Forum de RP basé sur le thème de Zelda (Ocarina of Time), coupé au site de RPG en ligne Hyrule's Journey
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Quand le soleil éclaire enfin son visage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Swann Netil
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 823
Age : 24
Date d'inscription : 14/02/2010

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Quand le soleil éclaire enfin son visage   Mer 15 Aoû - 17:04

[ Parce qu'il faut bien que je lance la miss à un moment ou l'autre ! o/
RP libre mais par contre pas plus de 2 personnes rejoignent svp, sinon j'trouve que les rep mettent trop longtemps à arriver =) ]


Une belle journée s'annonçait. Forcément, Swann ne pouvait qu'être enthousiaste en se levant sur les coups de midi et en apercevant les rayons du soleil traverser les rideaux de la fenêtre de sa chambre. Ce fut lorsqu'elle ouvrit qu'elle réalisa vraiment ce qui s'était passé cette nuit. Eisuke, son frère, était désormais parti, et pour un long moment. Ses problèmes au coeur ne pouvait pas se résoudre en Hyrule, et son grand ami, Acheleus Väals, l'avait emmené avec lui en d'autres contrés pour trouver un remède. Ils s'étaient retrouvés si peu de temps... Swann avait la désagréable sensation d'avoir raté quelque chose d'important. Elle mit quelques minutes à y penser, toujours couchée, puis se leva et se prépara à entamer une nouvelle vie. Celle où elle n'allait plus être l'instrument d'horribles tueries. Une où elle serait son propre maître, enfin.

Elle sortit de l'auberge et resta planté un moment sur le pallier de la porte, à observer le petit peuple. Si naïfs. Si heureux, malgré ces temps troubles. Ils vivaient, sans trop se soucier de ce que leur réserverait l'avenir. Comme la jeune femme aurait aimé vivre simplement de la sorte. Seulement, après tout ce qu'elle avait vu, il était difficile de voir la vie autrement que comme un immense champ de bataille où le sang coule à flots. Clair qu'elle n'avait pas aidé à faire de ces terres un monde meilleur pour sa population, mais elle si elle reconnaissait sa part de responsabilité, elle n'allait pas non plus porter un tel fardeau sur les épaules. Ca lui importait peu. Le mal était fais, à elle dorénavant de rectifier le tir.

Le Cygne Noir se hâta de rejoindre la Place du Marché ; cette journée serait la sienne, elle voulait profiter de sa liberté retrouvée. Ne plus ressasser le passé, ne plus penser à son frère temps qu'il ne serait pas de retour. En bref, vivre sa vie, le plus simplement du monde. Du moins pour aujourd'hui, car le temps viendrait peut-être par la suite de reprendre les armes. Après tout, c'était bien sa principale occupation et la seule chose qu'elle sache faire convenablement : combattre. Elle trouverait bien le moyen de mettre ses talents au service du peuple. Après tout, en ces temps trouble, beaucoup de personnes avaient besoin d'une arme à leurs côtés. Et le redoutable Cygne Noir était en plus d'une compagnie charmante. Tout pour plaire.

L'ex-Numéro XII se laissa choir contre une rambarde, de façon à observer calmement et en retrait la populace vaquer à ses occupations. Puis, elle leva les yeux aux ciel. Il était bleu, et ensoleillé. Rarement elle avait pu le voir autrement que scintillant et noir. Un nouveau spectacle. Une sorte de renaissance.
Puis, un petit et étrange animal se posa sur son épaule. C'était son gardien, qui veillait constamment sur elle où qu'elle aille, et quoiqu'elle fasse. Une aide qui lui avait été précieuse à de nombreuses reprises.

" Tu penses à quoi, Swann ? " lui demanda-t-il.
" Tout et rien. Je profite, enfin. Tout est calme et ça me plait. " Chuchota-t-elle dans un sourire discret.

Elle ne voulait pas non plus être prise pour une folle : l'esprit gardien n'était visible et audible que par sa maîtresse. Enfin bon, pour ce que pouvaient penser les autres, elle s'en fichait après tout. Peu de choses aurait pu la déranger après un réveil si agréable et léger.

_______________________
Autre compte : Nabooru



Couleur : darkgrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecilia Iole Mentina
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 805
Age : 25
Date d'inscription : 20/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Quand le soleil éclaire enfin son visage   Jeu 16 Aoû - 16:43

C'était une journée comme les autres qui s'annonçait. Le soleil était là, temps où tous les villageois se promenaient dehors ou allaient faire un petit tour à la place du marché pour voir ce que les marchants ambulants vendaient. Comme à son habitude, Crescenda se promenait sur la place, regardant furtivement les personnes qui s'y trouvaient. En général, c'était ici qu'elle rencontrait la plupart de ses employeurs ou les personnes qui souhaitaient acheter ses soi-disant potions miracles mais pour une fois, c'était pour mener une requête à bien qu'elle parcourait les différents étalages. La veille, quelqu'un lui avait fait parvenir un courrier important chez elle, implorant de récupérer un objet très important qui avait été dérobé dans la semaine, une broche avec le symbole de Farore gravée. Sur le coup, la gerudo se douta de la personne qui était responsable de ce vol, qui n'était autre que son ami d'enfance. En général, elle ne s'attardait pas sur les butins qu'il pouvait ramener mais comme c'était une requête et que la personne concernée promettait une forte récompense... Difficile de dire non même si cela pouvait attirer des ennuis pour des amis. Il n'avait qu'à faire un autre métier que voleur, c'est tout !

La jeune femme s'approcha de chaque étalage, cherchant si l'objet qu'elle désirait s'y trouvait. Généralement, les voleurs revendaient leurs marchandises à des marchants ambulants qui les revendaient plus cher. Ce qui l'inquiétait, c'était le prix où elle trouverait la breloque si jamais elle se trouvait sur l'étalage d'un de ces marchants escrocs. Ce fut au bout de quelques minutes qu'elle trouva son bonheur, dans un petit étalage près du Bowling Teigneux : la broche était là, en parfait état. Le marchant avait du passer du temps à nettoyer l'objet puis lui donner le plus d'éclat possible et attirer l'oeil. Plusieurs fois des yeux se sont arrêtés sur l'objet mais n'ont pas été plus loin et il fallut peu de temps à Crescenda pour en comprendre la raison ; l'objet était à plus de 10 000 rubis ! Certes elle avait l'argent nécessaire pour acheter cet objet mais pour elle, il était hors de question qu'elle mette un prix exorbitant dans un simple bijou. Néanmoins, elle n'allait pas abandonner de ci tôt et avait déjà une idée en tête pour récupérer l'objet.

La gerudo s'éloigna de la foule et se dirigea vers un arbre avant de sortir une petite fiole de sa poche. Pour une fois, ses talents d'alchimiste allait vraiment l'aider pour récupérer cet objet. Elle versa quelques gouttes de la mixture sur l'arbre avant de se rapprocher de l'étalage. Tout était calme, jusqu'à ce que quelqu'un se mette à hurler. D'un coup, des guêpes sortirent de l'arbre et commençaient à attaquer quelques villageois. L'une d'entre elle se promena près du marchant ambulant en possession de la broche et ce dernier, ayant peur de se faire piquer, se réfugia sous son étalage. Personne ne faisait attention à ce qui se passait, tous étaient focalisés sur ces insectes qui attaquaient sans raison. Crescenda ne put s'empêcher de rire, cette potion était vraiment efficace pour rendre agressif tous les êtres qui touchaient la mixture.

Sans perdre de temps, elle attrapa la broche puis partit doucement, l'air de rien car il fallait être la plus naturelle possible pour que personne n'ait de soupçons sur elle. Néanmoins, elle était tellement occupée à regarder autour d'elle si personne ne l'observait qu'elle tapa contre une rambarde avec son genou, manquant ainsi de passer par dessus. Au dernier moment, elle reprit l'équilibre et vit une personne à proximité de la rambarde, en clair elle avait failli lui rentrer dedans. Honteuse d'une telle erreur de sa part, Crescenda se mordit la lèvre inférieure avant de s'incliner légèrement.


"Excusez-moi, je n'ai pas regardé où j'allais, je ferais plus attention la prochaine fois." puis elle se redressa et fit le tour de la rambarde avant de la saluer. "Je vous souhaite une bonne journée"

Alors qu'elle allait se diriger vers le pont levis pour regagner la plaine d'Hyrule, un bruit interpella la gerudo ; une voix d'homme commençait à retentir et à interpeller tous les habitants. "On m'a volé !" criait-il. "On m'a volé l'un des objets les plus précieux de mon étalage !". Les choses commençaient à se compliquer légèrement pour Crescenda qui ne pensait pas que le marchand allait se rendre compte aussitôt de la disparition de la broche en or. Tous les habitants regardaient cet homme qui hurlait et si la gerudo continuait son chemin maintenant l'air de rien, il était sûr que si quelqu'un la voyait, il allait avoir des doutes. Elle cacha la broche avant de rester près de la rambarde et agir comme si de rien n'était, elle n'avait pas le choix.

"Il pourrait arrêter de crier, ces hurlements me cassent les oreilles..."

Et quand on fait la comédie, autant y aller jusqu'au bout. Il y avait juste cette femme à proximité d'elle qui avait pu l'entendre mais pour une raison qui lui était encore inconnue, elle avait le pressentiment que cette femme était le genre de personne qui ne fallait pas déranger ou agacer. Mais tant que les choses ne s'étaient pas calmées, Crescenda ne pouvait pas bouger, de peur de se faire prendre.

_______________________





Gestes:
 


Dernière édition par Crescenda le Ven 17 Aoû - 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coalitionv2.forumactif.org/
Swann Netil
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 823
Age : 24
Date d'inscription : 14/02/2010

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Quand le soleil éclaire enfin son visage   Ven 17 Aoû - 2:25

Le calme ne dura pas longtemps, finalement. Swann fut d'abord surprise d'entendre des gens hurler, un peu plus loin sur la place. Le tout accompagné de bourdonnements. Elle reposa son regard sur la populace, qui partait dans tous les sens ; une attaque de guêpes ! Allons donc, les insectes aussi étaient à la solde de Ganondorf maintenant ?
La demoiselle en sourit. A vrai dire, la situation prêtait vraiment à la rigolade pour elle, mais elle se retenait bien, en voyant tous ces pauvres gens s'exciter dans tous les sens, alors que les guêpes les piquaient de leurs dards. Très vite, une gentille panique s'installa et la plupart des personnes commencèrent à déserter les lieux. Les marchands se cachaient sous les étalages, tandis que certains sursautaient car piquer au niveau du fessier. Non, en fait, la jeune femme ne pouvait qu'en rire. Même si elle se demandait bien ce qui arrivait à ces insectes pour attaquer aussi subitement, l'amusement la gagnait totalement et elle ne fit qu'observer avec un certain amusement.

