Forum de RP basé sur le thème de Zelda (Ocarina of Time), coupé au site de RPG en ligne Hyrule's Journey
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Lorsque le son d'une flûte vous emmène dans les ténèbres... ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cecilia Iole Mentina
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 805
Age : 25
Date d'inscription : 20/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Lorsque le son d'une flûte vous emmène dans les ténèbres... ~   Lun 13 Mai - 0:02

[Par soucis de cohérence, ce rp se déroulera après la deuxième partie de l'event (qui ne s'est donc pas encore déroulée)]


La nuit était rapidement tombée sur la plaine d'Hyrule, surprenant l'alchimiste qui souhaitait se rendre à la place du marché. Heureusement, l'entrée du village Cocorico était à une heure d'où elle se trouvait, voire beaucoup moins à dos de cheval. Il était dangereux de se balader en pleine nuit dans cet endroit, elle n'avait donc pas le choix et elle devait rejoindre au plus vite le village. Il n'y avait pas eu d'incident avant son arrivée en ville, juste deux-trois sakdoss qui furent très vite éliminés. L'étalon avança jusqu'à l'auberge, sa cavalière descendit de son dos avant de lui murmurer quelques mots puis entra dans l'établissement. Il n'y avait plus grand monde à cette heure-ci, juste quelques habitués qui venaient prendre leurs verres quotidiens. La gerudo s'installa seule à une table et prit un verre d'eau, bien décidée à ne plus retomber violemment dans le piège de l'alcool.

Pendant qu'elle buvait son verre, deux hommes entrèrent dans l'auberge et s'installèrent à une table proche de la sienne. La conversation qu'ils avaient n'était pas très intéressante, c'était deux amis qui se racontaient mutuellement leur journée. Alors que Cecilia allait quitter les lieux, elle entendit l'un des deux hommes parler d'une mélodie qui proviendrait du cimetière. Elle s'arrêta net après avoir entendu ces mots, pensant sur le coup à son amie disparue. Elle se retourna et s'approcha de leur table.


"Excusez-moi.... J'ai entendu votre conversation sur cette soi-disant mélodie qui proviendrait du cimetière. J'aimerais en savoir plus..." Les deux hommes la fixèrent sans dire un seul mot. La jeune femme leva les yeux en l'air tout en soupirant avant de fouiller dans sa sacoche et de sortir une petite bourse contenant quelques rubis qu'elle déposa au milieu de la table. "Je vous offre vos verres ainsi qu'une autre tournée si vous me donnez les informations que je cherche."

L'un des deux hommes se mit à sourire et prit la bourse, constatant qu'il y avait bien des rubis à l'intérieur, assez pour qu'il puisse boire un autre verre avec son ami. Il hocha la tête pour que ce dernier prenne la relève.

"Ce ne sont que des rumeurs mais certains villageois auraient entendu une mélodie provenir du temple de l'ombre, comme un son de flûte. Mais personne n'a pu le confirmer, le cimetière est déjà bien dangereux et nous n'osons pas nous aventurer dans ce lieu maudit."

"Merci beaucoup pour l'information !"

Elle avait enfin l'information qu'elle voulait, et il semblerait que son amie se soit aventurée dans ce fameux temple. Elle faire demi-tour pour tenter de vérifier son hypothèse lorsque l'autre homme se leva et l'attrapa par le bras.

"Attendez, j'ai très bien vu dans votre regard ce que vous souhaitez faire, et je vous déconseille de vous rendre dans le temple de l'Ombre. Cet endroit est maudit et rares sont les personnes à en sortir indemne. Même si vous en ressortez vivante, ce lieu vous marque à jamais." Son regard était froid et sincère, Cecilia ne pouvait pas le nier. Elle l'avait observé tout au long de son discours, même si elle avait failli le frapper au début étant donné qu'il l'avait agrippé assez violemment, mais son geste était vite pardonné puisqu'il ne lui voulait pas de mal. "A la place, venez boire un coup avec nous, vous vous amuserez bien mieux !"

"Non merci."L'alchimiste ne put s'empêcher de rire sur le coup avant de les regarder en souriant. "Je vais plutôt aller me reposer, amusez-vous bien."

Sur ces mots, la gerudo sortit de l'auberge puis se dirigea vers l'entrée du cimetière. Elle souhaitait vraiment se rendre à ce temple, voire si cette théorie sur cette mélodie était fondée. Mais il fallait qu'elle se méfie, ce temple avait l'air d'être très dangereux d'après ce que ces hommes avaient dit et si cet endroit était comme le temple du feu, s'y rendre seule serait une grosse erreur et cela la conduirait à une mort certaine. Pourtant, il fallait qu'elle s'y rende et sur le coup, elle s'en moquait de ce qui pouvait lui arriver.

Le papillon blanc se posa sur le nez de la danseuse, comme s'il souhaitait la dissuader de s'aventurer dans un tel périple. Elle détourna le regard vers le sol, ne sachant pas vraiment quoi faire à ce moment précis. Une petite idée lui vint néanmoins en tête, elle n'était pas seule et elle avait des personnes sur qui elle pouvait toujours compter et qui seraient toujours là pour l'aider s'il le fallait.


"Tu peux aller la prévenir s'il-te-plait ?"


~~~~~


Le soleil venait de se lever. L'alchimiste avait prit une chambre pour la nuit et s'était reposée avant de travailler sur les quelques notes qu'elle avait emporté avec elle. Papillon d'Hiver s'était chargée de porter un message à sa sœur, et elle savait bien qu'elle répondrait rapidement présente. Pendant un instant, Cecilia regarda par la fenêtre de sa chambre, se remémorant sa précédente aventure au temple du feu avec Swann. Même si les combats étaient ardus, elles avaient pu s'entrainer et développer de nouvelles techniques. Et puis l'assassin était l'une des rares personnes en qui la danseuse avait réellement confiance, et elle avait pensé tout de suite à elle comme elle avait besoin de support.

Les heures passèrent, la nuit finit par tomber. Les rues du village Cocorico étaient désertes, comme d'habitude. Prête pour cette nouvelle aventure, la gerudo s'était rendue seule dans le cimetière. Les fantômes ne l'effrayaient pas, elle connaissait très bien leur point faible et de toute façon, si elle ne les dérangeait pas, ils ne viendraient pas l'attaquer. Plus elle avançait vers l'entrée du temple et plus elle distinguait une étrange mélodie, un air qu'elle connaissait très bien d'ailleurs. La grande question était bien sûr la raison pour laquelle cette chanson provenait du temple de l'Ombre, endroit réputé pour être dangereux et maudit. Peut-être qu'elle était en danger, attendait-elle de l'aide ? Cecilia faillit s'élancer seule vers l'entrée de cet endroit mais elle se retint. Il ne fallait pas se précipiter et risquer sa vie et de toute façon, sa sœur ne devrait plus tarder à arriver.

L'alchimiste ferma les yeux, restant attentive à la mélodie ainsi qu'aux bruits du cimetière. Il fallait profiter encore un peu de la lumière de la lune car une fois qu'elle serait entrer dans le temple, il n'y aurait que les ténèbres qu'elle pourrait côtoyer, et aucune lumière ne pourra l'aider et la guider.

_______________________





Gestes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coalitionv2.forumactif.org/
Swann Netil
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 824
Age : 24
Date d'inscription : 14/02/2010

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Lorsque le son d'une flûte vous emmène dans les ténèbres... ~   Lun 13 Mai - 23:13

Les jours et les semaines avaient défilé, et la santé de la jeune Dragmire s'embellissait de bien jolie manière. Bien qu'une gêne à son cœur soit toujours présente, les soins prodigués depuis quelques jours lui faisaient le plus grand bien. Malgré tout cela, la remise en forme allait encore prendre un certain temps, car chaque jour apportait son épreuve ; elle savait aussi qu'elle ne pourrait sans doute jamais retrouver sa forme d'antan, celle qui avait fais d'elle l'un des assassins les plus redoutables de tout le Royaume. Bien que son corps réponde toujours admirablement bien à chaque impulsion, il était affaibli ici et là par de terribles blessures qui laissaient leurs séquelles. Elle n'était pas aussi faible que dernièrement, la cause à un souffle retrouvé, mais elle sentait qu'elle commençait à fatiguer tout doucement. Et elle était trop peu joyeuse dans la vie de tous les jours pour que cela lui soit bénéfique, car elle savait que l'état d'esprit d'un combattant avait une grande prépondérance sur l'efficacité et la force de celui-ci.

Sa main droite tenait le bout de la flèche, elle même posé contre la corde de l'arc qu'elle tenait dans l'autre main. Son ventre gargouillait par moment pour lui rappeler sa faim et le fait qu'il lui était interdit ou presque d'essuyer un nouvel échec, comme souvent elle devait y faire face, l'arc n'étant pas vraiment son arme de prédilection. Autant pour combattre elle ne voyait pas bien l'intérêt, autant elle ne voyait pas meilleure arme pour la chasse. En compagnie de son fidèle compagnon, elle s'entraînait du matin au soir. Elle devait notamment renforcer son bras droit, trop longtemps resté immobile et dont l'os était encore tout neuf et fragile sous la peau. C'était donc avec le plus grand soin qu'elle l'utilisait, espérant que bientôt l'heure viendrait où elle pourrait de nouveau tenir une lame avec. Et pourquoi pas l'épée-émaille, d'ailleurs, dont la paume de sa main droite n'avait toujours pas sentit le contact de sa garde.

L'attente était finie. Elle parvenait à voir l'animal courir vers elle pour sortir de la forêt, une belle biche à première vue. Elle banda l'arc, et se tînt prête à décocher le trait, se promettant de faire bien attention à ne pas toucher Esperanza qui se trouvait derrière, élancée à pleine vitesse. Le rapide herbivore fit un bond et se retrouva hors des bois, à la merci de l'assassin.
Mais alors que la flèche allait être décoché, le regard de Swann fut attiré par un insecte volant qui venait vers elle : un papillon, et pas n'importe lequel. Il se posa sur la pointe en fer lentement, et l'instant sembla se geler pour quelques secondes. Finalement, le Cygne Noir soupira et siffla son compagnon pour qu'il arrête la poursuite aussitôt, laissant la biche rentrer à l'abri dans sa forêt. Le félin revînt auprès de sa mère tête basse, presque dépité, mais fut vite rassuré par sa main qui lui caressa le haut du crâne. « Elle nous doit un repas à toutes les deux », souffla-t-elle avec un très léger sourire, celui-là même qui se faisait le plus discret possible sauf lors de rares soirées bien arrosées. Elle attrapa ses affaires et suivi Papillon d'Hiver dans la foulée, celui-ci ouvrant leur chemin tout droit vers le Village Cocorico.


