Forum de RP basé sur le thème de Zelda (Ocarina of Time), coupé au site de RPG en ligne Hyrule's Journey
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 La Citadelle des Ombres [parallèle à Attaque du Château]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dun Loireag Dragmire
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2542
Age : 28
Date d'inscription : 04/02/2007

Fiche personnage
Guilde: Folie du Trône des Dragmire
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: La Citadelle des Ombres [parallèle à Attaque du Château]   Dim 9 Aoû - 13:58

[Ce RP n'est pas privé, néanmoins il est inutile de poster ici pour se confronter, il s'agit ici d'un rassemblement, on arrivera bien assez vite à ce qu'on désire...]

Dun surplombait la colline donnant une vue d’ensemble du château dans la nuit noire comme les Ténèbres. Et il s’agissait bien de cela, car sous ce voile apparemment calme, un drame se préparait : Les hordes de Ganondorf se préparaient à passer à l’assaut, commençant d’ors et déjà à mener une attaque sanglante envers les Gardes et autres habitants du château. Nul besoin d’espérer une quelconque indulgence de leur part : Il s’agissait là d’une guerre, commencée il y a bien longtemps et dont les braises de la souffrance ne laissaient place qu’aux flammes de la douleur. Une guerre dans toute sa laideur et puanteur… Le vent amenait quant à lui les effluves du sang et les cris de douleur de personnes pensant voir un lendemain. Mais malgré tout, Dun restait ici, immobile. Ne leur avait-il pas demandé d’installer des balistes ? Mais sa voix n’avait eu guère d’effet face aux nobles séniles et butés qui croupissaient maintenant dans leur propre sang. Quant à le demander à sa femme, cela n’aurait servit qu’à le dénigrer face aux yeux de la société ! Et le résultat était là… Le château se trouvait maintenant sans défense face aux ennemis d’Hyrule.
… Enfin, presque.
Se détournant de ce spectacle répugnant, le jeune homme habillé maintenant en haillons fixa les personnes se trouvant derrière lui. Dans la pénombre, il ne pouvait distinguer leurs visages, mais cela eut été inutile. Nul n’avait besoin de se nommer, nul n’avait besoin de reconnaître les traits de leurs « compagnons ». Les nombres de glace se trouvant au dessus de leur tête parlaient pour eux, invisibles aux yeux de tous si ce n’était de leur propre camp. Car ils appartenaient tous à un camp, unis mais non solidaire. La solidarité est chose inutile en temps de guerre, seule la victoire comptait. Ainsi, tous avaient répondu à son appel, un appel qui, contrairement à ce que pouvait penser Ganondorf, ne datait pas de cette nuit. En effet, car après tout ? N’y avait-il pas des humains se rangeant au côté du mal ? La gloire, la richesse, et le pouvoir étaient-ils si attrayants ? Sans doute étaient-ce là les raisons qui faisaient de cet homme le Sorcier des Ténèbres. Pourtant, même l’un de ces « Sorciers » ne pouvaient répondre aux demandes de tous. En effet, si des personnes se rangeaient du côté du mal et trahissaient leur camp, ne pouvait-il pas en être de même pour le Seigneur du Malin ? Tournant légèrement la tête, l’ex-Chancelier fixa une silhouette dans la pénombre, donc le nombre « II » le désignait comme étant l’un des tous premiers à avoir intégré le Groupe.


« Et bien… Tu avais raison, bien que j’aurais aimé qu’il en soit autrement. Ta sournoiserie n’a d’égal que ta cruauté, ton ancien Seigneur se trouve là, es-tu sûr de ne pas vouloir le rejoindre ? »

Question inutile, il le savait, puisque Nasimka s’était révolté de lui-même contre Ganondorf, combattant son emprise depuis toutes ces années. Mais sa liberté quasi complète ne s’était achevée que récemment, bien que la fortune de Dun ait dû y sombrer en grande partie. Pourtant s’il s’agissait là d’un investissement, les bénéfices qu’il en retirerait étaient non négligeables. Des mois s’étaient écoulés depuis la création du Groupe sans Nom, des mois durant lequel celui-ci dû combattre nombre de camps. Ceux se prétendant défenseurs du Bien mais n’agissant au final que pour leur ego, ceux prônant ne jurer fidélité qu’à eux même. Pourtant, c’étaient ces même dernières personnes qui s’alliaient aujourd’hui aux côtés du Seigneur du Malin. Le Groupe sans Nom et l’Akatsuki s’étaient déjà affrontés, et sans doute serait-ce encore une fois le cas aujourd’hui. Peu importait la façon dont ils se nommaient maintenant, c’était bien pour cela que leur propre groupuscule n’en portait pas, de nom. Cette nuit allait marquer un tournant dans le déroulement des choses, et Dun comptait bien en tirer avantage, tout autant que chacune des personnes se trouvant à ses côtés. Des objectifs différents, mais un même chemin… Une notion intéressante que voilà, et elle s’appliquaient à merveille !
Descendant les quelques marches qui le séparaient de l’autel destiné aux déesses de la boue, le jeune homme prit la parole, tout simplement.