Elle ne remarqua pas la jeune femme aux cheveux roses qui allait dans sa direction, sauf au moment où elle percuta la barrière, ce qui la fit d'un coup revenir sur terre. Allant pour demander si tout allait bien, l'autre la devança bien vite avec des excuses qui, selon l'ex-Numéro XII, elle n'avait pas à faire. Elle la vit bien gênée, et en guise de réponse, ne lui fit qu'un sourire fort amical. Elle semblait pressée, alors ce n'était pas la peine de la retarder. Enfin, dans sa façon d'expédier la potentielle conversation qu'elles auraient pu avoir, nous entendons. Un simple signe de tête donc, en plus de son sourire, et s'en était donc fini.

Puis, cri de panique venant d'un commerçant. Swann tourna de suite la tête vers cet homme qui criait au vol, et compris bien vite qu'il devait avoir perdu un objet bien précieux. Bon, en fait, elle ne l'avait pas compris, il l'avait dis lui-même, mais pour faire genre elle est trop intelligente, ne retenons que le début de ce paragraphe. Enfin bref. Cet homme avait l'air bien embêté, forcément, et les autres personnes présentes le regardaient d'un air légèrement ahuri. Dommage, se disait-elle, car elle serait bien intervenue pour régler l'histoire. Mais elle n'avait vu aucun voleur dans les parages, et la perspective de mener une enquête l'ennuyait déjà. Oh et puis disons la vérité : elle s'en foutait grave.
C'est alors qu'elle remarqua la présence de l'autre femme aux cheveux roses, juste de l'autre côté de la rambarde. Celle-ci se plaignait des cris des hyliens, maintenant. Mais ce qui intriguait le plus Swann était que la miss se pose ici, à présent, alors qu'elle avait l'air de partir quelques instants avant. Hmmm...
Le petit vélo qu'il y avait dans sa tête se mit en route pour tenter de résoudre l'équation. Et BAM ! Elle comprit. Et BAM ! Elle éclata tout simplement de rire, comprenant alors toute la mise en scène.

" Tu craques ou quoi, Swann ? " Lui demanda son esprit gardien, surpris. Cela faisait aussi très longtemps qu'il ne l'avait pas vu rire de la sorte aussi, ça se comprend.
" Hahahahaha ! "

Le rire dura bien une bonne dizaine de secondes. Et c'est avec difficulté qu'elle se ressaisit, pour enfin se tourner vers l'autre miss présente à ses côtés.

" Eh, dis : c'est toi qui a foutu ce bordel, pas vrai ? " Lui fit-elle d'un naturel déconcertant.

A vrai dire, Swann n'avait pas vraiment eu de relation sociale avec la populace depuis bien longtemps. Le vouvoiement n'entrait pas dans ses prérogatives, et elle était un brin naïve. Elle ne se doutait pas qu'elle aurait pu se faire rembarrer dans l'instant, en réalité. Et puis, ça ne lui aurait même pas poser de problème. Elle avait vécu quinze années sans avoir d'ami, alors une personne de plus ou de moins qui la snobait, ça ne pouvait rien lui faire. Elle ignorait peut-être tout de ce mot, d'ailleurs.

_______________________
Autre compte : Nabooru



Couleur : darkgrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecilia Iole Mentina
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 805
Age : 25
Date d'inscription : 20/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Quand le soleil éclaire enfin son visage   Ven 17 Aoû - 15:56

Un rire interpella Crescenda et il ne lui fallut que quelques secondes pour voir que c'était cette étrange femme à côté d'elle qui venait d'éclater de rire. Elle détourna le regard et tenta de penser à autre chose car sur le coup, la première chose qu'elle aurait fait était de la frapper car il y avait bien une chose que la gerudo ne supportait pas, c'était que les gens riaient bêtement comme ça. Si c'était son ami voleur qui était à l'origine de ce rire, elle n'aurait pas hésité une seule seconde à le faire taire en lui mettant un énième coup dans l'estomac. Il ne fallait pas chercher Crescenda car elle pouvait très vite répliquer avec des coups mais étant donné que c'était quelqu'un qu'elle ne connaissait pas à côté d'elle et en plus une femme, elle se retint difficilement et tenta de garder son calme... Enfin, si elle continuait de rire, elle n'allait pas se retenir davantage !

Heureusement, ce rire ne dura que quelques secondes et Crescenda leva les yeux au ciel, soulagée que cela s'arrête enfin. Mais alors qu'elle pensait que tout était fini, elle entendit quelqu'un qui s'adressait à elle, disant être sûr que la gerudo était à l'origine de tout ce raffut. Toujours d'un air calme, elle détourna le regard et vu que c'était cette femme qui lui adressait la parole. Était-ce pour cela qu'elle avait rit ? En tout cas, la jeune femme se garda bien de commenter l'inconnue à propos de son rire... Elle se contenta simplement de fouiller dans sa poche et de sortir la petite fiole de tout à l'heure et de la montrer à l'inconnue.


"Cette potion a un effet instantanée, elle augmente l’agressivité de tout être, y compris les animaux, insectes et monstres. Le simple contact physique permet à la mixture de pénétrer dans la peau puis de provoquer cette "colère". Je n'ai mit que quelques gouttes sur cet arbre là-bas." elle montra du doigt l'arbre où elle avait versé quelques gouttes de la mixture puis continua. "Et encore, j'ai été gentille, j'aurais pu verser tout le flacon et les guêpes auraient été encore plus agressives et auraient piqué."

C'était une manière détournée que oui, c'était elle la responsable de tout ce bordel. Crescenda avait bien fait attention de ne rien dire à propos de la broche ou de cette personne qui n'arrêtait pas de hurler pour qu'on lui rende cet objet précieux, il commençait même à s'énerver sur les passants qui se trouvaient autour de son étalage, pensant que c'était eux les voleurs. La gerudo soupira et ferma les yeux avant de hausser les épaules.

"Par contre pour celui là, je n'y suis pour rien. Il s'énerve tout seul sans qu'il ait besoin d'aide."

C'était aussi compréhensible, une magnifique broche à 10 000 rubis, qui ne deviendrait pas fou en perdant un tel trésor ? Surtout que les marchands ambulants achètent la marchandise pour la revendre plus chère, le marchand avait donc perdu une grosse somme d'argent en perdant l'objet tant convoité. De toute façon, ce n'était pas le problème de Crescenda car acheter des objets volés à des voyous et voleurs, ça avait des risques et il n'avait que ce qu'il méritait. Au final, elle avait l'objet qu'elle cherchait et qu'elle allait remettre en mains propres à son propriétaire et ainsi toucher une jolie récompense. Néanmoins, elle leva la tête vers le ciel, se demandant qu'est ce que cette broche avait d'aussi spéciale pour que son employeur cherche à la récupérer par tous les moyens... Enfin, du moment qu'elle était payée, c'était le principal.

Les chose s'étaient un peu plus calmées, certains passants reprenaient leur marche et parcouraient les étalages et tout semblait avoir reprit son calme. Les guêpes étaient retournées dans leur nid et il était sûr qu'elles ne seraient pas dérangées avant un bon moment. C'était l'occasion parfaite pour quitter la place du marché et rejoindre la plaine d'Hyrule où elle ne se ferait pas attraper. Mais alors que la jeune femme posa son regard sur l'inconnue pour la saluer une fois de plus, cette dernière se stoppa net et pencha légèrement sa tête sur le côté, observant l'étrange femme.


"Tiens, c'est bizarre mais je viens seulement de le remarquer... Je sais que on ne se connait pas et que c'est la première fois qu'on se rencontre mais... tu ressembles un peu à quelqu'un que j'ai déjà aperçu par le passé..."

Crescenda avait beau réfléchir, impossible de se rappeler de qui cette inconnue lui faisait penser. Elle avait les mêmes traits, peut-être était-ce un membre de sa famille, ce qui expliquerait cette ressemblance ? De toute façon, plus elle cherchait et moins elle trouvait. Son imagination devait sûrement lui faire des tours.

_______________________





Gestes:
 


Dernière édition par Crescenda le Ven 17 Aoû - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coalitionv2.forumactif.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand le soleil éclaire enfin son visage   Ven 17 Aoû - 16:08

Jayt revenait d'un voyage plus ou moins long selon l'espace temps dans lequel on se situait. 1 mois et demi ce n'était rien, mais c'était énorme quand on savait que c'était le temps qu'il lui avait fallu pour rejoindre le bourg après une escapade au Ranch ! Escapade qui lui avait brisé le coeur, car il n'avait pas vu Malon mais seulement son père, qui n'avait cessé de parler d'un homme pour sa fille sans jamais faire allusion à notre charmeur invétéré. N'était-il pas assez bien pour sa fille ? Talon avait été catégorique : pas du tout. Alors le Don Juan était parti, songeant à aller faire la rencontre de délicieuses jeunes femmes afin d'oublier sa mésaventure.
Il était donc venu à la place, afin de changer de Cocorico et de découvrir des nouvelles têtes. Et bien lui prit, car il vit bientôt deux jolies jeunes femmes discutant près d'une rambarde, jusqu'à ce qu'un marchand se mette à hurler au vol. Saisissant l'occasion de faire son chevalier servant, il s'approcha du duo féminin, torse bombé, et souriant. Il arriva après que Crescenda ait pris la parole et n'entendit rien de leur conversation (la flemme de recommencer mon post i_i).

"Mesdemoiselles n'ayez crainte de ce voleur, je vais vous protéger et..."

Ses yeux détaillèrent tant les deux jeunes femmes -l'une ayant une magnifique paire de s... yeux ! Et l'autre des cheveux d'une couleur magnifique- qu'il finit par reconnaître quelques traits gérudos chez l'une d'elle.

"Vous..." dit-il à Crescenda "Vous êtes une gérudo...?"

Sa peur panique des gérudos n'était pas encore totalement partie, même si Nabooru l'avait bien aidé. Il tenta de continuer à sourire -mais cela se transforma en une grimace étrange- et essaya de rester naturelle.

"Oh mais hum, je, je suppose qu'une femme du désert n'a pas besoin d'aide héhé. Tout..Toutefois, si besoin, Jayt est à votre service mes jolies !"

