Forum de RP basé sur le thème de Zelda (Ocarina of Time), coupé au site de RPG en ligne Hyrule's Journey
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 To Lord and Land ! — « ENFONCEZ MOI CETTE FOUTUE PORTE ! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Narrateur
Guide des Mots
Guide des Mots
avatar

Masculin
Nombre de messages : 118
Age : 86
Date d'inscription : 31/08/2011

MessageSujet: To Lord and Land ! — « ENFONCEZ MOI CETTE FOUTUE PORTE ! »   Sam 29 Juin - 13:46

Le cuir épongea son front brillant. Ces morts étaient foutrement resistants ! Par la barbe du Général, jamais il n'avait vu ça. Des adversaires qui se battaient avec un bras en moins, la gorge ouverte, le crâne brisé et les tripes qui venaient se prendre dans leur jambe. S'il n'y avait pas cette atmosphère toute particulière du combat — détourne l'oeil un instant et sombre dans les bras de la mort, il aurait certainement pris le temps de cracher tous ces relents de buffets froids qui lui emplissaient les narines et lui tapissait la bouche. Tout ceci était contre-nature. La peste ! Si les morts se relevaient, comment pouvaient-ils progresser un tant soit peu au travers des lignes ennemi ?

Le cimeterre qui l'amputa de trois doigts le ramena sur terre. Ses genoux flanchèrent il s'effondra à terre. La poussière s'élevait autour de lui tandis que les plaques qui protégeait ses tibias percutaient la terre aride. Il hurla. Foutredieu ! Trois doigts ! Il pouvait les voir, les compter, gisant à ses pieds, à quelques centimètres de lui dans une rigole de sang qui couvrait aussi bien la main mutilée que celle qui était venue en soutien. Foutredieu ! « Pour le Général » voulut-il beugler. Mais à nouveau l'acier le harcelait. La traitresse mi-morte mi vivante frappait encore et toujours. Sa deuxième main se sépara en deux, aux trois quarts tandis que le reste de son moignons s'envolaient sur sa gauche, dans la trajectoire du coup. Son coeur s'accéléra, le sang lui battait les tempes et lui masquait les yeux. Il tâcha de prier, mais la lame lui perca la gorge d'un estoc, trop tôt.

Le cadavre de Gérudo retira son arme de la trachée où elle s'était logée. Le cou de sa victime devient vite carmin, tandis que le soldat de Llanistar se répandait en une litanie inaudible. Sa main fila jusqu'à la bouche ouverte du gamin, ses doigts froids se fermèrent sur la langue. D'un coup sec et dans un bruit écoeurant, elle tira le muscle en dehors des mâchoires du pauvre homme. Face à la resistance, elle opposa une force inhumaine et avec la langue manqua d'arracher toute sa gorge, sans se soucier de la pique qui s'immisçait dans le creux de ses reins et venait percer sa chaire meurtrie. Elle ne sentait de toute façon plus rien. L'acier continuait de traverser sa bedaine, elle la voyait s'ouvrir pour laisser sortir cet enfant indigne qui tachait de tuer sa mère — sans qu'elle n'éprouve quoique ça. Pas de douleur, pas d'émotions. Juste le devoir qu'elle avait de servir, la responsabilité qu'on avait posé sur son épaule à moitié arrachée et l'autre, en meilleur état théorique.

Lâchant l'épée, elle agrippa à pleines mains le fer de la lance, réduisant ses doigts à une charpie infâme. Et pour mieux ramener l'homme qui se tenait au bout de la hampe, elle tira à nouveau. L'arme gagna presque un mètre, avant que l'autre ne réagisse. Elle l'entendait murmurer des mots qui n'avaient plus de sens. Elle fit fi des risques qui ne l'effrayaient plus – plus rien ne le pouvait, sinon retourner dans le Royaume-d'En-Dessous, peut être – elle pivota quand il fut dans son dos. La lance toujours fermement maintenue dans son estomac lui arracha la moitié du flanc. Et son poing à elle décrocha la tête du militaire sans autre forme de procès. Puis, elle brisa l'immense hallebarde, ignorant ce qu'elle avait fait de l'arme qui lui avait été si propre et si proche du temps où elle avait servi l'Exaltée.

