Forum de RP basé sur le thème de Zelda (Ocarina of Time), coupé au site de RPG en ligne Hyrule's Journey
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Fantômes du passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ange Krystaleen
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1260
Age : 28
Date d'inscription : 04/02/2007

Fiche personnage
Guilde: -
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Fantômes du passé   Sam 5 Mar - 21:40

Retour d'une journée encore une fois plutôt épuisante, aussi bien sur le plan physique que mental. Comme tous les jours depuis quelques temps, Erinyes ne faisait rien d'autre que d'aider à reconstruire certains habitats, tout en supportant les plaintes de certains villageois, de plus en plus à bout avec cette tension. Ils n'étaient pas les seuls. La jeune garde commençait aussi à en avoir marre de tout ça. Bien que moins sensible de part sa nature, elle regrettait quand même parfois ce fichu boulot de garde devenu de plus en plus omniprésent dans sa vie depuis que la Princesse restait cloitrée à son temple. La fatigue n'aidant pas, cumulé avec la tension d'une attaque possible à chaque instant, elle était plus facilement sur les nerfs, et avait un mal fou à garder son calme pour "écouter" et "aider" les gens. Faire des efforts, même pour une promesse, devenait vraiment un fardeau par moment.

Elle ne reviendrait pas sur sa décision, car elle ne trahissait pas ses promesses, mais par moment, elle n'en pouvait vraiment plus. Elle n'en avait pas vraiment le choix. Son amie en était capable, elle, ainsi que tout le monde autour d'elle. Même si certains faisaient quelques écarts... Non, en réalité, elle ne pouvait pas se le permettre en tant que représentante de la loi, et accessoirement, de la Prêtresse de la Sagesse. Mais sa patience avait tout de même des limites avec tout ça. C'était humain, mais comme elle était têtue, elle ne voulait pas non plus céder à ce sentiment. Résultat, il y avait des soirs comme ça où elle n'avait qu'une envie: rester seule. Et en général, pour cela, elle se rendait à Cocorico. Au cimetière, plus précisément. Là où reposait la vieille femme l'ayant sauvée étant enfant. Il n'y avait jamais personne dans ce lieu plutôt sinistre à la tombée du jour.

Mais cette ambiance lui convenait parfaitement. Paix. Calme. Sérénité. Solitude. Face à face avec soi-même. Aucun dérangement. Rien de tel pour se ressourcer après une journée comme celle là. Bien entendu, il y avait de loin des lieux tout aussi calmes et beaucoup plus sympathique qu'un cimetière, mais ça lui donnait là une occasion de "rendre visite" à cette personne importante de son passé. Bien entendu, elle ne parlait pas à la vieille défunte. Ni prier. Tout cela lui semblait vraiment inutile et dénué d'intérêt. Elle était sûre que sa sauveuse était sûrement en paix là où elle était. Inutile donc de lui raconter les horreurs désormais présentes en Hyrule. De plus, Erinyes ne croyait pas vraiment à un certain "retour" des morts sur terre, aussi bien en âme, qu'en résurrection. Donc pouvoir faire comme si ces personnes veillaient constamment sur nous ? Perte de temps, et fausses rêveries.

Toutefois, être près de la tombe d'une personne chère au passé avait quelque chose d'apaisant pour la jeune fille. Malgré tout, cette femme lui avait apporté une certaine forme de bonheur qu'elle ne pouvait pas nié malgré son caractère renfermé. Tous ces moment, elle ne les avait pas oublié. Et venir ici renforçait leur présence. C'est ce qui lui permettait de s'évader temporairement de ce monde. Même s'il n'était jamais bon de ruminer les choses perdues du passé, cela pouvait être pour certains cas un bon échappatoire, et pourquoi pas, une raison de continuer à vivre. Car Erinyes était surtout une personne qui savait être reconnaissante. Tout comme elle faisait des efforts pour être plus sociable pour la Prêtresse, elle faisait aussi l'effort de vivre pour cette femme qui s'était battue pour elle, pour sa survie. Même si elle n'avait rien demandé, elle ne pouvait pas non plus ignorer la bonté de ces personnes. Elle n'était pas non plus égo¨site et insensible, ou indifférente à ce point.

Alors qu'elle était perdue dans ses pensées sans s'occuper de rien d'autre, elle fut dérangée par une présence. Facilement identifiable pour une combattante comme, et surtout, grâce au calme du lieu.
Allons bon ! Depuis quand les gens du village venaient honorer leurs morts ? D'habitude, elle pouvait rester ici jusqu'à pas d'heure sans être dérangée le moins du monde.
Alors pourquoi aujourd'hui, alors qu'elle voulait être au calme, et seule plus que tout, quelqu'un venait ?
Bon, ce lieu n'était pas privé, loin de là, et les villageois étaient dans leurs bon droit. Toutefois, elle pestait un peu.
La dernière chose à faire était d'espérer que cet inconnu ne vienne pas lui demander quoique ce soit...

_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angedecristal.deviantart.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Sam 5 Mar - 22:28

Après cette rencontre avec Conan, Inuyasha avait quitté le grand guerrier, dès le lendemain, le temps que le forgeron goron puisse finir la tâche que l'hybride lui avait confiée, celle de donner duneuf à son sabre, histoire qu'il puisse l'utiliser quand il était dépossédé de ses pouvoirs. Juste au cas où.

Il avait ensuite quitté le village, tout simplement, constatant le travail fait sur son arme. Il eut un air plutôt satisfait, les gorons savaient décidément y faire.

N'ayant de toute façon pas vraiment de but précis, il ne se précipita donc pas en traversant de nouveau le Mont du Péril. Il défiait quelques monstres par ici et par-là de le défier quand ils s'approchaient un peu trop, et les repoussait simplement quand ils attaquaient. Mais ce ne fut pas en masse comme la veille. Tant mieux.

Vers la fin de la journée, il finit par arriver vers la base du Mont du Péril. Sauf qu'Inuyasha préférait éviter de trop se mêler au village Cocorico...
D'une, tout simplement parce que c'était plutôt très habité, et qu'il ne tenait pas tellement à se faire remarquer pour rien, et deux...quelque part aux alentours se trouvait le village caché Sheikah dans lequel il avait vu le jour...cet endroit où il était censé ne jamais revenir...et qui lui rappelait tant de souvenir.

Combien de fois par le passé s'était-il justement éloigné de son village pour atteindre celui de Cocorico ? Souvent juste pour s'y amuser, même si à certains moments, sa curiosité lui avait parfois attiré quelques ennuis.
Alors en arrivant, il ne s'approcha pas du village, mais néanmoins, il s'arrêta, jetant un oeil sur le village qui s'étendait devant ses yeux, et bizarrement, en direction...du cimetierre.