Il avait viré à l'écarlate sans se rendre compte tant la gérudo le mettait mal à l'aise, aussi il se tourna vers la seconde femme qui semblait bien plus... accueillante à ses yeux ! Et ses s... formes n'y étaient pas pour rien !
Revenir en haut Aller en bas
Swann Netil
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 823
Age : 24
Date d'inscription : 14/02/2010

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Quand le soleil éclaire enfin son visage   Ven 17 Aoû - 17:11

[ 10 000 euros, Cres' ? XD
Bienvenue mon Jaytounet, tout timide qu'il est olala ça fait d'la peine de le voir comme ça x) ]


Une potion qui rendait les êtres vivants plus agressifs ? Swann n'en avait jamais entendu parler ! Elle avait tellement de chose à rattraper en même temps. C'était évident qu'elle ne savait rien de ce monde en fait, ou très peu. Il n'empêche qu'elle trouvait le pouvoir de cette potion bien effrayant, et malgré le regard imperturbable de la jeune femme qui lui faisait face, elle ne pu s'empêcher de laisser s'échapper un sourire innocent. Que dire... Elle était bien contente d'apprendre de nouvelles choses, tout simplement, et découvrir de nouvelles têtes !
Bon, Swann n'avait pas encore compris pourquoi la jeune femme avait fais ça - manque de déduction, quand tu nous tiens... - mais elle en oubliait totalement cette interrogation. Un peu tête en l'air parfois. Alors elle se mit simplement à penser à cette fameuse potion, tout en observant le marchand qui commençait à s'exciter tout seul, là-bas. Imbécile. Si vole il y avait, jamais le voleur ne serait resté dans le coin. C'était évident pour elle. Enfin, c'est ce qu'elle aurait fais : partir au plus vite. Personne n'aurait pu la rattraper.

Ce n'est que lorsque les choses se calmèrent qu'elle se rendit compte que l'autre jeune femme était toujours à ses côtés - j'avais bien dis qu'elle était tête en l'air -, puisque celle-ci justement la fixait étrangement ; comme si elle était en train de la détailler. Elle lui fit remarquer sa ressemblance avec une personne qu'elle semblait avoir déjà vu par le passé (Au passage, j'aime bien l'allusion Cres' XD). Tiens donc ? Elle avait un sosie en Hyrule ? Il allait falloir la rencontrer un de ces quatre ! Ce serait drôle de voir son visage sur une autre personne. Enfin, drôle pour elle, on entend ; n'importe qui d'autre s'en foutait. Mais il était curieux de tout, l'ex-assassin.
Et ce n'est pas sans un sourire un peu niais qu'elle lui répondit, se grattant la nuque :

" Ah... Bon ? Hé hé, je ne suis pas unique alors ? " Humour bêta de Swann, je vous laisse apprécier, ou bien allez vous vous pendre sans doute... " En tout cas si je t'avais vu, je me souviendrais forcément de toi ! On croise pas une aussi belle chevelure rose tous les jours ! "

Il n'y avait aucune vanne, ni rien de méchant. Simplement Swann était d'un naturel déconcertant pour certain, inapproprié pour d'autres. Cela l'avait desservis, les rares fois où elle avait pu s'octroyer le plaisir de voir un peu de monde dans le passé.
Puis arriva alors un beau rouquin, quelques instants après. Et s'il commença bien par se la raconter un peu, devant les yeux un peu ahuri de la miss, qui ne s'y attendait pas du tout, il changea bien rapidement d'attitude en se rendant compte que l'autre jeune femme était une gérudo. Marrant... Swann n'y avait même pas fais attention. Comme d'habitude, me direz-vous... Quoiqu'il en soit, le sourire du garçon s'était crispé, montrant dès lors sa crainte. Ben allons ! Ce n'était qu'une jeune fille qu'il avait en face ! Qu'est-ce qu'il lui arrivait ? D'autant que la suite était loin d'être convaincante, sauf peut-être pour les derniers mots. Nul doute qu'il avait habitude de les prononcés, car ils sonnaient bien aux oreilles de Swann.
Néanmoins elle ne pu se retenir davantage en le voyant devenir rouge tomate, et laissa un éclat de rire lui échapper. Bon, il ne dura qu'une demi-seconde, après tout la miss qui était avec eux n'avait pas eu l'air de très bien apprécié quand elle avait ris tout à l'heure.

" Tu n'es point convaincant mon gars ! Mais tout ça me fait pensé que je ne me suis pas présentée. Je m'appelle Swann ! " Puis, se tournant vers l'inconnue : " Et toi, tu te nommes... ? "

_______________________
Autre compte : Nabooru



Couleur : darkgrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecilia Iole Mentina
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 805
Age : 25
Date d'inscription : 20/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Quand le soleil éclaire enfin son visage   Sam 18 Aoû - 16:44

[P'naise, ça m'apprendra à ne pas relire le post avant de le poster ! Et puis oui, petite référence à Pioupiou le phoenix xD Et au passage pour Jayt, désolée mais la miss peut être une vraie teigne Tire la langue ]


L'inconnue sourit et se gratta la nuque avant de répondre avec un air assez spécial que Crescenda fronça légèrement les sourcils, plus pour montrer un air surpris, genre la fille qui tombe des nues plutôt que de la colère. Cette femme était vraiment spécial et n'avait pas l'air bien méchante. Ses amis devaient bien être chanceux d'avoir quelqu'un comme elle à leur côté... lorsqu'elle ne change pas subitement de comportement comme son rire de tout à l'heure que la jeune gerudo n'avait toujours pas oublié. Néanmoins sur le coup, elle se souvint que cette personne qui lui ressemblait tant était déjà venue dans le passé en compagnie de son ami voleur. Elle pourrait lui demander plus d'informations la prochaine fois qu'elle le voit et elle en profiterait pour lui remettre les idées en place suite au vol de la broche.

Comme la plupart des personnes que Crescenda rencontrait, cette fille lui parlait de sa chevelure rose, difficilement oubliable. Parlons en de cette couleur qu'elle avait hérité, couleur assez rare car elle avait rencontré peu de personnes qui avaient les cheveux roses comme elle, et surtout des gerudos ! A la base, toutes les gerudos avaient les cheveux de couleur rouge, caractéristique de ce peuple et même Ganondorf avait ce point en commun et pourtant à sa naissance, les cheveux de la gerudo s'étaient éclaircis, se rapprochant plus du teint blond des cheveux que son père avait et cela lui convenait parfaitement. Malgré tout, elle avait beaucoup souffert durant son enfance de cette couleur de cheveux car les enfants étaient bien naïfs et devaient toujours trouver un bouc-émissaire pour qu'ils s'ennuient moins.

Alors que Crescenda allait s'excuser pour ce petit dérangement inutile, un rouquin s'approcha près des deux jeunes femmes, prétextant qu'il allait les protéger du voleur qui sévissait dans la place du marché. Sur ces mots, la gerudo faillit exploser de rire étant donné que ce fameux voleur n'était autre que elle ! Au final, son plan avait bien fonctionné car personne ne s'était douté que caché au plus profond de l'une de ses poches se trouvait ce fameux objet qui avait été dérobé. Mais elle reprit très vite son sérieux lorsque l'homme souligna qu'elle était une gerudo et que cela n'avait pas l'air de l'enchanter car il faisait une tête affreuse, même s'il tentait de cacher son malaise.


"Bien joué monsieur le détective, je suis effectivement une gerudo."

En tout cas cet homme avait le don pour l’agacer car il profita du fait qu'elle était effectivement une gerudo pour dire qu'elle n'avait donc pas besoin de son aide car elle pouvait se défendre toute seule et se tourna vers l'autre inconnue. Ce n'était qu'un coureur de jupons parmi tant d'autres mais l'attitude de celui-ci avait assez énervé la gerudo que sur le coup, elle avait failli lui mettre un coup sur le visage pour le faire retourner sur terre. Au lieu de ça, elle se mit simplement à rire pendant quelques secondes avant de croiser les bras et de regarder l'homme avec un petit sourire aux lèvres.

"Vous jugez les gens bien trop vite. Ma mère était une gerudo et je suis née comme ça mais mon père était hylien et je n'ai jamais vécu parmi les femmes de mon peuple, elles ont banni ma mère bien avant ma naissance et j'ai vécu à Termina. Nous ne nous connaissons même pas et je n'ai rien à voir avec les femmes gerudos qui habitent dans le désert. Sachez que toutes les gerudos ne sont pas à mettre dans le même sac."

C'était sa façon de dire qu'elle était vexée qu'il la juge aussi vite que par le fait qu'elle était une gerudo. Cet homme avait eu des problèmes avec son peuple vu comment il réagissait mais Crescenda n'y était pour rien, elle ne lui avait rien fait de mal. Bien sûr, les gerudos n'avaient pas une belle réputation et beaucoup de personnes avaient déjà souffert à cause d'elles mais comme elle l'avait dit, toutes les gerudos n'étaient pas les mêmes et la jeune femme avait une attitude bien opposée à celle qu'ont ces femmes sauvages. Néanmoins, les paroles qu'elle avait prononcé pouvaient être un peu blessantes mais elle disait toujours ce qu'elle pensait à voix haute. Après, si cet homme réagissait mal aux propos de Crescenda, la jeune gerudo elle s'en moquait. Elle n'aimait juste pas qu'on la compare à ce peuple de furies qui devrait plutôt évoluer. Sur ce point là, elle ne remercierait jamais assez son père pour l'avoir emmener loin d'Hyrule et ainsi de la protéger des gerudos. Elle avait pu acquérir un caractère et des idées qui lui étaient propres et non des idées que les gerudos auraient pu lui mettre dans la tête.

Du genre à ne pas lâcher l'affaire, la gerudo détourna le regard, montrant bien que l'attitude de l'homme n'avait pas du tout bien passé. Elle aussi avait bien vu de quel peuple provenait cet homme et pourtant, elle ne lui avait pas fait une tête bizarre en lui parlant. Heureusement, l'inconnue calma un peu le jeu en soulignant cette soi-disant protection que cet homme souhaitait leur offrir et décida de se présenter. Il était vrai qu'elles avaient commencé à parler ensemble et aucune ne s'était présentée ! Pour palier à cette erreur, Crescenda décida de se présenter à son tour.


"Je m'appelle Crescenda, je suis ce qu'on peut appeler une alchimiste."

De cette manière, elle expliquait à Swann la raison pour laquelle elle connaissait si bien les potions et autres mixtures de ce genre mais de toute façon, elle devait s'en moquer. Néanmoins, elle n'arrêta pas son discours et continua, histoire d'appuyer ses paroles précédentes.

"Et oui, je suis une gerudo comme monsieur l'a suggéré mais moi j'habite dans une partie reculée, calme et sûre dans les bois perdus."

