce là que tu vis ? » La question était un brin rhétorique et Nabooru le savait.

    Elle s'avança au devant de la jeune fille et la dépassa pour s'approcher de l'abri et y regarder de plus près. Son sourire l'avait quitté ; elle avait de la peine que des gens soient ainsi obligé de vivre de la sorte. Son peuple sans foyer, et opprimé plus loin à l'ouest, dans le désert, l'appelait. Et pourtant elle ne pouvait pas ignorer ce qu'elle voyait sous ses yeux.

    « Depuis combien de temps cette situation dure-t-elle ? Où sont tes parents ? » Demanda-t-elle, un brin inquiète. Mais elle se gardait bien de trop le montré ; après tout, elle avait quelque chose à reprendre à la voleuse.

_______________________

Couleur : sandybrown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melancholia
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 24
Age : 13
Date d'inscription : 15/02/2014

Fiche personnage
Guilde: Aucune
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Entre voleuses, on se comprend   Mar 18 Nov - 20:15

L'adolescente s'inclina.

"Je suis Melancholia, ma dame. Oui je vis ici."

La jeune se releva puis se plaça devant l'espèce de cabane. Elle fit culbuter un bout de métal, de manière à cacher une partie du butin.

"Ça dure depuis plusieurs mois, et point de parents !"

La jeune fille étouffa un petit rire. Elle récupéra un bout de tissu.

"Il faut rendre les dentelles et tissus ? Je suis désolée, mais non."

_______________________
La paix ne gagne pas tous les esprits.
-Melancholia, esprit vengeur.


Code couleur : skyblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Entre voleuses, on se comprend

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyrule's Journey :: RPG :: Citadelle d'Hylia-