Forum de RP basé sur le thème de Zelda (Ocarina of Time), coupé au site de RPG en ligne Hyrule's Journey
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Le prix du silence et de la mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Le prix du silence et de la mort   Dim 13 Jan - 1:02



« Rédempteurs… Rédempteurs… Rédempteurs… Le destin vous aura choisi pour me défié... Rest In Peace sera le dernier mot écouté »

Cette guerre devait être officiellement déclarée… Penché sur son bureau il confectionné un plan machiavélique, les Phéniciens ne s’étend finalement pas démontré apte à devenir des ennemis il avait placé tout son attention sur cette bande de pèlerins caché dans des recoins sombre d’Hyrule jouant de leur pouvoir, il n’avait qu’un seul nom… Swann Villarreal, mais c’était suffisant, il avait là la témoin du plus grand massacre d’Hyrule jamais déclaré… Un mort par jour passé au-delà de sa déclaration de guerre, il n’avait pas la parole en l’air, au jour du 76ème jour du cycle de Nayru, comme il était écrit sur le message, il passerait à l’attaque… Sa cible, la reproduction du peuple, là où le peuple ne pourrait pas se caché d’être affilié à cette alliance fantôme…
Le destin peut être parfois fait de rappel et de souvenir, là où les Âmes avaient montré leur visage, ce serait là où les rédempteurs signeraient leur fin… La plus grande guerre entre les deux forces ennemis les plus imprévisible allais débuter mais la rédemption allais perdre gros… les Âmes ne connaissait pas la clémence, non… Il ne connaissait que la haine, la mort et surtout… L’écrasement et le meurtre…

Lyv était surement la meilleure tacticienne jamais connu en cette terre, son plan était parfait, il l’avait révisé des centaines de fois, il le connaissait par cœur, dans l’arrière coulisse ils avaient piéger le passage, aucun intrus ne pouvait rentré, le message était clair, il en était même affiché, un panneau indiqué entrée à vos risques et péril aucune attaque surprise, aucune attaque furtive… Seulement une rencontre devant la foule, qui sera arbitre soit d’un massacre abominable, soit d’une milice les protégeant, pour les Rédempteurs cette bataille sera quitte ou double, pour les Âmes elle serait la confirmation de leur domination et de leur mainmise sur la destinée d’Hyrule.
Ils étaient tous présent, les cinq âmes près à marcher sur la rédemption comme on marcherait sur un tapis après avoir parcouru une journée entière dans des marécages boueux, chacun se regardais dans l’espoir d’y voir une crainte, mais tous étaient confiant, après tout, il n’en était pas à leur premier coup d’essai, Kamil offrit le « colis » à Hollow, c’était là le message le plus clair, Swann n’aura pas fait, ou suffisamment alerté ses camarades sur l’importance des âmes, ils ont eu l’idée de prendre les âmes de haut, ses derniers… Exécuterai la sentence…


Ils entrèrent tous sur la scène, l’estrade était comme la dernière fois, il s’en souvenait encore de son discours dans lequel chaque homme et femme s’y retrouvé, un message de paix et de protection leur étaient envoyé… Avant de leur demander la mort…

« Mesdames et Messieurs, je demanderai à chacun d’entre vous de vous poser une simple question ? Que vaut actuellement à la banque d’Hyrule, le prix du silence ? » Il rigola à travers son masque les personnes présente dans la place du marché le fixa avec horreur, il n’avait certainement pas oublié l’homme au masque orange, déclarant la mort du peuple, certain même commencé à reculer vers la sortie « Je vous demande ceci car est ce qu’un cadavre vaut plus qu’une guilde secrète, surtout quand on parle de cadavre… De nouveau-né… »

Il retira le voile déposé sur le "coli" et on y vit le petit corps encore tout frêle du nouveau-né, ce doutait il à cet âge-là que sa vie ne dépendais que de l’honneur et la fierté de quelques personne se pensant être la gloire d’Hyrule ou alors se doutait-il que l’homme qu’il était en train de fixé n’était pas son père mais simplement… Son meurtrier ?
Les Âmes était prête Hollow était au-devant de chaque personne, chacune des âmes couvrais les angles, aucune attaque ne pouvait surgir, c’était le plan parfait, le nombre parfait de compagnon, une guilde… Parfaite, c’est ce qu’il se disait dans sa tête, mais il continua dans son rôle de bourreau du peuple, en leur offrant encore plus d’horreur…


« Pour sauver ce jeune enfant des bras sensibles de la mort, je demanderai au Rédempteurs d’Ambre, de venir se mettre au milieu de la foule et de se déclaré Rédempteurs en se justifiant par une phrase dites lors de l’attaque des Rédempteurs contre les Âmes… Si un petit malin s’amuse à se déclaré Rédempteurs sans l’être, ou encore si aucun ne se présente, ou si le nombre de Rédempteur n’est pas conforme à notre idée, je me verrai dans l’obligation… D’arraché la tête de ce bébé… »

Il fixa la totalité des gens de son œil rouge, son assurance était démontrée, son silence était fatale, la foule était stupéfaite devant autant d’horreur exprimé dans un simple geste, sa main était sur le crane de l’enfant, prêt à arracher cette dernière de ce petit corps, derrière son masque un grand sourire était affiché, il s’en moqué de la vie et du futur de l’enfant , ce qui l’importais c’était de tué, et de tué encore et toujours ses ennemis, les Rédempteurs se croyais plus malin, mais ils ignoraient tous des Âmes… Le fin est proche… La mort est froide, et pour cette enfant la vie ne tenait qu’à un fil… Oui l’artère qui relié sa petite tête à son corps…


Dernière édition par Hollowtimes le Jeu 17 Jan - 8:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lokis
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 131
Age : 19
Date d'inscription : 03/05/2012

Fiche personnage
Guilde: La Voix des Âmes Perdues
Race: Stalfos Stalfos
Description:

MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Dim 13 Jan - 18:34

J'avançais au côté des autres Âmes Perdues. Elles paraissaient toutes excitées, chacune prête et convaincue. Moi non. Mon coeur battait au rythme de mes doutes. Est-ce que c'était réellement nécessaire de me joindre aux Âmes?
Je l'ai fait pour une raison en fin de compte saugrenue et prise trop rapidement. Je voudrais revenir en arrière, revenir sur ma décision juste pour voir si cela aurait été mieux autrement...

Je haïssais cet "homme", Hollowtimes et peut-être que je le haïs encore. Quelque part, j'étais quelque peu désolé pour lui. Pourquoi? Parce que L'Autre lui brûlera ses ailes, j'en suis sûr. Je préfèrerais encore avoir cet imbélice d'Hollow à l'intérieur de moi que l'autre esprit dérangé c'est certain!
Je suis très partagé envers Thor. Lors de notre première rencontre, il me dédaignait méchamment en m'insultant de "vieux", "faible", "parasite" mais par la suite, il se montra étrangemment plus gentil et sympathique et ce même avant mon entrée chez les Âmes Perdues. On sent tout de même un ego et un orgueil surdimensionné le dominer.
Lyv NeverLight est assez étrange et semble idolâtrer Hollowtimes comme une prêtresse ou l'Autre loue les Déesses. Cela me pârait inquiétant. j'ai tenté de lui parler mais toutes ses paroles ne sont que glorifications pour le leader de la Voix des Âmes Perdues et haine indentique à celle de son idole.
Le seul membre avec qui je n'ai jamais parlé est Kamil Ambli mais il me semble très cynique et distant.
Et bien sûr, il y a l'Autre mais celui-là compte-t-il vraiment pour l'heure? Sûrement oui.

Nous voilà arrivé au centre de la Place du Marché et le fou, comme un grand nombre de personnes l'apprécient à l'appeler, monta sur une estrade avec une caisse à la main. Chacune des autres Âmes était postée pour empêcher toute attaque, moi en bas et devant celui qui dirigeait cette guilde de déséquilibrés, en couvrant les rangs de mes harpons fraîchement polis. Mes mains tremblaient, mon estomac était noué de honte. Puis Hollowtimes commença son allocution :


« Mesdames et Messieurs, je demanderai à chacun d’entre vous de vous poser une simple question ? Que vaut actuellement à la banque d’Hyrule, le prix du silence ?
Je vous demande ceci car est ce qu’un cadavre vaut plus qu’une guilde secrète, surtout quand on parle de cadavre… De nouveau-né…
en tendant un très jeune enfant, « Pour sauver ce jeune enfant des bras sensibles de la mort, je demanderai au Rédempteurs d’Ambre, de venir se mettre au milieu de la foule et de se déclaré Rédempteurs en se justifiant par une phrase dites lors de l’attaque des Rédempteurs contre les Âmes… Si un petit malin s’amuse à se déclaré Rédempteurs sans l’être, ou encore si aucun ne se présente, ou si le nombre de Rédempteur n’est pas conforme à notre idée, je me verrai dans l’obligation… D’arraché la tête de ce bébé… »

QUUUOOOIIIIII?!?!?! Ai-je bien entendu? Même mon corps entièrement caché, la foule pouvait sentir un étonnement des plus forts en moi. Je tournai alors quelques instants la tête vers le fou et le nourisson avant de reposer mon regard vers la foule, choquée et moi aussi. Une larme invisible coulait sur ma peau verdâtre, par horreur.

_______________________
"Je suis le capitaine de mon âme et bientôt le maître de tous vos destins."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thor Odinson
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 272
Age : 21
Date d'inscription : 21/06/2011

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Dim 13 Jan - 22:26

Le 76ème jour du cycle de Nayru. C'est à cette date, que s'exécutera la menace des âmes contre les Redempteurs. Tout le monde chez les âmes, ou presque, attendais avec impatience ce jour, qui, resterais à jamais dans le coeur faible de ses chiens, dépourvut d'un quelconque talent, si ce n'est, obéir et subir.

Le barbare, avait déjà eu l'occasion et contempler et d'admirer leur journée, ils n'étaient pour lui, rien de plus que des animaux, enfermé, dans une cage appelée « lois », « obéissance » ou encore « népotisme ». Pathétique...

Il les plaignait. Lorsqu'il se déplaçait à la Place du Marché, lorsqu'il pouvait entre la moindre de leur phrase, la seule envie qui lui venait était un crochet. Il avait hâte de les voir, tous, toute cette populace qui ne méritait que le courroux, il avait hâte de les voir, crier au secours et implorer leur clémence lorsque la colère des âmes dévasteraient le royaume. De la clémence ? Ô certes, les âmes ne connaissent pas ce mot. Ils étaient sans pitié et ça, l'Asgardien adorait. Cela lui rappelait sa gloire passée au côté d'Odin, le Grand ! Crains, de ses ennemis ; Adoré, de ses alliés.

Enfin le jour était arrivé.

Le Nordique était présent, au côté d'Hollowtime, leur « Zeus », ainsi que de ses compagnons. La scène donnait sur toute la populace, en pleine après midi. Il y avait foule.

Thor était posé, dos au mur jambes tendus, les bras croisés et les yeux fermés. Il surveillait un angle. Leur attaque pouvait être surprise. Folie.

Hollowtimes était présent, au-devant de la scène, montrant le « colis » comme on l'appelait tous, envoyé par Kamil, qui lui, ne serait pas présent, pour le moment.

Le possesseur du marteau, commanda au tonnerre de gronder. Les nuages s'assombrirent et la collision entre les nuages provoqua le tonnerre. Les nuages ne laissaient passer que très peu de rayon de soleil, l'atmosphère morte régnait.


« Pour sauver ce jeune enfant des bras sensibles de la mort, je demanderai au Rédempteurs d'Ambre, de venir se mettre au milieu de la foule et de se déclarer Rédempteurs en se justifiant par une phrase dites lors de l'attaque des Rédempteurs contre les Âmes... Si un petit malin s'amuse à se déclarer Rédempteurs sans l'être, ou encore si aucun ne se présente, ou si le nombre de Rédempteur n'est pas conforme à notre idée, je me verrai dans l'obligation... D'arraché la tête de ce bébé... »


Odinson se remit en place, admirant, comme il le rêvait, la foule en panique. Il s'amusait. Leur corps faiblir tremblait, ils comprenaient, même avec le peu de réflexion qu'il pouvait utiliser, qu'il avait un maître et qu'ils étaient dominés. L'animal était à sa place, le maître l'était aussi.

La progéniture du père de toute chose, ne put s'empêcher de rire, un rire qui combinait trop de sentiment pour le décrire. Un rire profond, un rire dans lequel on pouvait lire tous ses sentiments indescriptibles. Lorsqu'il s'arrêta, il le va le Mjolnir en l'air, vers le ciel nuageux, le tonnerre grondait, toujours de façon irrégulière et imprévisible, puis un éclair vint s'abattre sur le bout du marteau. Sa couleur grise devenait bleu jusqu'à ce que l'éclair ne disparaisse.

Il pointa ensuite Mjolnir vers la foule en panique.


« Tenez, goûtez à la folie de Thor , goûtez à la colère du ciel ! » cria t-il à la foule

L'éclair, dont l'énergie avait été stockée dans le marteau, jaillit à nouveau vers le centre de la population. Il s'abattit violemment cinq secondes durant, puis cessa. Il en résulta un trou dans la population Hyrulienne. La puissance de l'éclair n'avait volontairement pas atteint sa puissance. Il ne voulais pas les tuer. Du moins, pas tous de suite. Les citoyen touché gisait au sol, brulé, en souffrance

« Que les rédempteurs apparaissent, où d'autres personnes subiront le même sort, et bien pire encore! »S'écria t-il le sourire aux lèvres.