Ses yeux morts et dorénavant aveugles se posèrent sur une silhouette qui tachait de pénétrer l'enceinte du Bastion du Désert. Elle avait pour mission d'empêcher ceci. Quand une flèche se ficha dans son genoux, elle ne se retourna même pas pour châtier l'auteur de cette ignominie. Sa course débuta ; et à chaque pas elle semait un organe de plus. Chacune des portes avait été barrée, et il serait de toute évidence incroyablement complexe de parvenir à faire bouger d'un iota n'importe lequel de ces obstacles, tant chacune d'entre elles n'avait d'autre priorité que d'empêcher les ennemis du Seigneur d'entrer.

Quelque chose lui défonça la colonne vertebrale. Elle ne savait quoi. Avant qu'elle n'ai pu comprendre, son visage s'explosa contre les portes renforcées qui avaient été installées sur chaque entrée, après la prise de la Forteresse par le tristement célèbre Mandrag. Le cartilage s'enfonça dans son crâne et la dépouille de son nez lui déchira le cerveau, sans qu'elle n'en meurent une seconde fois.


« ALLEZ ! POUR ZELDA, POUR HYRULE ! » Le cri lui parvint, et ce qui la maintenait contre le mur s'éloigna une seconde. Suffisamment pour se décoller, trop peu pour chuter. A nouveau, elle s'écrasa contre la pierre quand le bois lui percuta le dos et lui enfonça les intestins. Elle se délitait, partait en miette. « POUR NOTRE BONNE TERRE ! TENEZ BON ! ENFONCEZ MOI CETTE FOUTUE PORTE ! »

Le bélier revint une troisième fois à la charge, brisant tout ce qu'il restait à briser. Sa conscience s'envolait doucement, à mesure que le mur ne se teintait de ce qu'il lui restait de points vitaux. Elle suffoqua quand ses poumons traversèrent sa cage thoracique, et que l'immense pièce de bois perçait son torse. Son appareil respiratoire resta accroché à la tête sculptée qui venait de l'éventrer avec une violence sans nom. « DU NERFS SOLDATS ! ENFONCEZ MOI CETTE SATANÉE PORTE ! IL Y A ENCORE DES SALOPES À ÉGORGER LÀ DEDANS ! » La bouillie que formait désormais ses os, sa chair et ses bronches maculait le fier faciès d'ormeau. Sa luxuriante toison s'était teintée d'un vermeil-rosé repoussant. Mais ça ne les arrêtait pas. Une dernière fois son visage rencontra la pierre. Elle n'y survivrait pas.

... Alea Jacta Est ...


Chacune des portes du premier palier a été barrée, en prévision de l'assaut qui devait de toute évidence frapper la Forteresse. En raison de quoi, l'entrée dans la place forte est devenue particulièrement complexe et les soldats de Llanistar ont du s'armer de béliers pour tenter d'emboutir les portes-devenues-murs du Bastion qui appartenait auparavant à l'Exaltée. Cependant, manoeuvrer une pareille machinerie de guerre (soyez rassurés, il ne s'agit que de tronc taillés !) nécessite un nombre conséquent d'hommes qui se retrouvent incapables de se défendre. Ils sont donc à la merci de potentiels assauts de la part des troupes Gérudos, qui mettent en péril leur entreprise. Un Dé 3 sera lancé pour clarifier la situation, à l'heure ou Orpheos et Endë tachent de gagner la forteresse.

D3


Si le résultat est 1 :
Les encouragements du sous-officier cessent aussitôt qu'une flèche s'enfonce dans sa bouche. Une nouvelle pluie de flèches s'abat sur les hommes qui tente d'ouvrir une brèche à coup de bélier. Un à un, les soldats tombent, criblés de fer et plombés par les tir. L'engin retombe au sol, le mur est tout juste abimé. Pas d'entrée possible dans la forteresse, néanmoins le nombre de troupes affiliées à Ganondorf augmente et ne cesse de faire pleuvoir les carreaux sur les troupes royalistes présentes dans la cour.

