Forum de RP basé sur le thème de Zelda (Ocarina of Time), coupé au site de RPG en ligne Hyrule's Journey
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Palabre avec la Nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lukrèce
La Rêveuse | Comédien(ne) à deux visages
La Rêveuse | Comédien(ne) à deux visages
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1209
Age : 23
Date d'inscription : 22/06/2007

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Palabre avec la Nuit   Mar 3 Mar - 19:46

Lully venait de sortir, pour la première fois depuis bien trop longtemps. La nuit avait déjà étendu son immense toile foncée sur le peuple d'Hyrule et le jeune homme savait qu'il ne risquait rien à se promener, seul dans le noir. Ce qu'il craignait le plus était certainement de rencontrer d'autres personnes, ces personnes qu'il ne connaissait pas mais qu'il avait peur d'avoir connu. Qu'il était compliqué d'avoir perdu la mémoire ! C'était certainement pour cette raison qu'il était resté enfermé chez lui durant tant de temps. Oui, certainement. Pour quelle autre raison se serait-il confiné volontairement dans une cage, même dorée ?

*Il fait frais... C'est étrange. J'ai l'impression d'avoir déjà...*

Lentement, presque avec prudence, Lully se retourna et leva les yeux au ciel. Les étoiles étaient étincelantes, mais rien n'était plus brillant que les deux pupilles sanglantes que le jeune hylien aperçut dans la nuit. Il ne sursauta pas, non pas parce qu'il n'était pas étonné, mais surtout parce qu'il se croyait à moitié dans un rêve. Voilà bien longtemps qu'il n'arrivait plus à séparer les songes de la réalité...

" Qui... êtes-vous ? "

La voix de l'amnésique avait retentit sur la Place du Marché, teintée d'une pointe d'hésitation. Il avait aperçut de nombreuses personnes de la fenêtre de sa chambre, ces derniers jours, mais aucune n'était comme la jeune femme qui se tenait assise sur le toit du Temple du Temps. Ses longs cheveux roux flottaient dans le vent nocturne et sa peau pâle scintillait presque sous la lueur clair des étoiles, mais ce n'était pas cela qui frappa le plus le jeune blond.

*Elle semble juste tellement... intemporelle. Inaccessible, aussi. Si elle m'affirmait que le Temps n'avait pas d'emprise sur elle, je la croirais sans problème...*

La jeune femme avait l'air jeune mais dans son regard, il y avait quelque chose de très ancien. Etait-ce de l'expérience ? De la sagesse ? Lully ne pouvait pas le déterminer. Cela faisait trop peu de temps qu'il vivait, ou du moins depuis qu'il s'était réveillé sans plus aucun souvenir de sa vie passée... Il n'était même pas sûr s'il n'était tout simplement pas en train de rêver. Peut-être allait-il se réveiller dans quelques instants et qu'il allait tenter de se remémorer son rêve, essayant sans succès de rattraper les bribes de ce songe ?

*Lorsque je crois enfin être dans le monde réel, je me rend compte que ce n'est pas le cas. Dois-je considérer cette femme comme étant le fruit de mon imagination ?*

En tout cas, il s'était adressé à elle comme s'il était réellement en train de rêver. Jamais il ne se serait permis de prendre la parole ainsi, d'une manière si discourtoise, et devant une femme en plus ! Il était rare qu'il sorte, mais quelque chose le poussait à respecter les femmes. Quelque chose... Ou quelqu'un. Qui ? Etait-ce l'ombre de son lui d'Avant ? Ou était-ce simplement lui-même, celui d'Après, qui tentait de se créer des illusions pour se rassurer ? Lully cessa de réfléchir. C'était trop douloureux.


Dernière édition par Lully le Mer 4 Mar - 9:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Link
Reflet du Héros
Reflet du Héros
avatar

Masculin
Nombre de messages : 209
Age : 19
Date d'inscription : 04/08/2008

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Mar 3 Mar - 20:21

Dark Link avançait en déambulant dans les ruelles de la Place du Marché, ne sachant pas vraiment où aller puisqu’il n’avait jamais côtoyé cet endroit de son « vivant ». Non, la seule chose qu’il avait à faire était dans un premier temps de s’éloigner au maximum de ce château. Car lorsque la nouvelle qu’un inconnu ténébreux ayant blessé gravement le Prince lui-même se ferait connaître, nombre de gardes et de chasseurs avides de récompenses se mettraient en quête du coupable. Mais ce n’était pas grave, non, ce n’était pas grave… Il « le » possédait maintenant. Enfin c’était ce qu’il se disait, même si le plan avait pris une tournure plus que dangereuse. Sa Lame Souillée brisée, son bras manquant, l’entaille faite à son épaule… Il était réellement difficile pour le jeune homme d’ombre de courir sur ces pavés sans trébucher tous les cinq pas ou de se heurter à un obstacle présent sur sa route.
Car la nuit était tombée sans qu’il ne s’en rende compte, mais était-ce vraiment un mal ? Même si actuellement il avait forme humaine et non ténébreuse, la nature même de son corps le rendrait beaucoup plus difficile à apercevoir une fois dans la plaine. Mais hélas, avant de parvenir à cette dernière, il lui fallait traverser la place principale… Allait-il avoir assez de force ? La énième chute qu’il subit à cause de son sens de l’équilibre erratique répondit elle-même à sa question.


" Qui... êtes-vous ? "

Regardant tout autour de lui à la simple entente de cette phrase, le double du Héros cru dans un premier temps qu’on l’avait aperçu –était-ce un mal ?- mais il en était tout autrement. Un jeune homme encore dehors à cette heure si tardive avait prononcé ces mots tout seul en levant la tête. Mais ce n’était pas ce qui comptait aux yeux du jeune homme actuellement. Et alors qu’il rangeait ce qui restait de sa lame brisée dans son fourreau, ce dernier s’avança près de ce dernier en marchant normalement, tachant de reprendre son souffle.

« Toi… »

Interpelant l’inconnu, Dark Link repensa à toutes ces fois où il avait aperçu dans le reflet du lac tous ces exemples de niaiserie et d’aide altruiste de la part de Link. Toutes les personnes étaient-elles comme lui ? Non sans doute… Le jeune homme ténébreux n’avait lui-même jamais demandé d’aide à une personne, et un simple « cache-moi » lui paraissait étrange à demander dans ce genre de situation. Mais tout en baissant la tête et en poussant un profond soupir destiné à lui calmer les idées naissantes dans son esprit chaotique, le jeune homme se souvint que quelques jours plus tôt un paysan l’avait « aidé ». Prétextant tout d’abord de l’emmener à bord de sa charrette, ce dernier lui avait proposé de se restaurer chez lui avant de… le faire payer ?! (98 rubis !)
Cela avait prouvé à Dark Link que l’altruisme n’existait pas réellement dans ce monde… Et cette personne ne faisait sûrement pas exception. Et tout en sortant la bourse qu’il portait à sa ceinture, le double du Héros en sortit les quelques rubis qu’il possédait, ces derniers étant noirs comme la nuit à l’image de toute chose non-vivante ayant entré à son contact.


« Ils sont à toi… Si tu m’aides. »

Certains se seraient agenouillés en pleurant, d’autres auraient exigé de l’aide en tant que Seigneur de je-ne-sais-quelle-secte, et peut-être même que quelques personnes l’auraient agressé pour obtenir ce dont ils avaient besoin. Mais venant tout juste de réapparaître dans ce monde encore inconnu à ses yeux, Dark Link n’avait même pas effleuré ces idées, trop digne et borné pour demander assistance dans une situation périlleuse…

*plic… plic… ploc… plic…*

… Ainsi que le prouvait le sang qui s’écoulait de sa plaie profonde à l’épaule. Mais tandis qu’il attendait la réponse de cet étranger, l’être ténébreux finit par relever la tête là où il l’avait fait lui-même quelques secondes avant : Et plus que la surprise de voir une silhouette perchée sur le Temple du Temps, Dark Link ne pu s’empêcher de grogner en l’apercevant… Après tout, n’avait-il pas absorbé les ombres de Loups pour survivre, alors qu’il venait de réapparaître en ce Monde ?

_______________________




L'Ombre du Héros
Dark Link (#000000)


Photo.
N'hésitez pas à envoyer un MP (A Laurent) pour un RP avec le Dark Link !

Le Stratège Flamboyant - Laurent Walder
La Chevelure de Feu - Pyrope
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélène
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 193
Age : 25
Date d'inscription : 13/08/2008

Fiche personnage
Guilde: Crépuscule des Ténèbres
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Mar 3 Mar - 20:46

Séène s'ennuyait, surtout depuis que son mari était en quête d'une fontaine de jouvence. Qui a t'il de plu stupide que la mort, si ce n'est de la combattre ? Devant la mot nous sommes tous égaux, alors profitons de cette chance. Elle en était la de ses sombres interrogations, auquels s'ajoutait le fait que de par sa nature elle ne mourrait jamais, lorsqu'elle entendit un bruit infime, déchirant le silence de cette nuit parfaite. Il ne lui suffit que d'un instant pour repérer le fauteur de trouble. Un jeun homme blond s'avançait, l'air perdu. Il regarda dans a direction. Il y euun temps ou elle l'aurais pris comme une provocation, et aurais sans doutes saigné le jeune homme a blanc, avant de l'abandonner dans la rue, au regard dégouté des passants et des badauts. Seulement la, non, ce n'était même plus un jeu vaguement macabre. Elle s'ennuyait.

* Je donnerai tout a la chose qui viendra casser cette torpeur *

Quelques minutes passèrent, et ce qu'elle entendit ensuite la rejouit. Du sang s'égoutait quelque part, et l'odeur dans l'air le confirmait. Les sens de Sélène étaient en fête, de tel façon qu'elle cherchait du regard d'où l'odeur pouvait provenir. Lorsqu'elle vit un homme, étrange et noir, semblant su le point d'abdiquer. Il proposait des rubis en échange d'une aide quelconque. La vampire se décida a descendre parmis les mortels.

- Pourquoi voudrais tu que l'on t'aide ? Penses tu réellement que quelques rubis te sauveront ? Et toi, pourquoi tu ne passes pas ton chemin ? Tu ne le connais pas après tout ...

Le garçon avait été bien amoché, il lui manquait un bras, et une entaille profonde marquait sa chair. Si personne de compétent ne l'aidait, il aurait aussi bien pu mourir tout de suite, pour ce qu'il lui restait a vivre. Elle se rapprocha de lui, l'odeur du sang se répandant tout autour d'elle.

- La seule aide qui pourrais t'être apporté est celle d'un prêtre. Autrement dit tu risques fort d'y passer. A une chose près. Toi, je m'apelle Sélène, et je ne t'ai jamais vu.

Elle se détourna de lui, et regarda le blond. En se présentant a lui, elle se désinteressait completement de l'autre homme. Oh bien sur, le sauver, ou soulager sa douleur était aisé pour elle, l'entaille aurait pu être refermée en deux minutes et un traitement de choc aurait donné un nouveau bras de constitution parfaite. Seulement Sélène était comme cela, peut charitable. Elle allait l'aider, seulement il fallait se montrer patient. C'est une des qualités requises lorsque l'on est éternelle.

_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lukrèce
La Rêveuse | Comédien(ne) à deux visages
La Rêveuse | Comédien(ne) à deux visages
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1209
Age : 23
Date d'inscription : 22/06/2007

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Mer 4 Mar - 10:27

Un murmure attira l'attention de Lully et il se tourna vers la source de l'appel. Ce qu'il vit le surprit au plus haut point. Il n'avait pas remarqué l'ombre près de lui jusqu'à ce qu'elle l'interpelle, et encore... Il se rendit soudainement compte que ce n'était pas une ombre, mais un jeune homme tout de noir. Il semblait vraiment mal en point... Même sans connaître cette personne, Lully sentit une certaine panique s'insinuer dans son corps et il regarda autour de lui, cherchant un moyen d'aider le blessé. Ce dernier sortit sa bourse, au plus grand étonnement de l'amnésique.