Finalement, il reprit sa marche, en contournant un peu le village, de manière à pouvoir arriver au cimetierre, mais pas par l'entrée principale, du coup, mais par le côté opposé. A force d'avoir parcouru Hyrule de long, en large et en travers, Inuyasha connaissait pratiquement tous les petits passages et raccourcis qu'il pouvait y avoir. Puis bon, les hauteurs ne lui faisant pas peur, il pouvait donc très bien traverser les obstacles sans trop de difficulté.

C'était le soir, le cimetierre était silencieux...normalement, les coutumes liées aux morts, Inuyasha n'était généralement pas à fond dessus, loin de là. Mais là, exceptionnellement...bizarrement...

Il alla dans une allée bien précise, vers trois tombes bien précises. Celles de trois Sheikah, ceux à qui il avait ôté la vie malgré-lui. Il ne s'arrêta pas vers eux. De toute façon, ici, valait mieux ne pas trop traîner le soir, car des esprits apparaissaient et étaient du genre très embêtants...alors en ajoutant l'affluence du moment, ça donnait une raison de plus pour ne pas y traîner. Même si se battre ne faisait pas reculer Inuyasha, c'était juste qu'au bout d'un moment, ça devenait très agaçant. Puis bon, il n'avait pas que ça à faire.

Alors tout en marchant, lorsqu'il passa devant les trois tombes côte à côte, il lâcha au passage trois fleurs de lys qui atterrirent juste devant les pierres tombales, et continua à s'éloigner, il ne tenait pas à rester ici trop longtemps, enfin, surtout à ne pas se faire surprendre ici, ça serait plus juste. Parce que bon, il faisait souvent genre, mais des personnes qu'il avait bien connu ou pour qui il avait eu de l'estime et tout...non, il ne les oubliait pas. Il ne restait pas indifférent. Et ces trois personnes-là, il les avait connu, malgré-tout.

Il allait donc disparaître de nouveau dans la nuit tombante lorsqu'il sentit une présence qu'il connaissait, ce qui le surprit, du coup, il s'arrêta, et aperçut plus loin non sans un peu de surprise...Erinyes, devant une tombe elle aussi.


- ...

A ce moment-là, il se souvenait de cette nuit au Temple de Nayru, quand la jeune garde s'était d'un seul coup mise à lui raconter son histoire. Elle avait parlé d'une vieille femme qui l'avait soutenue par le passé...c'était sûrement cette tombe ? L'hybride ne voyait que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Ange Krystaleen
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1260
Age : 28
Date d'inscription : 04/02/2007

Fiche personnage
Guilde: -
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Sam 5 Mar - 23:03

Pour le moment, elle se préoccupait bien peu de l'autre personne. Ayant les yeux fermés pour mieux réfléchir, elle ne savait donc pas de qui il s'agissait. Et de toute façon, ce n'était pas un problèmes tant que cette personne se contentait de s'occuper de ses "propres fantômes". D'après les bruits de pas, elle se trouvait quelques rangées plus loin. Parfait. Cette distante n'était pas gênante pour elle. Toutefois, les pas ne stoppèrent pas à une tombe précise, mais continuèrent leur chemins. Allons, peut-être que l'autre personne cherchait un nom précis. La garde décida d'en faire abstraction. Elle n'avait pas à se mêler des affaires de cet inconnu, tout comme lui n'avait pas à se préoccuper d'elle. Seulement, il était difficile d'ignorer des pas, surtout quand le lieu était plongé dans un silence plus fort que tout, et que les pas en question finissaient par se rapprocher d'elle.

Chose logique en somme, si la personne cherchait une tombe en particulier. Après tout, quoi faire d'autres dans un cimetière ? Enfin, l'inconnu stoppa sa marche. Erinyes pensa qu'il avait simplement trouvé ce qu'il cherchait, et ne s'en occupa donc plus. Seulement... Seulement maintenant, elle se sentait observée. Oui, cette personne avait posé son regard sur elle. Se sentiment était d'autant plus fort qu'avec les yeux fermés, elle pouvait se concentrer d'avantage, sans forcément le lisser paraître. La présence n'était pas hostile, loin de là. Mais pas totalement inconnu. Sûrement un curieux se demandant ce qu'un garde pouvait bien faire ici à une heure pareille, ou alors une personne qu'elle avait connue durant son enfance...

Seulement, l'insistance du regard dura bien plus longtemps qu'un simple curieux. Allons bon... Décidément, ce n'est pas ce soir qu'elle serait tranquille... Elle soupira, se leva, et consenti enfin à ouvrir les yeux pour voir qui était la personne, et surtout, ce que cette dernière attendait d'elle.
Depuis qu'elle était arrivée, le temps avec passé, et le jour avait encore plus décliné. Avec la noirceur des lieux, et surtout après être restée à bon moment à songer les yeux fermés, il lui fallu un peu plus de temps pou identifier la personne à quelques mètres d'elle.
De plus, cela pouvait aussi être un des esprits du cimetière. Il y en avait souvent la nuit tombées, facilement reconnaissables avec leur lanterne volante.

Certains étaient plus sociables que d'autres, mais en général, ils n'étaient pas bien fort. Aussi, avoir à faire à eux n'était pas quelque chose qui effrayait la jeune fille. Première chose qu'elle constata, c'est qu'il n'y avait pas de lanterne flottant toute seule. Et puis un esprit n'aurait pas fait un bruit de pas de toute façon.
Mais par précaution, sa main se posa sur la garde de son épée, juste au cas où.
Pendant ce temps, ses yeux eurent le temps de s'habituer à la nouvelle obscurité des lieux, et enfin, elle put identifier l'autre personne.
Son cœur rata un battement.
Elle ne pouvait pas vraiment expliquer pourquoi une telle réaction. Peut-être parce qu'en fasse d'elle se trouvait une personne qui avait, chose rare, une importance à ses yeux, et que surtout, elle ne pensait pas tomber de nouveau dessus comme ça, par pur hasard !

Cela faisait déjà deux fois tout de même... Sans compter les similitudes entre les deux personnages, ces rencontres ainsi faites étaient quand même bizarres, de son point de vue.
Néanmoins, toute animosité qu'elle avait put ressentir dès lors face à cette personne pouvant la déranger disparu aussitôt. Car elle ne pensait tout simplement pas tomber sur ce genre de personne. Ou plutôt sur "Lui" en particulier.
Toujours surprise, elle ne fut pas vraiment capable de prononcer un mot tout de suite. Non. Sa première pensée alla sur la raison de sa présence ici.
Enfin, de ce qu'elle savait, c'était un Sheikah, et Cocorico était le village rattaché à ces gens. Donc qu'il se trouve ici n'était pas non plus des choses les plus inattendues.