Si le résultat est 2 :
Les encouragements du sous-officier cessent aussitôt qu'une flèche s'enfonce dans sa bouche, mais ses hommes semblent être bénis des Déesses, et tiennent bon. Malgré l'acharnement dont les troupes du Gérudo font preuve, ils parviennent à créer une brèche dans le mur au prix de leurs vies. Ce sacrifice héroïque permet néanmoins à Endë et Orpheos de gagner l'intérieur de la Forteresse, et d'investir ses salles tant convoités. Cependant, ils ne peuvent recevoir aucune aide de l'extérieur (non-joueurs ou joueurs) jusqu'à la prochaine vague d'entrée et le nombre des troupes de Ganondorf augmente de la même façon que dans le cas 1.

Si le résultat est 3 :
Le mur croule sous les coups du bélier, et les hommes du sous-officier investissent la forteresse avant que les archers de Ganondorf n'aient pu se mettre en place. Endë comme Orpheos peuvent gagner la forteresse et sont épaulés par une quinzaine d'hommes au total (pour deux), qu'ils peuvent jouer selon leur guise. Aucun autre joueur ne peut entrer pour le moment.


[NOTA BENE : Merci de ne pas poster sur ce topic ; il sera entièrement dédié aux interventions du Narrateur concernant les tentatives d'entrées dans la Forteresse. Si le résultat vous est favorable, vous êtes libres de poster au sein des murs qui accueillaient jadis Nabooru, et qui sont dorénavant la propriété des Dragmires. Restez sur vos gardes, Pavois de Justice et défenseurs du Royaume !]

Cependant, ça n'est néanmoins pas le seul événement qui sera sujet à un lancer de dés dans ce post : les hommes de Thor chargé de tenir la Prêtresse de Nayru en otage (ou du moins le seul valide qu'il en reste) emmène l'Avatar de Nayru, conformément aux ordres de son maitre, au sein de la Forteresse. Puisque toutes les portes sont bloquées, il est impossible de rejoindre sans passer par un de ces passages connus des Gérudos seules. Et puisque les Gérudos n'ont que peu d'affection pour les étrangers et ceux qui ne sont pas de leur peuples, le risque pour Flora est de se voir malmenée. Un Dé 2 est lancé pour clarifier la situation.

D2


Si le résultat est 1 :
Flora et son geôlier ont la malchance de rencontrer une troupe de Gérudos qui se préparait au combat. Le geôlier est tué d'un coup de lance dans la gorge, et la Prêtresse capturée par les femmes du Désert. Navi, enfermée dans un bocal de verre et accrochée à la ceinture de l'homme est laissée sur sa dépouille. Flora est conduite par les Gérudos jusqu'aux autres prisonniers, pieds et poings liés. Il lui est impossible d'intéragir avec le reste de l'environnement tant qu'un RP avec les prisonniers n'est pas lancé (ce qui implique que quelqu'un tente au moins de les retrouver).

Si le résultat est 2 :
Flora et son geôlier sont exempts de toute rencontre ave les Gérudos. Il la conduit jusque dans une cuisine désertée et la jette contre le mur, l'oeil lubrique. Sans attendre, il se rue sur elle avec des intentions relativement évidentes. Flora est libre d'intéragir avec son environnement mais conserve le « privilège » du premier post du topic.

[NOTA BENE : Merci de ne pas poster sur ce topic ; il sera entièrement dédié aux interventions du Narrateur concernant les tentatives d'entrées dans la Forteresse. Si le résultat vous est favorable, vous êtes libres de poster au sein des murs qui accueillaient jadis Nabooru, et qui sont dorénavant la propriété des Dragmires. Restez sur vos gardes, Pavois de Justice et défenseurs du Royaume !]


[Dernière précision : il est manifestement impossible d'ouvrir un topic avec un jet de dé d'office. Ne vous souciez pas du double post, il ne s'agit que de pouvoir laisser le hasard faire son office !]