« Ils sont à toi… Si tu m’aides. »

Les yeux clairs de l'amnésique s'agrandirent sous l'effet de la surprise et il resta un moment, indécis, perdu. Pourquoi lui proposait-il de l'argent ? Était-il en train d'acheter son aide ? Pourquoi ses rubis étaient-ils noirs, noirs comme leur propriétaire ? Un souvenir fugitif le paralysa soudainement et ses mots moururent sur ses lèvres. La jeune femme aux cheveux roux qu'il avait vu sur le toit du temple le devança et il tenta de se raccrocher à sa question. La réminiscence avait disparu, ne restait en lui que la sensation de vide.

" Pourquoi je ne passe pas mon chemin... Je ne sais pas. Devrais-je le faire ? "

Il ne savait pas comment réagir alors qu'une personne était devant lui, en train de perdre tout son sang. C'était désolant... Mais même s'il ne connaissait pas cette personne, Lully sut qu'il n'allait pas s'en aller comme si de rien n'était, surtout pas après que l'inconnu lui ait demandé son aide. Il n'y avait aucun sentiment de bonté ni de charité dans ses pensées... Juste un sentiment de devoir, d'obligation. S'il passait maintenant son chemin, peut-être allait-il le regretter. En même temps, s'il aidait cet inconnu, il allait peut-être également le regretter. C'était trop compliqué de choisir... Mais il remarqua que la jeune femme s'était déjà activée.

" Un prêtre... Est-ce que vous voulez que j'aille en chercher un ? "

Les prêtres devaient vivre dans des temples, le plus proche n'étant pas très loin. Une pensée emplie d'angoisse traversa l'esprit de l'amnésique : Et s'il ne trouvait personne, comment allait-il faire ? Il n'allait quand même pas se perdre, sur une si courte distance ! Mais si c'était le cas, que ferait-il ? Tant de questions mettant en doute ses propres capacités... Il était amnésique, certes, mais certainement pas stupide.
La jeune femme se présenta rapidement et le fixa de ses yeux sanglants. Tout cela semblait si irréel... Peut-être était-il vraiment en train de rêver.


" Mon nom est Lully et je... je viens d'arriver en ville. Enfin, je crois. "

Il n'arrivait pas à focaliser ses pensées sur ce qu'on lui avait dit. Était-il vraiment nouveau, ou avait-il passé toute sa vie dans ces lieux qui lui étaient aujourd'hui étrangers ? Seul point positif, la jeune femme avait affirmé ne pas le connaître. Au moins, il n'avait pas à dévoiler son handicap... Mais si tout n'était qu'un songe, rien de tout cela n'avait d'importance. Le jeune homme décida quand même de faire comme si tout cela était vrai. Après tout, la vie en elle-même n'était-elle pas juste un immense rêve ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Link
Reflet du Héros
Reflet du Héros
avatar

Masculin
Nombre de messages : 209
Age : 19
Date d'inscription : 04/08/2008

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Mer 4 Mar - 13:52

Dans un premier temps, Dark Link croyait avoir vu un monstre, ou plutôt un Effroi ; cette place du marché n’était-elle pas remplie de ces monstres hideux dans le futur qu’avait exploré Link ? Mais bien vite il comprit que ce n’était pas le cas, lorsque la jeune femme aux cheveux de sang s’avança. Mais chose encore plus surprenante, elle lui parla… ? Ne répondant pas et fixant tout d’abord la personne présente sur la place du marché, le jeune homme d’ombre essayait de comprendre : Peut-être se connaissaient-ils ? Mais cela ne semblait pas être le cas… Décidément, pourquoi lui parlait-elle, si ce n’était que pour refuser quelque chose qu’il n’avait même pas demandé ? Dans son esprit n’ayant connu que le monde d’Ombre, Dark Link répliqua avec la réponse que les années passées lui avait appris comme étant la meilleure : le Silence.
Après tout, si cette jeune femme avait les moyens de l’aider et qu’elle voudrait le faire, que l’être ténébreux l’y presse ou pas, cela ne changerait rien. Alors bien vite, le double du Héros se focalisa à nouveau sur le jeune homme qu’il avait aperçu dans la place du Marché : Mais dès lors dans son esprit, la question était : Qui avait réellement besoin d’aide ? Car si lui était blessé physiquement, le regard vide et sans vie de cet homme apparemment blond laissait présagé que son esprit était embué de quelconques façons. L’absence d’odeur forte écarta l’hypothèse d’un alcoolique chronique de l’esprit de Dark Link, se pouvait-il qu’il soit malade ? Ou tout simplement perdu tout comme lui ? Trop de questions à laquelle son esprit n’aurait jamais de réponse… Mais un étrange reflet s’anima dans le regard du double : Ces personnes n’étaient pas comme les habitants niais de ce Bourg –même si on aurait pu le deviner bien plus tôt vu l’heure tardive à laquelle ils se promenaient !-
Tout d’abord indécis, Lully proposa quelques aides, dont une reprise par l’autre inconnue. Et le double s’empressa de lui répondre :


« Un Prêtre ? Non seulement en trouver à cette heure sera ardu, mais il ne me sera d’aucune utilité non plus… Je n’ai besoin que de repos, voir de soins légers ; mais… »

Certes il aurait pu aller dans une auberge, mais ça serait le premier endroit que Cabron et Link fouilleraient… Il n’avait décidément pas le choix. Un Prêtre, serviteur du Temple du Temps, croirait voir un démon s’il apercevait un être aussi sombre. Mais pire, comment un adepte de la lumière pouvait-il sauver un être des ténèbres ?


« Vous n'auriez pas pu entrer dans le Bourg de nuit et les auberges sont déjà fermées, ça signifie que vous possédez un endroit où dormir si vous venez d’arriver n’est-ce pas ? Je ne demande que de m’y héberger pour la nuit, pas gratuitement bien sûr, d’où ces… »

Rubis noirs ? Comment pouvait-il les nommer ? Mais toujours est-il qu’ils n’étaient pas communs, c’est un fait. Mais la seule chose dont Dark Link avait réellement besoin, c’était qu’il ne réponde pas encore par une question. Quant à cette femme vêtue légèrement… Bien qu’il ne lui ait pas parlé, l'être du monde en noir et blanc lui jeta un dernier regard : Car si lui avait abordé Lully par nécessité, elle, était sans doute venue par curiosité.

« Vous qui semblez vous inquiéter de la santé des gens au point de les aborder dans la rue, voir même de leur prédire le moment de leur mort ; je gage vous possédiez quelques connaissances en blessures? »

C’était plus par curiosité que par nécessité qu'il le demandait, car cela était toujours plus aisé que de se démener avec des bandages. Et même si la jeune femme semblait avoir usité de provocations sur le jeune homme, ces dernières ne l’avaient pas atteint. Car dans son esprit une seule chose lui importait, arrivait à faire naître la rage en lui : Link. Cette même colère qui lui ferait passer son chemin sans se retourner si jamais ils refusaient; voir l'aiderait à survivre, ne serait-ce que pour le revoir un jour.

_______________________




L'Ombre du Héros
Dark Link (#000000)


Photo.
N'hésitez pas à envoyer un MP (A Laurent) pour un RP avec le Dark Link !

Le Stratège Flamboyant - Laurent Walder
La Chevelure de Feu - Pyrope
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélène
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 193
Age : 25
Date d'inscription : 13/08/2008

Fiche personnage
Guilde: Crépuscule des Ténèbres
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Mer 4 Mar - 18:38

Le jeune homme blond paraissait totalement perdu. Lui aussi aurait besoin d'aide, d'ordre morale celle ci. S'il venait d'arriver en ville, il n'avait pas l'attitude de quelqu'un de curieux, se questionnant sur la ville dans laquelle il venait d'atterir... D'ailleurs pourquoi se promenait il ici en pleine nuit ? Dans d'autres circonstance, Sélène aurait béni le Ciel dont elle été bannie, pour leur prévention a son égard : il faisait nuit, elle avait faim, et deux hommes étaient la. Cependant elle s'état calmé, attendant patiemment le retour de Kazh, trop peut être.

- Peut être un jour aurais-je le plaisir d'être ravie de te rencontrer, Lully.

Elle se détourna de lui et observa l'ombre, n'ayant pas son nom, et disposant de peut d'atres qualficatif aussi précis. Il ne mourait pas tout de suite si l'on cautérisait les plaies dont il souffrait. Le problème était que si elle pouait aisément soigner l'entaille en pleine rue, elle n'était pas une grande adepte des miracles de la médecine, et sa méthode radicale n'était pas a pratiquer au vu et au su de tous. Surtout devant le blondinet, qui ne paaissait pas en pleine possession de ses moyens.

- Lully, si tu ne peu paspoposer un lieu ou dormir a notre amis, jen ai un. Ce n'est pas fait pour y dormir a la base, mais pensons qu'il fera l'affaire et il le fera. Pour ta blessure ...

Sélène s'avança en face de l'ombre, et sans lui demander l'autorisation, planta sa main dans l'entaille. Ses ongles étaient devenus des griffes, au bout desquelles s'écoulait du sang. Celui si s'entrelaça a l'intérieur même de la plaie, elle pouvait le sentir. Peu a peu, elle retira sa main, et elle sentait les chairs a vif se ressouder entre elles. Le temps que sa main retombe près de son corps, la plaie rougit, et la seule trace latente de cette blessure était une fine cicatrice argentée.

- Cela te brulera un peu au début, lors des efforts trop violent, des mouvements trop brusques. Sa finira par passer. Enfin ... je l'espère vivement pour toi. Pour ton bras, je ne peu rien faire dans l'immédiat, je ne suis pas chirurgien. Par contre, si tu veux bien perdre deux jours de ta vie a rester allonger, il se pourrait que tu ne sois plus affliger de handicap. A condition de bien le vouloir, tu est libre de rester mutilé.

Elle lui adressa un sourire mauvais, ses yeux rouges brillants de malice. Ce n'était pas un mensonge, mais il occultait une partie de la vérité. Il aurait bien un nouveau bras, seulement il perdrait non seulement deux jours de sa vie allongé, mais aussi en se tordant de douleur. L'un dans l'autre, c'était presque un service a rendre au malade: il ne s'ennuyerait pas, c'était déja cela.

_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lukrèce
La Rêveuse | Comédien(ne) à deux visages
La Rêveuse | Comédien(ne) à deux visages
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1209
Age : 23
Date d'inscription : 22/06/2007

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Ven 6 Mar - 17:27

Lully se sentit légèrement opprimé par les deux regards scrutateurs de l'ombre et la femme, mais par gêne ou par politesse, il regarda en direction du temple. Il se sentit honteux d'avoir proposé une solution totalement stupide et écouta attentivement ce que demandait l'ombre avant de réfléchir à ce qu'il pouvait faire.

Il ne pouvait pas ramener un inconnu dans la maison de sa soeur, Heath, elle risquait de très mal le prendre. La connaissant, le jeune amnésique décida de ne pas tenter le diable. Lorsqu'elle s'énervait, elle en devenait dangereuse... Autant pour les autres que pour elle-même.

La femme aux longs cheveux roux semblait assez sévère, voire froide, mais Lully était plutôt rassuré. Elle semblait avoir du caractère, mais au moins il ne la connaissait pas. Si elle s'était mise à lui parler comme à une connaissance, il ne savait pas comment il aurait réagit alors. De plus, elle semblait plutôt sûre d'elle, et avait déjà pris les choses en mains... Lully n'était pas sûr de pouvoir en faire de même.


" Si vous pouvez héberger, cela m'arrangerait beaucoup... Je n'habite pas ma propre maison. "

L'amnésique ne rajouta rien quant à sa situation. Ils n'avaient pas besoin d'en savoir plus... Il ne voyait pas pourquoi il bavarderait sur sa bien morne vie alors que bien d'autres choses étaient en jeu. Il observa avec un intérêt non feint la jeune femme rentrer ses ongles dans l'entaille de l'ombre, sans dégoût ni compassion. Ce n'était pas qu'il était insensible... C'était surtout qu'il avait oublié ce qu'était la douleur, perdue entre ses nombreux souvenirs disparus.

