Forum de RP basé sur le thème de Zelda (Ocarina of Time), coupé au site de RPG en ligne Hyrule's Journey
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 De tombes et de souvenirs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Link
Héros du Temps
Héros du Temps
avatar

Masculin
Nombre de messages : 804
Age : 24
Date d'inscription : 19/07/2007

Fiche personnage
Guilde: Les Gens Libres — Bravoure | Oriflamme.
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: De tombes et de souvenirs.   Mer 7 Déc - 0:22

Ses doigts jetèrent à bas le lourd capuchon de la bure qui lui recouvrait le crâne, l'exposant aux grosses gouttes qui tombaient encore. Manifestement, les Déesses n'avaient pas fini de verser les larmes de leur tristesse, peine, ou déception. Comment savoir ? Il avait par moment l'impression que la foi l'abandonnait, alors même qu'il savait les trois déités indéniablement réelles. Il se souvint soudain d'un débat en apparence anodin, auquel il lui avait été donné d'assister, il n'y a pas si longtemps, entre l'épisode du Temple, et le drame du Ranch. Belle période que l'exil du Gérudo, à l'époque.
Le passage en question constituait en une discussion sur la spiritualité, et l'existence des Divinités. C'était vraisemblablement la première fois qu'il voyait quelqu'un prendre le parti que celles-ci ne fussent que mensonges, et la pensée n'avait pas été des plus acceptées. Si le Héros était loin de douter du fait que Farore, Nayru et Din étaient créatrices du monde, comme l'enseignait la légende, il ne savait plus à qui se fier.
L'homme baissa ses yeux bleus, et leva son bras gauche. L'attelle qui ceignait celui-ci cachait désormais la marque pour laquelle on le reconnaissait comme le Champion de Farore. Le Fragment du Courage, enfoui sous cet engin destiné à permettre une ressoudure propre des os de son poignet fracturé. Mais, même s'il aurait pu paraître démuni –et démuni il était..!– il n'avait nulle intention que de céder face à l'ennemi.
Sans doute son genoux n'avait jamais été assez souple pour ce genre de courbette.

Il marchait d'un pas mal assuré, lourd, voir un peu gourd. Quoi de plus normal, pour l'état dans lequel il était ? S'il n'avait pu compter sur les soins prodigué par le comité qui l'avait récupéré, sans doute ne pourrait-il même pas bouger le moindre membre lui appartenant, la moindre parcelle de son corps. Et pourtant, il le fallait bien. Qui, sinon lui pouvait protéger Hyrule ? Qui sinon lui pouvait sauver Zelda ? Qui sinon lui pouvait défaire Ganondorf ?
Vraisemblablement nombre de guerriers. Mais qui pour incarner l'Espoir ?

Tant la leçon tirée du brin d'herbe, que ces pensées, l'avaient mené droit au cimetière abandonnant le puits sur lequel il s'était –avait été– installé, et tenu conversation avec Nabooru. Loin de moi l'idée de vous dire qu'il avait suivi ses pieds sans savoir où ceux-ci l'emmènerait, c'était on ne peu plus faux. Peut être avait-il du mal à se déplacer, mais au moins savait-il où il allait.
L'eau plaqua bien vite ses cheveux rissolés et ruisselants sur les tempes de ce visage passablement amaigri. Il n'avait eu réel loisir de se contempler, et quand bien même n'aurait-il pas perdu son temps à s'occuper de ça. Les pièces bougeaient sur l'échiquier, et la grande bataille de cette ère entachée de sombres présages commençait.
Aussi, quel ne fut pas sa surprise quand il aperçut son reflet, dans une petite flaque d'eau à ses pieds. Outre son accoutrement tout à fait inhabituel, –en réalité, on ne peut plus banal, mais qui irait imaginer que le Héros se vêtirait ainsi ?– il était méconnaissable.

Link ne prit pas le temps de se palper, comme l'on voit parfois certains le faire. Il restait simplement étonné, étourdi, abasourdit, interdit. Il s'en fut un peu qu'il ne se crut pas face au reflet d'un autre homme. Seul restait de celui qu'il reconnaissait comme étant lui, ses longues oreilles d'Hylien et la boucle qui y pendait -accrochée, ainsi que les deux yeux bleus, dans lequel dansait avec fougue sa détermination, intacte si ce n'est renforcée.
Pour ce qui était du reste... Le blond avait perdu plus de poids qu'il n'en eu fallut, et les nombreuses cicatrices qui dardaient son visage lui conférait un aspect de mauvais garçon, racaille ou quelque caïd des rues. Chance, la magie avait pu recadrer son nez, et le dévier suffisamment à gauche pour qu'il revienne à un stade naturel, tandis que les autres traces physiques (en dehors de son incapacité à marcher correctement) de sa faiblesse restaient cachées sous ses frusques.
Sans comprendre pourquoi, il brisa l'image d'un coup de botte dans l'eau, et referma le poing sur la boucle d'oreille.


