Forum de RP basé sur le thème de Zelda (Ocarina of Time), coupé au site de RPG en ligne Hyrule's Journey
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 L'ombre passe, mais la lumière demeure.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'ombre passe, mais la lumière demeure.   Dim 13 Mai - 21:34

Judith songea à ses raisons de s'installer sur ces terres nouvelles. Une nation et une civilisation prometteuse une histoire glorieuse. Puis l'ombre s'était abattue comme une hache sur le royaume et le trouble s'était installer. Cependant, pour la blonde, la vie n'avait pas tant changer que ça. Les seuls choses qui la faisait restée était ses amis et son aimé dont elle n'avait plus de nouvelles depuis qu'il était partit accomplir son devoir. Elle, elle était restée dans son confort et n'avait pas lever le petit doigt pour aider le royaume. Il fallait dire qu'elle ne se préoccupait véritablement que d'elle, forme de narcissisme qu'elle s’évertuait à chasser, sans grand succès.

Un accès de rage envers sa personne l'avait secouée et poussée à bouger, agir. Judith s'était levée d'un bond de son fauteuil large, puis était restée plantée là quelques minutes, c'était bien beau de vouloir agir, mais comment ? Aucune idée ne lui venait à l'esprit. Toujours énervée contre elle même elle sortit de son logis après un tour dans son armoire aux merveilles pour se préparer.

La lance dans le dos, les gantelets, grèves et épaulières mises, la chasseresse ouvrit la porte à la volée et sortit sans un regard pour les passants interloqués. Elle passa les premiers temps à errer dans les ruelles, ne sachant même pas ce qu'elle cherchait, attendant une grâce des déesses qui, peut être, daignerait lui indiquer un chemin, quelque chose. A marcher sa colère se calmait et sa raison reprenait le dessus. Elle était inutile, et continuerai de le rester si elle se confortait dans un quotidien et son confort, tout comme ceux du bourg, considérablement épargner par le fléau. C'est ainsi qu'elle décida de quitter l'endroit pour le village voisin, peut être que ce serait là bas qu'elle trouverait ce qu'elle désirait.

La courte traversée de la plaine se fît sans trop de problème et la jeune femme arriva au village sans dommages. Une fois sur place son oreille fût attiré par les palabres de vieilles femmes discutant des troubles qu'il y avait au cimetière. Avec l'aura de Ganondorf, ce genre de lieu était privilégié par les monstres.


"On a même retrouver un cadavre là bas vous savez ! Sûrement l'oeuvre des sbires du malin... Il ne fait pas bon traîner dans cet endroit la nuit tomber c'est moi qui vous le dit ! ça me fais froid dans le dos tout ça..."

Il ne lui en fallût pas plus, dirigeant ses pas vers ce lieu la blonde, les yeux et le coeur plein de résolution, elle entra dans le jardin fleurît de tombe.
Le soleil était encore à son zénith lorsqu'elle arriva, et le soir ne tomberai pas avant plusieurs heures, mais elle résignée à l'attendre, quoi qu'il puisse se passer.
Judith se plaça au centre de la première allée, le regard balayant alentour, d'un geste théâtral elle sortit Freyja, sa lance ambrée, et la planta dans le sol face à elle. De sa main droite elle tenait fermement la hampe. La chasseresse restât ainsi plusieurs heures à se concentrer sur l'atmosphère lourde de l'endroit, les bruissement des feuilles, les odeurs, en un mot, tout.

Le soleil embrassa l'ouest sans que Judith ne voit les heures passer, et le noir accompagna la chute de l'astre diurne, recouvrant le cimetière. Le silence s'abattit sur l'endroit, et les choses tapissant l'ombre firent, sans un bruit, leur apparition. Un calme avant la tempête, puis quelque chose dans le noir bougea, brisant la sérénité du moment...
Revenir en haut Aller en bas
Thor Odinson
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 272
Age : 21
Date d'inscription : 21/06/2011

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: L'ombre passe, mais la lumière demeure.   Lun 14 Mai - 11:33

Il allait de mal en pire.

Le cavalier prit son sac enfila son chapeau et ses armes pour sortir. Il ne savait pas où aller, mais il savait ce qu'il voulait: s'entrainer, s'entrainer encore et encore. Il sortait de convalescence et ses blessure n'était pas encore tout à fait guérie. Il lui fallait trouver le moyen de devenir plus fort. Il ne voulait plus que sa défaite (parce que pour lui, il n'a fait que perdre contre son ennemi lezard, bien qu'il soit déchu) se renouvelle. A cause de lui, son ami a dû quitter la bataille et ça, il ne se le pardonnait pas.