*Est-ce tout le monde sait soigner de cette manière ? J'en doute fortement... Elle a l'air de sortir du lot. Lui aussi, d'ailleurs, et je ne connais pas son nom.*

Déjà, les pensées de Lully étaient plus ordonnées et il semblait être un peu plus "éveillé" que plus tôt. Il n'était peut-être pas encore entièrement sûr de lui, mais il se sentait déjà beaucoup plus en état de faire quelque chose... Restait à savoir quoi. Il ne pouvait absolument rien faire pour aider le blessé, mis à part regarder la rousse s'activer, mais il ne se sentait pas non plus de trop. Devait-il partir ? Pouvait-il rester ?

*S'ils ne me disent rien, je vais rester avec eux. Je ne sais pas si je suis dans un rêve ou non, mais si je suis en plein songe, je préfère le continuer. Qui sait ce qui m'arriverait si je m'éloignais d'eux ?*

S'il s'éloignait de la seule source de lumière des environs, il chuterait peut-être dans le vide, le genre de chute infinie qui n'existe que dans les rêves les plus étranges. Il se réveillerait en sursaut, la respiration saccadé, le dos couvert d'une fine pellicule de transpiration, et il n'arriverait plus à se rendormir de la nuit... Non, décidément, il préférait continuer son rêve. Jusqu'à la fin de la nuit...

Si nuit il y avait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Link
Reflet du Héros
Reflet du Héros
avatar

Masculin
Nombre de messages : 209
Age : 19
Date d'inscription : 04/08/2008

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Ven 6 Mar - 22:08

Dark Link attendit la réaction de ces gens en réfléchissant à un lieu de repos qu’il pourrait atteindre en cas de refus. Sortir du Bourg en pleine nuit lui était impossible en laissant une trainée de sang sur son chemin, mais contre toute attente, il n’eut pas à y réfléchir une seconde de plus. Et tandis que la jeune femme nommée « Sélène » rendait sa salutation à Lully, elle proposa d’elle-même de loger notre jeune ami ; tout en précisant que ce n’était pas un endroit jugé adapté pour y dormir… Bah ! Ce n’était vraiment pas grave, au point où il en était, un cercueil aurait convenu à Dark Link ! Et de toute évidence, ce dernier n’aurait pas le choix : Lully avoua qu’il n’habitait pas sa propre maison. Etait-ce bien sage pour lui dans ce cas de s’absenter si tard le soir ? Une personne normale se serait posée cette question, mais Dark Link n’en eut même pas le loisir : Sélène venait de s’avancer vers lui.
Plongeant aisément ses ‘ongles’ dans sa blessure, le jeune homme réprima alors l’envie de la repousser violemment, voir même de lui sauter à la gorge. Toutefois il sentit bien vite les chairs malmenées se rejoindre tant bien que mal, étirant la peau devant couvrir plus de surface qu’elle ne le pouvait. Mais lorsqu’enfin elle daigna s’extirper de sa chair violée, malmenée et pénétrée de force, le soulagement qu’il ressenti fut à la hauteur de sa souffrance : La plaie avait été refermée, et ce qui en restait n’était qu’une fine ligne brillante. Cela ne manqua d’ailleurs pas surprendre Dark Link lui qui n’avait possédé que depuis toujours une texture ténébreuse, et c’est pourquoi un léger sourire vint s’afficher sur son visage tout en sachant que l’ombre ne tarderait pas à l’absorber.


« M-Merci… »

Manquant de souffle suite à la douleur qu’il venait de subir, le double du Héros ne pu que répondre par un simple remerciement valant bien plus que de grands discours. Mais la remarque que fit Sélène par la suite le fit sourire, et il ne pu s’empêcher d’aborder à son tour un sourire mauvais afin de répliquer à cette dernière.

« Ne t’en fais donc pas pour mon bras, dès que l’Aube pointera à l’horizon j’irai bien mieux. Tu n’es pas la seule à pouvoir surprendre ton entourage par la longueur de tes ongles. »

C’était sa manière de la remercier, mais déjà il se sentait mieux, pouvant mieux se tenir sur ses deux pieds maintenant que son sang avait cessé de s’échapper. Mais une nuit de repos était, elle, nécessaire et c’est pourquoi il regarda autour de lui dans un premier temps… jusqu’à que son regard croise celui de Lully. Ce dernier semblait hésiter à demander quelque chose, comme s’il désirait partir afin d’échapper à ces deux fous inconnus… ou pas ? Toujours est-il que Dark Link passa sa main autour de la taille de l'amnésique afin de le ramener à lui joyeusement : Ainsi, il pu passer son unique bras autour de son cou afin de se reposer sur ce dernier.

« Puisque vous ne pouvez m’héberger, m’aider à marcher serait plus que suffisant pour m’aider, si cela ne vous dérange pas bien sûr ? »


Cette question n’en était pas vraiment une, puisqu’il prenait déjà appui sur Lully, mais son côté malicieux étranger à Link reprenait le dessus à fur et à mesure qu’il reprenait du poil de la bête. Et contrairement à Sélène qui l’avait tutoyé dès le début, Dark Link gardait tout de même une certaine distance par rapport au jeune homme… Il n’avait même pas dit son nom ! Mais hélas, ne sachant pas comment réagirait des gens face à une personne s’appelant Link et ressemblant au Héros du Temps comme deux gouttes d’eau, l’être ténébreux préféra garder ce détail muet le mettant sur le dos de l’oubli provoqué par la douleur. Tant que la nuit ne le révélerait pas totalement, ce n’était pas le plus important après tout, et c’est sur cette dernière note qu’il termina :

« Eh bien… Je pense pouvoir marcher pendant quelques temps ainsi, cela suffira-t-il à atteindre l’endroit dont tu parles ? »

_______________________




L'Ombre du Héros
Dark Link (#000000)


Photo.
N'hésitez pas à envoyer un MP (A Laurent) pour un RP avec le Dark Link !

Le Stratège Flamboyant - Laurent Walder
La Chevelure de Feu - Pyrope


Dernière édition par Dark Link le Sam 7 Mar - 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélène
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 193
Age : 25
Date d'inscription : 13/08/2008

Fiche personnage
Guilde: Crépuscule des Ténèbres
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Sam 7 Mar - 20:23

Bon, cela semblait évident qu'elle allait devoir loger le jeune homm. Enfin elle ... C'était un bureau qu'elle occupait, mais pas tout a fait le sien. La rédaction avait un bureau dans chaques lieu, et il avait de la chance que celui qu'elle voulait lui céder pour quelques temps ne se trouvait qu'a quelques metres d'ici. De plus, elle en possédait les clés, et elle ne les avait pas oublier. Tu parles d'un destin ...

" Pour les ongles de ce bras, j'ai tout de même un doute, si tu vois ce que je veux dire. "

Elle lui désigna le bras manquant, ou ce qu'il en restait, un moignon peut ragoutant. Qu'il fasse ce que bon lui semblait, dans certains cas, chacun était son propre medecin. Et puis il avait déja l'air d'aller mieux, et plus important: l'odeur de sang s'était faite moins présente. Dieu Merci. Autrefois elle aurait tout donner pour que ce parfum soit dans chaques lieux qu'elle fréquentait, mais c'était différent maintenant.

" C'est par là. Ne t'attend pas a voir un endroit très accueillant, c'est un office, et il y a surtout de la paperasse en guise de décor. Cependant tu trouveras de quoi passer la nuit. Je n'ai rien de mieux a offrir."

Elle ne s'excusa pas, pourquoi l'aurait elle fait ? Après tout, elle aurait aussi bien pu le laisser crever, ou même l'achever carrément. Cela dit le jeunehomme ne semblait pas se laisser mourir si facilement, et cette peau noir, cela la troublait. D'où pouvez t'il bien venir ? Plus important: était il humain ? Elle, elle ne l'était pas. Mais lui, il avait pourtant un coeur qui battait. En presques 4 siècles de vie, elle venait de découvrir une anomalie de la nature, et rien de ce qu'elle savait ne pouvait l'expliquer.

_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lukrèce
La Rêveuse | Comédien(ne) à deux visages
La Rêveuse | Comédien(ne) à deux visages
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1209
Age : 23
Date d'inscription : 22/06/2007

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Sam 7 Mar - 21:55

Alors que Lully se perdait dans ses réflexions, l'ombre glissa sa main à sa taille, ce qui ne manqua pas de faire sursauter le jeune hylien, et l'attira vers lui avant de passer son unique bras autour de son cou, s'appuyant ainsi sur lui. L'amnésique lança un regard perplexe à l'homme noir mais bientôt, un demi-sourire apparut sur son visage pâle. Il se repositionna de façon à soutenir le blessé, passa l'une de ses mains sous son moignon et l'autre par dessus son avant-bras.

" Cela ne me dérange pas. "

Il avait faillit rajouter un "merci" de soulagement car l'ombre lui avait permis de s'occuper au lieu de se tracasser sur lui-même, mais il s'était ravisé. Le contact de l'autre le troublait beaucoup. Ce contact physique était si réel... Cela lui démontrait qu'il n'était pas dans un rêve. Il ne devait pas se conduire à la légère. Il fronça légèrement les sourcils. Cela faisait très longtemps qu'il n'avait pas touché quelqu'un d'autre et lorsque l'ombre l'avait agrippé, une réminiscence avait surgit... Pourtant, alors qu'il tentait de la retrouver par tous les moyens à sa disposition, elle semblait lui échapper de plus en plus, comme un rêve au matin, plus légère encore qu'un papillon.

" N'hésitez pas à me prévenir si je vous fait mal ou s'il y a un problème. "

Il n'avait pas l'habitude de fréquenter d'autres personnes que lui-même, surtout qu'il n'était pas le genre de personne très sûr de lui, et c'était un sourire timide, un peu vacillant, qui était apparut sur ses lèvres à l'adresse du blessé. Il ne voulait pas chercher son nom, il ne voulait pas le forcer à dévoiler qui il était. Il était vrai que la consistance de l'homme était étrange, mais il avait lui-même des problèmes avec sa propre identité et il ne voulait pas mettre en question celle des autres. C'était déjà assez dur de s'occuper de lui-même.

" Je vous suis, Sélène. "

Il s'était souvenu à retardement du nom de la femme aux longs cheveux roux, mais l'essentiel était qu'il s'en était rappelé. Il hissa doucement le bras restant de l'ombre sur ses épaules et fit quelques pas tout en prenant bien soin à ne pas faire mal au blessé et en surveillant la moindre de ses réactions. Il ne fit pas attention aux frissons involontaires qui parcouraient son corps ni aux souvenirs vagues qui ressurgissaient, trop vagues pour qu'il puisse les saisir. Il avait déjà essayé de trop nombreuses fois... Il avait presque pris l'habitude de les laisser passer sans chercher à les rattraper. Parfois, il valait mieux attendre qu'elles viennent d'elles même au lieu de passer son temps à tenter vainement de les capturer. Et il parlait d'expérience... La mince expérience de quelques jours qu'il possédait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Link
Reflet du Héros
Reflet du Héros
avatar

Masculin
Nombre de messages : 209
Age : 19
Date d'inscription : 04/08/2008

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Ven 13 Mar - 17:04

Dark Link ne s’attendait pas vraiment à ce que Lully accepte de le porter malgré son ton malicieux et l’atmosphère qui s’était détendu malgré eux depuis quelques minutes, mais contrairement à ce qu’il pouvait s’attendre, ce dernier accepta de l’aider sans dire un mot hostile. Il alla jusqu’à être réellement précautionneux quant aux gestes qu’il faisait afin de ne pas blesser ou rouvrir les blessures du jeune être d’ombre. Mais même si ce dernier ne dit mot de remerciement, il remarqua au passage que l’homme aux yeux bleus semblait gêné, animé de gestes maladroits… semblable à Dark Link lorsqu’il était apparu pour la première fois dans ce monde.
Mais ce n’était guère le moment de s’en soucier et déjà le double du Héros se concentrait sur sa marche : Car bien qu’ils ne trébuchait pas facilement grâce au soutien de Lully, une chute malencontreuse risquait de leur faire goutter à tout deux le goût des dalles ! Pourtant ce fut cette même concentration qui ne le fit pas remarquer le temps qu’ils passèrent à marcher, et même si ce dernier dura plus que ne devait le penser Sélène, nos trois compères arrivèrent enfin à leur destination. Levant tout doucement la tête après avoir été ramené à la réalité par l’arrêt de la marche de la vampire, le jeune homme du monde en noir et blanc pu admirer un grand bâtiment donc le porte-drapeau portait la marque de la Famille Royale accompagné d’un « Journal ». C’est après un léger moment d’hésitation que l’être de nuit s’engagea dans le hall en admirant au passage l’immensité de ce dernier.