« Sois comme le brin d'herbe qui ploie mais jamais ne tombe. Tant que tu ploieras, toujours tu te relèveras. »

Il resta un instant immobile, rabattant sur ses deux yeux les lourdes portes noires que formaient ses paupières. Grands dieux, il ne parvenait à saisir comment il avait pu tant changer en si peu de temps. D'une part, il se retrouvait blessé, de se voir si miséreux, d'autre part, il craignait avoir sous-estimé le temps perdu.

« Sois comme le brin d'herbe qui ploie mais jamais ne tombe. Tant que tu ploieras, toujours tu te relèveras. »

A nouveau, il puisa de quoi avancer dans les apprentissages de cet objet méprisé de tous, et à nouveau, il se releva. Link s'avança droit vers les tombes, et parcouru les allées, silencieux. Les noms lui étaient pour la plupart inconnus (la grande majorité, en fait), mais nombre des stèles comportaient la mention « Mort pour Hyrule et la famille Royale. ».
L'Hylien s'arrêta sur une tombe, qui restait tout aussi étrangère, inconnue et anonyme, à ses yeux, que toutes les autres. Il avait cette chance à laquelle peut peuvent prétendre de n'avoir jamais enterré personne. Sans doute parce qu'il avait toujours été seul, partout et où qu'il aille.
Il fixa la pierre grise d'un regard sans expression distincte. Il n'aurait su définir son sentiment, mais savait une chose : pour ne pas que ces morts soient vaines, il fallait l'emporter.


[Premier post pour Impa, la suite est libre ! Voilà, en m'excusant au passage de ce post vraisemblablement brouillon et pas géant, mais vu l'heure, vous passerez bien outre la flemme de me relire, ou de recommencer. XD]

_______________________

Sign' by Zelda, merci :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Impa
Sage de l'Ombre. | Nourrice de la princesse.
Sage de l'Ombre. | Nourrice de la princesse.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 94
Age : 34
Date d'inscription : 01/08/2007

Fiche personnage
Guilde:
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: De tombes et de souvenirs.   Mar 20 Déc - 3:13

Le vent mugissant masquait avec peine le bruit des lourdes gouttes qui frappaient puissamment le sol, dispersant les grains de sable et fouettant les rebords de ce balcon derrière lequel elle se tenait. Malgré le toit qui l'abritait, à deux marches de la fin de l'étroit escalier, une flaque d'eau s'était formée très peu devant elle tant la pluie était puissante ; que pouvait-il bien se déverser avec une telle violence sur ces terres sacrées ? La réponse semblait bien loin à ce moment.

Ses yeux écarlate se perdirent encore un instant sur l'horizon tristement gris, avant de s'avancer d'un pas lent mais parfaitement silencieux, laissant derrière elle le Temple de l'Ombre, plus sinistre que jamais. Le léger capuchon qui la recouvrait ne la protégea bien longtemps, quoiqu'elle ne tremblât point au contact de l'eau glacée. La sage restait même tout à fait rigide, à mesure qu'elle avançait sur le cercle représentant la Sainte Triforce. Baissant les yeux, elle contempla avec un certain intérêt les trois triangles représentés, repensant vaguement aux possesseurs de chaque fragment. Toutefois, elle ne s'y attarda pas réellement, reprenant son avancée.

