Forum de RP basé sur le thème de Zelda (Ocarina of Time), coupé au site de RPG en ligne Hyrule's Journey
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Après tout ce temps, rien n'a changé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saria
Sage de la Forêt.
Sage de la Forêt.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 115
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2012

Fiche personnage
Guilde:
Race: Kokiri Kokiri
Description:

MessageSujet: Après tout ce temps, rien n'a changé    Jeu 9 Jan - 11:41

[Premier post pour Roshu]


"Nous arrivons au bourg d'Hyrule !"

Assise dans la charrette, Saria se releva pour pouvoir voir de ses propres yeux les dires du paysan. De là où ils se trouvaient, le bourg d’Hyrule commençait à se dessiner. Elle avait l’impression que cela faisait une éternité qu’elle n’avait pas quitté la forêt et pourtant, cela ne faisait que plusieurs semaines voire mois qu’elle n’était pas venue jusqu’ici. Son regard se posa sur le château d’Hyrule, elle éprouvait toujours la même sensation en voyant ce grand bâtiment s’imposer dans ce paysage. Le savoir-faire des hyliens l’impressionnait toujours autant, elle avait l’impression d’être revenue à cette époque où elle avait vu pour la première fois le bourg d’Hyrule. Ses yeux dévoraient encore et encore ce paysage, elle ne pourrait jamais se lasser d’un tel spectacle. Le paysan se retourna et ne put s’empêcher de rire, le voyage avait été moins pénible pour eux deux. Il avait rencontré la kokiri alors qu’il faisait route vers le bourg et il lui avait proposé de l’y amener, il n’aurait jamais été rassuré de laisser une enfant seule dans la plaine. Elle lui racontait son histoire, il lui racontait la sienne et chaque nuit était égayée par les mélodies de l’ocarina. Au final, le voyage s’était déroulé plus vite que prévu et en toute sécurité.

Elle prit une grande inspiration avant de poser son regard sur son petit sac pour vérifier si toutes ses affaires étaient bien là. Elle était partie rapidement de la forêt kokiri pour retrouver une personne qui pourrait lui raconter tout ce qui s’était passée durant son absence : la princesse Zelda. Ocarina, noix mojos, lance-pierre et provisions, rien n’avait été perdu ou oublié sur le chemin. Rassurée, Saria leva les yeux vers le ciel, sa fée tournait autour d’elle depuis un moment, contente d’être enfin arrivée à destination. Toutes les deux n’aimaient pas quitter la forêt kokiri et encore moins les longs voyages, la kokiri avait oublié la notion de temps et elle ne se souvenait pas que rejoindre le bourg d’Hyrule allait prendre autant de temps. Avant de partir, elle avait proposé à sa fée de rester au village mais cette dernière ne voulait rien savoir, son lien avec l’enfant était très fort et elle refusait de la laisser partir seule. Elle se mit à sourire en voyant la joie de sa fée avant de reposer son regard vers le bourg d’Hyrule, contente que ce long voyage prenne enfin fin.

La place du marché était toujours aussi animée que dans ses souvenirs, rien ne semblait avoir changé et cela l’impressionna. Pendant que la charrette avançait dans le bourg, la kokiri en profita pour mettre son petit manteau sur les épaules avant de prendre son sac et de sauter sur le sol. Le paysan n’avait pas remarqué son départ mais elle avait pris soin de lui laisser un petit cadeau pour le remercier de sa gentillesse. Se retrouver dans cet endroit et au beau milieu des hyliens l’intimidait toujours mais elle ne perdit pas de vue la raison pour laquelle elle se trouvait ici. Néanmoins, elle commençait à regretter de ne pas être restée dans la charrette car il lui était désormais impossible de se situer avec tout ce monde autour d’elle.


"Est-ce que tu pourrais…" Elle commença à regarder autour d’elle, il n’y avait plus aucune trace de sa fée pile au moment où elle avait besoin d’elle. La sage se mit à réfléchir un instant avant de regarder dans son sac. Comme elle le pensait, le petit être s’y était caché, sûrement pour ne pas être vu par les hyliens. Elle comprenait très bien ce geste mais cela voulait dire qu’elle ne pouvait compter que sur elle-même à l’instant présent. "Je vais me débrouiller toute seule."

"Oui, tu es une grande fille, ne l'oublies pas" étaient les mots qu'elle venait de se répéter sans cesse. Ne sachant pas quoi faire, Saria ferma les yeux pendant un instant tout en faisant abstraction de ce qui se trouvait autour d’elle. Au beau milieu de tous ces gens, l’eau semblait ruisseler et elle se souvint qu’il y avait une fontaine quelque part sur la place. Elle se laissa guider par ce bruit jusqu’à atteindre cette fameuse fontaine puis elle monta sur le rebord. Le château n’était plus très loin, elle savait désormais quel chemin emprunter pour pouvoir s’y rendre.

Serrant son sac contre elle, la kokiri se faufila entre les hyliens pour pouvoir rejoindre le chemin menant au château. Plus vite elle serait là-bas et plus vite sa fée pourrait sortir de sa cachette pour l’accompagner de nouveau, la solitude étant une chose qu’elle détestait par-dessus tout.

_______________________




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roshu Aaron
Le Second Eclat
Le Second Eclat
avatar

Masculin
Nombre de messages : 582
Age : 20
Date d'inscription : 29/12/2011

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Après tout ce temps, rien n'a changé    Jeu 9 Jan - 19:48

"Aaaaahhhhh ... Arrêtez d'essayer de sortir de mon crâne ..."

La soirée qu'il avait passé semblait être très très flou pour le sorcier, qui se réveillait avec une migraine insupportable dans son lit, avachi et complètement déboussolé. Pas plus tard qu'hier, le jeune garçon avait réussi à entrer dans une taverne et essaya quelques boissons dont il n'avait pas l'habitude. Dans un râle d'ennuie, lui qui venait de passer le cap de l'âge adulte, techniquement car il avait encore l'apparence d'un garçon de 16 ans. Alors il commanda un verre de vin rouge, qu'il recracha de suite. Puis retente son coup avec une pinte de bière et là, ce fut le trou noir. Il ne se souvint plus qu'en une gorgée de cette boisson maltée, il était instantanément saoul. Pour un baptême, Gallyfrey ne tient pas beaucoup à l'alcool ...

Alors lorsque les oiseaux orchestraient leurs chants du matin, pour Roshu, c'était plutôt un énorme tapage ressemblant à des explosions à répétition, des fers qui s'entrechoquent et à des cris d'animaux où on les égorgeraient vifs. Le garçon aux cheveux blanc ne pouvait pas rester indéfiniment dans son matelas, il rassembla toutes ses forces dans ses bras pour s'appuyer sur le lit afin de se lever. Lorsqu'il s'assoit, ce dernier mit ses mains sur sa tête, couvrant son visage et les remontèrent jusqu'au cheveux, les mettant derrière son cou. Il s’étirait en baillant et réussi à se lever de son pieu mais tituba lorsqu'il essayait de marcher. Sa tête continuait à lui faire tellement mal, qu'à titre de comparaison, ses attaques cardiaques faisaient moins mal. Quoi que c'est peut être exagérer...

Gallyfrey fit d'énorme efforts considérables à mettre sa veste noir et son pantalon avant de sortir de son appartement, il descendit très lentement les marches avant de faire face à une illumination, le soleil lui brûlait les yeux lorsqu'il leva le ciel. Lorsqu'il avança, beaucoup de gens le dévisageait, voir un jeune homme après une grosse cuite, ce n'est pas très jolie... Puis une autre illumination survint, cette fois une idée. Il se demanda si au bazar il n'y aurait pas un remède miracle contre cette gueule de bois infernale. La seconde incarnation arriva à l'entrée mais la boutique était fermé, heure de pause. Ce dernier n'avait pas remarqué qu'il était déjà midi passé mais il ne pouvait pas continuer à avoir aussi mal.

Il se retourna et lâcha un soupir puis s'assit par terre, attendant le retour du marchand. Puis il vit dans la foule, une petite fille aux cheveux vertes ainsi qu'au vêtement de couleur verte aussi. Le Solarien se releva subitement et cria son nom


" Saria !"

Le fait d'avoir crier son nom lui avait donné encore plus mal à la tête. Le garçon n'avait pas vu cette Kokiri depuis des lustres, lors de son ancienne incarnation, bien avant ce contre attaque à la forteresse. Un vestige de l'ancien ère Roshu. Il s'approchât de la jeune fille mais elle semblait bizarre à son égard ...