Il avait hâte de les voir et de se battre. Ils savaient que les rédempteurs étaient puissants. Qu'ils sortent donc de leur cachette, ceci était leur dernier avertissement. Il se tourna vers son partenaire au masque

« C'est quand tu veux » lui dit il

_______________________


 code couleur: #cc6600


Dernière édition par Thor Odinson le Dim 13 Jan - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nintendo-plaza.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Dim 13 Jan - 22:28

La place était bourrée de monde et pourtant elle n’avait pas le trac, elle savait précisément ce qu’Hollow compté faire car elle en était la responsable, un corps si fin, si jeune, et pourtant il était rempli d’un cœur noir, n’étant rose que pour ses « amis », elle n’avait aucune pitié, encore moins pour une petite chose aussi laide selon elle.
Elle observait chacune des âmes présentes sur la scène, elles étaient séparées par 3 mètres, couvrant chacun des angles d’attaques, aucun angle mort n’était oubliées, finalement elle avait conçu son plan avec brio, une alternative en cas d’attaque massives était prévu, avec les talents d’Hollow regroupé au piège du couloir menant à la sortie de l’arrière scène, tout était parfait sauf un détail qu’elle venait de voir, elle avait que trop bien aperçu le regard de Siphylle en direction du bébé, elle se rappela de sa discussion avec son père.



------------


« Papa… Je voulais te parlée d’une chose qui me dérange et qui risque de gênée mon plan… Je veux te parler de Siphylle »

Son père se retourna pour la regardé dans les yeux

« Je te l’ai déjà dit, Siphylle contient en lui une convoitise non négligeable, de plus il est un visage pour les Âmes bien plus beau et plus grand que n’importe qu’elle affiche, regard son corps, terrassé par la maladie, un corps que les dieux ont écrasé et voulu rendre atroce pour montrer au humain ce qu’il couterai de les déranger, mais ce n’est qu’un effet feu de paille… Crois-moi, Siphylle sera une âme à part entière, si tu aperçois une hésitation rassure le, c’est la seule chose que je te conseillerai… Maintenant prépare toi, nous allons partir »

Ses éloges envers ce vielle homme était très surprenant, qu’avait-il pu voir en ce vieillard, elle exécuterait ses ordres sans bronchée et aiderai le vieille homme à se sentir, âme.

« Je ferai selon la volonté des âmes père… »


------------


Elle se secoua la tête et réfléchit à ce qui pouvais rassurée le vielle homme, elle avait tout fait pour se rapprochée de ce dernier pour être très près dès qu’elle percevrait une hésitation chez l’homme

« Siphylle écoute moi, je veux que tu te souviennes d’une chose, tu hésites à savoir si les intentions des âmes sont bonnes, mais croit tu vraiment que le peuple actuel est bon ? La preuve tu te caches de ta maladie, tu n’oses même pas montrer ton vrai visage, nous nous en avons pas peur, les âmes ne craignent pas leur « amies » justement elle les protège, tu es obligé d’être masqué de peur que la foule partent en courant mais ce n’est pas une vie normal pour un homme de ton âge et Hollow la bien compris et par toi il veut faire passer un message au dieu… »

Elle reprit son souffle et avala sa salive avant de reprendre

«Essaye de te souvenir de ce que tu as à gagner à être une âme, Hollow pourrai même si tu le veux… Te débarrassé de l’esprit qui te tracasse dans ton corps, n’hésite plus et garde la foi en nous, et en Hollowtimes, et n’oublie pas que ce que l’on fait n’est jamais plus que l’exécution d’une menace lancée au Rédempteurs qui n’ont pas tenu compte de notre avertissement, les méchants dans l’histoire ce sont eux, reprends toi, et protège nous… »

Elle était sincère dans ses propos, elle espérer que les mots qu’elle avait donnée au vieillard allais permettre à ce dernier de ne plus doutée, elle espérée que les choses tournent pour le mieux, un seul faux pas, et les Rédempteurs pourrait en profité, l’ennemis était camouflé il ne les connaissait pas, du moins il n’en connaissait qu’une seule, aujourd’hui les rédempteurs était dos au mur, soit ils passerai un jour à la clairvoyance du jour, soit ils auront tournés le dos au peuple d’Hyrule et se rendront coupable d’une mort infantile.
Elle regardais attentivement chaque personne dans la foule, ils étaient terrorisés, ils avaient peur d’une chose, qu’Hollow exécute sa menace, mais ce qu’il ne savait pas… C’est que le bourreau de l’enfant, était la femme qui avait était poignardées devant une foule craintif.
Sa dague qu’elle avait soigneusement aiguisée, trancherai petit à petit la petite peau du bébé.
Revenir en haut Aller en bas
Eckard Falskord
Homme Impie
Homme Impie
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1103
Age : 25
Date d'inscription : 17/09/2007

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Dim 20 Jan - 19:46

Déjà trois semaines. Trois longues semaines que "les flammes" passèrent leur langue sur le Temple du Temps. Les rénovations allaient prendre très longtemps. Aussi le garçon avait-il décidé de ne plus s'y rendre, par honte de n'avoir rien pu faire là-bas. Pourtant, peut-être était-ce l'un des rares moyens qu'il avait de retrouver les parcelles de sa mémoire perdue. Rien d'handicapant, bien heureusement. Mais l'inattention du blondinet lors des derniers évènements lui valut la perte de Sverdsol. En effet, son épée disparut d'elle-même pour retourner dans les rêves de son propriétaire qui ne l'était désormais plus. Voilà que le garçon était bien embêté sans son arme. Mais par chance, il disposait d'un autre artefact qui lui permettrait d'assurer sa défense en cas de pépin : sa chaîne Orichalcum. Il avait d'ailleurs une plus grande habitude à s'en servir et une certaine maîtrise par rapport à l'épée, dont il apprenait le maniement jusqu'alors.

Endë décida de faire une petite promenade dans le bourg et y acheter quelques bricoles sur le marché. Notamment une nouvelle ceinture, car la sienne s'était largement abîmée par les frottements de ses nombreuses poches, contenant parfois de lourds objets.
Sa marche se faisait lente et peu joviale. Il était usé par les derniers évènements. Peu de choses joyeuses lui tombaient dessus, malgré une escapade de chance. De plus, ses nuits étaient encore et toujours plus difficiles. Ses rêves devenaient cauchemars et les soupirs devinrent plus que fréquents. Oncques personne n'aurait reconnu le jeune blondinet, tant il avait changé depuis son arrivée dans le beau pays d'Hyrule. Il était passé de garçon niais et souriant en phase d'apprentissage sur les lieux et sur toutes choses, notamment en relationnel, à homme mûr. Il en savait autant sur Hyrule que n'importe quel habitant lambda d'au moins la soixantaine. Mais surtout, le jeune homme ne souriait plus. Son entrain habituel s'était fossilisé, volatilisé, évaporé, désintégré. Ses paroles devenues plus crues et peu engageantes parfois, même. Faut-il dire que cette amnésie, doublée de la perte de son épée lui mirent un sacré coup au moral ? C'est alors une bien grosse compensation pour le jeune garçon qu'il était. Cela ne l'empêcherait toutefois guère d'accomplir les objectifs qu'il s'était fixés autrefois. Après tout, la détermination ne plie-t-elle pas sous aucun joug ? Encore et toujours, Endë s'amusait à répéter cette phrase, la seule qui lui donnait le courage d'avancer jusqu'à son but, bien que celui-ci lui paraisse encore bien trop éloigné pour lui. La reconnaissance des hauts dignitaires, c'est tout ce qu'il souhaitait. Pas pour le prestige, pas pour la richesse, pas pour la popularité. Pour feu ses parents.

Revenons-en à nos moutons. Le Londëyantien s'avança jusqu'à la place de son futur achat. Il contemplait avec intéressement le sol dallé du bourg, ne faisant que la plus grande attention à où il mettait les pieds. La tête baissée, il cherchait par-dessus tout à éviter de voir le bâtiment religieux noirci par les cendres. Enfin, la Place du Marché se présenta à lui. Aussitôt le blond se dirigea vers l'échoppe où il avait acheté sa cape bleu-ocre il y a un mois de cela. Le marchand le reconnut aussitôt et l'interpella depuis son stand.


"Ohé du garçon ! Ca fait un moment que je n'ai pas vu ta p'tite tête ! As-tu besoin de quelque chose ? Regarde un peu ma nouvelle gamme de chaussures ! Et mes sacs en peau de peahat ! J'ai aussi récupéré des manteaux de cuir datant d'au moins un siècle ! Et puis aussi mes bottes de voyage, et puis..." Le garçon l'interrompit brusquement. "Rien de tout cela, marchand. Il me faut une ceinture car la mienne se fait mourrante.
- Oh ! Je vois. Désolé, les temps sont durs en ce moment..." répondit le vendeur en posant les yeux sur les hanches de son client. Effectivement, il avait grand besoin d'une nouvelle ceinture, au vu de l'usure omniprésente sur celle qu'il portait actuellement. Celle-ci semblait vouloir céder à tout instant. "Suis-moi à l'intérieur de la boutique, les ceintures ne sont pas exposées ici, au vu du peu de ventes que je fais avec." Ce qu'Endë s'empressa de faire. Le vendeur demanda alors à son fils de s'occuper du stand dehors, le temps de son absence. On dévoila la totalité des ceintures du magasin au garçon. Il y en avait une bonne quinzaine, et le blondinet se saisit de chacune d'entre elles à la suite pour les faire claquer. Celle qui allait émettre le son le plus fort et le plus bref fera partie de sa panoplie. Il choisit une ceinture de cuir rouge foncé. Celle-ci se prêtait à merveille à son équipement. Le guerrier déposa les vingt rubis sur le comptoir du marchand et l'enfila sans plus tarder. Une fois toutes les sacoches et autres bourses à rubis enfilées autour de l'anneau de cuir, le garçon était fin prêt pour retourner d'où il venait sans la crainte de perdre ses effets sur le sol.

En rouvrant la porte de la boutique -non sans le petit tintement d'une cloche au plafond- Endë fut étonné de ce qu'il vit. Une grande foule venait de se réunir en peu de temps. Juste la demi-douzaine de minutes qu'il avait passées à l'intérieur. Il y avait là facilement la moitié des habitants de la ville sur la place. Quelque chose se passait. Et cela ne manqua pas de rappeler au garçon le cortège de Dragmires défilant jusqu'au temple. Il y avait autant de monde que cette fois-là.


"Mmh..."

Le Londëyantien s'avança alors dans la foule, se mêlant à tous les hyliens cherchant à voir ce qui se passait. Un homme s'était employé à la narration d'un discours pour le moinds absurde. Cet homme trônait debout et fier sur l'estrade de bois de la place. L'homme d'or et de blanc s'avança encore plus, bousculant quelques gens au passage mais se frayant un chemin de la manière la plus discrète qu'il put. À au moins trois rangs derrière les hyliens de devant, Endë put voir. D'autres personnes se tenaient là, mais le garçon ne tarda pas à reconnaître l'homme à l'étrange discours. Le grand manitou des "âmes". Qualificatif donné aux quelques piètres pécores aptes à croire les belles paroles de cet homme au masque de borgne, en plus de ses sombres promesses sans lendemains. Le blondinet soupira une nouvelle fois, plus intéressé par le dîner qui l'attendait à l'auberge, ce soir. Mais l'homme au manteau noir éleva un nouveau-né dans les airs et le regard du guerrier se fit plus attentif. Du moins, aux aguets. Voilà qui n'était pas tout à fait honnête. Les menaces proférées par le certainement futur criminel commençaient à agacer Endë. Il voyait de ses yeux quelque chose d'injuste. Porter le couteau à la gorge d'un être ne pouvant aucunement se défendre et n'ayant aucune conscience de ce qui lui arrive est tout à fait impardonnable. Justice devra être rendue, assurément... Mais le blond s'efforçait de rester serein afin de voir la suite des évènements.

Cela jusqu'à ce que l'un des sous-fifres du grand manitou ne perde son calme et se mette à jeter la foudre sur la foule. Endë grinça des dents mais se retint une nouvelle fois d'effectuer un acte idiot. Surgir à l'improviste n'allait pas s'avérer très utile, d'autant plus que lui était seul, et les autres au nombre de quatre, si ses yeux ne le trompaient pas.
Le peuple commençait à courir un peu partout, la panique semblait gagner son plein. Certains furent blessés par la magie de l'homme au marteau, et gisaient, gémissant au sol sans que personne ne vienne à leur secours.

C'en fut trop.

Endë s'avança depuis la foule en délire subjectif. Tous affolés qu'ils étaient, gigotaient, la plupart essayant de s'enfuir. Le poing serré, le garçon arriva au centre de la place et leva le menton, distinguant le chef des "âmes", toujours fier de la cohorte qu'il venait de créer à l'aide de ses sbires, aussi maléfiques que les chaussettes de la sorcière de Cocorico.
Arrivé à distance convenable de l'estrade, le guerrier put enfin s'exprimer devant celui qui menait la danse folle des habitants.