Cependant, lorsqu'elle atteignit le bord de la plate-forme surélevée, ses yeux se posèrent sur un bien triste spectacle, une image explicite du passage destructeur du vil Gérudo. Ce dernier avait, une deuxième fois, réussi à tromper la vigilance des Sages, et se permit de causer un réel massacre dans la terre des Déesses. D'ailleurs, peu importe combien de fois elle les comptait, elle ne pouvait donner le nombre précis des tombes nouvellement creusées, à un tel point que même le ciel n'avait pas terminé de les pleurer. C'était à croire que ce logis funèbre devenait plus peuplé que la terre des vivants, mais peut-être était-ce réellement le cas ? En tout cas, ce qui intriguait le plus la Dame Sheikah était sûrement la présence humaine devant une pierre dont elle ne connaissait pas le propriétaire, mais peut-être que c'était le cas pour ce jeune homme ? Des cheveux blonds qui avaient perdu leur éclat, mais qui lui rappelaient inévitablement quelque chose, exposés à une pluie qui ne semblait rien pouvoir changer à leur état, des vêtements de laine brune qui n'attiraient pas particulièrement son attention, ainsi que des oreilles pointues, marque de son origine Hylienne. Vu de haut,les traits de son visage étaient impossibles à identifier, quoique l'angle de vue de dût pas y changer grand chose.En réalité, une étrange impression s'était emparée d'elle au moment même où son regard tomba sur cette frêle silhouette. Pourtant, ce n'était pas le meilleur moment pour rendre hommage à un guerrier du passé, si tel était le souhait de l'hylien.

Posant ses mains sur la sorte de clôture en bois qui la séparait du cimetière, elle prit appui dessus, et s'éleva au-dessus de la barrière pour la passer.Avec une immense souplesse , elle se jeta sur le sol frais et humide du lieu d'enterrement ; par ailleurs, son atterrissage se fit si discret qu'aucun brin d'herbe n'osa produire de bruit à son ploiement, à moins qu'il ne fût bien largement recouvert par le bruit de la nature déchaînée. A une certaine distance d'elle, le visiteur n'avait pas bougé. De là, elle ne pouvait pas dire s'il l'avait, ou pas, remarquée, mais en s'approchant plus de la sortie, elle réduisit activement la distance qui les séparait, ses vêtements sombres se fondant sans mal dans l'ombre du cimetière. Néanmoins, elle s'arrêta raisonnablement près de lui, à près d'une vingtaine de pas, tant pour ne pas le brusquer que pour mieux détailler sa vision. Le plus clair était que cet air ne lui était pas inconnu, mais elle n'osa poser un nom sur ce visage ; peut-être parce que depuis le temps, ces traits ne demeuraient que vagues dans sa mémoire. Ou alors le fait qu'il ne lui eut jamais connu pareil accoutrement. Quoi qu'il en soit, elle décida de s'adresser à lui comme un inconnu, quoique le simple fait qu'elle se soit approché de lui témoignait du contraire.


«- Jeune homme, n'est-ce pas un bien étrange moment pour visiter ? Je vous conseillerais de vous abriter le temps que cette pluie cesse...»


Son ton s'était fait relativement doux, du moins comparé à son habitude. Les bras fermement croisés sur sa poitrine, elle attendit la réaction du concerné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyfell
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 718
Age : 22
Date d'inscription : 26/05/2007

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: De tombes et de souvenirs.   Mar 20 Déc - 23:10

La pluie tombait sans cesse sur Hyrule. Les récents événements du Ranch Lon Lon avaient fait apparaître tristesse et
désespoir sur tout le pays.
C'est ainsi que l'Immaculé se rendit au cimetière du Village Cocorico. Cela faisait maintenant un long moment qu'il
songeait à rendre visite à ses amis, frères d'arme du passé.
Il s'était vêtu de sa lourde cape noire à capuchon. Emmitouflé dans ce voile de tissu, les gouttes aussi épaisses et lourdes
que la caillasse du Mont du Péril ne l'atteignaient même pas. L'épée Broyeuse était ainsi cachée sous la cape du guerrier,
n'effrayant donc pas les villageois en plus de la lugubre atmosphère dans laquelle est plongée Hyrule.
Les nuages étaient aussi noirs que la fumée qui s'échappait du Ranch Lon Lon lors de la récente bataille contre Ganondorf
et ses partisans.

Il s'approchait de la grande porte du cimetière, plus sinistre que jamais. Celle-ci était déjà ouverte, comme à son habitude.
Le ciel, presque imperceptible rendait la vision ici plus que difficile. Malgré cela, Light pouvait voir deux silhouettes, dont
l'une des deux lui disait vaguement quelque chose.
Il s'approcha lentement d'une tombe, qui vraisemblablement représentait beaucoup pour lui.


"Que les déesses te gardent, mon frère. Puisses-tu reposer en paix pour l'éternité."

