Forum de RP basé sur le thème de Zelda (Ocarina of Time), coupé au site de RPG en ligne Hyrule's Journey
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Link face au fantôme du passé : Nero [RP flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angelus
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 292
Age : 24
Date d'inscription : 19/04/2008

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre.
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Link face au fantôme du passé : Nero [RP flashback]   Mer 2 Mar - 14:02

Il faisait sombre, la lune avait du mal à éclairer la terre. De sombres nuages parcouraient le ciel comme signe d'un mauvais présage. La plaine était calme, seul le bruit du vent parcourant les quelques arbres de cette endroit pouvait briser ce silence de mort. Mais dans les ténèbres un homme marchait, silencieusement et avec calme. Chacun de ces pas rendait l'atmosphère encore plus lourde. Qui était il ? Impossible de voir le haut de son corps caché par la nuit, le vent souffla sur ces vêtements, non impossible... Les longs vêtements de l'inconnu furent secoués par les forces de la nature et on pu apercevoir quelque chose, un manteau noir orné de nuage rouge... Impossible, "ils" ne pouvaient être encore là, après environ une longue année d'absence, le royaume de Hyrule avait cru que ces misérables, ces traitres... Avaient disparu. Vous vous demandez de qui on pouvait parler ? Voyons si vous ne connaissait pas l'emblème des vêtements de l'homme dans la plaine, c'est que vous êtes ignorant, ou que vous avez évité des moments bien sombres, que Hyrule cherche à oublier. Car oui, il y a un an, "ils" étaient ici : Akatsuki, ou plutôt de par son dernier nom : Hibi. Cette organisation composé de nombreux membres plus puissants les un les autres avaient commis de nombreux crimes. Enlèvement du prince Dun, attaque du château de Hyrule en compagnie de Ganondorf... La liste était longue, à l'époque, il servait une déesse des ombres, et le groupe recherchait ce que l'on pouvait appeler réceptacle. Vous racontez toute l'histoire serait bien trop long. Demander donc à vos anciens de vous racontez l'histoire du groupe qui avait installé la période de la terreur sur cette terre.

Or donc, l'homme de Hibi, ou plutôt de l'ex Hibi car oui, le groupe était retourné dans l'ombre, pour de nombreuses raisons encore flou, continuait sa marche. Puis au loin, il vit une maison en piteuse état. Les nuages se dissipèrent quelques instants, puis la lumière de la lune le mit à découvert. Cet homme... Surement celui que personne n'aurait voulut revoir : Nero... L'homme qui un temps avait été le leader de Hibi, qui avait combattu Link et l'avait vaincu déjà une fois, lui ainsi que certains chevaliers du phoenix comme le jeune Cabron, lui qui avait affronté le "groupe sans nom". Nero était sûrement l'un des pires criminels de Hyrule et l'un des plus recherchés. Cet homme n'avait jamais connu la défaite, du moins sauf contre une personne : Dark Link. Pourtant, selon les rumeurs, Nero avait été tué, par sa propre soeur au terme d'un lourd sacrifice. Mais les fantômes du passé sont de retour. Nero avait bien changé, il portait un masque blanc des plus étrange, son oeil droit était rouge et unique : Le fameux Sharingan, quand à son oeil gauche... Il était de couleur violet et de forme étrange, impossible de dire ce que pouvait être cet oeil.. Oublié les cheveux semi court et blanc de notre ami, à présent ces cheveux avaient été coupé et étaient en piques, de plus ils avaient prit la même couleur que son coeur : Noir comme les ténèbres. Derrière son dos, se trouvait une arme étrange, un immense éventail à forme particulière, ainsi que à sa taille, un grand Katana, reconnaissable entre tous : Le sabre de Yamato, démon enfermé dans notre jeune Nero. Son bras droit était recouvert d'un long gant, tout le monde savait pourquoi, le jeune homme avait un bras démoniaque, de couleur bleuté et craquelé. Ce bras était une malédiction de la famille d'où il venait, car il était ce que tout le monde appelait "enfant maudit".