Toutefois, dans le cimetière... On allait pas dans un lieu comme ça sans raison en général. Ce qui voulait dire qu'il devait sûrement connaître des gens enterrés ici, sinon, pourquoi venir ?
Elle se sentit presque idiote de penser à ça. Après tout, ça ne la regardait pas.
Toutefois, elle se sentait un peu gênée par la situation. La mort des gens n'était pas un sujet facile. C'était surtout douloureux. Et tout le monde ne passait pas un deuil de la même manière. Elle n'en souffrait pas trop, mais lui...
Du coup, elle ne savait pas trop quoi dire dans ce genre de situation un peu... Délicate.
Parce que s'il y avait bien une chose avec laquelle la jeune fille n'était pas très douée, et ce à cause de sa personnalité, c'était bien la délicatesse...

Bon, ce n'était pas non plus le point fort d'InuYasha, elle l'avait bien remarqué, mais ce n'était pas non plus une raison derrière laquelle se masquer, et à utiliser en prétexte.
En premier lieu, elle retira sa main de son épée. Pour le moment, il n'y avait ni danger, ni esprits hostiles. Il était encore un peu tôt. Influence ténébreuse de Ganondorf ou non, ces esprits n'aimaient de toute façon pas le jour. Hors, le soleil n'était pas encore totalement couché, ce qui laissait une petite marge avant leur apparition.
Néanmoins, elle aurait préféré de loin un esprit à combattre, que ce silence gêné et pesant.
Bon sang, comme elle se sentait idiote d'agir comme ça...


"Ahem, euh..."

Que dire ? Elle n'en savait rien. Elle même n'attendait pas des gens qu'ils viennent lui parler, alors bon, parler aux autres, forcément... Elle ne savait pas quoi dire. Ajouter à ça la signification du lieux dans lequel ils se trouvaient. Mais elle préférait presque avoir l'air un peu ridicule, et brisé le silence, plutôt qu'attendre, et subir cette gêne.

"Je ne pensais décidément pas que nous nous recroiserions de nouveau... Enfin, je veux dire... Par hasard, comme ça..."

Dans un sens, elle aurait aussi de loin préféré ne pas le croiser du tout dans un tel lieu...

_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angedecristal.deviantart.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Sam 5 Mar - 23:32

Ne tenant pas vraiment à se faire faire des remarques quand à la raison de sa présence ici, l'hybride allait partir, s'éloigner, après tout, pourquoi avait-il été surpris de voir Erinyes ici ? Elle avait bien habité Cocorico, après tout ! Parce que bon, si cette vieille femme l'avait élevée, et qu'elle était enterrée ici, donc logiquement, Erinyes avait vécu dans ce village.

Mais alors, d'un seul coup...il se posa une question, parfaitement...absurde. Tous les deux semblaient avoir environ le même âge, à partir de ses 5 ans, Erinyes avait semblé habiter dans ce village, et lui, petit, il se baladait souvent entre Cocorico et son propre village...passer donc autant d'année au même endroit, ils auraient pu déjà se croiser, par le passé, sans pour autant s'accorder un regard tout simplement parce qu'ils ne se connaissaient pas..."se voir sans se voir", quoi. Pourtant, Inuyasha n'avait pas vraiment de souvenir d'elle, aussi faible soit-il. Pour le moment, peut-être. Bon, en même temps...lui-même n'allait pas vraiment vers les autres. Petit, ouais, souvent, même, mais en grandissant, de moins en moins, surtout en se rendant compte de ses différences.

Enfin, ce n'était pas le moment de penser à ça. Surtout que...


"Ahem, euh..."

Bon sang, qu'est-ce qu'il faisait là, encore ?? D'habitude, les rares fois où il venait ici, c'était en simple passage "éclair", histoire de ne pas se faire surprendre en réagissant trop "humainement" à son goût, et encore moins par les Sheikah, si jamais. Et là, comme un imbécile, il s'était attardé, sans comprendre pourquoi. Non, mais vraiment, à des moments...

"Je ne pensais décidément pas que nous nous recroiserions de nouveau... Enfin, je veux dire... Par hasard, comme ça..."

- Euh...

Bon. Le sujet n'était pas abordé, tant mieux. Lui non-plus ne savait pas trop quoi dire, là, tant qu'il répondit légèrement nerveusement en se passant une main derrière la tête, détournant légèrement le regard :

- Moi non-plus...

Punaise, décidément. Il avait l'impression de se retrouver comme au Temple de Nayru, où la prêtresse les avait tous les deux coincé sur place et qu'ils n'avaient plus osé rien dire. Même attitude. Exactement comme maintenant. Par Farore, il devait se ressaisir !

Sauf que là, vu qu'il avait plutôt confiance en Erinyes, il se dissimulait moins derrière ses grands airs. Mais comme là, vu la situation, comme elle, il ne savait pas trop comment aborder, il balança simplement, se redressant simplement, un regard vague vers la tombe devant laquelle se tenait Erinyes quelques instants plus tôt :


- C'est dans ce village où tu as plus ou moins vécu, pas vrai ? La vie de garde a dû bien te changer, dans ce cas.

Ouais, bon, pour les conversations, ce n'était pas vraiment son fort, alors fallait pas trop en demander ! Du coup, il avait pris la première idée qui lui était venue à l'esprit, aussi simple soit-elle. Puis bon, c'était vrai, quoi...la vie à Cocorico avait toujours été plutôt paisible...alors comparée à la vie de garde, et encore pire, de garde du corps, c'était assez paradoxal ! Enfin, "paisible", du point de vue des villageois, hein...du point de vue des Sheikah, ça pouvait l'être, mais en plus de servir la famille royale, ils étaient plus ou moins un peu les gardiens de ce village et des morts qu'il abritait, donc quand il y avait du danger à proximité, les guerriers de l'Ombre réagissaient généralement avant que ce danger ne puisse atteindre le village. Ce qui était déjà plus mouvementé.