Il finit par sortir de la forêt.

Sur la plaine, le soleil brillait et était accompagné par une brise fraiche qui se fit ressentir sur le visage du jeune homme. Montant sur son cheval, il avait l'impression d'apercevoir une silhouette au loin sur la plaine, mais elle finit par disparaitre. Ensuite il lança son cheval au galop ne sachant toujours pas où aller.

Pendant la course, il se remémorait ses actes. Ses rencontres. Mais il ne pouvait s'empêcher de s'en vouloir de ce qu'il avait fait à la Vallée Gerudo: il avait faillit à sa mission -oui pour lui, c'était plus un échec- il n'avait pas permis à Conan de continuer...

Toutes ses mauvaises pensés ne l'amenèrent qu'à une seul conclusion: Il fallait qu'il se reprenne. Il décida donc de se rendre là où reposait ses proches: au cimetière de cocorico

Il arriva au village sans trop grand problème et pressa le pas vers le cimetière.

Enfin arrivé, il marcha, d'un pas délicat, tentant de ressentir la présence des morts quand il vit enfin la tombe recherchée. Il dégaina son épée et la planta au sol, s'appuyant sur celle-ci et posa un genou à terre, la tête vers le sol.

Il méditait...

Il releva les yeux: il avait remarqué une silhouette. Il se retourna et s'approcha. La personne encore inconnue était Judith, la chasseuse qu'il avait rencontré a la place du marche

Il essuya une de ses larmes et s'avança vers elle.


"Sa... Salut . Comment allez -vous?"

_______________________


 code couleur: #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nintendo-plaza.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ombre passe, mais la lumière demeure.   Mar 15 Mai - 22:02

Ce qui avait briser la sérénité du moment était la voix d'un homme, qui rappelait vaguement quelque chose à la blonde. Elle se tourna lentement, desserrant son étreinte sur la hampe de la lance ambrée, après un léger soupir. Elle s'était tellement concentrée qu'elle n'avait pas perçu, ou entendu que quelqu'un était entrée dans le cimetière. Il avait dût se poser des questions à la voir là, statufiée, les yeux fixe, la main sur sa lance... Elle se sentit ridicule l'espace d'un instant, puis lorsque ses yeux se posèrent sur le porteur de la voix, elle le reconnu. Daych. Elle se détendit, plus tranquille que ce soit une "connaissance" plutôt qu'un monstre, ou un inconnu.

"Bonsoir, vous m'avez fait peur... Je vais bien, et qu'en est-il pour vous ?"

Judith observa le jeune homme et remarqua ses yeux rougis et gonflés, par ce qui semblerait être des larmes. Avait-il pleurer ? Pour quel raisons ? Elle descella ses lèvres pour le questionner, mais n'en eût pas le loisir.

Elle avait détourné ses sens et son attention des alentours, si bien qu'encore une fois, elle fût surprise, du son strident, effrayant, glaçant les os et le sang, qui retentît dans la nuit, loin derrière elle. Elle fût, à cet instant, totalement paralysé, ne pouvant bouger, ni se retourner. Un instant, la panique l'envahit, mais elle se ressaisit bien vite, il fallait garder son sang froid.
L'effroi arrivait, doucement, lentement, mais sûrement vers la chasseresse qui cette fois prenait la place de la proie. L'horreur se trouvait maintenant à quelques mètres d'elle, prête à bondir, elle pouvait sentir son odeur fétide et sa présence terrifiante, puis, les sensations revinrent dans son corps, elle pouvais de nouveau bouger.
Aussi vive que la foudre, elle s'empara de Freyja et l'envoya d'un trait prompt dans le visage de la bête, qui s'étala sur la sol presque aussitôt, la lame en travers du visage.
La blonde retirât son arme du cadavre et le regarda un instant, laissant retomber la pression, se laissant envahir par le calme. Enfin, elle se retourna vers le rouquin pour voir s'il n'avait rien.


"Tout va bien ? pas blesser ?"