Elle aurait du arrêté bien avant et ne pas continuer de la sorte mais étrangement au fond d'elle, Crescenda s'était sentie blessée, blessée d'être jugée aussi vite pour un stupide détail et que cet homme ne la voit déjà que sous un mauvais oeil. Tout ceci lui rappela son enfance et tous ces enfants qui disaient qu'elle était la fille d'une de ces pirates gerudos et que mêmes les parents des enfants préféraient qu'ils ne la fréquentent pas. C'était vraiment de très mauvais souvenirs et subitement, la gerudo changea de caractère, passant d'un caractère assez énervé à un caractère plus calme.

"Et vous, quel est votre nom ?" demanda-t-elle à l'homme sans le regarder en face.

Étrangement, Crescenda ne voulait pas le regarder et se sentit même stupide. C'était la première fois que quelqu'un l'esquivait car elle faisait partie de ce peuple et n'étant pas préparée à une telle critique, elle se sentait légèrement blessée et tenta malgré tout de ne pas le laisser paraître, même si c'était plus facile à dire qu'à faire.

_______________________





Gestes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coalitionv2.forumactif.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand le soleil éclaire enfin son visage   Sam 18 Aoû - 18:37

[ Pas de soucis Crescenda il a l'habitude de se faire rembarrer, puis c'est plus marrant ^^ ]

Jayt aurait-il pu se sentir plus mal qu'il ne l'était déjà ? Eh bien oui tout à fait, et les deux femmes présentes contribuèrent à accentuer ce mal-être ! Il resta un moment silencieux, comprenant qu'il avait blessé la jeune femme aux cheveux roses qui ne le regardait plus en face. Quel stupide idiot ! (oui, à ce point) Lui qui jouait sans arrêt la comédie du charmeur en attendant de trouver des gens qui iraient plus loin que ça pour se dévoiler (comme Judith par exemple), il ne valait pas mieux et s'était arrêté sur son expérience mauvaise sans penser au bon souvenir de Nabooru. Il se gratta la tête tandis que Cresenda expliqua et insista sur le fait qu'elle n'avait rien à voir avec les femmes du désert, vivant elle-même dans une portion de la forêt.
Il laissa alors un petit silence s'installait, car la belle gérudo lui demandait son nom. Il avait tellement mal joué son coup qu'elle ne l'avait pas écouté lorsqu'il s'était présenté, et il se dit qu'il n'était pas mieux qu'un gros ringard ennuyeux à mourir. Il se frappa mentalement la tête contre un mur, et décida de retrouver son naturel. Il n'avait qu'à penser qu'elle n'était pas gérudo...

"Hélas très chère, je ne peux être toujours convaincant quand tant de beauté me déstabilise ! Et vos magnifiques yeux ambrés il me semble ne ma facilitent pas la tâche !" dit-il en souriant vers la dénommée Swann. Puis, il s'inclina face à Crescenda, confus et sérieux (pour une fois !).
"Demoiselle Crescenda, je vous prie d'excuser mon comportement de goujat. Je me suis arrêté sur votre apparence, qui bien que magnifique, me rappelait de sombre souvenir. J'espère ne pas trop vous avoir blessé, car ce n'était pas mon but. Qui plus même si vous aviez été une gérudo plus traditionnelle, vous n'auriez en rien mérité mon attitude, alors je vous présente une fois de plus mes excuses ! Pourrez-vous me pardonner ?"

Le sheikah analysa la scène qui les entourait. Le marchand criait toujours au vol mais à part quelques gardes qui semblaient prendre sa déposition, personne ne lui accordait d'importance. Il vit alors un bambin qui tentait de se faire quelques rubis en vendant un breuvage citronné, et Jayt saisit sa chance.

"Belles demoiselles, je reviens dans une minute !"

Il se dirigea vers le bambin blond, tout en souhaitant que les jeunes femmes ne profitent pas de son absence pour déserter la place ! Il acheta trois gobelets à l'apprenti vendeur, lui offrant même un petit surplus. Lui-même avait commencé à se lancer dans le commerce, et il savait qu'un petit coup de pouce faisait toujours plaisir !
Il rejoignit donc son duo féminin tandis que le bambin grommelait "Radin !" et offrit son plus beau sourire.

"Ce n'est pas ce que j'ai fait de mieux en termes d'excuses, mais j'espère que cela vous apportera un joli rayon de soleil liquide !" Il se mit à rire doucement tout seul, fier de lui. "Puis-je demander ce que deux somptueuses créatures telles que vous faisiez ici ...?"

Mais il ne put s'entretenir plus longtemps, car un des "gardes" vint jusqu'à leur groupe, l'air suspicieux.

"Z'auriez pas vu quelque chose M'sieur Dames ? Un marchand vient de se faire dérober un bijou, et nous sommes à la recherche de témoins ..."

Jayt venant d'arriver, il préféra se tourner vers ses interlocutrices, qui étaient là depuis plus longtemps que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Swann Netil
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 823
Age : 24
Date d'inscription : 14/02/2010

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Quand le soleil éclaire enfin son visage   Sam 18 Aoû - 19:35

Bien joli nom que celui de Crescenda. Elle se présenta aussi comme une alchimiste, ce qui ne manqua pas d'attirer l'attention de Swann, sur le coup. Cela expliquait bien évidemment la potion qu'elle lui avait décrite avec autant de précision sur ses effets. Mais l'alchimiste ne souriait pas du tout, avec ce qu'avait pu lui dire Jayt, la tierce personne qui les avait rejoint. Alors, comme le garçon, Swann en perdit son sourire aussi, peut-être un peu peinée que les remarques du jeune homme aient plombé l'ambiance ; parce que c'était plutôt bien parti au début, et elle était certaine qu'il n'était pas un mauvais gars. Dommage qu'il eut été maladroit, d'autant qu'avec tout ça, elle ne l'avait même pas entendu donner son nom. Dragueur ou pas, il avait en tout cas raté son entrée de belle manière.
C'est alors que Jayt reprit parole, tout d'abord en couvrant l'ex-assassin de nombreux mots doux à son égard. C'était très gentil. Même un brin poétique, en fait. La jeune femme aurait aimé lui dire merci, mais... il y avait peut-être un peu trop de gentillesse à son égard. Elle ne le supporta pas davantage et rougit à son tour, ne répondant même pas, préférant au contraire détourner le regard pour se reprendre.

" C'est de moi qu'il parle là ? " marmonnait-elle tout bas.
" Bien sûr que oui. A qui veux-tu qu'il parle ? C'est toi qui a des yeux ambrés j'te signale... " Répondit son petit gardien, d'un ton monotone.

Il faut dire que la demoiselle n'avait jamais connu de telles paroles envers elle, du fait de son passé. Ces mots lui rappelaient en fait ceux de sa mère, il y avait plus de quinze ans, lorsqu'elle n'était qu'une enfant. Déjà elle lui ressemblait, mais elle avait peut-être un peu oublier que les hommes étaient attirés par les belles femmes. Se rendant compte de cela, elle se reprit d'un coup, et tourna de nouveau la tête pour répondre au garçon et calmer ses ardeurs.

" Au fait ! Je... "

Sauf que... Il n'était plus là ; elle le voyait un peu plus loin, causant à un gosse. Du coup, elle avait l'air un peu bête, avec son doigt leva en l'air et son air désabusé. Bon, ressaisissement numéro deux. Prête pour le deuxième round lorsqu'il reviendrait.
Elle en profita pour dire deux-trois mots à Crescenda, le sourire retrouvé. Elle n'avait pas écouté le moins du monde les excuses qu'il lui avait fais, mais tant pis. Elle était sous le charme, tant celui de Crescenda que celui de Jayt. Car après tout, ces deux-là offrait une compagnie bien sympathique !

" Il est gentil garçon, hein ? Euh... " Se rendant compte de son erreur, elle se corrigea par elle-même : " Excuse-moi, j'en avais oublié qu'il t'avait blessée. Hem... "

Bon, il allait falloir qu'elle se recadre, parce que là, c'était pas vraiment gagné. C'était pas en disant des âneries pareilles et en s'excitant toute seule qu'elle arriver à se faire des amis. Bon ! Ressaisissement numéro trois.
Jayt revînt avec trois gobelets qu'il tendit aux demoiselles. Sauf que le beau-parleur n'avait justement pas fini de parler, et Swann ne pu se retenir...

"Puis-je demander ce que deux somptueuses créatures telles que vous faisiez ici ...?"
" Hihihihi ! " Rougit la miss.
" 'tain Swann t'es sérieuse là ?! "
" ... Hem euh, excusez moi... " fit-elle en détournant de nouveau le regard, honteuse de s'être fait avoir de nouveau.

S'amena sur l'instant un garde, à son grand soulagement. En effet, il allait pouvoir capter toute l'attention, et empêcher un blanc de s'installer à cause d'elle ! Reprenant tout son sérieux, elle écouta le garde, qui cherchait de quelconques indices sur le voleur de la broche. Manque de chance, Swann n'avait rien vu - ni rien déduit d'ailleurs, mais passons... La question quant au pourquoi Crescenda avait utiliser la potion lui était sorti de la tête. De toute façon, même si elle l'aurait compris, elle ne l'aurait pas dis. C'était pas une balance.

" Non, je n'ai rien vu de particulier pour ma part. Enfin, je crois pas... Je regardais le ciel aussi, alors bon. "

Le garde haussa un sourcil, mais n'insista pas sur son cas (désespéré). Tous les regards convergeaient alors sur une unique personne, qui n'avait dis mot jusque là : la voleuse elle-même. Si seulement ils avaient su...



_______________________
Autre compte : Nabooru



Couleur : darkgrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecilia Iole Mentina
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 805
Age : 25
Date d'inscription : 20/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Quand le soleil éclaire enfin son visage   Dim 19 Aoû - 10:36

Le don juan comprit très vite qu'il avait blessé la gerudo mais le mal était déjà fait et elle n'allait pas lui pardonner aussi vite. Vint le moment où il aborda de nouveau Swann en lui faisait une nouvelle fois la cour et cette dernière était devenue rouge écarlate. Crescenda baissa légèrement la tête avant de fermer les yeux et de soupirer. Décidément en une journée, elle en avait rencontré des personnes vraiment bizarres ! Et voilà que maintenant il déblatérait un tas d'excuses pour se rattraper de l'erreur qu'il avait fait quelques secondes avant. La jeune gerudo l'aurait bien remballé une nouvelle fois s'il n'avait pas prit un air calme et confus pour s'excuser, montrant qu'il était vraiment gêné de l'avoir blessé. A la place, elle se contenta simplement de rouvrir les yeux et de détourner le regarder pour prononcer calmement quelques paroles.