Ayant été élevé là-dedans à la base, forcément, comme la plupart des gosses qui naissaient au clan Sheikah, Inuyasha, petit, avait rêvé de leur ressembler, après, en grandissant, il avait forgé ses propres opinions. Mais n'empêche qu'il était déjà très téméraire. Il se souvenait de la fois où justement, des sacdoss qui étaient un peu trop en nombre se rapprochaient dangereusement du village. Sa mère, comme tout guerrier Sheikah, avait voulu partir pour repousser les assauts, dans l'ombre des gens du village, comme tout Sheikah qui se respecte. Lui, six ans, l'avait retenue en lui balançant carrément qu'il voulait "aller tuer les monstres aussi". Forcément, elle avait refusé et lui avait ordonné de rester tranquille. Sauf que monsieur ne tenant pas en place, il n'avait quand même pas pu s'empêcher d'aller voir...ce qui lui avait valu quelques ennuis, qui heureusement s'étaient bien terminés...
Revenir en haut Aller en bas
Ange Krystaleen
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1260
Age : 28
Date d'inscription : 04/02/2007

Fiche personnage
Guilde: -
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Dim 6 Mar - 12:22

Encore une fois, la réaction des deux fut similaire. Gêne. Ne rien trouver à dire. Sur le coup, elle pensa qu'elle aurait peut-être dû se taire, ne pas engager la conversation. Ça aurait sûrement éviter ce genre de situation peu agréable. Après tout, à la base, elle ne voulait pas être dérangée, et n'espérait qu'une chose, que cet inconnu parte. Elle aurait très bien pu ne pas s'en occuper du tout, ou même, elle aurait pu jeter un œil vite fait, ne pas aller plus loin, et reprendre ses réflexions.
Mais non. dès qu'elle avait reconnue Inu, elle s'était presque sentie obligée de dire quelque chose.
Visiblement, lui non plus n'avait pas l'air d'avoir l'intention de papoter au premier abord. Mais les dés étaient déjà lancés.
Toutefois, il aurait aussi très bien couper court à la conversation. Chose qu'elle pensait qu'il allait faire après ses premiers mots.

Après tout, quoi dire de plus hein ? Les cimetières n'étaient pas les lieux de papotage à la base. Aussi, c'était tout à fait normal de suivre chacun son chemin, sans trop s'attarder. Mais pourtant, cette fois, il avait fallu que ça soit différent.
Au lieu de simplement se quitter après ce bref "bonjour", le jeune homme lança de nouveau une nouvelle conversation.
Sur sa vie au village.
Certes, elle y avait vécu toute son enfance. Et d'ailleurs, peut-être était-ce aussi son cas ?
Peu de chance qu'elle se souvienne de lui toutefois, car elle restait le plus souvent cloitrée chez elle, et évitait tout contact avec les autres enfants de son âge. Aussi, elle avait toujours été seule et sans amis. Et les peu de visage avec lesquels elle avait plus ou moins conversé, elle les chassait presque aussitôt de sa mémoire.


"Et bien euh, oui, j'y ai vécu la majeure partie de ma vie... Je ne l'ai quitté il n'y a pas si longtemps que ça..."

La vie de garde ? Changer ? Pas tant que ça. Après tout, elle n'avait pas vraiment choisi de le devenir. Et de plus, elle n'était pas tout à fait garde. Ce qui avait changé, c'était ses relations, et le fait qu'elle ai apprit à combattre. Mais ceci paraissait naturelle en réalité. Elle ne s'était jamais trop posé de question, donc ces changements étaient presque passés inaperçus. Et comme elle revenait rarement sur son passé pour aller de l'avant, elle se souciait bien peu de tout ça.

"Je pense que tout ce qui a changé, c'est que j'ai plus... De relations on va dire. Mais ce choix, je l'ai fait, donc je vis avec depuis..."

Oui. Elle avait juste a assumer ce choix. Donc au final, tout lui paraissait normal. Après tout, elle menait la vie qu'elle voulait. Même si parfois, c'était dur...
Nouveau silence. Tout ça, elle en avait déjà parlé avec lui. Son histoire. Ses efforts. Sa promesse. Il le savait, alors elle n'allait pas rabâcher là-dessus.
Elle pensa alors à quelque chose. InuYasha était un Sheikah non ? Donc forcément, dans son enfance, il avait du vivre dans les alentours !
Erinyes savait que les purs Sheikah n'étaient pas à Cocorico même, mais dans des villages cachés aux alentours. Néanmoins, c'était assez courant d'en croiser au village.


"Et euh... Je suppose que tu vis dans les environs non ?"

Au fond, elle savait peu de choses sur lui. Juste que son passé n'était pas plus rose que le siens. Du coup, elle avait fini par poser cette question, aussi parce que c'était aussi une sorte de retour par rapport à celle qu'il lui avait posé. Toutefois, elle savait qu'il n'était pas vraiment humain. Donc peut-être ne vivait-il plus avec le peuple de l'ombre depuis...
En tout cas, s'il avait vécu à Cocorico, elle s'en serait sûrement souvenu. Justement parce qu'il était différent. Ce genre de chose, on n'y fait encore plus attention lorsqu'on était enfant. Et bien que renfermée sur elle-même, Erinyes n'en était pas moins observatrice, et ce depuis toute petite. Donc si elle avait croisé un autre enfant avec des oreilles de chien, elle ne l'aurait certainement pas oublié aussi facilement que les autres...

_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angedecristal.deviantart.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Dim 6 Mar - 12:56

"Et bien euh, oui, j'y ai vécu la majeure partie de ma vie... Je ne l'ai quitté il n'y a pas si longtemps que ça...Je pense que tout ce qui a changé, c'est que j'ai plus... De relations on va dire. Mais ce choix, je l'ai fait, donc je vis avec depuis..."

Punaise. Qu'est-ce qui ne fallait pas faire pour combler les blancs. Cette pensée ne s'adressait pas spécialement à Erinyes en particulier, l'hybride voyait bien qu'il réagissait pareil bien malgré-lui, alors que d'habitude, il avait souvent le mot pour répliquer quelque chose. Mais avec Erinyes, c'était fort différent. Comme avec les personnes pour qui il avait de l'estime, en fait.

En attendant, ce genre de conversation menait à rien, il se le disait, mais il n'avait pas eu d'autre idée. Stupides, certes, mais au moins, ça évitait ces genre de blanc. Il était donc en train de se creuser la tête lorsqu'Erinyes lui envoya :


"Et euh... Je suppose que tu vis dans les environs non ?"

Là, Inuyasha eut un air un peu nerveux. Il n'aimait pas trop ce genre de sujet, assez sensible derrière les apparences. Face à quelqu'un d'autre, il aurait balancé sèchement un "mais mêle-toi de ce qui te regarde !" mais il n'eut pas cette réaction-là. Après tout, il avait bien posé au pif une question de ce genre aussi à Erinyes...alors se prendre ce genre de question dans la figure, c'était un juste retour des choses. Puis bon. Elle semblait plutôt digne de confiance, contrairement à beaucoup, c'était certainement pour cela qu'il ne s'était pas dissimulé derrière un masque de froideur comme il avait l'habitude de le faire.