Elle l'examina de haut en bas, tandis que des râles, des craquement, bruissement de feuilles et branchages envahissaient le silence ambiant. D'autre arrivaient...
Judith resserra sa prise sur Freyja, un regard noir, glacial, impitoyable se peignant dans ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Thor Odinson
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 272
Age : 21
Date d'inscription : 21/06/2011

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: L'ombre passe, mais la lumière demeure.   Mer 16 Mai - 20:53

Le Daych d'aujourd'hui, n'était pas comme d'habitude. Déconcentré, perdu dans ses pensés, ne sachant plus du tout quoi faire, bref, pas un homme normal.

Je vous pris de bien vouloir m'excuser. Cela n'a pas été mon intention Ma Demoiselle Judith.

Il n'était vraiment pas présent. Il n'aurait peut etre pas du s'approcher de la femme et rester dans son coin... Après tout il n'était pas ici pour discuter, mais pour réfléchir.

Il commençait déjà à tourner les talons quand il vit un monstre, s'avancer vers la chasseresse. Quelle ironie! Un chasseresse qui devient une proie. Mais l'heure n'était pas à la rigolade. Le monstre se dirigea droit sur elle. Il avançait. De plus en plus. Quand soudain, la chasseresse se tourna, jetant son arme en pleine tête du monstre!

Daych était stupéfait.


"Tout va bien ? pas blesser ?" lui demanda t elle

"C'est plutôt à vous que je devrait dire ça!"

Cet événement ne fut qu’agrandir l'idée du jeune chevalier...

Apparemment, ce monstre n'était pas le seul. Il y en avait d'autre qui arrivaient. Et toute seule, la jeune femme n'avait aucune chance. Il dégaina son épée. Il ne pensait plus qu'a tous les anéantir. Il s'était fait une nouvelle promesse: défendre la jeune femme jusqu'au bout, non pas par galanterie, mais par honneur. Il s'était infliger cette responsabilité.


"Ces choses me permettront de tester ma maîtrise du vent!"

Depuis sa défaite face au Lizalfos, Daych s'était avait abandonné la magie du feu pur celle du vent.

Le chevalier du phénix se jeta sur un effrois d'un saut en hauteur, son épée au bras droit, et fit fendre l'air. Un arc de cercle de vent se dirigea vers l’effroi ciblé, et lui trancha le bras et l’épaule. Daych retomba au près de la jeune femme, et recommença mais cette fois au sol. Quatre effrois en comptant celui tuer par Judith gisait le sol.

Il avait totalement changé de comportement


Bien, on dirait qu'il va falloir faire équipe. Vous êtes avec moi?


[Post écrit depuis l'Ipad. Pardon pour les fautes.]

_______________________


 code couleur: #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nintendo-plaza.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ombre passe, mais la lumière demeure.   Jeu 17 Mai - 18:25

Tandis que les monstres arrivaient de toute part le chevalier se lançât sur eux et trois tombèrent au sol. Dans un premier temps Judith fût soulager, les pensant mort, mais un râle glauque de douleur infirmât cette idée, les horreurs se relevaient, difficilement, mais elles revenaient à la charge.

Daych proposa une alliance à la blonde que celle ci acceptât d'un hochement de tête, les yeux rivés sur les effrois. Celui dont l'un des bras manquait ouvrit la bouche, redoutant un nouveau cri paralysant la jeune femme fît voler la lame ambrée vers le cou du monstre qui céda sous le tranchant et roula au sol, perdant son masque. Le visage déformé et hideux du monstre fît froid dans le dos de la chasseresse, mais elle n'avait pas le temps de s’attarder plus la dessus, deux autres effrois mal en point, claudiquant et boitillant se dirigeaient toujours vers eux avec dans la ferme intention de leur nuire.

L'un deux agrippât le bras de Daych et sa bouche béante se dirigeait dangereusement vers sa gorge. Judith prise d'un léger frisson de panique se saisit de son autre bras et le tira vers elle, tirant par la même occasion l'effroi qui vînt de planter sur la lame de Freyja, rendant sa demi vie dans un dernier souffle.


"Quelles sale bestioles..."grommelât-elle.

C'est ce moment que choisis le dernier effroi, qui avait profiter de l'attaque de son compère Daych pour passer dans le dos de la jeune femme et s'attaquer à elle attrapant fermemant ses poignets. Ses dents vinrent se planter dans sa peau et sa chair. Elle poussa un cri d'horreur et de douleur, ne s’attendant pas le moins du monde à cette attaque.
De surprise et sous l'effet de la souffrance infligée par la morsure du monstre elle lâcha Freyja qui tomba sur le sol dans un bruit mât.
Elle sentait ses propres forces disparaître, aspirée dans la gueule de l'effroi. Sa vision se troubla l'espace d'un instant. Elle se trouvait en très mauvaise posture, immobilisée et vidée de ses forces par le monstre.
Revenir en haut Aller en bas
Thor Odinson
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 272
Age : 21
Date d'inscription : 21/06/2011

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: L'ombre passe, mais la lumière demeure.   Sam 19 Mai - 19:42

La jeune femme avait accepté l'alliance et il s'en réjouissait.