Nero continua sa marche et arriva près de la maison, s'arrêtant et la contemplant comme si elle était quelque chose de merveilleux et d'unique. Il avança de quelque pas et entra, la maison était en ruine, et remplit de poussière. Ce lieu... C'était son chez lui, du moins à l'époque ou il avait encore ces parents, ainsi que ces soeurs... A cette époque... La personne qui l'avait surveillé et protégé avait vécu avec lui ici, elle était devenu garde au château de Hyrule : Et son nom est Luna...
Mais mes mauvais choix et mes mauvaises actions avaient causé notre perte, les enfants maudits étaient trop dangereux selon la royauté et le drame de notre extermination arriva. J'avais du demander à ma soeur de m'abattre pour limiter la puissance de Hibi, car une fois dans les ténèbres, même la volonté ne vous permet plus de vous en sortir. Je fouillais quelques meubles et je tombais sur une photo de famille abimé. Mon regard resta longtemps bloqué dessus. Mes yeux se fermèrent et je me retrouvais dans un endroit sombre et dont le sol était recouvert d'un peu d'eau. En face de moi se trouvait un monstre spectrale bleu à l'allure d'un guerrier samourai, et enchainé à un mur. En réalité je pouvais voir à l'intérieur de moi même et parler à la chose en moi : Yamato.


"Tu n'aurais jamais du revenir ici Nero... Je sais bien que ta peine est grande, mais le passé est le passé. Regarde toi, tu n'es plus qu'une ombre, ton corps n'a pas survécu lors de ton combat contre la déesse des ombres. Il te faut quitter Hyrule, tu n'es plus celui que tu étais, si on apprend ton retour, tu peux compter sur le fait que des hommes comme Dun ou les gardes vont se remettre à te traquer."

J'observais la créature, vous devez surement vous demandez pourquoi le démon Yamato me parlait aussi bien, moi qui par le passé avait eu un mal fou à le contrôler, mais aujourd'hui, je maitrisais la bête, je n'avais pas perdu mon temps pendant ma longue absence. En effet, je n'étais plus qu'une ombre à présent, un peu comme mon pire ennemi et rival Dark link. Car oui, si la déesse avait disparu c'était grâce à moi, disons que j'avais pu l'enfermer pour quelques temps, mais je savais qu'un jour elle reviendrai, mais j'avais subit de lourds dommages de ce combat, mes pouvoirs étaient toujours très grands, mais j'avais perdu de nombreuses facultés que je maitrisais du temps de Hibi. Mon corps avait été engloutie par les ténèbres, et je n'étais plus qu'une substance noir, mais on ne pouvait le voir grâce à mes sombres vêtements et mon masque. Vous seriez surpris de voir mon nouveau visage caché par mon masque... Je répondis à la créature.

"J'ai encore des choses à faire ici, n'ai crainte, j'ai encore assez de force pour faire ce que j'ai à faire. Ma famille doit encore être vengé, et je m'occuperais personnellement de la noblesse, de Dun, de la princesse... Et... Tu sais Yamato, je sais que "elle" est encore ici quelque part, je dois la retrouver..."

Le démon ne répondit rien, et mes yeux s'ouvrirent, j'étais de retour dans la maison en ruine de mon enfance. Toujours la photo que je venais de trouver entre les mains, une larme s'échappa d'un de mes yeux et coula sur la photo. Je me relevais et rangeais la photo dans une de mes poches, puis parlant à moi même je dis :

"Tu n'as pas pu disparaitre... Je sais que tu es là quelques part, et même si je dois aller te chercher au bout du monde ou au plus profond des ténèbres, je te ramènerais ici... Ma chère et tendre petite soeur : Luna..."

Vous devez vous demandez, comment j'ai pu survivre, ou étais je pendant cette longue absence, des questions qui resteront pour le moment sans réponse, je ne dévoilais jamais mon jeu facilement, peut être découvrirez vous la vérité sur moi et mon existence... Qui peut savoir... Soudain j'entendis des bruits de pas derrière moi, cette présence... Je pouvais la reconnaitre entre mille...