Une larme coula de son oeil gauche... Certainement la première depuis ses six ans. Il l'observa longtemps, et pensait à
tout ce qu'il a vécu avec l'homme enfoui sous cette dalle de pierre. Il s'accroupi et posa sa main sur la pierre tombale
pendant un moment.
Il se releva et s'approcha silencieusement des deux personnes ici présentes.


"Et bien, dites-moi... C'est plutôt bien peuplé par ici. Le temps s'accorde à merveille avec l'atmosphère d'un
cimetière. Mais ne croyez-vous pas que vous vous sentirez mieux dans une taverne, réchauffés devant une cheminée
?"


Il observa plus attentivement les deux êtres vivants -même si l'un d'eux ne l'était plus totalement-. La première était une
Sheikah dont l'apparence lui disait vaguement quelque chose, et le second était un Hylien blond et blessé de la tête au
pied. Il boitait et avait une attèle à son poignet droit. Son apparence plus que misérable faisait pitié à voir, et pouvait
laisser place à un sentiment de dégoût.
En s'approchant encore Light reconnut qui était l'Hylien en piteux état, puisque c'était l'un de ses amis, un ancien frère
d'arme. Celui-ci, malgré son état plus que déplorable était reconnaissable -pour Light, en tout cas-. Il l'avait déjà vu dans
la forêt Kokiri il y a peu, dans un état encore plus affligeant, navrant.
Cet Hylien blond comme l'or n'était autre que Link, le Héros du Temps, l'élu de Farore, celui qui possède le Fragment du
Courage.


"Link, est-ce bien toi ? Je ne t'avais pas vu depuis la fin de la bataille du Ranch... Nous étions dans la forêt
Kokiri à ce moment, mais tu étais évanoui. Je vois que Ganondorf ne t'a pas loupé, mon frère. Tu ferais presque honte à
voir !"


Il regarda la Sheikah qui était présente aussi, observant attentivement son visage, à peine perceptible sous l'ombre de
son capuchon.


"Ne seriez-vous pas Impa, la Sage de l'Ombre ? Je ne me souviens pas vous avoir déjà rencontré.
Je suis Light, l'Immaculé, le second pilier des Chevaliers du Phoenix. Link et moi avons tiré l'épée ensemble il y deux ou
trois ans quand il était encore Phoenixien."


Il tourna une fois de plus son regard vers Link. Un regard plein de compassion.

_______________________


Couleur : yellow
Personnage spécial : Darunia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nabooru
Sage de l'Esprit. | Reine Brisée.
Sage de l'Esprit. | Reine Brisée.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 148
Age : 25
Date d'inscription : 09/05/2011

Fiche personnage
Guilde:
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: De tombes et de souvenirs.   Mer 21 Déc - 15:37

Nabooru était restée au village Cocorico, avant de partir à la recherche de ces "points de rencontre" mentionnés par le Héros. Fallait dire que derrière ses grands airs, elle s'inquiétait pour lui, la Nabooru. Et il n'y avait pas vraiment de guerriers dans ce petite village très paisible.
Tout le contraire de la forteresse, où le port d'arme était de coutume. Ici...rien de tout ça. Alors oui, autant dire que ça n'était pas du tout une vision très habituelle pour elle.

Ganondorf pouvait attaquer n'importe quand, et Link n'était pas en état de lutter. Elle le ferait. S'il le fallait, elle lui donnerait le temps qu'il faudrait, elle n'hésiterait pas une seule seconde à barrer la route de celui qui l'avait privée de 7 ans de sa vie...qu'elle avait pourtant admirée autrefois...comment est-ce qu'un homme qui avait toutes les qualités pour gouverner pouvait-il être à ce point corrompu ?

Nabooru soupira. Cette situation, elle la détestait. Elle jouait les fières pour ne pas montrer un seul signe de faiblesse, mais dans le fond...si tout avait pu se passer autrement, elle n'aurait pas dit non.

Recouverte d'un vieux manteau de voyage pour se protéger de la pluie, bien que cela n'empêcha pas quelques gouttes tomber sur son visage, mouillant un peu au passage les mèches qui encadraient son visage, elle finit par apercevoir une silhouette reconnaissable entre mille se diriger vers le fond du village. Curieuse, elle descendit du toit sur lequel elle était, prenant plusieurs appuis, rejoignant le sol de façon bien agile.

Elle laissa au Héros bien de l'avance, ne voulant pas l'importuner dans ses pensées. Il lui avait semblé si...absent la veille quand elle lui avait parlé ! Où était donc passée cette flamme qu'elle avait vu dans son regard quand il était petit ?