"Je ne sais pas ce que mon peuple vous a fait pour que vous agissez comme ça envers les gerudos mais rappelez vous qu'il ne faut pas toutes les mettre dans le même sac."

Ces paroles calmes et posées montraient bien que Crescenda n'était plus autant vexée et qu'elle avait partiellement oublié l'affaire. Par contre, il y avait autre chose qui commençait vraiment à devenir lourd, c'était ce marchand qui n'arrêtait pas de hurler. Demain les villageois auraient la paix car il aura sûrement une extinction de voix vu comment il criait à tue tête. Jayt quant à lui s'excusa et s'absenta pendant quelques secondes. Du peu que la gerudo put voir, c'était qu'il se rendait près d'un petit garçon et qu'il parlait avec. Elle en profita ainsi pour voir cet abruti de marchand mais lorsqu'elle posa son regard sur lui, son sang se glaça rapidement lorsqu'elle vit qu'autour de lui, des gardes qui semblaient l'interroger pour résoudre le problème rapidement. Les choses commençaient à devenir compliquées, surtout s'ils se mettaient à interroger toutes les personnes présentes à la place du marché. Si elle aurait su... Elle aurait du quitter cet endroit dès que les choses s'étaient calmées, quitte à donner des soupçons à Jayt et Swann mais au moins, elle serait repartie avec la broche et sans le moindre soucis. Elle avait encore le temps de partir avant que ces gardes n'arrivent jusqu'à elle mais inconsciemment, ce qu'elle pensait tout bas fut dit tout haut.

"J'hallucine ! Ces marchands revendent que de la marchandise volée et dès qu'il arrive quelque chose, ils arrivent à se faire passer pour des victimes ! Il mérite vraiment des coups lui !"

Crescenda serra tellement les poings qu'elle finit par ressentir une légère douleur à la main droite. Ses ongles venaient d'entrer dans sa paume et lorsqu'elle regarda sa main, elle pouvait voir un peu de sang dans le creux de sa main. Pour une énième fois, elle se mit à soupirer avant de se rendre compte que Swann lui parlait. Elle n'eut néanmoins pas le temps de lui répondre car Jayt revenait avec des boissons et offrit un gobelet aux jeunes femmes avant de leur demander ce qu'elles faisaient là... Jusqu'à ce qu'un garde vienne l'interrompre pour demander si quelqu'un avait des informations sur ce vol. La gerudo agissait normalement pour ne pas éveiller les soupçons, enfin, jusqu'à ce que tout le monde se tourne vers elle car elle n'avait pas encore dit un seul mot depuis que le garde était arrivé. Elle passa sa main gauche dans ses cheveux avant de finalement répondre.

"Je n'ai rien vu non plus. La seule chose que j'ai vu, ou plutôt que j'ai failli voir, c'est le sol étant donné que le cri de ce marchand m'a perturbé et qu'en tournant la tête tout en marchant, j'ai percuté cette rambarde et failli me retrouver à terre."

Et le pire dans tout ça, c'était que la gerudo disait la vérité et que Swann pouvait facilement confirmer ce qu'elle venait de dire étant donné qu'elle se trouvait à côté. Cela lui faisait un petit alibi et peut-être que les gardes allaient faire demi-tour et interroger simplement quelqu'un d'autre. Mais Crescenda, elle qui ne supportait pas garder les choses pour elle, ne se gêna pas pour continuer en tentant d'interpeller le garde sur ce soi-disant marchand ambulant.

"Par contre, vous ne devriez pas défendre des personnes comme cet homme. Tout le monde sait que la marchandise de ces marchands ambulants a été achetée à des voleurs et qu'ils revendent juste les objets à des prix exorbitants pour se faire un bon chiffre d'affaire..."

Ses paroles étaient risquées car le garde pourrait très mal prendre les paroles de la gerudo mais elle s'en moquait royalement. De toute façon, s'il souhaitait la fouiller, il ne trouverait jamais la broche car elle avait pu la cacher autre part le temps que les choses se soient vraiment calmées. Crescenda porta le gobelet à ses lèvres puis bu quelques gorgées de la boisson citronnée. Étrangement, cette boisson lui rappelait son enfance, lorsqu'elle allait au Milk Bar avec son père. Le citron était son fruit préféré et à chaque fois qu'il allait au bar, il prenait toujours une boisson contenant du citron. La gerudo baissa le verre et regarda pendant un moment le breuvage qui s'y trouvait avant de tourner la tête vers Jayt et de le regarder avant de faire un petit sourire.

"Cette boisson est vraiment succulente, merci."

Crescenda avait volontairement oublié de répondre à la question de Jayt lorsqu'il avait demandé aux deux jeunes femmes ce qu'elle faisaient à la place du marché car tant que ce garde était là, il était hors de question qu'elle dise un mot de plus par rapport à son emploi du temps et ce qu'elle faisait ici.

_______________________





Gestes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coalitionv2.forumactif.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand le soleil éclaire enfin son visage   Dim 19 Aoû - 15:17

Jayt sentit son coeur gonfler quand la belle brunette se mit à rire. Une douce et magnifique mélodie aux oreilles de notre charmeur. Il ne pu s'empêcher de lui faire un clin d'oeil tandis que Crescenda répondait au garde. D'ailleurs, à la dernière réplique de cette dernière, il fronça les sourcils et allait ouvrir la bouche quand Jayt se sentit le devoir de le rassurer... ou tout simplement de l'interrompre.

"Désolé l'ami, nous ne t'avons pas été d'une grande aide, mais je fais le serment de vous tenir au courant si nous avons des nouvelles qui nous parviennent aux oreilles ! Vous faites un excellent boulot, ça sera un plaisir de vous aider à vaincre les délinquants !"

Le charabia pompeux du charmeur sembla tant agacer le garde qu'il s'en alla sans piper mot, bien que ses yeux méfiants s’arrêtèrent quand même sur la gérudo. Peut-être avait-il reconnu ses origines de voleur du désert, et vu qu'il n'avait pas assister à leur conversation précédente, il pouvait avoir son a priori. Mais le sheikah ne se laissa pas démonter, loin de là ! La remarque de Crescenda sur la boisson le rendit tout fier et il but sa première gorgée avec un large sourire. Il regarda ensuite les deux femmes, son regard allant de l'une à l'autre.

"Je suis ravi que cela vous plaise, cela m'est apparu comme un excellent moyen de radoucir la tension -et je m'excuse encore Crescenda !-. Mais dites-moi, votre talent d'alchimiste vous permet de vivre ? Vous en avez fait votre métier ?" puis, plus frivole et léger vers Swann "Et vous ma belle Swann, que faites-vous dans la vie ? Je parierais que vous êtes danseuse ou artiste !"

Si seulement il savait... Il n'osait pas encore trop être plus léger avec Crescenda, ayant peur de confirmer l'image de nigaud qu'elle devait déjà avoir de lui. ceci dit faire le beau parleur à une autre femme devant elle n'était pas pour le crédibiliser plus que ça...
Revenir en haut Aller en bas
Swann Netil
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 823
Age : 24
Date d'inscription : 14/02/2010

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Quand le soleil éclaire enfin son visage   Lun 20 Aoû - 10:39

Finalement, le garde ne trouva pas grand-chose d'intéressant en interrogeant les trois jeunes gens. La voleuse ne s'était pas trahie, n'avait pas paniquée. Bon, elle n'avait pas hésité à se mettre en évidence aussi en disant tout haut ce qu'elle gardait pour elle jusque là, mais Jayt avait très vite mis fin à l'interrogatoire sans trop de soucis, et avec son langage toujours si particulièrement... inspiré, disons. Bon, sans doute l'était-il beaucoup moins que s'il avait eu une femme en face de lui, mais l'essentiel était d'avoir fais partir ce gêneur.
Swann restait un peu en retrait, se contentant d'observer chacun à sa guise. Histoire de voir à qui elle avait à faire. Elle profitait souvent de ces temps "creux" ou plus grand-monde ne la regardait. Les traits de Sheikah du garçon ne lui échappèrent pas plus longtemps, tandis que ceux de la Gérudo étaient tellement évidents qu'elle se demandait encore comment il était bien possible qu'elle ne les ait pas vu plus tôt.
La discussion reprit de plus belle, encore une fois par l'intermédiaire d'un Jayt très entreprenant qui demanda aux deux jeunes femmes ce qu'elles faisaient de beau dans la vie. D'abord, en se tournant vers Crescenda, qui répondit donc la première. Tant mieux, car cela donna du temps à l'ex-assassin pour réfléchir à sa réponse - elle anticipait déjà sa question, après tout il ne la ratait pas depuis tout à l'heure -. Sauf que tout ce à quoi elle pensait s'effaça bien vite lorsqu'il lui dit croire qu'elle était artiste ou danseuse. Là, elle ne pu s'empêcher de sourire à pleine dent ; peut-être un peu moqueuse sur le coup, elle était aussi contente qu'il pense cela d'elle.

" Euh, pas du tout ! Je... Euh, je... Comment dire ? Hmm... "
" T'as qu'à lui dire oui et basta, histoire réglée... " Soupira son petit gardien, toujours perché sur son épaule, à regarder attentivement la scène.

En fait, elle ne savait pas trop comment aborder la question. Elle hésitait à dire la vérité, et donc de révéler qu'elle était un assassin, il y avait peu de temps encore. Elle ne savait pas comment le duo pourrait le prendre. Allaient-ils être effrayés ? Ou bien au contraire, ils s'enfichaient peut-être royalement de ce qu'elle avait eu comme activité par le passé. Bwarf, pourquoi se prendre la tête après tout. Il suffisait de répondre le premier truc qui lui passe par la tête et qui n'inspire pas la crainte. Ils n'auraient pas l'occasion de vérifier de toute façon.

" J'aurais bien aimé être ce que tu penses, Jayt, mais ce n'est pas le cas. Disons que je suis... une sorte d'acrobate. Je n'ai pas d'employeurs, j'ai perdu mon ancien travail depuis peu en fait. Alors, je pense donner des cours aux jeunes, dans différents domaines, tels que la gymnastique, la magie, ou peut-être même le maniement de la lance ou de l'épée. Bref, je ne sais pas du tout ce que je vais faire pour l'instant, je cherche encore une voie vers laquelle me tourner. J'ai pensé un instant à devenir une sorte de mercenaire, mais j'en ai marre de t... euh, j'veux dire, je trouve qu'il y a assez de gens qui meurent comme ça. Je préfère rester loin de ça un moment. Peut-être que plus tard, je mettrais mes talents aux services de sa royauté. "

Elle s'en était plutôt bien sortie, d'autant qu'elle n'aimait pas mentir. Alors, elle avait bien fais de dire la vérité sur elle, sans évoquer son occupation passée. Elle ne savait pas trop vers quoi se tourner pour le moment, donc elle avait parler de donner des cours, chose qu'elle pouvait parfaitement accomplir. Elle savait comment s'y prendre pour tirer le meilleur des capacités athlétiques d'une personne, quelle qu'elle soit ; plusieurs fois elle avait eu à former de jeunes recrues, par le passé.