A peine essaya t-il de se reconcentrer qu'un autre effrois lui agrippa la main. Daych sentit son énergie s'envoler, mais rapidement la jeune femme, Judith, attrapa le bras du jeune homme et le tira, ce qui amena l'horrible effrois par la même occasion. Celui-ci fit connaissance avec Freyja et tomba à terre, mort.


"Quelles sale bestioles..." s'exclama t elle

Le chevalier fut à la fois reconnaissant pour son geste et impressionné... Mais voilà que c'est son tour de jouer les héros: un effrois agrippa la chasseresse et lui mordit la peau. La pauvre poussa un cri de terreur et lâcha son arme. Sans attendre, le chevalier sauta derrière la bête et lui fendit le le ventre d'un coup horizontale. Un morceau tomba au sol et Daych s'empressa de tirer le "morceau" qui était resté sur le corps de Judith, et il mit fin à ses jours en lui portant un coup dans la mâchoire.

Daych s'avança vers la femme, tout en étant prêt à la rattraper en cas de chute, lui tendit un de ses flacons contenant de la potion rouge, au cas où.


"Vous vous sentez bien? Allez, courage, il en arrive encore, il faut être prêt à les accueillir."

[Tu m'as dit que tu avais un sénar', alors je ne mets rien de plus ^^ ]

_______________________


 code couleur: #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nintendo-plaza.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ombre passe, mais la lumière demeure.   Sam 19 Mai - 21:54

La douleur de la morsure s’amenuisait en même temps que ses forces, elle crût la fin arriver quand le chevalier la sauva à son tour, découpant l'effroi et la débarrassant de cette horrifique sangsue cadavérique.
Ses genoux flanchèrent un instant mais elle resta debout, ne céda pas. Elle se sentait faible et sa vue était comme voilée par la fatigue tombée d'un coup. Elle se mordit la lèvre d'avoir été si imprudente, de s'être faite avoir de cette façon, heureusement que Daych avait été là, sinon elle aurait servit de casse-croûte à tous les effrois du coin...


"Merci..."Lui dit elle, un sourire de gratitude peint sur son visage, chose rare chez la belle habituellement froide comme la glace.

Elle attrapa la potion que lui tendait le rouquin, débouchât la bouteille qu'elle portât à son nez pour sentir. Une odeur plutôt particulière, amer, chatouillant légèrement les narines. Enfin elle portât le goulot à ses lèvres et but tout d'une traite. En bouche le liquide était moins amer que le laissait paraître l'odeur.

Enfin, ses forces refirent surface, elle se sentait mieux, le voile sur son regard se leva à mesure qu'elle reprenait du poil de la bête.
La chasseresse se baissa et ramassa son instrument de mort.
Elle tendît l'oreille, à l'affût d'un bruit quelconque marquant l’arrivé d'autre monstres, mais rien... Il semblerait que pour le moment les deux comparses avait réduit à néant la menace du cimetière.
Judith se permit alors de souffler un peu, rangeant Freyja à sa place, dans son dos. Elle avait réussi sa mission, elle était fière, une chaleur bienfaisante emplissant son être et la forçait à sourire, satisfaite d'avoir apporter son aide.


... tain ! pourquoi t'as laisser le corps là ?! quelqu'un va le trouver et on va être dans la merde ! t'es con bordel !"

La blonde se retournât instantanément vers la source de ces mots emprunt de poésie. Deux ombres avec une carrure impressionnante avais fait leur apparition au loin. Ils sembleraient que ces deux nouveaux arrivants n'avait pas encore remarquer la présence de la chasseresse et de l’épéiste.
Aussitôt Judith attrapa Daych par le bras et l’entraîna furtivement et sans un bruit vers un coin sombre où ils pourraient se dissimuler au regards des deux inconnus. Une fois à l'abri des regards elle s'accroupi et tira sur le bras de Daych pour le forcer à l'imité.


"Sht ! plus un bruit."