~~~


La nuit était tombée depuis un bon moment déjà lorsque Swann se réveilla dans la chambre de l'auberge du Village Cocorico. Quelques heures pour se reposer lui suffisait, après la courte séance d'entraînement qu'elle s'était infligée pour garder la forme et se préparer à rejoindre sa Sœur de Feu, car même si elle ignorait pourquoi elle lui réclamait sa présence elle se doutait que ce n'était pas simplement pour discuter entres elles. Le temps de se préparer, elle envoya Esperanza rejoindre Cécilia en première, accompagné du papillon, afin d'au moins lui signifier sa présence dans les parages et qu'elle l'attende. Légèrement en retard, la Belle de Villarreal ne voulait pas prendre le risque qu'elle parte à l'aventure sans elle.
Elle s'équipa très vite en arme et vérifia son inventaire : quelques couteaux de lancer, une ou deux bombes, de la poudre, une fiole de guérison et un katar, une large mais courte lame qui pouvait transpercer n'importe quelle armure par des coups d'estoc. Et bien sûr, elle s'empara de l'épée-émaille, qu'elle garda à la main, dissimulée partiellement par son avant-bras.

En quelques foulées elle rejoignit le Cimetière et reconnut très rapidement la silhouette de Cécilia en compagnie d'Esperanza. Néanmoins le Cygne Noir n'arriva pas de front. La demoiselle se dissimula dans l'ombre au point de devenir quasiment invisible par une nuit si noire, puis elle longea le cimetière pour arriver dans le dos de Cécilia. Elle plaça alors ses mains sur ses yeux, puis approcha sa bouche de son oreille gauche tout doucement. « Tu devineras jamais qui c'est », murmura-t-elle tout bas.
Quelques instants après, les mains libérèrent les yeux de la danseuse et se posèrent sur ses épaules, et tandis que les pas de Swann la menèrent face à l'alchimiste, ses bras retombèrent petit à petit le long de son corps pour ne finalement plus la toucher.

Elle tourna la tête lorsqu'un parfait silence revînt, en direction de l'entrée su Temple de l'Ombre. Jamais la dragmire n'y avait mis les pieds, et elle sentit déjà toute l'aura ténébreuse qu'elle dégageait. Quelque chose qui la dominait, et contre laquelle elle avait devoir résister. Car à bien y réfléchir, c'était sûrement pour entrer là-dedans que Cécilia lui avait demander de venir.
« Qu'est-ce qu'on entend, là ? » Demanda-t-elle lorsqu'elle distingua le chant qui résonnait à l'intérieur du Temple, et qui était faiblement audible là où les deux jeunes femmes se trouvaient. Elle espérait que Cécilia ait quelques indications, ce qui semblait être le cas...

_______________________
Autre compte : Nabooru



Couleur : darkgrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecilia Iole Mentina
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 805
Age : 25
Date d'inscription : 20/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Lorsque le son d'une flûte vous emmène dans les ténèbres... ~   Mer 15 Mai - 22:56

Un bruit de pas fit réagir l'alchimiste, il semblait y avoir une autre personne dans le cimetière et pourtant, elle était sûre qu'il ne s'agissait pas de sa sœur. Elle se retourna doucement pour voir qui était là et constata que c'était l'animal de l'assassin qui était là, accompagné de Papillon d'Hiver. Elle était au moins sûre d'une chose, sa sœur était dans les parages et elle n'allait sûrement pas tarder à se montrer. La gerudo se tourna à nouveau vers l'entrée du temple, elle n'allait pas tarder à s'y rendre et à découvrir tous les secrets de cet endroit, en espérant qu'elle y trouve ce qu'elle cherchait.

Brusquement, sa vision se brouilla, comme si quelqu'un venait de poser ses mains devant ses yeux. Elle n'avait pas bougé, reconnaissant la voix qu'elle avait entendu. A force de l'écouter, elle pourrait la reconnaitre n'importe quand, et cette voix lui réchauffait le cœur. Les choses se confirmèrent lorsque ces mains se retirèrent de ses yeux, laissant apparaitre l'assassin devant elle. Sur le coup, Cecilia ne put s'empêcher de sourire, heureuse de voir sa sœur en bonne santé. L'envie de la prendre dans ses bras et de sentir son étreinte était grande et pourtant, elle se contenta simplement de la regarder. A vrai dire, quelque chose la dérangeait depuis qu'elle était au village Cocorico et son passé de voleuse ne cessait pas de la tourmenter. Autant Swann s'était déjà confiée sur son passé, autant l'alchimiste n'avait jamais parlé du sien, et plus le temps passait, plus cela la pesait.

Et pourtant ce soir, elle était prête à dévoiler une partie de ce passé, il le fallait puisque ce qu'elle comptait faire était en rapport avec cela. Swann venait justement d'entendre la mélodie qui provenait du temple de l'ombre, cette même chanson qui allait les conduire tout droit dans les ténèbres.


"C'est le son d'une flûte, cet air était très populaire dans mon pays."

La danseuse croisa les bras et s'approcha de l'entrée du temple. C'était la première fois qu'elle allait autant côtoyer les ténèbres et d'un côté, cela l'effrayait. Il y avait Swann pour l'aider à surmonter tous les dangers de ce lieu et pourtant, elle avait l'impression que plus rien ne serait pareil si elle arrivait à en sortir vivante. Les villageois l'avaient eux-mêmes dit, on ne ressort jamais indemne du temple de l'ombre.

"J'avais une amie là-bas qui jouait de la flûte. Je l'ai perdu de vue le jour où j'ai... où je suis partie de mon village. Plusieurs éléments me font penser qu'elle est à Hyrule et pourtant, je n'ai toujours pas réussi à la revoir. Cette mélodie qui provient du temple... elle la jouait tout le temps, c'était sa musique préférée..."

A nouveau, elle s'était réfugiée à moitié dans le mensonge. Il y avait certes des éléments qui étaient vrai dans ses paroles mais elle ne voulait pas entrer dans les vrais détails, préférant que sa sœur la voit comme elle est maintenant. Elle s'arrêta à quelques mètres de l'entrée du temple et se retourna pour faire face à Swann.

"Je ne suis pas sûre, mais quelque chose me dit qu'elle se trouve à l'intérieur du temple et j'aimerais vérifier cette hypothèse. Seulement, les villageois m'ont dit que cet endroit était très dangereux, bien plus que le temple du feu... Même si l'envie de me rendre dans ce temple n'a pas cessé de m'envahir l'esprit, je sais que je ne pourrais jamais y arriver seule..." Elle prit une grande inspiration avant de continuer. "Je risque de te faire côtoyer un grand danger, j'en suis consciente. Mais tu es l'une des seules personnes en qui j'ai vraiment confiance, et j'aimerais affronter le temple de l'ombre avec toi, si tu le souhaites."

L'alchimiste se tût et regarda sa sœur tout en attendant sa réponse. Elle espérait vraiment que cette dernière la suive dans cette aventure, mais elle comprendrait si jamais elle décidait de répondre par la négative. De toute façon, quoi qu'il arrive, elle allait affronter ce temple, que ce soit seule ou avec l'assassin.

_______________________





Gestes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coalitionv2.forumactif.org/
Swann Netil
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 824
Age : 24
Date d'inscription : 14/02/2010

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Lorsque le son d'une flûte vous emmène dans les ténèbres... ~   Ven 17 Mai - 16:33

Le Cygne Noir avait le regard braqué sur l'entrée du temple, une oreille attentive aux mots de Cécilia et l'autre à l'écoute de l'étrange chant qu'elle entendait, mélodieux et envoûtant. Mais ce que la danseuse lui révélait captait presque toute son attention, tant elle n'avait jamais évoqué ce genre de sujet avec sa Sœur. Depuis le temps qu'elles se connaissaient, Swann se rendit compte qu'elle ne savait pas grand-chose d'elle au final, ou si peu. Si elle avait évoqué brièvement un passé d'assassin - qui était discutable depuis la rencontre et les révélations de la Sorcière de Cocorico à propos de la marque -, Cécilia n'avait jamais trop abordé la question de son côté. Le ton employé, l'intonation et le reste lui rappela leur toute première rencontre à la Place du Marché où elle avait senti qu'elle lui cachait beaucoup de choses dont le vol d'un objet précieux ; les mots de Cécilia résonnèrent de la même manière chez la Belle de Villarreal, et elle ne savait pas trop comment interpréter cela : était-ce de la gêne que de parler de cette partie de sa vie ? N'assumait-elle pas certains choix ? Ou était-elle juste prudente en face de Swann, par peur de lui dévoiler certaines faiblesses ?
Dans tous les cas ce n'était pas l'assassin qui la brusquerait sur ce sujet... sensible. Les explications données lui suffisaient amplement pour le moment bien que certaines questions réclameraient quelques réponses en temps voulu. Mais d'abord elle souhaitait rassurer l'alchimiste sur sa participation à cette nouvelle aventure. Au moins, elle avait été claire sur ses intentions, bien plus que ne l'avait été la jeune femme aux yeux vairons lorsqu'elle l'avait entraînée dans le Temple du Feu.