_______________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saria
Sage de la Forêt.
Sage de la Forêt.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 115
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2012

Fiche personnage
Guilde:
Race: Kokiri Kokiri
Description:

MessageSujet: Re: Après tout ce temps, rien n'a changé    Ven 10 Jan - 15:25

Au fur et à mesure qu'elle progressait sur la place, Saria ressentit un petit malaise, comme si tous les regards étaient fixés sur elle. Il fallait dire que son accoutrement n'était pas courant chez les hyliens et ils ne voyaient pas souvent des kokiris se balader sur la place du marché. Alors qu'elle marchait vers le chemin menant au château, elle entendit quelqu'un prononcer son prénom. Elle stoppa brusquement sa marche avant de regarder autour d'elle pour tenter d'apercevoir cette personne qui l'avait appelé. Un homme se rapprochait d'elle d'une curieuse façon comme s'il n'avait pas toute sa tête. Néanmoins, elle ne se souvenait pas de l'avoir vu par le passé et tout de suite, l'inquiétude commença à l'envahir : et si cet homme était à la solde de Ganondorf ?

Elle ne le quittait pas du regard alors qu'il était quasiment à proximité d'elle. Fuir ne servait à rien car elle était bien plus en sécurité sur la place du marché avec les hyliens plutôt que dans une ruelle pour se retrouver seule. Elle avait beau le regarder de haut en bas, elle était sûre et certaine qu'elle ne l'avait jamais vu mais lui semblait la connaitre. Elle s'approcha à son tour doucement dans sa direction avant de s'arrêter pour pouvoir lui poser la question qui lui brûlait les lèvres avec une petite voix.


"Excusez-moi mais... Est-ce que je vous connais ?"

Ce fut à ce moment là que la kokiri aperçut cette marque qu'il avait sur son œil, lui faisant penser à celle que son ami Roshu avait même si elles ne se ressemblaient pas du tout. Peut-être que ce jeune homme l'avait confondu avec quelqu'un d'autre car la sage avait l'impression que quelque chose n'allait pas chez lui. Pourtant, maintenant qu'elle était proche de l'inconnu, elle avait une impression de déjà vu comme si elle avait déjà par le passé parlé avec lui. Ne comprenant pas raiment pourquoi cette sensation était présente, l'enfant laissa sa curiosité l'emporter et décida d'aborder directement le sujet avec lui.

"Je ne sais pas pourquoi mais..." Elle pencha légèrement la tête vers la gauche sans le quitter du regard avant de continuer. "J'ai l'impression de vous connaitre et je sais que c'est la première fois que je vous rencontre. Quel est votre nom ?"

D'une certaine manière, elle savait qu'elle n'avait rien à craindre de lui, du moins c'est ce qu'elle espérait. En tout cas, elle n'était plus la seule à être constamment observée car tous les regardes des passants se posaient sur elle et sur cet homme. Il était vrai qu'il y avait quelque chose d'anormal chez lui, dans la façon de marcher et dans sa gestuel. Les hyliens devaient sûrement savoir de quoi il s'agissait car l'enfant n'en savait rien, les kokiris n'ayant jamais eu des comportements comme celui là. Elle se mit à sourire tout en s'amusant à bouger ses pieds en avant et en arrière.

"En tout cas, vous n'avez pas l'air en forme."

Et sur ses mots, elle se mit à rire avant de reprendre aussitôt son calme pour le regarder de nouveau, attendant la réponse à toutes ses questions.

_______________________




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roshu Aaron
Le Second Eclat
Le Second Eclat
avatar

Masculin
Nombre de messages : 582
Age : 20
Date d'inscription : 29/12/2011

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Après tout ce temps, rien n'a changé    Mar 14 Jan - 22:15

Le jeune garçon était tout content de la revoir, il afficha un grand sourire sur son visage. Ce qui faisait peur à la sage de la forêt. Alors un étonnement apparut sur sa face. Le Solarien continuait à avancer vers la Kokiri et il se mit à repenser que cette dernière n'avait jamais revu le garçon. En tout cas, après cette attaque, elle n'avait jamais vu ce visage. Il venait de comprendre son erreur, voilà pourquoi Saria semblait réticent lorsqu'elle avait vu Gallyfrey. Il se couvrait le visage avec le paume de sa main, voulant exprimer sa honte et son embarras. En tapant sur sa tête, il se faisait mal au crâne. Il mit alors ses mains sur chaque coté de sa tête, sur ses tempes.

Le garçon se sentait gêné et la seule pensée qu'il avait, c'était de partir en courant, de s'enfuir et de rentrer chez lui pour aller se rendormir. Mais la jeune fille était juste en face de lui. Impossible de faire machine arrière, le sorcier avait la sueur au front, doit il dire toute la vérité à propos de son identité ou comme tous les autres, il doit caché la vérité en trouvant une énième excuse. Tous le monde y a droit sauf certaines personnes mais il ne pouvait pas faire une exception avec elle. Sage ou non, ami ou non, il ne devait pas briser sa propre promesse. Lorsque Saria lui demanda s'il se connaisse, le fait d'entendre à nouveau sa voix était comme un bond dans le passé, lorsqu'il se sont rencontré dans la forêt Kokiri.


" On me le dit souvent, je ressemble à monsieur tous le monde "

Dit-il avec un sourire, le faisant comprendre qu'il n'avait aucune intention malfaisant ou quoi que ce soit. Ce dernier se rappela pourquoi il l'appela, c'était pour se renseigner si elle n'avait pas une herbe médicinale pour ses maux de tête. Le Solarien se regarda de la tête au pied pour voir qu'une partie de ses habits étaient déchiré. Ce n'était pas ses nouveaux habits mais d'autres vêtements. Il n'était même pas à sa taille et semblait appartenir à quelqu'un d'autre. Gallyfrey s'exclama à nouveau, finalement ses derniers 24 heures était vraiment bizarre, il ne se souvint vraiment pas de ce qu'il a pu faire pour se retrouver dans cet état

"Je ne toucherais plus à cette boisson du démon ... " S'il avait cru qu'il se parlait à lui même, la kokiri avait entendu mais il parlait à voix basse. Cette dernière lui dit qu'elle avait l'impression de le connaitre. Comme pour Fallavier, il y a toujours ce petit quelque chose qui était propre à Roshu, cette marque rouge, ça devait être ça. A Hyrule, combien de chance qu'un individu possède ce même caractéristique ? Pas beaucoup, c'est sûr. Peut être qu'il devait raser la peau de son visage pour enlever cette marque ...
" Je vous connais, pourtant c'est aussi la première fois qu'on se rencontre. Je ne vais pas dire que je vous ai vu dans mes rêves " Répondit-il avec un rire, car il se rappelait d'un conte où la jeune fille rêva de son prince charmant, dans ce cas, c'est l'inverse ...
" Je m’appelle Gallyfrey, tout simplement. Un ancien ami m'avait parlé de vous, Roshu. Que du bien, ne vous inquiétez pas"

Il utilisait toujours cette excuse, elle marchait à tout les coups. Enfin presque, parce que quand il avait utilisé cette phrase, cette personne avait trouvé quelque chose de suspect à propos de Gallyfrey. Le sorcier oublia l'existence d'un publique. Quelques personnes indiscrètes les regardèrent, sois parce qu'il n'avait jamais vu de kokiri, et c'est compréhensible car jusqu'à qu'il aille à la forêt, il n'en avait jamais vu un, sois le comportement du jeune garçon qui était bizarre.

"Je me suis levé en ayant la gueule de bois... Ne me jugez pas ! C'était mon baptême de l'alcool , si on peut appeler ça, et ce fut catastrophique ... " Avec un air blasé, ce dernier soupira à la dernière syllabe de sa phrase. Mais revenons au fait que, les kokiris sont très très rare ici. Il en avait jamais vu un seul sortir de la forêt, peut être une personne mais il est différent puisqu'il grandi.
"Et vous, un kokiri ne sort jamais de la forêt, que faites vous dans une grande ville ? "

_______________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saria
Sage de la Forêt.
Sage de la Forêt.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 115
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2012

Fiche personnage
Guilde:
Race: Kokiri Kokiri
Description:

MessageSujet: Re: Après tout ce temps, rien n'a changé    Sam 18 Jan - 16:34

Il y avait quelque chose en lui qui gênait Saria. Même s'il continuait à le nier en se comparant à monsieur tout le monde, elle avait appris à ne pas se fier aux apparences : les yeux pouvaient être facilement trompés contrairement à la raison. La kokiri baissa les yeux pour observer davantage l'inconnu : il avait l'air de se découvrir comme si c'était la première fois qu'il se voyait et sa tenue n'était pas vraiment adaptée à sa stature. La raison de tous ces mystères arriva très rapidement lorsqu'il parla d'un certain breuvage qu'il qualifia de boisson du démon. Elle détourna le regard, commençant doucement à comprendre l'étrange attitude de cet homme et plus le temps passait, plus elle avait l'impression qu'il la confondait tout simplement avec quelqu'un d'autre même s'il connaissait son prénom.