- Mais je te l'ai dit, la dernière fois, au ranch, je ne vis plus parmi eux, je...***me suis fait retirer le statut de "guerrier de l'Ombre" puis fait bannir***...

Finalement, il tenta de se reprendre, répondant en récupérant une petite assurance :

- Ouais, je vivais dans les environs autrefois ! Mais j'avais besoin d'air, alors je l'ai quitté, voilà tout !

Ben voyons. Si la force maléfique ne l'avait pas possédé, il n'aurait pas massacré trois personnes contre sa volonté, et qui sait, il serait encore à habiter ici aujourd'hui...malgré le fait que les gens avaient toujours eu du mal à l'accepter...même depuis enfant...n'empêche que ça ne remontait à pas si loin que ça, finalement. Juste à...pas mal de mois.

Enfin, n'empêche qu'il évitait souvent le village pour éviter de croiser des Sheikah qu'il avait connu, mais dans le fond, il était plutôt rattaché à ce village quand même...d'où le fait qu'il y revenait de temps en temps très rapidement, au cimetierre notamment, avant d'y déguerpir vite fait bien fait. Enfin. Si on venait à lui faire une remarque, il répliquerait, évidemment. Après tout, il n'avait rien fait de mal...pour l'instant. Il avait toujours tenu tête aux gens qui réagissaient de la sorte, ce n'était donc pas aujourd'hui que ça allait changer !


- Je ne vis plus ici, depuis longtemps, maintenant. Mais à l'époque, j'aimais bien venir ici. J'étais seul, mais...au moins, on me fichait la paix...

Qu'est-ce qui lui prenait à lui avouer ça, il ne savait pas trop, peut-être parce qu'il avait confiance en elle dans le fond et qu'elle avait elle aussi raconté son histoire, même si lui-même n'entrait pas vraiment dans les détails. Mais au moins, c'était la vérité.
Même si ici, un peu malgré-lui, il en avait fait pas mal...déjà téméraire dès gamin, il avait suffit un jour qu'on ait le malheur de lui dire "ne t'approche pas du puits, c'est dangereux", pour qu'il aille y jeter quand même un coup d'oeil. Forcément, il y était tombé, et s'était retrouvé au milieu des zombies qui vous pétrifiaient sur place avec leurs cris effroyables pour pouvoir vous sucer le sang tout de suite après...gamin, Inuyasha n'avait pas la force d'aujourd'hui, et ayant en plus une ouïe plutôt développée, là, ça l'avait encore plus atteint. Heureusement, deux-trois Sheikah étaient intervenus. Et punaise, il n'avait pas été sourd une fois de retour.
Il avait aussi été une vraie catastrophe ambulante. Enfin, quand il était seul, sinon, quand il y avait un adulte à côté...quand il se savait surveillé, il se tenait plus ou moins tranquille...même si chaque dégât qu'il avait pu provoquer n'avaient jamais été vraiment intentionnels. Mais qui lui avaient valu des remarques du genre "on ne pouvait pas s'attendre à moins de la part d'un demi-monstre, de toute façon". Remarque qui ne lui avaient jamais vraiment plu, même encore aujourd'hui...

Là, il ajouta :


- Je n'y reviens plus aussi souvent, mais je tiens tout de même à cet endroit. Alors si jamais les forces du Mal se mettent à vouloir envahir ces lieux ou dans le genre...je m'y opposerais. Juste pour le plaisir de lui mettre des bâtons dans les roues.

Bon, pas qu'il tenait spécialement à l'endroit, c'était surtout que, malgré-tout, il restait ici encore des gens qu'il aimait qui y habitaient...puis bon, zut, quoi. Déjà que Ganondorf avait étendu son pouvoir de partout, autant ne pas le laisser continuer, qu'il laisse les autres respirer, quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Ange Krystaleen
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1260
Age : 28
Date d'inscription : 04/02/2007

Fiche personnage
Guilde: -
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Dim 6 Mar - 15:34

Erinyes ne se souvenait plus vraiment de ce dont ils avaient parlé au Ranch. Beaucoup de choses s'étaient passées depuis. Et en réalité, avant de le rencontrer une nouvelle fois à la Rivière Zora, avant cela, elle avait un peu oublié le jeune homme. Prenant sa rencontre comme bien d'autre : avec aucune continuité derrière. Elle ne pensait pas avoir à le rencontré plusieurs fois par la suite. Résultat, l'épisode du Ranch était rangé dans sa mémoire comme quelque chose de passager, de peu important. Elle avait donc oublié les détails. Surtout qu'entre temps, Ganondorf avait fait des siennes !
En revanche, elle n'avait pas vraiment cet état d'esprit pour tout ce qu'il s'était passé à la rivière.
Mais bon, il aurait très bien pu ne plus vivre parmi les Sheikah, tout en restant quand même pas loin d'eux. Après tout, il devait bien vivre quelque part quand même, non ?

Néanmoins ce coup là, encore une fois, il ne semblait être que de passage. Tout comme elle en fait. Et un peu pour les mêmes raisons : avoir la paix.
Décidément, si un jour elle aurait pensé trouver une personne réagissant un peu comme elle, avec plus ou moins la même façon de voir les choses...
Encore une fois, elle pensait qu'ils auraient très bien pu se connaître lorsqu'ils étaient enfants. Peut-être s'étaient-ils croisés sans se voir. Sur le coup, elle se demandait si à cette époque, ça n'aurait pas été l'occasion de se faire un ami... Vu qu'aujourd'hui...
Toutefois, elle ne pouvait pas dire si enfant, Inu avait le même comportement. Elle n'avait pas trop changé, mais ce n'était pas le cas de tout le monde.

Elle écouta tout attentivement, sans vraiment faire de remarques. Après tout, elle n'avait rien à dire, et encore moins de commentaires à faire. De plus, le jeune homme ne semblait pas vouloir entrer dans les détails. Comme souvent en fait. Elle ne chercha donc rien de plus. Elle aurait bien pu lui demander qui il venait voir en ce lieu, mais elle n'en fit rien. Ça ne semblait pas être un sujet à aborder de toute évidence.
Malgré tout, il semblait tenir à ce village, et à ses alentours. Pour Erinyes, c'était un peu différent. La seule chose qu'elle avait chéri ici, c'était cette vieille femme désormais défunte. Le reste lui importait bien peu au final.
Toutefois, elle n'était pas sûre d'être totalement indifférente si ce lieu venait à être attaqué. Même si elle n'avait pas que des bons souvenirs, elle n'était pas sûre de les voir disparaître en fumée à cause d'une guerre.