" Évidement que je le souhaites. Je n'ai pas fais tout ce chemin pour rien, et puis... ", elle stoppa sa phrase, puis fixa la gérudo dans le blanc des yeux en soupirant alors : " je te suivrais n'importe où. "

Si sa voix était habituellement dénuée de tout sentiment et - presque - d'humanité, malgré toute la douceur et la sérénité qu'elle dégageait même lorsque la mort la guettait, les derniers mots soufflés étaient emplie d'une sincère sensualité qui transcendait son être depuis quelques temps. Malgré cette volonté de cacher son jeu et d'éliminer toute émotion, elle ne parvenait pas toujours à le faire face à certaines personnes qui avait su se frayer un chemin jusqu'à la partie aimante de son cœur, là où beaucoup n'avait fais la connaissance que de son côté le plus sombre et noir, sa face la plus visible et accessible au plus grand nombre. Elle ne perdait pas ses moyens au contact de ces rares amies mais elle ne pouvait les empêcher de flirter avec son frêle et fragile amour par instant. Cécilia était carrément un cas bien à part, car ça allait beaucoup plus loin que cela... et même si Swann se refusait à l'idée, elle était possédée par quelque chose dont elle ignorait tout jusque là.

" Il y a tout de même peu de chance pour que ton amie soit encore en vie, si cet endroit est si dangereux que le prétendent les villageois ", reprit la belle brune. " Par contre, quelque chose m'échappe... Tu es bien une gérudo, non ? Pourtant, tu me parles bien d'un autre pays où tu as vécu. J'ai droit à quelques explications là-dessus ou tu veux jouer à celle qui gardera le plus longtemps ses secrets pour elle-même ? "


_______________________
Autre compte : Nabooru



Couleur : darkgrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecilia Iole Mentina
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 805
Age : 25
Date d'inscription : 20/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Lorsque le son d'une flûte vous emmène dans les ténèbres... ~   Lun 20 Mai - 23:35

L'alchimiste était rassurée de savoir que sa sœur avait décidé de la suivre dans cette folle aventure. Elle savait qu'elles pourraient franchir ensemble tous les dangers du temple de l'ombre, comme elles l'avaient fait pour celui du feu. Néanmoins, elle ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter un peu car si les villageois disaient que cet endroit était vraiment dangereux, c'était qu'il y avait une bonne raison. Elles allaient devoir redoubler de vigilance et ne rien faire de trop risquer. La gerudo se tourna en direction de l'entrée du temple et s'apprêta à y entrer lorsque sa sœur commença à parler d'un sujet plutôt sensible, et à croire la façon dont elle avait abordé cela, il semblerait qu'elle avait l'impression que Cecilia lui cachait beaucoup de choses, et c'était le cas. Elle s'arrêta et regarda en l'air pendant quelques instants, ne sachant pas ce qu'elle devait faire et ce qu'elle devait répondre à cette question. Mais au final, sa sœur avait raison, il y avait trop de choses qu'elle cachait et elle avait l'impression de lui montrer quelque chose de faux. Elle avait confiance en elle, c'était même la seule personne en qui elle avait réellement confiance et pourtant, vu la façon dont elle agissait et qu'elle lui cachait tout, cela laissait suggérer l'inverse.

La danseuse se mit à soupirer, cherchant par où commencer. Il y avait tellement de choses qu'elle avait caché à sa sœur et elle n'avait pas le temps de tout lui raconter. Mais elle décida volontairement de passer certains éléments à la trappe tout en prenant soin de répondre seulement à la question que l'assassin lui avait posé.


"Il y a des moments du passé qu'on aimerait rayer de notre mémoire, mais ce sont ceux qui vous marquent à jamais et qui continueront de vous hanter jusqu'à ce que la mort s'empare de nous. J'ai fait énormément de mauvais choix, beaucoup de personnes en ont souffert et je m'en veux." Elle marqua une pause, se demandant brièvement si elle devait continuer à en dire plus ou non, et décida finalement de continuer à exposer son point de vue sur la question de sa sœur. "D'un côté, je préfère que les autres me voient telle que je suis maintenant, car mon passé n'a rien de glorieux. Et si je te dis que nous avons un passé assez commun, je pense que tu ne me regarderas plus de la même manière..."

Elle ne put s'empêcher de faire un sourire forcé que Swann ne pouvait pas voir puisqu'elle se trouvait toujours dos à l'assassin. Il était rare qu'elle parle d'elle-même, c'était une chose qu'elle ne supportait pas puisqu'elle ne voulait pas que les autres aient pitié d'elle, et elle tenait à ce que sa sœur garde toujours la même image d'elle, pas celle d'une voleuse et assassin. Elle avait peur de la réaction que cette dernière pouvait avoir, même si elles s'étaient toujours fait confiance, la peur de la perdre ne cessait pas de la tourmenter.

L'alchimiste se retourna pour faire face à sa sœur. De là où elle se trouvait, elle ne la distinguait pas vraiment à cause de la nuit et du fait que le cimetière était très peu éclairé. Cela commençait à la déranger puisqu'elle aimait voir son interlocuteur lorsqu'elle parlait mais elle fit abstraction de ce détail, étant enfin décidée à éclairer sa sœur sur son pays et son passé.


"Ma mère a quitté la forteresse gerudo et a trouvé refuge dans ma contrée natale. Je ne sais pas pour quelle raison elle a quitté Hyrule, elle n'a jamais voulu me le dire et je ne le saurais jamais. Très peu de personnes connaissent ma véritable nature car j'ai acquis la plupart des traits physiques de mon père, mais le sang de ma mère, celui des gerudos, coule dans mes veines." Elle commença doucement à s'approcher de sa sœur, les bras croisés avant de prendre un ton un peu plus amusé. "Je ne veux pas que tu crois que je te cache des choses, ou que je ne te fais pas confiance. C'est juste que..."

Elle s'arrêta brusquement, quelque chose l'avait interpellé chez sa sœur et elle venait seulement de s'en rendre compte. Il y avait des marques noires, comme si quelque chose avait coulé de ses yeux. Est-ce qu'elle pleurait, est-ce que Cecilia avait dit ou fait quelque chose qui ne fallait pas ? L'inquiétude commençait à grandir tout comme l'incompréhension et pendant un instant, elle oublia très vite tout ce qui venait de se passer pour se focaliser seulement sur sa sœur.

"Swann... Qu'est-ce que tu as sur tes joues... ? Est-ce que ça va ?"

Tout en appuyant ses paroles, l'alchimiste leva la main droite et la posa sur la joue gauche de sa sœur pour tenter de retirer ce qui ressemblait à des larmes. Les marques semblaient être incrustées sur son visage, comme si elles ne voulaient pas disparaitre. Ne comprenant pas ce qui se passait, la jeune femme regardait son amie dans l'incompréhension, espérant qu'elle pourrait la rassurer.

_______________________





Gestes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coalitionv2.forumactif.org/
Swann Netil
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 824
Age : 24
Date d'inscription : 14/02/2010

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Lorsque le son d'une flûte vous emmène dans les ténèbres... ~   Dim 2 Juin - 21:03

Elle n'avait pas dit un mot, et le Cygne Noir devina la teneur des futurs dires de son amie. Cécilia semblait en proie au doute suite à sa question, comme si elle se remémorait déjà ce qu'elle avait pu traverser ; ou bien était-ce une forme de méfiance à son égard et qu'elle réfléchissait à ce qu'elle pouvait ou non lui révéler sans que cela ne soit trop préjudiciable pour elle. Dans tous les cas, il semblait qu'elle l'ait déstabilisée et à quelques secondes près Swann allait lui dire d'oublier ça et qu'elles pouvaient se mettre en route sans perdre davantage de temps, mais elle passa aux aveux, bien qu'une gêne soit perceptible à ce qu'elle parle de tout ça. Elle ne comprit pas tout à fait ses premiers mots, assez mystérieux et brumeux, aussi n'en retint-elle que la dernière phrase où elle fit écho à son passé - mais aussi au présent, dans un sens - d'assassin, qui ne provoqua au final qu'un haussement de son sourcil droit en réaction. Un peu perplexe, surprise aussi, et dans le bon sens : elle se sentait beaucoup moins seule ainsi (même si la solitude ne l'avait jamais gênée pour autant).