Elle avait chuchoter ses mots et s'était faîte attentive à la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Thor Odinson
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 272
Age : 21
Date d'inscription : 21/06/2011

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: L'ombre passe, mais la lumière demeure.   Sam 16 Juin - 19:37

Judith, accepta la potion, qu'elle porta a ses lèvres. Une petite grimasse de dégout et la voilà de nouveau en pleine forme. Daych voulu la questionner sur les raisons de sa présence en ses lieux, mais, il remarqua qu'elle était concentré sur autre chose. Il tendit l'oreille à son tour, et se entendit un bruit, puis quelqu'un pris la parole

".. tain ! pourquoi t'as laisser le corps là ?! quelqu'un va le trouver et on va être dans la merde ! t'es con bordel !"

Il voulait s'approcher discrètement, mais la chasseresse lui pris le bras et le conduit vers une cachette


"Sht ! plus un bruit." s'exclama t elle

Elle était tellement vive et discrète que Daych ne fit aucun mouvement de résistance. Il était curieux de voir le visage de cette personnes avec un tel vocabulaire.

_______________________


 code couleur: #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nintendo-plaza.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ombre passe, mais la lumière demeure.   Sam 16 Juin - 20:19

"Mais... J'y peux rien moi ! j'ai rien fait ! M'engueule pas !"

"je t'engueule si je veux s'pèce de bon à rien ! T'AS RIEN FAIT ?! T'as foutu la merde petit con ! "

Que de douce paroles provenant d'une voix grave et peu mélodieuse. La seconde, plus fluette évoquait d'avantage celle d'un adolescent. Les ombres commençaient peu à peu à prendre forme, corps et visage. Une main vola et un bruit de claque se fit largement entendre.


"AÏE ! Pourquoi tu m'a frapper ?!"

L'homme ne répondit pas, du moins pas par la parole, mais avec un grognement inquiétant. Que pouvais bien être cette affaire. Les deux hommes arrivèrent enfin à porter de vue. Leur voix reflétaient leur physique. La grosse voix de bariton appartenait à un homme musclé, haut et carrée à la masse imposante. La voix plus enfantine appartenait quant à elle à un enfant, de seize ans tout au plus. Il était grand, comme l'autre mais mince et fragile. Si l'homme massif venait à s'attaquer à son compagnon, ce dernier ne tiendrait pas longtemps...

"Bon... où a tu laisser Pete... ?"

Les yeux de Judith se plissèrent. Il semblerait que le hasard avait bien fait les choses. Ces deux avait bel et bien tuer quelqu'un, et ne seraient certainement pas impuni. Doucement la main de la chasseresse glissa le long de sa cuisse gauche jusqu’à se saisir fermement du manche de sa dague. Se retournant vers le rouquin elle lui fit signe de ne pas bouger.

Les deux passèrent devant la blonde et son ami sans se rendre compte de leur présence. Délicatement, la chasseresse se redressa pour se placer derrière le plus jeune, la lame sous sa gorge. Elle espérait ne pas faire de bruit, mais un bruissement de feuille trompa sa présence. L'homme massif se retourna vivement, mais trop tard, son compagnon était entre les mains de la chasseresse. Elle sentit le frisson de terreur qui parcouru sa proie, et la haine dans le regard de son compagnon.

Elle ne broncha pas, le regard froid poser sur l'homme à l'imposante carrure, qui lui rendait son regard, d'une manière plus haineuse. Aucun ne broncha pendant un moment, attendant que l'un brise le silence ... Se fut Judith qui se lança la première.


"Bonsoir messieur, qu'est-ce qui vous amène ici en cette...

"Ta gueule blondasse ! Et lâche Till tout de suite où j'te refais le portrait."

La jeune femme leva un sourcil affichant un air entre l'incrédulité et la lassitude. Blondasse ? Vraiment ? Décidément cette montagne n'était pas poli pour un rubis, et jouer ce genre de jeu avec elle était une bien mauvaise idée... Lançant un sourire plutôt sadique au rustre elle appuya la lame aiguisé de sa dague sur le cou de... Till ? D'où perla une goûte pourpre qui vint tacher l'acier de l'arme.

"Oh vraiment, ce n'est pas très poli de s'adresser ainsi envers une dame...

La victime de l'altercation déglutit avec peine, de même que son compagnon. Une goûte que la jeune femme ne vit pas dégoulina sur la joue du garçonnet.