De plus, ce village était paisible en général. Ce n'était pas le seul lieu comme ça dans tout Hyrule, mais c'était celui qui lui était le plus familier, et vers lequel elle allait naturellement. Même si elle "fuyait" toujours plus ou moins les habitants. Elle en connaissait certains. Et certains d'eux l'appréciait, en dépit de son comportement. D'autres en revanche, préféraient qu'elle ne vienne pas. Donc au final, elle ne se préoccupait de personne, et faisait ce que bon lui semblait. De toute manière, le seul lieu du village où elle allait, c'était ici. Qui donc aurait envie de l'accompagner au cimetière pour discuter du passé et prendre des nouvelles ?
Cette nouvelle réflexion laissa de nouveau place au silence, mais ce dernier fut moins gênant. Peut-être parce qu'elle ne s'en rendit pas compte. Elle fini toutefois par répondre.


"Je me battrai sûrement moi aussi. Toutefois..."

Elle se tut. Elle préféra ne pas continuer. Elle pensait dire qu'elle se battrait surtout parce qu'elle était une garde désormais, et que se serait son rôle en cas d'attaque que de défendre les villageois, mais ce n'était pas la seule raison. Mais comme elle n'en était pas tout à fait sûre...

"Enfin bref, ce n'est pas important pour l'instant."

Non. Le plus important était que maintenant, la nuit commençait à dominer le jour, et que les esprits habituels du cimetière n'allaient pas tarder à se manifester. Et elle n'avait pas vraiment envie de combattre pour ce soir. Aider à réparer les maisons au bourg, c'était assez usant comme ça. Et malgré sa bonne condition physique, elle avait réussi à avoir de légères courbatures. Ce qui n'était pas pratique pour manier une épée. Celle ci paraissait alors plus lourde que d'habitude, et les mouvements se faisaient plus lents et moins précis.
Ce n'était pas dangereux toutefois face à ce genre de fantôme, mais l'envie n'y était tout simplement pas.


"Hum, je pense que nous ne devrions pas nous attarder ici... Les mauvais esprits du coin ne vont pas tarder et..."

Mais alors que tout était calme et paisible, elle sentit un gros frisson lui parcourir tout le corps. Quelque chose de plutôt malsain. Hors, il n'y avait rien aux alentours. Même les lanternes volantes n'étaient pas encore apparues. Et de toute évidence, les esprits d'ici ne provoquaient pas une telle sensation. Ce n'était pas la première fois qu'elle venait ici depuis le retour de Ganondorf, mais son influence avait été jusque là sans effet sur eux. Il serait donc bizarre que là, d'un coup...

"Qu'est ce que ... ?"

Peut-être était-ce juste son imagination ? Un coup de vent plus froid que les autres... Non, car la sensation était toujours présente. Se saisissant de son épée, elle commença à avancer à travers les rangés pour identifier la source malsaine. Après quelques pas, elle se rendit compte que la présence ne venait pas du cimetière, mais de l'entrée du Temple de l'Ombre. Cette aura n'était pas là avant... Ganondorf devait avoir de nouveau fait des siennes... Cela n'était pas surprenant. Mais il ne fallait pas que cette chose mette le village en danger. Pour une fois, elle aurait aimé avoir l'avis de la Prêtresse sur la question, mais cette dernière était plutôt d'ici, dans son temple...

"Dis... As-tu entendu parler de quelque chose d'étrange dans le coin dernièrement ?"

Pour elle, elle devait avouer que non. D'une parce qu'elle était trop occupée au bourg, et de deux, parce qu'elle ne parlait jamais aux gens du village. Donc elle n'était au courant d'aucune rumeur concernant quelque chose d'anormal au temple. Elle ne l'avait jamais ressentit avant, cette présence, mais elle ne venait pas ici tous les jours non plus. La dernière fois remontait facilement à plus d'une semaine. C'était plus qu'assez pour que les choses aient le temps de changer...

_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angedecristal.deviantart.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Dim 6 Mar - 20:01

"Je me battrai sûrement moi aussi. Toutefois..."

- ...?

Il la regarda de nouveau, attentif à la suite. Sauf qu'Erinyes enchaîna avec :

"Enfin bref, ce n'est pas important pour l'instant."

Bon, il ne saurait pas. Mais il ne la forcerait pas, si elle voulait dévier le sujet, elle l'éviterait, point barre, c'était son choix, après tout. Alors il n'insista pas. Il répliqua seulement, simplement :

- ça semble déjà suffisament important pour que tu ailles te battre aussi, en tout cas.

La nuit commençait à tomber, les esprits n'allaient pas tarder à hanter les lieux. L'hybride soupira mentalement : qu'est-ce qu'il pouvait y avoir des monstres boulets, parfois...parce que ceux-là, à peine on en tuait qu'il en revenait d'autres. Alors à part avoir des pouvoirs spirituels pour véritablement les éliminer, les moyens physiques étaient une pure perte de temps. Pas qu'Inuyasha soit spécialement un expert en monstre, loin de là, mais ceux-là, il les connaissait bien, oui. D'une part, parce qu'il vivait tout le temps au milieu de monstres en tout genre, et deux, ben il avait tout simplement vécu et grandit ici. Puis bon, toujours aussi téméraire, adolescent, il s'était déjà frité avec ces fantômes. Les raisons pour lesquelles il se trouvait ici à ce moment-là, ce n'était pas très joyeux, mais du coup, il avait appris, à ses dépends, comme à chaque fois. Enfin, au moins, ces fantômes avaient une utilité, quand on était énervé(e), ils faisaient office d'un joli défouloir...

Puis bon, là, pour d'aussi faibles créatures, il n'avait pas envie de perdre son temps. Il allait donc proposer à la jeune garde de quitter cet endroit à sa manière, mais elle le devança :


"Hum, je pense que nous ne devrions pas nous attarder ici... Les mauvais esprits du coin ne vont pas tarder et..."

- J'suis au courant. C'est fou ce que ces esprits peuvent être collants, parfois ! C'en est vraiment agaçant...

Bah oui, parce qu'en plus de vous attaquer, ces esprits attaquaient en nombre. Super. Il était donc en train de faire un pas vers le village lorsqu'Erinyes s'immobilisa soudainement, un drôle d'air sur le visage. Du style inquiétant.

"Qu'est ce que ... ?"

- Qu'est-ce qu'il se passe, Erinyes ? ...!!!

Aussitôt, il comprit, car il le ressentit fortement. Peut-être plus fortement qu'Erinyes car si elle, elle s'était contentée d'un grand frisson, lui, c'était tout son sang qui bouillonnait de nouveau. Il le sentait, il sentit aussi surtout son esprit s'embrumer de nouveau et les changements commencer à opérer.