Pourtant, lorsqu'il se présenta et qu'il annonça être un ami proche de Roshu, un air surpris s'afficha sur le visage de la sage. Elle releva instantanément la tête vers le jeune homme, peut-être était-ce pour cela qu'elle avait l'impression de le connaitre. La comparaison avec les rêves l'avait fait légèrement sourire et alors qu'il parlait encore de cette fameuse boisson pour tenter de se défendre vis-à-vis de tous les villageois qui le dévisageaient, la kokiri se mit à sourire avant de lui donner son avis.


"Je vous avouerais que nous n'avons pas ce que vous qualifiez de "boisson du démon" dans la forêt Kokiri mais j'en ai tellement entendu parler que c'est l'une des dernières choses que je testerais."

Il y avait des moments où elle était vraiment contente que les kokiris soient séparés du reste du monde. Il y avait tellement de malheurs qui se répandaient sur Hyrule et c'était presque un miracle que la forêt soit presque épargnée par cette guerre. Saria tenait à ce que les kokiris gardent cette insouciance plutôt qu'à s'inquiéter comme tous les autres peuples de l'avenir. Elle se souvenait encore de ces jours où elle s'amusait à jouer de l'ocarina avec Link ou lorsqu'ils jouaient tous ensemble dans les bois perdus : elle aurait aimé retourner dans cette époque de paix et que le temps s'arrête... Mais cela était impossible et elle avait son propre rôle à jouer dans cette histoire.

Contre toute attente, Gallyfrey lui demanda la raison pour laquelle elle se trouvait au bourg. Très peu de personnes avaient du voir qu'elle était en réalité une kokiri, elle avait pris soin de dissimuler sa fée dans son baluchon pour éviter d'attirer l'attention sur elle. Mais en tout cas, cet homme donnait l'impression que ce n'était pas la première fois qu'il en voyait un. La sage savait qu'il lui cachait quelque chose mais elle préféra dans un premier temps répondre à sa question.


"Il est rare de voir des kokiris en dehors de la forêt mais cela n'est pas impossible. Ce n'est pas la première fois que je m'aventure au-delà de mon village mais lorsqu'il s'agit de la sécurité de Hyrule tout entier, il vaut mieux être ouvert au monde." Elle se mit à sourire, dissimulant le petit malaise qui venait de s'emparer d'elle après qu'elle ait prononcé ces paroles. Il ne fallait en aucun cas l'affoler et elle ne pouvait pas lui dire la vérité, il était donc primordial de trouver le mensonge idéal pour expliquer sa présence en ces lieux. "En réalité, nous sommes un peu coupés des hyliens et je suis venue recueillir des informations sur les récents événements qui se seraient déroulés."

Elle n'avait pas parlé du château ou alors de ces catastrophes qui s'étaient déroulés dans la forêt kokiri. Rares étaient ceux qui connaissaient sa condition de sage et ses liens avec la princesse Zelda et Saria préférait rester méfiante sur ce point. Maintenant qu'elle avait répondu à sa question, la kokiri décida de poser la question qui lui était venue à l'esprit plus tôt sur ce fameux lien entre lui et son ami.

"Vous avez dit tout à l'heure que vous étiez un ami de Roshu, est-ce qu'il va bien ?" Saria le regarda de nouveau de haut en bas avant que son regard reste fixé sur cette marque rouge qui se trouve sur son visage, encore un point en commun par rapport à lui. "Vous avez un petit air de ressemblance, on pourrait même croire que vous êtes des frères."

Elle se mit à rire avant qu'un petit mouvement de foule commence à l'interpeller. Il y avait cinq hommes un peu plus loin derrière Gallyfrey qui semblaient pressés, inspectant un à un toutes les personnes se trouvant à proximité d'eux. Pensant au départ qu'il s'agissait de gardes royaux, la sage révisa son point de vue lorsqu'elle s'aperçut qu'ils ne portaient pas l'uniforme royal. Pendant plusieurs minutes, elle se laissa pousser par sa curiosité et ne les quitta pas des yeux pour savoir ce qu'ils avaient en tête jusqu'à ce que un des hommes regarde dans sa direction. Leurs regards semblaient se croiser et pourtant, la kokiri savait que ce n'était pas elle qui regardait mais le jeune homme qui était devant elle.

Finalement, l'homme appela ses compagnons et pointa du doigt Gallyfrey. Une fois les cinq compères réunis, ils commencèrent à se rapprocher doucement vers eux en tentant cette fois-ci de ne pas attirer l'attention sur eux, comme s'ils ne voulaient pas que le jeune homme les remarque. Ne sachant pas vraiment à quoi s'attendre, Saria reposa brièvement son regard sur lui avant de se décaler légèrement sr le côté droit, ses yeux fixés sur la troupe qui se dirigeait vers eux.


"Je crois que ces hommes vous recherchent, est-ce que ce sont des amis à vous ?"

Vu l'expression de leurs visages, il était sûr et certain que la réponse à cette question allait être non. La sage ne savait pas du tout ce que Gallyfrey avait fait pour les contrarier mais en tout cas, ils venaient de le retrouver et elle ne savait pas vraiment si cela était une bonne chose ou non...

_______________________




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roshu Aaron
Le Second Eclat
Le Second Eclat
avatar

Masculin
Nombre de messages : 582
Age : 20
Date d'inscription : 29/12/2011

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Après tout ce temps, rien n'a changé    Mer 29 Jan - 13:36

Il ressent toujours ce petit pincement au cœur lorsqu'on parle de sa vie antérieure. Le jeune sorcier posa sa main à sa poitrine et ferma les yeux. A chaque fois qu'une personne pose cette question, il réfléchit à 2 propositions : Dire que Roshu était mort, enterré six pieds sous terre à la forteresse ou qu'il est reparti dans son monde origine. La première proposition était très brutale et expéditif et la seconde plus douce. Il opta pour le second choix, Gallyfrey ne va quand même pas dire à son amie que Roshu était mort, beaucoup trop triste.

" Tres bien ! Il est de retour chez lui, à l'heure actuel ..."

Puis la jeune fille fixa le visage du garçon aux cheveux blanc. Avait-il une tâche sur le visage ? Elle fixait en fait sa marque rouge qui était du coté gauche de son visage. Il s'était toujours demandé, depuis sa régéneration, pourquoi il avait toujours cette marque rouge. S'il avait changé de corps, de tête, cette marque aurait disparu mais elle est restée et en plus, elle a changé de coté du visage. A chaque fois qu'il se regardait dans un miroir, il restait perplexe, analysant ce signe particulier. Il se souvint aussi que cette trace permit au gens d'assimiler Gallyfrey à Roshu, comme avec Fallavier qui avait découvert le pot au rose. Saria lui avait dit qu'il avait un air de ressemblance avec le sorcier aux cheveux bleus. Ce dernier sourit avant d'affirmer :

"Qui se ressemble, s'assemble" Il prit un ton sérieux, qui pourrait faire peur à la sage de la forêt. Le Solarien s'approchât d'elle en baissant sa tête vers la sienne et d'une voix solennelle, il interrogea la kokiri
"Dites moi honnêtement ... Vous me trouvez comment dans ces habits ? "
Si des gens observaient le garçon, c'était à cause des vêtements et le malaise, Gallyfrey le sentit. Le regard accusateur et perçant des passants transperçait l'âme de l'adolescent et glaçait son sang. Il devait peut être rentrer chez lui pour changer d'habit, mais il n'avait plus le temps.

Un groupe de personne se trouvait derrière lui. Le sorcier ne se doutait de rien mais la jeune fille les regardait. Alors il vit qu'elle était préoccupé par quelque chose qui se passait derrière son dos, il tourna sa tête en arrière pour remarquer leurs présences. Il recentra sa tête avant de regarder en arrière une nouvelle fois, pour les regarder une fois de plus et refit ce tour de manège 2 fois, avant de confirmer qu'il ne connaissait pas ces individus. Ces gens s'approchaient dangereusement, avec un regard de tueur. L'haleine de celui qui parlait était alcoolisé et pourrait tuer une plante.