« Je vois… Pas étonnant donc, à ce que l’on cherche des nouvelles la nuit, elle sait les rendre fraîches… »

Cette remarque nonchalante mettait en effet en évidence le fait que les meurtres, vols, et autres vices propres à l’homme se commettaient souvent la nuit, mais était-ce vraiment la raison de leur sortie à toutes les deux ? Bah, la fatigue l’emportait grandement sur la curiosité ! Et alors que Lully aidait Dark Link à monter une à une les marches, ce dernier désigna une pièce où siégeait en seigneurs plusieurs canapés. Bien qu’au nombre de quatre, ces derniers ne semblaient pas obstruer la pièce déjà chargée. Il devait sans doute s’agir d’une antichambre menant au bureau d’une personne importante à en juger des supports luxueux de la célèbre file d’attente.

« Je pense passer la nuit dans cette pièce… Ce canapé me semble bien confortable, et je ne saurais de toute façon faire un pas de plus, de gré ou de force. »

Libérant Lully de son étreinte afin de le soulager au plus vite, Dark Link s’éloigna de quelques pas car quelque chose avait attiré son regard. Retirant une feuille parmi les nombreuses publications du journal qui trainaient un peu partout dans la pièce –comme tout le Journal par ailleurs, sans doute devaient-ils avoir beaucoup de choses à dire mais peu de publications à leur actifs ! (XD)- le double du Héros lit attentivement une feuille jaunie par le temps.
Mais après quelques secondes passées à la parcourir des yeux, il la serra sauvagement dans la main avant de la glisser dans sa tunique. Pour finir par se retourner vers ses deux comparses.


« Même si vous nous offrez l’hospitalité, je gage que laisser deux inconnus dans ce Journal ne doit pas vraiment être autorisé. Devrions-nous tous passer la nuit ici-même ? »

La question était posée sans malice pour deux raisons : D’une part, Dark Link était trop engourdi et fatigué pour réfléchir aux quelconques « règles politesses » concernant les femmes ; d’autre part, un jeune homme mutilé et un autre l’ayant supporté durant tout un trajet ne devaient pas constituer un bien grand danger pour une femme qui ne semblait d’ailleurs n’en avoir cure.

_______________________




L'Ombre du Héros
Dark Link (#000000)


Photo.
N'hésitez pas à envoyer un MP (A Laurent) pour un RP avec le Dark Link !

Le Stratège Flamboyant - Laurent Walder
La Chevelure de Feu - Pyrope
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélène
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 193
Age : 25
Date d'inscription : 13/08/2008

Fiche personnage
Guilde: Crépuscule des Ténèbres
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Sam 14 Mar - 18:37

Sélène marchait prestemment dans la nuit, connaissant par coeur les rues pour aller jusqu'a son bureau. Décidemment, elle adorait l'obscurité, et cette nuit ci était particulièrement propice au histoires et pourquoi pas, au scandale. De plus Sélène aimait bien être l'oeil du cyclone, dans la tourmente, en première ligne, mais intouchable. Elle souriait de cette remarque lorsqu'elle poussa la porte de la batisse. La remarque passablement anodine du garçon méritait une réponse.


Je te ferait dire que je ne chasse pas le scoop, j'ai aussi des écrivains compétents pour cela. C'est juste que je ne supporte pas le soleil.


Le bruit de ses talons martelait le sol, résonnant vers les étages supérieur. Arrivée a destination, elle ouvrit l'ultime porte, qui donna a la vue un bureau surchargé sous la paperasse. Sélène ne l'avait pas désemcombré depuis le précédent locataire, et elle s'en foutait bien. Ce n'est pas parce qu'on sait trier des papiers que l'on sait tout faire. Elle indiqua dans un coin un canapé, qui ferait bien l'affaire.

Bien sur que tu peu passer la nuit dans cette pièce, sinon je ne te l'aurais même pas proposé ... Cependant si tu pouvais laisser cette malheureuse feuille la où elle s trouvait, je t'e serais reconnaissante. Dark Link. Je ne suis pas co-rédactrice en chef pour rien après tout ...


Elle le toisa avec indifférence, se demandant surtout ce qui l'avait attiré dans la paperasse environnante. Ses écrits et ceux de ses écrivains étaient chez elle, et elle ne voulait même pas jeter un coup d'oeil sur ceux d'ici, s'en souciant peu.

ET bien disons que si je reste ici, certaines choses pourront mettre raconté, et je ne suis jamais contre les histoire que le conte.

Elle regarda aussi Lully. Elle se fichait bien de leurs secrets, ce que l'on ne dit pas n'est bon pour personne. C'est ce que l'on suggère qui est important. Et ces deux la suggéraient beaucoup d'aventures.

_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lukrèce
La Rêveuse | Comédien(ne) à deux visages
La Rêveuse | Comédien(ne) à deux visages
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1209
Age : 23
Date d'inscription : 22/06/2007

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Sam 14 Mar - 19:58

Lully ne fit pas attention au temps qu'ils mirent pour atteindre l'endroit où allait loger Dark Link, trop occupé à surveiller chacun de ses pas ainsi que l'endroit précis où l'ombre posait ses pieds. Il ne se rendait pas compte qu'en effectuant une tâche très simple, il en oubliait tout le reste... mais même s'il l'avait noté, il aurait automatiquement mis à l'écart cette pensée. Il vivait, après tout, et il valait mieux pour lui de se préoccuper de ce qu'il faisait sur le moment plutôt que de rêvasser.

Il ne savait pas à quelle heure exactement ils arrivèrent enfin au lieu prévu mais il se garda bien de la demander. Il se contenta de jeter un coup d'oeil étonné au porte-drapeau, avant de se concentrer de nouveau sur la marche. Il ne savait pas où il était, certainement dans une sorte de lieu de travail, d'après le "Journal" indiqué à l'extérieur, mais il n'en savait pas plus. Cependant, malgré la curiosité dévorante qui étreignait son esprit, il était par-dessus tout complètement épuisé. Déjà qu'il était fatiguant de soutenir quelqu'un durant un trajet aussi long - même s'il n'avait pas idée du temps qu'ils avaient mis - c'était en plus la première fois que l'amnésique sortait depuis sa perte de mémoire. Pour couronner le tout, il se remettait à peine de nombreuses blessures cuisantes - dont évidemment il ne s'en souvenait plus l'acquisition - et avait l'impression qu'elles recommençaient à le tirailler... Pourtant, il ne se plaignit pas. Cela n'aurait servit à rien, et l'ombre était certainement bien plus fatiguée que lui.


" ...Nouvelles ? Ecrivains ? Oh, je... Excusez mon manque de culture, c'est juste... "

Etrangement, il sentit ses joues le brûler et il eut l'envie irrésistible de porter ses mains sur son visage afin de comprendre pourquoi ses pommettes s'étaient enflammées sur le coup, mais il se ravisa bien vite. Effectivement, pour effectuer une telle action, il aurait dû lâcher Dark Link, et cela, il n'était pas encore assez stupide pour le faire. Il se contenta de suivre Sélène, de tenter de ne pas faire tomber ni Dark Link ni lui-même dans les escaliers et enfin, d'atteindre la pièce où il aurait certainement un peu de repos, ainsi que l'ombre. A son plus grand étonnement, c'est le jeune homme noir qui le lâcha pour se diriger difficilement vers un tas de paperasses. Sans aucune élégance, Lully s'assit sur le premier canapé venu, trop épuisé pour pouvoir rajouter quelque chose.

Il écouta avec attention les paroles de la jeune femme rousse et nota au vol deux éléments qui lui semblaient importants... Pourtant, même en y réfléchissant longuement, il était sûr qu'il n'accordait pas assez d'importance à ces deux détails qui pourtant étaient certainement considérables. Les inconvénients de l'amnésie... Il ne put retenir sa langue et prit la parole sans même réfléchir.


" Dark... Link ? Vous êtes Dark Link, n'est-ce pas ? Et vous, Sélène, vous êtes co-rédactrice en chef... Qu'est-ce qu'une co-rédactrice en chef ? Vous parlez de "vos" écrivains. Vous les supervisez ? Qu'est-ce que... Ah ! "

Il s'était soudainement rendu compte qu'il posait trop de questions en même temps et qu'il ne laissait même pas un temps de répit aux deux jeunes gens. Il se tut donc, les mots se bousculant dans sa tête, et sentit de nouveau ses joues s'enflammer. Fasciné par cette nouvelle sensation au lieu de s'en sentir honteux, il porta fébrilement ses doigts sur ses pommettes et effleura sa peau. Il fut des plus étonnés en sentant le contact chaud. Alors ainsi, cela le brûlait vraiment... Mais d'où cela venait-il ? De l'intérieur ? Il n'en menait plus large.

Plongé dans ses réflexions, il se rendit compte à retardement que ses gestes étaient tout sauf naturels et ses yeux bleus rencontrèrent le sol. Il se souvint soudainement d'une conversation avec Heath, sa soeur, qui remontaient certainement de sa convalescence forcée... Elle avait bel et bien parlé d'un homme au nom ressemblant à celui de Dark Link, mais ce n'était pas tout. Il y avait une princesse, qui répondait du nom de... Zelda, ou quelque chose s'en rapprochant, un homme du mal au nom assez long, et le mari de la princesse, le prince... Le prince... dont le nom lui échappait entièrement.


" Excusez-moi, êtes-vous plutôt connu ? "

Le blond ne se rendit pas compte de son erreur et se contenta de déposer un coup d'oeil totalement dépourvu d'arrière-pensée à Dark Link. Si l'ombre et la jeune femme n'avaient pas remarqué précédemment son comportement bizarre, ils savaient certainement à présent qu'il y avait quelque chose qui clochait. Lully n'avait plus qu'à prier pour qu'ils pensent qu'il vivait dans une grotte, à l'écart de tous... Sans quoi, il n'y avait plus rien à faire, il allait devoir avouer son amnésie. Et cela, il aurait voulu l'éviter si possible.

Le seul problème était certainement qu'il s'était déjà fourré tout seul dans une impasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Link
Reflet du Héros
Reflet du Héros
avatar

Masculin
Nombre de messages : 209
Age : 19
Date d'inscription : 04/08/2008

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Lun 16 Mar - 18:44

Alors même que Dark Link avait proposé de passer la nuit dans la même pièce, celui-ci avait à peine attendu avant de se remettre à l’ouvrage et de passer de tas en tas afin de jeter un œil à chaque feuillet. Certains l’intéressaient, et d’autres non… A vrai dire, cette pièce à elle seule contenait plus de connaissance qu’il n’avait pu en accumuler durant ses quelques mois de « liberté » dans ce monde. Mais alors qu’il faisait un véritable petit tas de feuilles concernant des sujets et d’autres tels que « L’Ordre des Chanceliers renouvelé » ou « Le Seigneur du Malin, retour ou mirage ? », Sélène lui adressa la parole. Répondant de façon positive quant à sa proposition de dormir, elle lui fit toutefois la remarque quant à la feuille qu’il s’était accaparé, remarque à laquelle il répondit sans malice et de façon directe.

« Non. »

Retirant le feuillet de sa tunique, et la présentant ainsi à la Vampire Renégate, le jeune lui permit ainsi de lire ce qu’il y était écrit. On pouvait ainsi donc voir « prospectus libre : Le Héros du Temps parmi nous ! ».