"Ils ne viendront pas." Texte qu'il répéta, de peur de n'avoir point été entendu en raison de la cohorte toujours active. "Rédemption d'Ambre ne viendra pas. Je suis le seul ici." Avoua-t-il tout simplement et complètement à découvert. Le grand manitou allait certainement pleurer de ne pas avoir à faire avec ses "adversaires", encore que la Compagnie Ocre n'eut aucunement mérité d'être désignés tels quels, servant la cause juste, et uniquement la cause juste. Aucun Rédempteur ne viendrait. Et le Londëyantien était prêt à le répéter autant de fois qu'il le faudra pour que les "âmes" comprennent. Il prenait de grands risques à s'avancer seul, mais toujours en tête il avait... la cause juste.

"Hollowtimes... as-tu vraiment cru une seule seconde que tu parviendrais à te faire passer pour un héros en menaçant une population, un enfant, et en laissant tes brutes de décoffrage s'en prendre aux braves citadins ? Tsss... tu me fais bien rire. Je comprends pourquoi les autres n'ont pas daigné venir et j'aurais dû en faire de même. Il n'y a pas besoin d'un seul d'entre nous pour mettre fin à ce cirque.
Toutefois, il a bien fallu que quelqu'un se désigne pour abréger cette mascarade. Et me voilà, bien déçu d'avoir à faire à toi et tes engeances. Vous êtes bien plus bas que ne le sont les Dragmires.
"

La carte de la provocation n'était peut-être pas la meilleure à jouer, par contre. Mais Endë voyait des choses bien trop insupportables, d'une bassesse suffisamment affligeante pour le faire réagir ainsi. Les risques encourus étaient énormes en revanche. Mais jamais, Ô grand jamais il ne laissera passer telle injustice.

_______________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Dim 20 Jan - 21:13

Le cœur de certaine âmes était agitée, Siphylle était dans la contradiction, il n’était pas serein, les mots de Lyv l’avait-il apaisé ? Il aurait besoin d’une discussion avec son chef, il allait devoir se mettre de côté…De toute façon tout le monde devait se montré, la terreur grandira en Hyrule que si chacun montre son côté monstrueux…
Il avait vu la traversée du jeune homme qui se présenta comme un Rédempteur, seul un fou ou seul un Rédempteur pouvait se précipité avec autant d’hargne devant autant de terreur, il était donc Rédempteur, il entendit très difficilement ce que le jeune homme lui dit, mais il le compris, et il ferma son œil… Les rédempteurs refusées donc de venir, il se devra de passé à la seconde partie de son plan, il ré ouvra son œil et regarda Thor


« Mon frère… Changement de plan, je laisse le commandement à Lyv, elle s’occupera du tout, elle as un don pour préparer des plans à la seconde, laissons la gérer, appuie là et soutient là, après tout, tu n’es pas n’importe qui pour elle, je compte sur toi… »

Il coupa la discussion avec son frère d’armes, de toute façon il ne pouvait pas lui répondre il ne savait pas communiquer avec son âme, il lui faudrait du temps pour y arrivé, mais ce ne sera pas encore aujourd’hui…
Il regarda le bébé dans ses bras, et se souvint de son passé, quand il tenait son enfant transpercer au cœur, il esquissa un sourire immonde à travers son masque, puis il se déplaça vers Lyv et lui donna l’enfant comme si ce dernier n’était qu’un objet visant à être détruit. Puis il se remit sur le devant de la scène, respira calmement et entreprit un message visant à la prévention.


« Peuple d’Hyrule, ce jeune homme est un Rédempteur d’Ambre » Il pointa du doigt le jeune homme blond, plusieurs personnes s’en écartèrent « Je déclare qu’aujourd’hui toute personne étant à plus de dix mètres de la scène deviendra cendre par mon ami électrique, reculez tous immédiatement, et je signale une chose… Ce jeune homme vient de déclarer que les Rédempteurs ne viendront pas, donc ceci est un message au peuple, votre milice interne se verra coupable de la mort de chaque personne qui sera retrouvé morte aujourd’hui et les jours suivant… Les Rédempteurs vous ont trahis et notre courroux sera… Sanglant »

Il sorti un mouchoir rouge sang et le jeta au sol… C’était le signal de la mort du peuple, il se déplaça en direction de Lyv et les deux compères échangèrent leur place, il avait fini son discours, sa jeune garde sera maître de leur destin…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Dim 20 Jan - 22:12

Elle écouta attentivement chaque mot de son leader, ses paroles était sanglante et violente, la mort il la connaissait par cœur, comme elle d’ailleurs, elle n’était pas du genre calme et attentive, elle était plutôt du genre froide et cruelle.
Ce jeune homme venait de signaler la mort de dizaines voire centaines d’innocent, que pouvait-il croire, que les âmes allait tranquillement rentrer chez eux après que ce puceau soit venue ouvrir sa dégoulinante et écœurante pustule lui servant de bouche ?
Elle en avait vraiment que faire du peuple, son but était d’éliminé chaque homme et femme car la peste de la création des dieux étaient en chacun d’eux, la peste de la croyance aveugle envers un homme créateur de tout se permettant de créer des inégalités, comme ce qui avait pu lui arriver, son cas n’était pas unique, il n’était que trop souvent ignorée.
Elle vit son père lui offrir le ‘sacrifice’, elle le prit les bras et le regarda avec dégoût, que pouvait-on espérer de cette chose, elle serait de toute façon gangréné dans la haine et l’imperfection des dieux, dans le meurtre, dans le viol ou encore dans la mort, c’était là ce qu’il fallait anéantir, les nouveaux nés, ils n’avaient pas conscience de leur mort, ils n’avaient conscience que de leur fin de inutilité.
Elle eut des hauts de le cœur en le regardant tellement cette bouse la dégouté, elle cracha une partie de son dégout dans le visage du ‘sacrifice’, le visage plein de crachat elle le montra à la scène une fois qu’elle pris la place de son père sur le devant de la scène, elle le conserva dans ses bras, et regarda encore attentivement toute la foule qui avait largement reculé depuis la menace de son père, puis elle esquissa un sourire cruelle dont elle n’avait que très peu montrée.


« Quelle bande de sous humain que je vois là… Toi encore plus le blondinet, ta confiance est une démonstration de la stupidité de ta milice, votre stupidité démontrera l’intérêt que vous portez à ce peuple, vous qui avait combattu les Dragmires et osé nous attaquez au nom de l’ordre et de l’équilibre pour le peuple vous le trahissez, vous êtes pires que tous les habitants de cette bourgade d’alcoolique… »

Elle respira calmement, elle n’avait pas l’habitude de parler, son stresse était parti au fur et à mesure de ses paroles, elle esquissa un nouveau sourire en regardant le bébé

« Certains était là il y a quelque mois maintenant, cet homme au masque m’avait transpercé le cœur, mais me voici encore en vie ? Pourquoi ? Car simplement il est l’homme au miracle, il m’a sauvée la vie bien avant cet échange, et aujourd’hui il veut combattre les inégalités et l’imbu de pouvoir des dieux, mais ce n’est pas de lieu ou de nous que vous avez à craindre… C’est de la trahison de votre milice que vous devez craindre, et pour vous le montrez, on va jouer à un jeu… Combien de temps tiendra ce petit jusqu’à ce que les autres Rédempteurs ce pointe… »

Elle prit sa dague et devant le peuple elle mit un coup léger sur le bébé, aucun des personnes présent ne vit l’entaille, mais ce dernier hurla et se mit à pleurer, du sang coulé sur le bras de la jeune femme, elle ne rigolait pas, elle n’avait eu aucun mal à lui tranché une partie de sa jambe, elle n’aurait aussi aucun mal à lui tranché la tête et la jeté en plein sur les habitants, elle arboré un sourire sadique, elle pris sa dague et se la mit près de la bouche, elle lécha le contenu de celle-ci

« Blondinet prévient tes camarades car sinon… Ce sera tous son sang que je boirais… »

Elle était la présence féminine des âmes mais… Elle était la plus violente.
Revenir en haut Aller en bas
Thor Odinson
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 272
Age : 21
Date d'inscription : 21/06/2011

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Dim 27 Jan - 12:57

La fumée résultant des dégâts électriques du tonnerre, s'était dissipé depuis quelque minute. On ne voyait plus que la vapeur se dégageant des corps touchés par le ciel.

~

Il l'avait sentit, avant de frapper. Difficilement, certes, mais il l'avait tout de même sentit... Cette âme, plus forte, plus vengeresse, plus déterminé, plus imbécile que les domestiques servant ce monde pourri. Elle avait l'air d'en vouloir au groupe de tueur, était-ce un Rédempteur ? Il n'arrivait pas le savoir. Fallait-il le forcer à se montrer ? Peut importait, l'essentiel était qu'ils dominaient la place, comme un maître domine son chien.

Cinq minutes passèrent après son attaque. Cinq minutes où les âmes ne dirent plus un mot malgré le bruit massif d'une partie (folle?) de la population de qui était restée par « courage » disaient-il. Leurs langues s'agitaient, mais leurs âmes se cachaient, au final ils étaient comme ce monde, menteur. Ses minutes paraissaient être heures, mais bientôt le calme qui régnait sur la scène, allait se transformer en un affrontement


~

Le nordique remarqua une perturbation dans la foule. Un homme essayait de se frayer un chemin vers les quelques mètres qui séparaient les habitants de la scène.

Il finit par sortir. Blond, Cheveux plutôt long. Il s'avança avec folie vers la scène, la tête fixant le sol, on ne distinguait pas ses yeux. Il releva sa tête, l'air menaçant, fixant le porteur du bébé, se contenant de crier que les rédempteurs ne viendraient -sois-disant- pas. Puis il prit la parole


« Hollowtimes... as-tu vraiment cru une seule seconde que tu parviendrais à te faire passer pour un héros en menaçant une population, un enfant, et en laissant tes brutes de décoffrage s'en prendre aux braves citadins ? Tsss... tu me fais bien rire. Je comprends pourquoi les autres n'ont pas daigné venir et j'aurais dû en faire de même. Il n'y a pas besoin d'un seul d'entre nous pour mettre fin à ce cirque.
Toutefois, il a bien fallu que quelqu'un se désigne pour abréger cette mascarade. Et me voilà, bien déçu d'avoir à faire à toi et tes engeances. Vous êtes bien plus bas que ne le sont les Dragmires
. »

Le fils d'Odin se mit à rire. Ce garçon espérait-il raisonner, ou même blesser qui que ce soit ? Sot qu'il était ! D'oser venir sur le terrain de jeu des âmes et de leur reprocher leurs actes et ce de front. Imbécile, pensait-il s'en sortir et repartir ? Certes, cette chevelure d'or, sera châtié comme les autres, voir plus, après tout, ne s'était-il pas lui-même qualifié de Rédempteur ?

Il se mit à applaudir, en riant


« Quel bravoure », dit il ironiquement

Il riait, mais au fond de lui il savait que s'ils ne venaient pas, tout ça n'aurait servis à rien. Il attacha Mjolnir à sa ceinture puis se mit à réfléchir, les bras croisés, tous les événements futur à cela. C'est alors qu'il entendit la voix de son leader résonnant dans sa tête.

« Mon frère… Changement de plan, je laisse le commandement à Lyv, elle s’occupera du tout, elle as un don pour préparer des plans à la seconde, laissons la gérer, appuie là et soutient là, après tout, tu n’es pas n’importe qui pour elle, je compte sur toi… »

Puis il annonça au peuple

« Je déclare qu’aujourd’hui toute personne étant à plus de dix mètres de la scène deviendra cendre par mon ami électrique, reculez tous immédiatement, et je signale une chose… Ce jeune homme vient de déclarer que les Rédempteurs ne viendront pas, donc ceci est un message au peuple, votre milice interne se verra coupable de la mort de chaque personne qui sera retrouvé morte aujourd’hui et les jours suivant… Les Rédempteurs vous ont trahis et notre courroux sera… Sanglant »

Cette décision lui fis sortir un sourire maléfique, il retira son casque, ses cheveux tombèrent, il les ramena à l'arrière pour ne pas gêner son visage, prit Mjolnir dans sa main. Il le brandit vers les nuages encore obscurs. Les habitants qui avaient assisté au premier carnage prirent peur. Rapidement, la foule se transforma en une jungle et la loi du plus fort s'appliqua, pour la survie de chacun. D'un geste du haut vers bats, Thor abattit son marteau sur le sol de la scène sans le briser. La foudre suivie le marteau et s'abattit une deuxième fois sur le sol de la plaine, dans un rayon de dix mètres, en épargnant l'autre blond.

Une trentaine de secondes suffit pour que les faibles qui n'avaient pas réussi à reculer, se transforme en cadavre calciné. Il les qualifia de cadavre, mais ils ne l'étaient pas, leur coeur battait toujours, mais il ne tarderait pas s'arrêter s'il n'était pas pris en charges dans les quelques minutes à venir.
« Une manière de donner espoir aux familles » se disait-il.

Le bébé que portai Lyv se mit à hurler de douleur. Il ne savait pas pourquoi, jusqu'à la vu l'entaille sur sa jambe. Le visage emplis de cracha, la créature souffrait... Trop, à son goût.


« Fais le taire ou je le ferais moi-même »,dit t-il à sa fiancée, le regard noir en direction du bébé. Il ne supportait pas les crient des enfants en bas âges...

Il s'approcha de l'enfant, lui prit l'avant bras et se mit petit à petit, tout doucement, à serrer l'avant bras. Il s'adressa au garçon, mais assez fort pour que la foule ait la capacité d'entendre malgré les hurlements.