"Te voilà enfin, sorcier de mes deux ! On va enfin pouvoir régler nos comptes d'hier soir"
" Euh... On se connait ? "
"Ne te fous pas de moi ! Deja ces habits sont à moi !"
"Je comprends mieux pourquoi je nage dedans" Gallyfrey sous entend l'épaisseur de l'ivrogne.
" Tu va te battre alors ? J'ai ramené mes potes, histoire que le combat soit plus... équilibré"

Le sorcier ne se souvint toujours pas de sa soirée d'hier mais il pouvait deviner qu'il a foutu une raclée à cette personne et que pour une raison mystérieuse, il aurait prit ses vêtements... Mais il ne pouvait pas se battre, surtout en présence du sage, ça serait beaucoup trop irrespectueux. Et Gallyfrey ne voulait pas se battre, par principe.
" Bien sûr que je vais me battre " Il fit mime de mettre sa main droite dans la poche intérieur de sa veste pour prendre sa baguette puis de la main gauche, il pointa du doigt des inconnus et cria "Ah!" Le groupe de personne se retourna vers l'endroit où le jeune homme a pointé du doigt. Le Solarien en profita pour prendre la fuite, en prenant Saria avec lui

" Désolé princesse, les choses se gâtent !"

_______________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saria
Sage de la Forêt.
Sage de la Forêt.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 115
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2012

Fiche personnage
Guilde:
Race: Kokiri Kokiri
Description:

MessageSujet: Re: Après tout ce temps, rien n'a changé    Sam 15 Fév - 18:20

Le petit tour de manège de Gallyfrey avait légèrement amusé la sage malgré la situation dans laquelle il semblait se trouver. La dispute entre les deux hommes avait attiré l'attention de toutes les personnes présentes sur la place du marché. Suite à tout ce remue ménage, les quelques soldats qui surveillaient les alentours s'approchèrent également de l'endroit où se trouvait Saria. Avant même qu'elle n'ait pu dire quelque chose, le mage bluffa tout le monde avant de s'enfuir tout en entrainant la kokiri avec lui. Les hommes qui le recherchaient s'apprêtaient à les poursuivre mais ils s'arrêtèrent lorsqu'ils virent les soldats se diriger vers eux. Celui qui semblait être le chef se mit à sourire un bref instant avant de regarde le garde qui s'avançait vers lui.

"Cet homme est un voleur, il m'a volé mes vêtements et ma bourse de rubis !"

Il pointa dans la direction où Gallyfrey et Saria étaient partis. La sage eut juste le temps de voir le garde hocher la tête puis donner un ordre à ses compagnons avant de les voir disparaitre derrière les habitants du bourg. Elle qui pensait n'avoir aucun soucis pour rejoindre rapidement le château d'Hyrule, voilà qu'elle était en fuite avec un homme qu'elle connaissait à peine. En y repensant, il aurait pu éviter de l'emmener avec lui pour éviter de l'impliquer dans cette histoire mais maintenant qu'elle se trouvait également dans cette situation délicate, elle se devait de l'aider pour qu'ils puissent en sortir indemne.

Alors qu'ils continuaient à s'enfuir dans les ruelles, le cœur de la kokiri se mit à battre de plus en plus fort suite à la fatigue qu'elle accumulait rapidement. Gallyfrey courrait beaucoup trop vite pour elle et elle avait l'impression que ses muscles allaient lâcher d'un moment à l'autre. Dans un élan de détresse, elle posa sa main libre sur la main du mage qui empoignait toujours la sienne avant d'essayer de se libérer.


"Arrêtez... Lâchez moi !"

La fuite s'arrêta subitement. Une fois libérée de l'étreinte de Gallyfrey, Saria se pencha légèrement en avant et ferma les yeux. Elle tenta de reprendre son souffle avant de finalement reprendre une respiration normale, même si ses joues rosées montraient les conséquences de cet effort. Une fois qu'elle avait reprit son calme, elle regarda autour d'elle pour être sûre qu'ils étaient seuls avant de le regarder.

"Ces hommes ont dit à la garde que vous lui avez volé quelque chose, ils sont tous à notre recherche !"

La sage n'était pas vraiment sûre de la situation, le mage semblait avoir les affaires qui appartenaient à l'un des hommes de la place mais les événements de la nuit dernière lui étaient confus. Le doute s'installait en elle : elle avait envie de croire en Gallyfrey puisque c'était un ami de Roshu mais elle avait peur de faire le mauvais choix en l'aidant. Fuir avait sûrement été le mauvais choix mais ils pouvaient encore rattraper leurs erreurs et arranger les choses.

"La situation ne s'améliorera pas si on continue à fuir, il faut aller voir la garde et leur expliquer ce qu'il s'est passé." La sage se mit à genoux et commença à ouvrir son balluchon pour voir si elle n'avait rien perdu durant leur fuite. "On ne peut pas fuir éternellement, ils nous retrouveront."

La kokiri eut à peine le temps d'ouvrir son sac que quelque chose sortit rapidement pour tourner autour d'elle. Pendant un instant, elle avait oublié qu'il y avait un petit habitant qui l'accompagnait et pour lui montrer sa colère, la fée frappa le front de Saria avant de rester plantée devant elle. La sage posa ses mains à l'endroit où elle l'avait frappé tout en reposant son regard sur son amie.

"Oh excuse moi Talia, je n'avais pas prévu que quelque chose arrive." Saria regarda sa fée et se mit à sourire. Revoir son petit "ange gardien" lui faisait du bien et cela la rassurait d'une certaine manière. Elle fouilla ensuite dans son sac pour vérifier que tout était là avant de soupirer de soulagement. "Bon, il semblerait que tout est là."

Elle referma son balluchon avant de se relever tout en le gardant serré contre elle. C'était un miracle que toutes ses affaires soient encore là, ou qu'elle n'ait pas lâché le sac par mégarde alors que Gallyfrey l'avait agrippé par la main. Il fallait néanmoins qu'elle soit plus prudente à l'avenir et qu'elle évite de se mettre dans des situations délicates à peine arrivée à Hyrule. En parlant de cela, il était temps de savoir ce que ce dernier avait prévu de faire en s'enfuyant.

"Alors, qu'est-ce que vous avez prévu de faire maintenant ?"

En tout cas, fuir n'était pas l'option qu'elle choisirait sinon leurs chemins se sépareraient très vite, mais il fallait prendre une décision rapidement car il ne s'agissait que de quelques minutes avant que les gardes les retrouvent.

_______________________




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roshu Aaron
Le Second Eclat
Le Second Eclat
avatar

Masculin
Nombre de messages : 582
Age : 20
Date d'inscription : 29/12/2011

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Après tout ce temps, rien n'a changé    Jeu 20 Fév - 0:37

Le sorcier avait prit la main de la jeune kokiri et couru à travers le marché. Ce dernier ne savait pas pourquoi il avait entraîné Saria, il ne voulait pas qu'un civil sois mêler à cette sombre histoire mais par instinct , il avait l'habitude de fuir à plusieurs. Et puis elle était devenu un témoin dans cette affaire et ces individus semblaient très très louches, Gallyfrey avait le temps d'analyser leurs comportements et aspects physiques, ils avait la tête de gens qui font des affaires sales au fond d'une taverne crasseux à 3h du matin, et ils avaient observé d'un œil sournois la jolie demoiselle, donc d'un autre coté, on peut dire qu'il l'a sauvé d'un événement malheureux. Ils se faufilèrent à travers la foule avant de disparaître dans les ruelles de la citadelle.