« Cela veut bien dire que j’ai le droit de le prendre n’est-ce pas ? »

Toutefois, deux mots avaient attirés l’attention du jeune homme, deux mots qu’il n’avait plus entendu depuis bien longtemps : « Dark Link »… Arrêtant son geste et fixant d’un air impassible la jeune femme qui le toisait avec indifférence, l’être ténébreux resta silencieux quelques secondes… Peu de personnes connaissaient le nom que lui avait donné le Seigneur du Malin, et même Link ne l’avait appris que par le biais de son compagnon féérique. Toutefois, cela ne le surpris qu’à moitié vu la révélation qu’elle fit par la suite. Ainsi donc, elle était Rédactrice en Chef ? Cela expliquait bien des choses… Mais avant même de pouvoir l’interroger plus en détails, ce fut Lully qui pris la parole… Et qui ne manqua pas de surprendre Dark Link.

« Dark... Link ? Vous êtes Dark Link, n'est-ce pas ? […] Excusez-moi, êtes-vous plutôt connu ? »

Le silence qui s’installa après cette intervention en disait long sur l’impact qu’avaient eu ces simples paroles sur l’atmosphère présente. Car il fut un temps où le double du Héros aurait été pris d’une rage sans précédent à l’entente d’une telle ineptie, dégainant son épée dans l’immédiat et ayant l’arrogance de croire qu’il pourrait changer les choses ainsi ! Mais parfois une défaite pouvait vous en apprendre plus qu’une victoire, et en ce qui concernait Dark Link, il avait perdu le combat de sa vie une fois déjà.
Poussant un soupir véritablement amusé, le jeune homme d’Ombre s’avança sans un mot vers l’homme qui l’avait aidé à arriver jusqu’ici et lui répondit comme suit :


« Il s’agirait plutôt de l’inverse. L’homme dont tu as dû entendre parler est sans aucun doute mon ‘frère’, j’ai toujours vécu dans son ombre. Néanmoins, je suis déjà trop connu à mon goût. »

Il avait jeté un regard en biais à Sélène après avoir prononcé cette phrase, mais ne redoutait pas vraiment de celle-ci qu’elle le dénonce. De toute façon, de quoi pouvait-t-on l’annoncer à l’heure actuelle ? Toute aussi rédactrice que l’on soit, le Château se garderait bien de divulguer publiquement que le Prince avait été attaqué, et de plus, Dark Link n’était-il pas mort depuis plus de 7 ans ? En réalité…
Aux yeux du peuple, il n’existait même pas.
Mais « qui se ressemble se reconnaît » disait un vieux sage clochard non reconnu habitant au Bourg d’Hyrule –son nom était Diogène d’après les souvenirs de Dark Link (XD)-. Et après avoir adressé un léger haussement de lèvre à Lully qui semblait peu rassuré quant à sa dernière intervention, Dark Link se laissa tomber à côté de lui, en prenant soin de placer son bras valide de son côté. Il s’appuya sur son compagnon d'un soir en lâchant un « J’ai froid » bourru avant de se focaliser à nouveau sur Sélène. Celle-ci avait laissé sous-entendre qu’elle désirait connaître l’histoire de Lully ou de l’habitant du monde en Noir et Blanc.


« Je ne puis parler pour lui, mais si vous désirez me poser des questions, cela m’importe peu : Je suis déjà mort aux yeux de tous pour le moment. Néanmoins… Lui et moi semblons être semblables. Je ne sais pas ce qu’il lui est arrivé, mais si vous pouviez nous conter ce qu’il s’est passé depuis la victoire du Héros du Temps sur Sire Ganondorf en cette contrée, cela nous aiderait sans conteste, Suce-le-Sang. »

C’était du donnant –donnant, un marché d’informations contre des informations. Car Dark Link était loin de connaître la totalité des aventures du Héros du Temps concernant sa lutte pour ce qu’il appelait le « Bien ». Quant au nom "Suce-le-Sang"... C'était un juste retour des choses quant au fait qu'elle avait dévoilé l'identité du jeune homme devant Lully. Car ayant absorbé les ombres de loups comme premières créatures en son retour en Hyrule, Dark Link s'était vu doté d'un odorat plus développé que la moyenne... Et bien que diffuse, cette personne sentait le sang.


[Pas le temps de corriger/ mettre en forme/ vérifier, je mets tout de même de suite afin de pas geler xX]

_______________________




L'Ombre du Héros
Dark Link (#000000)


Photo.
N'hésitez pas à envoyer un MP (A Laurent) pour un RP avec le Dark Link !

Le Stratège Flamboyant - Laurent Walder
La Chevelure de Feu - Pyrope
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélène
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 193
Age : 25
Date d'inscription : 13/08/2008

Fiche personnage
Guilde: Crépuscule des Ténèbres
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Lun 16 Mar - 20:50

Cela ne posait aucun problème a Sélène, quand a la révélation de sa vraie nature. Elle ne s'en cachait pas et cela était une fierté. Sans le vouloir elle obtenait l'un des objets des désirs humain; l'immortalité. Que demander de plus ? Elle jeta une couverture a Dark Link, qui ne semblait pas affectionner cette nomination, et lui adressa un regard qui voulait dire " deux secondes ".

- Prend la feuille si tu veux, ma seule volonté était de vérifier. Lully, installe toi tranquille, j'aurais sans doutes quelques questions a te poser, comme je l'ai déja dit, j'aime les histoires, surtout lorsqu'elles ne me concernent pas.

Elle alla ensuite s'asseoir sur le bureau, après avoir fait tomber par terre une pile de papier assez impressionnante.

- Ganondorf, et je ne l'apellerai qu'ainsi, je me répugne a l'apeller Seigneur du malin, ne fait strictement rien, on le voit de temps en temps, mais son inactivté a laissé place a des hommes bien pire, et même des femmes.

Elle disait cela pour elle. L'absence de Ganondorf lui avait permis de faire ce qu'elle voulait, tuer des hommes comme il lui plaisait, et la fois ou la femme de celui ci avait essayé de l'arréter, elle avait perdu deux heures de combats tout a plus.

- Link est assez discret, dison qu'il ne fait pas étalage de sa victoire, et qu'il n'en a pas besoin, il n'a aucune résistance qui lui fait face. C'est un résumé rapide et court mais je pense qu'il t'explique le gros de la situation.

Elle se leva et regarda par la fenêtre, attendant de le voir. Il était censé apparaitre, et c'était le but de l'attende de Sélène, a la base ... Elle se retourna et observa Lully.

- Et toi, tu viens d'où ? Je suis d'accord sur le fait que tu est sans doutes un étranger, mais je serais curieuse de savoir comment tu as atteri a Hyrule. Il devait y avoir un embargo sur le idiots dans ton ancienne ville et tu n'as pas pu rester ? Quelle tristesse ...

Pas de paroles méchante, juste de la brusquerie pour Sélène. Elle avait envie de secouer le jeune qui paraissait troublé, et franchement pas a son affaire.

_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lukrèce
La Rêveuse | Comédien(ne) à deux visages
La Rêveuse | Comédien(ne) à deux visages
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1209
Age : 23
Date d'inscription : 22/06/2007

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Mar 17 Mar - 20:04

Lully jeta un coup d'oeil curieux à la feuille que tenait l'ombre et se désintéressa finalement de la réplique ferme de celui-ci à la femme rousse, préférant se concentrer sur ses mains gelées qu'il porta à ses lèvres avant de souffler pour tenter de les réchauffer un peu. Ce n'était pas à lui qu'on s'adressait. Il n'allait pas se mêler de la discussion des autres. Tant que cela ne le concernait pas...
Il ne pouvait cependant pas ignorer le froid, même bref, qu'il avait déversé dans la pièce en parlant. Il était certain que l'air glacé qu'il avait sans le vouloir jeté autour de lui était bien plus glacé que ses mains... Et bien plus dangereux, peut-être. Il n'en savait rien. Il ne voulait pas en savoir plus.

Pourtant, Dark Link s'avança vers lui comme si de rien n'était et poussa un soupir amusé avant de prendre la parole d'une voix calme. Lully fronça légèrement les sourcils lorsqu'il entendit les explications de l'ombre, mais il ne chercha pas plus loin. Sa curiosité était certes immense, mais quelque chose en lui le poussait à la restreindre...


" Je vois... Votre "frère"... "

Sans le vouloir, l'amnésique fit le lien avec sa propre soeur, Heath, avant de balayer cette pensée saugrenue. Il ne se voyait vraiment pas vivre dans l'ombre de sa soeur... Dark Link serait il un cas à part... ou serait ce lui-même, le cas à part dans toute cette histoire ?

Après avoir jeté un coup d'oeil à Sélène, l'ombre vint s'asseoir aux côtés de Lully, qui se poussa sur le côté afin de lui laisser un peu plus de place. Il passa son seul bras valide derrière lui et s'appuya contre lui sans pour autant l'écraser. Peut-être avait-il aussi ressenti le froid qui régnait dans la pièce depuis un petit moment... Lully s'appuya timidement contre Dark Link, plutôt content d'avoir un moyen de se réchauffer un peu. Il écouta avec attention son compagnon parler, sans pour autant tout comprendre. Lorsque l'homme noir parlait, l'amnésique sentait vibrer sa voix à travers son corps d'ombre jusqu'à ses oreilles et la proximité du son l'émut sans qu'il ne susse pourquoi. Il nota cependant l'emploi de l'expression "Suce-le-Sang" et glissa un oeil intéressé vers Sélène. Cela ne semblait pas lui poser problème. Il ne voyait pas trop ce que ce terme voulait signifier, mais un frisson instinctif parcourut son dos.


*Des questions à me poser...? Je vais essayer de ne pas m'endormir, alors... Je n'ai pourtant pas grand chose à lui raconter. Elle risque d'être fortement déçue. Ne pas s'endormir...*

Déjà, le blond commençait à somnoler lorsque la femme à la chevelure flamboyante lança à Dark Link une couverture. L'amnésique en rattrapa un pan, jeta un regard interrogateur à l'ombre mais sentant un second frisson parcourir sa colonne vertébrale à cause du froid, il n'attendit pas de réponse et se blottit sous les draps doux, sentant peu à peu son corps glacé se réchauffer. Il faillit pousser un soupir de bien-être, mais il se retint. Il n'avait tout de même pas oublié qu'il était entouré d'"inconnus"...

C'était étrange de voir à quel point quelques heures à l'extérieur l'avaient épuisé. Il avait passé ses derniers jours dans son lit, et c'était bien la première fois qu'il se sentait si bien au contact d'une couverture. Peut-être était-ce le fait qu'il avait effectué sa première excursion. Peut-être était-ce parce qu'il n'était pas seul, cette fois-ci. Encore une fois, Lully rejeta ses pensées qu'il jugeait trop poussées alors qu'il pouvait tout simplement cesser de réfléchir et s'installer plus confortablement. Il resserra contre lui une partie de la couverture tout en prenant soin d'en laisser une bonne partie à Dark Link. De nouveau, il faillit s'endormir, mais Sélène le réveilla complètement en s'adressant directement à lui... Il posa sur elle son regard candide, jeta un coup d'oeil à l'ombre avant de revenir sur elle. Oui, peut-être pouvait-il leur dire. Après tout, n'avaient-ils pas eux mêmes révélés une partie de leurs "vrais" eux ? C'était du donnant donnant. Un échange équivalent, en somme, même s'il n'avait pas saisi l'importance des "secrets" de ses compagnons.