« Je pense qu’il est temps pour nous d’entrer au cœur de cette bataille, notre présence ne sera guère ignorée encore longtemps, toutefois… Je vous rappelle à tous le droit qui nous caractérise tous : Nous ne pouvons nous mettre au travers du chemin de l’un des autres du Groupe. »

L’allusion était claire, nul ici n’aurait le droit de toucher à un seul cheveu de sa femme, tant que Ganondorf serait présent aux alentours tout du moins. Un seul ennemi, une seule bataille, une seule victoire. Pourtant, si ce droit était légitime, il ne lui était pas exclusif.

« …Et je ne lèverai pas ma lame contre le Seigneur du Malin. »

La voix avait été claire, et elle provenait de la silhouette dont on ne discernerait jamais le visage, cet être d’Ombre ressemblant au Héros du Temps… Il ne s’agissait là que d’une affirmation que tous connaissaient : Jamais Dark Link ne combattrait son ancien Maître, à moins que celui-ci ne cherche tout d’abord à le tuer. Toutefois, ce n’était pas réellement un problème ici, car l’Hibi s’était alliée au Malin. Ils ne le servaient pas, et l’Ombre ne leur devait rien, ils seraient leur adversaire au sein de cette bataille sanglante, et sans doute ne seraient-ils pas déçu… Tous se tenaient prêts à partir, car il est une chose qui ne changerait jamais, peu importe les époques ou les civilisations : Il y aura toujours un traître dans un camp.

... Et cela tombait merveilleusement bien car le Groupe se reposait sur la traîtrise.

_______________________


Cliquez afin de partager ses souvenirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-blood.darkbb.com/index.forum
Nasimka
Habitant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 129
Age : 30
Date d'inscription : 15/09/2007

Fiche personnage
Guilde: Le Groupe sans Nom - II
Race: Stalfos Stalfos
Description:

MessageSujet: Re: La Citadelle des Ombres [parallèle à Attaque du Château]   Dim 9 Aoû - 14:48

Drapé dans ses habits de guerrier, Nasimka portait un regard avide en direction du champ de bataille. Ayant pris soin d'aiguiser sa lame des heures durant, il attendait patiemment le moment où ses compagnons et lui s'engageraient à leur tour dans la mêlée.
Le groupe sans nom surplombait le château, un groupe hétéroclite composé de guerriers de tout horizon et de toute race. Nasimka lui-même était un stalfos, un de ces guerriers squelette faisant parti jadis de l'armée du seigneur Ganondorf. Mais Nasimka n'avait jamais toléré cette servitude et s'en était dépêtrée depuis longtemps contrairement à la plupart de ses semblables.
C'était d'ailleurs grâce aux rumeurs promenant de ces derniers qu'il avait su à l'avance ce que Ganondorf préparait et qu'il avait pu par la même occasion prévenir ses compagnons d'arme. Ils étaient ainsi tous là au rendez-vous, un rendez-vous macabre qui ne déplaisait pas à Nasimka...


"Oh que si je vais rejoindre Ganondorf... Mais ce ne sera surement pas pour le saluer chaudement! Nyarknyarknyark!"

Nasimka avait ainsi répondu à Dun alors que dans le même temps, le dénommé Dark Link venait de déclarer que lui ne comptait pas lever la main sur le seigneur du malin. C'était à lui de voir! Après tout, chacun avait ses propres objectifs et se servait du groupe pour les atteindre plus facilement.
A présent, Dun semblait décidé à se mettre en route et en fit la demande aux autres. Nasimka lui, était d'ores et déjà prêt.


"Je ne sais pas pour les autres mais moi je suis prêt à y aller..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lliude
Protecteur d'Hyrule
avatar

Masculin
Nombre de messages : 443
Age : 24
Date d'inscription : 25/06/2007

Fiche personnage
Guilde: Le Groupe sans Nom - V
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: La Citadelle des Ombres [parallèle à Attaque du Château]   Dim 9 Aoû - 17:00

"Je ne sais pas pour les autres mais moi je suis prêt à y aller..."