Le Solarien voulait éviter l'affrontement mais il avait peur qu'il sera obligé d'utiliser cette option. Lorsqu'il se retrouva dans les quartiers résidentiels, il se retourna de temps en temps et constata qu'ils n'étaient pas suivi. Puis la jeune kokiri, qui semblait être irritée par le fait qu'elle soit entraînée contre son grès dans cette panade. Il freina sa course et lâcha la main de Saria. C'était l'adrénaline qui lui faisait courir aussi vite, le feu de l'action mais il devait aussi reprendre son souffle. Aussitôt, il s'agenouilla devant le sage de la forêt, la tête baissée et demanda de lui pardonner


"Je suis vraiment désolé ! Désolé de vous avoir entraîné dedans mais il le falait !"Il répétait "Désolé" tout en remontant et baissant sa tête, se cognant donc le crâne contre le sol. Après quelques coups, il commençait à avoir mal, à force de cogner la pierre. L'excentrique s'arrêta et mit sa main sur son front, une trace rouge s'était formé puis il se releva. Puis alors une sorte d'illumination lui vint, quelque chose qu'il n'avait pas en tête et qu'il lui ai revenu à l'instant, grâce à ses coups de tête au sol. Cette chose qu'on appelle: Souvenir. Saria l'interpella, sur le fait que des gardes sont maintenant à la recherche. Le sorcier était très surpris de l'apprendre

"Encore ?!"s'écria-t-il, en effet ce n'était pas la première fois que les gardes sont à sa poursuite mais c'est encore une fois un malentendu, le sorcier était toujours victime de ce problème, d'être pris pour le méchant."C'est pas possible ça ! La dernière fois que ça m'est arrivé, j'était considéré comme un dangereux pyromane mais c'était pour sauver beaucoup de vie!" Le Solarien s'assoit, dos au mur, ne savant pas quoi faire, il avait marre de courir à travers ces rues de la ville, il courra toujours pour fuir, encore et encore, une fois il devait fuir contre des individus étranges qui faisait parti d'une guilde. S'il ne voulait plus fuir, il faut se battre mais le sorcier refusera cette option. La kokiri suggéra une idée qui était bonne. Il devait tout raconter au garde, surtout avec les nouvelles informations qu'il venait de retrouver dans son esprit.

Alors qu'il vit la fée de la sage, Gallyfrey se mit à sourire, lui remémorant la première fois où il rencontra la jeune fille, il était aussi dans un sale état, où il ne se souvenait plus de sa mission qu'on lui avait confié le matin même. La situation semblait se répéter, quelle coïncidence. Il se leva alors, les mains dans ses poches et répondit à Saria, d'un grand sourire sur le visage

"Dire la vérité"

Ils étaient partis pour retourner dans la place centrale mais entendirent des bruits de pas qui se rapprochaient. Le son ne semblait pas métallique donc les personnes qui s'approchaient n'étaient pas en armure. Or les gardes sont toujours en armure, donc le sorcier déduit que ce ne sont pas les gardes qui les ont rattrapé. Sortis d'un coin de la ruelle qu'un groupe armé d'armes blanches fit irruption, prenant en sandwich Gallyfrey et Saria. Le sorcier sortit sa baguette de sa veste et les visait
" Je vous ai enfin retrouvé, avant les gardes, heureusement pour nous" Le leader du groupe commençait à rire ainsi que toute sa bande. Le sorcier changeât de comportement à son égard, d'un personnage excentrique, fou et imprévisible, il devint beaucoup plus sérieux et stoïque.

" Ne devrais tu pas t'occupé de tes affaires... d'organes humains, Jydda ? Ou encore de tout ces saletés que j'ai vu dans ce pub qui servait de planque pour ta bande.
"Je savais que j'aurais dû te tuer plus tôt, vu que tout à l'heure tu n'avais pas l'air de me reconnaître, j'aurais pu te laisser la vie sauve et te laisser à la merci des gardes. En fin de compte, il en n'ai pas question, on va te trancher en mille morceaux et capturer cette belle minette"
Plusieurs possibilités s'offraient à lui, combattre ou fuir. L'ennemi est en supériorité numérique et seul le sorcier pouvait riposter mais il se souvint, lors de l'attaque des âmes que Saria l'avait aidé à le mettre en déroute. Mais contre tous ces personnes, il ne pouvait pas la protéger.

" Vous ne voyez pas d'objection si ne devons courir encore ? " Dit-il à son alliée. Elle n'a pas eu le temps de répondre que le sorcier déclencha son plan, il prit la jeune sage dans ses bras, visant le sol avec sa baguette " Accrochez vous ! " il utilisa son sort Aero Pulse et s'envola dans les airs, atterrissant sur le toit d'une maison.
" Nous ne fuyons pas, oh que non ! Nous allons trouver un garde !"

_______________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saria
Sage de la Forêt.
Sage de la Forêt.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 115
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2012

Fiche personnage
Guilde:
Race: Kokiri Kokiri
Description:

MessageSujet: Re: Après tout ce temps, rien n'a changé    Dim 23 Fév - 22:45

Gallyfrey semblait être bien secoué après avoir entendu que les soldats les poursuivaient, mais le reste de ses paroles fit réagir la kokiri. L'événement qu'il raconté lui était étrangement familier et pourtant, elle était sûre que c'était bien la première fois qu'elle voyait le jeune homme. A nouveau, elle commençait à avoir des soupçons sur lui et certaines choses commencèrent à s'expliquer, notamment le fait qu'elle avait l'impression que le mage ressemblait étrangement à une autre personne : et s'ils n'étaient au final qu'une seule et même personne ? Dans ce cas, pourquoi aurait-il menti à la sage depuis le début ? Il devait avoir ses raisons et elle ne voulait pas les savoir, elle pensait qu'ils étaient amis car il était l'un des rares qui connaissait son secret et pourtant, il n'avait pas l'air d'avoir confiance en elle. Elle baissa la tête, refusant d'admettre cette possibilité et elle ferma les yeux pour retenir les larmes qui commençaient à monter.

Une petite voix résonna dans sa tête, le mot vérité commença à passer en boucle. Elle se frotta les yeux pour tenter de faire disparaitre comme elle pouvait les larmes qui tentaient de s'échapper avant de les ouvrir et de regarder dans la direction de Gallyfrey. Son sourire lui réchauffait le cœur et cela lui arracha un petit rire. Au fond d'elle, elle savait que c'était lui et cela lui était suffisant, elle n'avait pas besoin d'en savoir plus mais désormais, elle savait qu'elle pouvait lui faire entièrement confiance. Elle hocha la tête et se leva pour l'accompagner jusqu'à la place du marché pour retrouver les gardes. Malheureusement pour eux, les hommes de tout à l'heure les avaient retrouvés et Saria craignait encore qu'ils aient à fuir une nouvelle fois : Gallyfrey n'était plus le seul visé, ils avaient prévu de s'attaquer à la kokiri ! Mais avant qu'elle n'ait eu le temps de dire quelque chose, son compagnon l'attrapa pour courir à nouveau mais pour prévenir les gardes.

Le petit sort qu'il avait effectué pour se rendre sur les toits la rendit légèrement malade car elle ne s'y attendait pas. Décidément, il aura tout fait pour la mettre dans des situations délicates ! Son balluchon étant bloqué entre Gallyfrey et Saria, cette dernière put mettre ses deux mains devant son visage pour tenter de calmer ces nausées : le fait d'être transportée comme un "sac à patates" n'arrangeait pas du tout les choses et elle devait lutter contre elle-même pour ne pas tomber malade. Elle écarta légèrement les doigts pour pouvoir voir de ses propres yeux où ils se trouvaient mais de cette hauteur, il lui était impossible de reconnaitre quelque chose à part le château au loin. Malgré l'endroit où elle se trouvait, elle avait l'impression d'entendre des voix et lorsqu'elle tourna la tête en direction des ruelles, elle vit les hommes de tout à l'heure les suivre comme ils pouvaient. Saria posa sa main droite sur son front tandis que sa main gauche se posa sur l'épaule de Gallyfrey, il fallait le tenir au courant de ce qui se passait.


"Ils nous suivent toujours, nous n'arriverons jamais à atteindre les soldats avant eux."

Même s'ils devaient esquiver tous les personnes se trouvant dans la rue, il était plus facile pour eux de courir sur une surface plate plutôt que sur les toits comme ils le faisaient. Il fallait les semer mais Gallyfrey ne pouvait pas s'occuper de plusieurs choses à la fois, la sage devait tenter quelque chose mais elle n'était pas douée avec la magie. C'est à ce moment qu'elle se souvint des quelques affaires qu'elle avait pris avant de partir vers le château d'Hyrule.

"Je crois que j'ai une petite idée." Elle fouilla rapidement son balluchon pour sortir quelques noix mojos. "Cela devrait les ralentir pendant un moment, il faut en profiter !"