« Cette main sera pour vous un compte à rebours, débrouilles toi pour faire venir tes faiblard-petit-ami... N'était-il pas dit que les Rédempteurs sauveraient les innocents ? Qu'ils secourraient la veuve et l'orphelin ? »

Puis, l'air provocateur en s'éloignant

« Allez-y, sauvez-le donc, ou êtes-vous réellement trop lâche pour sortir ? Ou peut être êtes vous comme tous ses dictateurs et hauts-placés, à dire toujours de belles paroles sans jamais les assumés..»

_______________________


 code couleur: #cc6600


Dernière édition par Thor "Arès" Odinson le Lun 4 Fév - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nintendo-plaza.forumgratuit.org/
Lokis
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 131
Age : 19
Date d'inscription : 03/05/2012

Fiche personnage
Guilde: La Voix des Âmes Perdues
Race: Stalfos Stalfos
Description:

MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Ven 1 Fév - 17:55

Je ne croyais pas tout ce que je voyais. Tout était plein de violence inutile et d'agissements horribles. De chaque part. Lyv avait raison, personne ici n'est bon. J'étais une âme perdue, perdue dans la masse. Mais Hollowtimes m'avait encore plus fait sombrer dans la solitude en m'alliant à des personnes avec lequelles je ne pouvais m'entendre.

Je décidais donc de m'enfuir de toutes ces scènes et de revenir au seul endroit où j'avais ma place, la Forêt Kokiri. Pourquoi Lokis n'a pas pris mon corps pour rester? Je ne sais pas. Je ne sais même pas ce que je compte faire là-bas...


[Siphylle s'enfuit, provoquant ainsi la colère d'Hollowtimes qui en voudra à Lokis ne pas être intervenu pour empêcher son départ.
Vous l'aurez compris, Siphylle est parti de ce rp!]

_______________________
"Je suis le capitaine de mon âme et bientôt le maître de tous vos destins."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saria
Sage de la Forêt.
Sage de la Forêt.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 115
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2012

Fiche personnage
Guilde:
Race: Kokiri Kokiri
Description:

MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Dim 3 Fév - 22:32

Saria avait reçu le message dans l'après-midi, le jour précédent. Il lui avait demandé de venir, il requérait son aide pour une mystérieuse trouvaille il semblerait. Trouvaille qu'elle seule pouvait identifier et peut être même, récupérer.
Le message l'avait plus qu'intriguée, et elle avait fait son petit baluchon. Elle partit ce matin-là vers la ville, quittant sa petite forêt encore une fois. Se trouver à découvert, sans arbres autour la rendait mal à l'aise. A contrario, quitter sa forêt et découvrir ce qui se trouvait au-delà la mettait en joie. Comme de voir son ami la mettait en joie.
Sans trop de problèmes, bientôt elle passa le pont levis. Le message lui indiquait un lieu et une heure. Encore une fois, ne connaissant pas trop la ville, elle eut du mal à trouver... Elle dut demander à plusieurs personnes de lui indiquer le chemin. C'est ainsi que la fille des bois arriva au lieu de rendez-vous, avec plusieurs minutes de retard... Elle frappa à la porte, et à peines quelques secondes plus tard il lui ouvrit.


"Pardon, désolée... Je crois que je ne suis pas faite pour la ville, je me suis quelques peu perdue en chemin." Elle lui sourit amicalement et le salua.
Il la fit entrer en la saluant en retour, et elle le suivit à l'intérieur. Il la mena dans le salon, lui indiquant un endroit où se posée. Son ami la laissa là quelques secondes, le temps d'aller chercher quelque chose. En attendant, Saria laissa ses yeux divaguer sur la petite pièce, puis vers la fenêtre, non loin d'elle. Lorsqu'il revint, il portait dans ses bras un petit paquet emballé dans du tissu. La fameuse trouvaille ? Sûrement. Les yeux de la kokiri brillaient d'excitation. Il releva le tissu, laissant le loisir à Saria d'examiner cette véritable merveille.


"Bon sang... J'en ai rarement vu... où à tu trouver ça ? Je..."
Quelque chose à la fenêtre, à la périphérie de sa vision, attira son regard. Tandis qu'elle prenait ce que son ami lui tendait. Une scène de bois, avec des gens plus qu'étranges dessus. Que faisaient-ils ? Remarquant qu'elle était ailleurs, il suivit son regard et découvrit lui aussi ce qui se passait dehors. Les deux s'approchèrent de la vitre pour voir ce qui se passait.
Ce qu'elle vit horrifia Saria, et elle se précipita vers la porte pour aller voir de plus près, et si possible, arrêter cet affreux spectacle. Ces gens étaient-ils fous ?! Il la retint par le bras.


"Attend ! Tu ne peux pas partir comme ça, il faut élaborer un plan et..."

"Pas le temps pour ça, on ne sait pas ce qui peux arriver." Le coupa-t-elle, avec une pointe d'angoisse dans la voix.
Il lâcha son bras et elle partit en trombe, la plante toujours dans les bras.


Une fois sur place elle se fraya un chemin parmi la foule et manqua de peu d’ être touchée par la foudre, lui faisant pousser un cri de stupeur. Le soleil, encore présent ce matin avait laissé place à une armée de nuages d'orages. La sage tenta de comprendre aussi vite que possible la situation.
Une bande de fou sur scène menaçant un bébé. Un blond s'interposant. Endë !
Elle assimila ce que ses yeux et son cœur lui montraient aussi vite qu'elle le put, mais il fallait réagir vite. Un nouvel éclair menaçait la tête blonde de son ami. Plus rapide que la foudre, un bouclier apparut autour de lui et de la sage qui vint se placer à ses côtés. L’orage s'abattit sur leur protection, se dissipant aussi tôt et troublant l'air, indiquant ainsi la présence du bouclier magique. Elle tourna ses prunelles inquiètes vers le jeune homme.


"Vous n'avez rien ? "

Puis ses yeux retournèrent vers la scène, examinant plus en détails les êtres présents. Un seul retint son attention. C'est lui qu'elle avait vu discourir depuis la fenêtre de l'appartement de son ami. La sage leva doucement son bras en direction de la scène et chuchota une douce mélodie. Mélodie à laquelle la scène de bois répondit volontiers. Les planches craquèrent, couinèrent, exposant ainsi leur joie de bouger de nouveaux. Ainsi le bois se fit prison. Prison autour du discoureur qui avait laissé à place à une gamine a l’esprit déranger. Hollowtimes était piégé par sa propre scène.

_______________________




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roshu Aaron
Le Second Eclat
Le Second Eclat
avatar

Masculin
Nombre de messages : 583
Age : 20
Date d'inscription : 29/12/2011

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Dim 3 Fév - 22:32

~~~ H-24 ~~~

Citation :
"J'ai besoin de cette fleur. Pour plus de détail , rendez vous dans ma boutique - L'Apothicaire"

Pas besoin d'un long discours , qu'un simple dessin suffit. Roshu se tenant devant cette affiche , écrit sur un parchemin avec une calligraphie soignée ainsi que le dessin au trait fin représentant une fleur . Son prix était de 2 000 rubis . Comment une tel fleur pouvait coûter une somme pareil ? Une simple cueillette ressemblant à une promenade au premier abord pour le jeune sorcier , qui se réjouit à l'avance . Il prit alors l'affiche et se dirige avec cet apothicaire . Il tenait une boutique vers le centre du marché, son enseigne était visible depuis la plaine tellement qu'il est grand , représentant un sorte de mortier. A l’intérieur sur les étagères se trouvaient des potions de toute sorte ,et de toute les couleurs .

"Bienvenue chez l'Apothicaire" En voyant l'affiche , il déduisit de suite que le jeune homme était venus pour la requête " Oh oh , alors vous êtes prêts pour une aventure ? "
Il regardait sa main qui tenait le parchemin puis répondit "Ah ... euh , oui ... Mais éclairé ma lanterne , pourquoi voulez-vous cette fleur et dites le moi où je peux le trouver "
Alors s’afficha sur le visage de l'apothicaire un sourire , comme si il était prêt à y mettre le prix pour avoir cette fleur "Fantastique ! Voyez-vous , cette fleur jaune possède des propriétés miracles ! On dit grâce à une partie de sa bulbe mélangé à une potion rouge , elle aurait des effets curatives et bien plus . J'en ai fort besoin , une petite fille est en piteuse état . Une maladie incurable selon le docteur . Je donnerais 2 000 rubis pour cette fleur , oh oui ! Je ne peux pas aller la chercher , des monstres règnent sur ce mont ... Le jeune apothicaire soupira , mais reprit de plus belle , car son espoir était devant lui
" Elle se trouve dans les montagnes Gorons , je ne sais où exactement mais selon un ancien livre de botanique , elle est là bas ! "

~~~~~~~~~~~~~~~~

Roshu acquiesça et fit signe semblant dire " Vous l'aurez " et s'engagea vers le mont qui surplombait le village Cocorico . Il ne perdit pas de temps , il commença son ascension à la recherche de la fleur . Juste au cas où , il prit aussi une fleur qui le ressemblait, elle aussi était jaune . Après moult recherche , au moment où le sorcier était fatigué , la sueur coulant sur son front , il s'était assit sur un rocher . Il vit alors la fleur de soin , au loin sur le bord d'une petite falaise . Malheureusement , elle semblait être à coté d'un nid de paille , donc une présence animale dans les parages , peut être un monstre , comme l'avait mentionné l'apothicaire . Roshu entama donc son escalade , quoi que il y avait une simple pente derrière la falaise . Il était maintenant en face de son but .

" Voila , 2 000 rubis empoc..." Ses parole ont été interrompus par des bruits de cailloux tapé par des pieds . Il se retournât aussitôt. Le groupe de Lizalfos était revenus de leur chasse quotidienne , ça doit être les gardiens de ces plantes . Le sorcier sortit aussitôt sa baguette de son étui . Ces monstres étaient armés d'une épée , ce ne sont pas des enfants de coeurs , le dialogue était inutile , il reste que la force brute
" Fire Lancea ! " Une lance de flamme a était projeté de la baguette pour finir sur un Lizalfos , blessé au point de le rendre inapte au combat . Ces amis ripostèrent en assénant un coup d'épée aux porteur de l'attaque . " Soul Shield " Sur lequel il se défendit avec son bouclier , repoussant en l'instant le coup des lézards , les envoyant vers l'arrière . Roshu en profita pour prendre les fleurs et le mis dans la poche de sa veste .

Maintenant , 2 possibilités s'offrent à lui pour fuir le combat , car ces satanés monstres avaient ramenés des renforts . Ils sont une dizaines ! Le saut de l'ange ou le bourrin , le saut derrière lui , dans le vide ou une épée qui transperça le front ennemis ... Il opta pour la 1ere solution

" Janna ! " " A plus ! " dit-il avant de faire un bond en arrière . Pour se réceptionné en douceur , ou presque , et non pour rejoindre La Mort , il prépara son sort . A l'approche du sol , il lança : " Aero Pulse !" Permettant de créer du vent et ainsi ralentir sa chute .

~~~~~~~~~~~~~~~

De retour chez l'apothicaire avec quelques égratignures dû à sa chute , il présenta les 2 spécimens qu'il avait pu ramasser , ce sont toutes les 2 des fleurs jaunes ayant plus ou moins une similitude .
" C'est celle là ! Merci beaucoup jeune homme ! " La jeune personne sortit de son armoire , une grande bourse , elle devait contenir 2 000 rubis
" Voila ta récompense ! Je te remercie encore ! Je vais pouvoir soigner ma nièce ... Oui c'était pour ça que je mettais le prix fort ! "
" Attendez ! Je fais quoi de cette fleur maintenant ? Celle qui ressemble à la fleur miracle ? ... "
" Et bien je ne sais pas , je ne suis pas un herboriste moi . Je prépare des potions à base de plante et de divers ingrédients . Garde le si tu veux "

Elle était intrigante cette fleur ! Roshu le prit et le rangea dans sa poche , il ira demander à une spécialiste qui devait connaitre beaucoup de chose sur les plantes . Après être rentrer chez lui et déposant la fleur sur un tissu , il s'en alla vers une boutique d'arme qui se trouvait dans la ruelle . Il avait flairé , quelques jours plus tôt , une arme rare qui ne peut se trouver à Hyrule . Elle provenait d'une région éloigné à coup sûr . C'était une baguette de sorcier , faites d'un bois de chêne ancestrale et contenant l'essence de la lave éternelle , celle qu'on trouve dans les volcans , et ne brûlant pas le bois de chêne , selon les dires du marchand . Mais il devait être sincère , en le tenant en main , le sorcier ressentis une puissante force magique en dégagé . Maintenant , il avait la somme nécessaire à l'achat de cette arme . Il ne lui restait que 2 000 rubis et il les a ! Il avait en sa possession 2 baguettes de sorcier . Bien sûr il ne renonça pas à sa première baguette , celle qu'avait donné son défunt père , il va plutôt se battre avec ses 2 armes magiques . N'ayant trouvé aucun étui , il se contente de le ranger entre sa chemise et son pantalon . Rentré à la maison , il se chargea d'envoyé une lettre à l'herboriste de la forêt , celle qui était aussi son amie , expliquant qu'il avait une fleur inconnu avec lui .