" Et toi, Jayt, tu fais quoi de ta vie, à part aborder les femmes et les couvrir de beaux compliments en tout genre ? "

Il faudrait qu'elle apprenne un jour à vouvoyer... Enfin, ce n'était pas bien important. Et puis, chassez le naturel et il reviendra au galop, pas vrai ? Sachant que Swann était d'une spontanéité étonnante, il ne fallait surtout pas qu'elle réfléchisse trop à ce à quoi elle dirait. Elle en péterait un câble.

_______________________
Autre compte : Nabooru



Couleur : darkgrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecilia Iole Mentina
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 805
Age : 25
Date d'inscription : 20/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Quand le soleil éclaire enfin son visage   Mer 22 Aoû - 21:20

Comme Crescenda le savait, le garde avait très mal prit ses paroles mais elle s'en moquait. Il fallait savoir encaisser les critiques et ce n'était pas de sa faute si monsieur ne savait pas les accepter. Le garde allait parler mais à la grande surprise de la gerudo, Jayt le coupa, s'excusant sur le fait qu'ils n'avaient aucune information pour lui mais que si jamais ils apprenaient quelque chose, ils en feraient part à la garde royale. Lorsque elle entendit cela, elle se contenta de croiser les bras et de soupirer avant de détourner le regard. Elle en avait plein des informations sur ce voleur étant donné que c'était elle ! Enfin, elle ne se considérait pas du tout comme ces voleurs qui pénètrent la nuit dans les maisons pour dérober tous les trésors qui valaient beaucoup d'argent, elle ne faisait que récupérer ces trésors par tous les moyens et elle les restituait aux propriétaires d'origine. En tout cas, son discours semblait fonctionner car le garde partit sans rien dire. Crescenda le regarda s'en aller avec un air surpris avant de reposer son regard vers le charmeur. Au mois, il l'avait sortit d'une situation assez délicate mais cela la gêna car elle n'aimait pas que quelqu'un prenne sa défense ou qu'il ne l'aide. Ce fut alors avec un ton calme qu'elle se vit obliger de le remercier.

"Mmmh, merci pour ton aide."

Crescenda continua de boire la boisson qu'il lui avait offert quelques minutes avant. Si elle le pouvait, elle se serait assise dans la plaine d'Hyrule au soleil tout en buvant tranquillement cette petite boisson, histoire de se remémorer le bon temps lorsque son père était encore en vie... Enfin, c'est ce que elle aurait fait mais étant donné qu'elle n'acceptait toujours pas la mort de son père, elle tentait plus que tout d'essayer d'éviter ces instants paisibles où elle pourrait se souvenir de sa famille. Elle tentait de se persuader que c'était juste pour faire plaisir à Jayt qu'elle buvait cette boisson citronnée, même si elle se mentait à soi-même mais c'était sa manière à elle de se rassurer.

En parlant de lui, ce dernier reprit la conversation là où elle était avant que le garde ne les dérange en essayant d'en savoir plus à propos de ses talents d'alchimiste. Crescenda ne répondit pas tout de suite et se contenta dans un premier temps de regarder le ciel bleu. En réalité, elle ne savait pas quoi répondre car c'était la première fois que quelqu'un s'intéressait autant à ce qu'elle faisait. Mais au final, elle ne mit pas beaucoup de temps à réfléchir, préférant plutôt parler avec franchir et de laisser pour une fois son coeur parler.


"Je suis devenue alchimiste par passion. Mon père l'était avant moi et il m'a apprit tout ce qu'il faut savoir sur les plantes et tous les éléments qui nous entourent. Avec de simples plantes, je peux faire des potions qui peuvent guérir certains maux ou donner certaines facultés et les plantes les plus rares donnent des caractéristiques que personne ne peut imaginer !" Elle parlait sans interruption, montrant que l'alchimie était une chose qui la passionnait vraiment mais elle reprit un ton plus calme avant de continuer "Malheureusement, ce don est limité car toutes les vies ne peuvent être sauvées..."

Elle baissa la tête et regarda le sol. Elle se souvient du dernier jour où elle a parlé avec son père, ce jour où il a fermé les yeux à tout jamais. Elle s'en souvenait comme si c'était hier et elle en avait souffert pendant un bon moment. A cet instant, elle n'avait pas fini d'étudier tous les écrits de son père pour tenter de faire une potion pour soigner sa maladie, l'alchimie était impuissante face à ce problème. Si seulement elle avait eu plus de temps, elle aurait été capable de le soigner et il serait encore là aujourd'hui... Crescenda soupira puis reposa son regard sur Jayt avant de continuer.

"Disons que l'alchimie est mon métier et ne l'est pas. Selon ce que les gens ont besoin, j'offre mes services gratuitement car je sais ce que cela fait lorsque les alchimistes ou sorciers demandent le prix fort pour une simple potion et qu'on ne peut que regarder la personne malade souffrir et s'éteindre à petit feu. Je vis plutôt grâce à un autre métier où l'alchimie m'aide beaucoup, lorsque les personnes ont besoin d'aide pour certaines tâches ou pour obtenir un objet spécial, ils sont prêt à dépenser beaucoup de rubis et ils obtiennent toujours ce qu'ils veulent."

Crescenda n'en dit pas plus et se tût. Elle savait qu'en disant cela, elle renforcerait ce doute qui planait sur elle et que ces deux jeunes gens près d'elle penseraient que c'était elle qui avait dérobé la broche. Mais étant donné qu'elle ne l'avait pas avoué et qu'elle n'avait pas montré l'objet, elle s'en moquait et ils pouvaient toujours penser ce qu'ils voulaient. Elle n'était pas du tout une voleuse, elle avait simplement reprit un objet qui avait déjà été dérobé.

Jayt s'adressa ensuite à Swann qui semblait aussi dévoiler tout en toute sincérité malgré qu'elle semblait cacher certaines choses, ce que Crescenda se rendit compte très vite. De toute façon, chacun veut cacher des moments de son passé et il semblerait que ces morceaux soient plutôt des mauvais souvenirs. Et maintenant que les deux jeunes femmes avaient répondu aux questions du charmeur, c'était à lui de répondre à celle que Swann venait de lui poser. La gerudo quant à elle ne put s'empêcher de rire lorsqu'elle entendit la question. Elle qui se faisait charmer voulait en savoir plus sur le charmeur et Crescenda était très rarement tombée dans une situation pareil mais cela ne lui déplaisait pas du tout. Au contraire, elle s'amusait bien et cela faisait depuis bien longtemps qu'elle n'avait pas rit comme cela. Elle se tourna vers Swann puis lui fit un clin d'oeil tout en souriant.


"En tout cas il est doué puisque sa séance de charme ne t'a pas laissé de marbre." Puis Crescenda se tourna vers Jayt avant de prendre un air plus sérieux. "Mais c'est vrai qu'à la fin, nous parlons de nous mais nous ne connaissons encore rien de toi, mise à part que tu es un charmant sheikah charmeur."

Sur ces mots, la gerudo termina sa boisson citronnée en attendant la réponse de Jayt suite à la question que lui avait posé Swann. Finalement, elle n'avait pas eu tort de rester à la place du marché.

_______________________





Gestes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coalitionv2.forumactif.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand le soleil éclaire enfin son visage   Sam 25 Aoû - 21:25

Jayt sentit son coeur battre la chamade. Des potions de soins ! Lui qui avait questionné Yatchan sur les herboristes et tout autre faiseur de potions voilà qu'il trouvait son bonheur dans cette belle gérudo ! Il se mit alors à parler à toute allure.

"Mais c'est Génial ! Voyez-vous mes jolies, je suis en train de me spécialiser dans le soin car plus le temps passe, plus le combat me répugne (certaines mauvaises langues vous diront que c'est parce que je ne suis pas doué !). Et même si j'ai commencé à apprendre les soins "manuels" basiques ainsi que quelques sorts de débutant, je n'ai pas encore trouvé d'alchimiste pour m'équiper en potion ! Crescenda, votre présence ici est un don des déesses pour l'âme d'infirmier que je suis ! Je suis tout à fait intéressé par la récupération de potions qui pourraient m'aider dans mon rôle de soigneur ! Je vous les achèterais le prix qu'il faudra je vous le promet !"

Il ne fit alors pas attention au deuxième métier sous entendu par la gérudo, et ne soupçonna donc toujours pas qui était le voleur de la place, à vrai dire il avait presque oublié qu'il y avait eu vol ! Louées soient les déesses de son innocence. Les paroles de Swann le firent avoir une deuxième exclamation.

"Un professeur ! Votre bonté de coeur est louable ma jolie Swann, votre générosité se lit sur vos s... yeux ! Quelle âme charitable, vous êtes un modèle pour bien des hyliens je vous l'assure ! Nous devrions tous apprendre aux plus jeunes les astuces que nous a appris la vie ! Et je ne peux que me ranger de votre côté : trop de morts, trop de blessés, voilà pourquoi je me suis tourné vers le soin. Certes, je débute, et mon voisin m'en veut encore pour l'horrible marque que lui a laissé mon premier soin magique, mais au moins après il ne souffrait plus !"

Il était fier de lui, et souriait comme un nigaud. Il allait ensuite répondre à la question de Swann, quand Crescenda prit la parole pour souligner l'effet de son charme et appuyer la question de la brune, ce qui fit sourire d'autant plus notre charmeur.

"Je suis flatté que vous vous intéressiez au sheikah amateur de beauté que je suis. Et ma chère Swann, sachez que je couvre de beaux compliments les femmes qui le méritent, et les déesses en ont mis deux sur ma route aujourd'hui !
Pour répondre à votre question, je suis actuellement marchand ! Si vous êtes intéressé, j'ai une petite boutique au village Cocorico, j'y vends quelques bijoux et autres délices pour les femmes afin que les autres hommes puissent toujours vous honorer comme il se doit. De plus, grâce à cet argent, je peux approfondir mes connaissance en soins et acheter quelques potions pour renforcer mes aptitudes de soigneur. Je préfère être prêt pour mes amis qui sont sur le champs de bataille, et envisage peut-être même un jour de rejoindre l'armée Hylienne !"