Et sur ces mots, la kokiri lança quelques noix mojos en direction des ruelles où se trouvaient leurs poursuivants. Par chance, ils n'avaient pas l'air de connaitre leurs effets et alors qu'ils continuaient à les poursuivre, une lumière aveuglante les stoppa net. La plupart des passants qui se trouvait dans la ruelle à ce moment précis furent éblouit et tout le monde portait ses mains devant leurs yeux douloureux. Son plan avait fonctionné à merveille, même si pendant un instant elle avait des doutes. Maintenant que tout semblait aller mieux, ils pouvaient retrouver très vite les gardes pour leur expliquer la véritable situation dans laquelle ils se trouvaient.

Leur course les mena à nouveau sur la place du marché. Vu toutes les personnes qui s'y trouvaient, leurs poursuivants auraient du mal à les retrouver si jamais ils arrivaient jusqu'ici. Néanmoins, trouver un soldat dans toute cette foule était aussi difficile que de retrouver une aiguille dans une botte de foin. Pendant que Gallyfrey descendit doucement sur la terre ferme, la sage observait tous les visages pour tenter de trouver ce qu'elle cherchait. Ce fut à ce moment-là que Talia vint devant son visage avant de lui désigner une direction. La petite fée avait déjà trouvé avant elle un garde au beau milieu de la foule, et elle ne manquait pas de se vanter de l'avoir trouvé en première. La kokiri se mit à hocher la tête pour remercier son amie avant de tapoter l'épaule du mage.


"Suis moi et laisse moi faire." Une fois les pieds à terre, Saria se mit à courir vers le soldat tout en essayant d'attirer son attention. "Monsieur, monsieur !"

L'homme surveillait la foule à la recherche de voleurs ou de fauteurs de trouble. La voix de la sage avait attiré son attention et il posa son regard dans sa direction. Voire l'enfant suivie d'un homme bien plus grand ne le rassurait pas et ce fut à ce moment précis qu'il se souvint d'un message qu'un autre garde lui avait communiqué : deux voleurs étaient en fuite, un homme et une petite fille. Convaincu d'avoir retrouvé ces voleurs, il s'approcha d'eux tout en se dépêchant de prendre la parole.

"Vous êtes les fuyards de tout à l'heure !" Le soldat serra son arme dans ses mains tout en regardant les deux amis, il n'hésiterait pas à l'utiliser si jamais ils décidaient de fuir ou de l'attaquer. "J'ai des questions à vous poser et j'attends des réponses claires si vous ne souhaitez pas finir dans une cellule."

Tous les gardes semblaient être au courant de la situation mais Saria savait que c'était la première fois qu'elle le voyait. L'homme devant elle semblait jeune et digne de confiance et avec de la chance, il aurait peut-être un autre jugement si Gallyfrey lui expliquait clairement la situation. De toute façon, ils ne perdaient plus rien et pour une fois, la kokiri décida de mettre en avant cette particularité des kokiris pour tenter de renverser la situation à leur avantage.

"S'il vous plait !" Alors qu'elle regardait derrière elle, elle vit au loin leurs poursuivants. Ils les avaient finalement retrouvés et ils tentaient de se rapprocher rapidement d'eux pour éviter qu'ils parlent, mais tout n'était pas perdu et Saria s'empressa de continuer. "Mon... mon grand-frère a vu quelque chose et ces hommes lui veulent du mal !" Elle pointa du doigt les hommes qui s'approchaient dangereusement d'eux avant de rabattre ses deux mains au-dessus de son cœur et de poser son regard sur son soi-disant frère. "Dis leur grand-frère !"

Et pour mieux convaincre le garde de leurs innocences, Saria porta ses mains devant ses yeux avant de commencer à pleurer. Il ne suffisait que de se rappeler de ce soi-disant secret que le mage tentait de dissimuler pour que ses larmes commencent à revenir de nouveau. Elle espérait en tout cas que le garde écoute attentivement l'histoire de Gallyfrey avant que les autres hommes arrivent à leur hauteur.

_______________________




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roshu Aaron
Le Second Eclat
Le Second Eclat
avatar

Masculin
Nombre de messages : 582
Age : 20
Date d'inscription : 29/12/2011

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Après tout ce temps, rien n'a changé    Sam 1 Mar - 18:16

Il déposa la jeune kokiri sur le toit rouge d'une maison. Le sorcier commençait à scruter l'horizon pour analyser et se localiser dans la ville, permettant aussi de voir où ils sont par rapport à la place du marché. Ils entendit aussi les cris des hommes de main qui devaient tuer celui qui en savait trop, leur chef les ordonnaient de les poursuivre et pour cela, ils commencèrent à escalader le mur de pierre. En vain, ils retombèrent lourdement sur leurs séants. En voyant ce spectacle, Gallyfrey n'a pas pu s'empêcher de rire, leur leader en était furieux et lança une hache vers le sorcier, rebondissant sur le mur, retombant au sol et faisant une victime, un de ses sbires eût le crane ouvert, le sang giclait comme une fontaine d'eau.

Le petit groupe ne devait pas rester à la même position, le jeune sorcier continuait à marcher de toit en toit jusqu'à que Saria l'interrompit car les truands était toujours derrière, ils ne lâchaient pas l'affaire, malgré l'un de leur compagnon qui était mort. Alors la fille aux cheveux verte sortit des projectiles aveuglantes qu'elle lançât dans la ruelle sur les ennemis, cela fit aussi des dommages collatéraux mineurs sur les passants. Une fois les personnes neutralisés pour un certain moment, le sorcier sauta suivi du sage de la forêt, il ralentis sa chute avec sa magie du vent. Ils sont arrivés à la place du marché mais c'était déjà l'heure de pointe, cela va être plus compliqué de trouvé un garde. Mais grâce à la fée de la kokiri, ils purent en trouvé un.

Ce garde était très nerveux, à l'instant où il vit que Gallyfrey et Saria s'approcher de lui qu'il s'empara de sa lance et les menaça. Le sorcier rangeât son arme dans la poche de sa veste avant de lever les mains. Ne manifester aucun mouvement hostile sinon il sera embroché à la seconde qui suive. Saria engagea la conversation et commença à pleurer, les larmes de crocodiles fonctionnaient à merveille, le garde commençait à être plus attentif. Il se retourna et vit les hommes de Jydda s'approcher dangereusement. Le jeune sorcier commença à narrer son histoire, ses souvenirs qu'il avait perdu était de retour :