~~~ H-0 ~~~

C'était un après-midi ensoleillé pour l'instant , rien ne pouvait interrompre cette belle journée . Le jeune sorcier était de bonne humeur après qu'il ai fait l’acquisition d'une nouvelle baguette , il imagine de grande possibilité d'attaque . Roshu regardait l'heure sur son horloge au mur , elle était un petit peu en retard . Espérons qu'elle ne soit pas perdu , la kokiri ne doit pas avoir l'habitude d'une ville citadine , ça change de la forêt . On tapa à la porte . Il s'empressa pour ouvrir à Saria .

"Pardon, désolée... Je crois que je ne suis pas faite pour la ville."
Il mit sa main derrière sa tête , faisant mime de le gratter
" Pas de problème " dit-il avec un sourire , pour éviter de stresser Saria à propos de son retard .
Le solarien s'en allait dans sa chambre , prendre la fleur jaune qui était enveloppé dans du tissus , sur sa table de nuit et la ramena au séjour . La fleur jaune se tenait sur sa paume , montrant à Saria

" Elle a attiré ma curiosité ... Mais maintenant , elle a mon attention " Roshu regardait la fleur en parlant et puis son regard se posèrent sur la jeune fille
""Bon sang... J'en ai rarement vu... où à tu trouver ça ? Je..."Elle détournit le regarde de la plante . Intrigué , Roshu fit de même , regardant la place du marché par la fenêtre , sans se rendre compte que Saria avait prit la fleur jaune .

En bas se trouvait une grande foule , puis sur scène il y avait un homme avec un masque , on ne pouvait distinguer son visage , tenant avec lui , un nouveau-né ... On ne voit jamais ce genre de spectacle mais ce n'était pas un spectacle de rue , il attentait à la vie du bébé !

"Le sal..." Son injure a été coupé par les bruits de pas sur le plancher , au pas de course . Mais Roshu la retint en prenant son bras gauche
"Attend ! Tu ne peux pas partir comme ça, il faut élaborer un plan et..." Elle coupa net les paroles du jeune homme en répondant
"Pas le temps pour ça, on ne sait pas ce qui peux arriver." Et sortit de suite de son appartement. Le sorcier regarda le tissu qui restait , la fleur avait disparu .

" Bon sang , on ne peut pas attaquer de front , trop dangereux . Et puis , il ne doit pas être seul , ses complices doivent être quelque part ... " Réfléchissant à voix haute , il tenta d'élaborer une stratégie au plus vite
. Il vient de se souvenir qu'il avait gardé un petit quelque chose , provenant des Nuits d'or . Avec ça , il pouvait se faufiler en toute discrétion dans la foule , pour asséner une attaque surprise , et aussi d'éviter que les ennemis puissant le reconnaître , évitant ainsi de se faire griller en une seconde . Il mit son foulard et son bonnet , équipa ses 2 baguettes puis sortit au pas de course de son habitat .

Dans la foule , Roshu essaya de trouver la trace de Saria , on ne pouvait distinguer sa silhouette .Il crut voir un kokiri partir, était-il effrayé de la situation? Puis une vague d'éclair surgit des cieux . Il était à quelques mètres de la zone de dégâts . Tous ceux qui se trouvaient sous la foudre doivent être morts
" Merde !" Sortit de la bouche de Roshu en voyant la scène d'horreur , il se rua vers l'endroit où la foudre est tombé pour voir l'ampleur des dégâts . Il prit alors dans ses bras un homme , encore en vie , qui murmurait au sorcier " Aidez nous " Il le porta vers d'autres citoyens en leur disant " Prenez cet homme , et partez ! " [i] Dans son regard , il ne pouvait accepter que des civils soient blessé par des illuminés . Lentement mais surement et à l'aide de la populace , il s'avançait vers la scène . Il entendit une voix familière qui venait de sa droite , une voix qu'il n'avait pas entendu depuis un moment . Le chevalier à l'armure d'or était là . Ende essayait de leurs rendre raison mais en vain , une tentative qui se solde à une échec . Ces fouteurs de troubles étaient venu pour les rédempteurs .
Il avait entendu parler d'eux mais croyant à une légende de seconde zone .

Et encore la foudre retentit , Roshu protégeait son visage en mettant ses bras devant , évitant le flash lumineux . Encore de pauvres civils qui ont étaient tués ... C'en ai trop ! Il vit Endë être proteger par un bouclier magique , celle lancer par la sage de la Forêt .
" Si je reste les bras croisés , il y aura encore des morts ! " Le jeune sorcie s'élança vers la scène , il resta sur la même longueur que le chevalier . Il vit l'homme aux masque , un autre avec un marteau émanant quelques éclairs et une femme avec le bébé et une arme blanche en sa possession . Lui aussi masqué et évitant de se faire remarqué , même si il était avec Endë dans le périmètre , ne pas éveiller les soupçons qu'il possède une arme . Celui qui attirait son attention était le maniaque à la foudre , il le fixait .

" Ce sont des vies , bande d'enfoirés !! "

La rage devenait un feu sortant de sa baguette , le feu brûla la scène , la scène était devenue une prison de bois pour l'homme masqué . Maintenant , il enleva son foulard et son bonnet et il le fit enrouler sur sa main gauche . Puis prit la 2eme baguette qui était sur sa côte gauche . Ses 2 baguettes pointaient vers le blond , il était fou de rage au fait qu'on puisse attaquer des innocents de la sorte . Son visage fit place à de la haine
" Et toi le blondinet ! T'occupe pas de ces personnes , je suis ton adversaire ! Ça va être moins facile de me tuer , sale blond " Il excitait le requin emprisonné avec son sang mais c'était pour mieux l'apprivoiser. Il prépara tous ces sorts qu'il connaissait et surtout des sorts enflammés . Hier soir , il a eu le temps d'imaginer de multiples combinaisons, cela va être un géant barbecue sur la place, dans lequel on brûle aux bûcher les criminels



_______________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Withered
Gérudo Damnée
Gérudo Damnée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1734
Age : 26
Date d'inscription : 10/07/2010

Fiche personnage
Guilde:
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Dim 3 Fév - 22:34

Ce qu'avait rapporté une de ses plumes l'avait terrorisée et dégoutée. Un homme, nommé Hollowtimes n'avait pas hésité à prendre la vie d'une jeune femme pour agrémenter son discours, sans que la garde ne réagisse. L'archère était folle de rage, et comme pour répondre à sa pointe de colère, sa conversation avec Swann lui revint en tête. Rédemption d'Ambre...
Mais la rédactrice n'avait pas le temps ou du moins pas l'envie de chercher ces acteurs de justice invisibles aux yeux de tous. Si on en croyait l'article sur ce taré, il y avait fort à parier qu'il rêverait de faire un nouveau coup d'éclat. Alors, dans une tentative désespérée de coincer ce grand malade, elle avait rejoint la place du marché, lieu où on avait vu Hollowtimes la dernière fois. Arc à la main, elle sentait qu'il retournerait là bas pour faire une deuxième intervention.

Elle avait choisit un toit. Allongée, couverte de sa cape et à visage découvert bien que recouvert par son capuchon, elle avait encochée sa flèche -comme il y a quelques temps quand elle défendait la vie d'un homme riche contre un assassin- et attendait. Et il ne trahit pas ses attentes : son discours et son geste horrible envers le nourrisson la fit trembler de rage. Quel odieux personnage ! Pourtant, une partie de son élocution ridicule l’intéressa vivement. Les Rédempteurs ...? Etrange coïncidence.

Les différents acteurs qui se mirent à jouer la pièce lugubre qui se dessinait animèrent la place du marché. Jugeant chacun des groupes, elle ne sut comment agir sans viser par maladresse un des Rédempteurs ou du moins un de leurs alliés. Patiente comme à son habitude, elle attendit le moment propice avant d'agir, comme au Temple. Hollowtimes prisonnier d'une cage en bois, la vue n'était pas optimale pour faire quoi que ce soit. Et la scène prenant feu, tout en voyant un garçon fondre sur le dénommé Thor, c'était trop pour l'étrange lutin qui quitta les lieux avant même que ne commence la véritable fête...

_______________________
Code couleur : Indigo

Autre personnage : Nathanael



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wabadou.deviantart.com/
Eckard Falskord
Homme Impie
Homme Impie
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1103
Age : 25
Date d'inscription : 17/09/2007

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Dim 3 Fév - 22:36

Les provocations naïves des alliés aliénés d'Hollowtimes ne l'effleuraient guère plus que cela. À vrai dire, il préférait avant tout assurer sa survie plutôt que de bavarder sans but avec des personnages obtus tels que ceux qui animaient la scène de la place. Leur avis était étrangement non-fondé, sur des non-bases non-argumentées et débordants de non-sens.

Le garçon reconnut immédiatement son amie verte miniature lorsqu'elle fit son apparition, Saria la Kokiri. Il ne l'avait rencontrée qu'une seule fois, en compagnie du même homme qui l'accompagnait actuellement, d'ailleurs. Roshu, un mage de feu. Ces deux-là allaient être des cartes de choix à poser sur table. La partie devenait intéressante pour le blondinet qui était tout seul quelques instants plus tôt.
La Sage de la forêt déploya immédiatement une sorte de protection magique pour se dérober aux multiples assauts dont le guerrier d'or et de blanc était la proie. Elle fit ensuite se transformer la scène boisée en une sorte de cage pour le grand gourou des Âmes. Roshu en profita pour... faire ce que les mages de flammes font le mieux : mettre le feu au poudres. Tout d'abord, cette magie renvoya des flashs au garçon. Il se remémora quelques images de la cathédrale brûlante d'il y a quelques semaines. Triste souvenir... Cela commença à lui donner la migraine. Il ne bougeait plus pendant un moment, ce qui risquait d'inquiéter Saria, si elle prenait le temps de perdre son attention sur lui, chose qu'il valait mieux éviter de faire. L'ennemi est plein de ressources.
Le Londëyantien se reprit. Il n'était pas temps de se perdre dans ses pensées. Le dénommé Thor, équipé de son marteau vengeur et qui commençait à s'attirer les foudres du blond qui le regardait, était esseulé. C'était certainement l'occasion de s'occuper de lui, vu qu'il s'agissait du seul adversaire à portée de... ah oui. Endë n'avait plus d'épée.
Le garçon devait faire rapidement. Il porta ses yeux d'ambre à droite, à gauche, plus rapidement qu'il ne l'eut jamais fait. À quelques mètres derrière lui se trouvaient sur le sol une pléthore de barres métalliques, certainement oubliées par un type de la foule qui en aurait transporté sur lui. C'était l'occasion rêvée. Le blond ne s'était jamais servi d'un tel objet, mais il fera assurément l'affaire pour emboutir dans les dalles du sol cet étrange personnage survolté.

Profitant donc de l'armure magique de son amie des bois, le garçon récupéra une de ces barres de fer à cinq mètres de lui, puis se retourna brusquement pour faire face au clou du spectacle : la scène qui n'en était désormais plus vraiment une. Il eut du mal à discerner l'emplacement de la femme qui portait le bébé tout à l'heure. Non, il ne la voyait plus. Voulant s'assurer que tout allait bien de ce coté pour passer à l'attaque, c'est une toute autre certitude qu'il vint à déplorer. L'inquiétude commença alors à le gagner et il regarda à nouveau dans toutes les directions, espérant la voir, voulant s'assurer que le bambin était toujours en vie. Rien à l'horizon, où était-elle ?


"MERDE !" ne se garda-t-il point de clamer haut et fort, avant de brandir cette arme de féraille vers l'homme au casque et à la foudre.

Par contre, il vit une chose. L'un des alliés de l'instigateur de cette pièce prit la fuite comme un voleur. Du peu que le guerrier put analyser, il semblait s'agir de Siphylle, un nain à l'allure clownesque, personnage aussi ridicule que divertissant de par son aspect qu'on l'on pretera aisément à la moquerie. Qu'importe après tout, un couard de moins dans une équipe de couards...

_______________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sepoh
Garde Royal
Garde Royal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 878
Age : 24
Date d'inscription : 07/04/2009

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Dim 3 Fév - 22:37

La Voix des Âmes Perdues ... Un nom énigmatique pour une guilde qui l'était tout autant. La création du mystérieux groupe remontait à quelques temps déjà, et pourtant personne ne les connaissait réellement. Evidemment, les rumeurs allaient bon train. « Leur Chef est fou ! » criaient certains ! « Une bande de dégénérés ! » affirmaient les autres ... Si le peuple les décrivait de cette façon, c'était simplement parce que leur première apparition publique avait marquée les esprits. La troupe s'était lancée dans un spectacle dont le seul but était de terroriser la population. A l'époque, ignorant la menace qu'ils représentaient, les Rédempteurs n'avaient pas agi. En ce jour, les Ambrés n'allaient pas commettre la même erreur. Les Âmes allaient payer leur arrogance ...
***
Une goutte glisse le long de sa tempe. Qu'est ce qu'il peut faire chaud ! Heureusement il a pensé à emporter avec lui une bouteille de rhum ainsi que de maigres provisions. Il essuie d'un coup de main la sueur sur son front avant de s'offrir une rasade. Il n'est pas évident de boire, mais il y parvient tout de même, se contorsionnant tant bien que mal ... La position n'est même plus inconfortable, non. C'est la chaleur qui l'incommode. L'épéiste a juste envie de tout envoyer valser tellement il a chaud, sans compter cette impression de manquer d'air qui le rend fou. Après tout, cela fait deux jours qu'il se trouve dans ce tonneau. L'idée est peut-être inattendue, voire complètement débile, mais elle est assez folle pour fonctionner. En se cachant dans un tel endroit sur la place du marché, il avait non seulement l'avantage d'être près de l'action si quelque chose se passait mais aussi l'avantage de prendre par surprise d'éventuels troubles fêtes. Sur papier, l'idée lui semblait bien meilleure qu'en pratique ... La chaleur ne faisant pas partie du plan ...