Il ne fallait pas lancer Jayt sur un sujet qui lui tenait à coeur, car il devenait une véritable piplette ! Il se mit à conter comment lui était venu ses différentes vocations, s'asseyant sur la rambarde, ses yeux allant d'une femme à l'autre.

"Je me suis rendu compte qu'il était assez difficile de se procurer des objets pour ravir vos coeur mesdemoiselles, c'est pourquoi j'ai voulu combler le coeur des femmes en montant cette boutique. Ainsi, chaque mère, chaque fille, chaque amante peut se sentir comme une véritable princesse si l'homme qui partage leur vie tient à elle et leur montre de temps en temps. Je me suis mis d'accord avec quelques kokiris et même avec d'autres sheikah pour qu'ils me vendent leur bijoux, en échange de quoi je glisse toujours leur nom si une demoiselle célibataire est intéressée par une de leur oeuvre, sans tenter de les charmer. Je suis un homme de parole !"

Il enchaina ensuite sur la vocation de soigneur.

"Pour ce qui est du soin, j'ai deux amis qui adorent se battre. Un jour où je les avais laissé à leur entrainement, ils allèrent trop loin et Judith revint sacrément amochée. J'ai été je l'avoue pris d'une colère rare, et j'ai explosé. Mais il m'est aussi apparu qu'ils ne seraient pas les seuls que je croiserais comme ça, et je voulais aider ces gens avides de violence. Yatchan, la nouvelle prêtresse du temps, m'y a aidé en m’enseignant les bases du soin..."

Il se rendit alors compte qu'il avait monopolisé la parole pendant un looong moment. Il s'excusa, un peu confus.

"Oulala, je parle je parle, il ne faut pas hésiter à m'interrompre si je vous ennuies belles dames, je ne le prendrais jamais mal si vous me le dîtes avec le sourire !"

Et il éclata d'un petit rire franc. Oui, il pouvait tout accepter d'une femme si elle le lui disait avec un sourire.


[ Désolé du retard ^^ D'ailleurs je vous préviens je vais être indispo quelques jours, au moins jusqu'à mardi, je suis de voayge ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Swann Netil
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 823
Age : 24
Date d'inscription : 14/02/2010

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Quand le soleil éclaire enfin son visage   Dim 26 Aoû - 16:58

Swann ne pu qu'être revigorée par le rire de la gérudo, son premier depuis le début de la discussion. Enfin ! Se disait-elle ; l'hylienne ne pu que sourire en retour, heureuse. Et il était vrai qu'elle n'était pas totalement insensible au charme du jeune sheikah, aussi fut-elle un peu gênée que Crescenda n'aborde la question, complice. De nouveau, elle rougit, sans doute assez légèrement pour que cela ne se voit presque pas, et croisa les bras. La tête tournée sur sa gauche, les yeux fermés, et un sourire crispé accompagnèrent sa réponse :

" N-Ne dis pas n'importe quoi, voyons. Et reconnais qu'il sait parler aux femmes, ce qui n'est pas le cas de bien des hommes... "

Mais sa gêne s'estompa bien vite lorsque le rouquin reprit la parole de plus belle. Au début, elle ne pu que sourire en l'écoutant déblatéré de a profession. Un marchand, et pas n'importe quel genre, puisqu'il se disait spécialisé en bijoux et autres cadeaux pour femmes. L'hylienne n'aurait pu lui trouver meilleur métier, tiens ! Cela lui convenait à merveille, avec son sens de la tchatche et ses paroles très inspirées. Ses dires transpiraient de sincérité et de spontanéité ; là où Crescenda et Swann s'étaient bien gardé de ne pas livrer tous les détails concernant leur passé, le garçon ne leur cachait pas grand-chose. Tout était trop naturel pour que ce fut des paroles en l'air.

Le sourire de la brunette avait fuis ses lèvres, au fur et à mesure du discours de Jayt. Elle le trouvait bien plus louable qu'elle ne le serait sans doute jamais. Et puis, lui comme la gérudo avait trouvé sa voie, ce qu'elle avait très bien sentie dans leur ton passionné. Elle aussi, aurait aimé pouvoir utiliser des magies de soin, certainement, mais davantage pour elle que pour les autres. C'était à cause de ce genre d'idée qui lui traversait l'esprit qu'elle se sentait loin d'être une "âme charitable", pour reprendre les mots du charmeur.

Le bras gauche du Cygne Noir tomba le long de son corps, tandis que son regard était perdu dans la foule de la Place du Marché. Elle entendit les derniers mots du rouquin d'une oreille distraite, réfléchissant à ce qu'aurait pu être sa vie s'il n'y avait pas eu l'Ordre des XV. S'il n'y avait pas eu tous ces massacres, tous ces morts qu'elle avait vu défilé devant ses yeux durant trois longues années. Une éternité.

" Crois-moi, Jayt... Tu es bien plus généreux que je ne l'ai jamais été " commença-t-elle une fois qu'il eut finis, avant de reprendre d'un ton bien triste: " Tu es davantage un modèle que moi pour la jeune génération. Je dirais à mes p'tits guerriers en herbe d'aller te voir, tiens. " Conclu-t-elle, en référence à ses probables futurs élèves, dans un léger sourire qu'elle lui adressa avec franchise.

Pus elle prit une gorgée du liquide citronné qu'avait apporté le sheikah, non sans le savourer à sa juste valeur. Se lèchant ses lèvres mouillées du delicieux nectar, elle balaya les pensées négatives de son esprit et lança :

" En tout cas, vous avez trové votre vocation tous les deux ! J'trouve ça génial. " Puis, se tournant vers Crescenda : " Alors qu'à côté tu vois des gens qui ne peuvent pas s'empêcher de voler des objets précieux au lieu de se trouver un travail bien plus honnète à faire ! "

Bon, elle pouvai parler, elle qui avait été un assassin des années durant..

_______________________
Autre compte : Nabooru



Couleur : darkgrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecilia Iole Mentina
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 805
Age : 25
Date d'inscription : 20/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Quand le soleil éclaire enfin son visage   Lun 27 Aoû - 18:31

Crescenda fut surprise de voir autant de passion dans les paroles de Jayt. Ce fut même le seul des trois personnes a vraiment dire tout ce qu'il avait sur le coeur sans même chercher à cacher quoi que ce soit. Étrangement, elle se sentit mal car contrairement au charmeur, elle avait caché la plupart des choses gênantes pour se protéger elle-même. Pendant qu'il parlait, la gerudo ne put s'empêcher de détourner le regard. Mais pourquoi s'inquiétait-elle autant pour ça ? Elle avait toujours menti à tout le monde et était toujours restée toute seule sans le moindre problème jusqu'à maintenant. Alors pourquoi, maintenant qu'elle avait rencontré Swann et Jayt, tout devait changer ? Ce ne fut seulement que lorsque le sheikah se mit à rire que Crescenda se mit à réagir et le regarda par réflexe. Elle mit un petit moment à réfléchir, tentant de se rappeler ce qu'il avait dit quelques secondes avant puis finalement, elle lâcha quelques mots.

"Ah... Euh... Ce n'est rien, ne t'inquiètes pas !"

Elle se mordit la lèvre inférieure, se rendant compte en fait qu'elle avait fait une petite gourde. Elle venait tout simplement de montrer qu'elle n'avait quasiment pas écouter ce que Jayt avait dit. Cette situation dans laquelle elle se trouvait commençait réellement à l'embêter car elle n'avait jamais autant été en contact avec des autres personnes mise à part son ami et son père. Et pour ne pas arranger les choses, Swann s'était tournée vers elle en prononçant quelque chose sur la vocation des voleurs. A nouveau, Crescenda n'avait pas écouté la conversation et elle sentait qu'elle commençait à s'énerver. Il fallait à tout prit qu'elle reprenne le contrôle d'elle-même, ce n'était pas ces deux personnes qui allaient ruiner tout ce qu'elle avait fait durant ces dernières années !

La gerudo ferma les yeux et inspira doucement, histoire de se calmer. Elle en avait marre de mentir et de jouer à un petit jeu stupide et elle savait que ce qu'elle allait faire serait stupide mais elle s'en moquait. Pour une raison qui lui était inconnue, pour une fois dans sa vie elle voulait être sincère. Elle rouvrit les yeux et croisa les bras.


"Malheureusement Swann, rien ne pourra changer notre monde actuel. Il y a des personnes qui chercheront à rester honnête et d'autres non. Il y a également deux types de voleurs ; ceux qui volent par nécessité, pour pouvoir se nourrir et ceux qui en font vraiment un métier, au point d'être malhonnête."

Crescenda posa sa main gauche près de ses hanches alors que la main droite allait chercher dans sa poche la broche en or qu'elle avait prit plusieurs minutes auparavant chez le marchand. Elle savait qu'elle risquait gros mais étant donné qu'elle avait déjà commencé, autant continuer. Elle sortit la broche de sa poche et la montra discrètement à ses deux compères de façon à ce qu'ils soient les seuls à la voir. Bien sûr, elle n'allait pas sortir la broche comme ça devant tout le monde, surtout que les gardes étaient encore à proximité, le marchand fou continuait de chercher son trésor et les autres habitants marchaient dans la place. Elle n'avait pas du tout l'intention de se faire attraper.

"Cette broche en or est unique, on peut voir le symbole de Farore gravé dessus. La nuit dernière, un... de mes amis est entré dans une maison et a dérobé cet objet. Cependant, cet objet était un trésor précieux pour cette dame qui réside dans cette maison, c'est un bijou qui se transmet dans la famille et lorsqu'elle a vu que cet objet avait été dérobé, elle m'a demandé de retrouver l'objet pour elle..."

La gerudo replaça l'objet dans sa poche avant de soupirer. Qui aurait cru qu'elle se serait dévoiler de cette façon ? C'est juste que cette image de voleur qu'elle se voyait attribuer alors qu'elle ne l'était pas, c'était un peu trop lourd pour elle. Elle passa ensuite sa main droite dans ses cheveux avant de continuer.

"C'est la raison pour laquelle j'ai un peu piqué ma crise devant le garde. Tous les voleurs ne sont pas mauvais mais les voleurs qui volent les pauvres personnes juste pour se faire le plus d'argent possible, je ne supporte pas ça."

Sur ces mots, Crescenda se retourna légèrement pour regarder du coin de l’œil le fameux marchand. Malheureusement pour lui, elle avait bien son visage en tête et elle s'assurait qu'un jour, elle allait lui donner une leçon bien plus cruelle que la simple perte d'un objet de valeur. Cet homme était malsain et ne méritait pas de vivre mais elle ne pouvait pas ôter la vie et se rabaisser à des pratiques idiotes. La gerudo se tourna de nouveau vers Swann et Jayt avant de soupirer de nouveau et de prononcer quelques paroles.