Il recula plutôt vite d'un pas, plus pour s'éloigner d'Erinyes histoire de mettre une distance plus ou moins respectable, tout en posant rapidement sa main sur son fourreau noir, le serrant plutôt fortement, l'autre contre son front, baissé...
Et là...là, il retrouva son état normal...punaise, heureusement que c'était le soir bien sombre, comme ça, la pénombre le dissimulait pas mal, et Erinyes n'aurait peut-être rien vu...


***C'est pas vrai, mais c'était quoi, ça ? Je ne suis même pas dans le pétrin et voilà que l'air a failli me...***

"Je ne veux pas la blesser", rien que cette pensée, ça l'avait aidé à combattre, à se battre contre lui-même. Il savait à quel point il pouvait devenir effroyable, et ne voulait en aucun cas revenir dans cet état...sauf qu'avec l'influence de Ganondorf, en ce moment, ça y allait pas mal...et ce vent étrange n'avait franchement pas aidé, la preuve là, où il avait de nouveau manqué de perdre toute son humanité d'un seul coup. Heureusement, ça n'avait pas été suffisamment fort pour le faire céder.

***Jamais de la vie...jamais je rejoindrais les Ténèbres !!***

"Dis... As-tu entendu parler de quelque chose d'étrange dans le coin dernièrement ?"

Cela eut au moins le mérite de le sortir de ses sombres pensées. Il se détendit donc légèrement, avant de répondre :

- Comment veux-tu que je le sache ? Mais c'était quoi ce...cette présence ?

Zut. C'était quoi, exactement, qui était passé ? Du coup, devenant plutôt méfiant, il lâcha :

- Je n'aime pas trop l'odeur de ce vent...

ça semblait venir du Temple de l'Ombre. Inuyasha n'en avait que très peu de souvenirs. Il n'y était allé qu'une seule fois. Cette fois, pas par témérité ou juste pour relever un pari stupide, non, c'était juste qu'il était dans les coutumes Sheikah de passer un test d'aptitudes dans le Temple pour gagner le statut de "Guerrier de l'Ombre", pour pouvoir ainsi servir la famille royale. Les apprentis y passaient au moins deux fois dans leur vie : la première, c'était justement pour apprendre à connaître les lieux et s'y entraîner, la seconde fois, c'était l'épreuve finale. Sauf que l'hybride n'avait jamais fait la seconde fois. Surtout qu'entre les deux, il y avait quand même 5 ans. Les souvenirs d'Inuyasha sur l'intérieur du Temple remontaient donc à ses 15 ans, ce qui était plutôt loin, et puis comme il avait plus ou moins oublié sa façon de vivre d'avant, même si ça se ressentait encore dans ses mouvements et certaines façons d'agir, ses souvenirs étaient plutôt très flous. De toute façon, ils n'étaient pas suffisamment important pour qu'il prenne la peine de se les graver en mémoire.

Comme Erinyes, son regard était dirigé dans la direction du Temple. Que s'y passait-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Ange Krystaleen
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1260
Age : 28
Date d'inscription : 04/02/2007

Fiche personnage
Guilde: -
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Dim 6 Mar - 23:23

Trop concentrée sur l'entrée du Temple, la jeune garde ne remarqua pas du tout la réaction d'Inu fasse à cette présence hostile. Une de ses main était posée sur son épée, et son regard scrutait la direction du temple. Peu importe ce qu'était cette chose, ce n'était pas quelque chose qu'elle pouvait ignorer. Il y avait deux solutions : ne pas voir plus loin, et avant d'agir, aller demander des informations aux villageois. Ou alors, considérer la menace comme imminente, et aller voir directement.
Aucun des deux choix ne lui convenait vraiment. Elle n'avait pas vraiment besoin d'une nouvelle affaire. Pas là, en ce moment. Elle voulait juste être tranquille. Mais d'un autre côté, elle ne pouvait pas penser uniquement à son propre confort, et laisser le village de son enfance à la merci de cette... Chose...

Quelques chose avait dû se réveiller dans le Temple sous toute cette affluence de magie noire. Ou alors, Ganondorf s'était chargé lui même d'y placer une créature. Quoi que cela puisse être, elle ne pouvait définitivement pas fermer les yeux là-dessus.
InuYasha ne semblait pas plus informé qu'elle, et tout aussi surpris par la tournure des évènements.
Si ce "monstre" attaquait alors qu'elle allait se renseigner au village, ça ne serait pas bon du tout... Alors que venir à sa rencontre dans le temple pouvait préserver pas mal de vies...
Dans le doute...

Toutefois, elle n'avait jamais mit les pieds dans un temple comme celui-là. La vieille femme lui avait par ailleurs toujours dit de ne jamais s'y approcher. Trop dangereux. Et puis surtout, il était utilisé pour les entraînements des Sheikahs. Les Hyruliens quelconques n'avaient donc rien à y faire.
De toute manière, jamais elle n'aurait voulu y mettre les pieds. Les pièges à l'intérieur avaient pour réputation d'être assez sournois, tout comme les monstres. La plupart étant des esprits, fantômes, squelettes et d'autres chose toutes aussi... accueillantes !

Non, décidément, tout cela ne lui plaisait pas du tout. Pourquoi elle était venue ce soir que diable ? Elle aurait laissé cette affaire volontiers à quelqu'un d'autre. Seulement, maintenant qu'elle était indirectement impliquée...
Toutefois, même si Inu avait fait plus ou moins parti des Sheikahs, elle ne voulait pas vraiment lui demander de la suivre. Bon, il connaissait peut-être le Temple, et Erinyes ne cachait pas qu'elle aurait besoin d'une sorte de guide.
Mais tout ceci n'était pas vraiment l'affaire du jeune homme. Après tout, il n'était pas garde. Rien ne le forçait à réagir à ça. Alors qu'elle... Elle avait plus ou moins ce devoir à accomplir, même si c'était un peu de trop pour ce soir là.
Mais hors de question de perdre la face. Fierté oblige ! Elle inspira un grand coup.


"Je ne sais pas non plus ce que c'est, mais une chose est sûre, je ne peux pas fermer les yeux... Ce... Cette présence peut attaquer le village à tout moment, et je ne pense pas qu'elle s'en prive... L'ignorer ne me semble pas être la bonne option."

Tout en disant ces mots, elle cherchait quelque part une sorte de motivation. Elle n'était pas folle non plus, elle ne savait pas sur quoi elle allait tomber. Le risque était bien présent. Mais en cas "d'abandon", elle se sentirait coupable, et regretterai fortement si le village venait à être attaqué.
Ce coup là, elle dégaina son épée, et se concentra.


"Je vais aller voir ce qu'il se passe là-dedans..."