_______________________
Toute demande d'intervention du Narrateur doit être réalisée auprès de l'administrateur RP, au risque de rendre la procédure (et l'intervention) nulle !
—Ce compte est un MJ, il sert à équilibrer certains RPs en rajoutant des PNJs ou en créant des imprévus.—
—Ce compte peut être incarné par différentes personnes et a la même autorité d'un modérateur (les résultats des dés ne sont pas contestables).—
—Ce compte, enfin, est là pour vous aider à jouer plus agréablement encore. Si vous avez besoin de ses services dans votre RP, merci d'envoyer un MP à l'administrateur RP, une réponse vous sera fournie au plus vite.—
Joueurs actuels l'incarnant : Lanre [Principal] / Eorah au Vif-Argent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Narrateur
Guide des Mots
Guide des Mots
avatar

Masculin
Nombre de messages : 118
Age : 86
Date d'inscription : 31/08/2011

MessageSujet: Re: To Lord and Land ! — « ENFONCEZ MOI CETTE FOUTUE PORTE ! »   Sam 29 Juin - 13:47

[b style="font-weight: bold; text-align: -webkit-center;"][b style="font-weight: bold; text-align: -webkit-center;"][b style="font-weight: bold; text-align: -webkit-center;"][Dernière précision : il est manifestement impossible d'ouvrir un topic avec un jet de dé d'office. Ne vous souciez pas du double post, il ne s'agit que de pouvoir laisser le hasard faire son office !][/b][/b][/b]

_______________________
Toute demande d'intervention du Narrateur doit être réalisée auprès de l'administrateur RP, au risque de rendre la procédure (et l'intervention) nulle !
—Ce compte est un MJ, il sert à équilibrer certains RPs en rajoutant des PNJs ou en créant des imprévus.—
—Ce compte peut être incarné par différentes personnes et a la même autorité d'un modérateur (les résultats des dés ne sont pas contestables).—
—Ce compte, enfin, est là pour vous aider à jouer plus agréablement encore. Si vous avez besoin de ses services dans votre RP, merci d'envoyer un MP à l'administrateur RP, une réponse vous sera fournie au plus vite.—
Joueurs actuels l'incarnant : Lanre [Principal] / Eorah au Vif-Argent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda Nohansen Hyrule
Princesse de la Destinée. ∫ Édile de Nayru.
Princesse de la Destinée. ∫ Édile de Nayru.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2462
Age : 29
Date d'inscription : 12/01/2007

Fiche personnage
Guilde: -
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: To Lord and Land ! — « ENFONCEZ MOI CETTE FOUTUE PORTE ! »   Sam 29 Juin - 13:47

Le membre 'Le Narrateur' a effectué l'action suivante : Puissent les Déesses guider votre destin...

#1 'Dé à 3 faces' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Dé à 2 faces' :

#2 Résultat :

_______________________
Couleur : #2c6eb2







SPL - Join now !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hyrulesjourney.com
Le Narrateur
Guide des Mots
Guide des Mots
avatar

Masculin
Nombre de messages : 118
Age : 86
Date d'inscription : 31/08/2011

MessageSujet: Re: To Lord and Land ! — « ENFONCEZ MOI CETTE FOUTUE PORTE ! »   Jeu 11 Juil - 15:50

Son oeil inquiet se posait tant sur leur charge que sur son compagnon. Il savait qu'en théorie, ça ne présentait aucun risque. Les Gorons a qui leur régiment avait acheté tout ce matériel l'avaient dit et redit. Il ne s'agissait que de déposer l'énorme cageot de feraille noire à l'endroit et l'instant T, allumer et courir. Mais il restait mort d'angoisse. Ni lui, ni Gregoire n'avaient jamais reçu une quelconque formation à ce type d'armement. Dire qu'il y a quelques mois, il savait à peine tirer à l'arc et manier mieux le fléau-à-battre-le-grain que la hache — ce qui n'était vraiment pas glorieux.

Ses mains moites se resserrèrent autour de l'anse bardée de cuir qui lui glissait entre les doigts.
« Ca va ? » Glissa-t-il à son camarade, d'une vois sifflante et fragile, presque anémique. « On va y laisser not' peau, Eudes. C'm'man qui va être joyeuse. » Cracha son frère, rassurant. Miné tant par le soleil qui chauffait les mailles de son armure, par la masse de leur colis Goron et que par les combats qui faisaient rage tout autour d'eux, l'ainé ne cherchait même plus à encourager son cadet : pourquoi faire ? Ils allaient de toute façon crever pour cette foutu Nabooru, incapable de s'en sortir sans l'aide de la Couronne. Comme si Zelda n'y gagnait pas plus à travailler à sa propre protection plutôt que d'en s'en aller dispenser son aide à n'importe quel misérable ! Pour cette rouquine qui se camouflait encore, ils allaient mourir. Et ça le déprimait.