Elle finit par rejoindre cet espace du village, où elle vit avec un peu de surprise des pierres rangées, comportant des noms.
Des tombeaux, il n'y en avait pas chez elle. Les morts étaient brûlés, puis leurs cendres envoyés dans le courant de la rivière qui menait au Lac Hylia. Petit rituel habituel chez elles, que Nabooru n'avait jamais pu réaliser pour ses parents, il y a de ça bien longtemps, maintenant. Pourquoi ne le lui avait-on pas accordé ce droit ? Cela faisait parti des raisons personnelles, qu'elle ne dévoilait pas, pour lesquelles elle haïssait les sorcières et Ganondorf plus que tout, depuis ce jour où elle avait su qu'ils n'y étaient pas pour rien dans leur disparition...

Nabooru s'approcha de la première pierre tombale, la plus large. Elle ne connaissait certes pas cette façon de faire, mais elle était loin d'être idiote, elle devina donc avec aisance qu'ici, c'était le lieu de repos des morts. Pendant un instant, de sombres souvenirs l'envahirent. Celui où elle vit les trois gérudos se faire tuer lors du raid des stalfos, au même moment de l'attaque du Ranch. Puis plus loin encore. Celui où à 16 ans, inquiète du non-retour de sa famille, elle était partie au Désert Hanté, où elle avait rencontré son père hylien blessé, en train de se faire dévorer par les créatures du désert, dont elle l'avait violemment débarrassé.

Avoir un père autre que gérudo, et souvent Hylien n'était pas étonnant chez eux. Le peuple du désert ne comportait que des femmes, dont un homme tous les cent ans. Les guerrières gérudos allaient donc souvent "cueillir" des hommes à la Place du Marché, qui était l'endroit le plus bondé. Certaines juste par intérêt. Mais parfois, il arrivait que ça soit par amour véritable, comme ça avait été son cas.

Ce genre de pierre, pouvait-elle en ériger une à la mémoire de toutes celles disparues au cours de cette bataille ? Combien de mort devrait-on encore compter pour protéger Hyrule du Chaos ?

Nabooru s'en voulait encore. Elle se sentait responsable de tout ça, quelque part. Bien que, même si elle ne se serait pas rebellée contre Ganondorf, celui-ci aurait quand même conquis Hyrule...elle espérait pouvoir compter sur ses "soeurs" à la forteresse, dont elle avait renforcé la garde, afin de ne pas se retrouver surprise dès son retour. Elle mettrait le plus de bâtons possibles dans les roues de celui à qui elle avait failli prêter allégeance.

Elle fut interrompue de ses pensées par des voix plus loin. Celle d'Impa, et d'un inconnu. Redressant le regard, elle aperçut trois personnes plus loin : Impa, en effet, Link, et un autre qu'elle n'avait jamais rencontré. Elle se reprit alors. Elle ne devait rien laisser paraitre de ce qu'elle ressentait. Et continuer de jouer comme elle le faisait d'habitude.

Genre "je prends les choses à la légère, puis légèrement prétentieuse". Alors qu'en fait, pas du tout. Elle s'assura donc d'avoir un air assuré, et cela fait, elle s'avança vers le groupe, sans se gêner, ajoutant aux dires de la Sage de l'Ombre :


- Mais à ce que je sache, un phénix craint l'eau, non ? Et si les présentations continuaient dans la noble demeure de notre amie de l'Ombre ? J'ai cru entendre dire que vous viviez dans un bel espace, Dame Impa.

Dit gentiment, bien sûr, elle respectait les Sages, après tout, et tous autant qu'ils étaient, elle les appréciait. Juste que c'était sa façon à elle. Jetant un regard vers Link, elle lui fit :

- Allez, arrête donc de te la jouer, on t'a vu, tu sais. Tes pensées se reflètent sur ton visage, que tu essaies de dissimuler sous cette pluie. Tu ferais mieux de reprendre des forces, au lieu de les gaspiller.

Le tout avec un petit sourire en coin, bien à elle. Rejoindre cette troupe occuperait ses pensées. Tout en attendant l'arrivée de l'escouade gérudo qu'elle avait promis à Link.