C'était plus comme une pensée à voix haute. Elle se fichait pas mal de ce que pouvait faire Inu par la suite. Après tout, elle avait fait le choix d'aller voir, donc elle s'y tiendrait, seule ou accompagnée. Tout comme elle n'hésiterai certainement pas à fuir si elle sentait que les choses devenaient trop sérieuses...

_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angedecristal.deviantart.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Dim 6 Mar - 23:45

"Je ne sais pas non plus ce que c'est, mais une chose est sûre, je ne peux pas fermer les yeux... Ce... Cette présence peut attaquer le village à tout moment, et je ne pense pas qu'elle s'en prive... L'ignorer ne me semble pas être la bonne option."

- ...

"Attaquer" le village ? Comme l'autre monstre qui avait investi le Temple autrefois ? Alors là, c'était mauvais. ça s'était passé dans une époque future, certes, mais durant son enfance, Inuyasha en avait forcément entendu cette histoire. Il pouvait très bien ne pas se souvenir des détails, mais les idées générales, elles étaient à peu près restées. Et ce monstre-là, apparemment, ça n'avait pas été un tendre, même s'il avait succombé face au Héros du Temps. Qui savait, cette "présence", là, pouvait aussi bien être pareille...

Et si elle se mettait à attaquer le village...

Non, ce n'était pas ses affaires ! Pourtant...pourtant, même s'il ne vivait plus ici, qu'il n'était plus vraiment rattaché à un endroit...il ne pouvait ignorer la chose. Il aurait été parfaitement démon, il aurait abandonné tout le monde sans aucun remord. Sauf qu'il ne l'était pas. Il y avait un côté en lui qui lui disait "laisse tomber", et l'autre "tu ne peux pas laisser passer ça".

Mais au final, plusieurs choses le firent pencher vers le "je ne peux pas laisser passer ça". Premièrement, parce qu'il avait vécu une bonne partie de sa vie ici, et, bien que la vie n'ait pas toujours été facile, il restait quand même encore au moins une personne ici qu'il aimait et qu'il ne voulait pas vraiment imaginer en danger. Cette personne, il ne l'avait plus revue depuis son exil, mais il la savait ici, chez les Sheikahs. Puis bon, il y avait pas mal de gens innocents, aussi, sans aucun moyen pour se battre...
Deuxièmement...ce fut à cause d'une garde nommée Erinyes qui annonçait :


"Je vais aller voir ce qu'il se passe là-dedans..."

- Je viens aussi. ça grouille de monstre assez pénibles, là-bas.

ça avait été net, et était en train de la rejoindre, le regard déterminé, signifiant qu'il ne changerait pas forcément d'avis...

Il espérait aussi qu'Erinyes ne prenne pas sa remarque pour un genre de "tu risquerais de te faire tuer, t'es pas à la hauteur", car ce n'était absolument pas sa pensée. Ouais, bon, le risque de se faire tuer, il y était, mais ça, c'était habituel. Erinyes était du genre coriace, et il était plutôt confiant sur ses capacités. Mais...tout de même...il ne savait pas trop pourquoi, mais quelque chose lui disait qu'il ne devait pas la laisser y aller seule...

Enfin. Il espérait juste à ne pas de nouveau avoir à se battre contre lui-même histoire déviter de se transformer en démon malgré-lui comme ça avait failli arriver à l'instant...mais comme souvent, il était confiant. Voilà un bon bout de temps qu'il résistait à toute cette aura malsaine malgré-tout, et du moment qu'il gardait son "sceau", il n'aurait pas vraiment de problème...


- L'entrée est inaccessible à pied, à moins de jouer un chant spécifique. Mais même sans ça, je peux y accéder sans problème. Alors tu suis ?

continua-t-il simplement dans sa lancée comme pour éviter à débattre plus longtemps sur le sujet, lui tendant de nouveau simplement la main pour pouvoir justement l'y amener. Il attendait juste son accord, d'où le fait qu'il n'y était pas parti directement, d'où son geste, avec un regard parfaitement sérieux. Et avec, quelque part dans le fond, un petit "je compte sur toi". A deux, ils ne seraient pas de trop...oui, pour la première fois depuis longtemps, il voulait bien de nouveau accorder sa confiance dans les capacités de quelqu'un d'autre...alors que s'il ne l'avait pas fait, qu'il était en train de redouter de la voir blessée...il aurait parfaitement été capable de la laisser en plan ici et de se rendre au Temple seul, exprès. Mais là, il ne le faisait pas. Il attendait juste qu'elle soit prête, ce qui ne saurait tarder...
Revenir en haut Aller en bas
Ange Krystaleen
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1260
Age : 28
Date d'inscription : 04/02/2007

Fiche personnage
Guilde: -
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Fantômes du passé   Lun 7 Mar - 0:03

Alors qu'elle s'avançait vers l'entrée, ayant au passage oublié qu'on ne pouvait pas passer par là... Enfin non, elle ne le savait pas en fait, car avant, elle ne s'était jamais approchée du Temple. On pouvait même dire qu'avant la mort de la vieille femme, elle n'avait jamais mit les pieds dans le cimetière. Elle n'avait aucune raison d'aller là-bas. Et désormais, quand elle s'y rendait, elle n'allait jamais plus loin que la tombe de la défunte. Elle savait que l'entrée du Temple était juste derrière, mais en ce qui concernait l'accès...

Toutefois, ce problème n'eut pas le temps de la déranger. Presque aussitôt, Inu avait décidé de venir à son tour. Après tout, il avait dit plus tôt qu'il défendrait ce village. Elle ne fit pas de commentaires. Il avait ses raisons, elle avait les siennes. Et avoir un peu d'aide ne serait pas de refus, car elle se lançait surtout droit dans l'inconnu là !
Arrivés devant la falaise ornée d'une barrière un peu plus haut, elle constata alors qu'il serait dur d'atteindre cette entrée. Il devait sûrement y avoir un autre chemin, ou un moyen d'escalader.

Mais le jeune homme prit les devants. Il connaissait sûrement l'endroit mieux qu'elle, donc elle décida simplement de le croire et de lui faire confiance. Elle se souvint alors de cette fois là, à la rivière Zora, où il l'avait littéralement portée, tout en volant à moitié afin de rejoindre le Temple de Nayru. Aussi, elle se doutait bien qu'une petite falaise comme ça ne serait pas un obstacle de longue durée. Elle prit alors sa main, signe qu'elle acceptait cette "invitation", le tout avec un air déterminé.


"Très bien, allons-y !"

[Suite directe de ce RP au Temple de l'Ombre : "Présence Maléfique"]

_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angedecristal.deviantart.com/
 

Fantômes du passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyrule's Journey :: RPG :: Fief de Cocorico :: Cimetière Cocorico-