La suite fut plus précise, une fois qu'elle fut retournée dans la direction de la dragmire. Finalement c'est là qu'elle répondit vraiment quant à ses origines, qui satisfit complètement la curiosité de sa Sœur de Feu, qui s'osa même à esquisser un petit sourire avant de baisser les yeux. Et alors que la gérudo allait embrayer sur le sujet de la confiance qu'elle lui accordait, elle se stoppa sans que Swann ne la comprenne en premier lieu. Elle ouvrit les yeux, étonnée, jusqu'à ce qu'elle comprenne qu'elle venait de voir la traînée de ses larmes noires, acquises la nuit même qui suivait sa périlleuse aventure avec Astrid dans l'illusion de Kelya, il y avait quelques jours seulement. Elle y avait perdu la marque, ce qui avait contribué à un regain de forme étonnant depuis, mais avait par la suite "gagné" ces larmes noires incrustées, ineffaçables. Comme ça n'était pas forcément visible pour elle, elle s'en était accommodée sans problème, bien que ça rende son visage bien plus triste qu'elle ne l'était réellement.

« Ça va... », souffla-t-elle, suspendant sa réponse alors que la délicate main de Cécilia venait frotter sa joue. Comme presque à chaque fois, ça ne rata pas et lui arracha un faible frisson, tandis que planait jusqu'à ses narines le parfum de la jeune femme. C'était presque irréel. « Ne t'inquiète pas pour ça », glissa-t-elle tendrement, avant d'écarter la main de la danseuse de sa joue.

" Estime toi heureuse de te souvenir de tes erreurs ", reprit-elle. " Ton passé t'appartient, il a laissé son empreinte. Moi je... je ne me rappelle de rien. Je ne me souviens plus d'où je viens. Je ne me rappelle plus de ma véritable mère. Tout ce que je vois quand je fouille mon passé c'est... des morts, tout le temps, encore et encore... "

Elle soupira puis rabaissa ses yeux de nouveau. Elle ne souhaitait pas entré dans les détails, et puis de toute évidence ça n'avait pas grande importance. Elle lui raconterait la drôle d'histoire qu'elle avait vécu avec la marchande dans un lieu plus propice pour discuter ; ainsi elle pourra tout lui dire avec davantage de précision. Mais pour cette nuit, elle lui épargnerait ça... et elle s'épargnerait ça aussi pour elle-même. Après tout, c'était encore tout neuf, et elle avait à peine eut le temps d'encaisser la vérité qu'elle se retrouvait déjà là, prête pour de nouvelles aventures.

" Tout ce que je veux dire ", renchérit-elle, plongeant ses yeux gris et ambres dans la prunelle de ceux de l'alchimiste, " c'est que peu m'importe ton passé, ce que tu as pu faire, et tout le reste. Mon regard ne changera pas lorsqu'il se posera sur toi... personne n'est tout blanc. Et je t'avouerais même que le noir m'attire furieusement ", conclut-elle dans un fin sourire plutôt sombre, plein de malice.

Elle recula d'un pas pour éviter un geste trop ambigu comme elle avait peu en proposé à sa sœur l'autre nuit, au Lac Hylia. Elle se rendait compte qu'elle s'était un peu laissé aller ce soir-là... oui, un peu trop même. Et il n'était pas question que ça recommence, auquel cas cette histoire risquerait de briser quelque chose de trop important entre elles pour se permettre de le mettre en péril. « Et si nous allions retrouver ton amie, maintenant ? » Fit-elle d'un ton beaucoup moins mielleux, ou même envoûtant, qu'elle s'était surprise à employé quelques secondes auparavant.

_______________________
Autre compte : Nabooru



Couleur : darkgrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecilia Iole Mentina
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 805
Age : 25
Date d'inscription : 20/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Lorsque le son d'une flûte vous emmène dans les ténèbres... ~   Sam 8 Juin - 23:31

Swann n'avait pas tardé à retirer la main de la danseuse de sa joue, esquivant par la même occasion la question que cette dernière lui avait posé. Sur le coup, l'alchimiste ne put s'empêcher de soupirer, sa sœur lui faisant encore des cachotteries. Ces marques semblaient être incrustées dans sa peau et avaient l'air de larmes, rien qui la rassurait en tout cas mais puisqu'elle souhaitait garder ce détail pour elle, Cecilia décida de ne rien demander de plus. Au final, elles étaient les mêmes, toujours à cacher ce qui gênait le plus pour éviter d'inquiéter l'autre, mais cette situation la mettait mal à l'aise puisqu'elle souhaitait vraiment aider sa sœur. Néanmoins, la danseuse pencha légèrement la tête tout en écoutant et regarda l'assassin avec attention. Quelque chose la gênait, cela se voyait dans son regard mais elle avait l'impression que c'était quelque chose de vraiment important, comme si elle avait un énorme poids sur les épaules, et même si ces paroles étaient là pour rassurer la gerudo, cette dernière commençait à culpabiliser un peu. Swann avait l'air d'avoir eu récemment des journées assez mouvementées, et elle se demandait si c'était vraiment le bon moment pour faire une petite excursion dans le temple de l'ombre...

Mais cette crainte disparu très rapidement lorsque sa sœur lui rappela l'objet principal de leur venue ici, qu'elle avait oublié un bref instant pour se focaliser que sur l'assassin. La danseuse se tourna en direction du temple et observa pendant plusieurs minutes l'entrée sans dire un seul mot. Même de l'endroit où elle se trouvait, elle pouvait sentir les ténèbres qui s'échappaient de ce lieu, comme si elles n'attendaient qu'une seule chose, que les deux jeunes femmes s'aventurent dans le temple pour les engloutir. Mais la gerudo s'était préparée à toutes les éventualités possibles, ayant fait quelques recherches sur ce lieu avant de s'y rendre.


"Il est temps d'affronter les dangers de ce temple..." La jeune femme prit une grande inspiration avant de reprendre. "Et on pourra davantage parler de passé et de tout ce qui nous dérange plus tard."

Elle se tourna vers sa sœur avant de lui sourire. Cette situation où chacune gardait tout pour elle l'exaspérait et elle s'était finalement décidée à lui en dire un peu plus sur elle-même, en espérant que comme ça, Swann ait un peu plus confiance en elle et qu'elle se confie à son tour. Elle regarda à nouveau l'entrée du temple et après avoir prit une grande inspiration, commença à s'avancer avant qu'un petit détail lui revint en mémoire. Elle s'arrêta brusquement et se tourna vers sa sœur avec un petit sourire au coin des lèvres.

"Au fait, j'ai quelque chose pour toi !" Elle s'approcha sans dire un mot de plus et se faufila derrière Swann tout en la maintenant pour qu'elle évite de se retourner. Une fois derrière elle, elle retira le collier qu''elle avait autour de son cou et l'accrocha autour du cou de sa soeur. "Je nous ai préparé quelques petites choses avant d'entrer dans le temple. Sachant que ce sont les ténèbres et qu'elles sont les reines de l'illusion et autre chose de ce style, je me suis dit que ce petit enchantement pourrait nous aider. Un bijou est toujours relié à son maitre et je me suis servie de ce petit détail pour nous aider." Une fois le collier autour du cou de Swann, Cecilia fit quelques pas en arrière et continuant son explication. "J'ai appliqué à mon collier et à ton bracelet un petit élixir "miracle". Comme ça, si jamais les choses se passent mal et que nous sommes séparées, il sera toujours possible d'être guidée vers l'autre."

Et sur ces mots, Cecilia passa ses bras autour du cou de sa sœur et l’enlaça. Elle savait bien que ce geste allait l'étonner mais cela l'importait peu puisque c'était exactement ce qu'elle voulait qu'il arrive, que Swann se sente vraiment en confiance avec elle. Et pour bien accentuer les choses, la danseuse approcha ses lèvres de l'oreille droite de l'assassin avant de lui murmurer quelques mots.

"Je suis vraiment contente que tu sois là Swann..."

Elle desserra son étreinte et recula doucement tout en ne quittant pas des yeux sa sœur avant de sourire et de la contourner pour se trouver à nouveau devant le temple. Tout était prêt, elle avait donné le collier à Swann comme prévu et elle était équipée de plusieurs potions avec divers effets au cas où les choses tourneraient mal. Mais de toute façon, rien ne pouvait résister à deux sœurs de feu et ce n'était pas cet endroit qui allait échapper à cette règle.

Cecilia avança de quelques pas pour se retrouver à quelques mètres de l'entrée du temple et se tourna une dernière fois vers l'assassin. Pendant plusieurs minutes, elle la fixa du regard sans dire un seul mot, jusqu'au moment où elle se mit à sourire, histoire de la rassurer, puis elle hocha la tête.


"Maintenant, nous sommes prêtes à affronter les dangers de ce temple. Je passe en première ."

Et sans attendre une réponse de la part de Swann, la danseuse se tourna vers le temple et y entra sans hésitation. Elles avaient déjà trop tardé et si son amie était toujours en vie, chaque seconde était alors précieuse. Mais comme elle l'avait prévu, le contact avec les ténèbres de ce lieu l'avait légèrement perturbé. Elle savait bien que pour quelqu'un qui côtoie seulement la lumière ne supporterait pas aux premiers abords une pression telle que celle là, mais elle ne s’attendait pas à ce que cela soit aussi puissant. Elle en eut le souffle coupé mais elle se ressaisit très vite et continua son ascension dans le temple sans dire un seul mot, il était préférable de rester attentive aux bruits du temple et se préparer au pire si jamais quelque chose arrivait sur les deux jeunes femmes.