La chaleur tapait dur, et lui meurtrissait tant le crâne que ce gamin de bientôt dix-sept ans arracha d'une main les sangles qui retenait son heaume et le jeta dans la terre rougie par l'ardent disque-de-feu qui brulait les entrailles. C'est alors et seulement qu'il la vit : cette silhouette capuchonnée qui courait droit vers un mur, comme pour fuir un avenir incertain. « EEEEEEEEEEUDES ! » Hurla alors Grégoire quand il vit la hallebarde enfoncer les cuirs de son petit frère. L'acier se teinta de sang, et immédiatement, il lâcha le baril rempli de poudre pour dégainer son épée. Sa propre lame coupa net la main du cadavre qui tentait de tuer son frère : aucun être vivant n'osait approcher une charge aussi explosive. 

L'enchainement fut rapide : son coude vint exploser le nez déjà en miette du mort-vivant. La rage décuplait ses forces, et la peur de perdre son cadet nourrissait cette rage mieux qu'aucune rancoeur ou qu'aucun ordre n'aurait su le faire, laissant le baril abandonné. Quand l'ennemi tomba, défait, Grégoire prit son frère dans les bras ; et quand ses yeux se fermèrent, il laissa les larmes couler le long de son visage marqué par le soleil. Etait-ce ça la guerre ? Tuer des gosses de quatorze ans, pour l'honneur d'une femme dont on ignore jusqu'à la gueule ; sinon son pif légendaire et ses cheveux de sienne ? Il s'était juré de rester fort et pourtant il pleurait. Il s'était juré de ne desserrer les lèvres avant d'avoir arraché la langue du Gérudo, et pourtant il hurlait.



Rageur, en proie à la plus sombre des émotions, il abandonna le corps encore chaud de son cadet et se saisit du baril de poudre pour le porter seul ; devant son torse. Il ne voyait plus grand chose, exception faite cette pauvre folle certainement en proie à une insolation pour chercher une poignée de porte là où il n'y avait que murs et rocs. Qu'importe ! Elle n'était pas capable de voir qu'il n'y avait pas d'entrée, lui serait capable de lui en ouvrir une à même le mur. Il allait faire exploser un pan entier de la Forteresse de cette catin pour qui on avait pris son frère. Peu lui souciait les Dragmire dorénavant, peu lui souciait le général. Tout ce qui lui semblait existentiel, c'était de faire payer cette prétendue reine sur les Dunes, sage de l'esprit ou il ne savait trop quoi.


L'assaut que le Seigneur du Malin avait porté contre celle qu'il souhaitait aider était passé outre les mailles de son attention. Un des éclairs lancés plus tôt souleva subitement une gerbe de terre en même temps que ses jambes ne quittaient le sol, comme fauchées par une magie qu'il n'avait su voir venir. Son chargement lui échappa tandis que devant ses yeux tombait un voile de suie.


... Alea Jacta Est ...


Chacune des portes du premier palier a été barrée, en prévision de l'assaut qui devait de toute évidence frapper la Forteresse. En raison de quoi, l'entrée dans la place forte est devenue particulièrement complexe et les soldats de Llanistar ont du s'armer d'engins de siège en tout genre, du bélier au baril de poudre en passant par les échelles de fortunes. Cependant, les barils de poudre sont des explosifs si lourds qu'ils ne peuvent être transporter par un seul homme sur plus de quelques mètres. L'utilisation d'un pareil stratagème requiert la mobilisation d'au moins deux soldats qui sont incapables de se défendre sur toute la durée du trajet.
Bien qu'il ne s'agisse pas du même mur que celui déjà frappé par le bélier dans le post précédent, on estime qu'à chaque assaut les chances d'entrer sont plus élevées que précédemment. Un dé à six faces (D6) est lancé pour clarifier la situation et les possibilités.