" Je... Je ne sais pas d'où je viens. J'ai... oublié. Tout. Absolument tout de l'Avant. Je ne connais pas mon histoire, mes origines, rien... Rien... Juste le noir. "

Étrangement, l'amnésique fut secoué de tremblements et il resserra la couverture contre lui. Il se sentait mal... Une douleur perçait au niveau de son coeur, non pas comme s'il était malade ou s'il était sentimental - Quoique, il n'avait jamais connu ni l'un ni l'autre - mais plutôt comme si quelque chose au fond de lui avait été remué... Il n'aimait pas ça. Vraiment. C'était comme un mauvais, très mauvais pressentiment. Il se colla davantage à l'ombre.
Peut-être était-ce justement l'Ombre en lui que l'on venait de remuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélène
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 193
Age : 25
Date d'inscription : 13/08/2008

Fiche personnage
Guilde: Crépuscule des Ténèbres
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Dim 22 Mar - 11:29

Décidemment, cela faisait du monde bien étrange dans son bureau, elle mis a part. Le blondinet n'avait pas du saisir les allusions de Dark Link, et Sélène jugea bon de lui expliquer. De toute façon, elle se moquait bien de ce qu'elle était, et puis s'il savait, le nombre de vampire ne cessait d'augmenter a Hyrule.

- Suce-le-Sang, sa veut dire Vampire. Si tu as perdu la mémoire, je vais te la raffraichir, compte sur moi...Disons que tuer ne me fait pas peur, et je parle ici d'humains, je me nourris de leurs sang. Cela comprend aussi le tien. Nous sommes dans une circonstance qui fait que je ne te tuerais pas, mais ces circonstances sont commes toutes choses : elles changeront .

Sélène regarda ensuite Dark Link amasser des coupures de divers journeaux. Elle espérait qu'il regardait au moins la date, certains journeaux étaient vieux de plusieurs années. Elle reporta son attention sur le jeune homme blond. Il avait l'air totalement frigorifié, et Sélène ne put réprimer un rictus méprisant. Pour elle au contraire,il faisait trop chaud. Question d'habitudes.

- Si tu ne sais pas d'où tu viens, est ce que tu sais au moins où tu es ? C'est une information qui peut être vitale, sinon utile, tu ne crois pas ? Et tu ne connais personne ici ? Décidemment ...

Deux enfants perdus, voila ce a quoi ils lui faisait penser. Elle allait bientot avoir 4 siècles, et elle trouvait les humains toujours aussi étranges. Bien qu'elle doutait fort que l'ombre soit un humain, soit dit en passant.

_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Link
Reflet du Héros
Reflet du Héros
avatar

Masculin
Nombre de messages : 209
Age : 19
Date d'inscription : 04/08/2008

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Lun 23 Mar - 22:56

Le jeune homme avait mal partout, mais dès qu’il s’assit sur ce canapé, il se rendit compte que c’était la première fois depuis son séjour dans l’ancien château corrompu de Ganondorf qu’il avait pu en faire de même. Mais là où ce dernier n’était qu’angoisse et doutes, ce lieu pourtant si désert semblait vivant et chaleureux… Impression qui ne fit que s’accentuer lorsque Lully s’adossa légèrement contre lui. De son bras valide l’être ténébreux s’appuya contre le divan et s’installa ainsi confortablement. Sélène alla d’ailleurs jusqu’à lui donner une couverture, mais avant même qu’il ne puisse la déplier convenablement, Lully en avait déjà saisi un pan et installé bien au chaud. Qu’à cela ne tienne ! Après tout ils ne chipoteraient sûrement pas sur les détails ce soir…
De son bras valide, il se couvrit du mieux qu’il pouvait avec la couverture partagée et écouta ainsi l’histoire de l’autre homme de la pièce. La vampire aux cheveux couleur feu avait fait un bref résumé auquel Dark Link prêta tout de même une oreille attentive : le Seigneur Ganondorf reculait, mais il en était de même pour Link, peut-être y avait-il d’autres organisations qui s’imposaient peu à peu ? Laissant de côté cette pensée à laquelle on ne pouvait de toute façon rien changer, le double du Héros sentait peu à peu le sommeil le gagner. Mais alors que son regard s’étaignait peu à peu, son compagnon de couche parla tout de même de lui :


" Je... Je ne sais pas d'où je viens. J'ai... oublié. Tout. Absolument tout de l'Avant. Je ne connais pas mon histoire, mes origines, rien... Rien... Juste le noir. "

Et intérieurement, Dark Link ne pu s’empêcher de maugréer. Car même s’il ne s’en souvenait pas, Lully avait tout de même un passé contrairement au double : Là où ce qui avait été oublié pouvait être retrouvé, on ne pouvait se souvenir de ce qui n’avait été. Pourtant il s’abstint de tout commentaire se disant au fond de lui-même que la douleur ressentie était peut-être semblable… Après tout, il ne la connaissait pas ?
Toutefois, le jeune homme lui-même semblait être assez perturbé par ce qu’il venait d’avouer à la vampire et déjà les tremblements se faisaient maîtres de son corps. Chose étrange, il se rapprocha même de Dark Link ? Pour ce dernier qui ne connaissait rien au monde des humains ou qui n’avait jamais été serré dans ses bras, la recherche de réconfort lui était inconnue… et il ne pu rendre à l’amnésique qu’un soupir endormi suivi par une réponse agacée par la lumière qui lui frappait dans les yeux.


« Il nous l’a dit, il n’habite pas chez lui, j’en déduis donc qu’il connait au moins une personne… Quant à l’endroit d’où il vient et ses souvenirs, il est vrai que c’est pro…blè……ma… »

Il ne termina pas sa phrase.
La quantité de sang perdu et l’effort physique que Dark Link avait dû fournir aujourd’hui l’avait en effet épuisé, et son corps venait de reprendre ses droits. Sans doute le jeune homme ne s’était-il même pas rendu compte lui-même qu’il s’était endormi ! Mais alors que le sommeil apportait enfin un repos réparateur à son corps et à son esprit meurtri, la chaleur qui s’était créée sous la couette lui promettait au moins l'une des nuits les plus paisibles qu'il avait passé depuis longtemps... ou toujours peut-être?

_______________________




L'Ombre du Héros
Dark Link (#000000)


Photo.
N'hésitez pas à envoyer un MP (A Laurent) pour un RP avec le Dark Link !

Le Stratège Flamboyant - Laurent Walder
La Chevelure de Feu - Pyrope
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lukrèce
La Rêveuse | Comédien(ne) à deux visages
La Rêveuse | Comédien(ne) à deux visages
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1209
Age : 23
Date d'inscription : 22/06/2007

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Jeu 2 Avr - 19:14

Lully se blottit sous les couvertures comme un petit enfant, les yeux rivés sur le visage si anormalement pâle de Sélène. Elle parlait de "Vampire"... Il faillit lui en demander la signification mais elle continua d'une traite, le laissant se débrouiller avec quelques mots afin d'en trouver le sens véritable.
La femme dite "vampire" avait parlé de "tuer", et Lully ne put empêcher ses yeux de s'écarquiller lentement, presque fasciné. Il ne savait bien évidemment pas ce que cela signifiait précisément, mais il semblait avoir une idée toute théorique sur ce concept, d'autant plus que l'éternelle buvait du sang. Et si elle buvait tout le sang qui se trouvait dans son corps ? Pouvait-elle remplir de nouveau le cadavre, comme un simple récipient ? L'amnésique cligna rapidement des paupières, hébété. Le mot "cadavre" était sorti tout seul... Mais d'où lui venait-il donc ?


" Cela signifie donc que vous ne... me tuerez pas maintenant. Mais que cela peut changer...? "

Peut-être allait-elle le considérer comme un simple d'esprit, il ne s'en rendait même pas compte. Quelque chose d'autre le préoccupait bien plus que cela... Il sentait une autre présence. Il ne savait pas où, comment, ni même pourquoi, mais il la sentait. Sans se soucier de paraître étrange, il jeta un coup d'œil autour de lui. Pourtant, il n'y avait personne d'autre que l'ombre et la femme rousse... Il ne chercha pas à cacher son trouble et fronça les sourcils, l'air presque mécontent. Il ne comprenait décidément vraiment pas.
Il se mussa davantage contre le tissu du drap et cala son dos confortablement contre le canapé. Ses yeux grands ouverts quittèrent le plafond pour se fixer sur Sélène, tandis que l'esprit du jeune homme cherchait une vaine réponse à lui fournir sans pour autant tout lui dire... Heath lui avait toujours dit de se méfier de tout le monde. Il ne voyait pas pourquoi.


" J-Je ne sais pas vraiment où nous sommes. Il y avait une indication à l'extérieur et il y a beaucoup de feuilles partout, qui sont écrites à la main. Peut-être que nous sommes dans... une bibliothèque ? "

Une lueur d'espoir étincela dans les pupilles bleu ciel de l'amnésique, qui espérait avoir trouvé juste. Il observa avidement les traits du vampire, espérant une réponse positive, avant de se rendre compte de son espoir futile. Futile ? Encore un mot qui était sorti tout seul... Il se mordit le bord de la lèvre inférieure. Il ne devrait pas toujours compter sur les autres. Quelque part, au fond de lui, il avait peur d'être déçu, même s'il ne connaissait pas exactement cette émotion.
Il ne voulait pas parler de Heath, mais Dark Link émit une hypothèse tout à fait correcte et Lully ne put qu'acquiescer. Il n'allait pas mentir : Il n'en voyait même pas l'intérêt. Cependant, la voix de l'ombre mourut et le blond, étonné, tourna la tête en direction de l'homme noir. Etrangement, sans même pouvoir le contrôler, un sourire amusé apparut sur ses lèvres. La présence était toujours là, mais elle n'était désormais plus prioritaire.


" Excusez-moi Sélène, mais je pense que je vais dormir aussi. Je suis assez fatigué. Je ne sais pas si les... vampires dorment ou pas, mais je ne pense pas pouvoir résister bien longtemps... Bonne nuit. "

Il serra contre lui la couverture et colla sa joue contre le tissu, habitude qu'il avait prise depuis son éveil, amnésique. Il n'attendait pas de réponse. Il n'avait pas remarqué à quel point le sommeil était proche. Déjà, il sentait son esprit partir ailleurs, dans le monde des rêves, et même s'il redoutait un peu ce qu'il allait devoir affronter dans cet autre univers, il était néanmoins rassuré. Deux personnes étaient à ses côtés. Il n'était pas seul... Pas encore.

" Si tu veux... va falloir... payer..."

L'amnésique ne savait pas qu'il parlait dans son sommeil et ne le saura certainement jamais. Il ne savait pas non plus à quel point les mots qu'il prononçait inconsciemment, plongé au plus profond dans les limbes des rêves, pouvaient être d'une importance capitale pour le lui-même actuel, cet être sans plus aucun souvenir qu'il était. Pourtant, peut-être que, même en le sachant, il ne regretterait rien. S'il connaissait l'intégralité de sa vie dans ce qu'il qualifiait d'Avant, il ne serait plus le Lully si candide et libre qui existait à l'instant présent.
Mieux valait ne pas savoir ce qu'il adviendrait de lui dans le cas contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélène
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 193
Age : 25
Date d'inscription : 13/08/2008

Fiche personnage
Guilde: Crépuscule des Ténèbres
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Dim 5 Avr - 22:24

Décidement le blondinet était long a la détente. Et apparement pas qu'un peu. Pourtant il n'avait pas l'air choqué outre mesure du fait qu'elle buvait du sang. S'il savait le nombre qu'ils étaient désormais en Hyrule, eux, les vampires. Certains étaient de passage, d'autre ne l'était pas en arrivant.

-Tout change, c'est dans l'ordre des choses. Et pour information, ici tu es dans un des bureau de la rédaction du Journal d'Hyrule. Rédaction qui se trouve en plein coeur de la place principal, aussi apellé la place du marché.

Sélène se retourna vers la fenêtre, et s'approcha de son bord. Il n'était toujours pas la, et cela, elle ne lui pardonnerai pas. D'ailleurs, elle ne pouvait pas encore savoir que quelques jours plus tard, lorsqu'elle le verrai, elle passerai son chemin, purement et simplement. Tout se paye, et tant pis pour ceux qui ne pensaient pas en ce sens. Tant pis pour lui. Il devait désormais être habitué au caprices de sa femme, du moins l'epérait elle, parce que si en 400 ans elle n'avait pas changé, cela ne commencerait pas désormais.