Le couloir semblait interminable. La danseuse jetait à chaque fois un petit coup d’œil derrière elle pour s'assurer que sa sœur la suivait toujours. Plus elle s'enfonçait dans le temple et plus la peur semblait s'emparer d'elle. Elle avait l'impression que quelque chose allait leur tomber dessus, et cette attente insupportable ne la rassurait pas du tout. Elles arrivèrent finalement dans une salle assez sombre, la visibilité était très réduite, il fallait donc rester encore plus prudente que d'habitude. Mais étant focalisée seulement sur les bruits de la salle, Cecilia n'avait pas fait attention aux autres pièges que recelaient l'endroit. Alors qu'elle avançait pas à pas dans la salle, elle sentit son pied droit perdre appui, la faisant basculer vers l'avant. Se rendant compte qu'elle commençait à tomber, l'alchimiste invoqua rapidement une bourrasque de vent qui la propulsa en arrière, juste avant qu'elle ne tombe dans un trou. Elle se releva pour se mettre assise, sous le choc de ce qui venait de se passer. Elle avait failli y passer alors qu'elles venaient à peine d'entrer dans le temple.


"Tout va bien, tout va bien..." Elle serra les poings, réalisant qu'elle était beaucoup trop tendue à cause de ces soi-disant rumeurs à propos de ce temple. Elle ne pouvait pas s'empêcher de guetter chaque bruit qu'au final, elle avait complétement oublié de se méfier du reste, et du temple en lui-même. Elle se releva et haussa la voix pour prévenir sa sœur. "Swann ! Fais attention à toi ! Il y a pleins de trous dans cette salle !"

L'alchimiste regarda le sol, impossible de voir où elle marchait et au moindre faux pas, elle pouvait à nouveau tomber. Elle pourrait utiliser sa magie pour recouvrir le sol de la salle d'une fine pellicule de vent pour éviter que l'une des jeunes femmes ne tombe mais elle s'épuiserait bien trop vite. Elle alla vers la gauche puisqu'en face de elle se trouver un gouffre et progressa doucement tout en tâtant le sol.

Un bruit attira son attention, comme un grognement. La gerudo s'arrêta et ferma les yeux pour mieux distinguer ce bruit avant de les rouvrir brusquement et d’agripper la poignée de ses dagues. Si elle avait bien entendu, cette pièce était non seulement piégée, mais il y avait en plus des effrois qui semblaient se diriger vers les deux jeunes femmes. Décidément, ce temple réservait des surprises dès le début et Cecilia avait intérêt à se préparer à la venue des monstres car au moindre cri, les choses pouvaient très mal tourner...

_______________________





Gestes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coalitionv2.forumactif.org/
Swann Netil
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 824
Age : 24
Date d'inscription : 14/02/2010

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Lorsque le son d'une flûte vous emmène dans les ténèbres... ~   Sam 22 Juin - 22:50

La situation avait quelque chose de gênant pour Swann, à cause de toutes choses cachées l'une à l'autre. Elle aurait tellement eu envie de s'ouvrir à sa Sœur, tout lui révéler, en finir avec ces étranges atmosphère ou l'une comme l'autre savait pertinemment qu'elles ne révélaient pas tout ce qui les concernait. C'était gênant, mais elle ne pouvait pas lui dire, pas dans ce genre de contexte. Et puis elle avait peur ; trop de chose à lui dire, en allant de sa nature jusqu'à son amour pour elle, en passant par les dragmires. Elle ne voyait pas comment elle aurait pu aborder toutes ces choses, d'un coup. Tout déballer sur la table ainsi, ça ne lui correspondait pas.
C'était également le souhait de Cécilia si l'on s'en fiait à ses dires, auxquels Swann acquiesça d'un signe de tête discret mais visible. Puis il y eu ce collier, accroché au tour de son coup sur une petite mise en scène amusante de la part de la danseuse qu'elle laissa se dérouler sans bouger, tout en écoutant ses explications dans un silence parfait, seule la musique qui provenait du Temple de l'Ombre parasitant sa belle voix par moment. Elle réfléchissait, se laissant emporter par le son d'une voix qu'elle connaissait à présent par cœur et dont elle voulait paradoxalement en découvrir toutes les nuances au fur et à mesure. Si elle n'était pas aussi douce que sa propre voix - ce qu'elle ignorait, après tout c'était sa voix -, elle était pleine de vivacité et imprégnée de ce qui semblait être une grande gentillesse, ponctuée d'une bonne dose de compassion. Tout ce qu'elle voyait en elle lorsqu'elle la regardait dans les yeux, en somme.

Un soupire plus tard, la voila qu'elle s'était collé à elle pour une étreinte aussi imprévisible que forte en sensation pour l'assassin, toujours silencieux. Un battement plus tard, elle sentit la respiration de la gérudo contre son coup, pénétrant sa chair jusqu'à l'os pour un frisson de bonheur qui la réveilla d'autant. L'impression que son cœur battait à l'unisson avec celui de Cécilia se fit plus grande à mesure qu'elle partageait la chaleur de leur corps. Jusqu'à ce murmure sensuel jusqu'à son oreille droite qui glaça son sang pour quelques micro-seconde, la remplissant de tellement de joie qu'elle en perdu ses mots. Quelque chose dans cette étreinte lui rappela cet instant étrange au Lac Hylia, où le désire avait grandi en elle aussi subitement qu'une nouvelle gêne s'empara d'elle. C'était pareil, ou presque, cette fois la.

Elle ignorait la façon dont l'alchimiste allait interpréter ce silence, mais qu'elle que soit ses pensées, elle était sûrement à cent lieux de se douter de quoique ce soit, et c'était mieux ainsi. Pour au moins la durée de cette excursion au Temple, elle garderait ça pour elle, et puis de toute façon il allait falloir se concentrer sur les danger qui y rôdaient. Rien qu'à cette pensée, cette remise en situation, elle en évacua tout ce qui la parasitait pour ne plus que se projeter sur l'aide qu'elle allait apporter à sa Sœur pour retrouver son amie.
De nouveau, elle acquiesça d'un signe de tête avant que l'ambrée ne s'engage la première dans le Temple. Quelques instants plus tard, la dragmire s'apprêta à la suivre, avant de s'arrêter lorsqu'elle sentit quelque chose la retenir par la jambe, suivit d'un feulement de la fille-guépard. L'inquiétude la gagnait, et comme chaque animal elle se laissait gagner par son instinct. Tout comme Swann, qui en temps normal n'aurait jamais oser franchir les porte de cet endroit ténébreux.

Elle s'accroupit puis sortit une toute petite fiole, avant de saisir délicatement de sa main gauche la tête du guépard et de lui lever le museau. « Tu devras nous aider, là-dedans. Je compte sur toi », dit-elle avant de faire couler deux gouttes sur l'un des yeux, puis deux gouttes sur l'autre, puis de ranger sa fiole. On avait l'habitude de dire que les chats étaient capables d'aussi bien voir de jour comme de nuit, aussi la jeune femme s'était-elle empresser d'acheter cette petite fiole dès qu'elle l'avait trouvé chez une marchande. De la lignée féline également, elle prêtait au guépard les même capacité visuelle que le chat, ce qui pouvait s'avérer utile en pareil endroit. Une fois cela fait, elle entra enfin, et rejoignit sa Sœur de Feu, Esperanza à sa suite.

Elles s'engagèrent sur un long couloir à l'atmosphère oppressante. La jeune femme ne vit pas l'inquiétude dont le visage de son amie faisait preuve à cause de l'obscurité ambiante, mais elle-même n'était pas spécialement touchée par elle. Avoir vécu une bonne parti de sa vie dans les ténèbres ainsi que d'avoir rejoint les rangs de celui qui s'en disait le maître devait faire son effet. Et puis, avoir en elle une partie du pouvoir du Seigneur du Malin aidait sûrement aussi à s'y sentir presque comme à la maison. Outre l'atmosphère, elle craignait tout de cet endroit énigmatique.
Elles arrivèrent enfin jusqu'à une étrange salle où Cécilia faillit tomber dans un trou qu'elle n'avait pas vu. Swann les distinguait à peine, ou du moins croyait les voir, mais ce fut plus l'étrange son qu'elle entendit qui focalisa son attention. Dans l'ombre, quelque chose semblait approcher, se déplaçant par de très lents pas dans leur direction. Il lui semblait voir des silhouette de l'autre côté de la pièce, une impression confirmée lorsque Esperanza se mit en position défensive, grognant et feulant dans la même direction.

" Pas de panique ", souffla l'assassin en laissant glisser l'épée-émaille le long de son bras gauche, puis de la saisir avec sa main, " ils sont à distance raisonnable. "

En vérité, elle n'en savait trop rien, mais elle les croyait assez éloignés pour prendre le temps de trouver une échappatoire en toute tranquillité. Elle siffla son animal, qui quitta aussitôt sa posture pour se mettre en marche. De leur côté, sur la droite, se trouvait un long couloir de nouveau, mais celui-ci sans aucune menace visible. Le guépard s'y engagea le premier, le pas tranquille. Puis il actionna un sorte de bouton au sol, au bout de quelques mètres, ce qui activa un piège. Un balancier, qui sortit du mur, auquel était accroché une immense lame, et qui se dirigea vers le mur opposé à grande vitesse. Pour n'importe quel humain, c'eut été mortel... mais Esperanza avait la chance inouïe d'être un animal pas trop gros, et la lame lui frôla le dos. Aussitôt elle couru à toute allure dans le couloir, activant quelques pièges par-ci par-là. Parfois était-ce le même genre de pièges, parfois c'était une scie circulaire qui apparaissait à hauteur de taille pour découper à l'horizontale, ou encore un lance-flamme collé au plafond qui crachait une gerbe de feu.