Lliude,sous ses airs calmes, bouillonait littéralement. Il attendait depuis lontemps cette confrontation et se fichait royalement du combat entre le bien et le mal car tout ce qui l'intéressait, c'était se confronter à des adversaires puissants et dans le meilleur des cas, croiser le fer avec le Prince des Ténèbres. Le jeune homme qui d'habitude était d'un calme plat et qui pesait chaque action qu'il faisait pouvait parfois devenir une vrai tête brûlée quand l'adrénaline montait trop en lui.
L'hylien s'était préparé soigneusement à la bataille et l'entrainement de Zangetsu allait enfin servir...


"Zan' ne pourras pas venir, certaines affaires le retiennent..."

Le démon l'avait emmené là où aucun hylien ne s'était aventuré avant lui: en enfer. Et si le guerrier y avait trouvé ce qu'il cherchait, Zangetsu avait encore des choses à accomplir dans cet univers chaotique.
Lliude songeait au fait que se lancer dans cette bataille, c'était prendre le risque de rejoindre son compagnon d'une manière où d'une autre. Mais peu lui importait. Après tout, on meurt tous un jour disait-il souvent. Il n'était plus question d'avoir peur de la mort, car après tout, il l'avait déjà cotoyé d'assez prêt.

"En tout cas, moi je suis prêt..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lliude.skyrock.com/
Lukrèce
La Rêveuse | Comédien(ne) à deux visages
La Rêveuse | Comédien(ne) à deux visages
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1209
Age : 23
Date d'inscription : 22/06/2007

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: La Citadelle des Ombres [parallèle à Attaque du Château]   Dim 9 Aoû - 17:43

Il faisait noir. Oh, bien sûr, ce n'était pas la première fois que Lully avait déjà vu si sombre nuit mais, cette fois, ce n'était pas comparable. Le jeune homme avait toujours apprécié les ténèbres, si rassurantes, comme un cocon protecteur qui pourrait le protéger éternellement de tout... Pourtant, cette nuit-ci ne lui plaisait pas. Il y avait décidément quelque chose de tendu dans l'air, et le silence qui pesait au dessus de leur tête tel un couvercle étouffant ne lui plaisait guère. Il se sentait opprimé, sa gorge était sèche et il sentait son coeur battre à ses tempes. C'était étrange. Il était rare qu'il se sente aussi... Aussi mal.
Ce terme lui écorchait littéralement les lèvres, il n'était pas fait pour lui, mais il l'utilisait quand même faute de mieux. Quelque part, ce n'était pas comme s'il avait tort : Même de loin, il lui semblait entendre les cris de souffrance de quelques hommes réveillés dans la plus grande panique, ces hurlements d'agonie qui déchiraient brutalement le morne silence dans lequel il s'était enfermé involontairement quelques instants plus tôt. Curieux, il tendit l'oreille, mais plus rien. Une illusion auditive ? Il en doutait fortement. Ils devaient être morts. C'était étrange de savoir qu'à quelques pas de soi des innocents se faisaient tuer alors que lui était encore parfaitement vivant...

L'amnésique sursauta légèrement en entendant la voix de Dun changer d'intonation. Jusque là, il n'avait guère suivit ses paroles étant donné qu'il discutait avec Nasimka, mais cette-fois il s'adressait au Groupe tout entier et il ne put que l'écouter avec attention. La tension lui raidissait les muscles, il aurait certainement des courbatures le lendemain... Il ne songea même pas au fait qu'il n'en aurait peut-être plus, qu'il ne pourrait peut-être plus jamais contempler le soleil de sa vie, si elle se terminait ici ce soir. Il restait trop candide, trop innocent pour penser ainsi. Ses pensées étaient optimistes, comme toujours, et le resteront probablement.

"Se mettre en travers du chemin de quelqu'un"... C'était une expression qu'autrefois le jeune hylien n'aurait pas saisi, mais il y avait eu quelques changements depuis et surtout, son vocabulaire s'était élargi. Il sentit son coeur se serrer étrangement mais il acquiesça, ne sachant si la boule qui s'était formé au creux de sa gorge était dû à l'appréhension ou à l'exaltation.
Il se taisait. Il ne savait pas quoi rajouter.
La voix profonde de Dark Link retentit à sa gauche, claire et nette, et Lully sourit dans le vide. Il avait du mal à se faire à l'idée qu'il allait devoir combattre très prochainement. Ce n'était pas qu'il était spécialement pacifique, mais il s'était rarement confronté à quelqu'un et n'était pas très sûr de soi... D'autant plus qu'il avait été réveillé quelques temps plus tôt, dans la confusion la plus totale, alors qu'on lui annonçait l'affrontement à venir. Mal assuré, il lança un regard perdu aux habits de guerrier de Nasimka et observa les siens. Ce n'était pas comparable. L'hylien ne portait que du tissu, et ce n'était certainement pas ce qui le protégerait des coups fatals... Pourtant, au lieu de s'en mortifier, il se dit qu'au moins il pourrait se mouver sans aucune difficulté. De toute façon, il n'aurait pas eu le temps de se trouver de meilleurs équipements.