[HRP: en espérant que ça ira, sinon, je retire ^^"]

_______________________

Couleur : sandybrown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Link
Héros du Temps
Héros du Temps
avatar

Masculin
Nombre de messages : 804
Age : 24
Date d'inscription : 19/07/2007

Fiche personnage
Guilde: Les Gens Libres — Bravoure | Oriflamme.
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: De tombes et de souvenirs.   Jeu 22 Déc - 16:18

Bien qu'arrêté devant la tombe d'un homme –vraisemblablement, au vu du nom– qu'il ne connaissait pas le moins du monde, il laissa ses yeux courir sur les autres aux alentours, véritablement inquiet.
Mais il ne pipa mot. Ses lèvres restaient clouées l'une à l'autre, figée dans cette mimique préoccupée alors qu'il cherchait un nom qu'il espérait plus que tout ne pas trouver. S'il n'avait pas eu une main maintenue par une attelle, sans doute les aurait-ils jointes. Mais à défaut de pouvoir joindre les mains, et désormais aussi perdu que faire se peut face à la petite voix qui lui disait ne pas savoir à qui s'adresser, il n'adressa de prière à aucune des Déesses.
La seule prière qui lui vint n'en était pas une. Une requête, une demande, presque un ordre. Un cri silencieux, qui ne parvint à s'échapper de la commissure de ses lèvres.


« Ne m'abandonnes pas. »

Si sa voix se refusait à passer les lourdes portes qui clôturaient sa bouche, ses yeux ne se firent pas prier pour continuer de sauter de tombes en tombes. Ici, un Zero Leithson, là bas un Seldeus Nathaniel ; plus loin, une famille Prime, plus loin encore, un Funafuty ; et sur d'autres rangées les noms de quelques illustres combattants, morts sans réserve pour la famille royale. Résolu, il ferma un instant les yeux, laissant vagabonder le flux de ses pensées. Il y avait tant à faire.

L'Hylien n'entendit pas arriver l'ombre dans son dos. La Sheikah comptait parmi les guerriers les plus talentueux et les plus discret de tout le Royaume. Tous les représentants de cette sombre lignée étaient douées de capacités cachées parfois des plus inquiétantes. Néanmoins, la voix l'interpella de suite. Malgré les sept ans qui le séparait de la dernière fois qu'il l'avait entendu. Impa.
Il se retourna tant bien que mal, et ne sut contenir le sourire qui déborda de ses lèvres. Il était heureux, et profondément content de la revoir. Comme Nabooru la veille, elle consistait en un véritable point d'ancrage, repère dans ce monde emporté par les eaux. Et il lui fallait garder la tête hors de l'eau.

Il ouvrit la bouche, dans un élan rapidement interrompu par une tierce personne qu'il n'avait pas vu arriver non plus. Par Farore et son esprit bienveillant, il était temps pour lui de se remettre en marche..! Deux possibles menaces auraient pu surgir sans qu'il ne remarque rien !
Ses yeux bleus sautèrent donc de la Nourrice Royale au Chevalier. Il ne lui fallut lui non plus guère plus d'un instant pour le reconnaître. Light, véritable frère d'arme, compagnon de bataille, bras jumelés. Ami fidèle, guerrier hors pair. Un allié de poids.

Ce dernier évoqua le passage qui s'il restait inconnu à Link ne l'était pas à Navi, qui se jeta hors de ce nid douillet que les frusques qu'il portait. La petite fée avait déjà raconté au Héros l'épisode de la forêt, qui au final était tout aussi au courant que s'il avait été conscient, ce soir là.
Son regard fila droit vers le cuir de ses bottes alors que se brisait sa nuque. Honte à voir ? Il avait honte tout autant qu'il faisait pitié, en réalité.
Encore une fois, le Champion de Farore n'eut rien le temps d'ajouter, que déjà un nouveau protagoniste entrait en scène, dans un jeu d'acteur qu'il commençait à connaître, pour le moins que l'on puisse dire.


"Nabooru ; Impa, Light." Commença-t-il, relevant la tête, affichant un sourire confiant et un air déterminé. « Je suis content de vous voir là. »

_______________________

Sign' by Zelda, merci :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conan
Protecteur Phoenixien.
Protecteur Phoenixien.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1000
Age : 49
Date d'inscription : 13/03/2007

Fiche personnage
Guilde: Chevaliers Du Phoenix
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: De tombes et de souvenirs.   Ven 23 Déc - 17:23