Avec sa vitesse surhumaine, Esperanza était passée, mais en aucun cas les Sœurs de Feu ne pouvait tenter de passer de la sorte. Les boutons au sol était très bien dissimulés, mais en avoir activé quelques uns avait permis d'en révéler certains. Au sol, il y avait de petites dalles étalé sur tout le long et étroit couloir. A raison de deux sur la largeur, il y en avait une pour le pied droit, et l'autre pour la gauche. Il allait falloir se montrer prudent, avancer lentement et vérifier que chaque dalle ne cachait pas un bouton et donc un piège. « Passe la première », dit Swann calmement avant de s'écarter du chemin. « Rejoint Esperanza, moi je m'assure que les ennuis ne nous suivent pas de trop près. »

Alors que la gérudo s'engageait dans le couloir à tatillon afin de ne pas déclencher de pièges, la Belle de Villarreal s'écarta de quelques pas sur la gauche avant d'observer de nouveau cette grande pièce, tout en gardant un œil prudent de posé sur les effrois qui continuait de s'approcher dangereusement. Lorsqu'ils se firent davantage visibles, la jeune femme s'arma de couteaux de lancer, qu'elle tenta de leur envoyer dans la tête. Mais avec un visibilité proche du néant... très peu atteignirent leur cible. L'un des monstres fut touché à la tête et tomba dans un trou, sans que le bruit de son corps s'écrsant ne puisse être entendu. Un autre fut blesser à la jambe, mais le dernier n'eut rien et continua de progresser dans sa direction.
Il ne lui restait plus qu'un couteau, qu'elle lança. Il rata sa cible et se planta dans un mur. Mais sans qu'elle ne puisse le voir, elle venait d'activer un autre bouton, et l'effroi qui était tout proche d'elle, presque a portée de cri, se retrouva comme aspiré par le sol. Il tomba en poussant un cri de terreur, sous les yeux incrédule de la jeune Villarreal, qui s'engagea alors dans l'étrange passage. Alors qu'elle avançait quelques mètres derrière Cécilia, des cliquetis se firent entendre entre les murs. Alors qu'elle avait passé les premières dalles avec succès, le premier piège se déclencha deux mètres derrière elle. Elle ne comprit pas, mais bientôt ce fut au tour du deuxième piège. Ils se déclenchaient tout seul, les uns à la suite des autres, sous son regard presque paniqué. Il leur restait encore du chemin, un peu moins pour la gérudo mais... les pièges se rapprochaient. Il fallait accélérer la cadence, ce que Swann fit.

Mais elle en déclencha finalement un, par mégarde. Ce n'était pas une lame, ni du feu ou quoi d'autre ; c'était un trou, qui se dévoila juste sous ses pieds. « Cécilia ! » ne pu-t-elle que lancé, dénue. Elle fut aspiré, et disparut dans les ténèbres avant de tomber dans une nouvelle et obscure salle.

_______________________
Autre compte : Nabooru



Couleur : darkgrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecilia Iole Mentina
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 805
Age : 25
Date d'inscription : 20/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Lorsque le son d'une flûte vous emmène dans les ténèbres... ~   Mer 26 Juin - 1:58

L'alchimiste ne supportait pas cette situation, elle progressait dans la salle à l'aveugle puisqu'elle n'était pas habituée à ce noir. La magie l'aidait à surmonter cette épreuve car elle pouvait sentir plus facilement les petits courants d'air provoqués par les différents pièges. Une lumière intense la perturba, accompagnée de plusieurs bruits aussi inquiétants les uns que les autres. Elle tourna la tête vers la droite et s'aperçut qu'il y avait un couloir, la lumière venait de flammes qui sortaient du plafond, sûrement d'autres pièges. La danseuse s'arrêta et se tourna vers le couloir une fois qu'elle avait constaté qu'il y avait quelque chose qui bougeait par là-bas, et reconnue sans soucis Esperanza. Grâce au félin, elle avait pu voir à peu près les pièges qui se trouvaient dans le couloir, mais si elle préférait trouver un autre passage pour progresser dans le temple. Néanmoins, avant même qu'elle n'ait pu continuer sa progression dans la salle, sa sœur lui proposa de passer la première dans le couloir et de rejoindre l'animal. Elle fit un sourire forcé en entendant cela et regarda pendant un petit instant ce couloir dans lequel elle allait s'aventurer avant de prendre une grande inspiration et de s'y aventurer.

Elle parcourait doucement le couloir tout en restant attentive à n'importe quel bruit. Si jamais elle activait un piège par mégarde, elle devrait réagir rapidement pour éviter d'être blessée, voire plus. Elle eut cependant un peu du mal à se concentrer, les bruits de la lutte entre Swann et les quelques effrois étaient perceptibles, et elle ne cessait pas de s'inquiéter pour elle. Heureusement, cette dernière s'en sortit facilement et suivait désormais l'alchimiste dans ce passage étroit et dangereux. Elle ne pensait qu'à une seule chose, sortir le plus rapidement possible de cet endroit. Mais alors qu'elle progressait dans le couloir, un nouveau bruit sourd la fit sursauter. Elle regarda derrière elle, l'assassin avait eu le même réflexe qu'elle et les deux n'étaient pas rassurées lorsqu'elles virent que les pièges s'activaient de nouveau. La cadence s’accéléra, il était devenu impératif de sortir de ce couloir.

Lorsque Cecilia avait atteint la fin du couloir, elle poussa un énorme soupir de soulagement. Mais ce fut à ce moment-là qu'elle entendit Swann hurler son prénom. Elle se retourna en direction du passage et s'arrêta net. Elle avait disparu, il n'y avait plus aucune trace de sa sœur. La jeune femme s'approcha doucement vers le couloir sans le quitter des yeux.


"Swann..." Sa voix était calme, à peine perceptible, mais cette fois-ci, elle hurla son nom, espérant qu'elle allait répondre. "Swann !"

Rien, pas une seule réponse. Elle ne savait pas où l'assassin avait pu passer et cela commençait à la rendre folle. Elle imaginait déjà le pire et regrettait de l'avoir emmener dans ce lieu. Au final, elle aurait dû se rendre dans cet endroit toute seule, et éviter d'impliquer quelqu'un dans ses histoires. Mais dans ce moment de détresse, l'alchimiste en oublia totalement les pièges et en activa un. Une lame sortit du mur et se dirigea brusquement vers la gerudo qui heureusement, avait repris ses esprits lorsqu'elle avait senti qu'elle avait activé quelque chose. Elle esquiva de justesse la lame puis fit demi-tour pour quitter au plus vite ce couloir, Swann ne pouvait pas être morte et si elle était en danger, elle aurait besoin d'aide et il fallait que l'alchimiste la retrouve au plus vite pour lui porter secours.

Une fois sortie du passage étroit, le premier réflexe de Cecilia fut de regarder le bracelet que sa sœur lui avait offert et cela la rassura. Son nom y était toujours inscrit, ce qui signifiait qu'elle était toujours en vie mais aucun moyen de savoir dans quel état elle se trouvait. Elle sentit quelque chose  passer à côté d'elle et aperçut le félin qui semblait lui dire quelque chose. Il se tourna en direction d'un couloir et regarda à nouveau l'alchimiste, comme s'il lui indiquait qu'il fallait se diriger dans cette direction. La jeune femme hocha la tête avant d'observer ce nouveau couloir.


"Très bien... Guides moi vers ta maîtresse."

L'animal guida la gerudo dans les couloirs du temple. Étrangement, tout semblait calme, bien trop calme à son goût et une chose était sûre, quelque chose allait bien finir par lui tomber dessus tôt ou tard. Le félin la conduisit vers un escalier qui semblait s'enfoncer encore plus dans les ténèbres. Sur le coup, elle se sentit seule car généralement, il y avait toujours quelqu'un pour la soutenir lorsqu'il y avait un danger dans les parages, que ce soit au temple du temps, au désert hanté avec Endë, au temple du feu avec sa sœur, et bien d'autres choses encore. Cette fois-ci elle affrontait les ténèbres seule, et elle aurait vraiment aimé que Swann soit à ses côtés à cet instant précis. Mais elle n'avait pas le temps de rester planté là à se décider quand est-ce qu'elle allait enfin utiliser ces escaliers. Sa sœur était peut-être mal en point, il fallait qu'elle se dépêche de la rejoindre.

La descente semblait durer une éternité, le même décor se répétait encore et encore autour d'elle, comme si elle revenait instantanément sur ses pas. La gerudo sortit ses dagues lorsque Esperanza commença à grogner, quelque chose devait s'approcher. Elle avança doucement pour arriver à hauteur du félin puis regarda autour d'elle tout en se demandant ce qui allait lui tomber dessus. Elle fit un pas de plus, puis un bruit étrange se fit entendre et avant qu'elle n'ait pu se demander de quoi il s'agissait, une skulltula tomba pile devant elle. Cecilia eut juste le temps de rabattre ses mains devant elle pour se protéger avant que l'araignée ne la frappe violemment. Sous la force de l'attaque, l'alchimiste fut projetée en arrière et elle tomba lourdement sur le sol. Elle se mordit instantanément la lèvre inférieure pour éviter de hurler de douleur et tenta tant bien que mal de se relever. Ses bras avaient plusieurs contusions et si elle ne s'était pas protégée, ses blessures auraient pu être plus graves que ça. En tout cas, il semblerait que ce monstre ne voulait pas la laisser passer mais elle n'avait pas dit son dernier mot. Contre toute attente, ce fut Esperanza qui se faufila derrière la skulltula pour faire diversion. L'araignée s'était retournée pour tenter d'attaquer le félin mais elle s'était rendue vulnérable comme Cecilia se trouvait désormais derrière elle. La jeune femme prit rapidement une dague qu'elle lança vers le monstre qui ne put l'esquiver et qui s'écrasa au sol quelques secondes après. La gerudo reprit très vite son arme avant de suivre à nouveau l'animal.