Dans sa cachette peu conventionnelle, il attend. Il se doute que les Âmes vont encore frapper. C'est Swann, son élève, qui lui a mis la puce à l'oreille. Et puis c'est son rôle après tout ... Il se doit de rester calme et d'être patient. Ces troubadours finiront par se montrer, c'est une certitude.

Au bout de quelques heures d'attente, la place se fait plus agitée tout d'un coup. Les Âmes sont là. Galastop observe grâce à un trou dans l'une des planche leur prestation. Tout d'abord, il écoute sans vraiment prêter attention aux paroles de l'homme. Ce n'est que lorsqu'il vient à parler de Rédemption d'Ambre qu'il tend alors l'oreille. Il écoute calmement et reste caché, bien qu'il aie envie de bondir sur scène et de tous les décapiter ... Ils ont un otage, vaut mieux ne pas tenter quelque chose de stupide. Leur intention est simple, ils veulent l'identité des Ambrés.


« Quelle belle bande de couards ... Un nouveau-né ... »

« Ils ne viendront pas. »

Le chevelu vert sourit sous son tonneau. Endë est là, seul face à l'ennemi. « Il est parfait » pense-t-il. Des échanges de parole se font, mais il n'y prête guère attention, tandis que l'otage passe au main d'une ravissante jeune femme. Soudain tout s'accélère. La scène, sous l'effet d'un étrange sortilège emprisonne l'homme au masque. Il lui semble ensuite apercevoir Roshu, un phénixien. Le décor aussitôt flambe ! Et comme souvent, l'incendie effraie. La place est maintenant en proie à la panique. Galastop enfile son imposant masque de lion, son long manteau et noue son bandana autour de sa tête : Il est prêt. Il cherche désespérément la femme et le bébé, mais sans succès. A quelques mètres de la scène, il est beaucoup trop près des flammes et la fumée l'empêche de voir correctement. Alors qu'il est encore en train de chercher le captif, le signal se fait entendre.

"MERDE !"

La silhouette de la tortionnaire lui apparait. Il ne réfléchit pas, le signal a été donné, il doit agir. Ses deux mains empoignent fermement ses deux lames, d'un bond il se lève, dégaine, et découpe sa carapace de bois en deux parties. Enfin libre, il ne perd pas de temps, se ruant sur la fille aux cheveux argentés, aussi connue sous le nom de NeverLight. Ses sabres virevoltent gracieusement, puis s'abattent sur les genoux de la belle. Si elle ne fait rien, elle finira cul-de-jatte, et il sait que l'aigle descend. Seulement si elle veut parer ce violent coup, elle doit impérativement lâcher l'otage. Difficile choix qui s'offre à elle ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyfell
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 718
Age : 22
Date d'inscription : 26/05/2007

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Dim 3 Fév - 22:50

Lloyfell était adossé à une cheminée, au sommet d'une bâtisse du bourg d'Hyrule. Le vagabond observait toute la scène, visage masqué et corps camouflé, et ce depuis son commencement. Un homme habillé d'une cape noire et d'un masque orange de mauvais goût se tenait là avec un bambin dans les bras, accompagné d'autres énergumènes en tous genres.
Endë arriva, tout en précisant que la Compagnie ne pointerait pas le bout de son nez. L'homme masqué s'énerva aussitôt, tout en s'exprimant à la foule.


« Je déclare qu’aujourd’hui toute personne étant à plus de dix mètres de la scène deviendra cendre par mon ami électrique, reculez tous immédiatement, et je signale une chose… Ce jeune homme vient de déclarer que les Rédempteurs ne viendront pas, donc ceci est un message au peuple, votre milice interne se verra coupable de la mort de chaque personne qui sera retrouvé morte aujourd’hui et les jours suivant… Les Rédempteurs vous ont trahis et notre courroux sera… Sanglant »

Ce dernier tendit l'enfant à Lyv Neverlight, qui en profita pour le blesser à la jambe. Cet "ami électrique" armé d'un marteau, le leva au ciel et fit tomber la foudre sur les villageois qui comme le disait l'homme un peu plus tôt.
Saria, la jeune Kokiri aux cheveux verts protégea Endë des éclairs grâce à une paroi magique destinée à l'abriter des attaques. Elle enferma ensuite Hollowtimes dans une cellule boisée faite de la matière de l'estrade sur laquelle il était positionné. Roshu Aaron, ami de Saria, envoya quelques boules de feu sur la prison de bois, en direction du chef de la manisfestation ainsi que sur Thor.
Katrina, elle aussi au sommet d'un toit du bourg était équipée de son arc, et décochait ses flèches aussi vivement que la foule s'activait à fuir la place. Quant à Endë, il s'était lui aussi dirigé vers Thor après avoir récupéré une barre de fer qui trainait sur le sol, tout en criant le signal qui était prévu pour le plan. Sur ce même cri, Galastop, qui gisait dans un tonneau depuis le début du spectacle lui aussi en sortit aussitôt et s'élança sur Lyv.

Il était temps pour Lloyfell d'agir ! Il restait calme malgré la situation. Au signal d'Endë, le paladin siffla aussi fort qu'il put. Un grand aigle au plumage gris répondit à l'appel, fonçant sur Lyv lui aussi. Le chasseur aérien, de ses grandes serres crochues, empoigna le nourisson et s'apprêta à repartir en sa compagnie. Ce même volatile en profita pour tenter de blesser les yeux de Lyv, à coups de bec aussi pointu que les crocs acérés d'un Lobo.




[HRP : Lyv, tu as le choix : soit tu laisses l'enfant à mon aigle, et tu t'en sors sans trop de blessures, soit tu gardes l'enfant, et les assauts risqueraient d'être inévitables.]

_______________________


Couleur : yellow
Personnage spécial : Darunia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Ghirahim
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 80
Age : 26
Date d'inscription : 14/08/2012

Fiche personnage
Guilde: Aucune
Race: Fée Fée
Description:

MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Dim 3 Fév - 23:11

Tout commença par la livraison du "colis". Hollow m'ayant chargé de remettre le paquet à la date prévue, j'exécuta sa demande comme convenue. "Livrer un bébé afin que notre cher HollowTime puisse mettre son plan en place", cela ne me dérangeais pas plus que ça, après tout ce bébé allait être un futur déchet.
Après mettre retiré du Désert Gerudo pour accomplir ma quête, je remplis donc ma seconde mission, celle de livrer le colis.


Étrange, j'allais tout de même conduire un enfant à sa mort en le donnant à Hollow, mais cela ne provoquait pas de grande influence sur mon comportement. Suis je une ordure? Ou alors étais ce parce que je n'avais aucune envie d'aider autrui? L'avenir de cet enfant était sans importance pour moi..

Kamil marchait pas-à-pas en direction de la place du marché, il avançait tout en voyant la population agitée qui se bousculait pour fuir un danger qui n'est autre que les Âmes. Kamil était à l'extérieur de la place du marché depuis un moment. Il attenda patiemment que la foule rentra dans une confusion totale pour ainsi passer inaperçu et se faufiler au coeur de l'action.
Si Kamil n'était pas intervenu plutôt, c'est tout simplement car il était placé de manière à pouvoir porter un coup fatal à l'ennemie en cas de besoin, ou bien de protéger une âme.
Kamil s'introduisa par l'arrière scène et déboula dos au âme en ayant la scène et les flammes face à lui. Il attendait le moment propice, qui ne tarda pas à arriver.

En effet, Kamil entra en scène suite au sifflement étrange produit par un personnage faisant appel à un aigle. Kamil fonça directement aussi vite qu'il le put en voyant un aigle se fondre sur Lyv.

"Je ne te laisserais pas la toucher!" Hurlat il de colère.
Tout en courant en direction de Lyv pour s'interposer entre elle et son ravisseur, Kamil de sa main droite, entama un sort rapide, un sort de type vent, une bourrasque, qu'il jeta aussi vite que possible sur Lyv afin de la protéger des attaques ennemies. De même, de sa main gauche, il en profita pour projeter un vent juste assez puissant sur la prison de flamme qui étreignait Hollowtimes.

_______________________
"Je remplacerais 'l'ancien' Ghirahim .. !"



« Ceux qui ne peuvent se rappeler le passé sont condamnés à le répéter. »

George Santayana


Dernière édition par Kamil Ambi le Lun 4 Fév - 12:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thor Odinson
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 272
Age : 21
Date d'inscription : 21/06/2011

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Lun 4 Fév - 23:22

Tous ce passa si vite... D'abord, le blond à l'armure, en contre bas, avait bluffé la lâcheté de Rédemption d'Ambre.

Imbécile...

La plante verte, sortie tout droit de la forêt Kokiri, surgit d'une des ruelles sombres protégé le dénommé Ende d'un des éclairs. La mélodie qu'elle joua ensuite, de son ocarina, devenait comme la laisse d'un animal. Le bois de la scène enferma l'homme au masque dans une prison de bois

Pathétique...

Le magicien aux cheveux bleus, ennemis juré du prince Asgardien, talonnait l'herbe-à-patte. Thor le reconnue immédiatement à cause de sa chevelure qui ne passait pas inaperçue et c'était réciproque. Une simple provocation en duel et le voilà, pyromane qu'il était, brûlant la scène de bois qui, sous l'effet de la chaleur, se transformait peut-à-peut en brasier ; et se jetant sur le Nordique.

Absurde...

L'homme aux cheveux-or, cria un juron, cherchant à attirer l'attention ? Pas vraiment en vérité. Tout cela n'était qu'un signal. D'un geste il se jeta sur l'Asgardien, armé d'une ridicule barre de fer, qui malgré son aspect, n'était pas à sous-estimé. Le voilà avec deux adversaire à affronter. Que faire ?

Ridicule...

Les deux adversaires était en seconde positions dans l'ordre de ses priorités, la première étant la libération de son duo. D'un geste vif il jeta son marteau, sur la prison de bois. Mjolnir n'en fit qu'une bouché, mais les débris risquait de blesser Hollowtimes. Quoiqu'il en soit, il était libre et de toute façon, ce ne sont pas des copeaux aiguisés ou non, qui viendraient à bout de lui.

Il comptait maintenant sur son choix... Ende ? Roshu Aaron ? Sur lequel se concentrer. Ils étaient en parfaite synchronisation. Le choix se porta finalement sur Roshu, qui avec ses boules de feu risquait de plus durement, le Nordique. Il rappela son marteau, mais trop tard, une première boule vint se fracasser contre son buste. Il était d'une chaleur extrême. Prenant sur lui, il esquiva un maximum possible, puis malgré ses quelques brûlures plongea en dehors de la scène. Il fixa le mage.


« Allez viens je t'attends »

Il se tourna vers Hollowtimes et les autres


« N'intervenez pas, cela ne regarde que moi et lui. » Puis à nouveau vers le phénixien

« J'espère que tes couards-amis se tiendront tranquille et ne nous gêneront pas... » dit-il l'air provocateur

_______________________


 code couleur: #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nintendo-plaza.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Jeu 7 Fév - 11:43

Sombre, brûlant, étroit, tel était les mots capables d’exprimé sont ressenti depuis quelques minutes, il n’a pas eu le temps dit voir plus clair, il a senti un fort pouvoir magique sous ses pieds et une prison ces renfermé sur lui laissant place aux flammes lui brûlant la peau.
L’endroit était trop étroit pour qu’il puisse faire le moindre geste, il ne pouvait qu’attendre une aide de l’extérieur, oui mais laquelle…
Quand tout espoir fut perdu, il esquissa un large sourire et se mit à rire.