"Vous pouvez penser ce que vous voulez de moi mais je ne suis pas une voleuse. Je m'occupe juste de réparer les pots cassés et de rendre le sourire aux gens."

Au cas où les choses tourneraient mal, Crescenda avait déjà tout prévu pour rejoindre la plaine sans encombre. De toute façon, elle n'avait pas prévu de rester dans cet endroit plus longtemps, les choses commençaient à se compliquer de plus en plus.


[Note pour Jayt : Même si j'ai changé de perso, on considère que c'est plus Cres' mais Cecilia comme elles se ressemblent en caractère et un peu le passé ;3]

_______________________





Gestes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coalitionv2.forumactif.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand le soleil éclaire enfin son visage   Dim 23 Sep - 19:06

Jayt sentit son coeur se serrer quand Swann prit la parole d'un air plutôt triste. Il posa sa main sur son épaule, et lui fit un sourire plus chaleureux que charmeur. Ses yeux se firent doux et il oublia un instant qu'elle lui plaisait pour la réconforter sincèrement.

"Vous savez ma belle, je suis sur qu'inconsciemment vous avez toujours fait des gestes vers les autres pour avoir l'idée de devenir professeur. Et même s'il est possible que votre passé n'est pas été tout rose, il est derrière vous maintenant et vous avez votre avenir en main ma jolie ! Et vu que j'ai l'impression d'être entourée de femme de tempérament, ça ne devrait pas être un soucis d'en faire ce que vous voulez !"

Et il se mit à rire. Pourtant, comme pour répondre à son commentaire sur leur tempérament, la gérudo leur fit entrevoir le bijou dérobé en racontant toute l'histoire. Le sheikah se figea, totalement muet et sans sourire. Il était honnête, trop parfois. Alors, pendant un moment, sa conscience entra en conflit avec son bon sens. Puis Cecilia reprit la parole pour évoquer le sourire des gens, et Jayt intervint.

"Je vous avouerais Cres- heu, Cecilia- que si vous n'aviez pas évoqué les raisons de votre geste, je vous aurais dénoncé. Et cela même si vous êtes magnifique. Je n'ai pas l'air comme ça, mais je supporte mal la malhonnêteté. Mais pas votre geste, vous rétablissez une injustice, et rendez quelqu'un heureux pour une bonne raison. Je ne peux que saluer votre geste, même si je ne l'encourage pas."

Il se tut, mais il esquissa un petit sourire.

"Méfions nous toutefois, j'ai peur que le marchand mécontent revienne bientôt à la charge !"



[ Désolé du retaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaard i________i ]
Revenir en haut Aller en bas
Swann Netil
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
Traître-Lionne | Championne d'Aegis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 823
Age : 24
Date d'inscription : 14/02/2010

Fiche personnage
Guilde: Trône des Dragmires
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Quand le soleil éclaire enfin son visage   Lun 24 Sep - 13:51

[ Mon Jaytounet <3 De toute façon je pense qu'on va conclure, ça me parait être le bon moment :3
Et je précise que Cécilia ne répondra pas avant le week-end prochain, je crois ! ]


Jayt changea radicalement d'expression lorsqu'il tenta de réconforter notre belle brunette. Ce n'était plus le ton charmeur, ou même dragueur qu'il avait eu jusqu'à maintenant ; au contraire, ses mots étaient bien réconfortant pour Swann, bien qu'elle ne s'étala pas sur le sujet pour en débattre. Il avait tout simplement sur un point, d'autant qu'elle s'était levé ce matin avec la ferme intention de mieux faire dorénavant. Le passé appartenait au passé, son futur, seule elle était capable de l'écrire et de le modifier à sa guise. Elle lui rendit donc son sourire en bonne et dû forme, réconfortée, voir soulagée.

C'est après que Cécilia eut quelques mots, et surtout, exposa à tous le fameux objet volé : la broche en or. Le Cygne Noir cru s'étouffer en la voyant. En fait, elle n'avait absolument rien compris depuis le début. A présent, tout était clair, et elle comprenait l'attaque des guêpes, et tout le reste. Comme elle se sentit stupide ! Affreusement gênée au début - car elle se rendait compte qu'elle avait dis des choses pas vraiment sympa envers Cécilia, indirectement -, elle tourna le regard ailleurs. Histoire de vérifier si personne ne les regardait. Elle avait peur de deux choses : qu'ils attrapent la jeune femme, et que Jayt et elle se retrouvent accusés de complicité de vol. Mais elle rangea vite la broche, heureusement.

Cécilia était sincère et juste avec elle-même dans le choix de ses mots. D'ailleurs, elle ne les choisissait sans doute pas, ils devaient lui venir tous seuls. Un élan de sincérité dont Swann ne pouvait pas encore se résoudre à suivre l'exemple. Du moins, elle ne se dévoilerait pas comme le faisait l'autre brune en ce moment même. Elle en était bien incapable.
Jayt intervint pour dire ce qu'il pensait de cette histoire, et, à quelque chose près, Swann n'avait pas envie d'en rajouter davantage. Cela ferait un peu lourd, et Cécilia faisait ce qui lui chantait de toute façon. Elle ne pouvait pas juger après ce qu'elle avait fais toute sa vie durant, ou presque.

" Je n'ai rien à ajouter... Mis à part que tu as des amis qui devraient changer de voie ", fit-elle simplement, d'un ton tout à fait amical. Il n'y avait pas ce côté donneur de leçon que certains pouvaient avoir parfois. " Et j'ai aussi peur que tu te fasses attraper. Tu devrais partir, Cécilia. Et puis, de toute façon, j'ai quelques petites choses à régler de mon côté, donc je vous quitte ! " Lança-t-elle avec un grand sourire, presque nigaud, comme elle savait si bien les faire. Le tout accompagné d'un signe de main - le salut militaire, en fait - et d'un rapide clin d'oeil au beau mâle, avant de tourner les talons et partir de son côté. La démarche heureuse et nonchalante, elle disparut dans la foule. En espérant revoir très bientôt les deux visages qu'elle venait de rencontrer.

_______________________
Autre compte : Nabooru



Couleur : darkgrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecilia Iole Mentina
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 805
Age : 25
Date d'inscription : 20/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: Quand le soleil éclaire enfin son visage   Mar 16 Oct - 22:58

Cecilia était étonnée, elle ne s'attendait pas du tout à ce que Jayt et Swann réagissent plus ou moins bien à ce qu'elle venait de leur avouer. Certes, ils n'étaient pas vraiment ravis d'entendre cela mais ils avaient l'air de comprendre, et même craindre qu'elle se fasse attraper par le marchand de tout à l'heure. Le sheikah la mettait d'ailleurs en garde, disant qu'il n'approuvait pas cette façon d'agir. Ça elle s'en était doutée mais elle n'avait pas eu vraiment le choix et au final, elle regrettait un peu d'avoir utiliser cette méthode pour s'emparer du bijou. Mais de toute façon, le plus important était le fait que l'objet allait retourner dans les mains de son vrai propriétaire. Néanmoins, ses amis n'avaient pas tord, le marchand commençait sérieusement à s'agiter et n'allait pas tarder à agir. Il fallait qu'elle s'en aille et vite. La danseuse se tourna vers Jayt avant de fermer les yeux et de lui répondre calmement.

"Vous savez, je ne suis pas fière non plus de ce que j'ai fait mais c'était le seul moyen de récupérer la broche avant que le marchand n'en tire des profits. Il a mérité ce qui lui arrive et il n'avait qu'à pas accepter de la marchandise volée... " Elle rouvrit les yeux avant de faire un petit sourire. "Mais vous avez raison, il faut que je parte avant qu'il ne vienne fouiner par là, je ne souhaite vraiment pas vous attirer des ennuis."

Avant même que Cecilia puisse les saluer, ce fut Swann qui décida de partir en faisant une petite suggestion qui la fit rire. Et oui, elle avait fait d'étranges connaissances dans le coin et le métier de celui qui l'avait embarqué dans ce bazar n'était pas vraiment légal. Elle se chargerait de toute façon de lui remonter les bretelles pour qu'il évite de faire cela à nouveau. La jeune femme fit un signe de main pour les saluer puis la danseuse fit de même tout en souriant.

"J'espère que nous nous reverrons bientôt Swann, prends soin de toi."

Elle regarda la jeune femme partir, elle se retrouvait désormais seule avec Jayt. A ce moment là, la danseuse eut une idée. Glissant doucement sa main vers l'une de ses poches, elle en sortit un petit flacon contenant un liquide rouge qu'elle observa pendant un petit moment avant de le tendre vers le sheikah.

"J'aimerais que tu acceptes ceci, cela devrait t'aider si tu souhaites vraiment te focaliser dans les soins. Cette potion peut soigner toutes les blessures physiques en quelques secondes mais fais attention, il faut vraiment utiliser une petite dose de cette potion car une dose très importante peut faire l'inverse et tuer le blessé..." Ses paroles n'étaient pas vraiment rassurantes mais pour le rassurer et lui donner confiance, Cecilia se mit légèrement à rire avant de continuer. "Mais ne t'inquiètes pas, une simple goutte suffit à soigner et je suis sûre qu'un jour, cette potion te sera vraiment utile."

Malheureusement, chaque potion avait toujours un point négatif et il était quasiment impossible de faire une potion puissante sans qu'elle ne contienne de danger pour celui ou celle qui l'utilise. Les connaissances de Cecilia n'étaient pas encore assez grandes pour qu'elle puisse faire de telles potions mais elle savait que si elle continuait ses recherches, elle arriverait à atteindre cette perfection que peu d'alchimistes avait réussi à atteindre. C'était l'un des objectifs qu'elle s'était fixée et elle allait tout faire pour l'atteindre. La danseuse se pencha légèrement pour saluer Jayt avant de se relever.

"Fais attention à toi, et merci pour tout."

Sur ces mots, Cecilia quitta la place du marché en direction de la plaine d'Hyrule. Cette fois-ci, elle se sentait plus en sécurité et le marchand ne pourrait jamais savoir que c'était elle qui détenait le bijou. Il ne lui restait plus qu'à l'apporter à sa vraie propriétaire.



[Vala, c'est aussi fini pour moi et désolée pour le temps de réponse mais avec les cours, j'ai un peu zappé que c'était à moi de répondre xD]

_______________________





Gestes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coalitionv2.forumactif.org/
 

Quand le soleil éclaire enfin son visage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyrule's Journey :: RPG :: Citadelle d'Hylia-