D6


Si le résultat est 1 ou 2 :
Grégoire est tué sur le coup par l'un des éclairs de Ganondorf (les deux autres foncent donc toujours vers Judith) et sa dépouille s'envole suite à l'impact. Sa charge décolle elle aussi et tombe à quelques mètres de Judith qui n'a pas le temps de se mettre en repli est est sévèrement touchée par l'explosion. Le mur s'effondre cependant, une large brèche est créée au sein des défenses Dragmire.

Si le résultat est 3 ou 4 :
Grégoire est balayé par l'assaut de Ganondorf (tout en ne consommant qu'un seul éclair, comme auparavant, sur un résultat de 1 ou 2) mais parvient à insuffler une certaine trajectoire au baril de poudre qui le dévie légèrement, laissant à Judith quelques secondes de répit pour se mettre à couvert. Quand l'explosion retentit, la Chasseresse a réussi à trouver une cachette derrière un caisson de bois et est moins exposée au souffle de l'explosion. Elle est touchée et blessée mais la gravité du choc reste à la discretion de la joueuse. Comme plus haut, une brèche est ouverte dans le mur lui permettant de gagner l'intérieur de la Forteresse.

Si le résultat est 5 ou 6 :
Le coeur de Grégoire s'arrête à l'instant même où le sortilège de Ganondorf mutile atrocement ses jambes ; et sa cargaison s'envole comme un cavalier chute de cheval quand sa monture est abattue en pleine charge. Un deuxième éclair touche le baril qui explose en plein vol, soufflant l'ensemble des troupes présentes (Judith et des PnJs) qui seront temporairement sonnées. Le mur est endommagé, mais à peine fissuré ; aucune entrée n'est possible pour le moment.



[NOTA BENE : Merci de ne pas poster sur ce topic ; il sera entièrement dédié aux interventions du Narrateur concernant les tentatives d'entrées dans la Forteresse. Si le résultat vous est favorable, vous êtes libres de poster au sein des murs qui accueillaient jadis Nabooru, et qui sont dorénavant la propriété des Dragmires. Restez sur vos gardes, Pavois de Justice et défenseurs du Royaume !

NOTA BENE #2 : A tous ceux qui tenteraient de passer par l'ouverture éventuellement créée lors de ce post, souvenez vous qu'elle n'est accessible qu'en passant à proximité du Seigneur du Malin. A vos risques et périls !]

_______________________
Toute demande d'intervention du Narrateur doit être réalisée auprès de l'administrateur RP, au risque de rendre la procédure (et l'intervention) nulle !
—Ce compte est un MJ, il sert à équilibrer certains RPs en rajoutant des PNJs ou en créant des imprévus.—
—Ce compte peut être incarné par différentes personnes et a la même autorité d'un modérateur (les résultats des dés ne sont pas contestables).—
—Ce compte, enfin, est là pour vous aider à jouer plus agréablement encore. Si vous avez besoin de ses services dans votre RP, merci d'envoyer un MP à l'administrateur RP, une réponse vous sera fournie au plus vite.—
Joueurs actuels l'incarnant : Lanre [Principal] / Eorah au Vif-Argent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda Nohansen Hyrule
Princesse de la Destinée. ∫ Édile de Nayru.
Princesse de la Destinée. ∫ Édile de Nayru.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2462
Age : 29
Date d'inscription : 12/01/2007

Fiche personnage
Guilde: -
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: To Lord and Land ! — « ENFONCEZ MOI CETTE FOUTUE PORTE ! »   Jeu 11 Juil - 15:50

Le membre 'Le Narrateur' a effectué l'action suivante : Puissent les Déesses guider votre destin...

'Dé à 6 faces' :

Résultat :

_______________________
Couleur : #2c6eb2







SPL - Join now !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hyrulesjourney.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: To Lord and Land ! — « ENFONCEZ MOI CETTE FOUTUE PORTE ! »   

Revenir en haut Aller en bas
 

To Lord and Land ! — « ENFONCEZ MOI CETTE FOUTUE PORTE ! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyrule's Journey :: RPG :: Vallée Gerudo :: Forteresse Gerudo :: Place Forte de Nabooru.-