"Lâchez moi madame s'il vous plais... J'ai rien fait de mal..."
Revenir en haut Aller en bas
Thor Odinson
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 272
Age : 21
Date d'inscription : 21/06/2011

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: L'ombre passe, mais la lumière demeure.   Lun 18 Juin - 20:31

Daych se demandait quand ce cirque finirait, parce que oui, il fallait le dire, le simple recueille du chevalier s'était transformé en espionnage improvisé. Il fallait en finir, se disait il. Il n'était pas venue pour rigoler, ni pour s’amuser. Et même si il a pu se défouler un peu sur ses vulgaire pantins qu'était les effrois, on ne peut pas dire qu'il est dans son état normal

Les deux ombres approchaient de plus en plus. On commençait à distinguer les formes. L'un était plutôt fort, musclé, de grande taille, sans doute le porteur de la voix roque. L'autre suivait derrière, il était beaucoup plus maigre, faible et fragile, bref, un véritable fil de fer. A voir l'immense différence séparément les deux hommes, on comprend tout de suite pourquoi le jeune se laisse faire.

Les deux homme s'approchait de la cachète des deux amies.


"Mais... J'y peux rien moi ! j'ai rien fait ! M'engueule pas !"


"je t'engueule si je veux s'pèce de bon à rien ! T'AS RIEN FAIT ?! T'as foutu la merde petit con ! "


Puis il eut un blanc, plus personne ne parlait, quand un "clac" se fit entendre. Pour faire simple, le grand s'en est pris au petit.


"AÏE ! Pourquoi tu m'a frapper ?!"

Puis un autre blanc. L'homme ne repondit pas à sa question, pour le moins, "débile"et continua sa route.

"Bon... où a tu laisser Pete... ?"

Pete...pete... Qui cela pouvait il etre? A en juger par le premier hurlement de la grande personne, il avait apparemment tué quelqu'un, ou du moins il recherchait un corps. Daych se tourna vers la chasseresse pour lui exposer son idée, mais celle ci était trop concentré pour écouter attentivement. En effet, la jeune blonde glissa sa main sur sa cuisse, empoignant, sa dague. Le chevalier compris immédiatement, mais sachant qu'il ne pourrait la raisonner, il se tint près à intervenir en cas de problème.

Les deux hommes passèrent devant la cachète des deux amis. L'instant d'après, Judith s'approcha furtivement, aussi discrette qu'une chasseresse digne de ce nom, et entoura la victime - en l’occurrence le plus faible des deux- de sa dague, menaçant de lui trancher la gorge.


"Bonsoir messieur, qu'est-ce qui vous amène ici en cette..."


Ta gueule blondasse ! Et lâche Till tout de suite où j'te refais le portrait."

Till? Alors voilà le nom de ce jeune homme.

Le "ta gueule blondasse" fit sursauté le chevalier. Comment peut on etre aussi vulgaire avec une femme. Il se sentit obliger d'intervenir et se leva, à son tour, de la cachette.

"Pourquoi ne pas t'attaquer à quelqu'un de ta taille? Refais donc mon portrait si tu l'ose!"

[Pardon pour les fautes mon correcteur en ligne est HS et malgré la relecture, je sais qu'il y en a. Si il y a le moindre problème, j'édite sans soucis.^^]

_______________________


 code couleur: #cc6600


Dernière édition par Itaruno D.Daych le Mar 19 Juin - 17:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nintendo-plaza.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ombre passe, mais la lumière demeure.   Mar 19 Juin - 15:02

Cette blonde avait un de ses toupets... Quoi que fort jolie, elle avait sut s'imposer promptement face au deux frère, et qui plus est face à lui, Aindreas, masse de muscle. D'habitude les femmes fondaient devant lui ou si elle se rebellai, un mot de lui suffisait à les calmer et les rendre dociles. Mais cette blonde...

Et voilà que Till se mettait à pleurer, quel trouillard celui là... Une lame, un peu de sang, et il était dans tout ces états. La garce s'en était prit au plus faible, et cette simple histoire devenait une "affaire d'état" à cause d'une gamine qui ne pouvait pas rester dans son fourrée à faire dieu ne savait quoi... Et voilà qu'un deuxième venait s'ajouter à la fête, ce n'était pas son jour...

Un rouquin, à peine plus âgée que cette blondinette s'était joint à la partie, décider lui aussi à remettre Aindreas à sa place. RAH ! Mais pour qui se prenaient t-ils ceux là ! Il fallait qu'ils soient là, maintenant, le cimetière était habituellement vide à part quelques effroi, et là, quand il avait besoin de tranquillité pour régler ses petites affaires, deux cafards avaient décider de venir l'emmerder...