- Les vampires n'ont plu d'organisme et n'ont pas besoin de sommeil. Ils n'en on pas besoin mais cependant ils peuvent. Bonne nuit.

Elle ne se retourna pas tout de suite pour faire face aux deux hommes. La lune était voilée de nuages, et si Sélène avait cru aux présages, elle n'en aurait pas été satisfaite. Le blond commença a parler dans son sommeil, et la vampire pouvait sentir les battements de coeur des étrangers a son monde dans la pièce.

_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Link
Reflet du Héros
Reflet du Héros
avatar

Masculin
Nombre de messages : 209
Age : 19
Date d'inscription : 04/08/2008

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Mer 22 Avr - 18:12

La nuit de Dark Link fut alors sans rêve, ou s’il y en avait eu, ils n’étaient habités que par les ténèbres les plus obscures. Mais de par le sommeil agité de son voisin qui allait même jusqu’à parler en dormant, l’être ténébreux se réveilla plusieurs fois, ouvrant uniquement les yeux et apercevant Sélène qui lui tournait le dos. Ainsi donc, la jeune femme ne dormait pas… Et même s’il avait pu deviner qu’elle buvait le sang d’autres êtres, jamais il n’aurait su dire ce qu’était exactement un vampire. Absorber du sang pour survivre, ne pas dormir la nuit, et tant d’autres choses qu’il ignorait… Pourtant dans l’immédiat seul le repos comptait, et le reste de la nuit fut calme et sans évènement particulier. Ce fut finalement un rayon de soleil passant par la fente d’une fenêtre qui réveilla le jeune homme puisque tombant directement sur son visage. Se protégeant de sa seule main valide, le jeune homme se leva bien vite complètement égaré, ne sachant même plus où il se trouvait… Un homme, une femme, peu importe qui ils étaient, Dark Link ne savait plus qu’une chose : Il allait mal. D’un regard vitreux, il jeta un œil au canapé sur lequel il était assis pour y voir du sang en grande quantité… D’où cela venait-il ? Regardant d’un œil effaré son épaule, le jeune homme compris qu’il lui manquait son bras, et la blessure refermée la veille par Sélène commençait à se rouvrir, les filaments argentés absorbés par son corps… L’esprit tourmenté par l’état de son corps au point même d’en oublier ceux qui l’avaient sauvé, le jeune homme sorti d’une démarche mal assurée de la pièce et chercha du regard une porte ouverte dans le couloir. Oui, il y en avait une. C’est en titubant qu’il arriva enfin à cette dernière, et plus particulièrement à la fenêtre de la pièce : Il l’ouvrit à la volée, ne se souciant guère de l’éthique.
Dès lors, le soleil dans toute sa puissance illumina Dark Link en le recouvrant instantanément d’un voile de ténèbres brumeuses… Un voile ? Non, c’était son corps lui-même qui se métamorphosait, passant ce celui proche des Hyliens à celui d’une masse brumeuse ténébreuse… Le jeune homme n’était ni un sbire de Ganondorf ni un être des Ténèbres. L’Ombre et la Nuit sont totalement différentes, l’une étant crée par une source de lumière ; et l’autre étant du domaine de l’obscur. Ainsi, Dark Link prenait peu à peu conscience de tout ce qui l’entourait : La foule animée dans les rues, les oiseaux volant dans le ciel, les simples pierres posées à même la terre, les arbres créant de l’ombre pour les passants… de l’ombre ! Tout comme l’homme lorsqu’il respire afin d’attirer de l’air dans ses poumons, le double du Héros attirait à lui toute parcelle d’ombre susceptible de l’aider. Les pierres, les maisons, les meubles, les arbres… Toute ombre de ce qui était non animé venait jusqu’à lui afin d’être absorbé par son corps. Et peu à peu, la surface de ce dernier se remodela : Afin de refermer la blessure, son corps puisant dans d’autres parties intactes qui répartissait la masse d’ombre collectée. Son bras lui-même commençait à se reformer tandis qu’un pic émergeait soudainement de son épaule avant d’arborer à son tour d’autres pics qui se modelèrent en doigts… L’opération n’était pas sans douleur, et après quelques minutes de souffrance intense, le jeune homme s’appuya de fatigue contre le bureau présent à côté de lui.


« Haha… Hahahahaha… »

Riant d’un ton fatigué, le jeune homme se dit en lui-même qu’il ressemblait à cette jeune femme. Si elle était une Suce-le-Sang, lui était un Suce-l’Ombre. Repensant à la première fois où il avait exécuté une telle manœuvre, Dark Link se remémora les Loups dont il avait absorbé les ombres. En ce temps-là, le double du Héros n’avait pas encore appris à modérer cet art, et leur esprit s’était ancré trop profondément dans le sien. Fort heureusement dans un élan de lucidité le jeune homme pu les repousser, mais même s’il n’était devenu un Loup, sa nature en avait été altéré à jamais… Mais était-ce une mauvaise chose, que de voir la nature telle qu’elle était vraiment ? Toutefois, absorber les ombres d’autres êtres pouvait aussi correspondre à du vampirisme… Loup et Vampire, peut-être était-ce ce qui correspondait le mieux pour le décrire maintenant.

« Bien… Il est bientôt temps de partir. »

Complètement rétabli, Dark Link regardait ses deux mains nouvellement reconstituées. Même s’il avait pu se relever de ses blessures, un tel changement fatiguait son organisme et il devrait se reposer quelques temps avant d’avoir totalement recouvré ses forces. Mais pour l’heure, le plus important était de …

« Je me demande ce qu’ils vont faire. »

En effet, quelles étaient les intentions des personnes l’ayant aidé, partiraient-elles à nouveau chacune de leurs côtés, ou iront crier sur les toits l’apparition d’un « frère » du Héros, ou autres choses encore ?

_______________________




L'Ombre du Héros
Dark Link (#000000)


Photo.
N'hésitez pas à envoyer un MP (A Laurent) pour un RP avec le Dark Link !

Le Stratège Flamboyant - Laurent Walder
La Chevelure de Feu - Pyrope
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lukrèce
La Rêveuse | Comédien(ne) à deux visages
La Rêveuse | Comédien(ne) à deux visages
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1209
Age : 23
Date d'inscription : 22/06/2007

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Jeu 23 Avr - 12:44

Le sommeil de Lully n'était pas de tout repos. Il gigotait sans cesse, changeant de position toutes les heures et murmurait d'une voix ensommeillée des mots plus ou moins compréhensibles, parfois des bribes de phrases sans aucun sens, parfois quelques mots successifs n'ayant aucun lien entre eux. Pourtant, le jeune hylien ne se réveilla pas une seule fois durant son sommeil mouvementé et il ne se rendit pas compte non plus de gêner son voisin.
Le matin arriva bien vite, déployant ses ailes lumineuses sur le visage de l'amnésique mais il ne se réveilla pas pour autant. Lorsque Dark Link se leva, le blond marmonna quelque chose au plus profond de ses rêves et se blottit à l'endroit laissé libre par son compagnon, dans une position fœtale. Certainement gêné par le soleil, il enfouit son visage dans la couverture et, se sentant certainement au chaud, son souffle devint plus régulier encore. Il ne semblait pas rêver. Ou du moins, son rêve devait être agréable.
Le jeune homme se réveilla au bruit d'une porte qui claquait. Certainement le vent qui s'était engouffrée d'une fenêtre ouverte et qui avait agit de lui-même. Pourtant, cela, Lully ne pouvait pas le deviner de lui-même mais il ne paniqua pas. Il n'y avait pas de raison pour paniquer, de toute façon. Il se contenta de regarder d'un air endormi autour de lui, un peu perdu, ayant oublié ce qui lui était arrivé la veille, puis s'étira lentement en étouffant un bâillement pour enfin de frotter les yeux d'un geste tout à fait enfantin. Alors qu'il repoussait doucement la couverture qui le recouvrait, il se souvint de tous les évènements qui l'avaient conduit en ce lieu. Alarmé, il se releva rapidement.


*Mince, et Heath qui doit se demander la raison de mon absence...!*

Même s'il ne savait pas quelle heure il était, il savait que sa soeur était certainement debout, vu la luminosité présente dans la pièce. Elle devait être allée voir dans sa chambre et, l'ayant découverte vide, elle devait certainement être dans un état de fureur - et de dépit, certainement.
L'hylien voulut s'en aller sur le champ pour la rejoindre mais, finalement il se ravisa. Puisqu'il avait été absent durant toute une nuit, il pouvait bien rester encore un peu... Il jeta un coup d'oeil à Sélène, puis se rendit compte que Dark Link n'était plus là. Une sorte de déception s'empara de l'amnésique et il se demanda s'il était vraiment parti. Étrangement, il s'était mis à apprécier inconsciemment ces deux personnes. Peut-être était-ce normal. Normal, mais certainement dangereux... Étonné, il se demanda d'où venait cette pensée incongrue.


" Il est parti...? "

Il avait parlé doucement, comme pour lui-même, mais la question était adressée à Sélène. Il détailla la chevelure flamboyante de la vampire, juste par curiosité. Ils semblaient brûler sous les lueurs éclatantes du soleil... C'était joli. Elle était toujours très élégante, même après une nuit passée dans un bureau. Lully savait qu'il ne devait lui-même pas être très gracieux à voir. Pas besoin d'un miroir pour cela, il sentait bien qu'il devait être complètement dépareillé, avec ses cheveux clairs en bataille et ses habits froissés. Pourtant, il ne ressentit pas le besoin de s'arranger un peu. Il se contenta de passer une main hésitante dans ses cheveux dorés.
Il ne se souvenait pas de ses rêves de la nuit passée. C'était étrange, cela ne lui était encore jamais arrivé. Un peu déstabilisé par ce changement soudain dans sa vie quotidienne, il déposa ses yeux délavés sur la porte pas très loin de lui. Il ne comptait pas s'en aller, mais juste vérifier si l'ombre était réellement partie ou si... Il ne put terminer sa pensée que déjà, il se dirigeait vers la sortie.


" Je reviens. "

Tout en débouchant dans le couloir, il se rendit compte à quel point sa voix était cassée. Il en était toujours ainsi le matin, mais jamais il n'avait fait attention à ce point. Il en resta un instant cloué de fascination puis secoua doucement la tête et se mit en marche. Il y avait une porte ouverte parmi les nombreuses portes du couloir mais Lully faillit ne pas l'apercevoir. Ce n'est qu'en passant devant elle que, obnubilé par le rayon de soleil qui tombait sur sa silhouette dégingandée qu'il se tourna vers l'embouchure et qu'il aperçut son compagnon. Aveuglé par le soleil, il mit sa main sur son front pour le protéger de la lueur éclatante du jour et plissa légèrement ses yeux clairs.