"Ces hommes que vous voyez derrière ne sont pas des enfants de cœurs, c'est d'ailleurs pire. Il existe qu'une seule et unique vérité ..."

~~~

Quelques heures plus tôt, dans une taverne nommée La licorne, une rumeur circulait qu'un groupe de bandit du nom de "Devas de la nuit" avait créer leur quartier général à cet endroit. Au début, ce n'était qu'un simple auberge sans problème mais son propriétaire à mystérieusement disparu de la surface d'Hyrule, c'était un homme sans famille, donc facile à éliminer. Mais un de ses amis avait trouvé étrange sa disparition et l'attitude des nouveaux barmans, à donc demander de l'aide aux gardes, malheureusement ils ne voulaient pas l'écouter, ils s'étaient adressé aux mauvaises personnes, deux gardes corrompus jusqu'au cou qui fréquentaient les Devas de la nuit, l'ont jeté en prison pour diffamation et trouble de l'ordre publique. Sa famille, son fils de 12 ans en particulier avait mis une affiche sur un mur, cherchant une personne qui pourrait sauver son père de ce pétrin. Lorsque ce dernier colla la feuille sur le mur, un jeune garçon aux cheveux blanc la pris et le lit attentivement.

" Seulement de l'investigation, Roshu. Pas de combat, tu cherches des informations " Murmura-t-il avant de repartir. Le gamin voulait l'arrêter mais Gallyfrey fit un geste de la main, signifiant qu'il n'avait pas besoin  de la récompense, il voulait que justice sois faite et aussi ne plus s'ennuyer. Le soir, il allât à cette taverne. Malgré le fait qu'il semblait trop jeune pour boire, il réussi à convaincre les gardes de le faire entrer. Le jeune sorcier se dirigeât vers le comptoir. Le barman regardait d'un oeil sournois le jeune garçon alors lorsque ce dernier lui demanda une pinte de bière, l'homme malveillant semblait ravi de servir à un mineur. Le Solarien avait choisi son mauvais moment pour essayer la bière, le barman avait mis dans sa pinte une dose de somnifère. Gallyfrey prit une gorgée et tomba inconscient.

Il se réveillait, portés par 2 hommes, l'entraînant vers une salle obscure, avec une table d'opération au centre. La dose du somnifère n'était pas suffisant pour endormir totalement le sorcier aux cheveux blanc. La salle était recouverte de sang et là, attendait un homme armé d'un scalpel. Personne n'avait remarqué que le sorcier était conscient, il attendait le bon moment pour les surprendre et fuir. Les hommes de main posa le garçon sur la table. Il distingua 4 voix, 2 des sbires, 1 du chirurgien et un autre, qui devait être leur leader. Une fois les 2 hommes sortit de la salle, leur chef ordonna au medecin de lui retirer des organes


"Hum... Il est vraiment jeune, ces organes doivent être d'une qualité parfaite. On pourra les vendre très chère "
"Alors je lui prend quoi, Jydda?"
" Le rein, le poumon, l'oeil ... "

A ce moment là, Gallyfrey ouvra les yeux, surprenant les bandits. Il se leva aussitôt et donna un coup de poing aux 2 individus. Le sorcier pris sa baguette et créa un katana enflammée, menaçant Jydda
"C'est vous alors, les Devas de la nuit ?!"
"Tu t'es bien renseigné, petit. Tu manques pas de culot pour venir ici, mais tu t'en sortira pas vivant de cet endroit, tu en sait trop."

Le Solarien préféra s'enfuir, il alla sortir de la piece lorsque l'un des deux larbins fit éruption. Le chef des Devas l'ordonna de le tuer. Armé d'une épée en fer, l'homme donna un coup horizontal à Gallyfrey mais il eût pas le temps de le toucher qu'il fût embrocher par le katana de feu. Surgit ensuite le deuxième homme, qui donna un coup de poing, tout droit sur la tête du garçon. Ce dernier recula, mettant sa main sur son nez qui coule du sang, il prit l'objet qu'il avait à sa portée, c'est à dire le pull du leader, pour essuyer le sang qu'il avait sur son visage. L'homme qui avait un sabre à sa taille et une veste marron était indigné de voir que son pull s'était transformé en torchon. Ils étaient deux à s'approcher dangereusement du sorcier, lui qui voulait aucun combat, le voilà bien servi. Il lança plusieurs lances de feu, une qui toucha mortellement l'homme de main et l'autre effleura le chef. Gallyfrey en profita pour s'enfuir.

Il avait rejoint la salle principale de la taverne, personne semblait se soucier de ce qui s'était passé à coté, les gens faisaient un grand chahut. Mais il y avait peut être encore des membres de ce groupe dans les parages. Le barman était très étonné de revoir le jeune garçon vivant. Roshu le remarqua, il allait donner l'alerte à l'un de ses gardes. Le sorcier eût alors l'idée de provoquer une baston général, il poussa un poivrot, qui déversa sa haine sur la personne qui se trouvait à coté du garçon. De fil en aiguille, la petite bagarre devient une grande baston. Il en profita pour se faufiler entre les ivrognes et partit du bar, avec en souvenir un pull en sang et une grosse migraine.


~~~

Le jeune sorcier avait fini son histoire, il avait la gorge sèche mais l'un des gardes était assez effrayé quand il a entendu le témoignage de Gallyfrey...

_______________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saria
Sage de la Forêt.
Sage de la Forêt.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 115
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2012

Fiche personnage
Guilde:
Race: Kokiri Kokiri
Description:

MessageSujet: Re: Après tout ce temps, rien n'a changé    Jeu 6 Mar - 22:03

Alerté par les bruits des deux compagnons, un garde à proximité du groupe s'approcha d'eux. Lorsqu'il vit qu'il s'agissait des deux fuyards, il prit son arme pour intervenir mais avant qu'il n'ait eu le temps de faire un geste ou prononcer une parole, l'autre garde qui parlait avec Saria et Gallyfrey se tourna vers son coéquipier tout en levant sa main droite pour lui dire de s'arrêter.

"Attends, laissons-les raconter leur version des faits."