"C'est bon, on se calme... Laissez le partir s'il vous plait ma dame il à vraiment rien fais de répréhensible, du moins aux yeux de la loi."

Aindreas jeta un dernier regard noir au rouquin venu jouer les protecteur de la jolie demoiselle. Enfin, il aurait aimer répondre à son défi mais la posture, son frère prisonnier de cette folle furieuse au couteau, il ne la connaissait pas assez et son sourire carnassier... Cela ne l'encourageait vraiment pas à tenter quoi que ce soit...

**********

Une sensation humide sur le bras de Judith lui indiqua les larmes naissantes du jeune homme qu'elle tenait en otage. Il pleurait ?! Mais... Un homme pleurait pour une petite goute de sang après avoir assassiner ce pauvre... Pete ? Oui, c'était bien Pete le nom qui avait été mentionné... L'homme massif avait l'air de s'être rétracté dans ses menaces à l'arrivée de Daych qui s'était joint au jeu.

La montagne avait de même que son compagnon, demandé sa liberation. La chasseresse ne laisserait sûrement pas sa proie partir, mais au moins desserra-t-elle ses "griffes" de sa victime et éloigna sa lame. Elle put sentir de la main qui tenait fermement l'épaule du jeune homme le soulagement de ne plus sentir l'acier froid sur sa peau.


"Ne rêvez pas, je ne ferai pas plus."

Lançant son regard émeraude droit dans les yeux de la masse humaine elle lui faisait comprendre ainsi où en était la situation.
D'ailleurs, il avait dit :"rien de répréhensible"... Mais Pete, le corps ?
Il avait aussi ajouter "aux yeux de la loi"... Sa proie avait donc fait quelque chose... Mais, un homicide, même involontaire était répréhensible aux yeux de la loi... La blonde commençait à se demander ce que ces deux hurluberlus avaient bien fait... Aussi ne se fit elle pas prier pour leur demander.


"Rien de répréhensible aux yeux de la loi hein... C'est pour ça que vous cherchiez Pete ? Le corps qui a été retrouver dans le cimetière ?"
Revenir en haut Aller en bas
Thor Odinson
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 272
Age : 21
Date d'inscription : 21/06/2011

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: L'ombre passe, mais la lumière demeure.   Dim 1 Juil - 14:47

Le grand gaillard s'était plutôt calmé après l'intervention de Daych: Deux contre un il n'avait aucune chance!

C'est bon, on se calme... Laissez le partir s'il vous plait ma dame il à vraiment rien fais de répréhensible, du moins aux yeux de la loi."


"Rien de répréhensible aux yeux de la loi hein... C'est pour ça que vous cherchiez Pete ? Le corps qui a été retrouver dans le cimetière ?"

La blonde avait posée la bonne question, qui était donc le Pete? Pour l'instant le Roux se contenta d'ecouter et d'attendre la réponse du plus grand

[JE croix que la je mérite l'award du post le plus court XD. Non, plus sérieusement, je n'ai pas grand chose à dire si ce n'est le post du point de vu de Daych.

Maintenant , tout est réglé, je n'ai plus de raison de faire du retard, merci de ta patience ^^]

_______________________


 code couleur: #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nintendo-plaza.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ombre passe, mais la lumière demeure.   Lun 2 Juil - 19:36

La petite, même si en réalité elle était plutôt haute, blonde avait desserrer son étreinte d'acier sur la gorge de son petit frère, mais n'était décidément pas prête à faire plus, ce qu'elle affirma d'ailleurs. ah, si seulement Till avait fait plus attention... Pris au piège de la belle sans aucune difficulté. En même temps, il en aurait été de même pour Aindreas, mais il n'osait pas se l'avouer.
Et le rouquin... Ce gamin avait fait le malin par ce que son amie tenait l'autre maigrichon, mais face à une autre situation, la montagne aurait prit un malin plaisir à lui montrer la puissance de ses poings, en lui collant dans la figure, ce qui le démangeait par ailleurs. Et cela le démangeai de prodiguer la même violence à cette minette.