" Vous étiez là, Dark Link... "

La voix hésitante de Lully mourut avant de terminer sa phrase et ses mots restèrent en suspens entre eux. L'amnésique cligna plusieurs fois des yeux, comme étonné de ce qu'il voyait. Non seulement la consistance de son compagnon avait changé mais en plus, ce dernier avait récupéré - il ne savait d'où - son bras perdu ! Pour une surprise, c'en était une de taille. Le jeune homme se demanda s'il pouvait en faire de même, à sa place... Mais il n'allait pas se couper le bras pour vérifier. Cela ne semblait pas très agréable. Et il ne voulait pas salir le sol d'un lieu qui n'était pas chez lui. Si seulement il savait ce que "chez lui" signifiait, bien entendu.
Il avait failli demander à l'autre homme ce qu'il allait faire, à présent, mais les mots n'étaient pas sortis. De toute façon, il ne savait pas lui-même ce qu'il allait faire. Il n'avait aucun but précis, sauf peut-être retourner chez lui - mais il n'en avait pas la moindre envie... Alors autant rester là, à patienter. Peut-être trouvera-t-il quelque chose à faire. L'idée de suivre Dark Link n'effleura même pas son esprit. Il était trop timide et candide pour cela.
Peut-être attendait-il inconsciemment un coup de pouce du Destin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélène
Habitant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 193
Age : 25
Date d'inscription : 13/08/2008

Fiche personnage
Guilde: Crépuscule des Ténèbres
Race: Sheikah Sheikah
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Ven 1 Mai - 21:17

Fixant la fenêtre, elle avait bien vu que Dark Link semblait traficoter certaines choses. L'atmoshpère de la pièce changeait. L'air était plus froid, un délice pour la vampire, qui ne supportait que peu la chaleur et la lumière. Cependant le jeune homme se leva et ouvrit la fenêtre en grand, laissant entrer le soleil et ses rayons dans la pièce. Sélène s'écarta quelque peu, se protégeant les yeux de cette soudain inobscurité qui n'était, selon elle, pas du meilleur goût. Les créatures de la nuit, comme elle, avait beau rechercher toute chose qui srait susceptible d'illuminer leur coeur, elle restait du domaine de l'obscur. Et Sélène insistait sur ce mot: créature. Elle n'avait rien d'humain, a l'inverse de Dark Link qui conservait sans doutes quelques parcelle de cette race. Peu a peu, il se muait en une forme noire, semblable a une fumée opaque. Son bras se reforma. Une ombre se suffisant a elle même, voila les mots que Sélène formula en son esprit pour décrire le jeune homme. Chaque chose a une ombre, et a cette ombre répondant a un nom, peut être qu'il manquait une chose, peut être aussi qu'il n'en avait pas besoin. Dark Link se parlait a lui même, sans doute, et Sélène ne voyait pas quoi lui dire, de plus, elle n'était pas de ces femmes qui désirent meubler la conversation par des mimiques et un discours navrant. Ce qu'elle savait, c'est que le jeune homme l'intriguait désormais assez pour qu'elle lui apporte son aide, aussi infime soit elle, en toutes circonstances. Elle se retourna vers l'étranger. Le blondinet lui posa une question, a laquelle Sélène repondit par un regard appuyé vers la porte.

" Là. "

Il ressemblait a un enfant. Perdu peut être, et s'il n'était pas arrivé a Hyrule hier, il avait forcément du dormir quelque part, et Sélène se demandait bien où. Il ne paraissait pas faire pati d'une catégorie de personne dont il faudrait se méfier. Il sortit, et elle hésitait. Si elle le suivait, elle ferait quelque chose. Si elle ne le faisait pas, elle pourrait toujours retourner chez elle. Mais chez elle il n'y avait personne. Son choix était fait. En s'engouffrant dans le couloir, elle se retourna et ferma délicatement la porte a clé. Ses pas résonnaient dans le corridor, et elle ne mit pas longtemps a trouver la pièce où se situaient les deux hommes.

" Alors maintenant, qu'allez vous faire ? "

Ce n'était pas une quetion par pure politesse, Sélène s'en moquait bien. Elle voulait juste qu'on lui donne des idées d'activités qui pourraient présenter un intérêt quelconque.

_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Link
Reflet du Héros
Reflet du Héros
avatar

Masculin
Nombre de messages : 209
Age : 19
Date d'inscription : 04/08/2008

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Mer 6 Mai - 23:28

Dark Link sentait encore des fourmis dans son bras nouvellement né, mais alors qu’il se retournait, le jeune homme ténébreux vit que Lully et Sélène se trouvaient là, tous deux dans l’encadrement de la porte. Avaient-ils vus le rituel auquel s’était livré le Double du Héros ? Bah, ce n’était pas vraiment important… Et déjà, le plus timide d’entre eux avait pris de lui-même la parole. Se souvenant la nuit qu’il venait de vivre à ses côtés, Dark Link se lui répondit d’un hochement gêné de la tête, tandis que la question de Sélène l’interpellait. Qu’allait-il faire ? N’était-il pas supposé être celui qui devait s’informer de leurs intentions ? Restant quelques instants immobile et silencieux, l’esprit du jeune homme réfléchit furieusement à tous les scénarios possibles provenant d’une simple réponse comme celle-ci. Mais alors qu’il décida de rejeter cette attitude trop Hylienne, une soupir détendu vint accompagner le visage du jeune homme.
N’était-il pas évident de la réponse à donner ?


« Je retourne au lieu où l’on m’a arraché ce bras. »

La vérité était évidemment la meilleure chose à dire, fut-ce une rédactrice de journal officiel qui posait la question. Et tandis que Dark Link s’était mis à marcher afin de sortir lui-même de la pièce, le jeune homme se retrouva dans l’un des couloirs encore sombres du bâtiment. Son bras était en effet maintenant complètement rétabli, toutefois son corps possédait toujours les stigmates de son combat contre ces trois hommes… Ces trois hommes ? Une chose turlupinait l’esprit de l’Anti-Héros, qui se disait au fond de lui-même que quelque chose n’allait pas.
En effet, il avait personnellement enfoncé sa lame dans le dos du Prince, le blessant profondément et obligeant Link et Cabron à lui porter assistance plutôt que de poursuivre l’être du monde en noir et blanc…. Mais encore aujourd’hui, aucune représailles ne l’avait inquiété ? Link et Cabron ne pouvaient de toute façon pas faire grand-chose, n’ayant aucune preuve quant à l’attaque d’une Ombre sur un être vivant. Mais la vie du Bourg semblait avoir continué comme si de rien n’était.
Ouvrant la bouche avidement, Dark Link prit alors la parole.


« Bien que vous connaissiez ma véritable identité, me dénoncer ne semble pas être votre intention. Je ne puis deviner pourquoi, et ne vous le demanderai de toute façon pas… »

Demander de l’aide ? Les menacer ? Les éliminer ? Ces questions ne se posèrent même pas à l’esprit de l’être d’Ombre.

« Nous devrions partir, bientôt cet immeuble sera empli de personnes au vu de son importance. Et hélas, je ne puis me déplacer ainsi facilement… Pourriez-vous me confier un manteau, Dame… Selene ? Ne vous en souciez pas, j’en prendrai grand soin. »

En effet Dark Link n’avait pas douté une seule seconde qu’ils le suivraient, voir l’aideraient. Sans doute de par sa vie passée dans le Monde en Noir et Blanc ou même le simple fait que s’il était découvert ici en compagnie d’eux, tous seraient condamnés ? Dans l’immédiat en tout cas, partir ensemble semblait être la meilleure solution…

[HRP : Dernier post de ma part ici XD Je commencerai au château, et vous n'êtes pas obligés de venir hein =)]

_______________________




L'Ombre du Héros
Dark Link (#000000)


Photo.
N'hésitez pas à envoyer un MP (A Laurent) pour un RP avec le Dark Link !

Le Stratège Flamboyant - Laurent Walder
La Chevelure de Feu - Pyrope
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lukrèce
La Rêveuse | Comédien(ne) à deux visages
La Rêveuse | Comédien(ne) à deux visages
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1209
Age : 23
Date d'inscription : 22/06/2007

Fiche personnage
Guilde:
Race: Hylien Hylien
Description:

MessageSujet: Re: Palabre avec la Nuit   Sam 9 Mai - 21:42

La voix assurée de Dark Link résonna étrangement aux oreilles de Lully qui, s'étant habitué au silence qui avait suivit la demande de Sélène, s'était replongé dans ses pensées. Il ne sursauta pourtant pas, ne fit pas un seul mouvement brusque, mais ses yeux bleus revinrent se reposèrent rapidement sur le premier homme qu'il avait rencontré depuis sa perte de mémoire. Peu à peu, ses pensées s'embranchèrent les unes dans les autres et sa léthargie disparut. Qu'avait-il dit ? Retourner là où on lui avait arraché son bras ? Mais à quoi cela pouvait-il bien pouvoir lui servir, s'il l'avait déjà récupéré ? Lully ne connaissait pas l'existence de la "vengeance", il était encore trop simple. De toute façon, même si quelqu'un avait eu l'amabilité de lui expliquer le concept, il n'aurait pas compris. Il était bien trop candide pour cela.

*Dark Link s'en va donc... Mais... Il s'en va vraiment ? Maintenant ? Comme ça ?*

Une vague de déception le submergea, le laissant d'autant plus désorienté. Il ne savait pas pourquoi il se sentait aussi désappointé. Tout ce qu'il savait, c'était qu'il ne voulait pas. Presque automatiquement, sans même réfléchir plus, le blond suivit le Double du Héros du Temps jusque dans le couloir sombre. Sans songer un seul instant à paraître malpoli, l'amnésique scruta le visage de son compagnon, curieux. Lorsqu'il vit ses lèvres s'entrouvrir, il sut qu'il allait parler et s'arrêta net. Au moins, il réagissait déjà plus nettement que la veille.
Après l'avoir écouté attentivement, il faillit pousser un soupir de soulagement. Les adieux n'étaient pas encore prévus pour tout de suite... Ils devaient déjà sortir des lieux. Presque à contrecœur, n'ayant absolument pas la moindre envie de parler dès le matin alors qu'il était encore tout ensommeillé, le jeune homme ouvrit la bouche :


" Je ne vois pas pourquoi nous devons sortir si d'autres personnes viennent, nous étions là les premiers... Non ? Enfin, si vous quittez les lieux, je vous suis. "

Lully écouta d'une oreille distraite Dark Link demander un manteau à Sélène mais lorsque ce dernier évoqua le fait qu'il en prendrait bien soin, cela fit un déclic dans l'esprit de l'amnésique. Il ne comptait peut-être pas lui rendre le manteau. Et même s'il songeait à le lui rendre, cela ne signifiait pas qu'il allait le revoir, lui. Après tout, si son chemin se séparait de celui de la vampire et de celui de l'ombre, il n'aurait plus aucune garantie de les revoir un jour. Ni l'un ni l'autre. Sans aucune hésitation, toujours marchant sur son instinct sans réfléchir aux conséquences, sa voix retentit avec plus de force qu'il ne le voulut dans le large couloir.

" Attendez ! "

Ses yeux délavés s'écarquillèrent légèrement sous le choc. Il ne s'attendait vraiment pas à ce que son ton paniqué résonnasse dans le couloir. Pourtant, voyant bien qu'il avait attiré l'attention sur lui, il tenta de se justifier. Ses pensées s'embrouillèrent dans son esprit, s'entrechoquèrent brutalement, et il perdit pied. S'ils partaient... Plus jamais... Mais de toutes les manières, pourquoi cela lui importait tant ?! Ils n'étaient que deux étrangers, qui plus est deux personnes des plus suspectes. Pourquoi tenait-il tant à ne pas les perdre de vue ?!
Sa propre pensée le choqua soudainement plus que tout et il faillit vaciller sur place. D'où lui venait-elle ? Etait-ce réellement lui, qui pensait ainsi ? Il bafouilla un instant, conscient de se rendre plus ridicule encore, et finalement respira un grand coup avant de reprendre la parole.


" Je... Je viens avec vous, Dark Link. "

Les mots lui manquèrent soudain mais il n'y prit pas garde. Il avait dit l'essentiel, et cela lui suffisait. Il savait bien qu'il n'allait peut-être qu'être un poids pour son compagnon, lui qui ne connaissait plus rien ni personne et qui ne savait même pas - plus ? - se battre. Pourtant, quelque chose tout au fond de lui lui murmura de ne pas s'en faire... De toute façon, personne d'autre ne le connaissait dans ce bas-monde. Il pouvait bien crever : personne ne s'en soucierait. Il était l'allié parfait, celui que l'on pouvait sans problème pousser entre les crocs de la mort, lui qui n'avait plus rien ni personne à perdre. Un déchet de l'humanité...
Un sursaut involontaire traversa son corps dégingandé et, ne comprenant décidément plus rien, il mit sa main gauche sur son front, dégageant quelques mèches de cheveux clairs. Ses yeux revinrent à Dark Link. Peut-être était-il satisfait d'avoir trouvé un tel allié. Allait-il l'envoyer en pâture à la mort, sans une once de pitié ?
Hébété, Lully se demanda pourquoi, depuis quelques instants, il ne cessait de penser à la mort.
Il ne comprenait même pas la signification de ce mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Palabre avec la Nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyrule's Journey :: RPG :: Citadelle d'Hylia-