Un cul-de-sac, voilà où menait cet interminable escalier. Elle n'avait quand même pas perdu son temps à descendre cet escalier ? Mais quelque chose attira son attention, il y avait un léger courant d'air et pourtant, aucune porte visible. Et pour bien appuyer les choses, le félin s'était arrêté devant un mur. La danseuse s'en approcha et commença à donner des petits coups sur la paroi, et elle constata que ça sonnait creux, ce qui signifiait qu'il y avait quelque chose derrière ce mur.


"Écartes toi Esperanza."

Elle prit une fiole contenant un liquide gris, le même récipient qu'elle avait utilisé à la forteresse Gerudo. Elle s'éloigna du mur et après s'être assuré que l'animal n'était plus à côté, elle lança le flacon vers le mur qui explosa instantanément, libérant ainsi un nouveau passage. Esperanza se précipita vers ce nouveau chemin, et son air affolé ne rassurait pas du tout Cecilia. L'animal avait peut-être sentit un nouveau danger, ou sa sœur était en difficulté. Elle hâta le pas et suivi le félin jusqu'à une grande salle. Aux premiers abords, elle fut rassurée car Swann s'y trouvait et elle n'avait pas l'air trop blessée. En revanche, tous ces stalfos qui l’encerclaient l’inquiétaient. Ils étaient une douzaine, et même si elle allait l'aider, il lui serait très difficile de combattre contre des monstres aussi armés. Il fallait trouver une solution et vite.

De l'autre côté de là où elle se trouvait, il y avait une porte, sûrement pour aller à la prochaine salle. Affronter les stalfos un par un était risqué et elles risqueraient de s'épuiser trop vite. A nouveau, l'alchimiste utilisa la même technique qu'à la forteresse Gerudo, elle créa rapidement un petit mirage pour que ces squelettes ne remarquent pas sa présence puis elle se faufila de l'autre côté de la salle jusqu'à atteindre la porte. Elle se retourna en direction de sa sœur et stoppa le mirage.


"Swann ! Pars ici vite !"

Et sur ces mots, l'alchimiste fit apparaitre une petite brise de vent autour de sa sœur. Grâce à cela, ses mouvements seraient accélérés et elle pouvait plus facilement fuir et esquiver les attaques de ses ennemis. Mais les stalfos ayant entendu la danseuse, quelques uns commençaient déjà à se diriger vers elle. Elle était prête à se défendre s'il le fallait mais l'idéal serait quand même de fuir et d'éviter de gâcher inutilement son énergie avec ces monstres. De toute façon, tout allait dépendre de Swann désormais et elle allait la suivre quoi qu'il arrive. Après tout, elles étaient des sœurs de feu et elles pouvaient affronter n'importe quel danger ensemble, n’importe lequel.

_______________________





Gestes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coalitionv2.forumactif.org/
Swann Netil
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 824
Age : 24
Date d'inscription : 14/02/2010

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Lorsque le son d'une flûte vous emmène dans les ténèbres... ~   Ven 28 Juin - 0:38

Swann avait atterri dans une salle obscure mais dont les murs et l'aspect était visibles, si l'on observait bien. La pièce était grande en superficie, et assez haute pour qu'elle n'en distingue pas le plafond et donc l'endroit d'où elle était tomber. Et pourtant, elle n'avait pas si mal que cela, comme si sa chute n'avait pas été si brutal qu'on aurait pu l'imaginer. Peut-être était-ce un coup de chance mais quoiqu'il en soit elle n'avait pas d'os cassé ni d'égratignures, à première vue. L'assassin se mit donc à observer l'endroit où elle se trouvait une fois levée, emplie pour on ne sait quelle raison d'une forte sérénité. Elle savait que Cécilia la retrouverait sous peu, aussi valait-il mieux ne pas paniquer à tout va. Inutile de bouger sans son amie aussi, même si la mélodie qu'on entendait à l'entrée du temple semblait un peu plus proche qu'au début. De bonne augure : elles se rapprochaient de leur but.

La salle n'avait rien à voir avec ce qu'elle avait rencontré au Temple du Feu ; les murs et le sol semblait être taillés avec davantage de finesse encore, pour un rendu parfaitement lisse et agréable à regarder. Deux rangées de piliers se faisaient face sur tout la longueur de la pièce rectangulaire, les derniers encadrant un autel, légèrement plus bas au bout d'un court escalier et de quelques marches, à peine. Instinctivement et n'ayant rien d'autre à faire en attendant, la jeune femme se dirigea instantanément vers cet autel baignant dans plus de noirceur que tout le reste de la salle, étrangement. Comme d'habitude, les ténèbres l'attiraient, elle les considéraient comme son refuge, son foyer. Un sentiment de sécurité s'emparait d'elle à chaque fois qu'elle s'y dissimulait, lorsque c'était l'inverse pour une très grande majorité de personne en Hyrule. La sécurité était liée à cet aspect, aussi : plus on se dirigeait vers un endroit sombre et moins on risquait d'y rencontrer de monde...

L'autel était poussiéreux, et vide de toute chose. Elle passa brièvement ses doigts dessus, ceux-ci se recouvrant d'office de cette douce poussière, puis y alla par la suite avec la paume de sa main. Il n'y avait rien, toujours rien. Elle était sur le point de faire demi-tour lorsque soudainement son index se posa sur un objet, métallique à cette significative sensation de froid qui s'empara d'elle sur l'instant. Elle le dégagea, puis le leva pour essayer d'en distinguer les traits. C'était un pendentif, dont l'icone était fondue en forme de triangle. De très fin traits bleus phosphorescents composaient l'essentiel du dessin, celui d'un œil, orné de symboles purement décoratifs. Un pouvoir qu'elle n'avait encore jamais senti en émanait, celui des ombres. Presque fascinée de prime abords, ne pouvant pas l'en défaire de son regard, elle dû pourtant détourner ce dernier lorsque son oreille entendit ses bruit de pas, lent et inquiétants, dans son dos.

Des vivants, revenus d'entre les morts. Ils sortaient des piliers, un à un, les traversant littéralement parlant. Ils défiaient les lois de la physique sous les yeux mi-blasés, mi-incrédules de la jeune dragmire. Elle crut d'abord à une illusion, vu que l'environnement s'y prêtait assez fortement, puis abandonna l'idée lorsqu'elle les vit s'approcher d'elle, les épées ou les haches levées, les boucliers en gardes. Imposants, terrifiants, une douzaine de stalfoss marchaient vers elle, comme attirés par la puissante magie qui émanait du pendentif. Celui-ci trouva refuge dans l'une de ses poches arrière, avant qu'elle ne tire le fer - ou plutôt l'émaille la concernant -, prête pour un dur combat. Si Cécilia voulait bien montrer le bout de son nez, c'était le moment ou jamais...
Elle évita un premier coup d'épée, et frappa de plein fouet la cuirasse du monstre qui explosa sous le choc. Ils n'étaient pas bien solides, et assez rouillés... mais ils étaient aussi et surtout déjà morts. Le monstre s'en était relevé sans problème, pour tenter d'asséner un violent coup d'épée qu'elle para aussitôt. C'est alors qu'elle se dt qu'un affrontement direct était préjudiciable. Elle voyait bien une porte, mais le nombre d'ennemi sur le chemin y menant la dissuadèrent de s'y jeter directement. Alors elle passa entre les armures de fer et de rouille, slalomant entre les piliers de pierre, pour atterrir de l'autre côté de la pièce, histoire d'obtenir un court répit. Elle ne voyait pas bien de solution pour s'en sortir ainsi mal lotie. Le Cygne Noir fut sauvé par la seule sur laquelle elle pouvait compter ici : Cécilia.

Mais ce fut d'abord Esperanza qui apparut, déboulant d'un passage tellement dissimulé par les ombre qu'il en était invisible pour des yeux humains. Elle frappa aux jambes d'un des squelettes animés pour défendre sa maîtresse, crachant, feulant comme jamais. Prudent, le guépard garda pourtant une bonne distance de sécurité. Les monstres tels que ceux-là lui faisaient peur, mine de rien. Swann de son côté se retrouvait encerclée par les ennemis. Elle para les épée comme elle le pu, jusqu'à ce qu'elle entende la voix de son amie lui demandant de la rejoindre à la porte. Elle laissa emporter ses pensées vers elle au son de sa voix, trop heureuse de la retrouver en pareille circonstance. Grossière erreur.
Une épée vint se loger dans son poignet, et elle en beugla de douleur sur le coup, alors qu'une flaque de sang en jaillit, le rouge carmin plus visible qu'elle n'aurait su l'imaginer. Par chance, il n'avait pas rompu, il était juste amoché mais ce n'était pas bien grave en soi. Son épée virevolta en l'air pour décapiter l'un des monstres et lui donner un espace pour s'échapper lorsqu'il s'écroula par-terre. Elle se sentit alors plus légère, plus rapide, et le comprit lorsqu'elle se rendit compte de la fine pellicule d'air qui recouvrait son corps. Étrange magie, mais utile. Alors que deux monstres de métal et d'os se dirigeaient vers sa Sœur, le premier vit ses jambes fragiles se rompre soudainement, tandis que pour l'autre se fut les bras portant l'épée et le bouclier. Swann poussa aussitôt l'un des deux battant de la porte, avant de se saisir du bras de Cécilia pour l'entraîner avec elle, derrière. Le guépard passa le dernier, puis le Cygne Noir referma la lourde porte, avant de tout de suite se remettre en route, visiblement pressée de soucieuse de ne pas finir comme ces choses, à errer après la mort.