Bon, que faire désormais... Il s'attarda sur les courbes de Judith, après tout... Autant profiter de la vue. Mais son regard n'eut pas le loisirs de parcourir les charmes de la femme, qu'elle posait une question bien dérangeante, et lui offrait une affirmation troublante. Le corps avait été retrouver ?! Maudit soit Till et ses conneries ! Un flot d'insultes lui vint à l'esprit, mais il se retint de les laisser franchir le seuil de ses lèvres, ce n'était vraiment pas le moment, il fallait gagner du temps. Qui sait, si il en gagnait assez, peut être qu'ils viendraient voir ce qui se passe et les aiderai... Soit, c'était la meilleure solution qui s'offrait à Aindreas de toute façon.


"Voyons ma Dame ne soyez pas si suspicieuse, qui vous dit que nous cherchons un corps ? Pete est notre ami voyez vous et nous avons rendez vous avec lui, d'ailleurs, il ne devrait pas tarder. Je serais ravi de vous le présenter."

le "ma Dame" était toujours dis sur un ton condescendant. Cette gueuse ne méritait pas plus le titre de dame que celui de catin.

Un buissont au loin bruissa, une ombre s'en dégagea, ils étaient venus. Une bonne opportunité pour lui, maintenant il fallait attirer l'attention des deux autres zigotos et ils se sortiraient de là en un rien de temps. Pas de temps à perdre, ni de temps du tout. Il se jeta sur la chasseuse et lui arracha la dague des mains, la poussant violemment sur le rouquin. Tout se passa très vite, attrapant Till par le bras il l'emmena loin tandis qu'un des nouveaux arrivants balançait vers les emmerdeurs une poignée... de sable ? Mais qui se revela suffisamment gênante pour qu'ils puissent s'enfuir. Ils coururent jusqu'à la maison où enfin ils se permirent de se reposer.

Aindreas espérait ne plus jamais croiser ces deux là.


************

La blonde n’apprécia pas du tout le regard qu'elle vit se balader sur son corps et lança à l'espèce de brute un regard noir.
A sa question il répondit plutôt bizarrement, ce qui mit Judith sur ses garde. Ne s'était-il pas douter qu'ils savaient que Pete était mort et qu'ils cherchaient son cadavre ? Ils les avaient entendus... Mais peut être que cette idée ne lui était pas venu à l'esprit... Et de ce fait il tentai de les amadouer, pour mieux les berner, mais heureusement, ils avaient une information d'avance sur eux, ce qui jouait en leur faveur.

Tandis qu'elle se perdait en supposition, la blonde ne vit pas l'homme bouger, mais elle sentit. Elle sentit une poigne de fer s'emparer de son bras, tordant son poignet, serrant puissamment, ses muscles n'étaient pas que pour se donner de la gueule. Sous la douleur sa dague alla rencontrer le sol, et elle n'eut pas le temps de réagir qu'elle était projeter contre Daych. Pestant contre elle même elle le repoussa violemment. Elle ne laissai pas une proie s'échapper, et encore moins facilement !

Sa lance ne serait pas pratique ici, du moins dans cette situation. Effectuant une roulade elle récupéra sa dague et se releva d'un bond, prête à partir à la poursuite de ses deux gibiers humains. C'était sans compter sur du renfort. Elle n'eut pas le temps de voir qui, qu'une volée de sable se nicha dans ses yeux. La brûlure fut instantanée et lui fit lâcher encore une fois sa dague. Ses mains vinrent appuyer sur ses yeux qui papillonnaient, pleurant, pour évacuer les intrus.

Elle pesta une nouvelle fois contre elle même en son fort intérieur bande de... Elle en faisait une affaire personnelle, jamais une chasseresse ne laissait s’échapper ses proies.
Prise dans le feu de l'action, elle remit sa dague en place et partit à la recherche de ses deux gibiers, laissant là Daych.

Elle parcouru le village pendant des heures, sans reussir à mettre la mains sur les deux hommes. Elle n'avait pas prit le temps d'identifier leur trace, qui de toute manière se perdait dans le torrent de celles des habitants. La nuit tombai et c'est à ce moment seulement qu'elle renonça. Il était trop tard pour rentrer, et elle était trop frustrée et épuisée pour rentrer maintenant. Un bruit de chope claquant l'une contre l'autre et des rires gras lui indiquèrent le chemin de la taverne où enfin elle passa la nuit.


[HRP : j'avais prévu plus, désolée, mais je dois m'arrêter là :/ je vais être très occupée ces derniers temps, je ne pense pas pouvoir continuer ce rp plus longtemps :/ ]
Revenir en haut Aller en bas
 

L'ombre passe, mais la lumière demeure.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyrule's Journey :: RPG :: Fief de Cocorico :: Cimetière Cocorico-