"Et bien... Te voila... Que fais tu dans cette endroit héros du temps..."

Mon hôte allait il me reconnaitre après tout ce temps et malgré mon changement d'apparence ? Moi un de ces pires ennemis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Link
Héros du Temps
Héros du Temps
avatar

Masculin
Nombre de messages : 803
Age : 24
Date d'inscription : 19/07/2007

Fiche personnage
Guilde: Les Gens Libres — Bravoure | Oriflamme.
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Link face au fantôme du passé : Nero [RP flashback]   Dim 6 Mar - 13:50

L'Hylien aspira l'air goulûment. Cet air frais, et quelque peu gorgé d'humidité, de la plaine. Une sensation de bien-être et de plaisir s'insinua dans tout son corps, alors qu'il redécouvrait le Royaume qu'il avait libéré. En ce froid mois de Novembre, il sortait enfin de son trou à rat, pour le temps d'une escapade nocturne.
Il ne tenait plus. Vivre en exil, caché dans le plus profond du Désert des Gérudos. Car oui, là bas, il était sur de ne pas être trouvé. Celui parfois désigné comme le Champion de Farore s'en était allé, gêné par la brûlante morsure des feux braqués sur lui. Être au centre de toute l'attention ne lui plaisait pas, et il avait fait -à contre coeur- le choix de disparaître.

Pour la deuxième ou la troisième fois depuis le début de son exil volontaire, il s'autorisait à s'enfuir, et se perdre en Hyrule. Un Royaume qu'il voyait comme lui étant interdit, désormais. L'ex-Héros du Temps avait abandonné son peuple, ses amis, sa guilde, sa nation. Il ne le savait pas explicitement, mais le sentait, l'Obscur grandissait. Peut être l'une des questions qui l'avaient aussi poussé à sortir, ce soir là.

Le remord le gagnait, chaque fois qu'il pensait à tout ce qu'il abandonnait, tous ceux qu'il avait abandonné. Il n'était pas encore au courant de tout ce que Ganondorf avait causé comme ravage. Et même s'il se doutait de son retour, l'Hylien ne pouvait se résoudre à voir la réalité.


*Et pourquoi donc...? Pourquoi n'aurais-je pas, moi non plus, le droit à une vie normale..?*

Question récurrente s'il en est, dans l'esprit de Link. C'était là aussi, l'une des principales raisons qui l'avait poussé à tout lâcher. Humain avant d'être un héros adulé, il était faillible. Et avait failli. Disparu. Des jours, des mois, voir des années qu'il restait introuvable. Bien longtemps il est vrai.

En un long soupir, Link restitua l'air qu'il avait inspiré. Il savait bien pourquoi il n'en avait pas le droit. En plus d'être récurrente, cette interrogation s'avérait rhétorique.
Un pas lourd, peu discret, et bien sur de lui, tira l'Hylien de ses pensées.

Un bien sombre individu s'aventurait lui aussi, par une heure si tardive, sur la plaine Hyrulienne. Individu dont le Champion du Courage ne distinguait rien que le manteau, d'un noir plus sombre que l'ébène. Par-ci et par-là, il devait sans doute être possible de discerner les nuages rouges. Toutefois, le peu de lumière que fournissait l'astre d'argent ne permettait pas de les distinguer, pour l'Hylien, trop éloigné.

Voila donc l'ex-Héros qui se met en tête de le suivre. Il n'a rien vu de cet homme, si ce n'est une silhouette noire, qui se détache dans la lumière de la lune.
Leurs pas les menèrent donc à une vieille bâtisse, en ruine, inconnue du faux Kokiri. Celui qu'il suivait pénétra dedans, et Link laissa passer un moment, avant de le suivre. Dès son entrée, il fut accueilli, comme si l'homme se savait suivi depuis le début.


"Et bien... Te voila... Que fais tu dans cette endroit héros du temps..."