Aucun mot, pas de remerciement. Mais une sincère et chaude étreinte pour la gérudo, alors que son cœur abaissait son rythme cardiaque trop intense, et que son esprit se remettait doucement de ce combat et de ce qui aurait pu signifier sa mort. « C'est la deuxième fois, déjà », souffla Swann, soulagée, le sourire absent comme à son habitude. Elle desserra la prise, puis s'écarta de quelques pas, avant de regarder à la va-vite les murs qui composaient le couloirs dans lequel elles s'étaient réfugiées. « Ton ami a des goûts d'exploration un peu bizarres, si tu veux mon avis », dit-elle dans un premier temps. Le périple avait à peine commencé qu'elle... regrettait, un peu. L'aventure lui plaisait, surtout avec cette femme là à ces côtés, mais elle venait de frôler la mort à deux reprises déjà. C'était d'assez mauvaise augure pour que son humeur en soit altérée.

" Ça ne ressemble pas vraiment à un temple, ici... on dirait plutôt... je ne sais pas, une sorte de cité. J'ai trouvé ce Pendentif, dans la salle précédente ", fit-elle en levant la chaîne à hauteur d'épaule pour que Cécilia puisse la voir. " On dirait une clef, ou quelque chose du genre. Tu penses que ton amie aurait pu le dissimuler d'elle-même ici ? "

_______________________
Autre compte : Nabooru



Couleur : darkgrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecilia Iole Mentina
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 805
Age : 25
Date d'inscription : 20/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Lorsque le son d'une flûte vous emmène dans les ténèbres... ~   Mer 3 Juil - 23:19

Swann semblait avoir été distraite pendant un bref instant suite à l’appel de sa sœur et elle avait été blessée. Heureusement, seul son poignet avait été touché et il n’y avait pas de blessures sérieuses. L’alchimiste était prête à aller lui donner un coup de main mais ces deux stalfoss ne semblaient pas du même avis. Elle allait devoir s’en occuper rapidement si elle voulait aider sa sœur. Au final, ses adversaires tombèrent rapidement et avant même qu’elle n’ait pu dire quelque chose, elle sentit quelque chose lui saisir le bras et l’emporter avec elle davantage dans les ténèbres du temple. Elle aperçut brièvement sa sœur refermer la porte juste derrière Esperanza, avant que les stalfos arrivent. Cecilia se mit à soupirer et porta ses mains sur son visage, elle ne pouvait pas s’empêcher de pester contre elle-même puisque par sa faute, l’assassin avait été blessée.

C’est à ce moment-là qu’elle sentit une étreinte qu’elle connaissait que trop bien. Une nouvelle fois, les corps des deux jeunes femmes étaient l’un contre l’autre, le temps d’un remerciement avant que cet instant ne prenne fin et que l’ascension dans le temple ne reprenne. A vrai dire, la motivation n’était plus tellement là car en peu de temps, les deux jeunes femmes avaient déjà frôlé plusieurs fois la mort, et si cela ne dépendait que d’elle, elle aurait déjà quitté cet endroit depuis longtemps. Mais au fond d’elle, il y avait toujours ce côté égoïste qui souhaitait aller plus loin et qui voulait découvrir la vérité. Au final, elle ne savait plus vraiment quoi faire, elle ne voulait pas que Swann soit sérieusement blessée, c’était une chose qu’elle ne se pardonnerait pas.

Elle n’entendit même pas les paroles de sa sœur, trop perturbée par tout ce qui se passait. L’assassin avait bien raison, pour quelle raison serait-elle dans ce temple ? Est-ce que ce n’est au final qu’un piège pour attirer les plus naïfs dans cet endroit ? C’est ce qu’elle commençait à croire car ce n’était pas le genre de son amie de s’aventurer seule dans un endroit comme celui-là. Et alors qu’elle envisageait de faire demi-tour, elle vit vaguement Swann lui montrer quelque chose, ce qui la fit sortir de ses pensées. Elle pencha légèrement la tête sur le côté tout en regardant le bijou puis elle s’approcha de sa sœur pour mieux voir l’objet et ainsi confirmer ses soupçons.


"Je ne pense pas qu’elle ait déposé cet objet ici, il ne lui appartient pas… Par contre, je sais à quoi sert cet objet." Elle marqua une petite pause avant de continuer son explication. "C’est un pendentif de blasphème, j’ai vu dans un livre que tout comme le Vent Antique qui pouvait développer la magie du vent, cet objet peut développer celle des ténèbres."

Une magie bien sombre, il était préférable qu’un tel artefact ne tombe pas entre de mauvaises mains et d’un côté, Cecilia était bien rassurée que ce soit sa sœur qui ait ce pendentif Mais au final, il ne lui apporta qu'une mauvaise impression car elle avait peur qu'elle ne change encore plus. Elle se souvint de cette première fois où elle l'avait vu à la place du marché, elle qui semblait si rayonnante et heureuse. A partir de ce jour où elle l'avait vu au cimetière, tout avait changé, comme si son cœur avait noirci. Il y avait quelque chose que Swann lui cachait, et elle se sentait stupide, stupide de continuer à chercher quelqu'un qui ne cessait pas de disparaitre alors que la personne à laquelle elle tenait le plus était à côté d'elle. Il fallait que ce cauchemar s'arrête avant qu'elle ne perde quelqu'un d'autre.

"Swann..." Elle la regarda droit dans les yeux pendant un bon moment sans prononcer un seul mot. Elle n'était plus sûre de ce qu'elle voulait faire, ni ce qu'elle devait penser. Mais il fallait qu'elle arrête de penser à cette vérité, et qu'elle pense un peu plus aux personnes qui l'accompagnaient. "Quittons cet endroit avant qu'il n'arrive un vrai malheur."

Elle savait au fond d'elle que s'il arrivait quelque chose à Swann, elle ne s'en remettrait pas. Et puis, suivre une simple mélodie alors que n'importe qui pouvait la jouer était très risqué. Même si elles avaient réussi à affronter le temple du feu, cet endroit là était bien plus dangereux qu'elle ne l'imaginait et elle refusait de sacrifier sa sœur pour obtenir la vérité qu'elle cherchait. Ce piège dans lequel elle était tombée ne se refermera pas sur elle.

"Est-ce que tu peux nous trouver un chemin sûr pour sortir de cet endroit Papillon d'Hiver ?" Depuis le début, un petit papillon blanc voletait au-dessus des deux jeunes femmes et lorsque Cecilia avait prononcé son nom, l'insecte s'était posé brièvement sur son épaule avant de s'envoler à nouveau en direction d'un couloir. "Partons."

Sans hésitation, elle commença à suivre le papillon à travers les couloirs. Elle avait hâte de revoir le jour et de quitter les ténèbres de ce temple, mais surtout elle serait plus rassurée de savoir sa sœur sans danger lorsqu'elles seraient hors de cet endroit.

_______________________





Gestes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coalitionv2.forumactif.org/
Swann Netil
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 824
Age : 24
Date d'inscription : 14/02/2010

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Lorsque le son d'une flûte vous emmène dans les ténèbres... ~   Lun 8 Juil - 18:41

La dragmire comprit tout de suite l'inquiétude qui embrumait l'esprit de Cécilia dès qu'elle la regarda droit dans les yeux dans un silence pesant. Elle doutait, visiblement mal à l'aise dans cet endroit sombre, obscur, pervers. Elles avaient déjà assez frôlé la mort toutes les deux, et sûrement sa soeur prenait cela en compte. Swann n'était pas tout à fait rassurée non plus, mais plus par rapport à la danseuse que pour elle-même. Au contraire, l'atmosphère terriffiant de cet endroit s'impreigniait en elle, comme si c'était naturel. Peut-être était-ce le pouvoir du Seigneur du Malin dont elle avait absorbé une partie qui s'exprimait, pourtant elle sentait que c'était plus profond, plus ancré en elle. Mais au fond, peu lui importait.

La gérudo voulait quitter cet endroit, alors elles le quitteraient ensemble, comme elles y étaient entrées. Swann acquiesça d'un hochement de tête, sans prononcer le moindre mot. Il y avait une pointe de déception à cause du fait de ne pas s'être montré à la hauteur de ce Temple, alors qu'elles avaient si bien réussi toutes deux auparavant. Il était rare que le Cygne Noir accepte ainsi l'échec... et pourtant elle devait s'y résoudre en cette soirée de printemps. Elles y retourneraient plus tard, se promit-elle, mieux armées, mieux préparées. Et elles effaceraient ensemble ce râté, cet échec qui saurait leur servir de leçon pour la prochaine fois.

_______________________
Autre compte : Nabooru



Couleur : darkgrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Lorsque le son d'une flûte vous emmène dans les ténèbres... ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyrule's Journey :: RPG :: Fief de Cocorico :: Temple de l'Ombre-