« Moi aussi, je suis prêt. Enfin, je crois... »

Il sourit de manière affable à ses compagnons, sans trop savoir quoi faire. Pourtant, alors qu'il regardait interdit les armes diverses du reste du Groupe, il se dit qu'il devrait peut-être se trouver quelque chose du genre, histoire de pouvoir se défendre. Sans dire un mot, il recula de quelques pas et alla s'installer aux côtés de Dark Link. Il se sentait plus rassuré, ainsi. Sélène n'avait certainement pas pu venir. Elle lui avait dit qu'elle partait il-ne-savait-plus-où, quelques jours auparavant... Il ne savait s'il devait en être content pour elle ou pas.

Il masqua ses lèvres de ses mains, presque timidement - il ne voulait pas attirer l'attention - et siffla doucement, sentant les particules d'eau se rassembler entre ses paumes. Peu à peu, il entrouvrit ses doigts, dévoilant une masse compacte d'eau, et il souffla délicatement dessus. Le liquide se dispersa en une multitude de petits pétales fines, et Lully n'avait pas besoin de les effleurer pour savoir qu'ils étaient de glace. Bientôt, un par un, les pétales se brisèrent et formèrent des mots étranges dans une langue inconnue que le jeune homme ne saurait déchiffrer - tout avait été emporté avec sa mémoire dans les tréfonds de l'oubli... Il se mit à penser, à prier, à créer, très fort, les paupières closes, l'air concentré.
Lorsqu'il rouvrit les yeux, il tenait entre ses mains tremblantes une épée courte, entièrement transparente, qui ressemblait à s'y méprendre à une baguette de glace. Le corps agit de frissons, un peu fatigué par la magie qu'il avait consumé, il contempla un instant ce qu'il avait créé de ses mains avant de sourire. Il semblait satisfait.


« Tout à l'heure, j'étais un peu inquiet, je crois... Mais maintenant, ça va mieux. »

L'amnésique avait parlé à voix basse, presque pour lui-même, mais ses yeux de ce bleu si pur s'étaient déposés sur le visage sombre de Dark Link. C'était de loin la personne qu'il appréciait le plus, dans le Groupe, même s'il aimait beaucoup Sélène - mais elle lui faisait peur, parfois. Parler avec quelqu'un que l'on connaissait pour dissiper la tension... Tactique banale, mais toujours efficace, surtout pour Lully. Encore, il n'était pas sûr de savoir réellement s'il avait peur ou non, mais il comprenait parfaitement que des sentiments contradictoires s'entrechoquaient dans son âme. Et il ne savait plus si ses tremblements étaient dûs aux effets secondaires de la magie qu'il a utilisé pour créer son arme ou si c'était tout simplement le stress de devoir partir sur-le-champ, sans même savoir s'il reverrait toutes les personnes ici présentes...

Cette pensée pessimiste lui arracha un frisson supplémentaire qui n'était pas dû au froid ni à la fatigue mais il ne chercha même plus à comprendre. Cela lui arrivait parfois, comme un vestige de l'Avant, et il avait abandonné depuis longtemps face à cette partie infime de lui qui ne pouvait s'empêcher de penser au pire. Il saisit cependant son courage à deux mains et inspira longuement, comme pour profiter de l'air nocturne. Ses yeux ne se reposaient plus sur Dark Link, à présent, mais c'était bien à lui qu'il s'adressait lorsqu'il prit de nouveau la parole :


« Vous ne partirez pas, n'est-ce pas ? »

Plus qu'une simple question, c'était une demande - presque une prière. Les mots étaient lourds de sens, la phrase complètement dépourvue d'intérêt si l'on ne saisissait pas la crainte silencieuse qui resserrait le coeur de Lully dans un puissant étau. Il en avait presque du mal à respirer. Pourtant, il n'avait pas osé prononcer les mots qu'il craignait tant. Il n'en avait pas la force... C'était trop dur, en un sens. Trop dur à penser. A imaginer. Mais de toute façon, même si cela arrivait, il ne pourrait rien y faire... Non.
Il ne pouvait tout bonnement pas demander à Dark Link si l'ombre ne risquait pas de s'évaporer avant le petit matin.

_______________________


Code couleur : #5b6be5.
Autre personnage : Abigaïl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La Citadelle des Ombres [parallèle à Attaque du Château]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyrule's Journey :: RPG :: Castel Royal-