Le dît Héros du Temps resta perplexe. Depuis le début de son exil, il ne prétendait plus à ce titre, bien qu'il le savait, c'était son destin. Il ne pourrait -ni ne voulait, en fait- s'en débarrasser. Se trouver appelé ainsi de nouveau lui rappela ses responsabilités, qu'il fuyait.
Mais ce qui l'étonnait plus encore, c'était cette étrange familiarité qu'il sentait entre lui et ce bien original personnage. Il le connaissait, pas de doute dessus. Mais il ne pourrait pas poser un nom sur celui-ci.


"Excuses-moi, tu dois faire erreur, Messire. Je ne suis pas cet homme-là."

De nouveau, il se déchargeait de ses devoirs. Il ne se considérait plus lui même comme celui qu'il avait été. Non. Son grand retour allait avoir lieux, dans quatre mois, pour le mariage d'un Ganondorf plus puissant encore, avec l'avatar de la Force. Flamboyante Prêtresse de Din, qui en s'unissant au Seigneur du Malin lui conférait une certaine intimité avec la Déesse. Mais ça, il n'en savait rien.

_______________________

Sign' by Zelda, merci :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelus
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 292
Age : 24
Date d'inscription : 19/04/2008

Fiche personnage
Guilde: Rédemption d'Ambre.
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Link face au fantôme du passé : Nero [RP flashback]   Dim 13 Mar - 15:03

[Désolé, c'est un peu cours, mais un petit manque de temps là ^^]

Mes paroles, ne semblaient rien éveillé chez l'un de mes pires ennemi. Etrange... M'avait il donc totalement oublié ? Peut être que pendant mon absence, il était arrivé quelque chose au jeune Link, impossible de le savoir. Le jeune homme habillé en vert, me répondit d'une façon très courtoise, je n'aurais jamais cru un jour que mon ennemi me parlerai ainsi durant toute ma vie. Que cela était drôle. Mais peut être que au final, le masque que je portais, l'empêchait de se rappeler de moi, il était vrai que j'avais bien changé, et que mon absence avait duré un certain temps. J'étais dos à lui, et d'un pas tranquille je me retournai pour lui faire face, la lumière de la lune réussit à éclairer légèrement mon visage, en effet, la maison de mon enfance était en ruine et le toit était brisé à certains endroits permettant à l'astre lunaire d'éclairer ici et là. Mon masque étrange recouvrait mon visage mais mes yeux étaient bien visible, d'un coté ma pupille rouge avec trois virgule nommé Sharingan. Et de l'autre mon oeil violet à forme sphérique, celui là... Moi même je n'arrivais pas à le contrôler, et expliquer d'où il venait n'était pas dans mes plans pour le moment, disons que c'était un cadeau empoisonné de la déesse des ombres, ancienne maitresse de Hibi. Je restais là à défier le Héros du temps, une longue minute de silence s'installa, puis mes paroles brisèrent cette pesante atmosphère.

"Allons, ne me ment pas à moi... Link... Je sais te reconnaitre entre mille. Ainsi donc, tu m'aurais effacé de ta mémoire ? Tu sais comment je suis, je risque de le prendre très mal."

Je poussais un léger rire de moquerie. Puis je fis un pas vers mon adversaire, on pouvait voir que en aucun cas je ne craignais celui qui pourtant était le pire ennemi de Ganondorf, celui qui possédait une des Tri-force, le jeune héros de la légende. Malgré son palmarès, le mien n'était pas nom plus à négligé, criminel international , recherché pour enlèvement du prince, Chef d'un groupe terroriste du nom de Hibi... Lui et moi étions des contraires, lui étant le représentant de la lumière, et moi le représentant des ténèbres. Link avait été choisit par le Destin, moi par la fatalité, car j'étais un enfant maudit. Je pouvais voir la lame de mon ennemi rangé dans son fourreau, allait il l'utilisé contre moi ? Peut être, mais sa n'avait aucune importance. Car j'avais changé... Je n'étais plus que l'ombre de moi même, mais j'étais encore capable de rivaliser avec les plus grands, je les avais déjà tous défié, Link, Dark link, Dun, Ganondorf, les chevaliers du Phoenix, ou encore le groupe sans nom. Ils me pensaient tous mort, mais pourtant j'étais encore ici, car j'avais encore des choses à faire...