Après avoir rencontré Tsubaki et Daych au cimetière lors d'une promenade nocturne, Conan avait pris l'habitude de se promener à la nuit tomber. Il aimait venir gouter la quiétude des lieux aux alentours du repère de la crypte, endroit où il séjournait la plupart du temps.
Oui, après la bataille du ranch, la tristesse tombée sur Hyrule, cela faisait du bien de ressentir la légerté de l'air à la tombée de la nuit.
Sa cuisse était guéri après la blessure infligée pa Withered, la louve de Ganondorf. Sa cuisse était guéri mais il s'était encore laissé endormir par cette même Dame comme un grand benêt. Avec un sourire mieleux, sachant qu'il ne se méfierait pas, elle lui avait offert un magnifique cadeau pour noël : une jolie rose noire empoisonnée !!!
Il avait pu la détruire pour annihiler la malédiction, mais une des épines l'avait légèrement égratigné et c'est désormais son bras qui s'était retrouvé endolori et gourd.
Cette femme était décidément très dangeureuse. La piqure de rappel avait était nécessaire !
Il frisonna en pensant à ce qu'une simple égratignure lui avait fait. Il ne donnait pas cher de sa peau s'il avait pris la fleur à pleine main...
Heureusement une petit lumière au fond de son esprit lui avait commandé d'ouvrir tout de même le paquet avec précaution...

Ses pensées l'avaient amené le long du mur d'enceinte du cimetière et il entendit des voix sans pouvoir les reconnaitre.
Etait-ce encore Tsubaki et Daych ?

Il s'aprocha et franchit la porte principale.

Light ! Il reconut immédiatement la grande silhouette longiligne de sont ami même de dos et dans cette pénombre. Deux femmes l'entourées qu'il ne reconnu pas. Un quatrième individu complétait le groupe mais la silhouette de Light l'empêchait de voir de qui il s'agissait.

Conan, s'approcha sans prendre la peine de masquer ses pas afin de ne pas avoir l'air d'espionner ou d'écouter aux portes...

- Bonsoir Light, mon ami ! Il y avait longtemps dis-moi ! Mesdames... je suis Conan, enchanté !

Light se retourna et sedécallant, Conan pu apercevoir celui qui lui était caché jusqu'à maintenant...

- Link!! ??? Que faites-vous donc tous là ?

_______________________
L'ESPRIT DU PHOENIX NE MEURT JAMAIS...

Conan, Le Protecteur Phœnixien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aire-nouvelles.perso.neuf.fr
nOkomis
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 180
Age : 24
Date d'inscription : 29/05/2011

Fiche personnage
Guilde:
Race: Gerudo Gerudo
Description:

MessageSujet: Re: De tombes et de souvenirs.   Ven 23 Déc - 21:08

La jeune femme rabattit le capuchon bleu de sa longue cape sur sa tête, dissimulant ainsi son visage par la même occasion. La nuit était tombée sur les grandes terres d'hyrule, laissant place à un ciel chargé de nuages. De grosses gouttes d'eau venaient entacher ses vêtements, et au loin résonna le grondement sourd de l'orage. Les cieux ne semblaient pas d'humeur joyeuses ce soir là... Les pas de la jeune femme se faisaient lourds ce soir là, retombant sur le sol boueux, éclaboussant quelques peu ses bottes, les souillant de cette matière gluante et brunâtre. A chaques foulées, le tintement de ses armes résonnaient dans le silence de mort qui régnait sur les ruelles du villages cocorico.

La guerrière pressa le pas, tournant ci et là dans le labyrinthe de chemins qui s'offraient à elle. Puis celui-ci se fit plus calme à l'approche d'un immense portail en fer, rongé de part et d'autre par la rouille. D'une main, elle le poussa, faisait grincer sa vielle carcasse, puis elle s'avança dans l'allée centrale, une haie d'honneur l'y attendait, une haie de mort, de pierres tombales, dont les noms gravés lui était familier. Mais une précisément l’appelait. Elle posa un lys sur son sommet, et effleura la roche glacée du bout des ses doigts .

_"Bonsoir rayen..." Souffla-t-elle un faible sourire sur la commissure de ses lèvres

Personne n'avait retrouvé le corps de celui qui fut un temps la lumière qui l'accompagnait, mais jamais elle n'avait réellement réussi à croire à sa mort, mais cet endroit était sa seule consolation, son souvenir...

Soudain des éclats voix la tirèrent de sa méditation. Elle cligna des yeux, essayant de remettre de l'ordre dans ses pensées avant de s'approcher silencieusement. En écoutant elle sourit à leur identité. Light, Nabooru, une gérudo qui lui était inconnue, conan, son ancien chef, et ... Link. Intérréssant.
Elle s'avança un peu plus, se dévoilant à leur yeux.