« Kamil mon frère… Tu es décidément plus grandiose que les héros lors des vulgaires pièces de théâtre, j’espère que tu ne te tromperas pas de puissance dans ton attaque sinon il y aura plus que les flammes qui voleront… »

A peine il eut le temps de finalisé sa phrase qu’il sentit la bourrasque rafraîchir sa peau en détruisant ce qui resta des flammes sur la prison de feu qui l’entourais, il porta son âme sur la zone, il analysa la situation, que pouvait-il faire pour s’en sortir, il ressentit l’âme de Lyv en danger, un animal et une âme doré l’attaqué, était-ce Swann ? Il n’en savait rien mais l’idée de lui arracher la tête lui prenait…
Il observa aussi Thor et comme Lyv deux personne l’attaqué, mais quelle guilde de lâche… Incapable de se défendre seul, il fallait qu’il s’occupe de Swann ou de son animal, comment faire… De sa main droite il fit descendre sa dague et sa chaîne et l’accrochèrent ensemble, il laissa lourdement tombé sa chaîne sur le bois, vu le poids de l’animal ça ne tiendrais guère plus que quelque seconde, mais c’était les secondes nécessaire à Lyv pour se protéger… Maintenant il lui fallait un moyen de détruire cette prison de bois…
Cette dernière était devenue friable, le feu l’avait rendu friable, et pourtant il n’avait pas la force nécessaire de la brisée… La destruction ce devait d’être de l’extérieur, mais quand l’idée d’avertir Thor d’une action il sentit un objet très lourd se dirigé vers la prison, un objet capable de brisé une pierre en un coup, et cette chose ce dirigé vers sa prison de bois, un choc violent et il pourrait être mort, sur un réflexe très vif il se déplaça de toute sa vitesse au moment de l’impact pour en esquivé le plus possible, il profita de ce moment d’inattention général pour appuyer de son pied sa dague encré dans le sol et il balança sa chaîne contre l’animal, mais quand il mima le geste du lancée il vit l’animal, ce n’était qu’un aigle, sa dague planté au sol suffirai amplement à le maintenir à l’écart, une fois sa chaîne lancé, il en profitant pour bondir dos à Lyv, lui choppé sa dague sur sa jarretière et stoppa net la barre de fer d’Ende


« Vous pensiez clairement que la fête ce passerai sans moi mes petits porcs… Apprenez le respect des hommes… »

C’était des mots durs mais des mots mérités tant l’affront de ses hommes et femmes était énorme… Il observa un à un chacun des Rédempteurs, il en reconnaissait presque tous, mais il s’arrêtera sur deux visages, d’abord celui de l’homme qui attaqué Lyv, visage masqué arborant une technique qu'il avait déjà aperçu un jour mais où… Les choses lui étaient tant prévisible seul un homme aussi doué techniquement pouvait être fondateur de cette bouse… Puis son regard se tourna vers l’homme le plus éloigné, un blond qui ne lui disait absolument rien… Mais qui pouvait-il être…
Il fit un signe de la tête à Kamil pour lui désigné Saria, la jeune lutine des bois, une peste, une mauvaise herbe à coupé, il fallait qu’il stoppe sa magie si elle venais à l’utilisé, c’était le seul capable..
Néanmoins une douleur le lancé sur son flan, bordel… C’était le marteau de Thor qui l’avait touché…


Dernière édition par Hollowtimes le Jeu 7 Fév - 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Jeu 7 Fév - 11:48

Tout se passa très vite, elle n’eut même pas le temps de réfléchir qu’elle sentit les griffes d’un aigle lui planté les doigts à la recherche du bébé, ses mains ne voulais pas lâcher son emprise sur le bébé, c’était sa possession et ni un animal ni un être humain n’aurai le droit de lui retiré son otage.

A peine elle eut le temps d’essayé d’esquiver les coups de bec au niveau de ses yeux qu’elle entendit quelque chose explosé à coté d’elle, abasourdit par le bruit elle ne vis qu’au dernier moment le second coup de bec de l’aigle qu’elle esquiva avec maladresse, celui-ci lui entama le coin de l’œil, elle avait eu un sacré réflexe car à quelques centième de seconde elle n’aurait pas perdu que la vue des couleurs.

Au moment ou elle vis l’homme l’attaqué derrière l’aigle en sentit un objet d’acier attrapé l’aigle, ce qui lui permis de se relevé, à ce moment précis elle distingua l’image de son père, collé son dos au sien qui de sa main empoigna la dague posé à sa jarretière, elle su immédiatement qu’il était parti sauvé Thor, mais quand à elle, elle se devait de prendre sa distance et de s’éloigné de l’aigle et de l’homme qui l’attaqué, aussi de la dague qu’elle avait utilisé pour se servir de bourreau au gamin, elle fixa l’homme qui l’attaqué et d’un geste net droit dans les yeux de son attaquant elle trancha deux doigts du bébé qui se réveilla sans réaction et juste avant que l’impact de son attaquant n’arrive jusqu’à elle, surement ralentit par la torture qu’elle venais d’infligé au bébé, elle recula pour esquivé une partie l’attaque de l’épéiste qui lui entailla tout de même légèrement le bras, son sang et celui du bébé coulé jusqu’au sol.

« Homme masqué… Ou plutôt chien qui se prend pour mon père, fait reculé immédiatement tes troupes sinon ce sera plus que des doigts que ce dernier perdra… »

Et pour montrée son sérieux elle prit l’initiative de récupérer un des doigts qui traîné encore sur le corps de l’enfant, et sur un geste des plus horripilant elle se le mit dans la bouche et en aspira l’intégralité du sang qui traîné encore dedans. La bouche pleine de sang elle continua son discours.

« Je ne rigole pas, tu as peut être eu une partie de mon bras mais tu n’aura pas le soin de sauvé l’enfant, alors que préfère tu ? M’effacée de ce monde, ou voir un innocent mourir devant tes yeux et devant quelques partisans dans cette foule »

Elle désigna plusieurs personnes qui étaient resté surement pour encourager les rédempteurs.

« Ces personnes là seront témoin de votre assassinat car ce ne seront pas les Âmes qui auront tué un enfant, mais vous… Car nous avons désirez voir votre visage dorénavant l’enfant n’est d’utilité qu’à vous faire perdre de l’influence, que décide tu ? »

Ces mots étaient prévu pour porté à la réflexion, elle avait déjà imaginée cette rencontre, elle l'avait rêvée plusieurs nuits, mais elle décida de conclure le moment de réflexion par une question plutôt cocasse qui était une proposition d’expérience.

« Pense-tu que cet enfant est normal ? N’est-il peut être pas atteint de la maladie de l’insensibilité congénitale ? Réfléchit à cette question… Est-il en train de mourir en souffrance là ou d’autres enfants s’étoufferai en pleur… Kamil l’a choisit parmi des milliers de bébé mais pourquoi celui-ci en particulier ? Je vais te donné un élément de réponse… Simplement car j’aime tranchée mes victimes petit à petit et cette torture est plus marrant quand ses derniers ne… Souffre pas ! »
Revenir en haut Aller en bas
Lloyfell
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 718
Age : 22
Date d'inscription : 26/05/2007

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Mar 12 Fév - 18:44

Le vagabond observait la scène du sommet du toit sur lequel il était, dépité. Son aigle avait été "capturé" par la chaîne de l'homme au masque orange. Il était incapable de se mouvoir, et donc dans l'incapacité de récupérer l'enfant. Lloyfell avait à présent décidé d'en découdre lui-même avec cette fille, qui l'énervait depuis le début.
Le paladin descendit du toit et s'approcha furtivement de la scène, s'assurant que personne ne le remarque. Il détacha rapidement son aigle qui reprit son envol, s'éloignant dans les cieux, en dehors de la bataille.
Lloyfell monta sur la scène et une fois aux côtés de Lyv, tira l'enfant de ses bras.
Une fois le bambin en sa possession, l'homme aux cheveux de jais serra son poing, tout en fixant la repoussante demoiselle.


« Tu parles trop. »

Suite à ces paroles, son poing se jeta sur le visage de Lyv. Lloyfell, désarmé et ayant les bras pris par l'enfant ne pouvait se battre, et se mit à courir en direction des sombres ruelles du Bourg d'Hyrule, s'éloignant lui aussi de la bataille.


[HRP : Petite précision : Lloyfell est toujours masqué et porte sa cape, personne ne possède ne serait-ce qu'un moyen de le reconnaître !]

_______________________


Couleur : yellow
Personnage spécial : Darunia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llanistar van Rusadir
Général Hylien | Le Fléau de Markand.
Général Hylien | Le Fléau de Markand.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2655
Age : 25
Date d'inscription : 05/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Couronne d'Hyrule
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Mar 12 Fév - 20:03

-Un ! Deux ! Trois ! Un ! Deux ! Trois !

La voix de Llanistar tonnait entre les lourds piliers de la salle d'armes, couvrant le fracas des armes qui s'entrechoquaient en rythme. Le pas tranquille, il circulait lentement entre les jeunes soldats, qui s'entraînaient à l'épée longue et au bouclier rond, étudiant leur maintien, la force dans leurs assauts. Depuis quelques temps, et malgré le nombre importants de maîtres d'armes, le général avait prit l'habitude de diriger les premières semaines d'apprentissage des jeunes recrues. Lubie pour certains, pratique étrangère pour d'autres, cela permettait au nordique de sonder les nouveaux soldats et déceler d'éventuelles tentatives d'infiltration. Il avait également vite comprit que sa présence galvanisait les troupes et que son autorité s'exerçait d'autant mieux lorsqu'il se trouvait à proximité de ses troupes. Ce rôle de maître lui plaisait assez, surtout lorsqu'il voyait, comme ce jour là, que le groupe à qui il enseignait progressait rapidement. L'oeil aux aguets, Llanistar guettait les jeunes garçons les plus prometteurs, dont un ancien tire-laine particulièrement agile et vif. Il ne regrettait pas non d'avoir ouvert l'armée aux Hyliennes, tant la ténacité de celles ci faisait plaisir à voir. Son regard s'attarda sur Neycia, ancienne crémière devenue une recrue promise à un bel avenir dans la carrière des armes. Captant de la fatigue chez certains, il frappa dans ses mains, criant à nouveau pour se faire entendre, mais sur un ton plus détendu.

-Repos ! Soufflez un peu ! Ceux qui sont dans la prochaine relève, vous pouvez aller vous préparer.

Le général alla alors d'un groupe à l'autre, félicitant certains, donnant des conseils à d'autres, plaisantant avec tous. Il était un maître pour eux, et non un officier. Le jour où ils quitteraient cette salle avec leurs galons de soldats, ces jeunes gens ne pourraient plus le considérer ainsi. Ces moments rares pour eux, qui passeraient sûrement bien vite, Llanistar, ne voulait pas les leur voler. Mais soudain, les portes s'ouvrirent d'un coup sur un homme en armure légère, manquant de trébucher puis tentant un salut officiel maladroit. Il semblait essoufflé, en sueur, certainement après avoir couru. L'inquiétude s'empara du nordique.

-Général. Le capitaine Holon vous prie de le rejoindre. Il y a un problème au bourg. Déclara l'homme, la voix visiblement pressée par l'urgence.
-Holon ? Bien. L'entraînement est fini pour aujourd'hui jeunes gens.

Le capitaine Holon ne l'aurait pas fait mander pour une broutille. Sans perdre de temps, Llanistar fit signe à l'homme qu'il le suivait. La salle d'armes du château en trouvait en sous sol et il leur fallu remonter puis traverser un long couloir jusqu'à la galerie de l'entrée. Dés qu'ils quittèrent l'enceinte principale puis les jardins pour la cour extérieure, le général comprit que le « problème » n'était pas mince. Des dizaines de cavaliers attendaient, en armure complète et lourdement armés sur des chevaux de guerre, les derniers achetés au ranch Lonlon. Le capitaine Holon l'attendait, portant dans ses mains son heaume. Un des vétérans de la citadelle, un homme solide aux nerfs d'acier et à la compétence d'officier indéniable. Llanistar se contenta d'un rapide salut avant de demander, surprit par un tel spectacle,

-Et bien ! Qu'es-ce donc capitaine, qui justifie une telle troupe ?
-Des troubles au bourg, mon général. Il y aurait un affrontement violent entre deux factions. Des mages dans le lot. Le rapport parlait de plusieurs sujets de sa majesté blessés.
-Ganondorf est impliqué ?
-Non, mon général. On ignore encore qui sont les fauteurs de troubles mais ils n'arborent pas les bannières au Lion.
-Très bien. A t'on fait préparer mon cheval ?
-Anthem est prêt, mon général. Nous n'attendions plus que vous.

Llanistar posa sa main sur l'épaule de son soldat, signe qu'il avait bien agi et se dirigea vers sa monture, qu'un palefrenier tentait maladroitement de diriger. Le simple contact de sa paume sur le cheval suffit à l'apaiser, comme toujours. Un lien s'était établi entre lui et Anthem et il suffisait au Rusadir de le monter pour se sentir invincible. De toute manière, bien qu'il n'était pas en armure lui même, le nordique serait trop bien protégé par une telle troupe de choc pour risquer sa vie. Il alla se placer en tête de la colonne puis fit signe au sonneur de donner de sa corne pour annoncer leur départ, avant de s'engager au galop sur la route du bourg.

Lorsqu'ils arrivèrent au bourg, la corne retentit une seconde fois et les cavaliers se mirent en formation de ligne autour de Llanistar. Plusieurs allèrent se placer de manière à bloquer l'accès aux ruelles du bourg et empêcher toute fuite facile. Restaient sur la place même une cinquantaine de cavaliers lourds, pointant leurs lances vers les fauteurs de trouble. Le général tentait de tous les identifier, parmi une foule peu dense mais en grande agitation. Il repéra une fille de la forêt, un géant blond, un jeune garçon aux cheveux de blé, deux hommes portant des masques étranges et une jeune fille à l'odeur de mort insoutenable. Après les avoir désignés à ses troupes, il prit son propre cor et sonna un long appel. Et tandis qu'il avançait vers les combattants, suivit par sa ligne de soldats montés, laissant fuir les civils de la scène du combat. Ses lances pointées vers ces étranges belligérants, Llanistar déclara d'une voix forte,


- Par l'autorité de la couronne d'Hyrule, je vous déclare tous en état d'arrestation. Rendez vous ou mourrez. La lumière sera faite équitablement sur votre culpabilité, par la Justice des Déesses.

Il remarque la présence d'un enfant, dans les bras d'un des belligérants. Si les cavaliers chargeaient, peut être l'enfant serait il blessé. Mais au moins, l'ordre serait rétablit.