Même si l'autre garde regardait son collègue avec un air ébahi comme s'il insistait pour les arrêter et par la même occasion de les empêcher de parler, leur interlocuteur refusa d'écouter ses conseils et décida de laisser Gallyfrey commencer son récit alors que leurs poursuivants s'approchaient de plus en plus d'eux.


~~~~~


Saria avait écouté attentivement le récit de Gallyfrey. Même si ces événements semblaient irréels, elle était sûre qu'il n'aurait jamais pu inventer une histoire aussi farfelue tout seul. De plus, l'expression des gardes appuyait l'hypothèse du jeune homme : l'un semblait surpris comme s'il ne s'attendait pas à une telle histoire alors que l'autre semblait perdu et fuyant comme s'il craignait cette révélation. Son expression changea très vite, il se mit à rire tout en attirant l'attention de la foule autour du groupe avant de se moquer de ces paroles.

"Un trafic d'organes ? Qu'est ce qu'il ne faut pas entendre !"

Son attitude et le ton de sa voix montraient bien qu'il n'était pas blanc et qu'il avait quelque chose à se reprocher. Les passants étaient retournés à leurs activités mais certains d'entre eux semblaient être touchés par les paroles du garde. Alors qu'il essayait de convaincre son coéquipier de l'absurdité du discours de Gallyfrey, la sage décida de prendre son courage à deux mains et d'essayer de retourner la situation à leur avantage.

"Si c'est un conte inventé, il n'y aura rien dans cette taverne. Il suffit d'aller voir pour..."

Le garde suspect la regarda avec un regard noir, ce qui eu pour effet d'interrompre net la kokiri alors qu'elle formulait son hypothèse. Cet homme ne lui inspirait pas confiance et elle commençait réellement à le craindre. Elle recula de quelques pas avant de se dissimuler légèrement derrière Gallyfrey, histoire de se rassurer et d'être un peu plus en sécurité. Heureusement, l'intervention de Saria avait suscité la curiosité du garde qui décida de suivre son conseil.

"Cela ne coûte rien d'aller voir...
- Tu ne crois quand même pas à cette histoire ?!
- Je t'avoue que j'ai un peu du mal à le croire mais je préfère être sûr et vérifier avec mes propres yeux."

Le garde suspect fit une tête d'enterrement avant de fusiller du regard Saria et Gallyfrey. Même si elle était un peu rassurée que le garde soit de leur côté, savoir que cet homme était dans le coup l'inquiétait. Et pour ne pas arranger les choses, leurs poursuivants avaient fini par les rattraper.

"On vous tient cette fois-ci, vous ne vous échapperez pas !"

La situation était vraiment catastrophique, le nombre de personnes corrompues était beaucoup plus élevé et le simple garde ne pouvait pas les aider davantage. Se demandant ce qu’il y avait, il s’approcha du groupe menaçant pour se renseigner.

"Excusez-moi, qu'est ce qu'il se passe ?
- Cet homme m'a volé des affaires personnelles et il a kidnappé cette enfant pour couvrir ses actes !"

Saria ouvrit grandement les yeux lorsqu’elle entendit les paroles de cet homme. Quelques minutes auparavant, c’était lui qui voulait enlever l’enfant et voilà qu’il rejetait la faute sur Gallyfrey pour se sortir d’affaire. Et bien sûr, le garde suspect profita de la situation pour tenter de convaincre à nouveau son coéquipier que cette histoire n’était que pure invention.

"Tu vois ? Pas la peine de s'embêter avec cette taverne."

Tout semblait être contre eux et le garde semblait doutait de leur innocence après la déclaration du chef du groupe. La kokiri se mit à serer les poings et baissa la tête, elle n’était qu’une enfant et son témoignage ne pourrait jamais aider Gallyfrey. Il y avait des moments où elle détestait avoir ce physique car elle avait l’impression que ses faits et gestes étaient limités et qu’elle ne pouvait pas aider autant qu’elle voulait les autres. Et alors qu’elle perdait espoir…

"Excusez-moi..."

Un petit garçon s’était faufilé jusqu’au garde et lui avait agrippé le bras pour tenter d’attirer son attention. Tous les regards s’étaient posés sur lui et malgré la pression qui se trouvait désormais sur ses épaules, il pointa du doigt les hommes qui poursuivaient Saria et Gallyfrey.

"Ces hommes sont responsables de la situation dans laquelle mon père se trouve, il a été emprisonné car il tentait de trouver pourquoi son ami avait disparu... C'était le patron de la taverne."

Cette nouvelle révélation avait été un choc, Gallyfrey avait parlé de ce garçon dans son récit et la kokiri ne s’attendait pas à ce qu’il intervienne pour les sortir de là. Mais il souhaitait libérer son père et il était prêt à tout pour l’aider. Néanmoins, le garde corrompu n’était pas de cet avis et il se servit des arguments du chef pour tenter de le discréditer. Il regarda Gallyfrey avec un regard noir et pointa sa lance vers lui.

"Alors comme ça, on donne du sale boulot à des enfants pour couvrir ses délits, je vais m'assurer que vous recevez le châtiment que vous méritez !"

Saria cacha ses yeux avec ses mains, terrorisée rien qu’en pensant à ce qu’allait faire ce garde pour être sûr que ce secret soit bien gardé. Et alors qu’une nouvelle fois, l’espoir semblait s’être envolé, quelques habitants s’approchèrent du groupe et décidèrent de prendre la parole.

"Cet enfant dit la vérité, cela fait depuis un moment que nous n'avons pas vu le propriétaire de la taverne. Il s'y passe des choses bizarres la nuit et la plupart des clients qui y entrent ne ressortent pas."

Sur ces mots, la sage retira ses mains et observa ces personnes qui étaient venues pour les aider. Heureusement, le courage dont avait fait preuve le jeune garçon avait convaincu les passants de faire part de leurs soupçons concernant la taverne. Etant donné que le propriétaire était quelqu’un de très apprécié, sa disparition avait été immédiatement remarquée mais aucun garde n’avait souhaité enquêter sur ce problème. Et pour couronner le tout, Talia avait profité de la situation pour attirer l’attention d’autres gardes dans le coin et les avait amené jusqu’à eux. Le garde suspect commençait à devenir blanc en voyant ses coéquipiers et son collègue avait bien vu son attitude étrange. Il regarda les citoyens et hocha la tête avant de prendre la parole.

"Très bien, je crois qu'il y a qu'un seul moyen pour savoir qui dit la vérité." Il se tourna vers Gallyfrey avant de continuer. "J'aimerais que vous m'amenez à la taverne et que vous me montrez ce fameux endroit où ils font leur trafic."

Saria se mit à soupirer, elle n’aurait jamais cru que la situation allait s’améliorer mais elle était rassurée. Le groupe d’hommes était entouré de gardes et ils allaient enfin pouvoir démontrer leur théorie et rétablir la vérité sur Gallyfrey.

_______________________




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roshu Aaron
Le Second Eclat
Le Second Eclat
avatar

Masculin
Nombre de messages : 582
Age : 20
Date d'inscription : 29/12/2011

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Après tout ce temps, rien n'a changé    Mer 12 Mar - 21:39

Le garde semblait déstabilisé comme s'il venait de rencontrer un fantôme, il était devenu pale et commençait à perdre son latin. Le deuxième garde qui l'avait rejoint semblait étonné de cette histoire. Roshu Aaron analysait le garde, celui qui paraissait le plus suspect, il lui rappelait quelqu'un qu'il avait déjà vu auparavant. C'était ce garde qui tenait la taverne qui abritait le groupe de trafiquant. Ce garde était corrompu jusqu'au cou, ne laissant aucune chance à Gallyfrey. Il se mit à rire et attira la curiosité de la foule. Le sorcier avait une mauvaise impression, il se sentait entouré et lorsque le jeune garçon voulait prendre la parole, le ripoux lui coupa net et l'accusa de mentir.

"C'est normal que vous voulez pas y croire puisque vous êtes mouillé aussi ..."
Ces paroles s'accompagnaient par un geste d’exaspération, il couvrit son visage avec sa main et fit des mouvements verticaux de la tête. Le bandit protégeait tout un groupe de bandit et il se prétend garde, le jeune sorcier n'avait pas idée à quel point son envie de le battre sur le champ était grande, mais il retenait ses coups. Et son regard noir avait réussir à faire peur la jeune kokiri, qui se cacha derrière le Solarien. Il fit un mouvement avec son bras vers elle, signifiant qu'elle était protégée. Puis arriva alors les autres éléments perturbateurs que sont Jydda et sa petite bande, qui accusa encore une fois le sorcier de vol et de kidnapping. Gallyfrey se retourna aussitôt et répondit à ces accusations totalement stupides et infondées :

" Si je l'avais kidnappé, pourquoi se protégerait-elle derrière moi ? Tu va me dire que c'est le syndrome de Cocorico peut être ?!"
"Le quoi de quoi ?"Il avait touché à un point sensible, celle de sa stupidité. Si l'autre garde qui était blanc comme neige voulait visiter la fameuse taverne, l'autre garde continuait à couvrir son ami et à empêcher de dévoiler le poteau rose, le sorcier se trouvait coincé, il n'avait quasiment aucune preuve mis à part son témoignage pour continuer. Jusqu'à que le deus ex machina fasse son travail. Un petit garçon prit part à la discussion en se faufilant dans le petit groupe. Gallyfrey le reconnu immédiatement puisque c'est grâce à lui qu'il se retrouve dans cette situation.
"Toi... qu'est ce que tu fais ici ? "

Et voilà que la situation tournait en faveur du Second Eclat, ce dernier sourit et reconnait le courage du petit. Ce qui a pour effet de rendre furax le ripoux, qui n’hésite pas à menacer le jeune garçon aux cheveux blancs de sa lance. Roshu s'empara de sa baguette et dans la seconde qui suit, enchaîna avec son katana de feu, qui coupa le bois qui reliait la pointe de la lance aux restes, laissant tomber par terre le bout métallique.
"Tu sors les grands moyens, hein? Le chien galeux sort donc ses crocs. Regarde cet enfant droit dans les yeux ! C'est son père que tu as envoyé en prison ! Et pour un motif aussi dérisoire ? Vous ! Qu'est ce que vous attendez pour tous les arrêter? "

Puis vint ensuite les gens qui rajouta des informations supplémentaires à l'histoire du jeune sorcier, il pouvait enfin classer cette affaire, et pour comblé le tout, des renforts supplémentaires sont apparus. Ce dernier s'adressa à Saria, en tournant sa tête vers l'arrière
"Tous se finit bien finalement"
Les bandits ne pouvaient rien faire, les gardes surveillaient leurs mouvements et le Solarien allait apporté sa touche finale. Il se retourna vers le sage de la forêt, cette dernière heure était très mouvementé et il en était désolé de l'avoir entraîner dans cette histoire pas nette
"Vous pouvez maintenant partir au château, je vais accompagner ces messieurs vers La licorne"

_______________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saria
Sage de la Forêt.
Sage de la Forêt.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 115
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2012

Fiche personnage
Guilde:
Race: Kokiri Kokiri
Description:

MessageSujet: Re: Après tout ce temps, rien n'a changé    Mar 8 Avr - 0:05

La sage put enfin respirer, la situation semblait être sous contrôle grâce à l'aide des villageois et de cet enfant qui étaient venus leur prêter main forte. Sans eux, il était certain que les gardes auraient fini par les arrêter et le crime de ces hommes serait resté impuni. Elle ferma les yeux et baissa légèrement la tête tout en joignant ses mains au-dessus de son cœur pour remercier les déesses de les avoir protéger. Tous les autres semblaient également rassurés de voir que la situation allait s'améliorer et qu'ils allaient retrouver le véritable patron de la taverne -s'il était toujours en vie-. Les méchants de l'histoire avaient le regard vide, ils savaient que leur liberté serait retirée à jamais vu l'acte qu'ils avaient commis.

Alors que Saria s'apprêtait à suivre Roshu et les autres gardes pour inspecter l'auberge, son ami lui annonça qu'elle pouvait partir au château. Se demandant si elle devait l'écouter ou bien le suivre jusqu'au bout, la voix de la raison finit par la faire redescendre sur terre : il y avait des choses bien plus urgentes à faire et elle se devait de se rendre rapidement au château pour discuter de certaines affaires avec la princesse et la sage de l'esprit.


"Je comprends..." Elle se tourna vers le jeune homme et s'inclina légèrement pour le saluer avant de continuer. "Fais attention à toi et j'espère que nous nous reverrons vite."

Et sur ces mots, la sage lui fit un signe de la main avant de détourner le regard et de se diriger vers le chemin menant au château d'Hyrule. Elle avait assez perdu de temps comme ça mais au moins, un problème était résolu et des innocents étaient hors de danger. Il fallait maintenant s'occuper du vrai problème et ce n'est qu'une fois arrivée aux côtés des deux sages qu'elle pourrait le faire.



[Petite réponse mais suffisante pour conclure le rp, merci bien pour le topic :3]

_______________________




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Après tout ce temps, rien n'a changé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyrule's Journey :: RPG :: Citadelle d'Hylia-