"Rappelle toi... Link. Oublie donc ce masque, voit mes vêtements, mon oeil, souviens toi... De toi et de Cabron, la forêt Kokiri... Ne revoit tu pas quelqu'un... Celui qui à été un des grands fléaux de Hyrule ainsi que un des plus grands fléaux de ton existence ?"

Je ne voulais pas lui dire mon nom, je voulais lui faire souvenir, le jour de notre rencontre, le jour ou j'avais bien faillit en finir avec lui. Je voulais entendre de sa propre bouche, le son de mon nom. Voir son visage remplit de surprise et de terreur, ainsi que de colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Link
Héros du Temps
Héros du Temps
avatar

Masculin
Nombre de messages : 803
Age : 24
Date d'inscription : 19/07/2007

Fiche personnage
Guilde: Les Gens Libres — Bravoure | Oriflamme.
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Link face au fantôme du passé : Nero [RP flashback]   Mar 22 Mar - 18:18

Le héros resserra un peu plus sa cape de voyage contre lui même, et laissa un petit sourire triste étirer ses lèvres. Son regard se teinta de nostalgie. Bien sur qu'il s'en souvenait. Il n'oublierait sans doute jamais, hélas. S'il pouvait tout oublier, il en serait heureux. Ne plus connaître le poids des remords.
Ses yeux bleus ciel tombèrent sur le sol, malmené par la nature. Le plancher de cette petite maisonnette était défoncé. Les forces éternelles de la nature reprenaient lentement mais surement leurs droits. Les quelques planches de bois posées très certainement à la va-vite ne pouvaient pas grand chose face à l'arbre qui germait au sein même de la demeure. Ses branches détruisait le plafond, offrant des ouvertures à la Lune, qui de sa scintillante aura argentée jetait un nouveau regard sur la scène. Elle illuminait le masque blanc -si déroutant- que portait l'inconnu, et sur lequel Link n'avait à aucun moment posé les yeux. Il n'en avait pas besoin de qui il s'agissait.

Par cette froide nuit d'Hiver, l'ex-Elu tombait par pur hasard sur l'un des rares qui avait réussi à le défaire. Mais Link n'éprouvait rien de fort contre cet homme. Pas en l'instant présent. Ses yeux toujours plongés dans des souvenirs, il n'était plus que physiquement présent. Son esprit vagabondait en Hyrule. En quelques instants, il avait parcouru l'Arbre Mojo, la plaine Hyrulienne, le Mont du Péril, le Domaine.. Toute sa vie, qui défilaient en deux minutes.
L'amertume qui éclairait ses pupilles finit par s'estomper, et le Héros du Temps ferme brusquement -mais silencieusement- son poing gauche, qui caché par sa cape brun sable restera sans doute invisible au yeux de l'homme. Il se sait une détermination nouvelle. Aucune colère, aucune terreur, aucune honte en lui. Rien que de la détermination.

Mais le Link qui a vaincu Ganondorf est mort. Tué par des projecteurs brûlants, une attention trop pressante, une admiration inhumaine. Achevé par cette admiration, qui jette un poids de responsabilités monstrueux, sur les épaules -humaines- du jeune homme.
Et oui. L'Hylien a failli. La quiétude -ou le désir de cette dernière- l'a défait.


"Je ne mens pas, messire. L'homme que tu as connu est mort."

Une question traversa brièvement l'esprit de Link. Etait-il vraiment mort ? Les remords le gagnait petit à petit, ré-itérant chaque jour, chaque instant, chaque seconde, un nouvel assaut sur lui, avec d'autant plus d'ardeur. Ce n'était pas seulement sa conscience qui était visée, mais tout son être.

[Petite précision : Link n'est pas armé, l'épée est encore au temple -il l'y a redéposée- et n'a pas touché à une arme depuis longtemps. Il n'a qu'une cape de voyage, pas même son bonnet Sourir]

_______________________

Sign' by Zelda, merci :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Link face au fantôme du passé : Nero [RP flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyrule's Journey :: RPG :: Plaines d'Hyrule-