_"Bien le bonsoir" dit-elle calmement.


[oui j'ai un peu perdu la main pour les rp -_-']


Dernière édition par nOkomis le Ven 23 Déc - 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Impa
Sage de l'Ombre. | Nourrice de la princesse.
Sage de l'Ombre. | Nourrice de la princesse.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 94
Age : 34
Date d'inscription : 01/08/2007

Fiche personnage
Guilde:
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: De tombes et de souvenirs.   Ven 23 Déc - 21:56

Link, Héros du Temps ; trahi par ce dernier, quoiqu'il demeurât toujours un héros. Bien évidemment, il la reconnut, au même titre que les deux autres personnes dont l'arrivée suivit de près la sienne. Le premier s'avérait être un assez jeune guerrier, apparemment bien familier avec les terrains de combat à en croire sa stature et la cicatrice sur sa joue, quoique sa lourde cape le couvrît assez pour cacher d'autres détails. Il semblait que bon nombre de personnes songeaient à visiter les lieux par ce temps, un détail qui intriguait la Sage bien qu'elle n'en dît rien.

Light, car c'est ainsi qu'il se présenta à la Sage, avait vite fait de reconnaître Link, soulignant à sa manière l'apparence actuelle du Héros, avant de s'adresser à elle, la reconnaissant étrangement. À sa question sur son identité, elle acquiesça, le saluant discrètement.

La deuxième personne s'était ajoutée très peu après à leur nombre ; une personne qu'elle reconnut par ailleurs sans mal comme étant la Sage du Temple de l'Esprit. Cette dernière prit la parole pour s'adresser à elle en premier lieu, dans une remarque assez pertinente. Ses mots qui suivirent, destinés au jeune héros, ainsi que sa façon de les dire, indiquèrent à la Sheikah qu'ils s'étaient rencontrés assez récemment.

Ce fut à ce moment là que, pour la première fois depuis qu'elle l'avait rejoint, le blond prit la parole, sauf que ce ne fut pas pour répondre à l'un d'entre eux, mais bien pour exprimer un sentiment totalement indépendant.


-«Nabooru ; Impa, Light. Je suis content de vous voir là. »

Une lueur fugace passa dans les yeux de la nourrice en avisant l'air qu'afficha l'Élu de Farore, et dans un faible sourire, elle se remémora les paroles de la Dame Gérudo, déclarant :

«-Nabooru a raison. Si vous voulez bien me suivre jusqu'à Cocorico, nous y trouverions un abri décent.

Le fait était qu'apparemment, ils avaient beaucoup de choses à se dire, et ce n'était pas le moment de laisser l'état de Link empirer. Sans parler du fait qu'organiser une réunion dans un tel endroit, même si cela était d'une certaine originalité, ne lui semblait point intelligent. Alors sans changer sa position, ni son expression du visage, elle rajouta néanmoins d'un ton beaucoup plus grave :

«-Je pense que les circonstances mériteraient qu'on en discute sérieusement ; nous aurions bien des choses à nous dire concernant les récents événements, je suppose.

Toutefois, à peine avait-elle achevé sa phrase qu'elle avisa un énième arrivant. "Une nuit bien mouvementée", pensa-t-elle à ce moment. L'homme était d'une stature des plus imposantes, mais il ne lui sembla pas familier, et instinctivement, elle s'en méfia. Interpellant Light, puis Link, il finit par dévoiler son identité aux deux Sages ; un certain Conan ? Ce nom, bien qu'elle n'en connût pas le porteur, ne lui était pas tout à fait inconnu pour autant. Toutefois, elle attendait simplement les réactions des présents pour en chercher des réponses à ses questions silencieuses. Elle fut toutefois coupée dans sa pensée par une jeune femme pénétrant, à son tour, dans l'enceinte du lieu funèbre. Décidément, elle s'était bien trompée en soupçonnant cette soirée d'être calme. La gérudo nouvellement arrivée ne lui inspira rien, sûrement était-ce la première fois qu'elle la voyait. Toutefois, la voix calme qu'elle prit pour les saluer n'empêcha en rien la chef Sheikah de rester sur ses gardes, bien qu'elle répondît le plus naturellement possible.


«-Bonsoir à tous.» 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

De tombes et de souvenirs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyrule's Journey :: RPG :: Fief de Cocorico :: Cimetière Cocorico-