_______________________



Premier compte d'Aedelrik et de Ganondorf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Narrateur
Guide des Mots
Guide des Mots
avatar

Masculin
Nombre de messages : 116
Age : 84
Date d'inscription : 31/08/2011

MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Mar 12 Fév - 21:57







L'Hylien poussa un soupir, en repassant le heaume. Il ne savait qui était ce fauteur de troubles, mais Allen et Erald avaient été formels : une estrade avait été montée sur la place, et sur cet estrade se donnait un spectacle qu'ils ne pouvaient tolérer. Les deux fantassins avaient évoqué un sacrifice humain. Un sacrifice infantile, même ! Et qu'importait l'âge, le meurtre – quelle que soit la raison évoquée – était durement sanctionné en le Royaume de feu Daphnès Nohansen Hyrule.

"Cavaliers d'Hyrule !" Hurla l'officier, en mettant pied à l'étrier et tirant l'acier au clair, vers le ciel. Ses traits s'étaient marqués d'une haine et d'une rage qu'il ne contiendrait ni dans les quelques mots qu'il attribuerait aux cinquante-neufs cavaliers devant lui, ni sur le champ de bataille que se ferait la Grand-Place du Bourg. « Vous avez prêté serment à sa majesté Zelda Nohansen Hyrule ! Vous avez juré protéger son domaine, son Royaume, vos terres ! Aujourd'hui, il est temps de mettre main à la hampe de la lance et de traduire votre promesse par les armes ! QUE MEURENT LES ENNEMIS D'HYRULE ! YAH ! »

Ses yeux sévères fixèrent chacun de ses hommes. Pour la plupart, de jeunes guerriers, mais tous d'excellents cavaliers. Rares étaient ceux qui avaient combattu, avant la trahison du prince, mais tous, oui, tous étaient nés sur le dos d'un destrier, et chacun avait su monter avant de savoir courir. Ces hommes ne formaient pas l'élite de la cavalerie Hylienne, mais bien peu pouvaient se targuer de rivaliser avec eux.

Le Capitaine jeta son cheval en avant, hurlant encore et à nouveau, suivi par l'ensemble de la troupe. Le porte-étendard souffla dans le cor, en brandissant la bannière de la Princesse, et les forces de la Couronne dévalèrent la pente qui menait à la Citadelle. La cavalerie investissait toute la place qu'offrait le chemin qui reliait le Castel-des-Rois à leur capitale. Menée par le Général en personne, les soldats n'avaient que plus de vigueur. Tous, brûlaient d'impatience, et autour du Rusadir demeuraient, formant autour de lui une muraille de plaques et d'acier qui semblait absolument impénétrable.

Ils dévalèrent les presque milles-cix sent quarante coudées au galop. Ca n'était pas deux kilomètres de course pareille qui effraieraient les bêtes, après tout. Ces palefrois étaient taillés pour la guerre, sur de larges espaces ouvertes, faits pour les charges quand on les faisait revêtir d'imposantes armures, mais tout aussi bon en course quand on les en délestaient. Si Holon ne savait pas combien la famille Royale avait eu à dépenser pour faire l'acquisition de canassons aussi vivaces et puissants, il avait sans mal constaté qu'après la semi-victoire du désert, il n'était que peu de Maison qui rechignait encore réellement à payer rubis sur l'ongle pour la défense de leurs fiefs. Les petites armées que chacun avait monté avaient toutes été dissoutes pour mieux être reformée en une seule force. L'Armée dirigée par Le Sénéchal Espoir Cerscastel et le Général Llanistar van Rusadir, pour la bannière d'Hyrule.

En quelques minutes durant lesquelles chantèrent les mailles et rugirent les plaques, toute la Cavalerie lourde montée pour l'évenement s'immisça dans la fête qui opposait deux factions pas si inconnue que ça au Capitaine. Il se souvenait de la silhouette, qui transparaissait malgré l'incendie qui frappait la place du marché. Et alors qu'une voix allait s'élever, le Porte-Étendard souffla à nouveau. Le cor raisonna avec une puissance qui n'avait rien à envier au barrissement des plus lourds animaux de ces régions. Quiconque avait été suffisamment aveugle, inconscient ou sot pour ne pas être averti de l'arrivée de la Garde Equestre ne pouvait désormais plus l'ignorer.

D'un geste de la tête, le Capitaine Holon fit comprendre à dix de ses soldats qu'ils devaient condamner les issues. Un geste du bras, et l'ordre commença à être relayé à la Vigie – trop loin pour réaliser ce qu'il se passait –. Sous peu, le Pont-Levis serait refermé, et la fuite rendue tout à fait impossible pour les belligérants.

Le Général prit la parole, l'ordre fut donné. La Grand-Place avait souffert de nombreux assauts, il semblait. Un feu s'était déclaré sur l'estrade, et avait été soufflé jusque sur les pavés, certains accueillant encore des flammèches, palotes et moribondes. En d'autres endroits, gisaient de pauvres gens, écrasés par une douleur qu'il ne saurait dire. Des monceaux de gravats trainaient aussi, éparses, sur des pierres noircies par il ne savait quelle force. Sans doute quelques sortilèges avaient broyé les rocs qui composaient les lieux. Quelque chose de violent, et de tombé du ciel — à travers les nuages.

Quand son Officier supérieur eu terminé son allocution, Holon leva deux doigts vers son arcade, elle même couverte par son casque, avant de hocher de la tête. Toutes les lances s'abaissèrent sur le conflit.
Et les cavaliers chargèrent.


... Alea Jacta Est ...

Autant de dés que de combattants restant seront jetés pour déterminer la résultante de la charge menée par le Capitaine Holon et le régiment de la Garde Equestre qu'il commande. Ce qui correspond à dix dés.
Chaque dé comprendra deux possibilités : soit les personnages joueurs (Hollowtimes, Thor "Arès" Odinson, Lyv NeverLight, Endë, Saria, Roshu Aaron, Katrina Skara, Galastop, Lloyfell, et Kamil Ambi) parviennent à s'enfuir et évite la sanction annoncée par Llanistar van Rusadir, soit ils sont attrapés et partent dans les geôles du Castel-Royal.
Quiconque est envoyé dans les cellules du château y restera 4 jours durant IRL (et In-RP, au minimum. Le personnage peut néanmoins en sortir plus tard, si le joueur le désire.)

D2 : Hollowtimes

Si le résultat est 1 :
Hollowtimes est attrapé par la Garde. Conformément aux consignes et sans possibilités de s'échapper, Hollowtimes part en prison pour 4 jours IRL (en RP, s'entend, ça n'est pas une sanction ailleurs que dans le RP). Il n'y a pas possibilité de participer à d'autres RPs que des RPs se déroulant dans la prison, ou pendant la période passée en prison.

Si le résultat est 2 :
Hollowtimes parvient à s'échapper, et fuir la Garde. Il est contraint de quitter le RP.

D2 : Lyv NeverLight

Si le résultat est 1 :
Lyv est attrapée par la Garde. Conformément aux consignes et sans possibilités de s'échapper, Lyv part en prison pour 4 jours IRL (en RP, s'entend, ça n'est pas une sanction ailleurs que dans le RP). Il n'y a pas possibilité de participer à d'autres RPs que des RPs se déroulant dans la prison, ou pendant la période passée en prison.

Si le résultat est 2 ou plus :
Lyv parvient à s'échapper, et fuir la Garde. Elle est contrainte de quitter le RP.

D2 : Thor "Arès" Odinson

Si le résultat est 1 :
Thor est attrapé par la Garde. Conformément aux consignes et sans possibilités de s'échapper, Thor part en prison pour 4 jours IRL (en RP, s'entend, ça n'est pas une sanction ailleurs que dans le RP). Il n'y a pas possibilité de participer à d'autres RPs que des RPs se déroulant dans la prison, ou pendant la période passée en prison.

Si le résultat est 2 :
Thor parvient à s'échapper, et fuir la Garde. Il est contraint de quitter le RP.

D2 : Endë

Si le résultat est 1 :
Endë est attrapé par la Garde. Conformément aux consignes et sans possibilités de s'échapper, Endë part en prison pour 4 jours IRL (en RP, s'entend, ça n'est pas une sanction ailleurs que dans le RP). Il n'y a pas possibilité de participer à d'autres RPs que des RPs se déroulant dans la prison, ou pendant la période passée en prison.

Si le résultat est 2 :
Endë parvient à s'échapper, et fuir la Garde. Il est contraint de quitter le RP.

D2 : Saria

Si le résultat est 1 :
Saria est attrapée par la Garde. Conformément aux consignes et sans possibilités de s'échapper, Saria part en prison pour 4 jours IRL (en RP, s'entend, ça n'est pas une sanction ailleurs que dans le RP). Toutefois, en vertu de son statut de Sage, il est possible pour elle de demander une entrevue avec Zelda pour abroger la peine (néanmoins, il est important de noter qu'elle peut quand même participer aux catastrophes naturelles, qui se déroulent une semaine après ce RP). Elle est soumise aux mêmes conditions que les autres membres en ce qui concerne les RP (pas de RP qui se déroule pendant la peine ailleurs qu'en prison ou au château avec Zelda).

Si le résultat est 2 :
Saria parvient à s'échapper, et fuir la Garde. Elle est contraint de quitter le RP.

D2 : Roshu Aaron

Si le résultat est 1 :
Roshu Aaron est attrapé par la Garde. Conformément aux consignes et sans possibilités de s'échapper, Roshu part en prison pour 4 jours IRL (en RP, s'entend, ça n'est pas une sanction ailleurs que dans le RP). Il n'y a pas possibilité de participer à d'autres RPs que des RPs se déroulant dans la prison, ou pendant la période passée en prison.

Si le résultat est 2 :
Roshu parvient à s'échapper, et fuir la Garde. Il est contraint de quitter le RP.

D2 : Katrina Skara

Si le résultat est 1 :
Katrina est attrapée par la Garde. Conformément aux consignes et sans possibilités de s'échapper, Katrina part en prison pour 4 jours IRL (en RP, s'entend, ça n'est pas une sanction ailleurs que dans le RP). Il n'y a pas possibilité de participer à d'autres RPs que des RPs se déroulant dans la prison, ou pendant la période passée en prison.

Si le résultat est 2 ou plus :
Katrina parvient à s'échapper, et fuir la Garde. Elle est contrainte de quitter le RP.

D2 : Galastop

Si le résultat est 1 :
Galastop est attrapé par la Garde. Conformément aux consignes et sans possibilités de s'échapper, Galastop part en prison pour 4 jours IRL (en RP, s'entend, ça n'est pas une sanction ailleurs que dans le RP). Il n'y a pas possibilité de participer à d'autres RPs que des RPs se déroulant dans la prison, ou pendant la période passée en prison.

Si le résultat est 2 :
Galastop parvient à s'échapper, et fuir la Garde. Il est contraint de quitter le RP.

D2 : Lloyfell

Si le résultat est 1 :
Lloyfell est attrapé par la Garde. Conformément aux consignes et sans possibilités de s'échapper, Lloyfell part en prison pour 4 jours IRL (en RP, s'entend, ça n'est pas une sanction ailleurs que dans le RP). Il n'y a pas possibilité de participer à d'autres RPs que des RPs se déroulant dans la prison, ou pendant la période passée en prison. Le bébé est récupéré par le Capitaine Holon.

Si le résultat est 2 :
Lloyfell parvient à s'échapper, et fuir la Garde. Il est contraint de quitter le RP. Il conserve le bébé.

D2 : Kamil Ambi

Si le résultat est 1 :
Kamil Ambi est attrapé par la Garde. Conformément aux consignes et sans possibilités de s'échapper, Kamil part en prison pour 4 jours IRL (en RP, s'entend, ça n'est pas une sanction ailleurs que dans le RP). Il n'y a pas possibilité de participer à d'autres RPs que des RPs se déroulant dans la prison, ou pendant la période passée en prison.

Si le résultat est 2 :
Kamil parvient à s'échapper, et fuir la Garde. Il est contraint de quitter le RP.

_______________________
Toute demande d'intervention du Narrateur doit être réalisée auprès de l'administrateur RP, au risque de rendre la procédure (et l'intervention) nulle !
—Ce compte est un MJ, il sert à équilibrer certains RPs en rajoutant des PNJs ou en créant des imprévus.—
—Ce compte peut être incarné par différentes personnes et a la même autorité d'un modérateur (les résultats des dés ne sont pas contestables).—
—Ce compte, enfin, est là pour vous aider à jouer plus agréablement encore. Si vous avez besoin de ses services dans votre RP, merci d'envoyer un MP à l'administrateur RP, une réponse vous sera fournie au plus vite.—
Joueurs actuels l'incarnant : Lanre [Principal] / Eorah au Vif-Argent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda Nohansen Hyrule
Princesse de la Destinée. ∫ Édile de Nayru.
Princesse de la Destinée. ∫ Édile de Nayru.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2442
Age : 27
Date d'inscription : 12/01/2007

Fiche personnage
Guilde: -
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Le prix du silence et de la mort   Mar 12 Fév - 21:57

Le membre 'Le Narrateur' a effectué l'action suivante : Puissent les Déesses guider votre destin...

'Dé à 2 faces' :

Résultat :

_______________________
Couleur : #2c6eb2





SPL - Join now !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hyrulesjourney.com
 

Le prix du silence et de la mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyrule's Journey :: RPG :: Citadelle d'Hylia-